Traitement médical

Vous avez vu des gens mâcher de la gomme. Quelqu’un retrousse sa manche et dévoile un timbre.

Les substituts de la nicotine réduisent les symptômes du sevrage. Renseignez-vous auprès de votre médecin, de votre infirmière praticienne ou de votre pharmacien sur ces produits en vente libre ou sur une ordonnance qui peut vous aider à cesser de fumer pour de bon. Certains médicaments – ce qu’il y a dans le timbre, par exemple – peuvent accroître vos chances de réussite.

Trouvez les pharmacies dans votre quartier.

Prestataires du Programme de médicaments de l’Ontario

Pour vous aider à cesser de fumer, le Programme de médicaments de l’Ontario couvre :

  • jusqu’à un an de counseling assisté par un/e pharmacien/ne (parlez-en à votre pharmacie ou votre fournisseur de soins de santé)
  • des médicaments (Champix ou Zyban) (18 ans et plus)

Sevrage brutal

Le sevrage brutal ne convient pas à tout le monde. (Vous l’avez peut-être essayé.) Certaines personnes peuvent choisir une date et une heure précises pour cesser de fumer – et s’en tenir à ce choix. Elles arrêtent d’allumer une cigarette et vivent avec les effets du sevrage de la nicotine, et cela sans aucune aide.

Astuces pour vous aider à cesser de fumer

Si vous hésitez encore entre cesser graduellement de fumer, le counseling et les groupes de soutien ou le traitement médical, voici quelques astuces toutes simples.

Dressez des listes

Essayez de dresser une liste :

  • de situations dans lesquelles vous fumez, pour vous aider à déterminer ce qui vous incite à allumer une cigarette;
  • des avantages que vous voyez à cesser de fumer et gardez cette liste à portée de main pour pouvoir la relire;
  • d’activités que vous vous imaginez en train de pratiquer au lieu de fumer, comme aller faire une promenade ou courir.

Remuez vous

L’exercice détend l’esprit et le corps et aide à réparer en partie les méfaits du tabac sur votre santé.

Évitez les déclencheurs

Déterminez quelles situations vous donnent envie d’une cigarette et essayez de les éviter ou de les modifier. Si vous avez l’habitude :

  • de fumer en buvant du café, essayez de le remplacer par du thé ou de l’eau;
  • de fumer dans les parties, essayez de les éviter jusqu’à ce que vous vous sentiez capable de bien vivre ces moments sans fumer.

Apprenez les règles relatives au tabac.

Réduisez l’envie

Essayez ces activités toutes simples – même si elles semblent banales – pour réduire votre envie de nicotine :

  • respirez profondément pour vous aider à vous détendre;
  • buvez de l’eau pour occuper vos mains et votre bouche (l’eau aide à éliminer les toxines de votre système et vous pouvez lever un verre à votre réussite).

Guides de Santé Canada

Que ce soit la première ou la cinquième tentative que vous faites pour cesser de fumer, les guides de Santé Canada vous mettront sur la voie de la réussite.

Counseling et groupes de soutien

Pour obtenir du counseling individuel ou trouver un groupe de soutien, parlez à votre médecin. Vous pouvez également :

  • communiquer avec votre bureau de santé publique
  • visitez ConnexionSanté Ontario ou appelez le 811 pour trouver du soutien pour vous aider à cesser de fumer;
  • vous rendre sur le site Web téléassistance pour fumeurs pour vous inscrire à des programmes en ligne et recevoir des messages de soutien par texto

Trouver des stratégies pour cesser de fumer ou partager des histoires sur l’abandon du tabac pourrait bien être ce qu’il vous faut pour réussir.

Sevrage graduel

Il vous sera peut-être plus facile de cesser de fumer graduellement. Fumez moins souvent, fumez moins de cigarettes à la suite ou essayez d’espacer davantage les cigarettes. Certaines personnes luttent contre cette dépendance en adoptant de nouvelles habitudes :

Pour cesser de fumer graduellement, rédigez un plan et soyez y fidèle. Écrire pourquoi vous voulez cesser de fumer et comment vous vous y prendrez rend votre projet plus réel. Vous serez plus déterminé.

Si vous êtes plus déterminé, vous voudrez probablement parler à d’autres personnes qui comprennent : les anciens fumeurs dont les tentatives qui semblaient vouées à l’échec ont réussi.

En parlant à des amis ou à des collègues, vous trouverez peut être un partenaire – quelqu’un qui veut cesser de fumer avec vous, qui vous aidera à rester fidèle à votre plan.

Cesser de fumer, c’est personnel

Quand une personne cesse de fumer, c’est tout le monde qui y gagne – dans l’immédiat et avec le temps. Mais cesser de fumer, c’est personnel. Vous seul savez ce qui vous convient.

Bien que cesser de fumer soit une décision personnelle, vous n’êtes pas la seule personne à prendre cette décision. De plus en plus de gens décident d’arrêter de fumer. Pour preuve, voici des chiffres fournis par le Centre de toxicomanie et de santé mentale :


Bienfaits immédiats

Dès que vous cessez de fumer, vous commencez déjà à vous sentir mieux.

20 minutes :Votre pression artérielle et votre pouls redeviennent normaux.

 
24 heures :Votre risque de crise cardiaque commence à diminuer.

 
14 jours :Votre circulation s’améliore. Les voies aériennes dans vos poumons se décontractent.

Avantages à long terme

Plus longtemps vous pouvez vous passer d’une cigarette, mieux c’est :

De 1 à 9 mois
Vous toussez moins et vos poumons fonctionnent mieux.
 
1 an
Votre risque accru de maladie du coeur ou d’accident vasculaire cérébral attribuable au tabac est réduit de moitié.
 
5 ans
Votre risque d’accident vasculaire cérébral est le même que celui d’une personne qui n’a jamais fumé.
 
10 ans
Votre risque de mourir d’un cancer du poumon est beaucoup plus faible.
 
15 ans
Votre risque de maladie du cœur est semblable à celui d’un non-fumeur.
 
  • communiquer avec votre bureau de santé publique
  • téléphoner à Télésanté Ontario (sans frais) au 1 866 797-0000 pour trouver du soutien pour vous aider à cesser de fumer
  • vous rendre sur le site Web téléassistance pour fumeurs pour vous inscrire à des programmes en ligne et recevoir des messages de soutien par texto.
    • utiliser des allumettes plutôt qu’un briquet car celles ci s’épuisent plus vite que le briquet et il devient ainsi plus difficile d’allumer une cigarette;
    • mettre les cigarettes à l’écart au lieu de les avoir avec soi, ce qui oblige à aller les chercher;
    • éteindre une cigarette après en avoir fumé la moitié au lieu de la finir;
    • retarder d’une heure la première cigarette de la journée, ajouter encore 15 minutes avant la prochaine, puis une demi heure avant la suivante et ainsi de suite.
    • En 2014, 43 % des fumeurs âgés de 18 ans ou plus avaient réellement tenté de cesser de fumer (abstinence pendant plus de 24 heures) au cours de l’année précédente.
    • En 2014, 32 % des fumeurs âgés de 18 ans ou plus affirmaient qu’ils avaient l’intention de cesser de fumer au cours des 30 jours suivants. L’année précédente, le pourcentage de fumeurs appartenant à cette catégorie n’était que de 23 %.