Aperçu

La pandémie causée par la covid 19 a entraîné une perturbation sans précédent du marché du travail qui a modifié de façon irréversible les modalités de travail. Afin d’attirer l’innovation et les investissements et de stimuler la croissance économique, l’Ontario pilotera la reprise économique :

  • en proposant des réformes du droit du travail et de l’emploi
  • en modernisant ses programmes d’emploi et de formation de classe mondiale

La notion de lieu de travail est redéfinie, car de plus en plus de personnes travaillent à domicile ou dans d’autres lieux éloignés. À l’heure où nous entrons dans la phase de la reprise, après la pandémie, nous devons saisir l’occasion de :

  • nous adapter à ces changements
  • tirer parti des effets positifs de la relance
  • guider la reprise économique en développant la main-d’œuvre et en adoptant de nouvelles approches au chapitre de la politique de l’emploi

Comité consultatif ontarien de la relance du marché du travail

Monte McNaughton, ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences, a créé le Comité consultatif ontarien de la relance du marché du travail, en lui demandant des recommandations qui l’aideraient à façonner l’avenir du travail dans la province.

Le mandat de ce comité était de formuler des recommandations visant à positionner l’Ontario comme le meilleur endroit en Amérique du Nord pour recruter, retenir et récompenser les travailleurs.

Le Comité consultatif a mené des consultations et remis un rapport contenant des recommandations qui traitent des complexités et des occasions créées ou accélérées par la pandémie de covid 19, notamment :

  • les changements au chapitre de la technologie
  • la croissance de l’emploi indépendant du lieu de travail
  • l’importance du développement des compétences sur le marché mondial du travail

Objectif et piliers du Comité consultatif

Le Comité consultatif a axé son travail sur trois piliers :

  1. Reprise économique : Comment faire de l’Ontario le meilleur endroit grâce à une main‑d’œuvre et une offre de talents de classe mondiale?
  2. Renforcement de la position concurrentielle de l’Ontario : Dans une économie de moins en moins dépendante des distances, mondialisée et technologiquement avancée, comment ferons-nous pour que l’Ontario demeure le meilleur endroit en Amérique du Nord pour recruter, retenir et récompenser les travailleurs?
  3. Soutien aux travailleurs : Comment faire en sorte que les travailleurs de la plateforme technologique de l’Ontario bénéficient de flexibilité, de contrôle et de sécurité?

Lire le rapport au complet ici.

Committee member biographies

Le Comité est composé d’experts de différents secteurs.

Rohinton P. Medhora - Présidente du CCORM

Rohinton est président du Centre pour l’innovation dans la gouvernance internationale à Waterloo (Ontario). Auparavant, il était vice-président des programmes au Centre de recherches pour le développement international du Canada. Ses domaines d’expertise sont la politique de l’innovation, les relations économiques internationales et l’économie du développement. Il a publié de nombreux articles sur ces questions dans des revues professionnelles et non techniques et a écrit plusieurs livres.

Rohinton fait partie de la commission mixte The Lancet et Financial Times sur la gouvernance de l’avenir de la santé à l’horizon 2030, ainsi que de la commission sur la transformation de l’économie mondiale, coprésidée par les lauréats du prix Nobel d’économie Michael Spence et Joseph Stiglitz. Il siège aux conseils d’administration de l’Institute for New Economic Thinking et de la McLuhan Foundation et fait partie des conseils consultatifs du programme des chaires de l’Organisation mondiale du commerce, de l’UNU-MERIT et de Global Health Care.

Rohinton a obtenu son doctorat en économie en 1988 à l’Université de Toronto, où il a ensuite enseigné pendant plusieurs années.

Mark Quail

Mark est avocat en pratique privée à Toronto, son domaine d’expertise se limitant aux questions liées au divertissement et à la technologie. La carrière juridique de Mark s’est partagée entre la pratique privée du droit privé et le conseil interne auprès de sociétés de production musicale. L’esprit d’entreprise de Mark l’a amené à la création et à la gestion de nombreuses maisons de disques, d’une société d’administration d’édition musicale et d’une société d’applications.

Mark est titulaire d’un B.A. de l’Université de Toronto et d’une licence en droit de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Il a été admis au barreau de l’Ontario en 1990.

Kathryn Marshall

Kathryn est avocate spécialisée en droit du travail. Son cabinet, situé à Toronto, est spécialisé dans le droit du travail et le contentieux des affaires civiles.

Elle s’occupe de tous les domaines du droit du travail, de l’examen des offres d’emploi aux litiges concernant les congédiements abusifs, les congédiements implicites, la discrimination, la mauvaise foi, le harcèlement, l’intimidation, l’invalidité et toutes les formes de rémunération différée.

En outre, Kathryn a de l’expérience dans les questions d’emploi complexes impliquant des communautés autochtones, des fonctionnaires, du personnel politique et des employés syndiqués.

Vasiliki Bednar

Vass est directrice générale du programme Master of Public Policy in Digital Society de l’Université McMaster et membre du Forum des politiques publiques, dont les travaux portent sur les structures de réglementation nécessaires pour se préparer à l’avenir du travail.

Elle a été présidente du Groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes du gouvernement fédéral.

Diplômée du programme Arts et sciences de McMaster, Vass est titulaire d’une maîtrise en politique publique de l’Université de Toronto et a obtenu les bourses Action Canada et Civic Action DiverseCity.

Elle a également été coanimatrice de « Detangled », une émission de radio et un balado sur la culture pop et les politiques publiques diffusés chaque semaine de 2016 à 2018. Elle rédige actuellement un bulletin d’information sur les jeunes entreprises canadiennes et les politiques publiques, intitulé « Regs to Riches ».

Sean Speer

Sean est professeur adjoint en politique publique à la Munk School of Global Affairs and Public Policy de l’Université de Toronto. Il est également codirecteur du projet Ontario7nbsp;360 à l’École Munk et boursier de la Banque Scotia au Forum des politiques publiques.

Mark Beckles

Mark est vice-président de l’impact social et de l’innovation à Citoyenneté d’entreprise RBC.

Il a plus de 25 ans d’expérience dans le domaine des services financiers. Mark a occupé des postes de direction dans les secteurs des banques, de l’assurance, de la gestion des risques et de plusieurs organismes à but non lucratif.

Mark dirige l’exécution stratégique des portefeuilles d’impact social de RBC, notamment Objectif avenir RBC, Techno Nature RBC et Projet Artistes émergents RBC. Mark dirige également les relations avec les parties prenantes afin de cultiver et d’entretenir des relations dans tout le Canada, notamment avec les décideurs, les partenaires et les parties prenantes, pour faire avancer les priorités d’investissement communautaire de RBC.

Auparavant, Mark a occupé le poste de chef du Centre de conseils en assurance de RBC, et avait sous sa responsabilité plus de 500 conseillers en assurance agréés qui donnent des conseils et proposent des solutions d’assurance à 750 000 clients de RBC Assurances partout au Canada. Il a également été vice-président régional, Services bancaires de détail, à RBC, comme responsable des marchés de Mississauga Nord et de Scarborough.

Il est vice-président du conseil d’administration du William Osler Health System. Il est également membre du conseil d’administration du Palais des congrès du Toronto métropolitain, où il siège au Comité des finances et de la vérification. Il est également membre du comité consultatif du Prix Lincoln M. Alexander.

Mark est titulaire d’un MBA en commerce international de l’Université de Bradford et a suivi les programmes pour cadres de la Richard Ivey School of Business. Il a également obtenu le titre IAS. A de l’Institut des administrateurs de sociétés.