Subvention pour des collectivités sûres et dynamiques

La Subvention pour des collectivités sûres et dynamiques soutient divers projets de sécurité et de bien-être communautaires dont l’objectif est de réduire la criminalité et le nombre de victimes à l’échelle locale.

Les demandeurs admissibles comprennent :

  • les organismes communautaires sans but lucratif
  • les chefs des Premières Nations et les conseils de bande

Les demandeurs retenus collaborent avec la police locale et des organisations d’autres secteurs pour mettre en œuvre des projets qui répondent à des problèmes locaux.

Pour la période de 2020 à 2022, l’Ontario investit environ 2,5 millions de dollars pour soutenir 25 projets dans l’ensemble de la province.

Bénéficiaires de la Subvention pour des collectivités sûres et dynamiques

Organisme et nom du programmeDescription du programmeFinancement obtenu
Camp Moshava
Projet safety net
Le projet Safety Net fournira un environnement physique plus sûr à 300 campeurs qui sont sous la garde du Camp Moshava sans leurs parents pendant l’été ainsi qu’au personnel. Il renforcera également des partenariats établis avec les autorités locales et d’autres organismes qui font de l’éducation communautaire en matière de relations interraciales.109 705 $
Chabad Lubavitch (Sud de l’Ontario)
Projet Chabad
Ce projet vise à renforcer la sécurité générale de la congrégation par la mise à niveau de l’infrastructure de sécurité et au moyen d’une formation sur l’intervention contre les crimes haineux. Des séminaires seront organisés à l’intention des membres de la congrégation et des visiteurs afin d’enseigner la marche à suivre lors d’une situation posant des risques à l’intérieur de la synagogue, et des simulations d’intrusion seront menées (en présence du service de police régional de York) pour mesurer et évaluer les réactions.110 000 $
Centre culturel chinois du Grand Toronto
Stronger Together
Le financement octroyé aidera à mettre en place une initiative multisectorielle de deux ans pour lutter contre une augmentation des crimes motivés par la haine à l’endroit des personnes d’origine asiatique à Toronto, constatée depuis le début de la pandémie de COVID‑19. Le Centre culturel chinois du Grand Toronto offrira une série d’ateliers conçus pour accroître le sentiment de sécurité de la communauté, en permettant des actions collectives, en soutenant les victimes et en renforçant l’autoprotection. Le projet vise également à favoriser une meilleure compréhension, une plus grande confiance et une collaboration accrue entre les membres de la communauté et des institutions clés, comme la police et le système judiciaire.107 725 $
Coalition of Muslim Women of Kitchener-Waterloo
Réponse de la région de Kitchener-Waterloo aux crimes et incidents motivés par la haine
La Coalition of Muslim Women (CMW) of Kitchener-Waterloo, une coalition des musulmanes de Kitchener-Waterloo, dirigera un partenariat multisectoriel conçu pour lutter contre les crimes motivés par la haine à l’échelle régionale. Les activités proposées dans le cadre du projet seront axées sur la mise en place d’un système de signalement et de documentation des crimes haineux, l’offre d’un soutien individuel aux victimes, l’éducation du public, le renforcement des liens entre la communauté et la police ainsi que la lutte contre le problème croissant de la haine en ligne. Parmi les autres organismes clés, le service de police de la région de Waterloo et Community Justice Initiatives joueront un rôle important auprès du CMW dans la réalisation des activités.110 000 $
Council of agencies serving South Asians
Projet de développement de processus communautaires de signalement des crimes haineux à Toronto, Peel, York et Ottawa
En partenariat avec les services de police d’Ottawa, de Toronto, de la région de York et de la région de Peel, le Council of Agencies Serving South Asians, un collectif d’organismes desservant les Sud-Asiatiques, établira une approche cohérente de signalement des crimes haineux dans ces quatre administrations. Le projet mettra l’accent sur la sensibilisation de la collectivité à la manière de repérer des crimes haineux et aux méthodes sûres pour les signaler. Il prévoit également la formation du personnel de police sur la façon de travailler avec les communautés racialisées pour signaler et traiter les crimes haineux, et établir des relations solides avec les communautés.110 000 $
First Farms & Forests Centre for Indigenous Food Sovereignty Projet
Indigenous Justice Pathways
Ce projet de collaboration communautaire vise à soutenir les jeunes Autochtones à risque et les membres vulnérables de communautés autochtones qui ont été, ou risquent de devenir, victimes de crimes haineux ou qui ont commis des actes criminels en raison de leurs propres traumatismes, préjugés et sentiments de haine. Grâce à divers ateliers et activités, les participants acquerront une meilleure compréhension des questions relatives à la haine et aux crimes haineux dans leur contexte et dans leurs relations avec la famille, la communauté et la société. Ce projet prévoit aussi la participation des services de police de Hamilton et de Niagara ainsi que de la Société John Howard.110 000 $
First Russian Congregation of Rodfesolium Ansekiev (synagogue Kiever)
Mise à niveau du système de sécurité de la synagogue Kiever
Ce projet aidera à financer la mise à niveau du système de sécurité de la synagogue afin de surveiller et de contrôler l’accès de façon plus efficace et plus sûre.63 300 $
Frontline Community Center
Projet Stronger, Resilient and Inclusive Communities
Ce projet visant l’édification de communautés plus fortes, résilientes et inclusives consiste en la tenue d’un atelier communautaire toutes les deux semaines à l’intention de jeunes à risque ou issus de minorités, où les participants pourront passer une soirée avec un entraîneur en éducation physique qui leur enseignera l’autodéfense, écouter un bref discours d’un conférencier invité sur la manière dont ils peuvent renforcer leur confiance en eux et participer à une discussion de groupe sur le rôle qu’ils peuvent jouer dans la prévention des crimes haineux dans leurs communautés.110 000 $
Girls Incorporated de Durham
Projet By Me, For Me
– programme communautaire de planification et d’action par le leadership chez les jeunes
Le financement octroyé appuiera la création d’une nouvelle équipe de planification et d’action communautaire dirigée par des jeunes, qui réunira des filles et des jeunes femmes vulnérables et marginalisées avec des fournisseurs de services, afin de concevoir ensemble des activités et des programmes qui contribuent à la prévention des crimes haineux dans la région de Durham. Ce programme aidera les participantes à devenir des agentes du changement social, et à influencer et améliorer de manière positive leurs propres communautés locales.105 100 $
Grand Conseil du Traité n°  – services de représentation
Projet de formation des jeunes contre le racisme dans le cadre du Traité n° 3
Les séances de formation sur la lutte contre le racisme pour les jeunes au titre du Traité n° 3 permettront aux participants de discuter avec des animateurs, des gardiens du savoir et des aînés de l’héritage historique et du contexte actuel du racisme dans le cadre du Traité n° 3. Ces séances aideront les participants à acquérir les connaissances et les compétences requises pour mieux comprendre leur position face à ces problèmes sociaux et réagir efficacement aux actes de racisme et de haine dont ils sont victimes ou témoins. Deux vidéos seront créées pour que d’autres jeunes et familles puissent bénéficier de l’expérience.85 041 $
Grace Place Community Resource Centre
Projet Grace Place against hate crime
L’objectif du projet Grace Place against hate crime est de faire de ce centre communautaire un endroit plus sûr et de prévenir les crimes motivés par la haine, d’améliorer le soutien aux victimes et de combler le fossé entre la communauté et différents organismes, notamment l’Association canadienne pour la santé mentale et les organismes d’application de la loi. Cet objectif sera atteint grâce à l’éducation et à la collaboration avec les groupes communautaires du centre ville de Brampton (Grace Place) ainsi que la police régionale de Peel. Des ateliers seront parrainés afin d’améliorer la sensibilisation de la communauté à ce qui constitue un crime motivé par la haine et à la manière de signaler un tel crime. Le personnel de Grace Place sera formé pour diriger les victimes vers les groupes de soutien appropriés. La surveillance vidéo à Grace Place sera accrue afin de décourager les crimes haineux et de favoriser leur signalement, dans la mesure où elle permettra aux victimes de fournir suffisamment de renseignements pour les transmettre à la police.109 978 $
Guelph Black Heritage Society
Projet #ChangeStartsNow – Anti-Racism educational tools summit
Le projet #ChangeStartsNow a été lancé pour prévenir et combattre le racisme à Guelph et dans le comté de Wellington. Grâce au développement de ressources et d’outils communautaires, les membres de la communauté s’instruiront sur le racisme, l’histoire locale des Noirs et les méthodes de prévention du racisme et des crimes haineux. En plus de constituer un répertoire de sources d’information pour la communauté, le projet comprend la création du premier sommet antiraciste de la Guelph Black Heritage Society, prévu pour le printemps 2021.104 900 $
Heritage skills development centre
Projet Scarborough community against hate crime
Ce projet est une initiative de deux ans qui vise à prévenir et à combattre la haine et les crimes haineux à Scarborough-Est. Il est conçu pour aider les membres des communautés noires et asiatiques, qui sont de plus en plus souvent victimes d’incidents haineux signalés ou non dans la région. Grâce à un vaste éventail d’activités, notamment des ateliers interactifs, des forums communautaires bimensuels et la distribution d’une brochure communautaire intitulée « Safer Scarborough », les membres de ces communautés marginalisées acquerront une meilleure compréhension de leurs droits et recevront les conseils dont ils ont besoin lorsqu’ils sont confrontés à un crime haineux. Le projet vise également à améliorer la sécurité et l’intégration des communautés.108 834 $
Huronia restorative justice project (ou programme FACE)
Projet North Simcoe grass roots reconciliation
Le programme FACE est un projet pilote communautaire qui soutient la réconciliation raciale en favorisant le dialogue entre des élèves qui, réunis en petits groupes, s’écouteront les uns les autres de manière ouverte et respectueuse. En formant la « génération future », les initiateurs du projet espèrent inculquer la tolérance et le changement dans les communautés scolaires.104 409 $
Jewish camp council of Toronto/camp Northland B’nai Brith
Projet d’amélioration de la sécurité du camp
Ce projet nécessaire permettra de réaliser d’importantes améliorations en matière de sécurité afin de garantir la sécurité de plus de 1 000 enfants et membres du personnel pendant qu’ils profitent du camp chaque été.108 443 $
Fédération juive d’Ottawa
Projet d’infrastructure de sécurité pour la prévention des crimes haineux
Ce projet a pour but d’élargir l’infrastructure de sécurité du Jewish Community Campus d’Ottawa, au cœur de la vie et des services de confession juive dans la région de la capitale nationale. Cette expansion permettra de mieux soutenir la capacité de réagir à une menace immédiate, de prévenir les menaces futures et d’offrir un espace communautaire sûr aux centaines de personnes qui vivent, travaillent, étudient et prient sur le campus chaque jour.104 113 $
Société John Howard d’Ottawa
Projet Playing with Hate: Safe Gaming and Anti-hate Gaming
Ce projet misant sur une approche multisectorielle vise à prévenir les crimes motivés par la haine en luttant contre le racisme, la misogynie, la xénophobie, l’antisémitisme et d’autres contenus haineux qui sont courants dans les jeux en ligne. Grâce à la création d’une application de jeu et d’une expérience de réalité virtuelle contre la haine, ainsi qu’à la diffusion d’un programme d’études contre la haine, les jeunes acquerront les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour contrer les contenus haineux, tant dans les espaces de jeu que dans la vie réelle.108 139 $
John Howard Society of Sarnia–Lambton
Unité d’intervention mobile contre les crimes motivés par la haine
La Société John Howard de Sarnia–Lambton, le Sarnia Lambton Local Immigration Partnership, le conseil scolaire du district de Lambton Kent et la police de Sarnia unissent leurs forces pour mettre en place une unité d’intervention mobile contre les crimes haineux. Cette unité, un projet pilote, sera déployée pour aider les victimes de crimes motivés par la haine. Les services offerts par l’unité comprendront l’encadrement et la prestation de conseils sur le signalement de crimes aux forces de l’ordre, du counseling et un soutien émotionnel, ainsi qu’une aide pour réparer, nettoyer ou remplacer les biens endommagés ou volés.103 180 $
Miles Nadal Jewish community centre
Mises à jour du système d’accès sécurisé et mise en place d’un système de communication
Ce projet contribuera à financer la modernisation du système d’accès sécurisé du Miles Nadal Jewish community centre ainsi que la mise en place d’un nouveau système de communication, afin d’assurer la sécurité des plus de 54 000 personnes de tous âges et de tous horizons qui sont accueillies chaque année dans ce centre communautaire.110 000 $
Nishnawbe Aski Nation (NAN)
Projet de réflexion sur la définition de la Nation
Le financement octroyé permettra de créer et de présenter une série de conférences visant à sensibiliser et à promouvoir l’éducation aux crimes haineux auprès des jeunes de la Nishnawbe Aski Nation. Au moyen de stratégies de prévention et d’autonomisation, les participants, qui sont marginalisés et touchés de manière disproportionnée par les crimes haineux, acquerront une meilleure compréhension et différentes notions sur cet enjeu et ses répercussions sur leur vie. Des représentants du NAN Youth Council, du NAN Women’s council et du NAN Elder Council ainsi que du service de police et de la société de services juridiques de la Nishnawbe Aski Nation co-animeront la série de conférences.99 658 $
Overbrook Community Association
Projet youth engagement for safety (YES) But
 : lutter contre la discrimination et prévenir les crimes haineux par l’art
Le projet YES constitue un programme complet de prévention de la haine qui travaille avec les jeunes d’Overbrook – une communauté diversifiée de l’est d’Ottawa – afin de les sensibiliser aux crimes haineux et à leurs répercussions sur l’ensemble des collectivités. En apprenant à utiliser le pouvoir de la parole, des arts visuels et du cinéma, les participants exploreront la signification de la diversité et de l’inclusion. Ils se familiariseront également avec les mécanismes de signalement lorsqu’ils sont des témoins ou la cible d’un crime haineux.39 259 $
Temple Israel Ottawa
Projet Temple Israel Security Resilience
Afin de lutter efficacement contre la haine raciale ciblant la communauté juive en général et le Temple Israël en particulier, différentes améliorations en matière de sûreté et de sécurité des biens immobiliers de l’organisme et des activités de formation des bénévoles seront mises en place.96 000 $
The Hub for Beyond 21 Foundation
Hear My Voice
Le projet Hear My Voice constitue un programme de prévention et de sensibilisation visant à réduire les crimes haineux contre les personnes ayant une déficience intellectuelle ou développementale. Grâce à une série d’activités, les participants apprendront à connaître les crimes de haine et à communiquer au sujet de leurs propres expériences. À la fin du programme, ils seront en mesure de prendre activement la parole pour défendre leurs intérêts et lutter contre les crimes haineux dans la communauté. Le projet a aussi pour but de créer une journée de sensibilisation à l’échelle de la communauté qui deviendra un événement annuel, permettant aux personnes souffrant d’une déficience développementale ou intellectuelle de plaider en faveur d’un changement communautaire sur une base continue.84 057 $
Association multiculturelle de Thunder Bay
Projet Youth in Solidarity Against Racism and Hate
Le projet Youth in Solidarity Against Racism and Hate, qui mobilise des jeunes, opte pour une approche multisectorielle dirigée par la communauté pour aborder les questions de racisme et de haine à Thunder Bay. Il comprend la création de forums communautaires auxquels participent des jeunes pour favoriser le dialogue entre des groupes de milieux divers, l’élaboration d’une campagne de sensibilisation et d’éducation du public contre le racisme et la haine, et le lancement d’un projet d’art communautaire.109 670 $
The Neighbourhood Organization
Safer Communities
Pour contribuer à réduire les crimes motivés par la haine à Toronto, la Neighbourhood Organization mettra en place une table multipartite qui : organisera des forums publics pour connaître les besoins et les préoccupations de la communauté; travaillera avec les ambassadeurs de la communauté pour inciter les nouveaux arrivants et les groupes minoritaires à s’engager civilement et à bénéficier du soutien de leurs pairs; ciblera les résidents difficiles à atteindre qui ont eu affaire au système de justice pénale. Cette table de concertation favorisera l’inclusion par l’adoption d’une charte de la diversité, en collaboration avec des organismes sociaux, de santé et d’éducation de Toronto ainsi que le service de police de Toronto pour fournir des services éducatifs intégrés.110 000 $

Subvention issue du partage des produits de la criminalité pour la surveillance policière de première ligne

La Subvention issue du partage des produits de la criminalité pour la surveillance policière de première ligne puise dans les fonds confisqués au profit des gouvernements fédéral et provincial au cours de poursuites. De tels fonds sont distribués aux services de police sous forme de subventions pour soutenir des initiatives de prévention du crime et de sécurité communautaire. Cette subvention est offerte :

L’Ontario investit plus de 6 millions de dollars sur trois ans (de 2020 à 2023) pour faciliter la réalisation de 21 projets, dans l’ensemble de la province, qui cibleront au moins l’une des priorités suivantes :

  • la violence armée et celle des bandes criminalisées
  • la traite des personnes
  • la violence et le harcèlement sexuels

Bénéficiaires de la Subvention issue du partage des produits de la criminalité pour la surveillance policière de première ligne

Service de police et nom du projetDescription du projetMontant du financement (sur trois ans)
Service de police de Barrie
Tell Us – Réduire les obstacles au signalement de violence sexuelle
Le nouveau programme vise à améliorer l’intervention du SPB face aux survivantes et survivants de violence sexuelle. De concert avec des organismes partenaires du secteur de la lutte contre la violence sexuelle, le service de police de Barrie créera une application de centre de signalement tiers où les survivantes et survivants pourront déclarer des abus anonymement. L’initiative permettra aussi l’ouverture d’enquêtes sur des cas de violence sexuelle, sous le même toit, grâce à une approche coordonnée des services. Le programme prévoit également la création d’une salle d’examen médical et des services de counseling pour les survivantes et survivants.275 000 $
Service de police régional de Durham (SPRD)
Projet Helping alliances with law enforcement and trafficking (HALT)
Le SPRD organisera un symposium annuel d’une journée pour les jeunes dans l’objectif de leur apprendre comment reconnaître les signes de la traite des personnes et éviter de tomber dans le piège de l’exploitation. Le financement aidera aussi le SPRD à ajouter un deuxième poste de conseiller en intervention d’urgence à l’unité de lutte contre la traite des personnes et à actualiser son site Stop human trafficking pour y intégrer des renseignements et des ressources sur la prévention de la traite de personnes dans un style qui plaît aux jeunes.300 000 $
Service de police du Grand Sudbury
Projet empower
Le projet Empower est une initiative multiservice collaborative, destinée à aider les survivantes et les survivants ainsi que les victimes potentielles de violence sexuelle et de la traite des personnes, en leur offrant les renseignements, les outils et les mesures de soutien dont ils ont besoin pour éviter les abus ou demander de l’aide. Le financement permettra d’améliorer la formation des agent-e-s pour qu’ils puissent appliquer des techniques axées sur la victime dans leurs interactions avec des victimes de la traite des personnes et dans leurs enquêtes.295 334 $
Service de police du Grand Sudbury
Projet champion
Le projet Champion élargira le rôle du coordination des projets dans l’objectif de combler les lacunes existantes dans les enquêtes sur des cas d’agression sexuelle et les soutiens aux victimes. Exemples de résultats tangibles attendus : formation améliorée pour les agent-e-s de première ligne et création de campagnes de sensibilisation et de vidéos éducatives pour le public.284 189 $
Service de police de Nishnawbe Aski (SPNA)
Poste hybride d’agent-e du crime organisé
Les fonds permettront au SPNA de créer un nouveau poste d’agent-e de police chargé-e de cibler la violence armée et les activités des bandes criminalisées ainsi que le trafic de drogues. L’agent-e assurera la liaison entre les communautés desservies par le SPNA, le secteur de l’application de la loi et les services sociaux.299 499 $
Police provinciale de l’Ontario – Blue Mountain
Axer les enquêtes sur les violences sexuelles et la traite des personnes sur la victime; région du Centre de l’Ontario
Ce projet multisectoriel a pour objectif de mettre en place une équipe d’intervention interdisciplinaire, mobile, qui se composera d’agents de police, de défenseurs des droits des victimes et de travailleurs des services sociaux. L’équipe sera chargée de mener des entrevues après le signalement d’incidents de violence sexuelle et de fournir un soutien aux victimes. Cette approche axée sur les besoins de la victime vise à minimiser le traumatisme et à favoriser le bien-être de la victime en amenant les services chez la victime au lieu de l’obliger à se rendre à un poste de police. Des chiens de thérapie feront aussi partie de l’équipe pour apporter aux victimes un soutien psychologique.300 000 $
Police provinciale de l’Ontario – Hawkesbury
Aider les survivantes et les survivants par la collaboration
Le projet élargira l’éventail des soutiens et services offerts aux victimes de violence et de harcèlement sexuels et les encouragera à signaler les abus. Les fonds permettront au détachement de la Police provinciale de Hawkesbury de créer un nouveau poste de défenseur des victimes, dont l’objectif sera d’aider les victimes depuis le moment où elles déclarent un abus jusqu’à la fin du processus judiciaire, de créer un environnement d’entrevue rassurant et agréable, et de fournir une formation supplémentaire aux agents de police et aux organismes communautaires partenaires pour mieux les préparer à interagir avec des victimes.179 300 $
Service de police d’Owen Sound
Lutter contre la traite des personnes par la sensibilisation, l’information et l’application de la loi
Les services de police d’Owen Sound, de Saugeen Shores, de West Grey, de Hanover et de Neyaashiinigmiing collaborent avec des organismes communautaires locaux en vue d’élargir l’éventail des services offerts aux survivantes et aux survivants de la traite des personnes et de renforcer les poursuites contre les auteurs d’exploitation sexuelle. L’initiative prévoit une formation ciblée aux agents de police pour qu’ils apprennent comment mener des entrevues avec des victimes avec compassion et respect. Ces services de police mettront aussi sur pied une campagne de sensibilisation ciblée au sein de l’industrie hôtelière pour aider la police à identifier des victimes potentielles.315 260 $
Service de police de Peterborough
Projet HUTs – carrefour entre bandes criminalisées, armes, drogues, violence sexuelle et traite des personnes
Les services de police de Peterborough et Kawartha Lakes collaboreront à la lutte contre le problème croissant de l’envahissement des logements dans la région. On parle d’envahissement de logements lorsqu’une personne ou un groupe de personnes utilisent les drogues, la violence, une aide financière ou une autre forme de contrainte pour convaincre des locataires à accepter des occupants non désirés dans leur logement. Le projet prévoit une formation multisectorielle avec la police, le secteur du logement et d’autres partenaires en vue de bien faire comprendre la réalité de l’envahissement des logements ainsi que les options de prévention et d’intervention. Le projet inclura également un pôle sensibilisation du public.253 050 $
Service de police de South Simcoe
Pleins feux sur les armes à feu et les gangs
Le projet permettra au service de police de South Simcoe de fournir aux agents de première ligne l’information et la formation dont ils ont besoin pour mieux reconnaître les signes d’activités de bandes criminalisées et recueillir des renseignements nécessaires à la lutte contre ce crime. En outre, on procédera à l’embauche d’un ou d’une analyste du crime professionnel qui renforcera la capacité du service de récolter des données utiles sur les membres des bandes criminalisées et les activités criminelles.295 278 $
Service de police de Thunder Bay
Projet Prevent
Le projet Prevent a pour objectif de mettre fin aux efforts de recrutement des bandes criminalisées en renforçant des activités existantes. Les fonds permettront de déployer un plus grand nombre d’agents de patrouille dans des quartiers sensibles afin de renforcer les relations et de dissuader les membres de la communauté de se joindre à des gangs. En collaboration étroite avec des organismes communautaires, le service de police de Thunder Bay lancera aussi un projet pilote visant à mettre les résidents de quartiers défavorisés en contact avec les services communautaires et les mesures de soutien dont ils ont besoin. Un programme sera spécialement consacré à l’amélioration des relations avec la communauté autochtone dont les jeunes courent des risques d’être recrutés dans des bandes criminalisées.300 000 $
Service de police de Thunder Bay (SPTB)
Traite des personnes et violence sexuelle – intervention adaptée aux besoins de victimes de traumatismes et de violences dans le Nord-Ouest de l’Ontario
Le projet représente un partenariat multisectoriel entre le SPTB, la Police provinciale de l’Ontario, la communauté Nishnabe-Aski, le service de police Anishinabek et d’autres organismes communautaires. L’objectif de cette initiative est d’améliorer l’intervention de la police et de la collectivité auprès des victimes de violence sexuelle et de la traite des personnes par une approche centrée sur le traumatisme, qui tient compte du vécu de la victime. Le projet prévoit une formation spécialisée en traumatisme et violence destinée aux agents de police et aux fournisseurs de services communautaires, la création d’une salle d’entrevue rassurante au SPTB et la création d’un poste à temps partiel de défenseur des droits des victimes pour aider les survivantes et les survivants à obtenir les services sociaux dont ils ont besoin.314 964 $
Service de police de Timmins
Action collective – approche coordonnée de la lutte contre la traite des personnes à Timmins
Action collective est une initiative ambitieuse dans le cadre de la lutte du service de police de Timmins contre la traite des personnes. Des agents spécialisés seront chargés de déceler proactivement les incidents de traite de personnes en employant différentes stratégies et techniques, dont des interactions secrètes avec des victimes potentielles. Le projet prévoit aussi une vaste campagne de sensibilisation auprès de groupes à risque de devenir des victimes de la traite des personnes, comme des femmes à faible revenu, des femmes autochtones et immigrantes et des jeunes à risque. La campagne sera adaptée pour fournir des renseignements pertinents sur les services et ressources.127 293 $
Service de police de Toronto
YourChoice – aide aux survivant-e-s du groupe lesbiennes, gais, bisexuels, trans, Queer, intersexués, bispirituels (LGBTQI2S)
Bon nombre de survivantes et de survivants de violence sexuelle sont réticents à signaler des incidents de violence, surtout dans la communauté des LGBTQI2S. En 2018, le service de police de Toronto a lancé avec grand succès YourChoice, un programme polyvalent visant à mettre à la disposition des survivantes et des survivants les ressources et outils dont ils ont besoin. Les fonds permettront d’élargir le programme YourChoice et de l’adapter aux besoins des membres de la communauté LGBTQI2S, ainsi que de créer de nouvelles ressources qui seront proposées à d’autres fournisseurs de services.300 000 $
Service de police de Toronto
Projet Engage
Dans le cadre du projet Engage, le service de police de Toronto élargira sa stratégie de prévention ciblant les bandes criminalisées. Une vaste campagne de sensibilisation sera lancée dans dans 12 quartiers parmi les plus durement touchés par les gangs dans la ville de Toronto. Une équipe d’intervention sera créée, qui aura pour mission la responsabilité principale de l’exécution des stratégies de prévention, d’intervention et d’élimination du crime.300 000 $
Service de police des territoires du Traité n° 3
Spirit of Hope
Le projet Spirit of Hope cible les problèmes de violence sexuelle, de harcèlement et de traite des personnes dans les communautés relevant du Traité n° 3. Il comprend un programme communautaire qui contribue à l’amélioration des résultats pour les femmes autochtones tout en réduisant la criminalité les ciblant. Le projet suit une approche sensible aux traumatismes qui tient compte de la culture autochtone et des 231 appels à la justice énoncés dans le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.300 000 $
Service de police régional de Waterloo (SPRW)
Initiative de sensibilisation et de formation sur la violence et le harcèlement sexuels
Les agents de première ligne sont souvent les premiers à prendre soin des victimes de violence sexuelle. Dans le cadre de cette initiative, le SPRW a l’intention de dispenser à ses agents de première ligne une formation spécialisée sur les techniques d’entrevue sensibles aux traumatismes de sorte qu’ils puissent interagir avec les victimes avec compassion. Le SPRW élaborera aussi une campagne de sensibilisation du public au sujet de la prévention de la violence sexuelle. Aux fins de cette campagne, le SPRW coordonnera ses activités avec ses partenaires communautaires afin de véhiculer un message unifié.299 067 $
Service de police régional de Waterloo (SPRW) Unité conjointe de lutte contre la traite des personnes dans la région de Waterloo et la ville de GuelphL’unité répondra à des incidents de traite des personnes, offrira des services complets d’aide aux victimes et mènera des enquêtes en vue d’appréhender les agresseurs. Les fonds serviront aussi à l’achat de matériel et à la formation des membres de l’unité.537 460 $
Service de police de Windsor
Partenariat entre les services de lutte contre la violence armée et les bandes criminalisées et des organismes communautaires
L’objectif du projet est de dissuader les jeunes de choisir une vie de violence et de se joindre à des gangs. À cette fin, le service de police de Windsor ciblera trois domaines : l’application de la loi, les stratégies de sortie et la prévention. Le projet s’efforcera en premier de cerner les méthodes de recrutement des gangs, puis offrira des stratégies de sortie aux jeunes à risque et mettra en œuvre des techniques de prévention au niveau communautaire.300 000 $
Service de police régional de York
Projet Uriel – l’ange de sagesse et d’illumination qui aide à trouver sa force intérieure
En partenariat avec la Société d’aide à l’enfance de la région de York, le service de police régional de York créera un outil de signalement en ligne, que des travailleurs sociaux utiliseront pour signaler des cas de jeunes qui courent le risque de devenir des victimes de la traite des personnes. Cet outil innovant modernisera la façon dont les travailleurs sociaux déclarent des cas de personnes vulnérables à la police et réduira les retards dans le lancement des enquêtes. Les fonds permettront aussi de nouer d’autres partenariats visant à recueillir des renseignements essentiels, à élaborer des stratégies de prévention indispensables et à fournir des ressources immédiates aux victimes de la traite des personnes.300 000 $
Service de police régional de York
Projet Infantry (Infanterie : terme militaire désignant les troupes de fantassins de combat)
Le projet Infantry est une initiative multisectorielle conçue pour faciliter le travail des agents de première ligne, au quotidien, dans la lutte contre la violence armée et les bandes criminalisées. Il vise à mener une analyse approfondie des causes de la plus récente recrudescence de violence armée et de violence des bandes criminalisées dans la région de York. Les données cruciales qui seront recueillies guideront l’élaboration de nouvelles stratégies de formation, d’application de la loi et de prévention dans l’objectif d’éradiquer ce problème. L’initiative prévoit des partenariats avec la Société d’aide à l’enfance de la région de York, 360kids et la Commission de transport de Toronto et le ministère du Procureur général.300 000 $

Subvention pour la sécurité communautaire et les services policiers

La Subvention pour la sécurité communautaire et les services policiers est un programme visant à doter les services de police des outils et ressources dont ils ont besoin pour lutter contre le crime et protéger nos communautés. Ce programme de subvention :

  • accorde davantage de souplesse aux initiatives qui répondent aux besoins et priorités des services de police concernant la santé et le bien-être
  • est axé sur les priorités locales et provinciales

Le volet de financement des priorités locales se concentre sur les risques pour la sécurité et le bien-être qui sont les plus répandus dans la communauté.

Les projets soutenus dans le cadre du cycle actuel du volet de financement des priorités provinciales ciblent :

  • la violence liée aux armes à feu et aux bandes criminalisées
  • la violence et le harcèlement sexuels
  • la traite des personnes

Projets bénéficiant du volet de financement des priorités locales

De 2019 à 2022, nous investirons quelque 181 millions de dollars dans 107 projets dans l’ensemble de l’Ontario qui appuient les priorités locales en matière de sécurité communautaire.

Bénéficiaires du financement des priorités locales de la région du Centre

Organisme et nom du programmeDescription du programmeFinancement obtenu
Commission des services policiers de Barrie
Intervention de première ligne – approche fondée sur des données probantes
Dans le cadre de cette initiative, le service de police de Barrie s’associera à des chercheurs de l’Université Western afin de mettre sur pied, à la lumière d’études, une unité policière qui se fonde sur des données probantes pour déployer plus efficacement les agents de première ligne, où et quand on en a le plus besoin.723 335 $
Commission des services policiers de Barrie
Équipe de liaison et de soutien en cas de crise
L’équipe de liaison et d’intervention en cas de crise intervient d’urgence auprès de personnes ayant des maladies mentales ou sujettes à des perturbations affectives. Elle est composée d’un agent de police de Barrie et d’un spécialiste des interventions d’urgence de l’Association canadienne pour la santé mentale. Il s’est avéré inestimable pour l’équipe d’adopter une approche pluridisciplinaire de la maladie mentale pour faire face à la hausse de cas dans la région.442 507 $
Commission des services policiers de Barrie
Consolidation des capacités internes de soutien aux enquêteurs de première ligne
L’unité de la lutte contre la criminalité technologique participe aux enquêtes sur la cybercriminalité ainsi qu’à l’extraction et à l’analyse de preuves numériques. Grâce à la subvention, elle pourra continuer d’aider les enquêteurs de première ligne, tandis que le service de police de Barrie pourra enquêter plus efficacement sur les cybercrimes. Les améliorations consisteront notamment en l’offre de formations et l’acquisition du matériel nécessaire à la réalisation d’enquêtes efficaces sur les cybercrimes.661 385 $
Commission des services policiers de Bradford West, Gwillimbury et Innisfil (South Simcoe)
Ouvrir la voie – une initiative contemporaine des services policiers communautaires
L’Unité de la mobilisation et de la participation en matière de services de police communautaire (UMPSPC) est un programme pilote mis en place en 2017 pour améliorer la sécurité et le bien-être communautaires et prévenir le crime en resserrant les liens dans la région. Le financement servira à rendre l’UMPSPC pleinement opérationnelle. De plus, l’équipe de liaison et de soutien en cas de crise, qui collabore avec des partenaires locaux en santé mentale afin de répondre aux demandes de service touchant la santé mentale et les situations de crise, sera agrandie par l’ajout d’un agent de police spécialement formé. L’unité et l’équipe seront bonifiées en vue de cibler davantage les jeunes à risque et de gérer la consommation abusive d’opioïdes dans la région.720 000 $
Commission des services policiers de Brighton
Interactions et mesures de protection pour les personnes vulnérables
La Police provinciale de l’Ontario participera au service Connecté et protégé de MedicAlert, qui permet aux personnes vulnérables et aux fournisseurs de soins d’entrer volontairement des renseignements cruciaux dans une base de données pour aider la police en cas de disparition. La police a ainsi accès en tout temps à l’information sur les abonnés (photo récente, éventuels antécédents d’errance, comportements), ce qui l’aide dans ses interactions.78 750 $
Commission des services policiers de Kawartha Lakes
Unité d’intervention communautaire et renforcement de l’accompagnement en santé mentale
Le service de police de Kawartha Lakes élargira son unité d’intervention communautaire (UIC) et s’appuiera sur son partenariat existant avec l’unité de santé mentale de l’hôpital Ross Memorial. L’UIC vient proactivement en aide aux personnes ayant une maladie mentale qui ont déjà eu des démêlées avec la police et intervient auprès d’elles. Le service de police de Kawartha Lakes se servira en outre du logiciel HealthIM pour améliorer la collecte de données, faire un suivi de l’évolution de la santé mentale des personnes à risque élevé, accroître l’efficacité de sa collaboration avec le personnel d’urgence de l’hôpital, et bonifier le service offert à ses agents en uniforme qui répondent à des demandes touchant la santé mentale.292 500 $
Commission des services policiers de Cobourg
Programme de renforcement et de soutien de l’équipe mobile de mobilisation et d’intervention en santé mentale
Ce financement permettra de rehausser la collaboration avec le réseau local d’intégration des services de santé du Centre-Est et l’hôpital Northumberland Hills pour pouvoir, de manière proactive et efficace, interagir avec des membres de la communauté en situation de crise, les accompagner et les aiguiller vers des traitements appropriés et des fournisseurs de soins. Il permettra aussi de sensibiliser la population et d’acheter du matériel.360 000 $
Commission des services policiers de la région de Durham
Durham Connect – table d’intervention aidant les personnes et les familles à risque très élevé
Formé de 40 organismes, Durham Connect est une table d’intervention qui gère des situations à risque élevé touchant des personnes en crise dans la région. Le financement servira à affecter des ressources du service de police régional de Durham au repérage des situations, à la préparation des dossiers et à la présentation des situations à la table.418 062 $
Commission des services policiers de la région de Durham
Programme d’agents de liaison avec les écoles
La subvention aidera les agents de liaison avec les écoles à sensibiliser les élèves du primaire et du secondaire à des enjeux d’actualité comme la loi et les jeunes, l’intimidation, la cyberintimidation, la drogue, les substances nocives et la sécurité sur Internet. Ces agents agissent comme principaux intervenants policiers en cas de plaintes criminelles dans les écoles de la région et prennent, avec le conseil scolaire, des décisions qui sont dans l’intérêt véritable des jeunes tout en assurant la sécurité des écoles et de la population. Ils organisent et coordonnent aussi de nombreuses activités et initiatives communautaires ciblant les groupes à risque, comme les jeunes et les personnes âgées, et y participent.1 944 515 $
Commission des services policiers de la région de Durham
Amélioration de l’aide policière aux victimes et aux survivant-e-s de violence conjugale
L’unité d’enquête sur les cas de violence conjugale mène des enquêtes approfondies sur les affaires de ce type, tient des consultations, et établit et entretient de bonnes relations de travail avec les organismes communautaires qui informent et aident les victimes.2 613 138 $
Commission des services policiers de la région de Durham
Vision zéro de la région de Durham – la sécurité routière par l’application de la loi et la sensibilisation
La subvention financera des activités de sensibilisation du public et d’application du Code de la route pour réduire le nombre de décès et de blessures attribuables aux accidents sur les routes de la région de Durham. En plus des initiatives d’application de la loi, le service de police de Durham renforcera la sensibilisation avec l’aide de 42 partenaires communautaires, notamment MADD, Heads Up! Durham, le Durham District School Board, le Durham Catholic District School Board, Lakeridge Health Oshawa, les services d’incendie locaux, le ministère des Transports, des coalitions de cyclistes et les comités Road Watch de Durham.2 432 854 $
Commission des services policiers de Hamilton
Unité de préparation des dossiers
Grâce à l’unité de préparation des dossiers, les patrouilleurs de première ligne n’ont plus à préparer les dossiers de la Couronne, ce qui accélère le retour aux fonctions principales, soit la lutte contre la violence et l’amélioration de la sécurité publique. L’unité prépare tous les dossiers destinés aux procureurs de la Couronne de la région, ce qui fait gagner aux patrouilleurs quelque 600 heures qu’ils peuvent réinvestir dans la communauté.3 151 020 $
Commission des services policiers de Hamilton
Direction de l’intervention en cas de crise
Le service de police de Hamilton, en collaboration avec le Centre de soins de santé St-Joseph, a mis au point une stratégie coordonnée pour accompagner les personnes vulnérables, y compris celles en situation de crise de santé mentale. Par l’amélioration et la restructuration de la direction de l’intervention en cas de crise, le service de police de Hamilton et ses partenaires pourront intervenir auprès de personnes ayant des problèmes de santé mentale complexes et fournir un service de qualité optimale sous l’autorité d’un seul commandement.2 272 788 $
Commission des services policiers de Nottawasaga
Équipe de soutien en santé mentale et navigateur social – Plus forts ensemble
L’Unité de la mobilisation et de la participation en matière de services de police communautaire de la Police provinciale de l’Ontario à Nottawasaga s’attaque à des problèmes prioritaires dans la région. Le financement appuiera l’initiative Plus forts ensemble par la mise en place d’une équipe de soutien en santé mentale et d’un navigateur social qui aideront l’unité à appliquer les stratégies locales aux problèmes touchant la santé mentale et les jeunes.236 250 $
Commission des services policiers d’Orillia
Unité d’intervention en santé mentale
L’Unité d’intervention en santé mentale (UISM) du détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Orillia fait intervenir des personnes, des familles et des réseaux de soutien lorsque des problèmes de santé mentale sont relevés. Les fonds permettront d’affecter un agent de la Police provinciale de l’Ontario auprès de l’UISM, qui envisagera aussi d’autres partenariats avec des intervenants en santé mentale.225 000 $
Commission des services policiers de Penetanguishene et Commission des services policiers de Midland (initiative conjointe)
North Simcoe Crisis Management and Response Team (NSCMART)
Le financement servira à engager un agent de police qui intégrera la North Simcoe Crisis Management and Response Team (NSCMART), une équipe d’intervention et de gestion de crise. L’objectif est d’entrer en contact avec les personnes à risque avant qu’elles soient en crise en mobilisant de façon proactive la police et les professionnels de la santé. L’agent assurera la coordination avec les fournisseurs de services et les organismes communautaires du domaine de la santé mentale, et il évaluera l’initiative.157 500 $
Commission des services policiers de Peterborough
Unité spéciale d’aide aux victimes
L’unité spéciale d’aide aux victimes enquêtera sur des crimes liés à la traite de personnes, à l’exploitation des enfants, aux mauvais traitements à l’égard des personnes âgées, à la violence conjugale, ainsi qu’à la violence et au harcèlement sexuels. Comptant une équipe spécialisée, l’unité aura comme objectif d’améliorer la gestion des cas et la coordination des services d’aide aux victimes. Cette équipe participera à la mise en œuvre de stratégies de sensibilisation et de prévention améliorées dans la communauté.1 158 750 $
Commission des services policiers de Porth Hope
Poursuite de la mobilisation communautaire et mise en place de programmes de gestion des choix, des changements et des difficultés pour les jeunes de Port Hope
Le programme scolaire de l’unité de mobilisation communautaire, actuellement destiné aux élèves de la 6e année, sera étendu à ceux de la 8e, de la 10e et de la 12e années. Le programme d’éducation et de sensibilisation, quant à lui, traitera de sujets touchant les adolescents et les jeunes (sextage, applications pour téléphone, traite de personnes, drogue, santé mentale, sécurité pendant des fêtes, etc.) ainsi que du système judiciaire et des répercussions possibles d’un casier judiciaire à l’âge adulte.202 500 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de Halton
Regional Community Mobilization Bureau (RCMB)
Le travail du service de police régional de Halton s’articule autour de quatre piliers : l’intervention en cas d’incident, l’atténuation des risques, la prévention du crime et le développement social. Le Regional Community Mobilization Bureau (RCMB) est l’unité fonctionnelle du Service qui coordonne la mobilisation communautaire et met à profit les partenariats. Même si ses membres participent aux initiatives de services policiers communautaires et de lutte contre le crime, leur principale fonction est de mobiliser la population autour d’enjeux concernant les groupes prioritaires.5 769 523 $
Commission des services policiers de la Municipalité régionale de Niagara
Liens entre la police et la population au 21e siècle
Le service de police régional de Niagara conçoit un centre des opérations en temps réel pour moderniser la prestation des services policiers dans la région, notamment par l’adoption de nouvelles technologies qui permettront de faire progresser et de favoriser la réalisation de son mandat de sécurité publique. Siège tactique alimenté par des données, le centre épaulera et coordonnera les ressources de première ligne et d’enquête. Il contribuera à un déploiement efficace des agents en réponse aux besoins de la communauté. Un poste civil de spécialiste des relations avec les médias sera créé à l’interne, et le titulaire de ce poste utilisera les plateformes de médias sociaux pour améliorer la transmission de messages au public, la communication de renseignements et le signalement d’incidents en temps réel.2 525 825 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de Niagara
Unité d’application de la loi et de sensibilisation aux opioïdes
En collaboration avec des partenaires communautaires, l’unité d’application de la loi et de sensibilisation aux opioïdes du service de police régional de Niagara travaillera à mieux outiller les premiers intervenants face aux dangers de la manipulation des opioïdes et de l’exposition à ces substances. Elle collaborera avec le Système de santé de Niagara et différents groupes communautaires qui accompagnent les personnes ayant des problèmes de dépendance.785 532 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de Niagara
Personnes en crise – sécurité publique, services de police communautaire et utilisation efficace des ressources de première ligne
Cette initiative conduira à la création d’une stratégie moderne de gestion des personnes en crise alliant une équipe mobile d’intervention rapide en cas de crise avec des travailleurs en santé mentale et prévoyant l’utilisation d’un logiciel qui facilitera l’analyse du nombre de personnes en crise et des tendances dans la région. Elle améliorera le dialogue avec les citoyens en crise et le soutien qui leur est offert, aidera le service de police régional de Niagara à resserrer sa collaboration avec ses partenaires communautaires, réduira le nombre d’arrestations, interrompra le cycle des crises et diminuera le nombre d’heures que les agents passent dans les hôpitaux.958 893 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de Niagara
Collaboration et mobilisation de la police, des écoles et des jeunes
Dans le cadre du programme d’agents de liaison avec les écoles, un agent est affecté à chaque école secondaire de la région de Niagara et fournit des services policiers à l’administration, aux élèves et à la communauté environnante. Ces agents doivent faire appliquer la législation fédérale et provinciale dans les écoles et offrent des activités de prévention du crime, de sensibilisation et de mobilisation aux élèves.2 356 596 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de Peel
Programme de mobilisation communautaire
Conçu par le service de police régional de Peel, le programme de mobilisation communautaire vise à rehausser la qualité de vie de la population par la prévention et la diminution des crimes en misant sur la prestation de services de police communautaire. Les agents affectés à ce programme, qui travaillent en petites équipes, sont appelés à déterminer les priorités communautaires, à mobiliser le public, à stimuler la participation de la population et à consolider le lien de confiance.17 145 888 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de Peel (Caledon)
Versions améliorées de l’unité de l’application du Code de la route et de l’unité de lutte contre la criminalité de rue dans la collectivité du détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Caledon
Le détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Caledon continuera de recourir aux versions améliorées de l’unité de l’application du Code de la route (UACR) et de l’unité de lutte contre la criminalité de rue dans la collectivité (ULCRC), qui servent à axer les ressources policières sur les enquêtes, l’application de la loi et les activités de sensibilisation ciblant certains problèmes de sécurité publique à Caledon. L’UACR améliore la sécurité sur les routes et dans la ville de Caledon grâce à des activités d’application de la loi, de sensibilisation et de mobilisation. L’ULCRC, quant à elle, rehausse la sécurité et le bien-être communautaires globaux en réduisant les crimes liés à la drogue et contre les biens dans la région.720 000 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de York
Principales priorités
La sécurité routière, la lutte contre la drogue, la lutte aux crimes contre les biens et les services de police communautaire, voilà les priorités que s’est fixées le service de police régional de York. Le financement permettra de former adéquatement les agents dans le domaine des infractions liées à la conduite avec les facultés affaiblies par la drogue. Ces agents épauleront ensuite leurs collègues de première ligne et les patrouilleurs dans les secteurs à criminalité élevée pour garantir la tenue d’enquêtes efficaces sur les crimes contre les biens. La subvention contribuera également à l’agrandissement de l’équipe de soutien en santé mentale du service de police, laquelle a pour mandat de répondre aux demandes liées à la santé mentale, qui sont en hausse. De plus, elle aidera au développement des programmes de sécurité et de prévention du crime auprès des personnes âgées, et au maintien de l’accent sur les activités de mobilisation des jeunes.14 060 353 $
Commission des services policiers de Shelburne
Renforcement de l’engagement en matière de sécurité communautaire – une initiative de maintien de l’ordre du service de police de Shelburne
Le programme vise à s’attaquer à différents enjeux de sécurité publique importants pour Shelburne, comme l’application du Code de la route, les problèmes de santé mentale et de dépendance, le contrôle des stupéfiants et les services de police communautaire. Le financement aidera le service de police à offrir des activités de formation et de perfectionnement supplémentaires à ses agents, à faire plus de patrouilles afin de mieux intervenir en cas de crise de santé mentale ou de dépendance, à sévir contre la délinquance urbaine, à élargir ses programmes de liaison avec les écoles, à obtenir de nouvelles technologies de gestion de la circulation, et à investir dans la recherche pour trouver des moyens de mieux intervenir en cas de crise de santé mentale et de dépendance.78 550 $
Commission des services policiers de Toronto
Programme amélioré d’agents de quartier – quartier Yonge-Dundas Square
Depuis 2013, le programme d’agents de quartier du service de police de Toronto est la pièce maîtresse des services de police communautaire à Toronto. Grâce aux nouveaux fonds, l’équipe du programme envisage d’élargir son offre dans le secteur du Yonge-Dundas Square, au centre-ville, par le déploiement de 10 agents de quartier à cet endroit pour y effectuer des patrouilles communautaires et participer à la résolution de problèmes et à la collecte de renseignements. Les agents joueront en outre un rôle crucial dans le repérage des activités des bandes criminalisées, ainsi que dans les enquêtes et interventions connexes.4 830 000 $
Commission des services policiers de Toronto
Programme d’agents branchés
Le programme d’agents branchés permettra au service de police de Toronto de se procurer 2 100 appareils mobiles intelligents grâce auxquels ses membres pourront accéder aux applications internes dont ils ont besoin dans leurs tâches de maintien de l’ordre et d’enquête. Ces appareils seront munis d’une caméra, d’un enregistreur audio, d’un magnétoscope, d’un ordinateur et d’une radio bidirectionnelle. Ils contribueront à réduire les coûts du service de police de Toronto liés à l’utilisation de plusieurs systèmes et à augmenter le temps que les agents passent sur le terrain. Le programme permettra aux agents de recevoir et de communiquer de l’information sans délai où qu’ils soient, ce qui améliorera le service à la population.8 387 000 $
Commission des services de police de Toronto
Initiative inclusive de transformation des services policiers
Cette initiative vise à faire du service de police de Toronto un chef de file international dans les domaines de la diversité, de l’équité et de l’inclusion. Voici les six projets prévus : conception d’une stratégie de collecte de données sur la race servant à déterminer si le racisme systémique influe sur les interactions des agents; vérification de l’accessibilité pour que les politiques, pratiques et locaux du Service soient adaptés aux personnes handicapées; révision des pratiques de recrutement internes; projet de diversité de genre et d’inclusion des personnes transgenres en appui aux personnes LGBTQS+; étude sur le harcèlement visant à trouver des solutions aux problèmes internes à ce sujet; et élaboration d’une stratégie de diversité qui permettra aux agents de première ligne d’acquérir les compétences nécessaires pour servir la population diversifiée de Toronto.2 555 000 $
Commission de services policiers de Toronto
Améliorations des TI et automatisation des processus
Cette initiative compte deux projets, le premier visant à améliorer les technologie(s) de l'information (TI), l’autre la capacité du service de police de Toronto à automatiser ses processus. Le projet de TI contribuera à optimiser l’utilisation du nuage et à mettre en place un cadre pour la gestion des données internes, ce qui permettra d’en assurer l’exactitude, l’uniformité, la complétude, la disponibilité et la sécurité. L’automatisation pourra servir à classer en ordre de priorité les appels au 9-1-1 en attente, à traiter les plaintes liées au stationnement, ou à transcrire les appels au 9-1-1 devant être intégrés au dossier d’une affaire devant les tribunaux. Ces améliorations assureront une utilisation plus efficace des ressources.7 131 000 $
Commission de services policiers de Toronto
Équipe d’intervention en sécurité publique
Les armes à impulsions sont perçues comme une option appropriée pour l’utilisation de la force afin de maintenir l’ordre public et d’assurer la sécurité des agents, et d’aider à atteindre un objectif de zéro mort dans les rencontres avec les membres du public. Une partie du financement sera utilisée pour former tous les membres de première ligne en tant qu’utilisateurs qualifiés de ces armes et pour recertifier tous les opérateurs actuels. Le financement permettra également l’achat d’un scanneur corporel pour scanner les personnes en garde à vue afin de détecter et de localiser la contrebande.2 938 000 $
Commission de services policiers de Toronto
Pleins feux sur la sécurité et le bien-être communautaires
Depuis son lancement en 2018, l’équipe d’intervention en sécurité publique du service de police de Toronto s’est avérée très utile pour intervenir lors d’événements extrêmes, maintenir l’ordre public, gérer les fouilles et protéger les infrastructures essentielles. Il s’agit d’une équipe polyvalente et flexible qui se fonde sur des renseignements pour épauler les services policiers de première ligne et participer aux initiatives de mobilisation communautaire. L’équipe souhaite utiliser les fonds obtenus pour poursuivre ses activités.29 399 968 $
Commission des services policiers de la ville de Collingwood
Agent de liaison avec les écoles
L’agent de liaison avec les écoles est un policier en uniforme du détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Collingwood qui est responsable des deux écoles secondaires de cette ville. Le poste existe depuis 20 ans, et son titulaire travaille en étroite collaboration avec le personnel des écoles et les groupes de soutien communautaires pour assurer la sécurité des élèves.67 500 $

Bénéficiaires du financement des priorités locales de la région de l’Est

Organisme et nom du programmeeDescription du programmeFinancement obtenu
Service de police de Belleville
Projet d’amélioration des systèmes de données et des techniques d’analyse pour soutenir les opérations policières – Unité d’analyse des crimes du service de police de Belleville
La nouvelle unité d’analyse des crimes devra collecter, colliger et analyser des données, notamment sur les activités criminelles en série, et les communiquer aux agents de première ligne et aux unités d’enquête, qui établiront les profils des délinquants et des contrevenants. L’information fournie facilitera la détection des crimes, la prévention du crime et l’intervention proactive dans l’optique de réprimer la criminalité et les autres problèmes recensés aux échelles locale et provinciale.369 000 $
Service de police de Belleville
Intervention communautaire en réponse à la crise des opioïdes
Le service de police de Belleville créera un poste d’agent spécialisé dont le titulaire analysera la crise des opioïdes en cours à Belleville et dans la région de Quinte. En collaboration avec des partenaires communautaires de plusieurs secteurs, l’agent réalisera une étude globale de la crise des opioïdes qui touche actuellement la région pour assurer la réalisation d’une intervention proactive à long terme.195 000 $
Commission de services policiers de Brockville
L’union fait la force – initiative des services policiers communautaires de Brockville

Le financement sera utilisé pour des initiatives de sécurité et de bien-être communautaires, dont la tenue de séances de sensibilisation et de mobilisation, ainsi que pour l’offre de mesures de soutien en santé mentale, notamment :

  • le Community Outreach Partnership (COP), un programme novateur qui fait le pont entre la police et les services de soutien destinés aux personnes ayant un problème de santé mentale ou de dépendance qui ont déjà eu des contacts avec la police
  • HealthIM, une solution technique globale pour les services de police qui interviennent auprès de personnes en crise de santé mentale; plusieurs programmes de sensibilisation et de mobilisation communautaires ciblant les jeunes à risque
135 000 $
Commission de services policiers communautaires de Cornwall
Programme de soutien aux jeunes et mobilisation communautaire pour la prévention du crime
Le programme de soutien aux jeunes contribue à détourner les jeunes à risque de 6 à 18 ans de la criminalité en ciblant les problèmes qui les poussent à enfreindre la loi. L’initiative de mobilisation communautaire pour la prévention du crime donne les moyens à la population et aux groupes communautaires de faire ce qu’il faut pour assurer la sécurité et le bien-être communautaires en s’unissant pour sensibiliser la population afin de réduire la criminalité, la victimisation et le désordre social.393 750 $
Commission des services policiers de Deep River
Nouvelle approche conjointe
Il s’agit d’une table d’intervention qui réunira le service de police et les fournisseurs de services communautaires de Deep River afin qu’ils recensent ensemble les facteurs de risque courants dans la région. Cette table servira aussi de réseau de soutien aux personnes vulnérables afin de prévenir les crises.67 496 $
Commission de services policiers de Gananoque
Montrer l’exemple – services de police communautaires collaboratifs de Gananoque
Le financement sera utilisé pour des initiatives de sécurité et de bien-être communautaires, dont la tenue de séances de sensibilisation et de mobilisation, ainsi que l’offre de mesures de soutien en santé mentale, notamment :
  • le Community outreach partnership (COP), un programme novateur qui fait le pont entre la police et les services de soutien destinés aux personnes ayant un problème de santé mentale ou de dépendance qui ont déjà eu des contacts avec la police
  • HealthIM, une solution technique globale pour les services de police qui interviennent auprès de personnes en crise de santé mentale
  • plusieurs programmes de sensibilisation et de mobilisation communautaires ciblant les jeunes à risque
146 250 $
Commission des services policiers de Greater Napanee
Coordonnateur de la sécurité et du bien-être communautaires
Le détachement de la Police provinciale de l’Ontario dans le comté de Lennox and Addington embauchera un coordonnateur pour la sécurité communautaire et le bien-être qui participera à l’étude de son plan de sécurité et de bien-être communautaires et à sa rédaction. Ce plan précisera les principaux problèmes et risques relevés à Greater Napanee et les partenariats qui contribueront à les réduire. Il appuiera les agents de première ligne en réduisant au minimum les risques pour la sécurité, en aidant les agents à axer leurs efforts sur les domaines cibles et en diminuant les demandes de service.78 750 $
Commission des services policiers de Hawkesbury
Table d’intervention du comté de Prescott-Russell
La table d’intervention du comté de Prescott-Russell réunit la police et des partenaires communautaires pour s’attaquer aux causes profondes de la criminalité et du désordre social, comme la pauvreté, les dépendances, les problèmes de santé mentale et les défis en éducation. Le financement servira à l’embauche d’un coordonnateur qui animera les rencontres bimensuelles de la table d’intervention, plus particulièrement sur l’analyse des situations à risque élevé et les interventions connexes.75 000 $
Commission des services policiers de Kingston
Intervention conjointe en cas de crise de santé mentale et de dépendance – initiative contemporaine et collaborative des services policiers
Misant sur le bilan positif de l’équipe mobile d’intervention rapide en cas de crise et de l’équipe mobile de soutien en cas de crise, le service de police de Kingston poursuivra ces initiatives et commencera à utiliser HealthIM, une solution technique éprouvée pour les services de police qui interviennent auprès de personnes en crise de santé mentale. L’objectif? Réduire le nombre de personnes arrêtées aux termes de la Loi sur la santé mentale, éviter que les personnes ayant un problème de santé mentale ou une dépendance se retrouvent à l’hôpital et trouver des solutions de substitution au recours au système de justice pénale pour ces personnes.2 138 808 $
Commission de services policiers d’Ottawa
Projet de promotion des services policiers communautaires
Le projet de promotion des services policiers communautaires à Ottawa permettra d’accroître la sensibilisation et la mobilisation communautaires, de préparer des plans et des stratégies pour accentuer la présence policière dans la ville, d’améliorer et de peaufiner les partenariats et les modèles de prestation de services, et de rehausser la sensibilisation du public.8 808 958 $
Commission de services policiers d’Ottawa
Amélioration de la sécurité routière
Ce projet comprend d’importants objectifs d’amélioration de la sécurité routière, notamment la sensibilisation du public, l’adoption de nouvelles technologies et le déploiement d’agents de première ligne qui participeront activement à l’application du Code de la route. Il cadre avec le programme « Arriver à zéro » de la Ville d’Ottawa, qui vise la réduction des collisions.5 027 101 $
Commission des services policiers de Pembroke
Mise en œuvre du plan de sécurité et de bien-être communautaires
Le financement servira à embaucher un coordonnateur des services administratifs qui préparera et mettra en œuvre un plan de sécurité et de bien-être communautaires. Ce plan présentera une approche de prestation de services intégrée entre divers secteurs, notamment les forces de l’ordre, afin d’appliquer de façon proactive des stratégies et programmes fondés sur des données probantes visant à concrétiser les priorités en matière de sécurité communautaire.55 500 $
Commission des services policiers de Perth
Table d’intervention et plan de sécurité et de bien-être communautaires du comté de Lanark
La table d’intervention du comté de Lanark mettra en œuvre des stratégies pour trouver des façons d’intervenir plus rapidement auprès des personnes à risque, ainsi que des occasions de formation pour les policiers et les organismes afin d’améliorer la sécurité et le bien-être communautaires. Elle facilitera les consultations sur la préparation du nouveau plan en la matière.135 000 $
Commission des services de police de Prescott
Projet de liaison, de sensibilisation et de formation des travailleurs en santé mentale et du public
En partenariat avec les services locaux de santé mentale, l’agent de mobilisation en matière de services de police communautaire effectue des visites à domicile en compagnie de professionnels de la santé mentale pour évaluer les besoins des patients. En parallèle, il joue un rôle actif dans les écoles locales pour établir et entretenir des liens sains et respectueux entre les jeunes et la police.67 500 $
Commission de services policiers de Quinte West
Projet de renforcement du soutien communautaire
Le détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Quinte West s’associera à Community Organized Support and Prevention pour mettre en place des programmes Intersections afin d’éviter que les jeunes de 8 à 17 ans n’aient des démêlés avec le système de justice pénale. Ces programmes axés sur l’intervention précoce et l’aiguillage communautaire contribuent à la réduction des demandes de service en faisant intervenir les groupes de soutien et partenaires adéquats pour favoriser la sécurité et le bien-être communautaires.146 250 $
Commission des services policiers de Renfrew
Plan de sécurité et de bien-être communautaires du détachement de police de Renfrew
Un plan de sécurité et de bien-être communautaires conjoint sera élaboré pour épauler les sept municipalités servies par le détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Renfrew. Ce plan s’attaquera à la criminalité régionale et aux problèmes sociaux complexes de manière plus viable en recentrant les efforts sur les avantages à long terme du développement social, de la prévention et de l’intervention centrée sur le risque.78 750 $
Commission des services policiers de Smiths Falls
Vers un Smiths Falls plus sûr – initiative des services policiers de Smiths Falls
Le Community outreach partnership (COP) est un programme qui crée un lien positif entre les mesures de soutien de la police et de la communauté pour que les personnes obtiennent l’aide dont elles ont besoin. Ce programme vise essentiellement à traiter les problèmes de santé mentale et de dépendance, à augmenter la surveillance policière et l’application de la loi dans le domaine des bandes criminalisées et de la consommation de drogues, et à intensifier les activités de sensibilisation pour aider les jeunes à risque à trouver de meilleures voies d’avenir.146 250 $

Bénéficiaires du financement des priorités locales de la région de l’Ouest

Organisme et nom du programmeDescription du programmeFinancement obtenu
Commission des services policiers d’Aylmer
Valeurs, influences et relations avec ses pairs et Programme des agents scolaires

Le programme Valeurs, influences et relations avec ses pairs sera bonifié en ciblant les enjeux pertinents pour les jeunes, comme la cyberintimidation, et en améliorant la sécurité des élèves et des écoles.
Le Programme des agents scolaires sera élargi afin de faciliter, d’améliorer et de multiplier les interactions entre les policiers et les élèves du secondaire pour établir un lien de confiance et une relation positive.

67 500 $
Commission des services policiers de Brantford
Équipe d’intervention communautaire de Brant – table d’intervention
Fruit d’une collaboration entre plusieurs organismes, l’équipe d’intervention communautaire de Brant a pour objectif d’améliorer la sécurité et le bien-être communautaires pour répondre aux besoins des personnes et des familles à risque élevé. Le service de police de Brantford a affecté un agent à la table d’intervention ainsi qu’un sergent pour la coprésider. L’agent membre de l’équipe d’intervention communautaire aura pour mandat de repérer et de présenter les situations qui comportent des risques très élevés, et d’aider les autres organismes à mieux servir la population.383 313 $
Commission des services policiers de Brantford
Équipe mobile d’intervention rapide en cas de crise et équipe de liaison et de soutien en cas de crise
Le financement servira à l’équipe mobile d’intervention rapide en cas de crise, qui souhaite intervenir plus efficacement auprès des personnes ayant des problèmes de santé mentale. Cette équipe compte un agent et un spécialiste en santé mentale, mais, depuis sa création, un autre membre s’y est greffé, ainsi qu’un troisième spécialiste en santé mentale. Le financement servira aussi à l’équipe de liaison et de soutien en cas de crise, un groupe de deuxième ligne complémentaire à l’équipe mobile d’intervention rapide, qui intervient de façon accrue auprès des personnes en crise. L’équipe de liaison et de soutien en cas de crise compte deux groupes : l’un formé d’un agent et d’un spécialiste en santé mentale, et l’autre, de deux spécialistes en santé mentale.1 348 572 $
Commission des services policiers de Chatham-Kent
Section de mobilisation communautaire du service de police de Chatham-Kent
Le financement permettra de maintenir le soutien à la section de mobilisation communautaire qui, en collaboration avec les organismes communautaires et le service de police de Chatham-Kent, fait la promotion d’une approche globale en matière de sécurité communautaire.1 665 000 $
Commission des services policiers de comté de Brant
Plan de sécurité et de bien-être communautaires et élargissement de l’intervention en cas de crise de santé mentale
Cette initiative à long terme misera sur une prestation de services efficace et intégrée pour répondre aux besoins en services policiers et aux priorités relatives à la sécurité et au bien-être de la population du comté de Brant, ainsi qu’aux besoins locaux en santé mentale.219 876 $
Commission des services policiers du comté de Wellington
Équipe mobile intégrée d’intervention policière en cas de crise, prévention du suicide et programme de soutien à la postvention
Le détachement de la Police provinciale de l’Ontario dans le comté de Wellington et l’Association canadienne pour la santé mentale de Waterloo et Wellington collaboreront pour offrir des activités éducatives aux membres de la famille des premiers répondants et à la population adulte en vue de les sensibiliser à la santé mentale et à la prévention du suicide et de les aider à mieux comprendre ces enjeux. Ces activités comprendront aussi de l’information sur les services et mesures de soutien disponibles dans le comté.540 001 $
Commission des services policiers d’Elgin
Mobilisation et participation communautaires, santé mentale, présence dans les écoles, sécurité routière et application de la loi
Ces initiatives continueront d’améliorer les efforts de collaboration étroite à long terme avec le public et les groupes et organismes communautaires pour cerner et traiter les problèmes complexes de désordre social, de santé mentale et de sécurité routière ainsi que les enjeux propres aux jeunes dans la communauté. Pour ce faire, il faudra miser sur les agents de mobilisation et de participation communautaires, de liaison en matière de santé mentale, de gestion de la circulation et de participation des jeunes.303 750 $
Commission des services policiers de Grey Highlands
Agent de liaison avec les écoles et les jeunes de Grey Highlands
Un poste d’agent de liaison avec les écoles et les jeunes a été créé pour s’attaquer aux facteurs de risque susceptibles de jouer un rôle dans la criminalité et le désordre social chez les jeunes et pour épauler les écoles primaires et secondaires locales. La subvention continuera de financer cette initiative essentielle d’éducation et de sensibilisation des élèves pour veiller à ce qu’ils soient bien informés et en mesure de prendre des décisions et de faire des choix de vie de façon éclairée.78 750 $
Commission des services policiers de Guelph
Accroître l’efficacité et l’efficience des interventions policières en cas de crise de santé mentale Équipe mobile intégrée d’intervention policière en cas de crise (IMPACT)
Dans ce projet, des travailleurs en santé mentale sont jumelés à des agents de police pour intervenir sur le terrain auprès de personnes en crise de santé mentale et les aiguiller de façon plus efficace et efficiente vers d’autres ressources en santé. Cette initiative comprend aussi l’offre d’une formation poussée aux agents qui interviennent auprès de personnes ayant des problèmes de santé mentale, l’augmentation des activités de sensibilisation aux enjeux et aux ressources en santé mentale, et l’adoption d’un outil d’évaluation de la santé mentale amélioré pour simplifier l’évaluation des personnes et leur transfert vers les ressources appropriées.2 069 659 $
Commission des services policiers de Hanover
Initiative de sécurité sur les sentiers et au centre-ville
L’initiative de sécurité sur les sentiers et au centre-ville vise à aider les personnes ayant des problèmes de santé mentale ou de dépendance, ou encore en situation d’itinérance, en les aiguillant vers les services dont elles ont besoin, quand elles en ont besoin. Dans le cadre de cette initiative, le service de police de Hanover a mis sur pied, avec le service des parcs et des loisirs de la municipalité, une unité de patrouille à vélo. Le service de police souhaite augmenter sa présence dans les parcs et les sentiers, mobiliser les partenaires de services et mener des enquêtes approfondies dans l’espoir de rétablir la confiance du public en la sécurité communautaire.67 500 $
Commission des services policiers de Kincardine
Agent de liaison avec les écoles – Programme de sensibilisation
L’agent de liaison avec les écoles est un modèle positif et un mentor pour les jeunes; il renforce les interactions saines entre les jeunes et la police. Il offre des activités de sensibilisation sur des sujets comme la traite de personnes pour soutenir une communauté changeante et diversifiée.78 750 $
Commission des services policiers de Lambton
Projet pour les personnes vulnérables
Dans le cadre de ce projet pour les personnes vulnérables (Lifesaver), des agents du détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Lambton seront formés pour utiliser le système de localisation actif qui permet de retrouver les patients égarés avant qu’ils ne soient victimes des intempéries, d’un accident ou d’un prédateur. Les patients inscrits au projet porteront au poignet un bracelet personnalisé qui émet un signal en tout temps.251 950 $
Commission des services policiers de LaSalle
Agent de soutien en santé mentale et de liaison avec les victimes
Le service de police de LaSalle embauchera un agent de soutien en santé mentale à temps plein. Il s’agira d’un agent chevronné et très bien formé, dont le mandat sera de collaborer avec la division des enquêtes criminelles pour épauler les agents de première ligne dans leurs interventions auprès de personnes ayant un problème de santé mentale ou en crise de santé mentale. Cette personne assumera aussi les fonctions d’agent de liaison avec les victimes et offrira soutien, ressources et aide aux victimes d’actes criminels. Elle participera aux activités internes et externes de sensibilisation à la santé mentale.270 000 $
Commission des services policiers de LaSalle
Unité de l’application du Code de la route
Le service de police de LaSalle mettra sur pied une unité de l’application du Code de la route qui sera chargée de repérer les cas de conduite agressive, inattentive ou imprudente. L’unité, qui sera en service en tout temps, gérera la circulation, fera appliquer le Code de la route et assurera la sécurité routière. Elle participera aux principales initiatives de sensibilisation, en plus d’organiser et de gérer les activités propres à la sécurité routière, comme le programme RIDE, auxquelles elle devra prendre part.269 905 $
Commission des services policiers de Leamington
Commission des services policiers d’Essex
Commission des services policiers de Kingsville
Commission des services policiers de Lakeshore et Commission des services policiers de Tecumseh
Équipe mobile d’intervention rapide en cas de crise (comté d’Essex)
Dans le cadre d’une entente de collaboration entre cinq commissions des services policiers, un travailleur en situation de crise de l’Hôpital Hotel-Dieu Grace travaillera au détachement de la Police provinciale du comté d’Essex avec des policiers en uniforme en tant que premier intervenant auprès des personnes en crise de santé mentale. Il interviendra auprès de personnes ayant des problèmes de santé mentale ou de dépendance ou encore lors de toute autre situation de crise. Grâce à son expérience et à sa formation, il saura désamorcer les situations en faisant appel à des techniques avancées et à sa compréhension des enjeux relatifs à la santé mentale et à la dépendance, ainsi qu’à son expertise en intervention lors d’événements traumatisants.568 125 $
Commission des services policiers de Leamington
Commission des services policiers d’Essex
Commission des services policiers de Kingsville
Commission des services policiers de Lakeshore et Commission des services policiers de Tecumseh Équipe d’intervention d’urgence auprès des jeunes (comté d’Essex)
Le détachement de la Police provinciale de l’Ontario dans le comté d’Essex regroupe cinq commissions des services policiers. Dans le cadre d’une entente de collaboration, un travailleur en situation de crise auprès des jeunes du Centre régional pour enfants travaillera au détachement avec des policiers en uniforme en tant que premier intervenant auprès des jeunes en crise de santé mentale. Grâce à son expérience et à sa formation, il saura désamorcer les situations en faisant appel à des techniques avancées et à sa compréhension des enjeux relatifs à la santé mentale et à la dépendance, ainsi qu’à son expertise en accompagnement des familles en situation de crise.568 125 $
Commission des services policiers de London
Unité de patrouille pédestre communautaire
L’unité de patrouille pédestre communautaire fait partie intégrante du service de police de London et vise à améliorer et à assurer la sécurité communautaire. Les patrouilles se font à pied et à vélo. Chaque agent a un téléphone cellulaire, et les commerces et les résidents peuvent appeler directement l’unité pour faire une demande de service non urgente. La forte présence des agents sur le terrain a contribué à faire diminuer la criminalité dans les quartiers et à renforcer les partenariats.5 743 569 $
Commission des services policiers de North Huron
Unité de soutien communautaire – initiative pour s’attaquer aux problèmes de santé mentale et de dépendance ainsi qu’aux enjeux connexes
Une unité de soutien communautaire sera créée pour s’attaquer aux problèmes de santé mentale et de dépendance à Wingham. En collaboration avec des partenaires communautaires, elle contribuera à l’élimination des obstacles aux services en santé mentale et à l’amélioration de la prestation des services aux personnes ayant des problèmes de santé mentale qui ont des démêlés avec la justice. L’unité comptera un agent de liaison en matière de santé mentale, un agent de services communautaires, un agent de liaison avec les écoles et un coordonnateur de la lutte contre la violence conjugale.213 750 $
Commission des services policiers d’Orangeville
Soutien à une table d’intervention et intervention et collaboration efficaces en santé mentale
La table d’intervention de Dufferin a joué un rôle de premier plan dans le développement d’une collaboration solide entre les organismes et les services communautaires pour soutenir les enfants et les adultes des communautés désignées comme étant à risque élevé. La subvention financera une partie du salaire de l’agent de liaison de la table d’intervention du service de police d’Orangeville; celui-ci siégera aussi au Comité de leadership de la table et coordonnera les interventions auprès des personnes à risque avec les organismes partenaires. La portion du financement consacrée à la santé mentale servira à favoriser le recours à HealthIM, un outil numérique conçu pour aider les policiers à évaluer sur le terrain les personnes ayant des problèmes de santé mentale.360 000 $
Commission des services policiers d’Owen Sound
Équipe mobile d’intervention en cas de crise de santé mentale
L’équipe mobile d’intervention en cas de crise jumellera un travailleur de soutien en santé mentale et un agent de police qui répondront aux demandes de service impliquant une personne ayant un problème de santé mentale. L’équipe accroîtra la sensibilisation à la santé mentale et aux ressources accessibles localement, et veillera à ce que les personnes en crise de santé mentale reçoivent les services des ressources appropriées.226 250 $
Commission des services policiers d’Owen Sound
Agent complémentaire à temps partiel
Le programme d’agents complémentaires à temps partiel permettra d’accroître la surveillance policière durant les quarts de jour, du lundi au samedi, lorsque la population de la ville d’Owen Sound est presque deux fois plus importante. Ces agents s’occuperont notamment de la relève dans certaines zones, de la surveillance lors d’événements spéciaux et de l’application du Code de la route.325 000 $
Commission des services policiers de Sarnia
Équipe de mobilisation et d’intervention en santé mentale
L’équipe de mobilisation et d’intervention en santé mentale regroupe des membres du service de police de Sarnia, de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) de Sarnia-Lambton et de Bluewater Health. Elle a pour mandat d’intervenir rapidement auprès des personnes en crise, que ce soit en raison d’un problème de santé mentale ou d’un problème de dépendance. L’équipe comprendra un agent assermenté et une infirmière autorisée en évaluation psychiatrique de l’ACSM.337 500 $
Commission des services policiers de Saugeen Shores
Création d’un poste d’agent de lutte contre la drogue
Le contrôle des stupéfiants et la prévention sont des priorités à Saugeen Shores, où la consommation de drogues illicites est en hausse. La création d’un poste d’agent de lutte contre la drogue a été jugée essentielle pour s’attaquer au problème. Ayant recours à une approche multisectorielle, cet agent sera responsable de la collecte de renseignements, de l’application de la loi, de la sensibilisation et de l’établissement de partenariats pour réduire et prévenir les préjudices découlant de la consommation de drogues illicites dans la communauté.146 250 $
Commission des services policiers de St. Thomas
Présence policière accrue, application du Code de la route, présence dans les écoles, communications et engagement communautaire
Cette initiative favorisera le déploiement d’agents de première ligne supplémentaires à l’endroit et au moment où on a besoin d’eux. De nouveaux agents seront déployés dans les écoles et à la surveillance des routes afin de renforcer le soutien aux jeunes, d’accroître la sécurité routière et d’accélérer le temps de réponse aux demandes de service. Un poste à temps plein de coordonnateur des communications avec les membres civils sera aussi créé pour surveiller les médias sociaux, recueillir des renseignements et mobiliser les citoyens de tous âges.630 000 $
Commission des services policiers de Stratford
Unité des ressources communautaires
La subvention financera la création d’une unité des ressources communautaires qui appliquera les principes des services de police communautaire pour accroître la sécurité publique et réduire la criminalité, notamment en nouant des relations et en diffusant de l’information dans la région, particulièrement dans les écoles. L’unité devra régler certains problèmes précis (par exemple, hausse localisée de la criminalité) et coordonner les interventions des agents de première ligne qui suivront face aux enjeux cernés.427 500 $
Commission des services policiers de Strathroy-Caradoc
Initiative – Miser sur la technologie, la participation, la sécurité routière et la santé mentale (TERM)
Afin de répondre à la demande en services policiers dans cette municipalité en pleine croissance, l’initiative TERM mise sur l’acquisition de nouvelles technologies et de nouveaux outils pour accroître l’efficacité et l’efficience des services offerts à la population, particulièrement en matière de sécurité routière et d’évaluation de la santé mentale. Le service de police augmentera sa participation communautaire en siégeant à des comités multisectoriels et à des groupes interorganisationnels, et il s’attardera davantage à l’application des dispositions législatives sur la sécurité routière. Il offrira aussi à ses agents une formation poussée en santé mentale afin de continuer à participer au programme d’intervention en santé mentale avec les partenaires locaux de l’Association canadienne pour la santé mentale.337 500 $
Commission des services policiers du canton de Blandford-Blenheim
Commission des services policiers d’Ingersoll
Commission des services policiers de Norwich
Commission des services policiers de Tillsonburg et Commission des services policiers du canton d’East Zorra-Tavistock (initiative conjointe)
Agent de mobilisation communautaire
La subvention financera, à long terme, un poste d’agent de mobilisation communautaire qui fera le lien entre le détachement local de la Police provinciale de l’Ontario et la table d’intervention du comté d’Oxford. Cet agent recensera sur une base régulière les personnes considérées comme étant à risque particulièrement élevé. Son rôle s’étendra à d’autres domaines, notamment à la traite des personnes.319 875 $
Commission des services policiers du canton de Blandford-Blenheim
Commission des services policiers d’Ingersoll
Commission des services policiers de Norwich
Commission des services policiers de Tillsonburg et Commission des services policiers du canton d’East Zorra-Tavistock (initiative conjointe)
Agent de mobilisation communautaire
La subvention permettra de créer un poste d’agent d’engagement communautaire afin d’accroître la présence policière et de favoriser l’engagement dans ces communautés. Pour y arriver, l’agent utilisera des mesures d’application du Code de la route proactives qui s’attaquent particulièrement à la conduite inattentive, au port de la ceinture de sécurité, à la vitesse et à la conduite avec les facultés affaiblies. L’agent participera à des patrouilles pédestres et à des activités communautaires comme des foires, des exercices de confinement barricadé dans les écoles et des séances d’information sur la sécurité publique.319 875 $
Commission des services policiers de Waterloo
Équipes de l’unité d’intervention et d’application de la loi axée sur la collectivité
Les équipes de l’unité d’intervention et d’application de la loi axée sur la collectivité du service de police régional de Waterloo seront élargies par l’ajout de huit agents affectés aux secteurs Nord et Centre de la ville. Ces équipes jouent un rôle de premier plan dans les services de police communautaire en s’attaquant aux problèmes prioritaires, comme les activités de rue liées à la drogue, les vérifications auprès de personnes qui font l’objet d’un mandat d’arrestation non exécuté et le respect des conditions de cautionnement. Elles sont aussi essentielles pour l’assurance de la sécurité routière et le maintien de la sécurité publique lors d’événements d’envergure et de festivals.7 452 858 $
Commission des services policiers de West Grey
Renforcement des effectifs pour favoriser la sensibilisation au mieux-être communautaire
La subvention servira à accroître les effectifs afin de permettre au service de police de West Grey d’élargir ses programmes de mobilisation et de sensibilisation communautaires. Les agents à temps partiel assumeront plus de fonctions de première ligne, libérant ainsi les autres agents, qui pourront participer aux activités communautaires sans incidence sur les patrouilles et le niveau de dotation en première ligne. Le Saugeen Valley Children’s Safety Village a demandé au service de police d’assumer la responsabilité de ses programmes éducatifs à partir de septembre 2019.135 000 $
Commission des services policiers de West Perth et Commission des services policiers de North Perth Unité de sécurité communautaire du comté de PerthLe détachement de la Police provinciale de l’Ontario dans le comté de Perth a mis sur pied une unité de sécurité communautaire pour répondre de façon proactive aux priorités locales, comme les risques potentiels à la sécurité publique. Par l’éducation publique, l’intervention précoce et la mobilisation des partenaires communautaires, l’unité répondra aux besoins locaux en adoptant un modèle d’intervention rapide, collaboratif et ciblé.146 250 $
Commission des services policiers de Windsor
Équipe de liaison et de soutien communautaires du service de police de Windsor et table d’intervention de Windsor
L’équipe de liaison et de soutien communautaires et la table d’intervention de Windsor sont deux initiatives qui, de concert, permettent d’offrir du soutien aux personnes en crise (ou à risque de l’être) en raison d’un problème de santé mentale ou de dépendance, en les aiguillant vers les ressources communautaires et les réseaux appropriés pour prévenir les crises. Le financement servira à soutenir ces initiatives dans les municipalités de Windsor et d’Amherstburg, et à créer et à tenir à jour un registre des personnes vulnérables.1 101 469 $
Commission des services policiers de Windsor Patrouille au centre-villeL’initiative vise à affecter quatre patrouilles au centre-ville de Windsor. Les huit agents auront pour mandat d’aiguiller les personnes dans le besoin vers les services de soutien appropriés (refuges, counseling, intervention d’urgence). Patrouillant à pied, à vélo ou en voiture, ces agents agiront comme première personne-ressource pour ces gens, et miseront sur les liens qu’ils ont établis avec les différents organismes de services sociaux pour leur donner l’aide dont ils ont besoin. Les agents joueront un rôle de premier plan dans les efforts policiers visant à s’attaquer à la crise des opioïdes touchant actuellement la municipalité.3 163 493 $
Commission des services policiers de Woodstock Agent de liaison avec les écoles secondairesLe financement permettra au service de police de Woodstock de maintenir en poste son agent de liaison avec les écoles secondaires et d’élargir son rôle, qui consiste à nouer des liens proactifs avec les membres du personnel et les quelque 3 000 élèves des cinq écoles secondaires locales. En outre, l’agent de liaison représentera le service de police à la table d’intervention locale, qui se veut un cadre solide regroupant des partenaires communautaires qui unissent leurs forces pour repérer les personnes à risque très élevé de préjudice et les aiguiller vers les ressources dont elles ont besoin.399 375 $
Commission des services policiers de Woodstock Équipe de mobilisation et d’intervention en santé mentaleLa subvention permettra au service de police de Woodstock et à ses partenaires (détachement de la Police provinciale de l’Ontario dans le comté d’Oxford et Association canadienne pour la santé mentale) de maintenir l’équipe de mobilisation et d’intervention en santé mentale, une initiative d’intervention mobile conjointe dans les situations impliquant une personne ayant un problème de santé mentale ou de dépendance, ou dans toute autre situation de crise. L’équipe vient en aide aux personnes en situation de crise ou présentant un problème chronique nécessitant une intervention à long terme en les aiguillant vers les bonnes ressources communautaires. Elle regroupe des cliniciens ayant des antécédents professionnels en travail social ou en sciences infirmières, et des agents de police qui ont reçu une formation en santé mentale.399 375 $

Bénéficiaires du financement des priorités locales de la région du Nord-Est

Organisme et nom du programmeDescription du programmeFinancement obtenu
Commission des services policiers d’Elliot Lake
Équipe mobile d’intervention en cas de crise et sensibilisation à la santé mentale
Le service de police d’Elliot Lake élargira son équipe mobile d’intervention en cas de crise et travaillera avec ses partenaires communautaires pour éliminer les obstacles à l’accès aux services de santé mentale et améliorer la prestation de services aux personnes ayant des problèmes de santé mentale qui ont des démêlés avec la police. Le financement servira aussi à renforcer la capacité des membres de l’équipe mobile pour qu’ils aident plus de personnes. Par ailleurs, le service de police d’Elliot Lake tiendra, en collaboration avec ses partenaires locaux, des activités de sensibilisation à la santé mentale et de promotion des ressources et services locaux offerts.225 000 $
Commission des services policiers d’Espanola Sécurité et bien-être communautairesLe financement servira à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan de sécurité et de bien-être communautaires. S’appuyant sur les données recueillies pour établir les statistiques de référence locales, ce plan visera à corriger les lacunes relevées, notamment par des programmes de sensibilisation destinés à la population en général, aux personnes âgées et aux jeunes.225 000 $
Commission de services policiers de Kirkland Lake
Approche collaborative aux services de santé mentale et de traitement des dépendances
Le détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Kirkland Lake resserrera ses liens avec les fournisseurs de services de santé mentale et de traitement des dépendances pour que les personnes en crise reçoivent les soins appropriés au bon moment. La subvention financera entre autres le salaire de l’agent de liaison en santé mentale du détachement, qui aura pour mandat de mettre sur pied une table d’intervention locale, de participer à la préparation d’une formation pour le personnel de première ligne intervenant auprès de personnes ayant des problèmes de santé mentale ou de dépendance, et de collaborer avec les fournisseurs de services concernés pour établir les protocoles d’aiguillage.67 500 $
Commission des services policiers de North Bay
Gateway Hub
Le Gateway Hub est une initiative fondée sur des données probantes qui a permis de repenser les rôles traditionnels et les interventions réactives à North Bay et dans le district de Nipissing. Il s’agit d’un forum regroupant divers organismes et employés de première ligne qui repèrent les personnes et les familles à risque. Pour répondre aux besoins uniques et immédiats de ces personnes et familles, le Gateway Hub s’attaque à leurs situations complexes et souvent risquées par une approche à plusieurs secteurs, donc en misant sur un engagement systémique.309 439 $
Commission des services policiers de North Bay Équipe mobile d’intervention en cas de criseL’équipe mobile d’intervention en cas de crise est le fruit d’un partenariat communautaire entre le Centre régional de santé et le service de police de North Bay. Son mandat est d’intervenir auprès des personnes et des familles en crise de santé mentale pour réduire les dangers immédiats pour elles ou d’autres membres de la communauté. L’équipe peut faire des évaluations psychiatriques sur le terrain et prendre la relève des agents de première ligne, qui peuvent ensuite répondre à d’autres appels prioritaires. Par ailleurs, elle coordonne les interventions dans les cas où un problème de santé mentale ou de dépendance est un facteur contributif, et offre une certaine stabilité, dans la mesure où les personnes en crise en viennent à connaître ses membres.309 183 $
Commission des services policiers de North Bay
Agent de liaison avec les écoles
Le programme d’agent de liaison avec les écoles du service de police de North Bay favorise la création et le maintien d’un environnement sûr et non menaçant pour les élèves, le personnel et les membres de la communauté scolaire. L’agent interagit avec les jeunes des écoles locales pour promouvoir une image positive de la police et favoriser leur participation à l’élaboration des stratégies de prévention du crime. Il présente une image visible et positive de l’application de la loi. Les agents sont appelés à donner des conférences et des présentations sur divers sujets : cyberintimidation, sextage, consommation de drogue et agressions sexuelles, pour ne nommer que ceux-là. Ils favorisent aussi les relations harmonieuses entre la police et les jeunes, et entre la police et l’administration scolaire.618 878 $
Commission des services policiers de Sault Ste. Marie
Unité de mobilisation communautaire – équipe d’intervention en cas de crise
agents de la sécurité communautaire et unité d’intervention et d’application de la loi axée sur la collectivité
L’unité de mobilisation communautaire collabore avec la population et divers services pour s’attaquer aux causes sous-jacentes du crime, échanger de l’information, intervenir en amont afin de réduire la victimisation et de renforcer la capacité locale. Pour ce faire, elle compte sur une équipe spécialisée d’agents de la sécurité communautaire affectés dans les écoles, les carrefours communautaires, différentes équipes d’intervention (équipe d’intervention en cas de crise, agent de la sécurité communautaire et unité d’intervention et d’application de la loi axée sur la collectivité) et le centre de documentation local.2 070 000 $
Commission des services policiers du Grand Sudbury
Équipe d’intervention en cas de violence sexuelle
Une vaste équipe d’intervention en cas de violence sexuelle sera créée dans la foulée du travail réalisé par l’équipe de réduction de la victimisation. Cette équipe comptera un coordonnateur de l’examen approfondi des cas d’agression sexuelle, un commis aux enquêtes, des membres du personnel civil et des enquêteurs de l’actuelle division des enquêtes criminelles responsables des cas de violence sexuelle ou des cas impliquant des délinquants à risque élevé, des jeunes à risque ou marginalisés et des délinquants sexuels. Elle mobilisera les partenaires communautaires pour empêcher les personnes vulnérables de devenir des victimes par une approche axée sur les victimes mettant l’accent sur la sensibilisation, les partenariats, l’éducation publique, la prévention et la protection.732 344 $
Commission de services policiers du Grand Sudbury Équipe d’engagement et d’intervention communautaires regroupant les acteurs suivants :
Agent de liaison et de mobilisation communautaire
Agents de liaison avec les écoles — engagement et mobilisation des jeunes en milieu scolaire
Personnel responsable de la sécurité communautaire – coordonnateurs de la sécurité des jeunes et coordonnateur de la liaison avec les personnes âgées
Unité d’intervention communautaire
Coordonnateur des bénévoles
Grâce à la collaboration et à la participation des associations, des entreprises et des particuliers qui s’occupent des problèmes locaux, le service de police du Grand Sudbury élaborera des stratégies communes pour s’attaquer aux causes sous-jacentes du crime et du désordre social en misant sur :
  • la collaboration avec divers partenaires communautaires en vue d’une intervention pour réduire les préjudices et améliorer le bien-être et la sécurité communautaires, par l’intermédiaire de l’agent de liaison et de mobilisation communautaire
  • les activités de prévention, de détection et d’intervention relatives au crime et au désordre social dans les écoles
  • les services de réduction de la violence et de planification de la sécurité qui s’adressent aux jeunes, tout en permettant l’établissement de relations positives
  • le soutien accru offert aux personnes âgées, dont celles qui s’égarent ou qui sont susceptibles d’être déclarées disparues
  • les programmes de bénévoles civils
1 234 246 $
Commission des services policiers du Grand Sudbury
Centre d’intervention communautaire du service de police
Le centre d’intervention communautaire revoit l’ordre de priorité des demandes de service et propose de nouvelles formes d’interventions policières, sans nuire à la confiance du public et à ses mécanismes de reddition de comptes, afin de réduire considérablement la charge d’appel en première ligne et de moderniser la prestation des services. Le financement permettra d’étendre les heures d’ouverture, d’accroître le nombre d’employés et d’affecter les ressources de façon plus efficace, afin d’intervenir là où le besoin est le plus criant.1 234 246 $
Commission de services policiers de Temiskaming Shores
Amélioration des mesures d’application de la loi en matière de criminalité de rue et de drogue
Le service de police utilisera son initiative d’amélioration des mesures d’application de la loi en matière de criminalité de rue et de drogue pour travailler avec des groupes locaux comme Échec au crime, Services d’aide aux victimes du Témiskaming et district, MADD, les conseils scolaires et le Comité de justice pour la jeunesse de Temiskaming Shores en vue de promouvoir les efforts de prévention en matière de criminalité de rue et de drogue.67 500 $
Commission des services policiers de Timmins
Mobilisation communautaire – table d’intervention, patrouille pédestre locale, équipe mobile d’intervention rapide en cas de crise et agent de liaison avec les Autochtones
Un agent de la sécurité communautaire soutiendra les efforts de la police pour lutter contre la crise locale des opioïdes. Cet agent participera à l’élaboration d’un plan global de sécurité et de bien-être communautaires visant l’adoption d’une approche proactive et collaborative pour déterminer les priorités locales, favoriser la sensibilisation et la mobilisation des personnes à risque, et cibler les stratégies à mettre en place pour régler la situation.1 395 000 $
Commission des services policiers de Nipissing Ouest
Affectation d’un agent de la sécurité communautaire à la crise des opioïdes, stratégie de santé mentale et sécurité et bien-être communautaires
La table d’intervention du comté de Lanark mettra en œuvre des stratégies pour trouver des façons d’intervenir plus rapidement auprès des personnes à risque, ainsi que des occasions de formation pour les policiers et les organismes afin d’améliorer la sécurité et le bien-être communautaires. Elle facilitera les consultations sur la préparation du nouveau plan en la matière.292 500 $

Bénéficiaires du financement des priorités locales de la région du Nord-Ouest

Organisme et nom du programmeDescription du programmeFinancement obtenu
Commission des services policiers de Dryden
Initiative de bien-être communautaire et d’amélioration des services communautaires
En collaboration avec les partenaires et intervenants locaux, les ressources, systèmes et réseaux communautaires seront améliorés afin de produire encore plus de résultats positifs pour la population de Dryden. L’initiative s’adressera surtout aux jeunes, renforçant leur sentiment d’inclusion, leur démontrant qu’ils peuvent s’impliquer et participer aux activités dans un milieu sûr qui promeut le bien-être et les activités saines, et soutenant ceux susceptibles d’avoir des problèmes de santé mentale ou de comportement en leur donnant accès à des services de santé mentale. Le financement servira aussi à mettre en œuvre le plan de bien-être communautaire.225 000 $
Commission des services policiers de Kenora
Équipe mobile d’intervention et de sensibilisation de Kenora
L’équipe mobile d’intervention et de sensibilisation, qui regroupe des membres du détachement de la Police provinciale de l’Ontario et des représentants du programme de santé mentale et de lutte contre les dépendances du Kenora Chiefs Advisory, offre des services d’intervention en cas de crise aux jeunes de 12 à 24 ans. Elle intervient auprès de jeunes en crise et tient régulièrement des rencontres dans les foyers de groupe et les centres d’éducation alternative pour s’assurer que les jeunes y reçoivent le soutien, les traitements et les services de consultation dont ils ont besoin. Elle propose en outre des exercices d’apprentissage liés à la nature et aux enseignements traditionnels pour soutenir les jeunes autochtones de la région. La subvention servira à financer cette initiative qui, depuis octobre 2017, a permis de venir en aide à plus d’une centaine de jeunes de Kenora et des communautés autochtones environnantes.675 000 $
Commission des services policiers de Red Lake
Table d’intervention CIRCLE de Red Lake et élaboration d’un plan de sécurité et de bien-être communautaires
La subvention soutiendra le travail de la table d’intervention, communauté, intervention, réponse, collaboration, liens et engagement (CIRCLE) de Red Lake, qui regroupe des représentants de divers services de soutien locaux en vue de réduire les situations comportant des risques, et permettra l’ajout d’un consultant externe qui participera à l’élaboration d’un plan de sécurité et de bien-être communautaires qui répondra aux besoins locaux.157 500 $
Commission des services de police de Shuniah
Affectation d’un agent de première ligne à l’application de la loi
Un agent de liaison de première ligne s’occupera, avec la municipalité, des priorités locales et répondra aux besoins d’application de la loi. Il mettra en œuvre le plan de sécurité et de bien-être communautaires et s’assurera que les initiatives répondent efficacement aux besoins en développement social, en prévention, en intervention axée sur le risque et en intervention en cas d’incident.157 500 $
Commission des services policiers de Sioux Narrows-Nestor Falls
Agent de la sécurité communautaire
Un agent de la sécurité communautaire à temps plein visitera les écoles locales, organisera des événements pour les élèves et tiendra hebdomadairement des journées portes ouvertes pour favoriser les liens entre la population et le détachement local de la Police provinciale de l’Ontario. Tout cela lui permettra de discuter de différentes priorités locales avec le public.157 500 $
Commission des services policiers de Thunder Bay
Projet d’équipe mobile conjointe d’intervention en cas de crise
L’équipe mobile conjointe d’intervention en cas de crise regroupera divers partenaires qui interviendront auprès de personnes ayant des problèmes de santé mentale ou de dépendance qui sont en crise. Lancé en 2018, en partenariat avec le volet local de l’Association canadienne pour la santé mentale et le Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay, le projet sera bonifié pour offrir une formation en santé mentale aux agents du service de police ainsi qu’une formation poussée en intervention d’urgence aux travailleurs et aux agents membres de l’équipe. Après la formation, les agents seront à même d’intervenir adéquatement dans les situations de crise.979 911 $
Commission des services policiers de Thunder Bay
Projet de santé et sécurité sur les cours d’eau (projet Floodway)
Le projet Floodway, qui regroupe plusieurs partenaires de la sécurité publique et des services de police communautaire, vise à répondre à la recommandation 115 de l’enquête sur les décès de sept jeunes autochtones. La subvention permettra d’affecter des agents de police de première ligne sur cinq cours d’eau de Thunder Bay pour repérer les personnes intoxiquées sur ou à proximité des plans d’eau, leur venir en aide et éviter qu’elles ne se blessent.979 911 $

Projets bénéficiant du volet de financement des priorités provinciales

De 2019 à 2022, nous investirons quelque 14 millions de dollars dans 18 projets dans l’ensemble de l’Ontario qui appuient les priorités provinciales en matière de sécurité communautaire. De 2020 à 2022, nous investirons quelque 2,8 millions de dollar dans 17 autres projets (donc sur deux ans).

Bénéficiaires de subventions du volet de financement des priorités provinciales

Organisme et nom du programmeDescription du programmeFinancement obtenu
Service de police de Brantford
Stratégie coordonnée de lutte contre la traite des personnes
En partenariat avec plusieurs secteurs, le service de police de Brantford lance une stratégie globale de lutte contre la traite des personnes afin de repérer les victimes et les personnes à risque de le devenir pour réduire la victimisation. Afin de soutenir cette stratégie, le service de police formera une équipe multidisciplinaire de lutte contre la traite des personnes qui aura pour mandat de penser les services de soutien qui seront offerts aux victimes et aux personnes à risque. Les agents qui feront partie de cette équipe recevront une formation poussée. En outre, le SPB créera un poste de responsable des communications dont le titulaire sera chargé d’élaborer et de mettre en œuvre des campagnes de sensibilisation dans les médias sociaux pour empêcher le recrutement et l’exploitation des élèves du secondaire par ceux qui font la traite des personnes. La subvention permettra aussi l’acquisition d’équipements et de technologies de surveillance de pointe qui faciliteront le repérage et le secours des victimes ainsi que le dépôt de poursuites contre les contrevenants.1 537 464 $
Commission de services policiers de Brockville
Renforcer l’engagement en faveur d’une sécurité accrue pour Brockville – initiative communautaire d’intervention contre le crime
Le crime organisé, la violence chez les jeunes, les bandes criminalisées, la drogue et la traite des personnes arrivent en tête des enjeux de sécurité communautaire à Brockville. L’initiative vise à répondre à ces priorités par la création d’une unité communautaire d’intervention contre le crime formée de deux agents, ce qui améliorera la capacité d’analyse des renseignements du service de police et permettra l’offre d’une formation spécialisée sur le renseignement aux membres de l’unité.399 858 $
Commission des services policiers de Cornwall
Initiative Beyond One Percent – Cornwall, Ontario
Le service de police de Cornwall lancera une initiative de lutte contre le crime regroupant différents territoires et secteurs afin de cibler les groupes criminels, notamment ceux prenant part à la violence armée, au trafic de drogue et à la traite des personnes. Aux méthodes traditionnelles de collecte de renseignements – sources, surveillance, enquêtes policières — se grefferont de nouveaux outils d’analyse et équipements de surveillance. Cette initiative permettra au service de police d’optimiser ses ressources et d’épauler les agents de première ligne dans l’exercice de leurs fonctions.599 315 $
Commission des services policiers du comté de Brant
Amélioration des interventions policières auprès des victimes de violence sexuelle par la formation, l’établissement de partenariats et une accessibilité accrue
Afin de mieux accompagner les victimes de violence et de harcèlement sexuels, le détachement de la Police provinciale de l’Ontario dans le comté de Brant offrira une formation poussée aux agents pour les aider à parfaire leurs connaissances sur le sujet et sur les programmes communautaires et processus d’aiguillage qui permettront aux victimes d’avoir accès à des services. L’initiative sensibilisera aussi les partenaires communautaires sur le processus d’enquête mené par les policiers à la suite d’allégations d’agression sexuelle, pour les aider à mieux soutenir les survivantes et les survivants.19 600 $
Commission des services policiers de Durham
Soutien à la stratégie de lutte contre les bandes criminalisées, les fusillades, la possession illégale d’armes à feu et le trafic d’armes à feu du service de police régional de Durham
L’unité de lutte contre les crimes relatifs aux armes à feu et aux bandes criminalisées du service de police régional de Durham continuera d’user de différentes stratégies d’enquête fondées sur les renseignements pour cibler les bandes criminalisées, les trafiquants de drogue, les groupes du crime organisé et les personnes qui possèdent illégalement une arme ou en font le trafic. La stratégie actuelle vise à renforcer les mesures d’application de la loi et à accroître les activités de sensibilisation et de prévention.2 088 142 $
Commission des services policiers du Grand Sudbury
Équipe intégrée de lutte contre le crime
L’équipe intégrée de lutte contre le crime vise à contrecarrer, prévenir et réduire les activités des bandes criminalisées et la traite des personnes. Elle regroupe différentes unités : introductions par effraction et vols qualifiés, cybercrime, contrôle des stupéfiants et renseignements criminels. Elle travaille en collaboration avec d’autres partenaires des services policiers et organismes communautaires de l’Ontario dont le mandat est de soutenir les survivants de la traite des personnes.1 093 372 $
Commission des services policiers de Guelph
Plus forts ensemble – prévenir la violence et assurer le bien-être communautaire par la collaboration locale
Le projet Plus forts ensembles est le fruit d’un partenariat entre le service de police de Guelph, les services aux victimes de Wellington, le Child Witness Centre, l’Hôpital général de Guelph et Women in Crisis. Ce partenariat vise à réduire la violence et le harcèlement sexuels ainsi que la traite des personnes par diverses mesures de prévention, de sensibilisation et d’application de la loi. Par exemple, une initiative visera à améliorer l’expérience des victimes durant le processus d’enquête. Elle comprendra une formation poussée pour les agents du service de police et l’aménagement d’une « salle d’entrevue calmante » afin de rendre le processus d’entrevue plus agréable et ainsi d’améliorer l’issue de l’enquête.895 280 $
Commission des services policiers de Kincardine
Amélioration des activités de sensibilisation et d’engagement du public pour prévenir la victimisation et soutenir les victimes et les survivant-e-s de violence et de harcèlement sexuels ainsi que de la traite des personnes
La Commission des services policiers de Kincardine, Women’s House (Bruce et Grey) et Violence Prevention Grey Bruce ont uni leur force pour accroître les activités de sensibilisation et de formation du public sur les problèmes grandissants de la violence et du harcèlement sexuels ainsi que de la traite des personnes dans la municipalité. Une équipe formée d’agents et d’un travailleur de soutien à temps partiel aura pour mandat d’élaborer des campagnes d’éducation publique sur la violence et le harcèlement sexuels destinées aux parents et aux jeunes, ainsi que des campagnes ciblant le secteur des services, comme les hôtels, les restaurants et les bars, pour expliquer les signes de la traite des personnes. Le financement servira aussi à l’achat d’équipement.87 050 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de Niagara
Soutien aux survivant-e-s de la traite des personnes – initiative d’intervention communautaire de Niagara
En partenariat avec Victim Services Niagara et le YWCA de Niagara, le service de police de la municipalité offre aux victimes de la traite des personnes les services et l’aide dont elles ont besoin. Le projet repose sur une équipe d’enquêteurs spécialement formés, étroitement épaulés par un réseau d’intervenants spécialisés dans les situations de crise et de ressources communautaires (refuges d’urgence, services de consultation, planification de la sécurité, logement de transition). Le partenariat soutiendra la nouvelle unité de lutte contre la traite des personnes et les activités de première ligne, et offrira une expertise d’enquête.856 170 $
Commission des services policiers de Perth
Approches collaboratives à l’égard de la participation des survivantes et des survivants
Les approches collaboratives à l’égard de la participation des survivantes et des survivants visent à encourager plus de personnes survivant à la violence et au harcèlement sexuels à dénoncer les crimes dont elles ont été victimes, et à améliorer les interventions auprès d’elles. Ces approches misent sur la défense des droits des victimes, la mobilisation des survivants et l’amélioration de la formation, et comprennent la création d’un poste d’intervenant en faveur des victimes pour aider ces dernières à obtenir l’aide dont elles ont besoin (soutien en cour, counseling en cas de crise). Elles prévoient aussi de la formation supplémentaire pour les partenaires et agents, et invitent les victimes à parler de leur expérience dans une vidéo destinée à la formation des agents.166 650 $
Commission des services policiers de Peterborough
Unité spéciale d’aide aux victimes
Le service de police de Peterborough a créé une unité spéciale d’aide aux victimes afin de redoubler d’efforts pour lutter contre la traite des personnes, l’exploitation des enfants, les mauvais traitements à l’égard des personnes âgées, la violence conjugale ainsi que la violence et le harcèlement sexuels. Le financement servira à l’embauche de personnel et à l’acquisition de nouvelles technologies de génération de données. Le personnel s’occupera de la gestion de tous les cas et accompagnera les victimes, du début du processus d’enquête jusqu’à la fin du procès.832 692 $
Commission de services policiers de Sarnia Lutte commune contre la traite des personnesLa subvention servira à affecter deux agents du service de police de Sarnia au dossier de la traite des personnes. Leur mandat consistera à dépister les lieux utilisés pour la traite des personnes (hôtels, motels, résidences privées) et à repérer les victimes. Ces agents offriront aux victimes un soutien complet, notamment de l’aide pour qu’elles quittent le milieu, et les aiguilleront vers les services sociaux nécessaires.207 380 $
Commission des services policiers de Strathroy-Caradoc CercleLe service de police de Strathroy-Caradoc continuera de travailler avec le Women’s Rural Resource Centre et de siéger à plusieurs groupes de lutte contre la traite des personnes. Il élargira aussi son programme de sensibilisation dans les écoles élémentaires et secondaires pour sensibiliser les élèves à la traite des personnes.195 000 $
Commission des services policiers de St. Thomas
Amélioration du soutien policier aux victimes et aux survivants de la traite des personnes
Le service de police de St. Thomas collabore avec plusieurs organismes communautaires afin de mieux soutenir les survivants de la traite des personnes durant le processus d’enquête. La subvention servira à offrir de la formation continue aux agents de première ligne afin qu’ils acquièrent les connaissances et les compétences nécessaires pour accompagner les survivants, à affecter un nouvel agent de police à la criminalité de rue, à fournir les ressources nécessaires à la conservation du poste d’enquêteur des crimes technologiques et à élaborer une campagne de sensibilisation dans les médias sociaux pour inviter le public à devenir un partenaire actif du service de police dans les dossiers de traite des personnes.870 417 $
Commission des services policiers de Thunder Bay
Partenariat pour mettre fin à la traite des personnes
En partenariat avec la Thunder Bay Coalition to End human trafficking, qui regroupe 25 organismes de soutien aux victimes, le service de police de Thunder Bay (SPTB) lance une initiative globale de lutte contre la traite des personnes. Celle-ci comprend la création d’une unité de lutte contre la traite des personnes ainsi que l’élaboration et la mise en œuvre d’une vaste campagne de sensibilisation pour expliquer aux secteurs de l’hôtellerie, des finances et du transport les signes de la traite des personnes. Grâce au financement, le SPTB pourra aussi former les agents et les travailleurs en situation de crise qui font partie des équipes mobiles conjointes d’intervention en situation de crise et aménager une salle d’entrevue calmante pour offrir aux victimes et aux survivants un lieu accueillant pour signaler un crime.804 663 $
Commission des services policiers de Timmins
Lutte contre le problème grandissant de la traite des personnes à Timmins par l’application de la loi, la sensibilisation, la formation et l’établissement de partenariats locaux
Le service de police de Timmins mettra sur pied une unité de lutte contre la traite des personnes qui mènera des enquêtes, favorisera la sensibilisation à la traite des personnes, principalement dans le secteur de l’hôtellerie, et offrira de la formation poussée sur le sujet aux agents de police. L’unité sera aussi chargée d’établir et d’entretenir des partenariats avec les intervenants locaux.432 072 $
Commission des services policiers de Waterloo
Initiative de collecte de renseignements sur les bandes criminalisées et d’application de la loi
Vu l’augmentation de la violence associée aux bandes criminalisées dans la région de Waterloo, le service de police régional de Waterloo affectera quatre agents à temps plein ainsi qu’un superviseur et un analyste des renseignements à temps partiel pour soutenir la collecte de renseignements et les mesures d’application de la loi. Pour ce faire, l’équipe adoptera une approche en plusieurs volets qui mettra à profit ses partenariats avec d’autres corps de police, des agents de liaison avec les écoles, des associations communautaires et des conseils scolaires en vue de cibler les jeunes qui sont membres d’une bande criminalisée ou à risque de le devenir, et d’intervenir pour les recadrer ou les dissuader de rejoindre ses rangs.1 049 032 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de York
Projet Tourmaline
Le projet Tourmaline est le fruit d’un partenariat intégré entre différents secteurs qui vise à s’attaquer à la violence armée, aux bandes criminalisées, à la violence et au harcèlement sexuels, et à la traite des personnes. Grâce au projet, les policiers peuvent faire les liens qui s’imposent entre la violence associée aux bandes criminalisées et la traite des personnes dans la région de York afin de soutenir efficacement les efforts de prévention et de détection précoce des risques. Le projet prévoit des partenariats avec les Premières Nations.2 088 142 $

Projets bénéficiant du volet de financement des priorités provinciales (2020-2022)

Bénéficiaires de subventions du volet de financement des priorités provincialess

Organisme et nom du programmeDescription du programmeFinancement obtenu
Commission des services policiers d’Aylmer
Formation et équipement pour l’amélioration de l’aide policière aux victimes et aux survivant-es de violence conjugale et sexuelle
Le service de police d’Aylmer poursuit sa collaboration avec plusieurs organismes communautaires dans le but d’améliorer les interactions avec les survivantes et les survivants de violence conjugale et sexuelle, de même que l’expérience de ces personnes. Le financement octroyé à cette initiative contribuera à la prestation de formation continue aux agents de police de première ligne, pour que ces derniers acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour adopter une approche axée sur les victimes lorsque vient le temps de soutenir les survivantes et les survivants. En outre, le financement aidera à actualiser les salles d’interrogatoire du service de police afin d’en faire un environnement accueillant pour les victimes venues signaler une agression. Finalement, un montant du financement sera alloué à la conception d’une campagne ciblée dans les médias sociaux visant à sensibiliser le public à l’égard de la collaboration de la population avec la police, afin de lutter contre la violence conjugale et sexuelle.191 692 $
Commission des services policiers de Barrie
Toutes les voix comptent – cadre pour les enquêtes sur la violence sexuelle faite aux enfants et aux jeunes
Le service de police de Barrie ainsi que ses partenaires élaboreront un cadre révolutionnaire garantissant que l’intervention du service, en cas de plainte de violence sexuelle et de traite des personnes visant un enfant ou un jeune, soit coordonnée, efficace et axée sur les victimes. Pour l’élaboration du cadre, le SPB collaborera avec des spécialistes en la matière provenant d’organismes policiers et communautaires ainsi que du milieu universitaire, comme The Hospital for Sick Children et la société de l’aide à l’enfance de la région. De plus, le SPB fera usage de l’expérience accumulée lors de sa contribution à la création du Cadre canadien d’intervention policière collaborative en matière de violence sexuelle dans l’élaboration de son nouveau guide des pratiques exemplaires.175 000 $
Commission des services policiers de Bradford West Gwillimbury & Innisfil (South Simcoe)
En vue – pour lutter contre la traite des personnes et la violence sexuelle : une initiative novatrice du service de police de South Simcoe
Au cours des dernières années, les villes d’Innisfil et de Bradford West Gwillimbury ont vu une augmentation des activités liées à la traite des personnes, aux drogues et aux bandes criminalisées. Le financement octroyé à cette initiative permettra au service de police de South Simcoe d’accroître la capacité de son unité des crimes contre la personne. Un enquêteur y sera nommé pour se consacrer aux activités de renseignement, d’enquête et d’application de la loi en lien avec les crimes à caractère sexuel. L’objectif est de renforcer l’assise stratégique de l’unité des crimes contre la personne en mettant en œuvre des activités importantes d’élaboration de programmes, comme la création d’un cadre stratégique.150 500 $
Commission des services policiers de Chatham-Kent
Projet SAFE
En partenariat avec les Services aux victimes de Chatham-Kent et d’autres importants partenaires communautaires locaux et provinciaux, le service de police de Chatham-Kent élaborera, lancera et implantera une stratégie globale axée sur quatre piliers, visant à s’attaquer à la violence sexuelle et au harcèlement dans la collectivité. La stratégie sera fondée sur la formation des superviseurs de première ligne, afin qu’ils disposent des compétences nécessaires pour gérer les cas dans les premières étapes d’une enquête, de même que sur la sensibilisation du public à la traite des personnes au moyen des médias sociaux et en collaborant avec les écoles. Le financement octroyé contribuera également à rehausser le soutien offert aux victimes et aux survivants, et à actualiser l’équipement du service afin d’accroître sa capacité à recueillir, obtenir et présenter les meilleures preuves possible devant les tribunaux.195 476 $
Commission des services policiers du comté de Wellington
Initiative collaborative We stand with you/Nous sommes avec vous
Le service de police du comté de Wellington et ses partenaires élaboreront une approche collaborative, coordonnée et multisectorielle visant à soutenir les victimes et les survivants de violence sexuelle, de harcèlement et de traite des personnes. L’initiative portera sur l’établissement et le maintien de relations avec les partenaires importants de la collectivité, dans le but d’offrir un soutien adéquat aux victimes. Le financement contribuera également à offrir de la formation, tant aux agents de police qu’aux partenaires communautaires, sur des sujets comme les approches tenant compte des traumatismes et l’accès aux ressources destinées aux victimes. L’initiative prévoit aussi une composante éducative pour permettre à la collectivité en général de jouer un meilleur rôle dans la lutte contre la violence sexuelle, le harcèlement et la traite des personnes.160 240 $
Commission de services policiers de Gananoque
Ouvrir la voie – une initiative du service de police de Gananoque
Le financement octroyé à cette initiative permettra au service de police de Gananoque d’embaucher un enquêteur à temps plein pour assurer une collecte efficace de renseignements et partager ces derniers avec les principaux partenaires du secteur de la justice; effectuer des analyses de la criminalité; collaborer avec d’autres services de police et partenaires du secteur de la justice pour des actions concertées dans les domaines de la traite des personnes, de l’exploitation d’enfants sur Internet, de la pornographie juvénile et de la corruption d’enfant; et mener des enquêtes en lien avec la violence et le harcèlement sexuels.156 213 $
Commission des services policiers de Hamilton
Série pour la participation des jeunes du service de police de Hamilton
En partenariat avec le YMCA de Hamilton, la stratégie de mobilisation des jeunes de la Cité de Hamilton et Xperience Annex, le service de police de Hamilton lance un nouveau programme de mobilisation visant à orienter et encourager les jeunes à risque âgés de 12 à 18 ans qui éprouvent des difficultés à trouver leur place dans la communauté. Grâce au programme, les jeunes pourront assister à des présentations sur la traite des personnes, les armes à feu et les bandes criminalisées, les vices et les drogues ainsi que les médias sociaux. Le financement octroyé sera utilisé pour coordonner la création et la mise en œuvre du programme ainsi que pour fournir une aide supplémentaire à la collectivité de Hamilton par l’embauche d’un intervenant auprès des jeunes en transition dans la lutte contre la traite des personnes et d’un agent de soutien dans le contexte de la cour à temps partiel. Par des activités de sensibilisation et de prévention, l’intervenant auprès des jeunes en transition et contre la traite des personnes appuiera les jeunes réintégrant l’école après avoir survécu à la traite des personnes, et ce, en collaboration avec les conseils scolaires locaux.147 800 $
Commission des services policiers de Hamilton
Initiative de prévention et d’intervention auprès des jeunes
Le service de police de Hamilton ainsi que la Société John Howard de Hamilton, Burlington et sa région travailleront de concert dans l’utilisation d’une approche dans un modèle de prestation intégrée de services impliquant divers programmes visant à améliorer la sécurité et le bien-être de la collectivité. L’initiative de prévention et d’intervention auprès des jeunes sera axée sur la programmation, les mesures de soutien et les services de gestion des cas pour les jeunes à risque et à risque élevé de la 6e, 7e et 8e années ainsi que leur famille. La prestation du programme se fera en personne ou de façon virtuelle, au besoin, et aura lieu dans la collectivité en partenariat avec les conseils scolaires, le but étant d’aider les jeunes à rectifier des schémas de pensée criminogènes et à développer des comportements sociaux positifs.160 281 $
Commission des services policiers de Kingston
Éradiquer l’exploitation des enfants sur Internet
Le financement octroyé à cette initiative aidera le service de police de Kingston à rémunérer un agent d’enquête à temps partiel qui concentrera ses efforts sur les crimes d’exploitation d’enfants sur Internet. L’enveloppe contribuera également à l’achat d’outils technologiques essentiels.112 698 $
Commission des services policiers de Lambton
Projet 1 de 3 : Programme de déjudiciarisation à l’intention des jeunes – inculpation préalable en cas d’agression sexuelle
Le service de police de Lambton lance un programme de soutien, nouveau et innovant, qui sera axé sur les jeunes âgés de 12 à 17 ans accusés d’infractions d’ordre sexuel. Ce programme les tiendra responsables de leurs actes jusqu’à un certain degré si des accusations n’ont pas été portées, et les informera des conséquences de leurs gestes dans l’espoir d’éviter le récidivisme. Le programme apportera également son soutien dans la guérison des victimes d’infractions à caractère sexuel.200 000 $
Commission des services de police de London
Armes à feu et bandes criminalisées – Interventions par l’application de la loi
Le financement octroyé à cette initiative permettra la réorganisation interne de certaines unités opérationnelles de la division des enquêtes criminelles du service de police de London, dans le but de déployer les ressources de façon plus efficace afin de s’attaquer plus précisément aux crimes et à la violence auxquels fait face la population (armes à feu, bandes criminalisées et trafic de stupéfiant, entre autres). Dans le cadre de ce modèle, le financement contribuera à rémunérer un enquêteur, faisant partie de l’unité pour les armes à feu et les bandes criminalisées, afin d’accroître la capacité du service de police à améliorer la sécurité communautaire, et ce, par des projets à court terme, des interventions et des partenariats communautaires. Ces projets sont orientés vers la dissuasion et la répression des bandes criminalisées dans des secteurs de la ville nécessitant des ressources. Aussi, l’unité mobilisera les jeunes à risque de la collectivité en leur offrant des services de soutien social, en recueillant des renseignements et en créant des réseaux avec des organismes gouvernementaux et communautaires pour aider le service de police de London à mieux lutter contre les activités criminelles dans la collectivité.118 351 $
Commission des services policiers d’Orangeville
Octroi de ressources au détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Dufferin et formation des agents pour la lutte contre la traite des personnes
Le financement octroyé à cette initiative contribuera au lancement d’un programme d’enseignement de deux ans conçu pour fournir de la formation et des cours en ligne, en collaboration avec des partenaires multisectoriels, à propos de la lutte contre la traite des personnes. En tout, 69 agents de police sont visés par ce programme. Une fois formés, ceux-ci auront les connaissances et les compétences nécessaires pour mener des enquêtes sur la traite des personnes, traduire les contrevenants devant les tribunaux, et identifier et protéger les victimes.120 202 $
Commission de services policiers d’Orillia
Riposte simplifiée et collaborative contre la violence sexuelle
Le détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Orillia restructurera sa gestion des enquêtes pour agression sexuelle pour adopter une approche axée sur les victimes, et embauchera un agent à temps plein pour superviser les premières étapes de la gestion des cas avant le transfert à l’équipe d’enquête. Le financement aidera également à concevoir un atelier d’une journée pour les membres du détachement de police sur la meilleure façon de gérer les cas de violence sexuelle. De plus, l’enveloppe servira à réaménager les salles d’interrogatoire, afin d’offrir un environnement plus accueillant aux victimes lorsqu’elles relatent leur agression.175 411 $
Commission des services policiers de la municipalité régionale de Halton
Unité de lutte contre la traite des personnes
La police régionale de Halton a établi un plan robuste à volets multiples pour lutter contre la traite des personnes, qui est un enjeu de sécurité publique croissant dans la région. Le financement sera utilisé pour garantir que l’unité contre les stupéfiants et la traite des personnes, la composante principale du plan, puisse poursuivre ses activités. Avec cinq officiers consacrés exclusivement aux enquêtes sur la traite des personnes et aux actions visant à tirer un trait sur ce type d’activité, l’unité joue un rôle central dans la lutte de la police régionale de Halton contre la traite des personnes. Le plan prévoit également la prestation de formations visant à sensibiliser les patrouilleurs de première ligne aux enquêtes se rapportant à la lutte contre la traite des personnes, et le maintien d’un service de soutien en cas d’urgence 24 heures sur 24 qui apporte aux survivants du soutien émotionnel et l’accès d’urgence à de l’hébergement et à des vêtements, en plus de répondre à leurs autres besoins personnels.200 000 $
Commission des services policiers de la ville de Collingwood
Application de la loi et répression de la violence liée aux armes à feu et aux bandes criminalisées ainsi qu’au trafic de stupéfiants à Collingwood et dans la ville de Blue Mountains, outre un programme d’éducation et de sensibilisation
Le financement octroyé à cette initiative aidera le service de police Collingwood à se doter d’outils plus performants pour faire le suivi des déplacements des bandes criminalisées ainsi que du trafic de stupéfiants lors d’opérations de surveillance. Le service de police de Collingwood sensibilisera également les jeunes âgés de 13 à 18 ans, au cours d’une série de conférences, à propos de la violence liée aux armes à feu et aux bandes criminalisées et à propos de l’abus de substance.153 307 $
Commission des services policiers de Windsor
Sensibiliser, prévenir, appliquer la loi et soutenir
Le financement octroyé à cette initiative aidera le service de police Windsor à s’attaquer à la traite des personnes et à la violence liée aux armes à feu et aux bandes criminalisées au moyen d’une approche en trois volets : la sensibilisation et la prévention, l’application de la loi et le soutien aux victimes. Le premier volet consiste en un programme de sensibilisation et de prévention pour les jeunes femmes vivant dans des foyers de groupe, qui risquent particulièrement d’être attirées dans la traite des personnes. Le deuxième volet est composé d’une série d’enquêtes axées sur le renseignement visant à détecter les contrevenants et les victimes de traite des personnes. Finalement, le troisième volet fournit aux victimes des stratégies et le soutien dont elles ont besoin pour échapper à la traite des personnes.200 000 $
Commission des services policiers de Woodstock
Unité spéciale d’aide aux victimes
En collaboration avec les principaux partenaires communautaires, le service de police de Woodstock met sur pied une unité spéciale d’aide aux victimes pour soutenir les victimes de la traite des personnes, de la violence conjugale, de l’exploitation des enfants et de mauvais traitements à l’égard des personnes âgées. L’unité, qui est constituée de deux agents et d’un analyste judiciaire à temps partiel, sera dédiée à la coordination, aux enquêtes et au suivi des infractions s’inscrivant dans ces catégories. L’unité travaillera en étroite collaboration avec l’unité d’exploitation des enfants sur Internet du service de police de Woodstock ainsi qu’avec le coordonnateur de la lutte contre la violence conjugale et des partenaires communautaires afin de veiller à répondre aux besoins des victimes.200 000 $

Subvention ontarienne pour les systèmes de télévision en circuit fermé

La Subvention ontarienne pour les systèmes de télévision en circuit fermé est un programme provincial lancé en août 2020 qui aide les services de police à élargir la portée de tels systèmes afin de décourager les activités criminelles et de renforcer la sécurité publique. Cette subvention, qui s’inscrit dans la Stratégie de lutte contre les bandes criminalisées, les armes à feu et la violence de l’Ontario, représente un investissement de 6 millions de dollars sur trois exercices.

Il est possible de présenter une demande pour chacun des trois exercices suivants :

  • 2020-2021 (appel de demandes terminé)
  • 2021-2022 (appel de demandes terminé)
  • 2022-2023 (appel de demandes prévu pour la fin de l’automne 2022)

Les demandeurs admissibles comprennent :

  • les services de police municipaux
  • les services de police des Premières Nations
  • la Police provinciale de l’Ontario

Les endroits non couverts par la Police provinciale de l’Ontario (OPP) peuvent présenter une demande par région (région du Centre, région de l’Est, région du Nord-Est, région du Nord-Ouest et région de l’Ouest) par l’intermédiaire du quartier général de l’OPP.

Il est possible de présenter une demande pour chacun des trois exercices :

  • 2020-2021 (exercice clos)
  • 2021-2022
  • 2022-2023

Pour 2021-2022, plus de 1 million de dollars ont été alloués à neuf services de police. Les bénéficiaires doivent payer au moins 50 p. 100 du coût total d’un projet, jusqu’à concurrence de 200 000 $.

Bénéficiaires de la Subvention ontarienne pour les systèmes de télévision en circuit fermé en 2021-2022

Service de police et nom du programmeDescription du projetContribution du ministère
Service de police de Barrie
Projet Lima
Ces dernières années, le centre-ville de Barrie a été confronté à une augmentation de la criminalité, notamment de la violence liée aux armes à feu et aux bandes criminalisées. Pour faire face à la situation, le service de police de Barrie accroîtra le recours à un système de télévision en circuit fermé dans l’ensemble de la ville et renforcera sa capacité de téléchargement de séquences à haute définition pour mieux identifier les suspects et les véhicules, et déterminer la chronologie des faits ainsi que les allées et venues des suspects. Il fournira une formation supplémentaire à ses agents de première ligne afin de s’assurer que cette technologie est pleinement utilisée tout au long des enquêtes. Une telle mise à niveau aidera ce service de police à s’appuyer davantage sur les systèmes de télévision en circuit fermé pour intervenir et prévenir les crimes liés aux bandes criminalisées dans le centre-ville de Barrie.Financement de 200 000 $
Service de police régional de Durham
Projet communautaire visant l’installation de caméras cachées
Les caméras publiques cachées sont des caméras vidéo placées de manière à être perçues par le public. Elles deviennent un outil de surveillance de plus en plus essentiel pour repérer des crimes liés aux armes à feu et aux bandes criminalisées, et pour en identifier les suspects. Le service de police régional de Durham cherche à collaborer avec des partenaires communautaires municipaux afin d’appuyer l’installation de caméras supplémentaires dans les espaces publics.Financement de 170 091,50 $
Service de police de Gananoque
Projet Gateway
Les activités criminelles organisées, la traite de personnes ainsi que la consommation et le trafic croissants de drogues illégales font partie des problèmes de sécurité publique qui ont augmenté à Gananoque ces dernières années. Le service de police municipal établira une présence au moyen d’un système de télévision en circuit fermé dans l’ensemble de la ville afin d’obtenir des renseignements sur les mouvements des suspects à l’intérieur et à la sortie de Gananoque. Grâce à l’acquisition d’un équipement de télévision en circuit fermé qui sera déployé à des endroits stratégiques, le service de police de Gananoque sera en mesure de capturer des séquences essentielles pour bien identifier des suspects et repérer des activités criminelles.Financement de 51 138 $
Service de police régional de Niagara
Stratégie de lutte contre la violence liée aux armes à feu et aux bandes criminalisées
St. Catharines et Niagara Falls sont devenues des points chauds de la criminalité, car un nombre croissant de bandes criminalisées de la région du Grand Toronto se livrent à des activités illicites dans la région de Niagara. Le renforcement de la capacité et l’élargissement de la couverture au moyen de systèmes de télévision en circuit fermé aideront le service de police régional de Niagara à recueillir des numéros de plaque d’immatriculation et à identifier et traduire en justice des individus.Financement de 48 691,88 $
Service de police de la nation Nishnawbe-Aski
Projet Vision
s/oFinancement de 6 047,50 $
Détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Bracebridge
Ville de Gravenhurst – Projet de systèmes de TCF de la Police provinciale de l’Ontario 2021-2022
Le service de police du Grand Sudbury élargira son système de surveillance par télévision en circuit fermé dans les zones où sont en hausse les cas de violence liée aux armes à feu et aux bandes criminalisées associés à la drogue ou à la traite des personnes. Cette technologie facilitera aussi la saisie de drogues illicites, d’armes à feu prohibées et de produits de la criminalité. Les preuves récoltées grâce au système du Grand Sudbury contribueront aussi aux enquêtes d’autres services de police, vu la nature multiterritoriale des activités liées aux bandes criminalisées.Financement de 50 000 $
Détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Fort Frances
Amélioration de la vidéosurveillance du centre-ville de Fort Frances
Le système de vidéosurveillance actuel de Fort Frances est décentralisé et désuet. De plus, il ne répond pas adéquatement aux préoccupations actuelles de la ville en matière de sécurité communautaire, à savoir la hausse des activités criminelles. Les incidents liés aux drogues ont presque doublé entre 2019 et 2020. En partenariat avec la municipalité, le détachement de la Police provinciale de l’Ontario à Fort Frances remplacera les caméras de vidéosurveillance autonomes existantes par un système centralisé, augmentera la capacité de vidéosurveillance dans le centre-ville de Fort Frances et rendra les fichiers de surveillance facilement disponibles et accessibles à la Police provinciale de l’Ontario.Financement de 170 000 $
Service de police de Toronto
Augmentation de la capacité des systèmes de télévision en circuit fermé
L’expansion de la surveillance au moyen de systèmes de TCF par le service de police de Toronto vise à augmenter le nombre d’appareils installés dans la ville et à remplacer ceux à la fin de leur vie utile. Le financement permettra de disposer d’une capacité de serveur appropriée pour prendre en charge ces systèmes. Grâce à cette expansion, le service de police de Toronto pourra davantage s’attaquer aux problèmes prioritaires comme la violence, notamment dans les bandes de jeunes, et dissuader la criminalité dans un plus grand nombre de quartiers. La technologie des systèmes de télévision en circuit fermé s’avère cruciale pour fournir des outils d’enquête supplémentaires et améliorer les capacités de gestion des incidents, y compris l’intelligence situationnelle et la visualisation.Financement de 200 000 $
Service de police de Windsor
Projet de caméras de circulation de Windsor
Le service de police de Windsor a commencé à moderniser le système municipal de caméras de circulation en 2020. Il a remplacé son système de gestion des caméras et son mode d’entreposage afin de disposer d’un réseau moderne de caméras de circulation numériques. Le financement servira à ajouter de 30 à 40 nouvelles caméras numériques au réseau en 2021 et à remplacer de 15 à 20 caméras analogiques défaillantes par de nouvelles caméras numériques. La technologie des systèmes de TCF est essentielle pour lutter contre les activités criminelles et le trafic d’armes.Financement de 200 000 $

Programme de subventions d’aide aux victimes (SAV)

Le Programme de subventions d’aide aux victimes est un programme provincial qui a été lancé en juin 2021. Il permet de financer les services de police qui travaillent avec des agences communautaires, des organismes ou des communautés autochtones pour élaborer des ressources destinées à aider les victimes, les survivantes et les survivants de la violence conjugale et de la traite des personnes. La subvention actuelle était accessible sur deux ans (de 2021 à 2023) et a permis de lancer de nouvelles initiatives communautaires ou de renforcer celles qui existent déjà.

Tous les services de police municipaux et de Premières nations ainsi que la Police provinciale de l’Ontario pouvaient présenter une demande de financement dans le cadre du Programme de SAV. Pour la période de 2021 à 2023, environ 5,9 millions de dollars ont été alloués à 37 services de police et à leurs partenaires communautaires.

Bénéficiaires de la Subvention de soutien aux victimes 2021-2023
Service de police et nom du projetDescription du projetFinancement du ministère
Service de police du territoire mohawk d’Akwesasne
Mobilisation communautaire liée à la traite des personnes
Le financement permettra de former le personnel chargé de l’application de la loi à reconnaître des problèmes spécifiquement liés à la traite des personnes et à enquêter sur la question. Il allouera également des ressources visant à embaucher un ou une spécialiste d’analyses criminelles qui, au moyen de techniques de recherche dans des bases de données, pourra reconnaître, prédire et aider à prévenir la traite des personnes. La formation dispensée grâce à ce financement permettra d’étendre des services spécialisés tenant compte des traumatismes aux femmes et aux filles autochtones du territoire d’Akwesasne.90 826 $
Service de police de Barrie
Projet : When You’re ready (Lorsque vous serez prêts)
Le projet When You're Ready est constitué de trois initiatives : une formation spécialisée, une équipe de sensibilisation et des « espaces inclusifs ». Une formation spécialisée permettra aux agents du service de police d’apprendre à reconnaître et à aider les victimes, les survivantes et les survivants de la traite des personnes. Parmi les instructeurs, une personne ayant survécu à la traite et des partenaires autochtones aideront les agents à se familiariser avec des approches de soutien tenant compte des traumatismes. La création d’une équipe de services d’intervention permettra d’orienter les victimes, les survivantes et les survivants vers les mesures de soutien et les ressources offertes dans la collectivité. Enfin, l’ajout de deux « salles d’entrevue accueillantes » et de deux chambres à coucher privées dans le refuge des partenaires du Service de police de Barrie permettra aux victimes, aux survivantes et aux survivants de se sentir en sécurité et protégés.183 300 $
Service de police de Belleville
Services axés sur les survivantes et les survivants
Le Service de police de Belleville compte renforcer sa collaboration avec ses partenaires communautaires grâce à une approche globale qui proposera des ressources et des services aux victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes. Les agents de police recevront une formation sur les services offerts afin de comprendre le rôle qu’ils jouent pour venir en aide aux personnes ayant subi des traumatismes. Le financement sera également destiné à embaucher un psychothérapeute agréé en tant que spécialiste des services aux victimes qui offrira des consultations psychologiques rapides à l’interne aux victimes, aux survivantes et aux survivants.200 000 $
Service de police de Chatham-Kent
Projet R.I.S.E. (Relations, Inclusivité, Soutien, Éducation)
R.I.S.E. constitue une approche à volets multiples visant à améliorer les initiatives communautaires, en particulier dans quatre domaines de développement. Premièrement, le service de police pourra mener de meilleures enquêtes sur la traite des personnes au moyen de nouveaux équipements et logiciels. Deuxièmement, il établira des partenariats avec des organismes communautaires pour répondre aux besoins des victimes. Ensuite, il offrira une formation supplémentaire aux agents de première ligne, aux agents des unités spécialisées et aux membres civils. Enfin, le financement contribuera à la création d’un environnement culturellement convivial pour offrir aux victimes ainsi qu’aux témoins et à leurs familles ou aux membres de leur réseau de soutien un lieu privé, sécuritaire et accueillant pour prendre part à des coutumes de guérison spirituelle ou culturelle, comme la purification par la fumée pour les communautés autochtones.192 424 $
Service de police de Cornwall
Circuit Breaker (Disjoncteur)
L’initiative Circuit Breaker établira une équipe de collaboration entre le Service de police de Cornwall et divers partenaires communautaires pour offrir des services intégrés aux victimes, aux survivantes et aux survivants de la traite des personnes et de la violence conjugale. Elle sera renforcée par une nouvelle technologie qui permettra à la police d’obtenir et de stocker les données numériques d’appareils mobiles cryptés ou verrouillés, de médias sociaux publics et privés et d’autres données en nuage des auteurs de la traite des personnes. Le Service de police de Cornwall œuvrera en collaboration avec Languages of Life, un service d’interprétation et de traduction à but non lucratif offert aux victimes, aux survivantes et aux survivants dans plus de 150 langues à tout moment de la journée, et ce, toute l’année. Le projet inclura également une formation pour les agents et le personnel du service de police ainsi que pour le personnel des partenaires afin de les aider à mieux comprendre les communautés autochtones et 2SLGBTQ+.170 500 $
Service de police régional de Durham
Services de soutien et de proximité (SOS)
SOS est un projet à deux volets visant à lutter contre la violence conjugale ainsi que contre la traite des personnes dans les communautés autochtones de la région de Durham. Dans le cadre de ce projet, un conseiller en intervention en situation de crise sera embauché pour offrir immédiatement des services d’intervention sur place et aiguiller les victimes vers un grand nombre de services communautaires. Le Service de police régional de Durham mettra sur pied et diffusera des campagnes de sensibilisation à la traite des personnes culturellement adaptées. Il s’agira de réduire ainsi l’incidence de la traite des personnes parmi les résidents autochtones et d’établir des relations de confiance avec les communautés autochtones de la région de Durham.200 000 $
Service de police de Gananoque
Making a Difference (Changer les choses) : Une initiative de soutien communautaire aux victimes de Gananoque, Ontario
Le Service de police de Gananoque a lancé une initiative d’envergure axée sur la collectivité pour renforcer la capacité et la formation des agents de première ligne et des organismes partenaires et leur permettre ainsi de venir en aide aux victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes. L’initiative vise également à améliorer la technologie et les capacités informatiques d’entretien à distance de la salle d’entrevue accueillante du service de police. Ces fonds seront également utilisés à mieux sensibiliser la collectivité à la violence conjugale et la traite des personnes.133,106 $
Service de police du Grand Sudbury
Projet TIIPS (Prévention et soutien aux Autochtones tenant compte des traumatismes)
Grand Sudbury puisse offrir des mesures de soutien et des services tenant compte des traumatismes aux victimes, aux survivantes et aux survivants de la traite des personnes et de la violence conjugale. Le service de police travaillera avec les prestataires de services autochtones pour que ces mesures de soutien et ces services soient culturellement adaptés. L’un des objectifs du projet est d’assurer une justice équitable en réduisant les obstacles systémiques à l’accès aux services pour les victimes, les survivantes et les survivants. Il permettra également de dispenser aux agents de police une formation tenant compte des traumatismes et axée sur les Autochtones.199 999 $
Service de police de Guelph
Travailleuse ou travailleur des services aux victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes
Le financement permettra d’embaucher une travailleuse ou un travailleur des services aux victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes, qui sera le principal point de contact entre les victimes et les partenaires et organismes communautaires. Ce rôle sera géré par l’organisme local de services aux victimes qui sera intégré à l’unité de violence conjugale du Service de police de Guelph. La travailleuse ou le travailleur contribuera à la cohérence du processus en conservant les renseignements et en gérant les cas de manière à ce que les besoins de toutes les victimes soient satisfaits. La ou le titulaire du poste assumera également des responsabilités d’éducation et de sensibilisation du public. Cette subvention aidera le service de police à offrir une formation supplémentaire à ses agents dans les domaines de la violence conjugale et de la traite des personnes.200 000 $
Service de police régional de Halton
Projet Darian
Le projet Darian a été créé en mémoire de Darian Henderson-Bellman, tuée par balle par son conjoint en 2020. Le projet vise à renforcer la relation entre le Service de police régional de Halton et le secteur de la lutte contre la violence envers les femmes, notamment avec les foyers pour femmes battues et les centres multiculturels, afin de permettre aux victimes et aux survivantes de signaler sans danger la violence conjugale. L’un des objectifs du projet est de supprimer les obstacles pour les survivantes, notamment les nouvelles arrivantes au Canada qui peuvent avoir des raisons de craindre la police du fait de leur expérience dans leur pays d’origine. Le service de police intégrera au sein de son personnel une travailleuse spécialisée ou un travailleur spécialisé dans le domaine de l’aide aux victimes de la violence envers les femmes et adoptera un système complet d’évaluation et de gestion des risques pour reconnaître et atténuer les risques liés à la traite des personnes et à la violence conjugale.199 000 $
Service de police de Hamilton
Programme de liaison communautaire
Le programme de liaison communautaire consiste en une équipe multidisciplinaire qui vise à renforcer et à rationaliser les ressources communautaires pour les victimes et les survivantes ou les survivants de la violence conjugale et de la traite des personnes. Après avoir obtenu le consentement des victimes, des survivantes et des survivants, le service de police et les partenaires communautaires mettront ces personnes en contact avec l’organisme convenant à leur situation dans le but de leur offrir un soutien immédiat. Dans le cadre de ce programme, le Service de police de Hamilton compte offrir une formation supplémentaire à ses membres assermentés, civils et bénévoles pour leur permettre de mieux comprendre les approches tenant compte des traumatismes.200 000 $
Service de police de Kawartha Lakes
Unité de soutien aux victimes de la violence conjugale de Kawartha Lakes
Le financement permettra d’établir l’Unité de soutien aux victimes de la violence conjugale de Kawartha Lakes. Il s’agira d’un partenariat multidisciplinaire entre le Service de police de Kawartha Lakes, la PPO de la ville de Kawartha Lakes et les Services aux victimes et ressources pour les femmes de Kawartha-Haliburton. Deux équipes seront intégrées à l’unité. La première équipe répondra aux besoins immédiats de la victime et assurera un suivi en lui donnant accès à des ressources communautaires à long terme. La seconde équipe mettra sur pied des projets d’éducation communautaire destinés à sensibiliser le public à la violence conjugale et aux services de soutien accessibles localement pour aider les victimes à quitter des relations abusives. Les agents de police recevront également une formation sur les approches tenant compte des traumatismes.164 948 $
Service de police de London
Programme de subvention de soutien aux victimes
Le Service de police de London augmentera sa capacité à apporter un soutien aux victimes, aux survivantes et aux survivants autochtones de la traite des personnes et de la violence conjugale. Il renforcera également son partenariat avec les services communautaires de soutien aux victimes. Dans le cadre de ce projet, une vidéo sera produite qui sera utilisée par la police, les procureurs de la Couronne et les partenaires de soutien aux victimes comme outil de formation pour permettre à leur personnel de mieux comprendre les besoins des victimes des survivantes et des survivants. Cette vidéo comprendra des entretiens avec des victimes, des survivantes et des survivants de violence ou de traumatismes. D’autres mesures tenant compte des différences culturelles et des traumatismes comprendront la fabrication de sacs médecine à remettre aux victimes en signe de compassion et de guérison.125 000 $
Service de police régional de Niagara
Collaboration entre la police et la collectivité pour découvrir et soutenir les victimes de la traite des personnes
Le Service de police régional de Niagara s’associera à plusieurs organisateurs communautaires pour lancer une initiative visant à renforcer sa capacité de lutte contre la traite des personnes. Dans le cadre de ce projet, des agents de première ligne au sein du service de police de même que les partenaires communautaires qui offrent des services de soutien aux victimes recevront une formation dirigée par des survivantes ou des survivants. De plus, un porte-parole des Services aux victimes de Niagara travaillera directement en collaboration avec l’unité de lutte contre la traite des personnes du service de police tout au long d’enquêtes proactives et réactives. Cette personne jouera un rôle déterminant en expliquant les ressources disponibles aux victimes, aux survivantes et aux survivants. Les agents chargés de la lutte contre la traite des personnes seront également équipés d’une capacité de téléchargement sur le terrain leur permettant d’accéder aux téléphones portables des victimes ayant accepté de collaborer afin de recueillir les preuves nécessaires pour inculper les trafiquants.73 466 $
Service de police de North Bay
Projet de soutien amélioré aux victimes de Nipissing
Le Service de police de North Bay collaborera avec les Services aux victimes du district de Nipissing pour renforcer sa capacité à aider les victimes, les survivantes et les survivants de la violence conjugale. Des ressources complémentaires seront prévues pour accroître les services d’intervention, la sensibilisation et la formation dans la collectivité. Le financement permettra également d’encourager une meilleure collaboration entre les partenaires communautaires. Il aidera à embaucher une coordonnatrice ou un coordonnateur de services d’intervention pour les victimes, de créer une salle d’entrevue accueillante pour les victimes et de financer le Programme de chien d’intervention (Trauma Support K9).200 000 $
PPO du comté de Brant
Soutien aux victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes dans le comté de Brant
Le financement permettra à la PPO du comté de Brant de créer de nouveaux documents éducatifs à l’intention du public que les agents de police et d’autres membres du personnel des services d’urgence pourront distribuer lors des appels de service. Un guide de ressources pour les victimes et les survivant(e)s de la violence conjugale ou de la traite des personnes sera également offert. Des campagnes médiatiques locales seront lancées pour encourager les victimes à demander du secours. La subvention permettra d’embaucher du personnel supplémentaire, comme une travailleuse ou un travailleur de soutien transitoire, afin d’élargir l’éventail des services et des mesures de soutien offertes aux victimes, aux survivantes et aux survivants. Elle aidera également la PPO du comté de Brant à former les membres de son personnel afin qu’ils puissent avoir recours à des méthodes tenant compte des traumatismes lorsqu’ils interviennent dans les situations de crise.104 500 $
PPO de Dufferin (Orangeville)
Technologie mobile au service des victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes
Le financement contribuera à la mise en place d’une solution mobile novatrice qui permettra aux victimes, aux survivantes et aux survivants de la violence conjugale et de la traite des personnes de choisir où parler à la police. Ces personnes pourront ainsi décider de prendre contact avec la police depuis leur domicile ou d’autres lieux neutres plutôt que dans un poste de police classique. Cette solution réduit ainsi la disparité des transports dans le comté, où de nombreuses zones restent relativement isolées et coupées des mesures de soutien et des services communautaires. Elle aidera également les victimes, les survivantes et les survivants à accéder à ces services dans un délai convenable en facilitant la coordination entre la police et les organismes locaux d’aide aux victimes. Les agents de police et le personnel des partenaires communautaires seront formés à l’utilisation et au fonctionnement de ce nouvel équipement.45 387 $
PPO de Grey Bruce (Chatsworth)
We Stand With You2 “WSWU2” (Nous nous tenons à vos côtés)
Ce projet aidera la PPO de Grey Bruce à établir et à maintenir des relations avec des partenaires communautaires clés reconnus comme pouvant assurer aux victimes le soutien en temps opportun dont elles ont besoin tout au long de leur parcours. Le financement permettra d’offrir une formation poussée aux agents de police ainsi qu’aux partenaires communautaires sur des approches tenant compte des traumatismes et de mettre en place une série de mesures éducatives proactives destinées à la collectivité.154 476 $
PPO Hawkesbury
Welcome Shelter
La PPO de Hawkesbury et la Maison Interlude House, un foyer pour femmes battues de la région, embaucheront ensemble une travailleuse ou un travailleur à l’intervention d’urgence et prendront en charge le coût quotidien de deux chambres du foyer. De plus, Maison Interlude House offrira aux agents de police une formation axée sur les victimes et les survivantes de la traite des personnes, de la violence sexuelle et du harcèlement. Ils pourront ainsi interagir avec elles d’une manière qui les encouragera davantage à signaler les agressions dont elles ont été victimes.120 000 $
Quartier général de la PPO (Bureau des enquêtes et du soutien)
Exercice sur table virtuelle : Faire entendre et autonomiser la voix des victimes et des survivant(e)s de la violence conjugale et de la traite des personnes
Ce projet est destiné à offrir une formation à la police et aux partenaires communautaires au moyen d’exercices sur table virtuelle (XT), notamment avec la création d’une vidéo et d’un guide. Ces exercices constituent une expérience d’apprentissage immersive qui intègre les points de vue directs des victimes, des survivantes et des survivants, des agents de police et des travailleuses ou des travailleurs communautaires sur un même événement. Les XT enseigneront aux participants à comprendre les approches tenant compte des traumatismes en apprenant la façon dont leurs propres actions ont des conséquences sur les autres et en remettant en question leurs opinions et leurs préjugés. Ces exercices permettront de relever des lacunes dans les services et seront bénéfiques à long terme pour les victimes, les survivantes et les survivants, car ils contribueront à mieux faire comprendre leurs besoins et à une collaboration accrue entre la police et les programmes de soutien communautaires.199,946 $
Quartier général de la PPO (West Parry Sound)
Programme de soutien aux victimes de la PPOPPO-WPS
Le financement permettra d’embaucher une ou un spécialiste des victimes qui travaillera à partir du détachement local de la Police provinciale de l’Ontario et qui s’occupera principalement des victimes, des survivantes et des survivants de la violence conjugale et de la traite des personnes. La ou le spécialiste les mettra en relation avec les services d’aide aux victimes d’agression sexuelle de Muskoka-Parry Sound ainsi qu’avec les autres équipes du détachement et les services de soutien locaux, ce qui permettra une collaboration accrue. La présence de cette personne sur place aidera les victimes, les survivantes et les survivants à se sentir mieux accompagnés dans les locaux de la police167 650 $
Commission des services policiers de la PPO de South Bruce—Kincardine
Mieux sensibiliser et mobiliser le public à l’égard de la prévention et du soutien aux victimes, aux survivantes et aux survivants de la violence conjugale et de la traite des personnes
Ce projet vise à aider les agents de police, les partenaires communautaires, les peuples autochtones et les autres membres du public à reconnaître les signes de la violence conjugale, de la violence sexuelle et de la traite des personnes. Il permettra également de mieux faire connaître au public les organismes communautaires dont le rôle est de venir en aide aux victimes, aux survivantes et aux survivants. Ce financement aidera à former les agents de police pour qu’ils puissent avoir de meilleures interactions avec les victimes, les survivantes et les survivants et pour qu’ils puissent orienter ces personnes vers des services spécialisés dans la collectivité.107 800 $
PPO du comté de Lanark (Perth)
Démarches coopératives améliorées pour la mobilisation des survivantes et des survivants (CASE)
Ce projet vise à tirer parti du succès initial du programme CASE en améliorant la communication et les partenariats avec les organismes. Il encouragera les agents de police à orienter les clients vers le programme. Il cherche à promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion en permettant aux organismes d’orientation une meilleure connaissance des ressources disponibles pour venir en aide aux victimes autochtones, LGBTSQS+ ou issues d’autres communautés culturelles. Les fonds serviront à financer des séances d’éducation et de formation ainsi qu’un meilleur accès à une porte-parole des intérêts des victimes pour mieux appuyer ces dernières.105 922 $
PPO de Nottawasaga
Projet Safe Paths (Parcours sécuritaires
L’objectif du projet Safe Paths est de permettre au détachement local de la Police provinciale de l’Ontario de mieux prendre en charge les victimes de la traite des personnes et de la violence conjugale en renforçant sa collaboration avec de multiples prestataires de services communautaires. Le financement servira à mettre en place un lit réservé aux situations de crise, à augmenter les heures de travail des travailleuses ou des travailleurs à l’intervention d’urgence, à des séances de formation pour les agents de police et à des ateliers éducatifs dans les écoles. Le projet met l’accent sur la réinsertion des victimes et des survivantes ou des survivants de la traite des personnes et de la violence conjugale dans le respect de leur contexte culturel.168 000 $
PPO d’Orilla (Central)
Projet RISERestore Identity and Self Equity (Restaurer l’identité et l’autoéquité)
Project RISE embauchera une travailleuse sociale ou un travailleur social pour faire partie d’une équipe multidisciplinaire qui offrira des services éprouvés et tenant compte des traumatismes aux jeunes touchés par la violence conjugale. Le projet prévoit également de créer un comité d’orientation des partenaires communautaires, de lancer une base de données communautaire, de former et de sensibiliser les agents de police et de mettre en place une plateforme éducative.$200,000 $
PPO de Sioux Lookout
Trauma Informed Statement Training for Police and Other Service Providers of Victims of Violent Personal Crimes
La PPO de Sioux Lookout créera trois vidéos de formation ainsi qu’une liste de vérification sur une approche tenant compte des traumatismes que les agents de police pourront utiliser lors d’entrevues et de déclaration des survivantes ou des survivants de la traite des personnes et de la violence conjugale. Des experts en la matière, notamment des procureurs de la Couronne, des procureurs et des psychologues, contribueront au contenu des vidéos. De plus, une conférence de formation sera organisée pour la police et pour d’autres prestataires de services, au cours de laquelle des experts en la matière, des survivantes et des survivants feront des présentations. La vidéo sera partagée avec l’Ontario Police Video Training Alliance pour être diffusée dans plus de 90 services de police participants partout au Canada.177 415 $
PPO de Stormont Dundas et Glengarry
Hope Springs Eternal (Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir)
Le projet Hope Springs Eternal proposera aux agents de police des outils tels que des vidéos créées par des survivantes ou des survivants qui pourront être visionnées par les victimes auxquelles ils ont affaire. Le financement permettra également de créer un lieu accueillant pour les victimes dans lequel on s’entretiendra avec elles et on facilitera le transfert des responsabilités de la police aux travailleuses et aux travailleurs à l’intervention d’urgence des foyers d’accueil. Le programme contribuera à sensibiliser les organismes communautaires et les membres de la population qui ne sont pas habituellement visés par la traite des personnes. Cette sensibilisation se fera au moyen de campagnes médiatiques et de formation. Le programme contribuera également à accroître les services des foyers d’accueil d’urgence et à intégrer des services de conseil dans les refuges pour les victimes de la traite des personnes.169 298 $
PPO de la vallée supérieure de l’Outaouais (Pembroke)
Réduire les risques et renforcer la sécurité des victimes grâce à une collaboration multidisciplinaire
Ce projet permettra d’assurer la sécurité en situation d’urgence et une assistance pratique aux victimes, aux survivantes et aux survivants de la violence conjugale et de la traite des personnes qui passent à travers les mailles des services existants. Des caméras de sécurité et des cartes d’essence d’urgence sont des exemples de mesures d’assistance. De l’équipement technologique sera mis à la disposition des organismes partenaires afin que les victimes, les survivantes et les survivants puissent signaler un crime à distance sans avoir à se rendre au poste de police. De plus, le projet offrira une formation multidisciplinaire aux agents pour les aider à renforcer leurs capacités, à accroître leur résilience professionnelle et à consolider leurs réseaux de soutien.139 884 $
Service de police d’Ottawa
Service de liaison avec les victimes autochtones
Le service de liaison avec les victimes autochtones établira et encouragera des relations de collaboration permanentes entre le Service de police d’Ottawa, les services communautaires d’assistance aux victimes et les organisations communautaires d’appui aux Autochtones. Ces relations permettront de renforcer la capacité d’offrir des services culturellement adaptés aux victimes autochtones de la violence conjugale et de la traite des personnes. Le projet vise à réduire les obstacles auxquels se heurtent les victimes, les survivantes et les survivants autochtones en offrant une formation aux membres du service de police qui leur permettra de comprendre le besoin urgent de mettre ces personnes en contact avec des prestataires de services communautaires adaptés à leur culture et à leur langue.200 000 $
Police régionale de Peel
Projet 24/7 (Tous les jours, 24 heures sur 24)
La subvention permettra d’embaucher deux conseillères ou conseillers en intervention d’urgence supplémentaires afin d’assurer un soutien spécialisé 24 heures sur 24 au Safe Centre of Peel, un centre de justice familiale qui abrite 15 organismes communautaires et l’unité de lutte contre la violence conjugale de la Police régionale de Peel. Cette mesure de soutien supplémentaire renforcera la prestation de soins intégrés aux victimes, aux survivantes et aux survivants de la violence conjugale et de la traite des personnes. La subvention permettra également de dispenser une formation spécialisée sur la traite des personnes aux agents de première ligne et aux enquêteurs du service de police. Cette formation permettra de reconnaître les cas de traite des personnes comme tels et non comme des cas de violence conjugale afin que les victimes puissent recevoir le soutien convenant à la situation.200 000 $
Service de police des Six Nations
Initiative de lutte contre la traite des personnes
En renforçant leur collaboration et leur coordination, le Service de police des Six Nations et les Services de soutien aux familles victimes d’agression de Ganohkwasra mettront en place des programmes et des mesures à l’échelle locale pour lutter contre la traite des personnes. Ils renforceront également les capacités de la police pour qu’elle puisse mieux prendre en charge les victimes, les survivantes et les survivants de la traite des personnes. Cette initiative comprendra ainsi des mesures d’éducation et de sensibilisation à la traite des personnes pour les agents de police, le personnel de soutien et les membres de la collectivité.133 300 $
Service de police de Smiths Falls
Making it Count (Faites en sorte que ça compte) : Renforcer la capacité de collaboration de notre collectivité pour venir en aide aux victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes
Le Service de police de Smiths Falls s’est associé au Service aux victimes du comté de Lanark et à d’autres organismes communautaires partenaires pour faire face à une augmentation de la violence conjugale à l’échelle locale. Ce projet à volets multiples renforcera les partenariats entre la police et les organismes communautaires. Il offrira ainsi une formation supplémentaire au personnel de la police et des partenaires communautaires. Une personne spécialisée en violence conjugale sera embauchée, les agents de police recevront une formation pluridisciplinaire et un tableau du degré de risque de violence conjugale sera établi. Une salle d’entrevue accueillante sera également créée par un organisme communautaire partenaire pour offrir un espace hospitalier aux victimes, aux survivantes et aux survivants dans lequel parler de l’agression subie.98 902 $
Service de police de St. Thomas
Better Together (Mieux ensemble) : Une initiative contemporaine de collaboration en matière de soutien aux victimes
Le financement de ce projet à volets multiples permettra d’établir un programme complet de formation au soutien aux victimes pour les agents de première ligne. Ces derniers pourront ainsi acquérir les aptitudes et les compétences nécessaires pour venir en aide aux victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes. Le programme permettra également de constituer une table de collaboration pluridisciplinaire qui aidera à reconnaître les victimes et à leur apporter du soutien. Le service de police cherche également à mobiliser le public par des initiatives de sensibilisation à la violence conjugale et à la traite des personnes, de même qu’aux signes avant-coureurs permettant de reconnaître ces crimes dans la collectivité.120 794 $
Service de police de Toronto
Project Survivor (Projet Survivant[e]s): Soutien aux survivant(e)s et aux collectivités par l’intermédiaire de la formation, de la sensibilisation et de la recherche
Le Service de police de Toronto compte collaborer avec des organisations de lutte contre la traite des personnes pour former ses agents grâce à des programmes éducatifs axés sur les survivantes et les survivants. Cette initiative permettra de les sensibiliser aux dangers de la traite des personnes à des fins sexuelles ainsi que de discuter des moyens de reconnaître les situations de vulnérabilité et de prévenir l’exploitation. Elle offrira des moyens d’action à des membres de la société qui sont particulièrement exposés au recrutement dans l’industrie du sexe. Cette initiative donnera également la priorité à l’autonomisation économique. Pour aider les survivantes et les survivants à se prendre en charge financièrement, elle proposera des ateliers sur le renforcement des compétences et sur l’emploi ainsi que sur les ressources et les mesures de soutien. Le financement permettra aussi d’acquérir de nouveaux outils technologiques qui aideront à déceler et à recueillir des preuves matérielles pour étayer les divulgations des victimes, des survivantes et des survivants.200 000 $
Service de police de Windsor
Power in Knowledge (Le pouvoir réside dans le savoir): Soutien aux victimes
Le financement de ce projet permettra de créer une nouvelle équipe de collaboration pluridisciplinaire pour accroître les mesures de soutien aux victimes de la violence conjugale et de la traite des personnes. Il permettra de dispenser une formation supplémentaire aux agents de première ligne, d’établir des relations communautaires en organisant des présentations à des groupes racialisés ou à de nouveaux arrivants, ainsi que d’acquérir du nouveau matériel pour les centres d’éducation et d’acheter des produits de première nécessité ou des produits essentiels à la vie des survivantes et des survivants dans le besoin.200 000 $
Service de police de Woodstock
Human Trafficking — Take Action (Traite des personnes – Passer à l’action)
Le Service de police de Woodstock a reconnu le besoin d’établir une stratégie à volets multiples associant des initiatives d’application de la loi et de sensibilisation pour réduire les incidences de la traite des personnes sur son territoire. Dans le domaine de l’application de la loi, le service de police mènera deux opérations secrètes pour découvrir des victimes et les aiguiller immédiatement vers des mesures et des ressources de soutien. De plus, le service de police et les organismes de soutien organiseront une conférence à grande échelle sur la traite des personnes. Pour sensibiliser le public, le service de police produira également des vidéos et des webinaires éducatifs qui seront accessibles sur les plateformes de médias sociaux des organismes partenaires. Les fonds permettront également d’apporter un soutien financier aux victimes pour l’achat de produits de première nécessité et l’accès à des services de conseil psychologique et en matière de toxicomanie.191 500 $
Police régionale de York
Access to Justice (Accès à la justice) : Services intégrés pour les survivantes et les survivants de la violence conjugale
La Police régionale de York s’est associée au York Region Center for Community Safety (YRCCS), un pôle de prestation de services axés sur le client pour les survivantes et les survivants de la violence conjugale. Il s’agit ainsi d’établir un meilleur dialogue avec les victimes et de leur assurer un accès équitable aux services par l’intermédiaire de travailleuses et de travailleurs en service social individualisé. Dans le cadre de ce projet, des initiatives d’éducation et de sensibilisation du public seront offertes dans les lieux de culte et les centres d’accueil des immigrants pour aider à combler le fossé entre les services de police et des membres des communautés immigrantes et racialisées victimes de la violence conjugale. En outre, sur le modèle de service collaboratif du YRCCS, la Police régionale de York œuvrera avec d’autres organismes de service pour contribuer au soutien holistique des survivantes et des survivants par le dialogue et en organisant des conférences de cas.200 000 $