Aperçu

Un effectif solide est crucial pour notre système de santé. Les ressources humaines dans le domaine de la santé en Ontario regroupent des médecins, du personnel infirmier et d’autres professionnels compétents.

Les fournisseurs de soins de santé actuels et futurs de l’Ontario peuvent trouver ci-dessous des renseignements importants concernant leurs professions médicales.

Médecins

Un médecin est un professionnel de la santé qui pratique la médecine, qui se préoccupe de promouvoir, de maintenir ou de rétablir la santé par l’étude, le diagnostic, le pronostic et le traitement de la maladie, des blessures et d’autres troubles physiques et mentaux.

Formation médicale

L’Ontario fait le nécessaire pour accroître le nombre de médecins dans la province. À cette fin, il collabore avec les facultés de médecine, les médecins, les collectivités et ses autres partenaires pour améliorer l’accès aux soins de santé. La formation médicale en Ontario comprend des études de premier cycle, des études postdoctorales et un perfectionnement professionnel continu.

Études médicales de premier cycle

Les études médicales de premier cycle consistent en un programme de trois ou quatre ans d’instruction en salle de classe et de formation (stage) clinique. Les diplômés obtiennent un diplôme de médecin (MD).

Les universités ontariennes suivantes offrent une formation médicale postdoctorale :

La faculté de médecine de l’Université métropolitaine de Toronto s’est vu attribuer94 places de premier cycle dans le cadre de l’expansion de la faculté de médecine annoncée en mars 2022 et offrira une formation médicale à compter de 2025.

L’Ontario ajoutera 260 places dans les facultés de médecine, passant de 952 à 1 212 places d’ici 2027.

Études médicales postdoctorales

Les programmes de résidence postdoctoraux fournissent une formation clinique dans une spécialité (par exemple, la médecine familiale, la chirurgie ou la psychiatrie). Les résidents travaillent et sont rémunérés pendant leur formation. Ceux qui terminent leur programme de résidence avec succès sont autorisés à passer les examens d’agrément nationaux qui sont obligatoires pour intégrer la profession.

La formation en résidence peut aller de deux ans pour un programme de médecine familiale à huit ans pour une formation de spécialité et de sous-spécialité.

The following universities offer postgraduate medical education in Ontario:

La faculté de médecine de l’Université métropolitaine de Toronto a reçu 95 postes de formation médicale postdoctorale dans le cadre de l’expansion de la faculté de médecine annoncée en mars 2022 et offrira une formation en résidence médicale à compter de 2025.

Dans l’ensemble, grâce aux récentes expansions de facultés de médecine, l’Ontario a ajouté 449 postes de formation médicale postdoctorale depuis le début de 2023, passant de 1 188 à 1 637 postes d’ici 2028.

Perfectionnement professionnel continu

En Ontario, il existe un vaste éventail de programmes de formation médicale continue et de perfectionnement professionnel. Ils sont offerts par l’entremise d’universités, d’hôpitaux, d’associations et de collèges provinciaux et nationaux, dont les suivants :

Programmes d’obligation de service postdoctoral (OSP)

Les programmes font partie de la stratégie de l’Ontario visant à :

  • assurer un bassin stable de médecins
  • améliorer la fidélisation
  • améliorer la répartition géographique des médecins afin de fournir de meilleurs soins aux Ontariens et aux Ontariennes

Les programmes OSP permettent d’améliorer l’accès aux services médicaux partout en Ontario, particulièrement dans les régions où le bassin de médecins est limité. Dans de cadre des programmes OSP, les médecins s’engagent à exercer dans une collectivité admissible de l’Ontario pendant une période allant jusqu’à cinq ans, en échange d’un financement de la formation ou d’une exemption des intérêts sur les prêts (les collectivités admissibles et la durée de l’obligation de service postdoctoral varient selon le programme).

Les médecins participant aux programmes OSP sont tenus de signer une entente relative à l’OSP avec le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (le ministère) avant de participer à la formation ou de bénéficier de l’exemption des intérêts. Les programmes OSP exigent également que les participants signent une entente relative au lieu d’exercice. Il s’agit d’une entente entre le médecin participant, le ministère et la collectivité dans laquelle il exercera. L’entente relative au lieu d’exercice précise l’emplacement, les modalités et la durée de l’OSP.

Le médecin participant qui ne respecte pas les exigences de l’OSP sera considéré comme en rupture de contrat. Les médecins qui contreviennent à leur entente relative à l’OSP seront tenus de rembourser les coûts associés à leur participation au programme. Le ministère ne peut pas permettre aux médecins de renoncer à leurs obligations financières engagées au titre de l’entente relative à l’OSP.

Le ministère recommande aux médecins de tenir compte des engagements pris en vertu de l’OSP avant d’accepter une offre de participation à un programme OSP. Le ministère recommande également aux médecins de déterminer si leur formation leur permettra de trouver des possibilités d’emploi appropriées dans les lieux d’exercice admissibles. L’obligation de service postdoctoral est un engagement à temps plein.

Les médecins qui ont signé plusieurs ententes relatives à l’obligation de service postdoctoral doivent respecter les conditions de l’entente la plus restrictive.

Les médecins qui doivent respecter des obligations de service postdoctoral dans d’autres provinces et qui ne les ont pas encore respectées sont tenus de s’acquitter de leurs engagements en Ontario d’abord.

Description des programmes OSP

L’obligation de service postdoctoral est une exigence pour les personnes qui participent aux programmes suivants :

Programme OSP pour les diplômés internationaux en médecine (DIM)
Programme de rapatriement des médecins
Programme de réintégration des médecins
Programme d’exemption des intérêts sur les prêts des médecins résidents

Programme OSP pour les diplômés internationaux en médecine (DIM)

Les diplômés internationaux en médecine (DIM) forment un maillon précieux du système de santé de l’Ontario et jouent un rôle important dans la prestation de soins aux Ontariennes et aux Ontariens. La province offre des places de formation postdoctorale pour débutants aux DIM chaque année.

Tous les DIM qui acceptent un poste de formation de résidence financé par le ministère doivent signer une entente relative à l’obligation de service postdoctoral (OSP) de cinq ans.

L’admissibilité à la profession d’un DIM en Ontario (et les processus qu’il ou elle doit suivre) dépend de la formation et de l’expérience pratique.

Les DIM qui vivent en Ontario sont invités à communiquer avec le Centre d’accès de Santé Ontario. Le Centre d’accès fournit un service de gestion des cas complexes aux professionnels de soins de santé, y compris les DIM, afin d’offrir un soutien grâce au processus d’obtention d’un permis d’exercer et d’inscription. Les conseillers aident les DIM à trouver le moyen le plus efficace pour accéder à la profession dans la province et leur expliquent les mesures qu’ils doivent prendre.

Obtenir une formation postdoctorale

Les places de formation postdoctorale offertes aux DIM chaque année sont une combinaison de résidences en médecine familiale (deux ans) et en spécialité (quatre ans ou plus). Les DIM soumettent directement leur candidature par l’entremise du Service canadien de jumelage des résidents (CaRMS).

Les DIM qui sont citoyens canadiens ou résidents permanents et qui répondent aux critères de demande de CaRMS peuvent présenter une demande.

Le ministère n’intervient pas dans le placement ou la sélection des candidats pour ces postes. C’est aux facultés de médecine qu’il revient de choisir les candidats retenus pour participer au programme.

Les DIM qui réussissent à obtenir un poste de formation postdoctorale doivent participer à un programme de prérésidence (PRP) obligatoire mené par l’Institut Touchstone (en anglais seulement). Le PRP (en anglais seulement) est un programme d’orientation de deux à trois semaines, qui a lieu à Toronto. Les résidents en médecine familiale effectuent également une semaine supplémentaire de PRP, appelée PRP-FM (en anglais seulement).

L’Institut Touchstone fournit également des ressources supplémentaires et des programmes de soutien en matière d’évaluation des DIM, y compris le Canadian Medicine Primer (CMP) (en anglais seulement) pour les stagiaires détenteurs d’un visa, et fait passer l’examen d’évaluation des optométristes diplômés à l’échelle internationale (Internationally Graduated Optometrist Evaluating Examination ou IGOEE) et l’examen de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE). Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site de l’Institut Touchstone (en anglais seulement).

Les DIM peuvent également présenter une demande directement aux facultés de médecine pour participer aux programmes de sous-spécialités offerts en dehors du CaRMS. Les DIM peuvent également accéder à des postes de formation financés en Ontario dans le cadre d’un transfert à partir d’une autre province.

Tous les programmes de formation des DIM financés par le ministère en Ontario, y compris les postes de sous-spécialités et les transferts de l’extérieur de la province, ont des obligations de service postdoctoral.

Pour obtenir de plus amples renseignements, lisez les Lignes directrices du Programme d’obligation de service postdoctoral pour les diplômés internationaux en médecine.

Commencement du Programme d’obligation de service postdoctoral

Le service doit commencer dans l’année suivant la fin de la formation postdoctorale. Si le participant souhaite suivre une formation supplémentaire ou obtenir une bourse, il doit demander un report au ministère de la Santé (le ministère).

Pour commencer son service postdoctoral, il faut que le participant remette au ministère une entente relative au lieu d’exercice, soit un contrat entre le médecin participant, le ministère et la communauté de pratique, qui précise le lieu et décrit les conditions et la durée du Programme OSP. L’entente relative au lieu d’exercice doit être approuvée par le ministère et signée par un(e) « représentant(e) agréé(e) ».

Si un participant ne commence pas à s’acquitter de ses obligations de service dans l’année qui suit la fin de sa formation postdoctorale et si le ministère n’a pas autorisé un report du service, il sera considéré comme étant en situation de rupture de contrat.

Services admissibles pouvant être pris en compte dans le cadre du Programme OSP

Seuls les services assurés par l’Assurance-santé de l’Ontario (ASO) et fournis à temps plein seront pris en compte dans le cadre du Programme OSP. À la discrétion du ministère, et avec l’approbation préalable de celui-ci, les services de télémédecine financés par le ministère et fournis dans une collectivité admissible seront pris en compte dans le cadre du Programme OSP. Les services de télémédecine ne seront pris en considération dans le cadre du Programme OSP que s’ils sont financés par des fonds publics et que la participante ou le participant est en mesure de démontrer qu’ils sont fournis dans une collectivité admissible.

Les nominations universitaires peuvent également être autorisées dans le cadre du Programme OSP, à la discrétion du ministère. L’exigence de 30 heures de service à temps plein par semaine qui s’applique aux médecins est réduite à 20 heures par semaine de soins cliniques dans une collectivité admissible.

La nomination d’un médecin dans une université peut compter dans l’exécution de ses obligations aux termes du Programme OSP, même s’il s’agit d’une université située dans une région non admissible, comme l’Université de Toronto ou l’Université d’Ottawa. Par exemple, la ou le médecin peut occuper un poste à l’Université de Toronto, tout en consacrant 20 heures par semaine à la prestation de services cliniques dans un hôpital situé à Richmond Hill.

Les demandes d’approbation de nominations universitaires doivent être accompagnées des documents suivants :

  • une lettre de nomination de l’université indiquant clairement la durée ou le type de nomination universitaire du médecin;
  • une entente relative au lieu d’exercice signée par un(e) « représentant(e) agréé(e) »  de l’université et de l’hôpital où le médecin consacrera 20 heures par semaine à la prestation de services cliniques.

Si vous avez des questions ou souhaitez obtenir d’autres renseignements, veuillez communiquer avec l’agent des programmes par courriel.

Exceptions dans le cadre du Programme OSP

Si un médecin du Programme OSP est toujours médecin résident, il peut faire une demande de bourse de recherche après son programme de résidence. Les programmes de bourse de recherche étant considérés comme une formation complémentaire, ils ne comptent dans l’exécution des obligations du Programme OSP Les médecins doivent demander un report de leurs obligations au titre du Programme OSP avant de commencer leur r leur formation postdoctorale. Une fois qu’un médecin a terminé son programme de bourse de recherche, il doit s’acquitter de son OSP dans le domaine de spécialisation ou de sous-spécialisation visé par sa formation.

À la discrétion du ministère, des exceptions ne peuvent être consenties que dans des circonstances exceptionnelles. Toutefois, les demandes d’exceptions seront examinées au cas par cas et uniquement avec la documentation requise et l’approbation préalable du ministère.

Le ministère reconnaît que des circonstances peuvent survenir et faire en sorte qu’il soit difficile pour les participants de respecter les modalités de leur entente relative à l’OSP. Ces circonstances comprennent les suivantes :

  • une absence de possibilités d’emploi dans un domaine spécialisé au sein d’une collectivité admissible
  • une blessure, une maladie ou une incapacité
  • un congé de maternité ou parental

Dans ces cas, les deux options suivantes sont possibles :

  1. demander le report de l’OSP
  2. rembourser les frais engagés par le ministère

Si les participants ne sont pas en mesure de respecter leur OSP, ils doivent en informer le ministère en communiquant l’agent des programmes par courriel à l’adresse ppuprogramofficer@ontario.ca.

D’importantes ressources et mesures de soutien sont à la disposition des médecins à la recherche d’un emploi, notamment le service Médecins Ontario.

Le service Médecins Ontario est un service gratuit de planification de carrière à l’intention des médecins résidents postdoctoraux qui met les stagiaires en contact avec un conseiller d’orientation professionnelle personnalisée appelé conseiller régional. Le conseiller régional est un spécialiste des ressources humaines en santé qui a accès à un vaste réseau professionnel dans le secteur des soins de santé de l’Ontario.

Si une personne en situation de handicap requiert des mesures d’adaptation particulières pour être en mesure de s’acquitter de son obligation de service postdoctoral, ces mesures seront prises conformément aux lois applicables après vérification de la documentation requise.

Un participant qui prend un congé de maternité ou parental peut présenter une demande de report de ses obligations aux termes de l’OSP. Une fois que le participant recommence à exercer la médecine à temps plein, la période d’OSP recommence. Les congés de maternité et parentaux ne sont pas pris en compte dans le cadre du Programme OSP.

Si une personne a respecté en partie son OSP, sur demande, le ministère envisagera de réduire le montant du remboursement proportionnellement à la durée de la période de service effectuée.

Un participant qui doit prendre un congé de maladie en raison d’une blessure, d’une maladie ou d’une incapacité peut demander le report de sa période d’OSP pendant une période maximale d’un an. La période de report n’est pas prise en compte dans le cadre du Programme OSP.

Les médecins résidents ayant des obligations aux termes du Programme OSP peuvent suivre une formation de sous-spécialité en Ontario ou ailleurs au Canada. En ce qui concerne les participants qui sont jumelés à un poste en Ontario, l’entente relative à leur OSP existante sera reportée au programme de formation de sous-spécialité, et ils commenceront leur période d’OSP une fois qu’ils auront terminé leur programme de sous-spécialité. Les participants jumelés à un poste à l’extérieur de l’Ontario doivent s’engager à revenir en Ontario pour s’acquitter de leur obligation de service postdoctoral conformément à leur entente après avoir terminé leur formation de sous-spécialité. Ils doivent présenter une lettre de promesse de l’autre province stipulant que toute obligation de service postdoctoral dans cette province liée à la formation de sous-spécialité sera reportée jusqu’à ce que le participant ait terminé sa période d’obligation de service postdoctoral en Ontario.

Sanctions en cas de non-respect de l’obligation de service postdoctoral

Si un participant contrevient à l’entente relative à l’OSP, celle-ci prend fin, à la discrétion du ministère, et le participant doit rembourser un montant comprenant généralement :

  • le montant total des coûts de formation
  • les frais administratifs
  • les intérêts courus sur le montant total du remboursement

Les personnes qui contreviennent à l’entente relative à l’OSP doivent payer le montant dû en totalité. Cela comprend les participants qui ne terminent pas ou ont échoué leur formation de résidence, y compris ceux qui ne réussissent pas leur période de vérification de l’évaluation. Ces personnes sont tenues de rembourser les coûts engagés par le ministère relativement à leur formation postdoctorale. Toutefois, le ministère s’est engagé à favoriser la responsabilité financière équitable des Ontariennes et des Ontariens et cherchera une solution qui n’entraîne pas de préjudice indu. Le ministère peut, à sa discrétion, fournir des solutions de rechange en matière de paiement, comme un calendrier de remboursement ou un plan de remboursement par versement en fonction de la capacité financière du débiteur.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le respect de l’obligation de service postdoctoral, veuillez consulter les Lignes directrices sur le Programme d’obligation de service postdoctoral du Programme de rapatriement des médecins ou contacter l’agent des programmes.

Les médecins qui ont obtenu leur diplôme dans une faculté de médecine au Canada, aux États-Unis ou dans un pays étranger.

Programme de rapatriement des médecins

Les médecins qui ont complètement ou partiellement effectué le programme de résidence à l’extérieur du Canada et à qui il reste jusqu’à deux ans de formation supplémentaire pour respecter les normes du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC) peuvent être admissibles à des postes de formation de résidence dans une université de l’Ontario. La sélection des candidats est à la discrétion des facultés de médecine et chacune doit s’assurer d’avoir la capacité et le financement nécessaires pour couvrir la durée de leur formation.

Les candidats qui participent au Programme de rapatriement sont tenus de remplir leurs obligations de service postdoctoral (OSP) dans une collectivité admissible (partout en Ontario, excepté à Ottawa, Toronto, Pickering, Markham, Vaughan, Brampton et Mississauga) pour une période maximale de cinq ans. Les candidats ne peuvent commencer la formation de résidence qu’après avoir signé et retourné l’entente relative à l’obligation de service postdoctoral (OSP) au ministère.

Critères d’admissibilité

Si vous êtes médecin spécialiste et que vous avez terminé votre formation médicale postdoctorale ou que vous l’avez suivie en partie à l’étranger, et si vous avez en main une lettre d’évaluation du CRMCC précisant la durée de la formation nécessaire pour avoir le droit de vous présenter aux examens d’agrément, vous pourriez être admissible à ce programme.

Pour être admissible, vous devez satisfaire aux critères suivants :

  • être citoyen canadien ou résident permanent
  • être titulaire d’un diplôme d’une école de médecine reconnue figurant à la liste du répertoire des écoles de médecine de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)
  • avoir reçu une offre de nomination professorale dans le cadre d’une formation postdoctorale d’une faculté de médecine de l’Ontario
  • avoir en main une lettre d’évaluation du CRMCC dans laquelle est précisée la durée de formation nécessaire pour avoir le droit de se présenter aux examens d’agrément (les candidats doivent demander au CRMCC d’évaluer leur formation avant que leur candidature au programme puisse être prise en compte)

Lettre d’évaluation du CRMCC

Si vous avez terminé ou partiellement terminé votre formation postdoctorale aux États-Unis, vous devez communiquer avec le CRMCC au 1 800 668-3740 afin de faire une demande d’évaluation de vos attestations d’études.

Si vous avez terminé votre formation postdoctorale ou que vous l’avez suivie en partie à l’extérieur du Canada ou des États-Unis, vous devriez communiquer avec le CRMCC pour obtenir de plus amples renseignements sur les spécialités et les compétences qu’il est actuellement en mesure d’évaluer.

Si le CRMCC ne peut pas évaluer le programme dans lequel vous avez terminé votre formation médicale postdoctorale, vous devez communiquer avec le Centre d’accès de Santé Ontario. Le Centre d’accès est le point d’accès centralisé pour tous les professionnels de la santé formés à l’étranger en Ontario qui cherchent de l’information et des conseils sur le processus de délivrance de permis et les options de carrière.

Les candidats répondant à ces critères peuvent s’inscrire à l’un des volets suivants :

Volet 1

Les candidats qui ont complètement terminé leur résidence dans le cadre d’un programme à l’étranger et qui ont obtenu ce qui suit :

  • une lettre d’évaluation du CRMCC de la formation médicale postdoctorale du candidat à l’étranger
  • une offre pour un poste de formation postdoctorale d’une université de l’Ontario
  • une confirmation du financement de l’université pour couvrir la durée de la formation

Exigence relative à l’obligation de service postdoctoral du volet 1 – un an pour chaque année de formation dans une collectivité admissible.

Volet 2

Les candidats qui ont complété partiellement leur formation de spécialité ou de sous-spécialité dans un programme à l’extérieur du Canada et qui ont reçu ce qui suit :

  • une lettre d’évaluation du CRMCC de la formation médicale postdoctorale du candidat à l’étranger
  • une offre pour un poste de formation postdoctorale d’une université de l’Ontario
  • une confirmation du financement de l’université pour couvrir la durée de la formation

Exigence relative à l’obligation de service postdoctoral du volet 2 – cinq ans dans une collectivité admissible.

La formation de résidence en Ontario est un engagement à temps plein. Il n’y a aucun formulaire de demande à remplir pour participer à ce programme. Veuillez suivre la procédure de demande. Le ministère recommande que les diplômés internationaux en médecine qui envisagent de participer à ce programme communiquent également avec le Centre d’accès de Santé Ontario. Les conseillers peuvent aider celles et ceux qui souhaitent exercer la profession médicale en Ontario à trouver le parcours le plus efficace vers l’exercice de leur profession en fonction de leurs études et leur niveau de compétence.

Date de début de la formation

La date de début de la formation peut être convenue entre le candidat et l’établissement offrant le programme de formation.

Financement par l’entremise du Programme de rapatriement

Le financement pour soutenir un candidat qui participe au Programme de rapatriement doit provenir du financement existant que le ministère alloue à l’école de médecine. Une fois qu’une école de médecine accepte un candidat, elle doit s’assurer qu’elle a la capacité et le financement nécessaires pour couvrir la durée de la résidence.

Processus de demande

Si vous répondez à toutes les conditions d’admissibilité du programme, veuillez suivre les étapes suivantes :

  1. Communiquez avec le bureau de formation médicale postdoctorale d’au moins une des six écoles de médecine de l’Ontario offrant une formation de spécialité postdoctorale au début de votre dernière année de formation médicale postdoctorale. Vous serez dirigé vers le directeur de programme approprié qui vous aidera à postuler pour une nomination en formation postdoctorale.
  2. Le directeur du programme vous demandera de lui fournir des documents précis afin d’évaluer votre candidature, comme un curriculum vitæ, des relevés de notes, des évaluations antérieures et des lettres de recommandation. Les documents demandés varient d’un programme à l’autre. Il est toutefois obligatoire de soumettre la lettre du CRMCC confirmant la durée et le type de formation requis (lettre d’évaluation de la formation).
  3. Après avoir reçu une offre pour un poste de formation postdoctorale d’une université, le bureau de la formation médicale postdoctorale fera suivre votre dossier au ministère. Dès que l’université lui aura fait parvenir vos documents, le ministère communiquera avec vous pour discuter de vos obligations aux termes du Programme OSP.

Coordonnées des facultés de médecine

Exigences nationales relatives à l’agrément

Formation médicale postdoctorale de l’Ontario

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez les Lignes directrices sur le Programme d’obligation de service postdoctoral du Programme de rapatriement des médecins.

Programme de réintégration pour les médecins

Les médecins qui exercent leur profession au Canada et qui cherchent à réintégrer la formation de résidence peuvent présenter une demande pour participer au Programme de réintégration pour les médecins.

Le programme offre une certaine flexibilité aux médecins chevronnés qui souhaitent suivre une formation dans un autre domaine d’intérêt. Le programme répond également au besoin de diversité des services de médecin en Ontario.

Le Programme de réintégration pour les médecins exige une obligation de service postdoctoral (OSP) de deux ans après la formation. Ce service postdoctoral peut être effectué partout en Ontario.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le respect de l’obligation de service postdoctoral, veuillez consulter le lien suivant :

Exigences relatives à l’admissibilité au programme

  • Être citoyen canadien ou résident permanent du Canada.
  • Détenir un certificat d’inscription valide de cabinet indépendant d’une autorité de réglementation médicale de tout territoire ou de toute province au Canada. (Remarque : Si vous détenez un certificat d’inscription restrictif, vous n’êtes pas admissible au programme.)
  • Avoir exercé à temps plein au Canada pendant au moins 12 mois consécutifs avant la présentation de la demande.
  • Les médecins qui exercent dans une autre province doivent être admissibles à l’obtention d’un certificat d’inscription de cabinet indépendant de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario.

Chaque faculté de médecine de l’Ontario déterminera si le financement est disponible en vue de soutenir un poste de réintégration jusqu’à la fin de la formation et fera une offre aux candidats choisis, le cas échéant.

Si vous souhaitez participer au Programme de réintégration, veuillez télécharger, remplir et renvoyer les formulaires suivants :

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez les Lignes directrices sur le Programme d’obligation de service du Programme de réintégration pour les médecins.

Préparation à la pratique en Ontario

Le programme Préparation à la pratique en Ontario est un programme d’évaluation qui reconnaît la compétence des médecins formés à l’étranger qui ont terminé une formation postdoctorale et qui ont une expérience de la pratique indépendante en médecine familiale ou en tant que médecin généraliste à l’extérieur du Canada. Le programme tient compte des qualifications et de l’expérience, dans un contexte clinique, pour évaluer l’état de préparation des candidats à une pratique indépendante. Le programme comprend une évaluation clinique sur le terrain de 12 semaines dans une collectivité désignée de l’Ontario. Les candidats retenus remplissent une obligation de service postdoctorale de trois ans en tant que médecins de famille dans la province.

Consultez le lien suivant pour de plus amples renseignements : touchstoneinstitute.ca/assessment/practice-ready-ontario/ (en anglais seulement).

Programme d’exemption des intérêts sur les prêts des médecins résidents (PEIPMR)

Le Programme d’exemption des intérêts sur les prêts des médecins résidents (PEIPMR) fournit aux médecins résidents admissibles des facultés de médecine de l’aide financière pendant une période importante de leur perfectionnement professionnel. En vertu de ce programme, les médecins résidents de l’Ontario ne sont pas tenus de payer le principal ou les intérêts sur les prêts gouvernementaux aux étudiants accordés par une compétence canadienne. En contrepartie, les résidents participants consentent à fournir des services médicaux en Ontario pendant cinq ans après avoir terminé leur résidence médicale.

En savoir plus sur le programme, l’admissibilité et la procédure de demande.

Adjoints au médecin

Les adjoints au médecin (AM) contribuent à la prestation de services médicaux au sein d’équipes du personnel soignant dans divers milieux. Sous la direction du médecin superviseur, ces services peuvent comprendre des entretiens avec les patients, la consignation des antécédents médicaux, les examens médicaux, certains actes autorisés en vertu des pouvoirs délégués et des services de conseil aux patients sur les soins de santé préventifs.

Programme de subventions de lancement de carrière pour les adjoints au médecin

L’octroi d’un soutien financier temporaire vise à faciliter l’entrée des adjoints au médecin (AM) ontariens nouvellement diplômés dans le système de soins de santé, de manière à répondre à la demande de soins. Le programme vise à favoriser la durabilité de la profession d’AM par le jumelage de nouveaux AM diplômés avec des employeurs qui se sont engagés à intégrer à long terme un AM au sein de leur organisation et à lui fournir un soutien financier. Les milieux d’emploi sont variés et comprennent, mais sans s’y limiter, les services d’urgence, les soins primaires et la médecine interne.

Financement

La subvention d’aide à l’emploi à durée limitée peut être accordée de la façon suivante aux employeurs admissibles qui recrutent un AM diplômé de l’Ontario en 2024 :

  • Financement d’un an pouvant atteindre 46 000 $.
  • Financement de deux ans pouvant atteindre 46 000 $ par année pour les postes d’AM dans des collectivités ayant un indice de ruralité pour l’Ontario (IRO) de 40 ou plus, ou dans des centres d’aiguillage urbains du Nord de l’Ontario (Timmins, North Bay, Sudbury, Thunder Bay et Sault Ste. Marie).
  • Une subvention incitative de 10 000 $ à un AM qui est employé dans une collectivité avec un IRO de 40 ou plus, ou dans un centre d’aiguillage du Nord de l’Ontario; cette prime est versée aux AM qui accomplissent une année de prestation de services pour un employeur admissible à deux ans de financement.

Les employeurs sont censés verser une subvention équivalente pour couvrir les coûts liés à l’emploi d’un adjoint au médecin à temps plein. La structure de subvention indiquée ci-dessus vise à favoriser l’emploi d’AM diplômés dans des régions géographiques qui peuvent présenter de plus grandes difficultés en matière de recrutement et de maintien en poste.

Demande

Les employeurs peuvent maintenant présenter une demande d’admission au Programme de lancement de carrière pour les adjoints au médecin 2024.

Veuillez noter que les adjoints au médecin diplômés admissibles provenant des deux programmes de formation des AM de l’Ontario à l’Université McMaster (en anglais seulement) et au consortium de l’Université de Toronto (en anglais seulement) pourront participer au Programme de subventions de lancement de carrière de 2024.

Documents sur le Programme de subventions de lancement de carrière pour les adjoints au médecin de 2024 :

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter les ressources pour les adjoints au médecin. Vous pouvez soumettre vos questions concernant le Programme de lancement de carrière pour les adjoints au médecin à l’adresse pacareerstart@ontario.ca.

Accès à la subvention d’aide

L’aide financière doit être utilisée pour employer à temps plein un AM diplômé de l’Ontario de 2024 pour fournir des soins directs aux patients. Elle doit contribuer à couvrir les coûts liés à l’emploi à temps plein, y compris le salaire et les avantages sociaux.

Les employeurs potentiels d’AM doivent soumettre une demande et obtenir une approbation. Dans le cadre de cette initiative, bien que tout employeur qui souhaite ajouter un AM à son équipe de soins cliniques soit invité à recruter et à employer un AM, seuls ceux répondant à certains critères précis obtiendront l’approbation pour recevoir une aide financière. Les candidats retenus qui recruteront un AM diplômé de l’Ontario en 2024 concluront un accord de financement avec le ministère et recevront l’aide destinée à l’embauche de cet AM.

Les postes ouverts aux AM diplômés de l’Ontario en 2024 dans les secteurs prioritaires, notamment la médecine d’urgence, les soins primaires et la médecine interne générale, pourront être financés dans le cadre du programme. Les demandes d’employeurs d’autres milieux cliniques seront également examinées. Dans tous les cas, l’aide sera destinée aux milieux où la plupart des soins fournis sont financés par des fonds publics et où les soins sont axés sur le travail d’équipe. Il se peut que les demandes d’organisations qui fournissent des services non financés par les fonds publics ne soient pas approuvées.

Tous les employeurs potentiels doivent fournir un plan d’intégration de l’AM dans leur organisation et démontrer qu’ils maintiendront le poste de l’AM après la fin de l’aide financière octroyée dans le cadre du Programme de subventions de lancement de carrière pour les adjoints au médecin. Il se peut que les organisations qui ont omis de démontrer cet engagement dans le passé n’obtiennent pas d’approbation de financement. Les équipes de santé familiale (ESF) ne sont pas admissibles à recevoir un financement dans le cadre de Programme de subventions de lancement de carrière pour les adjoints au médecin. Celles qui souhaitent embaucher un AM doivent passer en revue leur processus de présentation et d’approbation de budget annuel, comme elles le font pour tout autre fournisseur de soins de santé interdisciplinaire.

Employeurs

Les employeurs s’engageront à embaucher à temps plein un AM nouvellement diplômé de l’Ontario. Le salaire proposé pour un AM nouvellement diplômé est de 76 000 $. Les avantages sociaux offerts devraient être conformes aux pratiques actuelles en matière d’emploi dans l’organisation. Le soutien financier sert à couvrir une partie des coûts associés à l’emploi à temps plein de l’AM pour la durée du contrat. Les employeurs sont tenus d’appliquer des pratiques appropriées en matière d’emploi envers les AM, comme ils le font avec tout autre employé, conformément aux normes d’emploi de l’Ontario.

Les employeurs doivent s’engager à financer un poste supplémentaire à temps plein de six semaines supplémentaires pour l’AM s’il n’a pas intégré un emploi à temps plein à la fin de la période de financement.

Les employeurs doivent veiller à ce que chaque AM soit toujours adéquatement supervisé par un médecin. La supervision doit être conforme aux attentes de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario.

En outre, en guise de condition de financement, les employeurs d’AM devront conclure une entente de paiement de transfert qui comprendra les calendriers de financement, les exigences relatives à la production de rapports, y compris des confirmations d’emploi mensuelles, les progrès liés à l’intégration de l’AM et à la durabilité de son rôle, les dépenses trimestrielles ainsi qu’une évaluation finale et post-financement. De plus amples détails sur les exigences relatives à la production de rapports seront précisés dans l’entente de paiement de transfert qui sera fournie aux employeurs qui auront recruté un AM diplômé en Ontario en 2024.

Les employeurs potentiels d’AM seront retenus selon la qualité de leur candidature et de la solidité de leur engagement à intégrer un AM à long terme dans leur organisation et à le soutenir financièrement. Les employeurs peuvent soumettre une demande pour plus d’un AM diplômé de l’Ontario en 2024, à la condition qu’ils présentent des arguments convaincants en faveur de la création de plus d’un poste d’AM et qu’ils s’engagent à maintenir ces postes après la période du financement offert dans le cadre du Programme de subventions de lancement de carrière pour les AM. Les employeurs qui souhaitent embaucher plus d’un AM diplômé de l’Ontario doivent présenter une demande de subvention distincte pour chaque poste.

Dans certaines circonstances, lorsque l’AM quitte son poste avant la date de fin du contrat, l’employeur peut demander qu’il soit remplacé. La durée du remplacement ne peut dépasser la durée restante du contrat initial, et le remplacement doit avoir lieu dans la même période que celle prévue au contrat initial. Les remplaçants doivent provenir du même groupe de diplômés que celui visé par le contrat initial.

Les décisions en ce qui a trait à l’embauche de personnel sont à la seule discrétion de l’employeur et de l’employé. Le ministère encourage vivement les AM à n’accepter qu’une seule offre afin que les employeurs puissent doter un poste vacant avant la date limite fixée par le ministère.

On recommande aux employeurs qui soumettent une demande de subvention et qui ne sont pas retenus d’embaucher quand même un AM si leur organisation peut se le permettre et qu’elle est en mesure d’assumer ces coûts. Les employeurs qui n’ont pas obtenu de soutien financier à l’emploi dans le cadre de cette initiative pourront toujours accéder à un soutien au recrutement par l’entremise du ministère.

Personnel infirmier

L’Ontario a mis en œuvre la Stratégie pour les soins infirmiers qui est axée sur l’amélioration de l’éducation ainsi que sur le recrutement, le maintien en poste et la stabilité de la main-d’œuvre infirmière, maintenant et à l’avenir.

En ciblant les besoins uniques des membres du personnel infirmier à divers stades de leur carrière, ces initiatives clés aident à constituer une main-d’œuvre infirmière durable et à créer des milieux de travail plus sains et plus satisfaisants sur le plan professionnel pour tous les fournisseurs de soins de santé. L’assurance d’un accès opportun, sûr et équitable à des soins de santé de qualité, c’est aussi l’assurance d’une meilleure santé pour les Ontariennes et les Ontariens.

Programme de remboursements des frais de scolarité des infirmières

Le Programme de remboursement des frais de scolarité des infirmières offre le remboursement des frais de scolarité aux infirmières et aux infirmiers nouvellement diplômés des collectivités rurales et éloignées. Les participants signent une entente d’obligation de service postdoctorale d’une durée d’un an pour travailler dans une collectivité ou un établissement insuffisamment desservi désigné à raison d’un an par année d’études visée par le remboursement de leurs frais de scolarité. L’indice de ruralité de l’Ontario (IRO) sert à déterminer l’admissibilité d’une collectivité au Programme de remboursement des frais de scolarité des infirmières. Ce programme est administré par la Direction des soins primaires du ministère.

Pour en savoir plus, consultez le Programme de remboursement des frais de scolarité des infirmières.

Programme de Garantie d'emploi des diplômés en soins infirmiers

Le programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers est conçu pour soutenir les infirmières et infirmiers autorisés ainsi que les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés qui sont dans les 12 mois suivant leur inscription à l’Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario (OIIO) en leur offrant une possibilité d’emploi à temps plein.

Le programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers utilise le portail en ligne du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers pour faire le pont entre les nouvelles infirmières ou nouveaux infirmiers et les employeurs. Le financement est fourni aux employeurs pour soutenir la transition vers l’exercice de la profession des nouvelles infirmières et nouveaux infirmiers qui mène à un emploi à temps plein ou à l’équivalent en heures d’un poste à temps plein (minimum de 6 mois ou de 26 semaines).

Le ministère accordera un financement de 20 semaines pour chaque nouvelle infirmière ou nouvel infirmier approuvés à participer au programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers. Cela comprendra 12 semaines de financement pour la période de transition vers l’exercice de la profession de l’infirmière ou de l’infirmier et à huit semaines de réinvestissement pour soutenir les infirmières et infirmiers de première ligne existants et leur perfectionnement professionnel.

Le programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers appuie les nouvelles infirmières et nouveaux infirmiers alors qu’ils font la transition soit vers un emploi à temps plein ou l’équivalent en heures d’un poste à temps plein. Le programme les aide à développer leurs compétences nécessaires pour prodiguer des soins sécuritaires, de grande qualité, centrés sur le patient. Les employeurs participant au programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers sont invités à assurer la transition des nouvelles infirmières et nouveaux infirmiers à un emploi à temps plein ou l’équivalent en heures d’un poste à temps plein au cours de l’année suivant le début du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers.

Les nouvelles infirmières et nouveaux infirmiers seront payés selon la rémunération applicable à leur secteur en fonction des taux négociés entre l’employeur et l’unité de négociation collective (s’il y a lieu). Les salaires pour les infirmières et infirmiers nouvellement diplômés canadiens seront fondés sur le salaire initial de l’organisme de l’employeur, tandis que les infirmières et infirmiers formés à l’étranger recevront un salaire conformément à leur niveau d’expérience, le cas échéant. Les demandes de financement comprendront les avantages sociaux (jusqu’à 24 %).

Pour toutes les demandes budgétaires approuvées, la totalité (100 %) des fonds applicables sera fournie à l’employeur admissible par dépôt direct après la réception par le ministère de l’accord de financement signé. L’employeur admissible recevra un montant pour chaque infirmière ou infirmier approuvés, pendant l’année de financement qui représente la période de transition vers l’exercice de la profession et le fonds de réinvestissement.

Le programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers aide les employeurs dans les régions rurales et éloignées en offrant un accès à un vaste bassin de nouveaux diplômés canadiens en soins infirmiers et à des infirmières et infirmiers formés à l’étranger par l’entremise du portail en ligne du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers. Le portail permet aux employeurs potentiels de joindre un large éventail de nouvelles infirmières et de nouveaux infirmiers pour promouvoir leur organisme. Une infirmière ou un infirmier peut passer à la pratique dans différents sites au sein du même organisme s’il y a une relation officielle entre les sites (comme une relation juridique) et que tous les autres critères du programme sont satisfaits. En cas d’incertitude, les organismes doivent vérifier auprès du ministère avant le commencement du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers.

Les nouvelles infirmières et nouveaux infirmiers peuvent commencer à participer au programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers entre le 1er avril et le 31 décembre de l’exercice financier applicable. Le portail en ligne du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers sera fermé entre le 15 novembre et le 31 mars afin d’assurer que les nouvelles infirmières et nouveaux infirmiers aient la possibilité de terminer la période de transition de 12 semaines avant le 31 mars. Cela permettra aussi aux employeurs de dépenser les fonds du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers pendant l’exercice financier conformément à la directive sur les paiements de transfert.

Admissibilité des infirmières et infirmiers

Les infirmières et infirmiers canadiens formés intéressés doivent s’assurer d’être admissibles pour participer au programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers.

La participation au programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers est ouverte aux infirmières et infirmiers dans les 12 mois de l’inscription à l’Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario (OIIO) qui :

  • sont titulaires d’un baccalauréat en sciences infirmières ou d’un diplôme en soins infirmiers auxiliaires au Canada
  • n’ont pas été employés en tant qu’infirmière ou infirmier en Ontario dans les 6 mois précédant la participation au programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers
  • sont jumelés à un employeur sur le portail en ligne du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers au cours des 12 mois de l’inscription à l’OIIO
  • sont légalement admissibles à travailler à temps plein ou à l’équivalent en heures d’un poste à temps plein en Ontario
  • s’engagent à accepter un emploi à temps plein ou l’équivalent en heures d’un poste à temps plein auprès de l’employeur du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers après avoir terminé la transition du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers à une période d’exercice de la profession.

Les infirmières et infirmiers formés à l’étranger qui :

  • ont terminé leur formation en soins infirmiers à l’extérieur du Canada
  • se plient à ne pas être employés en tant qu’infirmière ou infirmier en Ontario dans les six mois précédant la participation au programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers
  • sont jumelés à un employeur sur le portail en ligne du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers au cours des 12 mois suivant leur inscription à l’OIIO
  • sont légalement admissibles à travailler à temps plein ou à l’équivalent en heures d’un poste à temps plein en Ontario
  • s’engagent à accepter un emploi à temps plein ou l’équivalent en heures d’un poste à temps plein auprès de leur employeur du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers après avoir terminé la période de transition du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers vers l’exercice de la profession.

Comment participer

Les infirmières et infirmiers admissibles doivent utiliser le portail en ligne du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers et suivre le processus d’inscription et de jumelage décrit ci-dessous :

  1. visiter le portail en ligne de la Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers et s’inscrire en tant qu’utilisateur en soins infirmiers.
  2. soumettre sa candidature à des postes offerts par des organismes et se jumeler à un employeur du portail en ligne de la Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers.
  3. terminer la transition vers l’exercice de la profession.

Admissibilité des employeurs

Le programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers est ouvert aux employeurs en soins de santé de tous les secteurs, y compris :

  • Les hôpitaux
  • Les établissements de soins de longue durée
  • Les organismes de soins à domicile
  • Les organismes en santé mentale
  • Les organismes de santé publique
  • Les organismes de soins primaires

Pour être admissible à participer au programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers, un employeur doit :

  • être un organisme de soins de santé qui emploie des infirmières ou des infirmiers et qui est financé par le gouvernement de l’Ontario pour la prestation de services infirmiers
  • avoir l’infrastructure pour soutenir la mise en œuvre réussie du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers (par exemple, infrastructure matérielle, enseignement infirmier ou perfectionnement professionnel et modes de soutien en matière de gestion)
  • s’engager à l’égard de la transition des nouvelles infirmières et nouveaux infirmiers à un emploi à temps plein ou à l’équivalent en heures d’un poste à temps plein pour un minimum de six mois (26 semaines) en l’espace d’une année (12 mois) suivant la date du commencement de la transition vers l’exercice de la profession (12 semaines) des nouvelles infirmières et nouveaux infirmiers

Comment participer

Les employeurs admissibles doivent utiliser le portail en ligne du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers et suivre le processus d’inscription et de jumelage décrit ci-dessous :

Note: prévoir la disponibilité de l’emploi à temps plein ou de l’équivalent en heures d’un poste à temps plein pour les nouvelles infirmières ou nouveaux infirmiers en fonction de l’analyse de dotation de l’employeur et de ses besoins opérationnels.

  1. visiter le portail en ligne de la Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers et s’inscrire à titre d’employeur.
  2. afficher des postes du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers et faire passer des entrevues aux nouvelles infirmières ou nouveaux infirmiers envisagés pour un poste du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers (après le processus d’entrevue habituel de l’employeur).
  3. utiliser le portail en ligne de la Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers pour fournir aux nouvelles infirmières ou nouveaux infirmiers sélectionnés une offre d’emploi dans le cadre du programme. L’offre d’emploi doit respecter toutes les exigences de conventions collectives applicables.
  4. le plan de l’organisme sur la manière dont les fonds réinvestis seront utilisés
  5. la capacité de l’organisme et le plan de transition pour la nouvelle infirmière ou le nouvel infirmier à un poste à temps plein ou fournir l’équivalent en heures d’un poste à temps plein pour un minimum de six mois (26 semaines) en l’espace d’une année (12 mois) à compter de la date de transition vers l’exercice de la profession (12 semaines) de la nouvelle infirmière ou du nouvel infirmier
  6. conclure une entente de financement avec le ministère (après l’approbation du ministre ou de son délégué).
  7. donner à la nouvelle infirmière ou au nouvel infirmier une période de transition vers l’exercice de la profession (12 semaines) dans un poste à temps plein qui est supérieur au complément d’effectif dans un milieu clinique. Offrir à la nouvelle infirmière ou au nouvel infirmier un poste à temps plein ou l’équivalent en heures d’un poste à temps plein pour un minimum de six mois (26 semaines) dans une année (12 mois) à compter de la date de commencement de la transition vers l’exercice de la profession (12 semaines) de la nouvelle infirmière ou du nouvel infirmier, ou ces fonds feront l’objet d’un recouvrement par le ministère.
  8. dépenser les fonds de réinvestissement d’ici le 31 mars de l’année de financement pour laquelle ils ont été alloués, ou ces fonds feront l’objet d’un recouvrement par le ministère. Soumettre des rapports finaux en ligne, y compris les rapports financiers, les rapports sur le programme et les rapports de réinvestissement, ainsi qu’un certificat de rapport de rapprochement annuel (CRRA).
  9. Le portail du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers permettra le jumelage entre le 29 avril et le 15 novembre 2024. Il ne permettra pas le jumelage ou les soumissions de demandes budgétaires entre le 16 novembre 2024 et le 31 mars 2025.

Fonds de réinvestissement

Des fonds de réinvestissement seront accordés à tous les employeurs participants. L’employeur doit dépenser les fonds de réinvestissement fournis par le ministère pour soutenir les infirmières de première ligne existantes et leur perfectionnement professionnel d’ici le 31 mars de l’année de financement.

Les employeurs doivent utiliser les fonds de réinvestissement fournis en vertu du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers dans l’une des catégories admissibles suivantes :

  • Programmes de mentorat : Les fonds peuvent être utilisés pour les programmes de mentorat interprofessionnel en soins infirmiers. Les fonds peuvent également être utilisés pour renforcer la capacité des organismes en matière de mentorat en offrant de la formation aux infirmières et infirmiers en milieu de carrière afin qu’ils deviennent des mentors efficaces pour les nouveaux diplômés.
  • Modèle 80/20 pour le personnel infirmier soignant : Les fonds peuvent être utilisés pour remplacer des membres du personnel infirmier soignant, ce qui leur permet de consacrer 20 % de leur temps aux occasions de perfectionnement professionnel (par exemple, siéger à des conseils de soins infirmiers ou participer à l’enseignement aux patients, à la recherche et à l’éducation). Ils doivent cependant consacrer 80 % de leur temps à la pratique clinique.
  • Stages pour les infirmières et infirmiers chevronnés dans des domaines de spécialité : Les fonds peuvent être utilisés pour permettre à des infirmières et infirmiers ayant plus d’expérience de faire un stage dans un domaine de spécialité, supérieur au complément d’effectif, pour leur permettre d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour doter les postes vacants existants et éventuels.
  • Initiatives à l’appui des infirmières et infirmiers formés à l’étranger : Les fonds peuvent servir à soutenir les infirmières et infirmiers de première ligne formés à l’étranger et existants qui travaillent au sein de l’organisme.
  • Solutions innovantes : Les fonds peuvent servir à appuyer la création et la mise en œuvre de solutions innovantes, notamment des solutions technologiques, en vue d’améliorer la prestation des soins et l’expérience du patient, la transition et les résultats des soins.

Ressources

Les questions au sujet du programme de Garantie d’emploi des diplômés en soins infirmiers doivent être envoyées à nggmohltc@ontario.ca

Développez votre propre initiative d’infirmière praticienne

L’initiative Grow Your Own Nurse Practitioner (GYONP) permet à un organisme de soins de santé qui a actuellement un poste vacant d’infirmière praticienne (IP) financé par le gouvernement la flexibilité de réaffecter ce financement pour parrainer une infirmière autorisée (IA) afin qu’elle termine sa formation postuniversitaire d’IP en soins de santé primaires.

Les infirmières et infirmiers autorisés participants doivent signer une entente de retour de service avec l’organisme parrain.

Autres fournisseurs de soins de santé

Fournisseurs de soins de santé autres que des infirmières et infirmiers ou des médecins

L’Ontario appuie les fournisseurs de soins de santé tout au long de leur carrière. Pour en savoir plus sur les professionnels de la santé réglementés autre que les infirmières, infirmiers et médecins, consultez la section Programmes réglementés.

Cette section contient des renseignements sur certaines initiatives en cours qui amélioreront l’éducation, le recrutement et le maintien en poste des effectifs, ainsi que la stabilité des autres fournisseurs exerçant dans le domaine de la santé actuellement et dans les années à venir.

Professionnels de la santé formés à l’étranger

Les professionnels de la santé formés à l’étranger qui souhaitent obtenir des renseignements, des conseils et un soutien durant leur parcours vers l’exercice de leur profession en Ontario sont invités à communiquer avec le Centre d’accès de Santé Ontario. Le Centre d’accès offre une gamme de services gratuits pour aider les nouveaux arrivants durant le processus d’inscription au sein des professions de la santé réglementées en Ontario. Les services offerts comprennent les suivants :

  • des renseignements sur les professions de la santé réglementées et les processus d’inscription
  • des conseils continus pour promouvoir le parcours le plus efficace vers l’exercice de la profession
  • un aiguillage vers la formation, l’évaluation et les ressources communautaires
  • d’autres possibilités de carrière en complément des compétences et de l’expérience acquises

Préposés aux services de soutien personnel

Les préposés aux services de soutien personnel (PSSP) fournissent des services de soutien personnel à un large éventail de clients et sont employés dans le secteur communautaire, dans des foyers privés et dans des milieux institutionnels (par exemple, foyers de soins de longue durée, maisons de retraite et hôpitaux privés) partout dans la province.

Le Michener Institute

Le Michener Institut at University Health Network (UHN) (en anglais seulement) est un établissement d’enseignement postsecondaire qui décerne des diplômes, des diplômes spécialisés ainsi que des certificats et qui se consacre exclusivement à la formation des professionnels des sciences de la santé appliquées. Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée administre le financement des activités du Michener Institute, qui contribue de près à combler les besoins actuels et futurs en professionnels paramédicaux en Ontario puisqu’il forme environ 800 étudiants à plein temps chaque année dans le cadre de programmes menant à l’obtention d’un diplôme ou d’un certificat.