À propos du programme

En Ontario, le gouvernement participe au financement des chemins forestiers sur les terres de la Couronne.

Ces chemins sont utiles non seulement au secteur forestier, mais aussi à de nombreux autres utilisateurs tels que :

  • les sociétés minières
  • les entreprises touristiques
  • les collectivités autochtones
  • les sociétés de services publics et les compagnies de chemin de fer
  • les chasseurs, les pêcheurs, les campeurs, les piégeurs et les propriétaires de chalet
  • le grand public

Ces routes font également partie de l’infrastructure rurale nécessaire pour assurer la protection civile et effectuer des interventions en cas d’urgence.

Montant du financement

Le gouvernement provincial appuie la construction et l’entretien des chemins d’accès aux différentes ressources des forêts de la Couronne en couvrant :

  • 100 % des coûts des routes primaires
  • 50 % des coûts des routes secondaires

Depuis 2005-2006, l’Ontario a octroyé 605,2 millions de dollars à la construction et à l’entretien de routes forestières.

Pour en savoir plus : Le rapport du conseil ministériel sur la compétitivité du secteur forestier

Financement

Pour être admissibles à un financement, les routes doivent :

  • être répertoriées comme des chemins forestiers primaires ou des routes forestières secondaires dans les plans de gestion forestière approuvés et dans les calendriers annuels des travaux
  • être situées sur des terres de la Couronne
  • ne pas être utilisées uniquement par le secteur forestier

Routes primaires

Ces routes offrent un accès principal aux unités de gestion. Elles sont construites, entretenues et utilisées à titre de voies principales dans les unités de gestion.

Les routes primaires sont en général des chemins permanents, même s’il arrive parfois qu’elles ne soient pas utilisées à des fins de gestion forestière pendant de longues périodes.

Routes secondaires

Ces routes relient les routes principales ou secondaires, nouvelles ou déjà existantes. Elles donnent accès aux zones d’activité de l’unité d’aménagement forestier ou permettent de les traverser.

Les nouvelles routes construites pour donner accès à des zones d’activités distinctes, pour les rejoindre ou pour les traverser sont catégorisées comme des routes secondaires.

Routes opérationnelles

Ce sont des chemins qui sont situés à l’intérieur des zones d’activités et qui assurent l’accès à court terme aux lieux des travaux de coupe, de reboisement et de soins sylvicoles.

En temps normal, on cesse de les entretenir lorsqu’elles ne sont plus nécessaires aux fins de la gestion forestière. Elles font alors souvent l’objet d’une préparation et d’une régénération de site.

Mis à jour : 02 juin 2021
Date de publication : 26 mai 2014