Faits saillants de 2016

En général, la qualité de l’air en Ontario s’est nettement améliorée ces 10 dernières années grâce à la réduction substantielle des polluants nocifs, comme le dioxyde d’azote, le dioxyde de soufre et le monoxyde de carbone qui sont rejetés par les véhicules et l’industrie.

Il y a aussi eu une baisse importante des particules fines qui sont rejetées dans l’air directement, comme sous-produit du brûlage de combustibles, ou indirectement, par une série de réactions chimiques complexes. Les particules fines, qui incluent les aérosols, la fumée, les vapeurs, la poussière, les cendres volantes et le pollen, peuvent affecter la santé de diverses façons, notamment le système respiratoire.

Ces polluants continuent de baisser, en partie grâce aux mesures prises par l’Ontario pour améliorer la qualité de l’air, dont celles-ci :

  • La fermeture progressive, puis l’interdiction des centrales électriques alimentées au charbon. L’interdiction a non seulement aidé à réduire le nombre de polluants nocifs rejetés dans l’atmosphère, mais elle a aussi été l’une des plus importantes initiatives de réduction des gaz à effet de serre en Amérique du Nord.
  • L’adoption de règlements sur le plafonnement des émissions d’oxydes d’azote et de dioxyde de soufre et l’échange des droits d’émission de ces substances (Règlement de l’Ontario 397/01 et Règlement de l’Ontario 194/05).
  • L’actualisation de normes de qualité de l’air ou l’établissement de nouvelles normes de qualité de l’air (p. ex., pour le benzène) par le Règlement de l’Ontario 419/05 (Pollution atmosphérique – Qualité de l’air ambiant).
  • La réglementation des émissions industrielles au moyen des dispositions du Règlement de l’Ontario 419/05 se rapportant aux normes techniques et aux normes relatives à la concentration des polluants à un endroit donné.
  • La lutte contre les émissions des fonderies au moyen des dispositions du Règlement de l’Ontario 419/05 se rapportant aux normes relatives à la concentration des polluants à un endroit donné.
  • L’analyse des émissions des véhicules dans le cadre du programme Air pur Ontario.
Tendances des concentrations dans l’air ambiant et des émissions dans l’air, 2007-2016
PolluantConcentrationsÉmissions
NO2/NOx↓30 %↓38 %
SO2↓51 %↓40 %
CO↓53 %↓32 %
PM2.5↓12 %↓16 %
O3↑1 %s/o

À noter :
Le NO2 est la concentration mesurée et le NOx est l’émission estimée.
L’ozone est un polluant secondaire. Il n’est pas émis directement, mais se forme quand le NOx et les COV réagissent sous le rayonnement solaire; par conséquent, les tendances d’émission ne sont pas disponibles.

Tendances des composés organiques volatils, 2007-2016
PolluantConcentrations
benzène↓28 %
toluène↓48 %
éthylbenzène↓49 %
m-, p-xylène↓53 %
o-xylène↓43 %
1,3-butadiène↓50 %

Cette publication hautement spécialisée Rapport sur la qualité de l’air en Ontario de 2016 n'est disponible qu'en anglais conformément au Règlement 671/92, selon lequel il n'est pas obligatoire de la traduire en vertu de la Loi sur les services en français. Pour obtenir des renseignements en français, veuillez communiquer avec le Ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique au 416 325-4000 ou par courriel à picemail.moe@ontario.ca.