Exonération de responsabilité : La présente brochure est fournie à titre d’information seulement et ne constitue d’aucune façon un avis juridique, technique, commercial ou d’autre nature et son contenu ne doit pas être interprété en ce sens. Veuillez consulter un avocat ou un autre conseiller professionnel si vous désirez poser des questions sur les sujets traités dans la brochure. Le gouvernement de l’Ontario n’endosse aucun produit commercial, processus ou service auquel la présente brochure fait référence, ni aucun producteur ou fournisseur. Le gouvernement de l’Ontario ne formule aucune garantie implicite ou explicite, ni ne se porte garant de l’exactitude, de l’intégralité, de l’utilité ou de la communication en temps opportun de l’information contenue dans la présente brochure, y compris celle provenant d’autres serveurs auxquels renvoient les hyperliens. Toutes les adresses URL figurant dans la présente brochure renvoient à un site Web externe. Certains liens mènent à des sites Web en anglais qui ne sont pas offerts en français. En cas de divergence entre cette brochure et le Règlement de l’Ontario 191/11, Normes d’accessibilité intégrées, ou de la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO), le Règlement et la LAPHO sont les documents faisant autorité.

Tirer profit des pratiques d’accessibilité en matière de commerce électronique

Rendre votre site Web et vos autres outils de commerce électronique accessibles aux personnes handicapées et à la population vieillissante permet d’accroître votre clientèle. Le présent livret présente les raisons d’affaires qui vous convaincront de pénétrer ces segments de marché mal desservis et en croissance. Il énonce les raisons pour lesquelles le commerce électronique et l’accessibilité se complètent mutuellement ainsi que la façon dont vous pouvez commencer à intégrer l’accessibilité à vos activités en ligne.

Qu’est-ce que l’accessibilité?

En Ontario, une personne sur sept souffre d’un handicap et ce nombre continue d’augmenter en raison du vieillissement de la population. Malgré les technologies d’assistance dont elles disposent pour les aider, les personnes handicapées, dont celles qui souffrent de déficiences visuelle et auditive, de troubles cognitifs et d’apprentissage ou de handicaps physiques, font souvent face à de nombreux obstacles, y compris des difficultés d’accès à l’information. Il y a des mesures à prendre pour rendre les sites Web et les autres formes de commerce électronique plus accessibles à ces personnes. Elles n’ont pas besoin d’être beaucoup plus coûteuses, et les bénéfices dépassent de loin l’investissement.

Contexte réglementaire

L’Ontario a l’objectif de devenir une province accessible d’ici 2025 et a adopté la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO) afin de créer une feuille de route. Il s’agit d’une vaste initiative visant à rendre la province de l’Ontario accessible aux personnes handicapées dans les principaux aspects de la vie quotidienne d’ici 2025. Tous les employeurs d’organismes publics, privés et sans but lucratif doivent respecter les exigences établies en vertu de la LAPHO – y compris satisfaire aux normes d’accessibilité de l’Ontario en matière de services à la clientèle, d’information et de communications, d’emploi, de transport et de conception de lieux publics.

En ce qui concerne l’information et les communications, l’objectif consiste à ce que le contenu des sites Web et des moyens de communication soit accessible à tous les utilisateurs, peu importe leurs capacités physiques ou cognitives et leurs besoins en matière de technologie.

Des exigences en matière d’accessibilité des sites Web sont déjà en place pour les entreprises comptant plus de 50 employés. Ces exigences seront progressivement mises en oeuvre au sein des entreprises plus grandes et, par la suite, chez les petits employeurs jusqu’en 2021. Pour connaître les échéanciers et savoir les mesures que vous devez prendre, consultez le site Ontario.ca/ONdonneacces.

Analyse de rentabilisation

Il ne s’agit pas seulement de respecter la loi; l’investissement dans des pratiques d’accessibilité en matière de commerce électronique procure de véritables avantages. En voici quelques-uns :

  • accès à un plus grand bassin de consommateurs ayant un important pouvoir d’achat;
  • meilleur rang dans les résultats des moteurs de recherche;
  • facilité de convertir votre site Web afin qu’il soit accessible aux appareils mobiles, comme les téléphones intelligents;
  • meilleur service à la clientèle pour tous.

Bien sûr, l’amélioration de l’accessibilité au sein d’une entreprise est la bonne chose à faire d’un point de vue d’éthique sociale. En outre, il ne fait aucun doute que de mieux servir les personnes handicapées et l’importante population vieillissante qui possèdent un pouvoir d’achat – pensez à la génération des baby-boomers qui prennent leur retraite – peut accroître vos ventes ainsi que vos profits. Il s’agit tout simplement d’une bonne pratique d’affaires. Être à l’avant-garde… commencer maintenant de la bonne façon… peut vous procurer un avantage concurrentiel.

Concepts clés

L’accessibilité au Web procure des avantages aux personnes, qu’elles soient handicapées ou non, comme celles dont les capacités sont réduites et celles qui utilisent des appareils mobiles.

Obstacles pour les clients actuels et potentiels qui sont handicapés

L’arrivée du Web a permis à davantage de personnes handicapées de vivre de manière autonome, mais la conception d’un site Web déterminera dans quelle mesure elles peuvent y accéder. Malgré les technologies qui sont en place pour les aider, les personnes qui souffrent d’un handicap – y compris les déficiences visuelles et auditives ainsi que les autres troubles – et celles qui sont plus âgées qui peuvent souffrir d’une perte de vision, d’ouïe et de dextérité font souvent face à de nombreux obstacles lorsque vient le temps d’avoir accès à de l’information en ligne.

Il est important de bien connaître les obstacles auxquels font face les clients actuels et potentiels qui souffrent d’un handicap afin de comprendre de quelle façon votre site Web et les autres plateformes de communication peuvent en fait constituer un obstacle et, du coup, réduire les ventes. Examinez les scénarios suivants afin de vous donner une idée de la manière dont les utilisateurs handicapés interagissent avec les sites Web.

  • Jessie est un employé souffrant d’une déficience visuelle qui, dans le cadre de son travail, est entre autres responsable de commander des billets de concerts et d’événements sportifs pour des initiatives de représentation de son entreprise. Généralement, pour acheter des billets sur des sites Web, il faut entrer un mot de passe qui apparaît sous une drôle de forme (un captcha) et qui est impossible à déchiffrer avec les logiciels de conversion du texte en parole utilisés par les personnes souffrant d’une déficience visuelle. Par conséquent, Jessie n’est pas capable de commander des billets en ligne. Il est encore plus frustré lorsqu’une version audio difficile à entendre du mot de passe est fournie ou lorsque la seule possibilité qui lui est offerte est d’attendre longtemps au téléphone pour passer sa commande.
  • Pour les personnes souffrant d’une déficience visuelle, l’utilisation du multimédia sur un site Web peut s’avérer très problématique. Comme le dit Mary, « Lorsque de la musique commence à jouer dès que j’arrive sur un site Web, il est presque impossible de naviguer sur celui-ci parce que je ne peux pas entendre ce que mon logiciel de conversion du texte en parole me dit et, par conséquent, je ne peux pas consulter l’information qui se cache derrière la musique », indique Marie. « Cette situation se produit plus souvent que vous ne le pensez. Je ferme simplement la fenêtre du site Web et n’y retourne plus. »
  • À titre d’assistante aux ventes, Johanne est chargée de rechercher de nouveaux produits et servicesqui pourraient intéresser l’équipe des ventes de l’entreprise pour laquelle elle travaille. Étant donné qu’elle souffre d’épilepsie, son état l’empêche sur-le-champ de naviguer sur des sites Web qui comportent des éléments Flash puisque le contenu qui clignote ou qui scintille pourrait déclencher une crise.

Certains autres obstacles auxquels font face les personnes handicapées qui naviguent sur Internet figurent ci-dessous.

  • Les personnes ayant une cécité utilisent des navigateurs transformant les textes en paroles ou des dispositifs de sortie en braille qui sont des systèmes textuels. L’ensemble de votre site devrait donc pouvoir être consulté, y compris son contenu graphique. Les personnes ayant une basse vision doivent pouvoir être en mesure de modifier la taille du texte sur leur navigateur. Beaucoup de sites Web utilisent des images qui ne peuvent pas être interprétées à l’aide d’un navigateur textuel – en d’autres mots, aucune étiquette comportant du texte de remplacement (balise alt) n’a été créée pour ces images.
  • Les personnes ayant une déficience auditive doivent pouvoir consulter une représentation visuelle de l’information audio fournie sur les sites Web, comme les balados et les vidéos. Elles ont souvent besoin de sous-titres, de descriptions textuelles des éléments audio ou de transcriptions pour interpréter le contenu audio.
  • Manipuler une souris peut être difficile pour les personnes handicapées. Elles ont tendance à avoir de la difficulté à utiliser le matériel informatique traditionnel et trouvent plus facile d’utiliser une technologie d’assistance, comme une souris, un clavier ou un dispositif de pointage adaptés, un logiciel de reconnaissance vocale ou un système de commande par le regard. Les sites Web devraient permettre aux utilisateurs de naviguer et de sauter du contenu à l’aide de leur clavier.
  • Les conceptions de pages, les tableaux et les structures de navigation complexes peuvent créer de la confusion chez les personnes ayant des troubles cognitifs ou d’apprentissage. Le texte qui bouge ou qui clignote peut être difficile à consulter et entraver la compréhension. Généralement, les personnes souffrant de déficiences comportementales ou de troubles d’apprentissage évitent de consulter les sites Web qui sont complexes, agaçants et mal organisés.
  • Même si elles peuvent ne pas se considérer comme handicapées, les personnes âgées et certaines autres personnes peuvent avoir de la difficulté à consulter de l’information en ligne en raison de la détérioration de leur vision, de leur ouïe, de leur dextérité et de leur mémoire. Finalement, les personnes âgées dont les capacités se détériorent peuvent également tirer profit des mesures qui permettent de rendre les pages Web accessibles. Par exemple, la capacité de modifier la taille du texte peut être utile à un bon nombre de personnes souffrant d’une déficience visuelle associée à la vieillesse.

Comment rendre les formats de communication accessibles

Prendre les mesures nécessaires pour éliminer les obstacles de ses pratiques en matière de commerce électronique n’est pas aussi difficile ou coûteux qu’il pourrait sembler à première vue. Pour créer une communication en ligne accessible à tous les utilisateurs, peu importe leurs capacités physiques ou cognitives, leurs besoins en matière de technologie ou leur contexte culturel, leur scolarité et leur expérience, il faut tenir compte de quatre principes fondamentaux :

  1. Perceptibilité : Rendre le contenu facile à voir et à entendre.
    • Offrir des textes de remplacement pour le contenu non textuel.
    • Fournir des sous-titres et d’autres solutions de rechange pour le contenu multimédia.
    • Créer un important contraste afin que l’arrière-plan et le texte ne se confondent pas.
    • Élaborer du contenu pouvant être présenté de différentes façons, y compris par des technologies d’assistance, sans qu’il perde son sens.
  2. Fonctionnalité : Aider les utilisateurs à naviguer et à trouver le contenu.
    • Rendre toutes les fonctionnalités accessibles depuis un clavier.
    • Allouer assez de temps aux utilisateurs pour qu’ils puissent lire et utiliser le contenu.
    • Permettre aux utilisateurs de choisir la taille de la police.
    • Ne pas utiliser d’éléments pouvant causer des crises d’épilepsie (p. ex., contenu multimédia qui clignote).
  3. Facilité de compréhension : Aider les utilisateurs à comprendre où ils se trouvent sur le site, ce qu’ils peuvent faire et les prochaines étapes.
    • Faire en sorte que le texte soit facile à lire et à comprendre.
    • Faire apparaître et fonctionner le contenu de manière prévisible.
    • Aider les utilisateurs à éviter de faire des erreurs et à les corriger en énonçant les exigences à l’avance et en fournissant des messages d’erreur clairs.
  4. Robustesse : Optimiser la compatibilité avec les outils actuels (y compris les plateformes désuètes parfois encore utilisées par certains utilisateurs) et futurs des utilisateurs.
    • Tous les navigateurs et outils (technologies d’assistance, mobiles, tablettes, etc.) que les utilisateurs peuvent utiliser doivent permettre d’accéder au contenu du site Web.

Pour connaître des techniques et obtenir des conseils plus précis quant à la manière d’intégrer ces principes en vue d’assurer l’accessibilité au commerce électronique, consultez le tableau sur l’intégration de l’accessibilité au commerce électronique.

Avantages d’investir dans des pratiques d’accessibilité en matière de commerce

Pour quelles raisons l’amélioration de l’accessibilité à votre site Web et aux autres outils de commerce électronique est-elle avantageuse pour votre entreprise? Examinez les avantages énumérés ci-dessous.

  • Croissance de la clientèle. Étant donné que l’Ontario et le Canada comptent respectivement près de deux et de quatre millions de personnes handicapées, offrir de l’information et des communications en formats accessibles, et plus particulièrement un site Web accessible, permet d’accéder à un marché beaucoup plus vaste. Bien que l’accessibilité mette l’accent sur les personnes handicapées, elle permet également aux utilisateurs âgés dont les capacités sont réduites et aux personnes qui utilisent des appareils mobiles de tirer des avantages, puisque respecter les pratiques d’accessibilité a tendance à rendre les sites Web clairs et concis, ainsi qu’à offrir une navigation facile et du contenu facile à consulter. À mesure que la population vieillit, le nombre de personnes qui souffrent d’un handicap ou qui ont besoin d’un accès adapté dans certains aspects de leur vie augmentera. Selon le taux de croissance actuel, on prévoit que le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus doublera d’ici 2036 (Source : Association des graphistes agréés de l’Ontario. AccessAbility : A Practical Handbook on Accessible Graphic Design, 2010.).
  • Accroissement du potentiel de ventes en ligne. Selon ces statistiques, pourquoi ne voudriez-vous pas tirer profit de la possibilité d’accroître vos ventes grâce à cette clientèle de plus en plus nombreuse? En tant que consommateurs et clients, les personnes handicapées et les personnes âgées ont un pouvoir d’achat… et celui-ci ne peut qu’augmenter puisque le pourcentage des utilisateurs âgés et de ceux qui souffrent d’un handicap augmente de manière importante. On prévoit que d’ici 2031, le revenu à la disposition des personnes handicapées et des personnes présentant un risque de le devenir (personnes de plus de 55 ans) atteindra la somme ahurissante de 536 milliards de dollars (Source : Martin Prosperity Institute. Releasing Constraints : Projecting the Economic Impacts of Increased Accessibility in Ontario, 2010.).
  • Meilleur rang dans les résultats des moteurs de recherche. Les sites Web accessibles peuvent procurer un avantage particulier parce que les moteurs de recherche comme Google les repèrent plus facilement. Les sites Web qui contiennent des balises d’accessibilité révèlent des renseignements comme les titres, les en-têtes, les textes de remplacement qui décrivent les images, les transcriptions du contenu audio et les descriptions du contenu vidéo. Tous ces renseignements permettent aux moteurs de recherche d’avoir accès à du contenu plus pertinent et, toutes choses étant égales par ailleurs, d’améliorer le référencement – c’est-à-dire accroître la possibilité que votre site Web obtienne un meilleur rang lorsque des consommateurs font des recherches.
  • Excellent service à la clientèle. Les sites Web accessibles sont plus faciles à utiliser pour tout le monde. Plus les gens ont de la facilité à consulter un site Web, plus ils seront susceptibles d’y effectuer un achat et de revenir le visiter régulièrement. Un site Web accessible améliore non seulement l’accessibilité pour les personnes handicapées, mais également pour les personnes âgées ayant des capacités réduites et des personnes qui souffrent d’une blessure temporaire ou qui se trouvent dans un milieu bruyant. Un site Web accessible permet donc à tout le monde de bénéficier d’une meilleure expérience et aide à fidéliser un plus grand nombre de clients.
  • Meilleure compatibilité avec d’autres appareils. Les sites Web accessibles qui sont conçus de manière à s’adapter se redimensionnent automatiquement afin de s’ajuster à tous les appareils utilisés pour les consulter, y compris les tablettes et les téléphones intelligents, ainsi que les systèmes téléphoniques ou vocaux.
  • Responsabilité sociale d’entreprise (RSE) manifeste. Améliorer l’accessibilité pour les personnes handicapées afin de leur rendre la vie plus facile est la bonne chose à faire et permet à une entreprise de démontrer sa volonté de respecter l’éthique sociale. En outre, puisque les consommateurs se tournent de plus en plus vers les médias sociaux pour s’exprimer lorsque des entreprises et des organismes ne répondent pas à leurs besoins, des communications accessibles peuvent non seulement éviter que de la mauvaise publicité soit véhiculée, mais également favoriser la formulation de recommandations auprès d’un segment de marché qui désire soutenir les entreprises adoptant de bonnes pratiques.
  • Respect des exigences de la loi. Vous vous assurerez de ne pas faire l’objet de sanctions si vous respectez la nouvelle loi et veillez à ce que votre site Web satisfasse aux normes de l’Ontario pour l’accessibilité.

Pour résumer, si vous comprenez les exigences relatives à l’accessibilité en ligne et intégrez les techniques d’accessibilité à vos pratiques en matière de commerce électronique, vous pourriez avoir une longueur d’avance sur vos concurrents puisque vous répondrez aux besoins d’une part de marché croissante qui ne bénéficiait auparavant pas de bons services.

Cliquez sur ce lien pour obtenir de plus amples renseignements (en anglais seulement) quant aux avantages directs que peut procurer un site Web accessible pour votre organisme.

Les 3 principaux mythes concernant l’accessibilité au web

Mythe n° 1 : Les personnes handicapées n’utilisent pas le Web

Réalité : Un grand nombre de personnes handicapées comptent sur Internet et les conditions équitables qu’il peut offrir. Par exemple, les personnes ayant une cécité ou de la difficulté à se déplacer peuvent magasiner en ligne.

Mythe n° 2 : Les sites Web accessibles sont peu attrayants et ennuyants

Réalité : Les normes en matière d’accessibilité imposent peu de restrictions à la conception des sites Web. En fait, puisque, pour concevoir des sites Web accessibles, les concepteurs de sites Web doivent utiliser l’ensemble des éléments structuraux du langage HTML, ils peuvent créer des sites beaucoup plus attrayants. Pour rendre des sites Web accessibles, il ne s’agit pas de créer des pages Web contenant seulement du texte. L’utilisation de balises pour les images et de couleurs offrant un bon contraste permet de rendre un site Web beaucoup plus accessible pour un grand nombre d’utilisateurs.

Mythe n° 3 : La création d’un site Web accessible est chère

Réalité : Souvent, l’intégration de l’accessibilité à la conception et à la création ou à la réorganisation d’un site Web coûte seulement un peu plus cher. En fin de compte, l’investissement s’avère rentable, puisqu’il sera payé par les profits qui seront engendrés en élargissant la clientèle, l’amélioration de l’expérience des personnes qui naviguent sur le site et la réduction des coûts associés à la maintenance une fois que le site sera conçu et fonctionnel.

Pour commencer

À quels aspects devriez-vous intégrer les pratiques d’accessibilité?

Bien que ce livret et les règles soient axés sur les sites Web publics, vous devriez tenir compte du concept d’accessibilité dans toutes vos activités de commerce électronique. Les techniques que vous utilisez pour votre site Web devraient également s’appliquer à vos blogues, et si vous lancez un site mobile, développez une application ou rendez des documents numériques publics – tous ces éléments devraient également être accessibles.

Évaluez votre contenu Web actuel

Lorsque vous réorganisez un site Web, vous pourriez être surpris de découvrir qu’il est plus accessible aux personnes handicapées que ce que vous auriez pu croire. Avant de vouloir réorganiser votre site Web, prenez le temps de l’évaluer.

Vous devez effectuer les trois types d’évaluation suivants : l’évaluation automatique(à l’aide des outils d’évaluation en ligne), l’évaluation manuelle(une personne examine le site Web afin de déceler les problèmes qui ne peuvent être cernés dans le cadre d’une évaluation automatique) et l’essai par un utilisateur(utilisation des technologies d’assistance pour déterminer des obstacles que vous pourriez ne pas être en mesure de détecter). Consultez la section Évaluations figurant pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des évaluations.

N’oubliez pas que le meilleur moment pour rendre un site Web accessible est durant sa création. Comme pour cuisiner des biscuits, c’est mieux de mettre les brisures de chocolat dans le mélange à biscuit que de les ajouter une fois les biscuits sortis du four. [traduction]

Richard Gauder
CMS Web Solutions Inc. (en anglais seulement)

Faut-il confier le développement d’un site Web à l’interne ou à l’externe?

Bien qu’il faille peu de notions de programmation pour créer un site Web simple, il faut faire appel à un expert pour créer un site Web qui comprend les technologies les plus récentes et des fonctionnalités de pointe. Pour développer un site Web qui satisfait aux normes de la LAPHO sur l’accessibilité des sites Web, il faut également faire appel à un expert en la matière. Pour déterminer si vous devriez confier le développement de votre site Web à l’externe, vous devriez commencer par le vérifier à l’aide d’un système comme AChecker (en anglais seulement) ou d’un outil d’évaluation du contenu Web comme WAVE (en anglais seulement). Si les résultats révèlent plusieurs anomalies que vous ne savez pas comment régler à l’interne, vous devriez communiquer avec un expert.

Il ne faut pas oublier qu’un bon nombre de développeurs sont toujours des apprentis en matière de sites Web accessibles. Vous trouverez ci-dessous des lignes directrices qui visent à vous aider à choisir un développeur qui possède de l’expertise en la matière.

Intégration de l’accessibilité au commerce électronique : les rouages

Si vous envisagez de concevoir un nouveau site Web ou de réorganiser en profondeur votre site Web existant ou si vous souhaitez connaître plus en détail la manière de tirer profit de l’accessibilité de votre site Web, la présente section s’adresse à vous. Bien qu’elle ne s’avère aucunement exhaustive, elle vous indiquera les mesures à prendre pour vous conformer aux exigences d’accessibilité des sites Web énoncées dans les normes relatives aux communications et à l’information de la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario(LAPHO) et vous indiquera comment les mettre en oeuvre.

Les normes relatives aux communications et à l’information de la LAPHO sont fondées sur les Règles pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.0. Les WCAG 2.0 sont une norme internationalement acceptée élaborée par le Consortium World Wide Web (W3C). Elles établissent les règles que les organismes doivent respecter pour rendre leur site Web plus accessible aux personnes handicapées. Tenez pour acquis que les WCAG 2.0 sont équivalentes aux normes de l’International Organization for Standardization (ISO) qui sont utilisées dans d’autres domaines d’activité de votre entreprise (en fait, les WCAG 2.0 sont certifiées comme une norme ISO). Ainsi, les WCAG 2.0 garantissent que votre site Web sera conçu conformément à un certain niveau de qualité.

Pour passer en revue l’ensemble des directives relatives à la norme d’accessibilité Web 2.0, rendez-vous à l’adresse : www.w3.org/TR/WCAG (en anglais seulement).

Marche à suivre pour choisir un développeur Web qui possède de l’expertise en matière d’accessibilité

Peut-être comptez-vous concevoir ou mettre à jour votre site Web et vos autres outils de commerce électronique à l’interne, mais la plupart des entreprises décident d’impartir cette tâche à une entreprise qui possède de l’expertise dans ce domaine. Bien qu’il s’agisse d’une solution simple, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour assurer l’accessibilité qui peuvent être encore inconnus de bon nombre de concepteurs. De plus, les développeurs Web qui prétendent posséder cette expertise ne l’ont pas toujours; trouver un développeur adéquat pour un projet de site Web accessible exige une recherche et une évaluation approfondies.

Voici quelques stratégies qui peuvent permettre de trouver un développeur Web qui possède de l’expertise en conception de sites et de contenu Web accessibles.

Questions à poser à un candidat développeur

  • Avez-vous déjà conçu des sites Web accessibles? Le cas échéant, pouvez-vous fournir des liens ou des références pour ces sites?
  • Êtes-vous capable de concevoir des sites Web adaptatifs?
  • Connaissez-vous les WCAG 2.0 (niveaux A et AA)? Avez-vous déjà conçu des sites Web selon cette norme?
  • Avez-vous déjà conçu / mis à jour un site Web accessible (selon les WCAG 2.0 – niveau A ou supérieur)?
  • Programmez-vous le code de vos pages Web manuellement ou utilisez-vous un système de gestion de contenu – si c’est le cas, ce dernier favorise-t-il l’accessibilité?
  • Créez-vous les sites à l’interne ou à l’externe?
  • Comment vérifiez-vous qu’un site Web est accessible? Utilisez-vous des processus d’évaluation automatisés et manuels et des technologies d’assistance?

Signaux d’alerte

  • Si un développeur prétend concevoir des sites Web accessibles parce que les sites fonctionnent dans les navigateurs ou s’il suppose que vous lui demandez de concevoir un site Web mobile, il est possible qu’il ne possède pas les compétences requises pour concevoir des sites Web accessibles.
  • Si un développeur prétend avoir conçu des sites Web selon certaines normes sans nommer les WCAG, il est possible qu’il ne s’y connaisse pas en matière de conception de sites Web accessibles.
  • Un bon développeur qui sait comment concevoir un site Web accessible connaît très bien les WCAG. Si un développeur ne connaît pas les WCAG, il ne possède pas toutes les compétences requises en conception de sites Web accessibles.
  • Si le site Web d’un développeur n’est pas accessible, la conception de sites Web accessibles ne fait clairement pas partie du champ d’expertise ou d’intérêt de ce dernier.

Vérification des références

La satisfaction de la clientèle constitue un excellent moyen d’évaluer un candidat développeur. Voici quelques questions que vous pouvez poser à une personne citée en référence.

  • Ce développeur comprenait-il les exigences de votre entreprise en matière d’accessibilité?
  • A-t-il clairement indiqué ce dont il avait besoin de votre part pour mener à bien le projet?
  • Ce développeur a-t-il suivi un calendrier raisonnable et le projet a-t-il été mené à terme dans les délais établis?
  • Le projet a-t-il été exécuté dans le respect du budget imparti?
  • Votre site Web est-il utilisé par des clients handicapés?
  • Dans l’affirmative, les commentaires de ces clients ont-ils été positifs?
  • Après le lancement du site Web, avez-vous connu des problèmes qui auraient pu être décelés au préalable?

Comment évaluer les sites Web d’un candidat développeur

Vous pouvez vérifier si les sites Web conçus par un candidat développeur respectent les normes presque de la même façon que pour votre propre site Web (voir la page 16). Voici trois méthodes que vous pouvez utiliser à cette fin.

  • Utiliser des outils d’évaluation en ligne, comme AChecker (en anglais seulement) ou l’outil d’évaluation de l’accessibilité du contenu Web WAVE (en anglais seulement).
  • Demander à des clients handicapés d’utiliser les sites.
  • Embaucher un expert en accessibilité pour examiner les sites.

Ce que vous devez fournir à un développeur Web

Même les développeurs Web les plus compétents et les plus consciencieux ne peuvent créer la solution de commerce électronique qui vous convient le mieux en vase clos. Après tout, il ne s’agit pas simplement de rendre votre site Web accessible; il s’agit de tirer profit d’un site Web robuste qui vous permet de promouvoir votre entreprise et de vendre vos produits et vos services. La conception ou la mise à jour d’un site Web constitue un effort conjoint. Voici ce que vous devez fournir à un développeur Web.

  • Une explication claire des activités de votre entreprise et de la façon dont elle exerce ses activités, notamment des principaux produits et (ou) services offerts par celle-ci.
  • Une description claire du but de votre site Web (notamment si vous souhaitez ou non l’intégrer aux médias sociaux)
  • Une description claire de vos clients actuels et potentiels et de la façon qu’ils accèdent à vos produits et (ou) à vos services.
  • Le contenu de votre site Web, qui doit être pertinent et écrit dans un langage clair et facile à comprendre pour vos clients.
  • Une structure d’organisation logique des renseignements (un bon développeur Web est capable d’élaborer un plan de site cohérent et pertinent qui comprend des titres et des systèmes de numérotage accessibles et qui permet à tous vos clients de trouver les renseignements désirés)
  • Des photos (personnalisées ou issues d’une photothèque)
  • Des descriptions textuelles pour les diagrammes et les images
  • Si vous faites affaire avec un développeur Web, il peut s’avérer de mise de conclure un contrat de maintenance qui prévoit la mise à l’essai et l’élimination des obstacles à l’accessibilité pour veiller à ce que votre site Web demeure accessible.

Pratiques d’accessibilité en matière de commerce électronique

Le tableau ci-dessous ne saurait être considéré comme une liste exhaustive des pratiques d’accessibilité à intégrer dans vos activités de commerce électronique et à vos autres activités en ligne. Il ne fait que donner des exemples d’éléments à prendre en compte, fournir des conseils sur les mesures à prendre et indiquer des ressources qui offrent de plus amples renseignements.

Besoin ou obstacle en matière d’accessibilité Mesure Exemple Conseil(s) Personnes qui en bénéficient
Contenu clair et compréhensible Évitez les paragraphes complets en italique et les arrière-plans et le texte de couleur semblable et écrivez dans un langage clair et simple. www.xinyiglass.ca (en anglais seulement)
www.ilcwr.org (en anglais seulement)
Offrez une version simple du texte complexe. Les personnes qui ont un handicap visuel ou cognitif ou qui présentent un trouble d’apprentissage.
Les personnes qui apprennent l’anglais comme langue seconde (p. ex., les nouveaux arrivants).
Contenu du site déchiffrable par les technologies d’assistance
  1. Créez des textes de remplacement pertinents (balises alt) pour les images ou les publicités.
  2. Choisissez le texte des liens pour expliquer clairement leur utilité.
  1. Image ou photo d’un papillon : N’écrivez pas « image » ou « DSC1234.jpg ».

    Écrivez plutôt « papillon ».
  2. L’expression « Cliquez ici » est vide de sens. Écrivez plutôt « Cliquez ici pour obtenir des renseignements sur les produits » ou simplement « Renseignements sur les produits ».
Si une image est trop difficile à expliquer en mots, envisagez la possibilité de présenter l’information différemment (p. ex., en créant un lien vers une page qui présente une description complète). Les personnes atteintes d’un handicap visuel qui utilisent un logiciel de lecture d’écran.
Arrière-plan et texte distinguables Choisissez des couleurs qui procurent un bon contraste entre le texte et l’arrière-plan.
Évitez d’utiliser une couleur pour transmettre un message (p. ex., écrire les noms des établissements qui sont ouverts le samedi en rouge).
Peu importe la couleur, produisez un contraste assez marqué pour que les utilisateurs puissent distinguer l’arrière-plan et le texte et utilisez d’autres moyens que la couleur pour transmettre des renseignements. Pour vérifier si les couleurs du site conviennent, modifiez les réglages de couleur du navigateur de sorte que la page s’affiche uniquement en noir et blanc et assurez-vous que les renseignements qui y figurent sont aussi visualisables qu’en couleur. Les personnes atteintes d’un défaut de perception des couleurs (c.-à-d. de daltonisme).
Besoin pour les utilisateurs de savoir où ils se trouvent dans le site Veillez à ce que la conception des pages soit uniforme : Utilisez un modèle d’en-tête et de pied de page standard qui renferme des renseignements de navigation, afin de réduire les risques de confusion entre les pages.
  1. Pour chaque page, donnez un titre qui indique le contenu de la page.
    P. ex. : Titre à éviter : « Titre de la page »
    Titre adéquat : « Tarifs et réservations »
    Meilleur titre : « Hôtel ABC, Sudbury (Ontario – Tarifs et réservations »
  2. Veillez à ce que les titres soient pertinents et présentés dans un ordre logique afin que les utilisateurs de lecteurs d’écran puissent passer d’un titre à l’autre.
Dans le cadre de la conception, envisagez l’emploi de pratiques exemplaires (p. ex ., le positionnement du logo dans le coin supérieur gauche de l’écran ou le positionnement de la barre de navigation au haut ou à gauche de l’écran). Les personnes atteintes d’un handicap visuel qui utilisent un logiciel de lecture d’écran et les personnes qui présentent un handicap cognitif ou un trouble d’apprentissage.
Accès aux formulaires Offrez de l’aide pour remplir les formulaires. Intégrez des directives claires au haut du formulaire ainsi que des étiquettes de texte, des champs obligatoires, des listes déroulantes accompagnées de boutons manuels « Aller à » et un ordre logique pour les onglets des différentes parties du formulaire. Il est très frustrant lorsqu’un site demande aux utilisateurs de remplir un formulaire, mais qu’il rejette ensuite ce dernier sans fournir d’explication. Si un formulaire a été rejeté parce que l’utilisateur n’a pas rempli un champ obligatoire, affichez un avis qui signale qu’une erreur a été décelée et expliquez à l’utilisateur la marche à suivre pour la corriger. Veillez à ce que chaque champ soit identifié par une étiquette, afin que les utilisateurs de lecteurs d’écran soient au courant des renseignements exigés.
Ne vous servez pas uniquement de la couleur pour obtenir une réponse – p. ex., ne demandez pas aux répondants d’un sondage de « remplir les champs marqués en rouge ». Autrement, les personnes qui ne perçoivent pas les couleurs ou qui utilisent un appareil qui affiche uniquement le noir et le blanc ne pourront pas répondre.
Les personnes atteintes d’un handicap visuel qui utilisent un logiciel de lecture d’écran et les personnes qui présentent un handicap cognitif ou un trouble d’apprentissage.
Achat de produits / services en ligne Évitez d’utiliser un captcha (test public de Turing entièrement automatique ayant pour but de distinguer les humains des ordinateurs) pour vérifier des commandes en ligne. Généralement, dans le cadre de ce test, l’utilisateur doit taper les lettres ou les chiffres qui figurent dans une image déformée pour confirmer qu’il est un humain (et non un ordinateur envoyant des pourriels). Il peut toutefois être impossible pour les personnes ayant une perte de la vision d’effectuer ce test. Le cas échéant, posez une question simple comme le feu est-il chaud ou froid? Ou fournissez un enregistrement audio. Dans le dernier cas, veillez à ce que l’enregistrement audio soit clair. Les personnes atteintes d’un handicap visuel qui utilisent un logiciel de lecture d’écran et les personnes qui présentent un handicap cognitif ou un trouble d’apprentissage.
Accès aux graphiques / tableaux Au besoin, attribuez aux rangées et aux colonnes des tableaux de données des titres qui, non seulement présentent une apparence différente de celle des cellules de données, mais sont codés de sorte que les lecteurs d’écran puissent les lire. Consultez les barèmes de prix présentés à l’adresse suivante : lakedalrympleresort.ca (en anglais seulement). Évitez d’utiliser des tableaux pour la présentation du site – utilisez des tableaux uniquement pour présenter des données.
Simplifiez le plus possible vos tableaux de données. Présentez les renseignements dans un format différent dans la mesure du possible.
Les utilisateurs de lecteurs d’écran
Accès aux documents numériques (pièces jointes au site Web et aux courriels et documents source) à l’aide de technologies d’assistance Mettez des documents accessibles à la disposition des utilisateurs. Les documents PDF et Microsoft Office peuvent être créés en formats accessibles, comme votre site Web. Utilisez le vérificateur d’accessibilité intégré d’Adobe Acrobat afin de repérer les erreurs d’accessibilité dans les documents PDF. Les utilisateurs de lecteurs d’écran
Technologies d’assistance utilisant la navigation par clavier. Permettez la navigation par clavier et les sauts. Permettez aux utilisateurs qui connaissent les menus et les autres éléments de navigation du site de sauter du contenu, notamment grâce à des liens, afin de naviguer rapidement sur le site. Évitez d’indiquer l’ordre de tabulation. Veillez plutôt à ce que les pages de votre site présentent une structure adéquate (p. ex., des titres, des listes, etc.).
Évaluez votre site en utilisant la touche de tabulation de votre clavier pour naviguer sur le site sans souris.
Les personnes qui utilisent des technologies d’assistance et (ou) qui présentent un problème de motricité fine ou un handicap visuel ou cognitif.
Accès aux enregistrements audio et vidéo Sous-titrez les enregistrements audio et vidéo afin que les technologies d’assistance (p. ex., les lecteurs d’écran qui lisent les sous-titres à voix haute) et les personnes atteintes d’une déficience auditive puissent en lire une description. Fournir des transcriptions pour les balados, les vidéos et tout autre contenu multimédia. Si les enregistrements audio et vidéo sont produits à l’interne, faites appel à un service externe pour sous-titrer les enregistrements audio et définir les durées dans un fichier compatible (p. ex., un fichier XML), puis utilisez ce fichier pour intégrer les sous-titres. Les personnes non voyantes ou malvoyantes, les personnes sourdes ou malentendantes et les personnes qui présentent des limites cognitives ou neurologiques.
Accès aux éléments audio, vidéo, mobiles et temporels au rythme désiré Programmez ces éléments de manière à permettre aux utilisateurs de contrôler – p. ex., en les mettant en pause, en les arrêtant ou en les dissimulant – les éléments d’information mobiles. Dotez les éléments multimédias et le contenu d’arrière-plan d’options offertes sur demande de sorte que les utilisateurs puissent définir différents réglages sonores et visuels et diverses limites temporelles. Utilisez une souris et un clavier pour évaluer chaque élément de contrôle. Les personnes qui présentent un trouble de lecture (p. ex., la dyslexie) ou un handicap cognitif.
Les personnes qui apprennent l’anglais comme langue seconde (p. ex., les nouveaux arrivants).

Conseil : Si vous créez un fichier audio ou vidéo, planifiez-en l’accessibilité dès le départ.

Voici quelques suggestions de pratiques qui vous permettront de tirer le maximum de vos efforts aujourd’hui et dans l’avenir.

Mesure Explication
Planifiez l’accessibilité dès le départ. La meilleure façon d’assurer l’accessibilité consiste à en tenir compte dès le départ dans le cadre du processus de développement, et non à la traiter comme une fonction distincte.
Évaluez votre site Web actuel. Votre site Web actuel est peut-être plus accessible que vous ne le croyez. Évaluez-le à l’aide d’un outil d’évaluation en ligne, comme AChecker (en anglais seulement) ou l’outil d’évaluation de l’accessibilité des contenus Web WAVE (en anglais seulement). Il s'avère utile d’utiliser des outils d’évaluation tout au long du processus de développement. De plus, faire évaluer votre site Web par des personnes handicapées constitue peut-être l’un des meilleurs moyens de vous assurer qu'il est accessible.
Veillez au maintien de l’accessibilité. Offrez de la formation sur les pratiques d’accessibilité que vous avez adoptées au personnel qui participent à la création du site Web. Si vous comptez utiliser un système de gestion de contenu, choisissez un système qui produit des pages HTML valides et correctement structurées.
De plus, assurez-vous que l’interface de ce système est accessible aux auteurs de contenu handicapés.
Il existe des logiciels qui permettent de surveiller en permanence un site Web pour s’assurer qu’il est accessible (p. ex., HiSoftware Compliance Sheriff (en anglais seulement)) ou d’ajouter des outils de soutien vocal et d’aide à la lecture au contenu d’un site Web afin d’en élargir la portée (p. ex., BrowseAloud) (en anglais seulement).
Archivez les pages Web anciennes et obsolètes. Enlever le vieux contenu réduit le nombre de pages qui devront être corrigées ultérieurement.
Accordez la priorité aux pages les plus importantes et les plus visitées. La page d’accueil doit s’avérer invitante pour tous les visiteurs. De plus, les pages qui sont directement liées à celle-ci doivent être accessibles, car, bien souvent, les visiteurs n’ont pas besoin d’aller plus loin que ces pages de deuxième niveau pour trouver le service ou les renseignements désirés.
Respectez les nouvelles exigences d’accessibilité. Rendez votre site Web accessible au niveau AA dès maintenant. Ainsi, vous aurez moins de modifications à y apporter ultérieurement et pourriez recevoir moins de demandes de formats accessibles ou de soutiens aux communications.
Concevez un site Web adaptatif. Les sites Web adaptatifs s’avèrent commodes pour les personnes qui utilisent des navigateurs plus anciens et de nouvelles technologies, comme des appareils mobiles et des plateformes. Si vous respectez les lignes directrices relatives à l’accessibilité, le contenu de votre site Web demeurera lisible même si les technologies offertes changent et sa compatibilité avec les divers navigateurs, plateformes et appareils, comme les appareils mobiles (p. ex., les tablettes et les phablettes [une catégorie d’appareils mobiles qui combinent les fonctions d’un téléphone intelligent et d’une tablette]), s’en trouvera accrue.
Intégrez les concepts d’accessibilité dans l’ensemble de vos activités en ligne. Tout ce que vous produisez – courriels de marketing, blogues et documents électroniques – peut être offert dans un format accessible. La création fondée sur le concept d’accessibilité vous permet d’adapter le contenu et, par le fait même, d’économiser temps et argent lorsque vous souhaitez l’afficher sur votre site Web.
Si vous concevez une application, veillez à ce qu’elle soit accessible. Si vous élaborez votre code sans tenir compte des technologies d’assistance, votre application sera inaccessible.

Mauvaises pratiques à éviter

  • Du contenu qui clignote ou qui scintille (comme la technologie Flash sur les sites Web ou les bannières publicitaires) qui pourrait déclencher une crise d’épilepsie chez certains utilisateurs.
  • Des paragraphes complets en italique et les arrière-plans et le texte de couleur semblable
  • Des captcha (test public de Turing entièrement automatique ayant pour but de distinguer les humains des ordinateurs) pour votre site de commandes en ligne
  • Des structures de navigation complexes dans les menus
  • Des liens qui renvoient à un autre site sans avertissement.
  • De longs blocs de contenu qui ne sont pas séparés par des en-têtes.
  • Des images qui présentent des données importantes, p. ex., des tableaux et des diagrammes, sans la description textuelle équivalente.

Évaluations

Examinez et évaluez l’accessibilité à votre site Web en utilisant des outils d’évaluation automatique, en faisant une évaluation manuelle et en testant avec des technologies d’assistance au début et à la fin du projet, ainsi qu’aux principales étapes du processus. Veuillez noter qu’en cas de doutes, vous pouvez évaluer un seul élément à la fois à tout moment du projet.

Vous trouverez ci-dessous les raisons pour lesquelles vous devriez utiliser les trois méthodes.

Évaluations automatiques : Les outils d’évaluation en ligne, dont certains sont gratuits, analysent les sites Web et leurs contenus et produisent un rapport exhaustif des problèmes d’accessibilité que vous devez régler. Bien que ce genre d’outil permette d’évaluer de manière raisonnable les aspects de la conception accessible qui peuvent être vérifiés au moyen d’un logiciel, la capacité de ce processus automatique est limitée.

De nombreux outils gratuits ne peuvent évaluer qu’un certain nombre de pages à la fois, ce qui peut rendre le processus d’évaluation d’un gros site Web fastidieux.

  • Les résultats des évaluations automatiques doivent être interprétés par un expert afin de mettre en oeuvre les modifications nécessaires.
  • Les processus automatiques ne sont pas subjectifs, mais les humains le sont. Il faut effectuer des évaluations dans des situations concrètes afin de déterminer si un site Web est accessible et fonctionnel en pratique.

Évaluations manuelles : Ces évaluations sont nécessaires pour déterminer les problèmes qu’un outil d’évaluation automatique ne pourrait déceler – par exemple, seul un humain peut déterminer si le texte de remplacement fourni pour les images est pertinent. Une bonne pratique consiste à utiliser des technologies d’assistance, comme un lecteur d’écran, pour mieux comprendre et déceler les obstacles en matière d’accessibilité.

Essai par un utilisateur : La meilleure façon de s’assurer qu’un site Web est accessible est de demander à un expert de le mettre à l’essai. Naturellement, les véritables experts en la matière sont les personnes handicapées. Évaluez la possibilité de créer un groupe de discussion composé de consommateurs handicapés ou de communiquer avec des organismes locaux qui représentent les personnes handicapées.

Outils d’évaluation de l’accessibilité

  • Outil d’évaluation du contenu Web WAVE (en anglais seulement​​​​​​​) – Un service gratuit permettant d’évaluer l’accessibilité de vos pages Web.
  • Module d’extension de l’outil d’évaluation du contenu Web WAVE pour Firefox (en anglais seulement​​​​​​​) – Fournit un menu et des options qui vous permettent de dévoiler l’information d’accessibilité sous-jacente.
  • Module d’extension d’accessibilité pour Firefox (en anglais seulement​​​​​​​) – Permet aux développeurs Web de mettre à l’essai leurs ressources Web afin de vérifier les fonctionnalités d’accessibilité selon les pratiques exemplaires.
  • Colour Contrast Checker – Cet outil, développé et offert gratuitement au public par WebAIM (en anglais seulement​​​​​​​), vous permet de vérifier si les couleurs RVB que vous avez choisies sont accessibles et de les modifier, au besoin.
  • AChecker  (en anglais seulement​​​​​​​)– Il s’agit d’un outil gratuit permettant de vérifier la conformité aux normes en matière d’accessibilité de chaque page HTML afin de garantir que le contenu est accessible à tous.

Pour suivez sur votre lance

Après avoir réussi à créer un site Web exhaustif et adaptatif – qui améliore le référencement, permettra d’accroître votre clientèle et peut être pris en charge par n’importe quel appareil (téléphones intelligents, tablettes, etc.) – vous souhaitez conserver les avantages que vous avez acquis. C’est pour cette raison qu’il est important que vous vous assuriez que votre site Web demeure accessible.

Tous les membres du personnel qui participent à la création du site Web devront connaître les notions relatives à la création et à la publication de contenu Web accessible. Bien que la responsabilité d’assurer l’accessibilité puisse incomber à un seul webmestre à l’interne, les autres employés devront lui fournir du contenu qui respecte les normes (p. ex., du texte de remplacement pour les images, ou des transcriptions des contenus audio et vidéo). De plus, beaucoup d’entreprises utilisent un système de gestion de contenu pour leur site Web, ce qui permet aux personnes qui ne sont pas spécialisées d’ajouter du contenu sur le site Web.

Vous trouverez ci-dessous certaines suggestions afin de vous assurer que votre site Web demeure accessible.

  • Si vous avez déjà mis en place des procédures relatives à la publication Web en général, ajoutez-y la vérification de l’accessibilité. Chargez un employé possédant des connaissances dans le domaine de décider si les contenus peuvent être publiés ou non.
  • Mettez l’accessibilité au premier plan lorsque vous entreprenez de nouveaux projets. Par exemple, si vous créez des fichiers vidéo ou audio, vous pouvez ajouter la notion d’accessibilité à l’étape de la planification.
  • Fournissez des directives relatives aux normes d’accessibilité aux employés qui ont accès à votre site Web. Elles ne doivent pas nécessairement être exhaustives. De simples notions de base leur permettront de créer du contenu accessible ou de savoir à quel moment aller chercher de l’aide, au besoin. En outre, si vous désirez offrir une formation pratique à vos employés, il est recommandé de choisir une entreprise qui peut vous fournir des références. Vous pourrez trouver une entreprise en effectuant une recherche sur Internet.
  • Planifiez des évaluations périodiques de votre site Web afin de déceler et de régler les problèmes. Utilisez un logiciel qui vérifiera l’accessibilité de votre site Web de manière automatique et continue.

Coûts

Voici comment vous pouvez vous y prendre pour que les coûts associés à la mise en oeuvre de l’accessibilité demeurent abordables :

  • Tenez compte de l’accessibilité dès le début d’un projet de lancement ou de réorganisation d’un site Web. Il faut en tenir compte dès l’étape de planification afin d’éviter de dépenser plus tard pour apporter des améliorations.
  • Utilisez des outils de création qui soutiennent l’accessibilité. Par exemple, le choix d’un système de gestion de contenu qui soutient l’accessibilité peut permettre de déployer moins d’efforts et de réduire le temps de travail durant la conception et les étapes subséquentes.
  • Utilisez le contenu multimédia avec parcimonie. N’oubliez pas, les contenus multimédias peuvent s’avérer être un obstacle pour les personnes handicapées et les coûts pour les créer sont élevés.

Le faire soi-même

Selon le niveau de complexité de votre site Web, il pourrait être plus rentable de satisfaire aux normes en apprenant comment le faire à l’interne. En acquérant ce genre de connaissances, vous pourrez également vous assurer que votre site Web demeure accessible. Il existe de nombreux outils de formation et ressources en matière d’accessibilité sur le Web. Si vous souhaitez obtenir une formation pratique, il est recommandé de choisir une entreprise qui peut vous fournir des références de ses autres clients. Vous pourrez trouver une entreprise en effectuant une recherche sur Internet.

Avantages financiers

Voici les avantages financiers que vous procure un site Web accessible.

  • Un site Web accessible peut permettre de réduire le nombre de demandes de renseignements parfois chronophages des personnes handicapées.
  • L’accessibilité permet de tirer profit des technologies Web de pointe, ce qui réduira le nombre de mises à niveau technologiques qui devront être effectuées à l’avenir.
  • Des textes clairs et simples, qui constituent la pierre angulaire d’un site Web accessible, coûtent moins cher lorsqu’il faut les traduire dans une autre langue.

Autres considerations

Les appareils mobiles semblent constituer la voie de l’avenir, mais étant donné que les différentes technologies que vos clients utilisent changent et évoluent à la vitesse de l’éclair, votre entreprise pourrait être moins concurrentielle si vous ne concevez pas un site Web adaptatif qui pourra être pris en charge par les futurs appareils de pointe.

Pensez au passage aux téléphones intelligents qui a eu lieu au cours des dernières années. Bien que l’avènement des tablettes ait suscité un engouement phénoménal à l’échelle mondiale, on prévoit maintenant que les ventes de phablettes (un téléphone et une tablette en un appareil) surpasseront celles des tablettes.

Les concepteurs de sites Web qui comprennent qu’il existe un chevauchement entre les utilisateurs de sites Web mobiles et les utilisateurs handicapés peuvent élaborer des conceptions pour ces deux groupes en créant un site Web adaptatif qui leur permettra de consulter le site de manière optimale depuis n’importe quel appareil. Bien que la conception de sites Web accessibles soit plus coûteuse au départ, vous économiserez probablement de l’argent à long terme.

Étant donné que de nouveaux produits sont rapidement lancés sur le marché, et que vos concurrents tentent par tous les moyens d’accroître leur clientèle, représenter votre entreprise sur un site Web accessible et adaptatif, qui s’ajuste afin de pouvoir être pris en charge par n’importe quel appareil, constitue une bonne pratique d’affaires.

Histoire de réussite

Une entreprise crée des sites en plaçant l’accessibilité au premier plan

Entreprise : Dolphin Digital Technologies
Emplacement : Kitchener (Ontario)
Site Web : www.dolphin.ca (en anglais seulement​​​​​​​)

Chez Dolphin Digital Technologies (en anglais seulement​​​​​​​), l’accessibilité est l’essence même de l’entreprise – des personnes handicapées y travaillent et son site Web est accessible. Il s’agit d’une valeur fondamentale pour cette entreprise de TI virtuelle primée qui offre des services d’experts-conseils en réseau informatique. « Je crois qu’en tant que chef de file et innovateur dans le secteur, il faut modifier de façon consciente les façons de penser et de mener ses activités, et ce sur tous les plans », déclare Jamie Burton, vice-présidente, développement de l’entreprise, qui a fondé l’entreprise Dolphin avec son mari en 2006. « Nous devons abandonner cette culture qui met l’accent sur les handicaps, les obstacles et les différences, et davantage nous concentrer sur les capacités et le potentiel qu’offre chaque personne afin de mieux parvenir à améliorer tous nos facteurs sociaux et économiques. »

Mme Burton estime qu’une bonne entreprise est le fruit de toutes les personnes qui réalisent leur plein potentiel, que ce soit des clients, des consommateurs ou des employés. Il y a deux ans, c’est cette philosophie qui a poussé l’entreprise à créer un site Web accessible. « Nous ne pouvions pas être un employeur inclusif et créer une stratégie en matière d’emploi visant à éliminer les obstacles sans être en mesure d’accorder aux clients potentiels ce même respect et ces mêmes égards », indique-t-elle. « Nous savions également que vous voulions donner l’exemple aux autres entreprises. »

Selon elle, il y a une question commerciale encore plus importante. À mesure que l’entreprise accroît ses activités et développe une gamme complète de solutions technologiques, elle ne peut plus seulement se fier au bouche-à-oreille pour attire des clients et décide d’intensifier ses opérations de marketing. « En créant un site Web entièrement accessible, nous allons chercher une part de marché potentielle de 100 % », souligne Mme Burton. « Évidemment, plusieurs facteurs déterminent la manière dont est consulté un site Web, mais si une personne tombe sur votre site, il est important qu’elle ne le quitte pas parce qu’elle ne peut pas consulter l’information. »

L’entreprise a également intégré l’accessibilité à ses autres activités de commerce électronique, comme le service à la clientèle. Elle offre un service de soutien technique à distance compatible avec les logiciels adaptatifs comme les lecteurs d’écran, et tous les membres du personnel de soutien technique sont des personnes handicapées. En 2011, l’entreprise a décroché le Prix de l’innovateur de l’année grâce à ce service.

Selon Mme Burton, les personnes handicapées représentent un marché mondial dont il est possible de tirer profit, car sa taille atteindra bientôt la taille du marché de la Chine. « Seulement 6 % des entreprises de l’Amérique du Nord ont mis en oeuvre une stratégie de placement de produit ou possèdent une vision des affaires qui vise ce secteur de marché », indique-t-elle. « Les occasions sont nombreuses lorsque vous êtes premier sur la ligne de départ. »

Les trois meilleurs conseils pour une conception sans obstacle

Dan Lajoie, développeur Web pour Dolphin, exprime son point de vue en matière de création de sites Web accessibles.

  1. Recommencer à neuf. Il est généralement préférable de concevoir de toutes pièces des sites Web dotés des principes visant à éliminer les obstacles parce qu’intégrer les éléments d’accessibilité à un site Web existant peut nécessiter autant de travail et s’avérer plus difficile.
  2. Accessibilité n’est pas synonyme d’ennuyant. Il ne s’agit pas de mettre en ligne un site Web comprenant du texte noir ennuyant sur un fond blanc ou vice versa. Même s’il faut éviter des structures de navigation complexes, un site Web peut avoir à la fois une belle allure et être entièrement accessible à l’aide d’un clavier et d’un lecteur d’écran.
  3. Vérification du site. Même un concepteur de sites Web accessibles peut oublier des éléments. Il est possible d’obtenir des outils de vérification gratuits, mais M. Lajoie indique que souvent, ils ne permettent pas d’effectuer des analyses en profondeur. En plus d’effectuer une évaluation manuelle afin de vérifier des éléments comme l’utilisation de langage clair et la mise en page cohérente, il utilise un outil permettant de vérifier un site dans son ensemble, soit l’Accessibility Management Platform, afin de s’assurer que le site est entièrement accessible. Il conseille toutefois de faire appel à un professionnel du développement Web pour interpréter les résultats découlant des vérifications effectuées par ces outils et adopter les mesures correctives à leur égard.

Selon M. Lajoie, la mise en oeuvre d’un site accessible comporte de nombreux avantages. « Chez Dolphin, nous avons compris que de mettre en oeuvre un site Web inclusif permet à une importante part de marché en croissance d’avoir accès à ses produits et services et aux personnes qui consultent le site de ne pas rencontrer d’obstacle pendant la navigation et permet d’améliorer le référencement. »

L’accessibilité : un choix sensé pour les affaires électroniques

Entreprise : HR Downloads Inc. (HRdownloads)
Emplacement : London, ON
Site Web : www.hrdownloads.com (en anglais seulement​​​​​​​)

« Notre entreprise est presque entièrement électronique grâce à notre site Web, alors il est clair que nous voulons nous assurer que nos services sont entièrement accessibles à tous nos membres », déclare Anthony Boyle, président et directeur général de HRdownloads (en anglais seulement​​​​​​​), un fournisseur de solutions de RH pour des entreprises de partout au Canada. L’entreprise offre aussi de l’orientation et un soutien concernant la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO). « Donc, lorsque nous conseillons des clients sur des questions de conformité et que nous leur expliquons pourquoi ces questions sont importantes même en dehors de la loi, nous devons prêcher par l’exemple. »

Et cette façon de faire a été profitable à HRdownloads. Cette entreprise de London est passée de cinq employés qui travaillaient dans le sous-sol de M. Boyle dans les débuts, en 2005, à 81 employés aujourd’hui. Son taux de croissance extraordinaire a atteint en moyenne 66 % chaque année, et l’entreprise peut se targuer de compter 7 000 entreprises clientes. Selon le type d’adhésion choisi par un client, les services incluent un accès illimité à des milliers de documents sur les RH, à des webinaires mensuels, à des solutions de gestion de la conformité, à des nouvelles et mises à jour sur les mesures législatives, à un accès téléphonique personnalisé avec des professionnels chevronnés des RH, à des sondages en ligne et à de la formation en ligne personnalisée illimitée.

« Nos vidéos de formation en ligne contiennent toutes des enregistrements sonores complets, y compris des notes, et il est possible de les faire jouer continuellement sans que l’utilisateur ait à s’occuper de la navigation », explique Sharon Bunce, directrice des RH. « Tous les documents peuvent être téléchargés en format Word, Excel ou PDF, et lorsque je me rends sur place pour offrir une formation, j’apporte toujours des notes de présentation. Certains de nos membres nous ont parlé des obstacles auxquels ils sont confrontés ou du fait qu’ils utilisent des logiciels lecteurs d’écran, et ils nous ont dit à quel point ils sont emballés lorsqu’ils se servent de notre site Web et qu’ils ne rencontrent pas d’obstacles. » De notre point de vue, c’est une excellente chose. »

L’entreprise réalise régulièrement des sondages sur la satisfaction de la clientèle, qui incluent des questions pour savoir si les renseignements de HRdownloads sont accessibles. « Notre entreprise est guidée par les demandes des clients, alors nous sommes constamment en train de croître et d’ajouter de nouveaux services », insiste M. Boyle. « Nous venons tout juste de lancer notre plus récent site Web en février et voulions nous assurer qu’il était conforme aux prochaines normes de la LAPHO. Le fait que nous continuions de croître année après année me porte à croire qu’offrir des renseignements entièrement accessibles aide à faire croître notre entreprise. »

Cinq conseils sur l’intégration de l’accessibilité

M. Boyle et Mme Bunce partagent ces conseils, sur la base de l’expérience de HRdownloads :

  • Évaluez où vous vous situez aujourd’hui et la direction que vous devez emprunter. Regardez le contenu de votre site Web destiné à vos clients, la façon dont ils s’en servent et son impact sur votre entreprise. Ce processus vous aidera à vous concentrer sur les prochaines mesures à prendre.
  • Essayez de ne pas vous sentir submergés par le nombre de modifications possibles pour rendre votre contenu accessible. Concentrez-vous plutôt sur les parties importantes et gérables de votre site Web auxquelles vous devez d’abord vous attaquer. « Si vos clients actuels et éventuels téléchargent des brochures, rendez-les plus accessibles d’abord si vous ne pouvez modifier le site en entier d’un seul coup », recommande Mme Bunce.
  • Soyez flexibles. Concentrez-vous d’abord sur les éléments les plus importants, mais soyez adaptables et flexibles afin de régler les problèmes à mesure qu’ils surviennent. « Vous ne pouvez peut-être pas apporter certains changements aujourd’hui, mais prévoyez diminuer ou éliminer les obstacles », conseille M. Boyle.
  • Rappelez-vous qu’un « handicap » ne fait pas partie d’une seule catégorie. Certains handicaps pourraient ne pas être évidents de votre point de vue. Sensibiliser les gens aux obstacles vous aidera à comprendre comment rehausser les produits et services que vous offrez et rendra votre site Web plus accessible.
  • Demandez à des personnes handicapées d’évaluer votre site. « Vous recevrez une rétroaction objective et découvrirez des enjeux dont vous n’étiez peut-être pas informés », affirme M. Boyle.

Ressources

  • Guide relatif au règlement sur les Normes d’accessibilité intégrées – Directives : Ce guide explique officiellement ce en quoi consiste le règlement et fournit certains exemples afin de permettre de comprendre la manière de l’interpréter.
  • ONdonneacces : Vous y trouverez des renseignements sur la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario ainsi que des outils, des modèles et des guides gratuits, comme le guide relatif à la Norme d’accessibilité pour l’information et les communications, qui traite de la marche à suivre pour rendre votre site Web accessible.
  • Initiative d’accès au Web : Cette initiative, qui relève du Consortium World Wide Web (W3C), vise à promouvoir l’accessibilité sur le Web et fournit une tonne de renseignements, de directives, de conseils, d’outils et de ressources sur la manière de se conformer aux Règles pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG).
  • Alliance mondiale sur les technologies et les environnements accessibles (GAATES) (en anglais seulement​​​​​​​) : Cet organisme international de premier plan qui vise à promouvoir des milieux bâtis et virtuels accessibles fournit des ressources et des guides, y compris un guide pour les développeurs Web (en anglais seulement) et un guide relatif à l’embauche d’entrepreneurs pour développer des sites Web accessibles (en anglais seulement).
  • Accessible Digital Office Documents Project (en anglais seulement​​​​​​​) (Projet d’accessibilité des documents numériques des suites bureautiques) : Marches à suivre pour créer des documents numériques accessibles à l’aide de diverses applications (Microsoft, OpenOffice, iWork, Corel, GoogleDocs, etc.).
  • Microsoft Accessibility  (Accessibilité Microsoft) : Centre d’accessibilité de Microsoft et ressources.
  • IBM Accessibility Centre  (en anglais seulement​​​​​​​) (Centre d’accessibilité d’IBM) : Renseignements concernant la façon de rendre des sites Web accessibles et de développer des logiciels accessibles.
  • AccessAbility : A Practical Handbook on Accessible Graphic Design (en anglais seulement​​​​​​​) : Publié par l’Association des graphistes agréés de l’Ontario, ce guide comprend des renseignements sur la conception de documents imprimés et Web, ainsi que de milieux accessibles.
  • How people with disabilities use the web (en anglais seulement​​​​​​​) (Comment les personnes handicapées utilisent le Web) : Présentation relative aux WCAG sur la manière dont les personnes handicapées, y compris celles qui souffrent de déficiences en raison de leur âge, utilisent le Web.

Glossaire

Abréviation
Réduction d’un mot, d’une phrase ou d’un nom, mais qui ne fait pas partie du langage.
Blocs de texte
Plus d’une phrase de texte.
Braille
Système d’écriture tactile qui utilise différentes dispositions de points en relief pour représenter des lettres et des nombres.
CAPTCHA
Sigle de Completely Automated Public Turing Test to Tell Computers and Humans Apart (test public de Turing entièrement automatique ayant pour but de distinguer les humains des ordinateurs). Ce test est utilisé sur les sites de commerce électronique pour vérifier que l’utilisateur est un humain et non un ordinateur envoyant des pourriels.
Consortium World Wide Web (W3C)
Consortium international visant à assurer la croissance à long terme du Web. Ce comité élabore des normes et des principes fondamentaux afin de promouvoir la compatibilité.
Contenu non textuel
Tout contenu qui n’est pas une suite de caractères déterminée par un programme informatique ou suite de caractères sans signification dans aucune langue.
Contenu Web
Information fournie sur un site Web y compris, sans toutefois s’y limiter, des textes, des documents, des vidéos, des fichiers audio, des dossiers et des documents archivés.
Document imprimé en gros caractères
Document mis en forme avec une police plus grosse que celle qui est utilisée habituellement.
Document numérique
Information enregistrée de sorte qu’il faut un ordinateur ou un autre appareil électronique pour l’afficher, l’interpréter et la traiter.
Flash
Logiciel de création doté d’interfaces de recherche qui s’affichent en plein écran et d’illustrations graphiques, dont l’interactivité est simple et qui est utilisé pour créer des programmes d’animation.
Formats accessibles
Formats qui constituent une solution de rechange aux documents imprimés traditionnels et qui sont accessibles aux personnes handicapées. Les formats accessibles peuvent comprendre des textes en braille ou imprimés en gros caractères, des enregistrements audio et des formats électroniques comme des DVD, des CD et des textes lisibles avec lecteurs d’écran.
HTML (Langage hypertexte)
Langage de balises utilisé pour créer des pages Web.
Initiative d’accès au Web
Initiative du Consortium World Wide Web visant à promouvoir l’accessibilité au Web pour les personnes handicapées.
Interface clavier
Interface utilisée par un logiciel pour obtenir une saisie au clavier (exemple : assistant numérique personnel PDA).
Langage clair
Langage simple, clair et direct qui n’utilise que les mots nécessaires. Les structures de phrase compliquées et les termes techniques ne sont pas utilisés et le lecteur peut facilement comprendre le message et se concentrer sur celui-ci.
Langue des signes
Langue utilisée principalement par les personnes malentendantes qui fait appel aux positions des mains, aux gestes, aux expressions du visage et aux mouvements du corps.
LAPHO
Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario.
Lecteur d’écran
Une application logicielle qui tente d’interpréter ce qui est affiché à l’écran et de le traduire en un autre format plus accessible pour l’utilisateur, comme en paroles, en braille ou en icônes sonores.
PDF (fichier de document portable)
Format de fichier grandement portable sur les plateformes informatiques.
Phablette
Type d’appareil mobile qui combine le téléphone intelligent et la tablette (un téléphone et une tablette en un appareil).
Référencement
Méthodes utilisées pour tenter d’améliorer le rang ou la fréquence d’un site Web dans les résultats rendus par un moteur de recherche dans le but de maximiser l’achalandage sur le site Web.
Règles pour l’accessibilité des contenus Web 2.0 (WCAG 2.0)
La deuxième version des initiatives d’accès au Web.
Saut
Sélectionner le contenu d’un site Web à l’aide d’une technologie d’assistance tout en « sautant » le contenu qui n’intéresse pas l’utilisateur.
Site Web accessible
Site Web qui permet de bénéficier d’un accès équitable au contenu et aux services en ligne, y compris les personnes souffrant de déficiences visuelle, auditive et cognitive et celles ayant une mobilité réduite.
Site Web adaptatif
Site Web qui s’affiche dans plusieurs dimensions afin d’être pris en charge par différents appareils.
Sous-titrage
Transcriptions simultanées de l’information contenue dans une présentation audio.
Structure
Manière dont les parties d’une page Web sont organisées entre elles, et manière dont un groupe de pages Web est organisé.
Système de commande par le regard
Interface d’assistance conçue pour les utilisateurs ayant une mobilité réduite dont la méthode de contrôle est le regard.
Système de gestion de contenu
Application Web conçue pour les utilisateurs qui ne sont pas spécialisés afin de faciliter l’ajout, la modification et la gestion des contenus de sites Web.
Technologies d’assistance
Matériel et (ou) logiciel qui fournit des fonctionnalités répondant aux besoins des utilisateurs ayant des limitations fonctionnelles. Exemples : agrandisseurs d’écran, lecteurs d’écran, logiciels de conversion du texte en parole, logiciels de reconnaissance vocale, claviers de remplacement et dispositifs de pointage adaptés.
Texte de remplacement / balise alt
Texte programmé de manière à ce qu’il soit associé à du contenu non textuel (p. ex., images).
Titre de la page
Texte descriptif qui apparaît dans la barre de titre du navigateur. Le titre de la page Web est le nom par défaut qui apparaît lorsque l’on crée un signet.
Transcription
Document imprimé ou en format électronique dans lequel figurent toutes les paroles qui ont été prononcées durant un événement (p. ex., une réunion, une séance de congrès, un séminaire, etc.). Ce document peut être rédigé pendant l’événement ou à un autre moment à l’aide d’un enregistrement.
Versions de remplacement aux médias temporels
Document renfermant dans un ordre correct une description des contenus visuels et sonores d’un média temporel et fournissant un moyen de réaliser les effets de toute interaction temporelle.
Vidéo description
Description des éléments visuels clés d’une scène destinée aux personnes ayant une cécité ou une basse vision.

Pour de plus amples renseignements :

Téléphone : 416 314-2526
Télécopieur : 416 325-6538
Courriel : E-Business@ontario.ca

Cette publication fait partie de la Trousse d’outils sur les affaires électroniques, qui comprend une série de brochures portant sur des notions avancées d’affaires électroniques et un guide d’initiation intitulé Comment profiter des affaires électroniques. Vous trouverez cette trousse à ontario.ca/affaireselectroniques.

Mis à jour : 18 mai 2021
Date de publication : 07 décembre 2015