À quoi ressemble-t-il?

Les aubépines peuvent être difficiles à différencier dans la nature en raison des hybridations fréquentes, mais elles présentent des similarités, dont leur petite couverture étendue, leur écorce rugueuse se détachant du tronc, leurs petites feuilles dentelées, leurs grappes de fleurs blanches et leurs rameaux épineux. Des grappes de petits fruits semblables à de petites pommes peuvent persister en hiver et être rouges, orange, jaunes ou presque noirs.

Où se trouve-t-il?

Les aubépines sont un groupe d’espèces adaptées à plusieurs sites en Ontario, du sud de l’Ontario au nord de Timmins, à l’ouest le long de la rive nord du lac Supérieur, à la limite avec le Manitoba. Les espèces disponibles les plus communes comprennent l’aubépine duveteuse (C. mollis), l’aubépine ergot-de-coq (C. crus-galli), l’aubépine ponctuée (C. punctata) et l’espèce la plus au nord, l’aubépine succulente (C. succulenta).

Conseil de plantation

  • Taille : Jusqu'à 12 m de hauteur.
  • Humidité : Humide à sec.
  • Ombre : Préfère le plein soleil, mais tolère la mi-ombre.
  • Sol : Adaptable, surtout dans les sols à pH élevé.

Les aubépines sont des arbres résistants et adaptables, mais elles préfèrent être plantées dans un sol bien drainé. Si elles sont plantées dans un sol lourd et humide, placez-les sur une butte et ameublissez le sol dans un anneau ayant six fois la largeur du trou de plantation et une profondeur de 15 cm.

Les aubépines sont utiles en raison de leur capacité à tolérer les sites secs et venteux, mais elles ne sont pas recommandées en raison de leurs épines acérées.

Le saviez-vous?

Comme les fruits du pommetier, ceux de l’aubépine sont riches en pectine et ont été utilisés dans la confection de confitures et de gelées.

Sources des photographies

  • Arbre : Steven J. Baskauf
  • Feuille : Steven J. Baskauf
  • Écorce : [xBark]
  • Fruite : Paul Wray