Vous utilisez un navigateur obsolète. Ce site Web ne s’affichera pas correctement et certaines des caractéristiques ne fonctionneront pas.
Pour en savoir davantage à propos des navigateurs que nous recommandons afin que vous puissiez avoir une session en ligne plus rapide et plus sure.

English

Loi de 2009 sur l’Ordre des métiers de l’Ontario et l’apprentissage

RÈGLEMENT DE L’ONTARIO 276/11

CHAMP D’EXERCICE - MÉTIERS DU SECTEUR DE L’INDUSTRIE

Période de codification : du 22 septembre 2016 à la date à laquelle Lois-en-ligne est à jour.

Dernière modification : Règl. de l’Ont. 317/16.

Le texte suivant est la version française d’un règlement bilingue.

SOMMAIRE

1.

Mécanicien de roulements

2.

Forgeron

3.

Ébéniste

4.

Technicien en structures composites

5.

Programmeur en commande numérique (CNC)

6.

Concepteur de matrices

7.

Dessinateur — conception mécanique

8.

Dessinateur — conception de moules en plastique

9.

Dessinateur — conception d’outils et de matrices

10.

Électromécanicien

11.

Préparateur de commandes électriques (machines)

12.

Électricien en entretien des signaux

13.

Mécanicien d’appareils de levage

14.

Technicien en électricité pour l’industrie du spectacle

15.

Mécanicien d’entretien de bâtiment

16.

Technicien en systèmes de bâtiment

17.

Ajusteur-assembleur (ensemble moteur)

18.

Régleur-conducteur de machines-outils

19.

Mécanicien en hydraulique/pneumatique

20.

Électricien industriel

21.

Mécanicien-monteur industriel

22.

Technicien en instrumentation et contrôle

23.

Monteur de systèmes de lignes aériennes de contact pour le transport léger sur rail

24.

Serrurier

25.

Constructeur et intégrateur de machines-outils

26.

Monteur-ajusteur de charpentes métalliques

27.

Concepteur de moules

28.

Confectionneur de moules

29.

Finisseur de moules et de matrices

30.

Fabricant de prismes et de lentilles de précision

31.

Mécanicien de machines à emballer

32.

Modeleur

33.

Tôlier de précision

34.

Soudeur d’appareils sous pression

35.

Opérateur de procédés industriels (secteur de la transformation des aliments)

36.

Opérateur de procédés industriels (secteur de l’énergie)

37.

Opérateur de procédés industriels (raffinerie, procédés chimiques et liquides)

38.

Opérateur de procédés industriels (produits du bois)

39.

Installateur de systèmes de pompage

40.

Technicien de wagons de chemin de fer

41.

Technicien de l’instrumentation et des relais

42.

Affûteur/tourneur de cylindres

43.

Affûteur/ajusteur de scies

44.

Mécanicien de remontées mécaniques

45.

Dynamiteur — exploitation à ciel ouvert

46.

Assembleur d’éléments de surface

47.

Technicien de pellicules minces

48.

Affûteur d’outils

49.

Outilleur-ajusteur

50.

Inspecteur d’outils et d’appareils de contrôle

51.

Confectionneur d’outillage

52.

Conducteur de semi-remorques commerciales

53.

Foreur de puits d’eaux

54.

Soudeur

 

Mécanicien de roulements

1. Le champ d’exercice du métier de mécanicien de roulements consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Démonter et nettoyer des roulements, des joints d’étanchéité et des supports élastiques.

2. Vérifier que les roulements, les joints d’étanchéité et les supports élastiques ne sont pas usés ou endommagés.

3. Réparer ou remplacer les roulements, les joints d’étanchéité et les supports élastiques.

Forgeron

2. Le champ d’exercice du métier de forgeron consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Forger et réparer des pièces de métal utilisées dans de la machinerie agricole et du matériel industriel et ménager.

2. Fabriquer des outils à percussion et des outils de coupe.

3. Fabriquer, affûter ou tremper des forets, des ciseaux et d’autres outils.

4. Fabriquer des pièces sur mesure, dont des rampes ornementales, des portillons, des grilles, des meubles et des fers à cheval.

5. Souder à la forge.

6. Riveter à chaud.

Ébéniste

3. Le champ d’exercice du métier d’ébéniste consiste notamment à fabriquer et à réparer des armoires, des meubles, des boiseries et des pièces de menuiserie, ainsi que des fenêtres, des portes et des escaliers de qualité supérieure, à des fins résidentielles, commerciales et industrielles.

Technicien en structures composites

4. Le champ d’exercice du métier de technicien en structures composites consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Inspecter des composants d’aéronef endommagés, évaluer les dommages qu’ils ont subis et les réparer ou les remplacer, conformément aux données techniques et aux prescriptions en matière de transformation approuvées.

2. Utiliser des outils à main et mécaniques, ainsi que du matériel et des matériaux spécialisés.

Programmeur en commande numérique (CNC)

5. Le champ d’exercice du métier de programmeur en commande numérique (CNC) consiste notamment à créer des programmes destinés à des machines à commande numérique par ordinateur, à commande numérique directe et à commande numérique en faisant ce qui suit :

1. Planifier la séquence d’enlèvement du métal.

2. Définir les surfaces et les composants à usiner.

3. Créer de l’information à partir d’une pièce ou d’un dessin.

4. Établir des trajectoires d’outil.

5. Post-traiter l’information sur la trajectoire d’outil.

6. Organiser des programmes complets.

7. Mettre en oeuvre le procédé d’usinage CNC.

8. Éditer le programme.

9. Archiver et maintenir des fichiers.

Concepteur de matrices

6. Le champ d’exercice du métier de concepteur de matrices consiste notamment à concevoir toutes les matrices à découper et à former en faisant ce qui suit :

1. Lire et interpréter le dessin d’une pièce.

2. Entrer de l’information dans les programmes ou systèmes de CAO.

3. Déterminer le type de matrice.

4. Établir la séquence des opérations.

5. Produire un dessin d’outil.

6. Établir les dimensions de la matrice.

7. Finaliser le dessin ou la conception.

8. Construire la matrice.

Dessinateur — conception mécanique

7. Le champ d’exercice du métier de dessinateur — conception mécanique consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Élaborer et préparer des conceptions et des dessins techniques.

2. Utiliser des postes de conception et de dessin assistés par ordinateur.

3. Élaborer et préparer des dessins de machines industrielles, de moteurs, d’outils et de matériel mécanique.

4. Élaborer et préparer des esquisses.

5. Préparer la documentation et produire des jeux de dessins.

6. Vérifier les dessins pour voir s’ils sont conformes aux cahiers des charges et aux données de fabrication.

7. Rédiger des rapports techniques.

8. Vérifier les contrats et les appels d’offres qui ont été préparés.

Dessinateur — conception de moules en plastique

8. Le champ d’exercice du métier de dessinateur — conception de moules en plastique consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Élaborer et préparer des conceptions et des dessins techniques.

2. Utiliser des postes de conception et de dessin assistés par ordinateur.

3. Élaborer et préparer des esquisses.

4. Préparer la documentation et produire des jeux de dessins.

5. Vérifier les dessins.

6. Rédiger des rapports techniques.

7. Vérifier les contrats et les appels d’offres qui ont été préparés.

8. Concevoir et produire des modèles et des gabarits simples et complexes.

9. Concevoir du matériel mécanique pour la fabrication des moules.

10. Concevoir des moules en plastique ainsi que de l’outillage pour fabriquer et modifier les moules.

11. Concevoir des composants, des pièces et des accessoires.

Dessinateur — conception d’outils et de matrices

9. Le champ d’exercice du métier de dessinateur — conception d’outils et de matrices consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Élaborer et préparer des conceptions et des dessins techniques.

2. Utiliser des postes de conception et de dessin assistés par ordinateur.

3. Élaborer et préparer des esquisses.

4. Préparer la documentation et produire des jeux de dessins.

5. Vérifier les dessins.

6. Rédiger des rapports techniques.

7. Vérifier les contrats et les appels d’offres qui ont été préparés.

8. Concevoir et produire des modèles et des gabarits simples et complexes.

9. Concevoir du matériel mécanique pour la fabrication d’outils et de matrices.

10. Concevoir de l’outillage pour les outils, les matrices et leurs modifications.

11. Concevoir des composants, des pièces et des accessoires.

Électromécanicien

10. Le champ d’exercice du métier d’électromécanicien consiste notamment à démonter, à diagnostiquer, à réenrouler, à réparer, à mettre à l’essai et à remonter les composants de moteurs électriques, de transformateurs, d’appareillages de connexion et de générateurs.

Préparateur de commandes électriques (machines)

11. (1) Le champ d’exercice du métier de préparateur de commandes électriques (machines) consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Fabriquer et installer des supports, des crochets et autres appareils sur lesquels les dispositifs électriques sont montés, comme les panneaux de commande, les interrupteurs de fin de course, les solénoïdes, les boutons-poussoirs et les voyants lumineux, et installer ces dispositifs électriques.

2. Installer différents types d’enveloppes de conducteurs électriques, par exemple des conduits, pour relier les panneaux et d’autres dispositifs électriques se rapportant aux machines.

3. Préparer et installer des conducteurs électriques, faire des connexions par voie mécanique, ajouter du matériel isolant et protéger les connexions des conducteurs.

4. Identifier les dispositifs électriques installés par des numéros d’identification (entrée et sortie) appropriés au moyen d’étiquettes ou de vignettes, notamment d’étiquettes en plastique Lamicoid ou en métal.

(2) Le travail qui relève du champ d’exercice du métier de préparateur de commandes électriques (machines) se limite à l’aspect électrique de la fabrication de machines-outils.

Électricien en entretien des signaux

12. Le champ d’exercice du métier d’électricien en entretien des signaux consiste notamment à réparer et à utiliser les appareils mécaniques, électriques, électroniques et informatisés de contrôle du trafic et de commande de signaux des systèmes de transport en commun.

Mécanicien d’appareils de levage

13. Le champ d’exercice du métier de mécanicien d’appareils de levage consiste notamment à construire, à installer, à modifier, à réparer, à entretenir ou à mettre à l’essai des appareils de levage.

Technicien en électricité pour l’industrie du spectacle

14. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le champ d’exercice du métier de technicien en électricité pour l’industrie du spectacle consiste notamment à travailler dans les domaines du cinéma, de la télévision, des spectacles vivants, des salons professionnels, des présentations d’activités spéciales et des carnavals en faisant ce qui suit :

1. Évaluer les exigences du projet.

2. Planifier, élaborer, installer, entretenir et démonter des systèmes de distribution d’électricité, y compris les dispositifs de distribution principaux et secondaires.

3. Concevoir et installer des réseaux de distribution temporaire.

4. Installer, contrôler et démonter les dispositifs d’éclairage.

5. Gérer les unités d’alimentation portables, y compris entretenir les batteries.

(2) Le travail qui relève du champ d’exercice du métier de technicien en électricité pour l’industrie du spectacle se limite au travail exécuté sur les installations, à l’exclusion des lignes de raccordement au réseau électrique des immeubles.

Mécanicien d’entretien de bâtiment

15. Le champ d’exercice du métier de mécanicien d’entretien de bâtiment consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Inspecter le matériel de lutte contre les incendies.

2. Inspecter les systèmes de chauffage et de ventilation et exécuter les travaux d’entretien et de dépannage courants.

3. Inspecter les appareils ménagers, les systèmes de lavage et les systèmes de climatisation et exécuter les travaux d’entretien courants.

4. Inspecter les systèmes de plomberie et les systèmes d’électricité à basse tension et exécuter les travaux d’entretien courants.

5. Inspecter l’enveloppe et la toiture du bâtiment et exécuter les travaux d’entretien et de dépannage courants.

6. Exécuter des travaux d’entretien du terrain.

Technicien en systèmes de bâtiment

16. Le champ d’exercice du métier de technicien en systèmes de bâtiment consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Faire de l’entretien préventif.

2. Faire fonctionner des systèmes de climatisation et de ventilation, surveiller ceux-ci et en faire l’entretien courant.

3. Faire fonctionner des compresseurs d’air et en faire le dépannage et l’entretien courant.

4. Faire fonctionner des refroidisseurs et des systèmes de réfrigération et en faire le dépannage et l’entretien courant.

5. Faire fonctionner des systèmes de traitement de l’eau, surveiller ceux-ci et en faire l’entretien courant.

6. Inspecter et vérifier des systèmes d’extinction des incendies et d’extincteurs automatiques des incendies.

7. Inspecter, mettre à l’essai et vérifier des systèmes électriques et d’éclairage de secours.

8. Faire fonctionner des systèmes de chauffage, surveiller ceux-ci et en faire l’entretien courant.

9. Faire fonctionner des pompes et des systèmes de pompage et en faire le dépannage et l’entretien courant.

10. Faire fonctionner des chaudières à basse pression, surveiller celles-ci et en faire l’entretien courant.

11. Faire fonctionner des systèmes électriques.

12. Faire l’entretien courant des hottes de captation des fumées.

13. Faire fonctionner des systèmes et des instruments de commande et en faire l’entretien courant.

14. Inspecter et surveiller des systèmes de plomberie.

15. Surveiller et analyser la consommation d’énergie.

Ajusteur-assembleur (ensemble moteur)

17. Le champ d’exercice du métier d’ajusteur-assembleur (ensemble moteur) consiste notamment à préparer, à assembler, à entretenir, à installer, à ajuster, à aligner et à modifier des moteurs, des générateurs et des dynamomètres de petite ou de grande taille en faisant ce qui suit :

1. Lire et interpréter des schémas, des commandes de travail et des spécifications de tâches.

2. Assembler et mettre en place des moteurs, des générateurs et des dynamomètres à courant alternatif (AC) ou continu (CC).

3. Assembler et ajuster des coussinets antifrictionnés, de même qu’un éventail de paliers à roulement et de composants de palier.

4. Assembler et câbler des composants, des bases, des stators et des rotors électroniques à haute et à basse tension.

5. Ajuster et assembler des rotors, faire des branchements, assembler des composants et équilibrer des ensembles tournants.

6. Effectuer les préparatifs nécessaires à la mise à l’essai de moteurs et de générateurs.

7. Démonter, nettoyer, inspecter, modifier, rebâtir, ajuster et entretenir des composants.

8. Mettre en place et faire fonctionner des composés assemblés en vue de les soumettre à des essais.

9. Repérer des problèmes mécaniques, électriques, hydrauliques et pneumatiques.

Régleur-conducteur de machines-outils

18. Le champ d’exercice du métier de régleur-conducteur de machines-outils consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Lire et interpréter des dessins techniques complexes et des documents sur les procédés d’usinage.

2. Couper, former et finir le métal pour fabriquer des pièces d’usinage de précision.

3. Fabriquer des pièces de précision à l’aide de machines-outils et d’équipement servant à usiner le métal, y compris des scies, des perceuses, des meuleuses, des tours et des fraiseuses.

4. Effectuer des mesures et des vérifications en cours de fabrication au moyen de matériel et d’outils spéciaux et de précision.

Mécanicien en hydraulique/pneumatique

19. Le champ d’exercice du métier de mécanicien en hydraulique/pneumatique consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Installer, entretenir, réparer, reconstruire ou modifier des systèmes hydrauliques, pneumatiques ou de fluides, leurs commandes et leurs composants.

2. Vérifier des dessins de conception pour s’assurer qu’ils sont conformes aux spécifications et aux données de conception.

3. Élaborer et préparer des croquis.

4. Rédiger des rapports techniques.

5. Vérifier si les dessins comportent des erreurs.

6. Tenir des registres des réparations effectuées.

Électricien industriel

20. Le champ d’exercice du métier d’électricien industriel consiste notamment à installer, à entretenir, à vérifier, à diagnostiquer et à réparer le matériel électrique industriel, y compris les commandes électriques et électroniques connexes, et le matériel hydraulique et pneumatique des installations industrielles, des usines de fabrication et des centrales électriques.

Mécanicien-monteur industriel

21. Le champ d’exercice du métier de mécanicien-monteur industriel consiste notamment à installer de la machinerie et du matériel mécaniques industriels et à en faire le dépannage, l’entretien et la réparation.

Technicien en instrumentation et contrôle

22. Le champ d’exercice du métier de technicien en instrumentation et contrôle consiste notamment à installer les systèmes et les dispositifs de mesure et de commande dont sont dotées les industries de processus et à en faire le calibrage ou l’étalonnage, la configuration, l’entretien, la réparation, la mise à l’essai, le dépannage, l’analyse et l’amélioration en faisant ce qui suit :

1. Travailler avec des instruments tels que des transmetteurs, des capteurs, des détecteurs, des conditionneurs de signal, des enregistreurs, des contrôleurs et des éléments de réglage final, y compris divers types d’auto-soupapes et de mécanismes d’entraînement à fréquence variable.

2. Se pratiquer, dans tous les secteurs de l’industrie, à mesurer, à enregistrer, à chercher, à analyser et à contrôler les sorties de produits, ainsi que surveiller et contrôler les émissions en vue de protéger l’environnement.

3. Installer des dispositifs et des systèmes de mesure et de contrôle, y compris les secteurs des systèmes de commande répartie, des contrôleurs logiques programmables, des systèmes de commande de surveillance et d’acquisition de données et d’autres systèmes de haute technologie, et en faire le calibrage ou l’étalonnage, l’entretien, la réparation et le dépannage, ainsi que l’analyse et l’amélioration.

4. Assurer l’entretien d’instruments d’analyse tels que des appareils de chromatographie à gaz et de détection de gaz, ainsi que les instruments de surveillance et d’analyse.

5. Assurer l’entretien d’instruments de microtraitement, dont des systèmes de bus de terrain et de communications sans fil.

Monteur de systèmes de lignes aériennes de contact pour le transport léger sur rail

23. Le champ d’exercice du métier de monteur de systèmes de lignes aériennes de contact pour le transport léger sur rail consiste notamment à faire ce qui suit pour un système de transport en commun :

1. Monter et entretenir des câbles porteurs.

2. Monter et entretenir des fils de contact.

3. Monter et entretenir des interrupteurs de section.

4. Assurer l’entretien de systèmes d’éclairage.

Serrurier

24. Le champ d’exercice du métier de serrurier consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Réparer, installer et ajuster des serrures.

2. Réparer, installer et ajuster des ferrures de porte et de cadre.

3. Fabriquer des clés.

4. Changer des combinaisons de serrure.

Constructeur et intégrateur de machines-outils

25. Le champ d’exercice du métier de constructeur et intégrateur de machines-outils consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Lire et interpréter des dessins techniques complexes, des schémas, des nomenclatures et des dessins d’assemblage de machines-outils.

2. Fabriquer des outils de précision, des pièces et des composants de machines-outils à l’aide de machines à couper le métal conventionnelles, de machines à commandes numériques et d’outils, notamment des scies, des perceuses, des meuleuses, des tours et des fraiseuses.

3. Concevoir, élaborer et détailler des plans d’assemblage pour le procédé de construction et d’intégration de machines-outils.

4. Fabriquer, assembler et intégrer les composants pneumatiques, hydrauliques et électriques et les systèmes de transmission d’électricité, les systèmes de convoyeurs et les systèmes de distribution.

5. Assembler et intégrer des sous-assemblages dans l’assemblage principal de machines-outils autonomes et de machines-outils automatisées à plusieurs postes.

Monteur-ajusteur de charpentes métalliques

26. Le champ d’exercice du métier de monteur-ajusteur de charpentes métalliques consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Utiliser et entretenir des outils du métier de la métallurgie, de l’équipement de manutention de matériel et du matériel de soudage.

2. Utiliser des dessins, des spécifications et des codes.

3. Produire une séquence d’assemblage.

4. Produire des gabarits et tracer des modèles.

5. Préparer des matériaux ouvrés et détaillés.

6. Assembler des sous-composants et des composants métalliques.

7. Souder des composants.

8. Préparer des assemblages à expédier et à installer sur place.

Concepteur de moules

27. Le champ d’exercice du métier de concepteur de moules consiste notamment à concevoir n’importe quel type de moule en faisant ce qui suit :

1. Lire et interpréter le dessin d’une pièce.

2. Analyser des pièces pour connaître les caractéristiques de moulage et de fabrication.

3. Entrer de l’information dans les programmes ou systèmes de conception.

4. Déterminer le type de moule.

5. Dessiner le schéma d’aménagement des composants ou des pièces du moule.

6. Concevoir la séquence des ouvertures à plaques multiples.

7. Produire un dessin d’outil ou de moule.

8. Présenter les détails et les dimensions de l’outil ou du moule.

9. Finaliser la conception ou le dessin du moule.

10. Construire le moule.

11. Archiver et maintenir des fichiers.

Confectionneur de moules

28. Le champ d’exercice du métier de confectionneur de moules consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Lire et interpréter des dessins techniques complexes et des documents sur les procédés d’usinage.

2. Concevoir, fabriquer et réparer des moules et des modèles utilisés pour fabriquer en série des composants ou des produits en matières plastiques ou en métal.

3. Fabriquer des composants de moule de précision à l’aide de matériel et de machines-outils servant à usiner le métal, y compris des scies, des perceuses, des meuleuses, des tours, des fraiseuses et des machines d’usinage par étincelage.

4. Effectuer des mesures et des vérifications en cours de fabrication au moyen de matériel et d’outils spéciaux et de précision.

Finisseur de moules et de matrices

29. Le champ d’exercice du métier de finisseur de moules et de matrices consiste notamment à utiliser divers outils électriques et à main pour façonner, lisser, finir et polir des moules et des matrices servant au travail des métaux.

Fabricant de prismes et de lentilles de précision

30. Le champ d’exercice du métier de fabricant de prismes et de lentilles de précision consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Produire, conformément aux spécifications données, des dispositifs optiques sphériques et planes de précision.

2. Rectifier les surfaces de prismes ou de lentilles en vue d’obtenir une qualité optimale.

3. Faire des vérifications à l’aide d’un interféromètre et d’un spectromètre.

4. Inspecter des composants optiques, les coller et les aligner sur un axe optique.

5. Revêtir les dispositifs optiques d’un traitement antireflet ou d’un traitement à haut pouvoir réfléchissant.

Mécanicien de machines à emballer

31. Le champ d’exercice du métier de mécanicien de machines à emballer consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Réparer, régler, entretenir et surveiller les machines et le matériel servant à emballer les produits.

2. Adapter la chaîne d’emballage à différents produits, dimensions d’emballage et volumes de production.

3. Régler les guides, les courroies, la vitesse du convoyeur et les mécanismes d’entraînement et de transfert aux tolérances voulues.

4. Mettre les machines en marche.

5. Observer le fonctionnement de la chaîne.

6. Déterminer les problèmes.

7. Informer les gestionnaires du service d’entretien des problèmes répétitifs.

8. Confier les réparations électriques et mécaniques complexes à du personnel accrédité.

9. Nettoyer et lubrifier les pièces mécaniques pour assurer un fonctionnement en douceur.

Modeleur

32. Le champ d’exercice du métier de modeleur consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Lire et interpréter des dessins techniques complexes, des épures de modèle et des documents sur les procédés d’usinage.

2. Concevoir et créer des modèles de fonderie et des boîtes à noyaux en métal, en bois, en plastique et en polystyrène pour fabriquer des pièces et des composants en fonte.

3. Fabriquer des outils de précision à l’aide de matériel et de machines-outils servant à usiner le métal et le bois, y compris des scies, des perceuses, des meuleuses, des tours, des fraiseuses et des machines d’usinage par étincelage.

4. Effectuer des mesures et des vérifications en cours de fabrication au moyen de matériel et d’outils spéciaux et de précision.

Tôlier de précision

33. Le champ d’exercice du métier de tôlier de précision consiste notamment à fabriquer des objets en métal d’un calibre supérieur à 10 (US) et à tolérance précise pour des produits métalliques faits sur commande et en production, tels que des boîtiers, des armoires et des panneaux électroniques, des pupitres, des panneaux et des composants métalliques connexes pour ce qui suit :

a) des ordinateurs;

b) des articles utilisés dans le secteur de l’aviation et de l’aérospatiale;

c) du matériel utilisé dans les hôpitaux et les restaurants;

d) des cloisons, des portes et des cadres de métal;

e) des étagères.

Soudeur d’appareils sous pression

34. Le champ d’exercice du métier de soudeur d’appareils sous pression consiste notamment à souder des plaques, des caisses, des cylindres, des ballons et des structures de métal en vue d’assembler et de réparer des chaudières et des systèmes à pression qui répondent aux normes applicables en matière d’essais de mise en pression en faisant ce qui suit :

1. Appliquer les normes de l’American Society of Mechanical Engineers aux soudures.

2. Respecter les spécifications de soudage.

3. Appliquer les titres de compétence du métier de soudeur.

4. Choisir les composants à utiliser pour le soudage par pression.

5. Choisir la technique de soudage par pression.

6. Couper et préparer des tuyaux, des tubes, des réservoirs ou des cuves.

7. Assembler des tuyaux, des tubes, des réservoirs ou des cuves.

8. Souder des systèmes à pression selon les procédés de soudage à l’arc avec électrode enrobée, de soudage à l’arc sous gaz avec fil plein, de soudage à l’arc au tungstène et de soudage à l’arc avec fil fourré.

9. Braser du métal sur des systèmes à pression.

10. Réparer des soudures défectueuses.

11. Appliquer des techniques spécialisées.

Opérateur de procédés industriels (secteur de la transformation des aliments)

35. Le champ d’exercice du métier d’opérateur de procédés industriels (secteur de la transformation des aliments) consiste notamment à faire fonctionner, à surveiller, à régler et à entretenir des appareils et du matériel de transformation des aliments en faisant ce qui suit :

1. Recourir à des ressources d’information relatives au travail.

2. Transporter et stocker des matières de transformation.

3. Entretenir le matériel de transformation et ses composants.

4. Préparer des matières premières et des ingrédients.

5. Contrôler les opérations de transformation.

6. Faire fonctionner une salle de commande centrale.

7. Exécuter les procédures de contrôle des opérations de transformation.

Opérateur de procédés industriels (secteur de l’énergie)

36. Le champ d’exercice du métier d’opérateur de procédés industriels (secteur de l’énergie) consiste notamment à faire fonctionner, à surveiller, à régler et à entretenir des systèmes et du matériel de traitement en faisant ce qui suit :

1. Exécuter les fonctions d’opérateur (conventionnelles et externes) et les opérations en salle de commande satellite.

2. Actionner des panneaux de commande électroniques ou informatisés.

3. Contrôler le démarrage et l’arrêt des procédés et diagnostiquer les anomalies.

4. Surveiller le matériel de traitement externe.

5. Régler le matériel, les robinets et soupapes, les pompes, les commandes et le matériel de traitement.

6. Remplir les documents d’entretien requis.

7. Préparer les installations de traitement ou le matériel de production en vue de l’entretien.

8. Prélever des échantillons, réaliser des essais et préparer des rapports sur les opérations de traitement.

9. Participer à des vérifications et à des programmes de sécurité et répondre à des appels d’urgence.

Opérateur de procédés industriels (raffinerie, procédés chimiques et liquides)

37. Le champ d’exercice du métier d’opérateur de procédés industriels (raffinerie, procédés chimiques et liquides) consiste notamment à traiter, à faire fonctionner, à surveiller, à régler et à entretenir les systèmes et le matériel de traitement en faisant ce qui suit :

1. Exécuter les fonctions d’opérateur, les fonctions externes et les opérations en salle de commande.

2. Actionner des panneaux de commande électroniques ou informatisés.

3. Contrôler le démarrage et l’arrêt des procédés et diagnostiquer les anomalies.

4. Surveiller le matériel de traitement externe.

5. Régler le matériel, les robinets et soupapes, les pompes, les commandes et le matériel de traitement.

6. Remplir les documents d’entretien requis.

7. Préparer les installations de traitement ou le matériel de production en vue de l’entretien.

8. Prélever des échantillons, réaliser des essais et préparer des rapports sur les opérations de traitement.

9. Participer à des vérifications et à des programmes de sécurité et répondre à des appels d’urgence.

Opérateur de procédés industriels (produits du bois)

38. Le champ d’exercice du métier d’opérateur de procédés industriels (produits du bois) consiste notamment à faire fonctionner, à surveiller, à régler et à entretenir des systèmes et du matériel de traitement du bois en faisant ce qui suit :

1. Recourir à des ressources d’information relatives au travail.

2. Utiliser du matériel de mesure, de mise à l’essai et d’évaluation.

3. Faire fonctionner une salle de commande centrale.

4. Contrôler les opérations de traitement.

5. Surveiller le matériel de traitement.

6. Contrôler les matières à traiter.

7. Entretenir le matériel de traitement et ses composants.

8. Entretenir des cuves.

9. Contrôler les compositions chimiques.

10. Préparer les travaux d’entretien préventif périodiques.

11. Exécuter le contrôle de la qualité des produits et le contrôle statistique du processus.

Installateur de systèmes de pompage

39. (1) Le champ d’exercice du métier d’installateur de systèmes de pompage consiste notamment à installer, à entretenir et à réparer différents types de systèmes de pompage, y compris les pompes à piston, centrifuges, pour puits profonds et peu profonds, submersibles et à turbine verticale que l’on trouve à la surface et dans des puits.

(2) Le travail qui relève du champ d’exercice du métier d’installateur de systèmes de pompage se limite au travail effectué entre la source d’eau, comme un puits, un lac ou une citerne, et les murs extérieurs d’un bâtiment ou d’une structure.

Technicien de wagons de chemin de fer

40. Le champ d’exercice du métier de technicien de wagons de chemin de fer consiste notamment à inspecter, à réparer, à remplacer et à remettre à neuf des composants et des systèmes mécaniques ou structurels de wagons et de voitures.

Technicien de l’instrumentation et des relais

41. Le champ d’exercice du métier de technicien de l’instrumentation et des relais consiste notamment à réparer, à réviser et à étalonner des relais sûrs de commande des signaux dans le secteur des transports en commun en faisant ce qui suit :

1. Diagnostiquer et réparer les défaillances de systèmes d’acquisition et de codage des données.

2. Diagnostiquer et réparer les défaillances de dispositifs et d’ordinateurs.

3. Mettre à l’essai des relais sûrs de commande des signaux.

4. Diagnostiquer et réparer les défaillances de systèmes d’alimentation.

Affûteur/tourneur de cylindres

42. Le champ d’exercice du métier d’affûteur/tourneur de cylindres consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Choisir, préparer et utiliser du matériel d’affûtage et de tournage.

2. Affûter et tourner des cylindres d’acier moulé, de fer, de fer chromé, d’acier à outils et d’acier forgé.

3. Texturer des cylindres.

4. Étalonner du matériel.

5. Inspecter et mesurer des cylindres.

6. Maintenir un milieu de travail sécuritaire.

7. Exécuter des fonctions de montage et de levage.

8. Exécuter diverses autres fonctions, y compris l’établissement de calendriers, l’entretien de base de machines et la préparation et l’expédition de cylindres.

Affûteur/ajusteur de scies

43. Le champ d’exercice du métier d’affûteur/ajusteur de scies consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Entretenir des machines de sciage du bois dans les scieries ou les usines de papier.

2. Affûter les surfaces rainurées, profilées et irrégulières de couteaux, de lames de scie et d’objets métalliques.

3. Réparer, régler et affûter des scies à ruban, des scies à chaîne, des scies manuelles, des scies circulaires et d’autres types de lames de scie.

4. Réparer les pannes des machines de sciage et analyser les défaillances en vue de prendre les mesures correctives nécessaires ou d’effectuer les réparations nécessaires.

Mécanicien de remontées mécaniques

44. Le champ d’exercice du métier de mécanicien de remontées mécaniques consiste notamment à entretenir, à modifier, à installer et à fabriquer n’importe quel type de téléphérique pour le transport de personnes.

Dynamiteur — exploitation à ciel ouvert

45. Le champ d’exercice du métier de dynamiteur — exploitation à ciel ouvert consiste notamment à évaluer la zone et le site avant un dynamitage, à surveiller la zone de dynamitage, à concevoir et à effectuer le dynamitage, à charger les trous de mine, à procéder au raccordement et au tir et à évaluer les résultats du dynamitage.

Assembleur d’éléments de surface

46. Le champ d’exercice du métier d’assembleur d’éléments de surface consiste notamment à braser, à lier ou à assembler divers composants électroniques, comme des transistors, des diodes, des condensateurs, des circuits intégrés, des fils ou d’autres pièces électroniques, en faisant ce qui suit :

1. Repérer des matières dangereuses et s’assurer qu’elles sont étiquetées et manutentionnées de manière appropriée et qu’elles sont entreposées ou éliminées.

2. Utiliser ses compétences en informatique pour consigner des données et en consulter, charger et télécharger des données, ainsi que les mettre en forme et les manipuler.

3. Tenir un poste de travail propre et sûr.

4. Recueillir et interpréter des données, dont des tableaux, des graphiques et des renseignements techniques.

5. Vérifier les documents relatifs aux calendriers de production.

6. Confirmer les procédures normales d’exploitation.

7. Veiller à ce que les conditions de production soient optimales.

8. S’assurer que l’on dispose du matériel, des outils et des fournitures nécessaires.

9. Confirmer les paramètres de traitement.

10. Confirmer les procédures normales d’exploitation afin de garantir que l’on dispose du système de traitement requis.

11. Mettre en place les matériaux, le matériel et l’outillage, la quincaillerie, les montages et l’équipement nécessaires.

12. Procéder à des vérifications ordinaires pour confirmer les procédures normales d’exploitation.

13. Charger des produits conformément aux procédures normales d’exploitation.

14. Surveiller les opérations de traitement et prendre les mesures requises.

15. Procéder au dépannage du matériel défaillant, ainsi que des produits, des traitements et des matériaux hors normes.

16. Vérifier les opérations de traitement.

17. Reprendre les opérations de traitement.

18. Inspecter et mettre à l’essai des produits.

Technicien de pellicules minces

47. Le champ d’exercice du métier de technicien de pellicules minces vise notamment ce qui suit :

1. Les dispositifs optiques de précision sphériques.

2. Les dispositifs optiques de précision à vitesse synchronisée.

3. Les dispositifs optiques de précision à surface plane.

4. L’utilisation de pellicules minces.

Affûteur d’outils

48. Le champ d’exercice du métier d’affûteur d’outils consiste notamment à préparer et à utiliser des machines à affûter, comme des rectifieuses planes, des affûteuses cylindriques, des meuleuses sur socle et des machines à affûter les outils, pour façonner ou affûter des outils de coupe et de précision.

Outilleur-ajusteur

49. Le champ d’exercice du métier d’outilleur-ajusteur consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Lire et interpréter des dessins techniques complexes, des dessins d’outils et de matrices et des documents sur les procédés d’usinage.

2. Concevoir, fabriquer, changer et réparer des matrices, des formes, des outils de coupe, des jauges, des gabarits et des montages dans le secteur de la fabrication.

3. Fabriquer des matrices, des outils et des prototypes de précision à l’aide de matériel et de machines à découper le métal, y compris des scies, des perceuses, des meuleuses, des tours, des fraiseuses et des machines d’usinage par étincelage.

4. Effectuer des mesures et des vérifications sur les travaux en cours à l’aide de matrices, d’outils et de matériel spéciaux et de précision.

Inspecteur d’outils et d’appareils de contrôle

50. Le champ d’exercice du métier d’inspecteur d’outils et d’appareils de contrôle consiste notamment à inspecter, à mettre à l’essai et à ajuster des outils, des matrices, des jauges, des gabarits et des montages nouveaux et remaniés.

Confectionneur d’outillage

51. Le champ d’exercice du métier de confectionneur d’outillage consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Lire et interpréter des dessins techniques complexes, la nomenclature, des schémas de composants et de pièces, des dessins d’assemblage, des dessins d’outils et de pièces et des documents liés au travail.

2. Utiliser des machines à découper le métal conventionnelles, des machines à commandes numériques et du matériel spécial.

3. Concevoir, fabriquer et assembler des outils, des gabarits, des montages, du matériel spécial, des instruments, des modèles et des prototypes.

4. Assembler et ajuster des outils et des composants d’outillage.

5. Apporter les derniers ajustements aux sous-ensembles et aux composants d’outillage et les vérifier.

6. Procéder à la finition et à la mise à l’essai finale d’outils et d’outillage complexes.

Conducteur de semi-remorques commerciales

52. (1) Le champ d’exercice du métier de conducteur de semi-remorques commerciales consiste notamment pour un conducteur autorisé à utiliser une semi-remorque à usage commercial et à gérer le transport sécuritaire des biens et des marchandises en faisant ce qui suit :

1. Planifier les déplacements.

2. Inspecter le matériel.

3. Procéder à des vérifications périodiques du véhicule.

4. Signaler les problèmes.

5. Remplir les documents nécessaires, dont les connaissements et les formulaires de douane et de sécurité à présenter lors des passages à la frontière.

6. Recourir aux techniques de conduite préventive.

(2) Pour l’application du paragraphe (1), un conducteur autorisé est une personne qui détient un permis de conduire valide de catégorie AZ de l’Ontario, conformément au Code de la route.

Foreur de puits d’eaux

53. Le champ d’exercice du métier de foreur de puits d’eaux consiste notamment à faire fonctionner un appareil de forage sur camion et le matériel de soutien pour forer des puits d’eaux.

Soudeur

54. Le champ d’exercice du métier de soudeur consiste notamment à faire ce qui suit :

1. Utiliser et entretenir des outils, du matériel de manutention de matières et de l’équipement de soudage.

2. Préparer le site de travail.

3. Disposer, couper et former des pièces de métal conformément aux spécifications.

4. Regrouper les sous-ensembles et les ensembles et préparer ceux-ci pour leur soudage.

5. Effectuer des travaux de soudage à l’aide des techniques de soudage à l’arc avec électrode enrobée, de soudage à l’arc sous gaz avec fil plein, de soudage à l’arc au tungstène, de soudage à l’arc avec fil fourré ou à fil métallique, de soudage à l’arc submergé et de soudage à l’arc au plasma.

6. Exécuter des techniques spéciales, comme des travaux de soudage de goujons et de brasage.

7. Contrôler la qualité du travail avant, pendant et après le soudage.

55. Omis (entrée en vigueur de dispositions du présent règlement).

 

English