Exonération de responsabilité : La présente brochure est fournie à titre d’information seulement et ne constitue d’aucune façon un avis juridique, technique, commercial ou d’autre nature et son contenu ne doit pas être interprété en ce sens. Veuillez consulter un avocat ou un autre conseiller professionnel si vous désirez poser des questions sur les sujets traités dans la brochure. Le gouvernement de l’Ontario n’endosse aucun produit commercial, processus ou service auquel la présente brochure fait référence, ni aucun producteur ou fournisseur. Le gouvernement de l’Ontario ne formule aucune garantie implicite ou explicite, ni ne se porte garant de l’exactitude, de l’intégralité, de l’utilité ou de la communication en temps opportun de l’information contenue dans la présente brochure, y compris celle provenant d’autres serveurs auxquels renvoient les hyperliens. Toutes les adresses URL figurant dans la présente brochure renvoient à un site Web externe. Certains liens mènent à des sites Web en anglais qui ne sont pas offerts en français.

Logiciels libres

La présente brochure s’adresse aux petites entreprises où l’on souhaite en apprendre davantage sur les logiciels libres, leurs avantages et leurs limites. On y trouvera également une liste de certains des logiciels libres les plus couramment utilisés.

Qu’est-ce qu’un logiciel libre?

Il s’agit d’un logiciel dont le code source est accessible au public et que les internautes peuvent utiliser tel quel ou modifier. En général, aucun droit de licence n’est exigé pour ce type de logiciel.

Les logiciels libres sont devenus très populaires, et il en existe pour différents usages, p. ex. la bureautique, la conception Web, la gestion de contenu, les systèmes d’exploitation et les communications. Les progiciels tels que Mozilla Firefox, le système d’exploitation Linux et le logiciel pour serveur Web Apache sont des exemples de logiciels libres.

La licence est le principal élément qui différencie les logiciels libres des logiciels privés. En tant que matériel protégé par un droit d’auteur, les logiciels sont presque toujours assortis d’une licence qui précise leur mode d’utilisation. Les logiciels libres sont uniques en ceci qu’ils sont diffusés en vertu d’une licence homologuée de façon à satisfaire aux critères de définition des logiciels libres. Ces critères confèrent les droits suivants :

  • redistribuer le logiciel sans restriction;
  • modifier des programmes d’ordinateur;
  • accéder au code source;
  • modifier le code source;
  • distribuer la version modifiée du logiciel.

Les logiciels libres sont uniques en ce qu’ils sont toujours diffusés en vertu d’une licence qui permet aux utilisateurs d’accéder au code source, de le modifier et de le redistribuer. Le code source est l’ensemble des instructions informatiques utilisées pour créer un logiciel. Si vous n’avez pas légalement accès au code source, il est impossible de modifier le programme ou de l’exécuter sur une autre sorte d’ordinateur.

À l’opposé, il est rare que les créateurs de logiciels privés permettent d’accéder à leur code source et de le modifier.

Au moment d’évaluer les avantages des logiciels libres, vous devriez examiner les produits eux-mêmes. La qualité de ces logiciels est variable. On n’obtient aucun soutien technique par téléphone et aucun soutien personnalisé par courriel. Il existe toutefois des entreprises de services commerciaux qui fournissent ce soutien. S’il vous faut beaucoup d’aide, assurez-vous que le coût total d’utilisation du logiciel libre ne dépassera pas celui d’un logiciel privé.

Le logiciel est-il gratuit?

La philosophie sur laquelle reposent les logiciels libres consiste à permettre aux utilisateurs et aux développeurs d’utiliser, d’étudier, de modifier et de distribuer le code source librement. Par conséquent, bien que la plupart des logiciels libres soient gratuits, certains sont vendus sans perdre leur désignation de « logiciel libre ».

Gardez à l’esprit les coûts indirects (ou le coût total de possession) liés à l’adoption et à la gestion des logiciels libres. Même si le logiciel est gratuit, vous devriez tenir compte des services ou produits supplémentaires nécessaires, car ces éléments sont peut-être vendus (p. ex., l’accès aux mises à jour du logiciel, les services de soutien). Vous devez également tenir compte des frais de transition possibles. Il s’agit des coûts associés au transfert de données de l’ancien au nouveau système, des coûts de formation et des coûts de transition d’une plateforme à une autre (p. ex., les coûts engagés pour le passage du système d’exploitation Windows au système Linux). Si votre entreprise ne dispose pas de l’expertise nécessaire en matière de technologie de l’information, il vous faudra peut-être recourir à des services techniques en sous-traitance pour fournir du soutien concernant le logiciel libre ou pour gérer sa mise en oeuvre et son exécution.

Quelle est l’utilité des logiciels libres pour les petites entreprises?

Les logiciels libres peuvent procurer de nombreux avantages aux petites entreprises. Ils leur permettent de réduire leurs coûts liés aux logiciels, d’avoir un ensemble personnalisé de fonctions logicielles et de modifier et d’adapter des logiciels pour réponde à leurs besoins opérationnels. Une vaste gamme de logiciels libres existe; plusieurs options s’offrent donc aux entreprises lorsqu’elles choisissent de mettre en oeuvre des logiciels libres ou privés. Il arrive souvent qu’une entreprise utilise à la fois des logiciels libres et privés. Elle peut, par exemple, utiliser Linux comme système d’exploitation plutôt que Windows, ou Apache Openoffice plutôt que Microsoft Office. Une entreprise peut également choisir d’intégrer un nouveau logiciel libre quand elle prend de l’expansion et que ses besoins changent.

Il y a beaucoup de déclarations contradictoires en ce qui concerne les avantages et les inconvénients des logiciels libres. Les divergences d’opinion découlent en partie du fait qu’un progiciel peut être très efficace dans un milieu de travail donné, alors qu’il peut se révéler très limité dans un autre. Selon votre système actuel (c.-à-d. les logiciels que vous utilisez), les besoins de votre entreprise et le logiciel libre que vous choisissez (certains étant meilleurs que d’autres), les avantages des logiciels libres ne seront pas les mêmes.

Au moment de considérer les avantages de recourir à un logiciel libre, vous devriez examiner le produit comme tel. Il existe de nombreux progiciels libres et leur qualité est très variable. Certains logiciels existent depuis plus longtemps que d’autres. Les produits moins récents seront sans doute de meilleure qualité et plus fiables. En fin de compte, il vaut la peine de faire ses devoirs quand il s’agit de choisir le bon logiciel pour votre entreprise, qu’il soit libre ou privé. Il peut être avantageux pour une petite entreprise d’examiner certains logiciels libres.

«Quand je discute avec des organisations qui utilisent principalement des logiciels privés, je constate qu’il est souvent plus facile de les convaincre d’essayer un ou deux logiciels libres pour des activités non essentielles. Elles découvrent alors la grande qualité et les avantages économiques de ces produits. De plus, des entreprises en démarrage et de petites entreprises élaborent leur infrastructure de TI à l’aide de logiciels libres, lesquels sont souvent hébergés sur des serveurs ou dans l’infonuagique.

Source : Tony Wasserman, administrateur siégeant au conseil de l’Open Source Initiative et professeur en pratique de gestion logicielle au Carnegie Mellon Silicon Valley. Cité sur le site Web de l’Open Source Initiative, 2010 http://opensource.org/node/514

Voici certains avantages des logiciels libres dont vous pourriez tenir compte pour déterminer s’ils conviennent à votre entreprise :

Faibles coûts. En général, on ne paie pas de droit de licence pour les logiciels libres et leur faible coût constitue l’un des facteurs clés qui motivent les entreprises à opter pour ce type de logiciel. Assurez-vous de bien examiner les coûts totaux de possession si vous envisagez de choisir un logiciel libre.

Flexibilité. Un programmeur peut prendre un progiciel standard et l’adapter à vos besoins opérationnels. En général, vous pouvez engager un programmeur afin d’ajouter une fonction particulière au logiciel libre.

Fiabilité et qualité. Si vous souhaitez un produit de qualité améliorée, vous devez comparer les produits entre eux. Il est impossible d’affirmer que les logiciels libres sont meilleurs que les logiciels privés en ce qui a trait à la fiabilité et à la qualité – les deux catégories comprennent un éventail de produits. Toutefois, on considère en général qu’un logiciel libre éprouvé au fil des ans représente un produit fiable et de qualité. Si on connaît mal les logiciels libres au sein de votre entreprise, vous devriez vous concentrer sur certains produits plus « mûrs » (p. ex., Linux, Apache et Sendmail).

Rapidité de changement. Les mises à jour des logiciels libres qui en augmentent la sécurité sont plus fréquemment disponibles parce qu’un plus grand nombre d’utilisateurs inspectent les codes et résolvent les vulnérabilités et les bogues potentiels. Les utilisateurs de logiciels privés doivent s’en remettre aux mises à jour et aux rustines transmises par le vendeur.

Diminution de la nécessité de recourir à un fournisseur particulier. Si vous utilisez des logiciels privés, il est possible que vous soyez obligé de faire affaire avec certains fournisseurs. Il est généralement très coûteux de changer de fournisseur en pareil cas. Gardez toutefois à l’esprit que le fait de choisir un logiciel libre ne vous affranchit pas totalement des fournisseurs. Pour certains logiciels libres, il y a peu d’entreprises susceptibles de vous fournir les services, les mises à niveau et les rustines de sécurité.

Disponibilité du soutien technique externe. On peut obtenir un soutien technique externe pour de nombreux progiciels libres. Certains fournisseurs offrent des contrats de soutien; certains se chargent de l’installation, de la configuration et de l’entretien du système. En outre, de nombreux logiciels libres bénéficient d’un groupe d’internautes actifs qui offrent également un soutien et qui peuvent répondre à vos questions par l’intermédiaire de blogues.

Y a-t-il des inconvénients à l’utilisation des logiciels libres?

L’utilisation de logiciels libres présente quelques inconvénients. Rappelez-vous qu’au moment d’évaluer les logiciels, il faut considérer chaque produit individuellement, car ils sont tous différents les uns des autres quant à leur qualité et à leurs limites. On peut éliminer certaines de ces limites en suivant une formation et en ayant recours au soutien technique adéquat.

Absence de soutien personnalisé. Contrairement à ce qui se passe avec la plupart des logiciels privés, vous ne pouvez pas compter sur un soutien téléphonique officiel ou sur un soutien personnalisé par courriel si vous choisissez un progiciel libre. Toutefois, comme nous l’avons déjà mentionné, certains fournisseurs de services commerciaux offrent le soutien. S’il vous faut beaucoup d’aide, assurez-vous que le coût total d’utilisation d’un produit libre ne dépassera pas celui d’un logiciel privé.

Compatibilité continue. Dans le monde des logiciels libres, les logiciels sont modifiés continuellement, ce qui peut représenter un problème quand il s’agit de s’assurer que le logiciel est compatible avec d’autres applications.

Aucune garantie. Les logiciels libres ne sont pas assortis d’une garantie, puisqu’aucune entreprise ne soutient le produit.

Exemples de logiciels libres

Vous pouvez trouver de l’information concernant les logiciels libres au moyen d’un moteur de recherche Web, en saisissant les mots « logiciel libre » dans la fenêtre de recherche, suivis de mots qui décrivent le type de logiciel recherché. Par exemple :

  • « Logiciel libre » « conception Web »
  • « Logiciel libre » « présentation »
  • « Logiciel libre » « tableur »
  • « Logiciel libre » « panier d’achat »
  • « Logiciel libre » « communications » (ainsi de suite)

Consultez le tableau ci-dessous pour obtenir la description des logiciels libres les plus appréciés, par catégorie. Le tableau ne donne que quelques catégories parmi les nombreux logiciels disponibles sur Internet. Vous devriez vous renseigner pour savoir si l’un ou l’autre de ces progiciels convient à vos besoins. Il existe des répertoires généraux qui constituent des sources d’information sur les logiciels libres, par exemple www.wikipedia.com , www.opensourcecms.com (en anglais seulement) et www.cmsmatrix.org (en anglais seulement). Pour obtenir une liste des progiciels libres, le site suivant de Wikipedia peut être utile : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_logiciels_libres.

Ces sources constituent de bons endroits où entamer votre recherche. Vous pourriez également consulter divers blogues et forums pour obtenir des évaluations et des comparaisons. Lorsque vous avez déterminé le logiciel libre dont vous avez besoin, vous pouvez le télécharger à partir d’un site tel que SourceForge (actuellement le plus grand répertoire de logiciels libres) ou chercher le nom du logiciel dans Internet.

Catégories de logiciels libres

Bureautique (logiciel de traitement de texte, tableur et logiciel de présentation)

Exemple de logiciel libre Description
OpenOffice
  • Suite bureautique.
  • Convient aux personnes et aux entreprises.
  • Comprend une application de traitement de texte (compatible avec les logiciels privés de traitement de texte les plus utilisés), un tableur (compatible avec les tableurs privés les plus utilisés) et un système de présentation (compatible avec les systèmes de présentation les plus utilisés).

Conception Web

Exemples de logiciels libres Description
Nvu
  • Prévu pour les utilisateurs sans expertise technique ou en matière de programmation.
  • Permet la création de pages Web et la gestion de sites Web.
GIMPShop
  • Éditeur d’images, semblable à Adobe Photoshop.
Bluefish
  • Éditeur qui cible les programmeurs et les concepteurs Web.
  • Prend en charge de nombreux langages de programmation et de balisage.
  • Axé sur la révision de sites Web dynamiques et interactifs.

Navigation Web

Exemple de logiciel libre Description
Mozilla Firefox
  • Mise en route, rendu des graphiques et chargement des pages plus rapides.
  • Le navigateur peut être personnalisé pour répondre à des besoins précis.
  • Fonctions de sécurité très évoluées pour naviguer en toute sûreté.

Logiciel de serveur Web

Exemple de logiciel libre Description
Apache
  • Serveurs Web qui aident à fournir du contenu Web accessible par Internet.
  • Apache offre un serveur HTTP libre qui convient aux systèmes d’exploitation modernes, dont UNIX et Windows NT.

Communications

Exemples de logiciels libres Description
Pidgin
  • Logiciel de messagerie instantanée gratuite.
  • Permet l’utilisation de tous les comptes de messagerie instantanée en même temps.
Thunderbird
  • Logiciel multiplateforme de messagerie électronique et de lecture de nouvelles.
PhpBB
  • Progiciel de création de forum Web, en langage de programmation PHP.

Commerce électronique

Exemples de logiciels libres Description
OsCommerce
  • Application de commerce électronique et de gestion de magasin en ligne.
  • Offre un large éventail de fonctions qui permettent la gestion de magasins en ligne.
  • Compatible avec n’importe quel serveur Web qui utilise le langage de programmation Web PHP et la base de données MySQL.
VirtueMart
  • Solution de commerce électronique à utiliser avec le système de gestion du contenu Joomla ou Mambo.
  • Écrit en langage PHP.
  • Conçu pour s’utiliser facilement dans un environnement PHP/MySQL.
Zen Cart
  • Gratuit. Système de panier d’achat.
  • Modes de services multiples, nombre illimité de catégories, ventes et rabais multiples, modes d’affichage multiples, contrôleur de bannières publicitaires, options multiples de paiement, etc.

Systèmes de gestion de contenu

Exemples de logiciels libres Description
Drupal
  • Gratuit. Modulaire, cadre de gestion de contenu, système de gestion de contenu et moteur de blogue.
  • Écrit en langage PHP.
  • Permet à une personne ou à un groupe d’utilisateurs de publier, de gérer et d’organiser facilement un contenu très varié sur un site Web.
Joomla
  • Système libre et gratuit de gestion de contenu conçu à des fins de publication du contenu sur le Web et pour les intranets qui utilisent les bases de données MySQL.
  • Écrit en langage PHP.
  • Comprend des fonctions telles que la mise en cache de pages afin d’améliorer la performance, les fils RSS, les versions imprimables de pages, les nouvelles-éclair, les blogues, les sondages, la recherche sur les sites Web et l’internationalisation linguistique.
Wordpress
  • Logiciel gratuit permettant de créer des sites Web ou des blogues.
  • Peut être utilisé comme un système complet de gestion du contenu grâce à des milliers de plugiciels, de widgets et de thèmes.

Logiciel de comptabilité

Exemple de logiciel libre Description
GNUCash
  • Logiciel gratuit de comptabilité financière personnelle et pour petites entreprises.
  • Permet de faire le suivi relatif aux comptes bancaires, aux actions, aux revenus et aux dépenses.
  • Comprend des fonctions telles que la comptabilité en partie double, la production de rapports et de graphiques et les opérations projetées.

Bases de données

Exemple de logiciel libre Description
MySQL
  • Un des systèmes libres de gestion de bases de données relationnelles les plus utilisés au monde.
  • Les utilisateurs peuvent créer et gérer des bases de données MySQL, élaborer des structures de bases de données, faire des copies de sauvegarde, inspecter le statut et travailler avec des enregistrements de données.
  • MySQL Workbench est offert en version ordinaire gratuite et libre (en anglais) (Community Edition) ou privée (Standard Edition) qui comprend des fonctions étendues et améliorées.

Systèmes d’exploitation (distributions Linux exclusivement)

Exemples de logiciels libres Description
Ubuntu
  • Le plus important système d’exploitation Linux maintenu par la communauté – permet aux utilisateurs de faire appel à un large réseau pour obtenir du soutien.
Fedora
  • Le logiciel libre Fedora représente un système d’exploitation Linux polyvalent, mis au point dans le cadre du projet collectif Fedora et commandité par Red Hat (entreprise qui soutient les logiciels libres; l’un des plus importants distributeurs Linux).

Comment savoir si un logiciel libre particulier convient à mon entreprise?

Les questions ci-dessous vous aideront à déterminer si un logiciel libre particulier convient à votre entreprise.

  • Depuis combien de temps ce logiciel existe-t-il? Jouit-il d’une bonne réputation? En règle générale, les logiciels qui sont sur le marché depuis longtemps sont plus fiables et de meilleure qualité. Chaque logiciel libre est assorti d’un numéro de version. Il peut s’agir de la première ou de la neuvième version, ou même au-delà. Voici des exemples de logiciels libres « mûrs » : Linux, OpenOffice et Thunderbird.
  • Offre-t-on régulièrement des mises à jour, des rustines et de nouvelles fonctions? Les logiciels libres qui font régulièrement l’objet de mises à jour et pour lesquels il existe des rustines et de nouvelles fonctions seront moins entachés d’erreurs, ils seront plus sûrs et plus complets que les autres.
  • Votre entreprise dispose-t-elle des compétences nécessaires à l’installation et à la maintenance du logiciel? Si vous ne disposez pas de l’expertise, il existe sur le marché des fournisseurs de services qui s’en chargent. Vous pourriez aussi envisager de fournir à votre personnel la formation nécessaire à l’utilisation et à la maintenance du logiciel (cet aspect s’applique à tous les types de logiciel).
  • Existe-t-il des entreprises professionnelles pour vous aider à installer et à gérer votre logiciel? Existe-t-il sur le marché des entreprises qui peuvent se charger de l’installation et du soutien à la prise en charge de votre logiciel? Voici deux organisations bien connues, spécialisées dans les logiciels libres, qui fournissent ce type de soutien : www.redhat.com (en anglais seulement) et www.mysql.com (en anglais seulement).
  • Les coûts liés au service et au soutien dont vous aurez peut-être besoin sont-ils raisonnables? Moins l’expertise technique dont dispose votre entreprise est grande et plus il est probable que vous aurez besoin d’aide professionnelle pour votre logiciel libre.
  • Existe-t-il parmi les utilisateurs de logiciels libres des internautes susceptibles de fournir un soutien actif, efficace et gratuit (p. ex. dans les forums en ligne, les blogues)? Pouvez-vous afficher sur Internet des questions portant sur le produit? Soyez disposé à participer à ces forums et à répondre à des questions à votre tour.
  • Quelles sont les conditions d’utilisation du logiciel? Prenez le temps de bien comprendre les conditions d’utilisation. Dans de nombreux cas de progiciels libres, on a recours à la licence publique générale « GNU ».
  • Existe-t-il de la documentation sur le logiciel? Est-elle complète et cohérente? On doit pouvoir trouver de la documentation sur les antécédents de développement des logiciels libres. Dispose-t-on de renseignements complets concernant la correction des erreurs et la modification des fonctions?

Source : extrait adapté d’OSS Watch – Top Tips for selecting Open Source Software.

Services de soutien des logiciels libres

En raison de la popularité croissance des logiciels libres, plusieurs types de services de soutien aux utilisateurs et aux entreprises ont fait leur apparition.

Soutien commercial

Vendeurs : Plusieurs progiciels libres populaires utilisés par les entreprises sont assortis d’un soutien commercial payant. Par exemple, Red Hat et Canonical offrent un soutien commercial pour leur logiciel Linux. Ces mêmes vendeurs offrent aussi des cours de formation et de certification, notamment en ce qui concerne Oracle pour MySQL.

Consultants : Il y a un grand nombre de spécialistes de logiciels libres qui possèdent divers degrés et types d’expérience et des connaissances spécifiques sur les logiciels libres. Il est important de choisir un spécialiste qui possède une expertise du logiciel pour lequel vous avez besoin d’aide. Certains vendeurs offrent un répertoire des fournisseurs de services qui ont l’expertise du logiciel en question. Apache, par exemple, fournit un répertoire mondial des consultants qui offrent un soutien pour OpenOffice.

Soutien gratuit

Vendeurs : Nombre de vendeurs ont lancé des initiatives pour aider à mettre à l’avant-plan les utilisateurs d’expérience afin qu’ils aident les personnes éprouvant des difficultés avec leur logiciel libre. Par exemple, Mozilla Firexox offre du soutien grâce à son service « Army of Awesome » où les utilisateurs de Firefox se connectent à Twitter pour répondre aux questions d’autres utilisateurs.

Ressources en ligne : Il y a plusieurs moyens de se renseigner en ligne sur les logiciels libres, que ce soit en consultant des forums, de la documentation et des tutoriels gratuits ou en s’abonnant à des listes de distribution afin d’obtenir des renseignements et de l’aide de la communauté de collaboration et des utilisateurs expérimentés.

Source : http://www.pcworld.com/article/207958/how_to_get_support_for_open_source_software.html (en anglais seulement)

Logiciels libres, gratuiciels et logiciels contributifs

Les gratuiciels et les logiciels contributifs constituent deux solutions de rechange aux logiciels libres. Voici une description de chacune de ces solutions :

Gratuiciel. Logiciel gratuit (souvent créé par un étudiant ou un enthousiaste des logiciels) mis à la disposition des utilisateurs pour une période illimitée. Contrairement au logiciel libre, qui est distribué en vertu d’une licence de logiciel libre qui prévoit que le code source peut être utilisé, modifié et redistribué, le gratuiciel ne met pas le code source à la disposition des utilisateurs, qui ne doivent pas modifier, reconditionner ou vendre le programme. Étant donné que le code source n’est pas accessible, il n’y a pas de communauté d’utilisateurs ou d’infrastructure de développement pour les gratuiciels comme c’est le cas avec les logiciels libres. Vous devez garder à l’esprit que bien qu’il soit gratuit, le gratuiciel ne peut pas être personnalisé, et le soutien et les mises à jour sont limités.

Logiciel contributif. Mode de distribution du logiciel fondé sur le principe « essayez avant d’acheter » dans le cadre duquel l’auteur accorde aux utilisateurs une licence les autorisant à mettre le logiciel à l’essai pendant une période déterminée, en général 30 jours. Les utilisateurs qui souhaitent continuer d’utiliser le logiciel après cette période doivent s’inscrire auprès de l’auteur et lui payer des droits minimes. En revanche, si, à l’issue de la période d’essai, l’utilisateur ne désire plus utiliser le logiciel, il doit cesser de l’utiliser et effacer les fichiers liés au produit. Ainsi, les logiciels contributifs sont distribués selon le principe d’intégrité. Toutefois, dans bien des cas, une fois la période d’essai terminée, il faut mettre le logiciel à jour et payer des droits minimes pour utiliser les fonctionnalités supplémentaires. Contrairement au logiciel libre, le logiciel contributif ne fait pas appel à la diffusion d’un code source et ne permet pas les modifications et la redistribution  ar les utilisateurs. Encore une fois, il n’y a pas de communauté d’utilisateurs ou d’infrastructure de développement comme c’est le cas avec les logiciels libres. Le logiciel libre est habituellement créé par un développeur professionnel ou une petite entreprise de logiciels qui peut avoir des ressources insuffisantes pour commercialiser le produit sur une grande échelle – ils utilisent donc le modèle « essayez avant d’acheter ».

Sources : www.pc-shareware.com/whatissh.htm (en anglais seulement), www.techsupportalert.com/freeware.htm (en anglais seulement)

Inconvénients de l’utilisation des gratuiciels et des logiciels contributifs

Voici les trois principaux inconvénients liés à l’utilisation des gratuiciels et des logiciels.contributifs :

  • Tous deux peuvent contenir des virus et des logiciels espions (c.-à-d. un logiciel qui envoie secrètement au site Web auquel il est relié des renseignements sur vos habitudes de navigation).
  • Certains logiciels contributifs et gratuiciels ne sont pas assortis de fonctions de désinstallation, de sorte qu’il peut être difficile de les éliminer.
  • Il est possible que le soutien technique fasse défaut si vous avez des questions sur un logiciel contributif ou un gratuiciel en particulier.

À titre préventif, mettez régulièrement à jour votre logiciel antivirus. Soumettez manuellement les gratuiciels et les logiciels contributifs à un balayage antivirus avant de les ouvrir. Si possible, évitez les fichiers .exe téléchargés à partir de sites Web inconnus et soyez prudents quand vous téléchargez des fichiers qui ne portent pas l’extension .zip.

Tendances à venir

La sécurité et les possibilités de personnalisation accrues qu’offrent les logiciels libres, combinés à leur faible coût, favorisent leur adoption croissante par les entreprises. On s’attend à ce que les entreprises se tournent de plus en plus vers les logiciels libres pour répondre à leurs besoins opérationnels et demeurer concurrentielles sur le marché. De fait, Gartner, une société de conseil et de recherche en technologies de l’information, a conclu, après son sondage de 2011 sur l’adoption des logiciels libres, que plus de la moitié des 547 organisations sondées dans 11 pays avaient adopté des logiciels libres dans le cadre de leur stratégie de TI. On s’attend également à ce que les portefeuilles de TI de ces organisations comprennent 30 % de logiciels libres en 2012, alors qu’ils n’en comprenaient que 10 % en 2006.

Les progrès apportés aux logiciels libres se traduiront par de nouvelles capacités pour les petites et moyennes entreprises dans leurs activités et en ce qui concerne les produits et services qu’elles offrent à leurs clients. Par exemple, Openstack, un projet de la NASA et de Rackspace Hostings, est une initiative de logiciel libre qui vise à développer un système d’exploitation infonuagique afin que n’importe quelle organisation puisse créer et fournir des services d’infonuagique privés et publics à partir de matériel ordinaire.

Le modèle du logiciel libre devient de plus en plus populaire et de grandes entreprises comme Google et Oracle participent à la communauté du logiciel libre et l’appuient; il ne fait donc aucun doute que l’importance du logiciel libre ira en augmentant. Les progrès à ce chapitre auront une incidence sur les petites et moyennes entreprises en augmentant le choix de logiciels offerts et les possibilités de croissance de ces entreprises.

Sources : www.cloudtweaks.com/2012/08/is-the-future-of-the-cloud-computing-open-source-few-things-to-consider/, www.openstack.org/ (en anglais seulement), www.slideshare.net/OpenLogic/predictions-and-trends-for-open-source-support-adoption-in-2012

Sujets connexes traités dans d’autres brochures

  • Gestion des relations avec la clientèle
  • Sources de renseignements en ligne sur le commerce électronique

Cette publication fait partie de la Trousse d’outils sur les affaires électroniques, qui comprend une série de brochures portant sur des notions avancées d’affaires électroniques et un guide d’initiation intitulé Comment profiter des affaires électroniques. Vous trouverez cette trousse à ontario.ca/affaireselectroniques.

Mis à jour : 18 mai 2021
Date de publication : 18 novembre 2015