Le nom « dompte-venin de Russie » fait référence à deux plantes envahissantes originaires de l’Eurasie, soit le dompte-venin noir et le dompte-venin de Russie. Ces membres très semblables de la famille des asclépiades ont été introduits dans le nord-est des États-Unis vers le milieu des années 1800 pour être utilisés dans les jardins. Au cours des dernières années, ces vignes vivaces se sont propagées rapidement dans tout le centre et le sud de l’Ontario.

une photo du dompte-venin de Russie produit des gousses en forme de fèves longues de 4 à 7 centimètres.

Le dompte-venin de Russie produit des gousses en forme de fèves longues de 4 à 7 cm. Photo : Greg Bales, DNMRNF

Le dompte-venin de Russie préfère les endroits ouverts et ensoleillés, mais il pousse bien à l’ombre partielle. Il pousse à grande vitesse jusqu’à deux mètres de haut en s’enroulant autour des arbres et d’autres plantes, ou encore, il en se répandant sur le sol. Pouvant pousser de façon très dense, cette vigne est en mesure d’« étrangler » les plantes et les petits arbres.

La plante peut produire jusqu’à 2 400 graines par mètre carré. Les graines se propagent facilement grâce au vent, et les nouvelles plantes peuvent pousser à partir de fragments de racines, ce qui les rend difficiles à détruire. Cette vigne a envahi des ravins, des clôtures, des rives de cours d’eau, des bords de chemin et des corridors de transport d’énergie. On trouve aussi le dompte-venin de Russie dans des prairies, des alvars (plaines calcaires), des plantations de pins et des forêts naturelles.

Aire de répartition

En Ontario, on a d’abord découvert le dompte-venin de Russie à la fin des années 1800. Hors de son aire de répartition, le dompte-venin de Russie pousse maintenant dans des parties de l’Ontario, du sud du Québec et de plusieurs États américains.

Répercussions du dompte-venin de Russie

  • Le dompte-venin de Russie forme des peuplements denses qui supplantent des plantes indigènes et de petits arbres, empêchant ainsi la régénération des forêts.
  • Ses colonies forment des tapis de vignes enchevêtrés qu’il est difficile de traverser et qui nuisent à l’intendance des forêts et aux activités récréatives.
  • Ses feuilles et ses racines peuvent être toxiques pour le bétail. Le chevreuil et d’autres animaux brouteurs évitent aussi le dompte-venin de Russie, ce qui peut augmenter le taux de charge des pâturages en nuisant aux plantes indigènes plus agréables au goût.
  • Cette vigne menace le monarque, une espèce de papillon en péril en Ontario. L’espèce pond ses œufs sur la plante, mais les larves sont incapables de terminer leur cycle biologique et meurent.

une photo de le dompte-venin de Russie envahissant le sous-étage d’un boisé.

Le dompte-venin de Russie envahissant le sous-étage d’un boisé. Photo : Greg Bales, DNMRNF

une photo de les fleurs roses ou violet foncé sont en forme d’étoile.

Les fleurs roses ou violet foncé sont en forme d’étoile. Photo : Ken Towle

Comment identifier le dompte-venin de Russie

  • L’espèce atteint de 1 à 2 m de hauteur en s’accrochant aux plantes, aux arbres et autres structures.
  • Les feuilles sont ovales et se terminent en pointe. Elles sont longues de 7 à 21 cm et poussent de façon opposée sur la tige.
  • Roses ou violet foncé, les fleurs en forme d’étoile ont cinq pétales d’environ 5 à 9 mm de longs.
  • La plante produit des gousses en forme de fèves longues de 4 à 7 cm qui, à la fin de l’été, s’ouvrent pour laisser s’échapper des graines blanches et pelucheuses.

Ce qu’il faut faire

  • Apprenez à identifier le dompte-venin de Russie et d’autres plantes envahissantes, ainsi que la façon de gérer de façon efficace ces espèces sur votre propriété. Consultez le Manuel du propriétaire foncier pour lutter contre les plantes envahissantes des terrains boisés. Consultez The Landowner’s Guide to Controlling Invasive Woodland Plants (offert en anglais seulement) et Arrêtez la propagation des espèces envahissantes.
  • Évitez d’utiliser des plantes envahissantes dans les jardins et aménagements paysagers.
  • N’achetez que des plantes indigènes ou non envahissantes chez des détaillants d’articles de jardinages de bonne réputation. Les plantes indigènes fournissent un habitat et des sources alimentaires pour la faune indigène. Consultez Choisis-moi plutôt : De magnifiques plantes non envahissantes pour votre jardin. Consultez Choisis-moi plutôt, De magnifiques plantes non envahissantes pour votre jardin.
  • Jetez les plantes envahissantes dans les déchets. Ne les mettez pas dans votre compost ou ne les jetez pas dans la nature. Les fleurs dont vous vous débarrassez peuvent produire des graines.
  • Lorsque vous faites des randonnées en nature, demeurez sur les sentiers et gardez votre chien en laisse pour empêcher la propagation des espèces envahissantes.
  • Si vous voyez le dompte-venin de Russie ou toute autre espèce envahissante dans la nature, veuillez nous en avertir à la ligne de signalement des espèces envahissantes en composant le 1 800 563-7711, ou consultez le site Ontario's invading species awareness program pour signaler une observation.

Autres ressources :

Pour de plus amples renseignements :

Communiquez avec la ligne de signalement des espèces envahissantes au 1 800 563-7711.

une photo de les gousses en forme de fèves s’ouvrent à la fin de l’été pour laisser s’échapper des graines blanches et pelucheuses.

Les gousses en forme de fèves s’ouvrent à la fin de l’été pour laisser s’échapper des graines blanches et pelucheuses. Photo : Greg Bales, DNMRNF

Cette fiche de renseignements peut être reproduite à des fins d’utilisation non commerciales. © 2012

This publication is also available in English.

une photo de les plants peuvent s’enrouler ensemble et atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur.

Les plants peuvent s’enrouler ensemble et atteindre jusqu’à 2 m de hauteur. Photo : Andrea Hicks, OFAH

Mis à jour : 27 septembre 2021
Date de publication : 22 octobre 2018