À quoi ressemble-t-il?

Les personnes reconnaissent le peuplier faux-tremble dès l’apparition d’une brise. Le pétiole est aplati et plus long que le limbe foliaire; la moindre brise fait trembler les feuilles. L’écorce jeune est lisse et d’un blanc grisâtre pâle avec des lignes horizontales et elle devient plus foncée et cannelée avec l’âge. Les graines duveteuses sont dispersées de leurs capsules vertes à la fin du printemps. Le peuplier faux-tremble pousse souvent dans des peuplements purs après une perturbation et la succession se produit lorsque de jeunes conifères ou des semis de feuilles les utilisent comme abri et finissent par les domineer.

Où se trouve-t-il?

L’aire de répartition du peuplier faux-tremble est semblable à celle de son cousin, le peuplier baumier, couvrant tout l’Ontario, à l’exception de la périphérie la plus au nord de la baie d’Hudson. Il est trouvé dans toutes les zones boisées du Canada.

Conseil de plantation

  • Taille : Jusqu'à 25 m de hauteur
  • Humidité : Adaptable à tous les sites, sauf à ceux qui sont très mouillés
  • Ombre : Intolérant de l’ombre, préfère le plein soleil
  • Sol : Adaptable

Le peuplier faux-tremble est une espèce remarquable pour sa croissance et son implantation rapides dans les sols pauvres, perturbés ou brûlés, mais il n'est pas recommandé pour plusieurs situations résidentielles en raison de sa grande production de drageons racinaires et de son bois faible.

Le saviez-vous?

Le peuplier faux-tremble peut former des colonies expansives en produisant de nouveaux troncs lors qu'un vieux meurt. On estime à plus de 80 000 ans l’âge d’une colonie située en Utah.

Sources des photographies

  • Arbre : Daniel Tigner, Essences des Arbres du Canada
  • Feuille : Daniel Tigner, Essences des Arbres du Canada
  • Écorce : Daniel Tigner, Essences des Arbres du Canada
  • Fruite : Daniel Tigner, Essences des Arbres du Canada