Répercussions du syndrome du nez blanc chez les chauves-souris

Les chauves-souris infectées sortent de leur torpeur (ralentissement des fonctions vitales) plus souvent que la normale pendant l’hibernation. Elles épuisent leurs réserves d’énergie avant de pouvoir accéder à de la nourriture au printemps et elles risquent d’en mourir.

Symptômes

Les chauves-souris peuvent être infectées si :

  • elles volent à l’extérieur pendant le jour
  • des anneaux de champignons blancs se forment sur leur face
  • un duvet blanc recouvre leur museau, leurs ailes et leurs oreilles

Comment signaler des chauves-souris mortes ou malades

Pour signaler toute activité inhabituelle chez les chauves-souris ou des chauves-souris mortes, communiquez avec l’un des organismes suivants :

Réseau canadien pour la santé de la faune
1 866 673-4781

Centre d’information et de soutien sur les ressources naturelles
1 800 667-1940
1 866 686-6072 pour les personnes malentendantes

Comment diminuer la propagation

Les activités humaines dans les grottes contribueraient à la propagation du syndrome du nez blanc.

Le SNB s’est déjà répandu dans la plupart de l’Ontario, causant des morts massives chez les chauves-souris en hibernation. Certaines chauves-souris ont survécu.

L’activité humaine dans les grottes pendant l’hiver peut perturber ces survivantes et réduire leurs chances de survivre jusqu’au printemps. Pour prévenir une propagation encore plus grande du SNB et réduire ses ravages sur les populations de chauves-souris de l’Ontario :

  • N’entrez pas dans les grottes non-commerciales ou les mines abandonnées à moins que ce soit absolument nécessaire. Évitez d’entrer dans une cave ou une mine en hiver, quand les chauves-souris hibernent.
  • Si vous devez entrer dans une grotte ou une mine, désinfectez tous vos vêtements et votre équipement après, conformément au protocole du Réseau canadien pour la santé de la faune concernant la décontamination (PDF).
  • N’utilisez pas d’équipement qui a servi dans des grottes ou mines en Ontario pour entrer dans des grottes ou mines dans d’autres provinces, territoires ou pays qui ne sont pas atteints par le SNB. Ceci pourrait contaminer ces régions.

Actions en cours

Le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts a élaboré un plan d’intervention contre le syndrome du museau blanc qui coordonne et guide les efforts publics et privés de protection des chauves-souris menacées par cette maladie.

Plan de lutte contre le syndrome du museau blanc de l’Ontario : sommaire (en anglais seulement)

Le Réseau canadien pour la santé de la faune a émis des recommandations à l'intention des chercheur(se)s fauniques, gardien(ne)s d'animaux sauvages et autres personnes qui pourraient avoir des raisons de manipuler des espèces sauvages, y compris des chauve-souris.