À quoi ressemble-t-il?

Les feuilles du chêne des marais ont le plus petit nombre de lobes parmi les chênes à dents aiguës. Les fleurs du chêne passent souvent inaperçues, mais cette espèce fleurit lorsque ses feuilles sont très petites. Les glands sont petits, courts et enserrés par leur cupule. L’écorce est luisante et brun grisâtre, perdant son lustre et formant des crêtes avec l’âge. De petits rameaux morts persistent souvent sur le tronc de l’arbre en hiver, ressemblant à des épingles.

Où se trouve-t-il?

Le chêne des marais est localement abondant aux extrémités est et ouest du lac Érié, mais il est planté comme arbre ornemental au-delà de cette aire de répartition. Il est apprécié pour sa petite taille, sa forme symétrique et sa tolérance des conditions urbaines.

Conseil de plantation

  • Taille : Jusqu'à 20 m de hauteu
  • Humidité : Préfère les sites humides, tolère les inondations saisonnières
  • Ombre : Préfère le plein soleil, tolère la mi-ombre
  • Sol : Préfère les sols fertiles acides, tolère l’argile lourde

Le feuillage normalement vert foncé et luisant du chêne des marais peut devenir vert jaunâtre dans les sols à pH élevé. L’ajout de compost ou de tourbe à l’aire de plantation peut être utile, mais d’autres espèces pourraient être plus adaptables à long terme.

Grâce à son système racinaire fasciculé peu profond, le chêne des marais est le chêne indigène le plus facile à transplanter.

Le saviez-vous?

Dans la famille des chênes à feuilles acuminées, les glands prennent parfois deux ans à mûrir. Vous pouvez voir des glands miniatures devant les glands mûrs avec des jumelles ou sur des branches basses.

Sources des photographies

  • Arbre : David Stephens
  • Feuille : Bruce K. Kirchoff
  • Écorce : Steven J. Baskauf
  • Gland : Bruce K. Kirchoff
Mis à jour : 06 octobre 2021
Date de publication : 18 juillet 2014