Aperçu

Le Règlement de l’Ontario 63/09 (Règl. de l’Ont. 63/09), pris en application de la Loi sur les pesticides, établit une catégorie de pesticides constituée de semences de maïs et de soja traitées à l’imidaclopride, au thiaméthoxame ou à la clothianidine. Cette catégorie est appelée « pesticides de catégorie E ». Les pesticides de catégorie E comprennent les semences de maïs destinées à la production de maïs-grain ou à l’ensilage, et les semences de soja.

Conformément au Règl. de l’Ont. 63/09, les pesticides de catégorie E peuvent être utilisés sur un bien agricole lorsqu’un rapport d’évaluation des risques phytosanitaires a confirmé que le nombre de parasites ou le pourcentage de perte de plants a été atteint ou dépassé, comme établi dans cette Ligne directrice.

Méthodes d’évaluation des risques phytosanitaires

  • Inspection du sol : permet de déterminer si le nombre de parasites dépasse certains seuils établis.
  • Inspection des cultures : permet de déterminer si la perte de plants causée par les parasites dépasse les seuils établis.
  • Critères de risque phytosanitaire : permet de déterminer si un bien agricole présente des facteurs qui augmentent ses risques phytosanitaires,

Rapport d’évaluation des risques phytosanitaires

Un rapport d’évaluation des risques phytosanitaires résume les renseignements pertinents relatifs à l’évaluation des risques phytosanitaires qui a été effectuée et qui doit être terminée afin d’acheter et d’utiliser des pesticides de catégorie E. Ce rapport ne doit être rempli qu’une seule fois par bien agricole. Cela signifie qu’il n’y a pas besoin de refaire une évaluation des risques phytosanitaires chaque année.

Si vous avez déjà rempli et signé un rapport d’évaluation des risques phytosanitaires en vertu du Règl. de l’Ont. 63/09 avant le 9 avril 2020, vous pouvez continuer à vous en servir pour acheter et utiliser des pesticides de catégorie E.

Le présent document, intitulé Ligne directrice pour l’évaluation des risques phytosanitaires (« la Ligne directrice »), définit les méthodes à employer pour effectuer une évaluation des risques phytosanitaires en application de l’article 3 du Règl. de l’Ont. 63/09. Une évaluation des risques phytosanitaires qui n’est pas effectuée selon les indications de la Ligne directrice ne satisfera pas aux exigences légales du Règl. de l’Ont. 63/09.

Comme indiqué au paragraphe 3 du paragraphe 3 (1) du Règl. de l’Ont. 63/09, un rapport d’évaluation des risques phytosanitaires doit comporter une des confirmations suivantes :

  • Méthode d’évaluation des risques phytosanitaires no 1 – Inspection du sol : une inspection du sol a été effectuée sur le bien agricole conformément à la Ligne directrice pour l’évaluation des risques phytosanitaires. Un ou plusieurs parasites mentionnés dans la Ligne directrice ont été détectés en nombre égal ou supérieur au seuil applicable requis par la Ligne directrice pour être utilisés comme pesticides de catégorie E.
  • Méthode d’évaluation des risques phytosanitaires no 2 – Inspection d’une récolte : une inspection des cultures a été effectuée sur le bien agricole conformément à la Ligne directrice pour l’évaluation des risques phytosanitaires. Un ou plusieurs parasites mentionnés dans la Ligne directrice ont été détectés en nombre égal ou supérieur au pourcentage applicable requis par la Ligne directrice pour être utilisés comme pesticides de catégorie E.
  • Méthode d’évaluation des risques phytosanitaires no 3 – Critères de risque phytosanitaire : une évaluation a été effectuée sur le bien agricole. Un ou plusieurs des critères de risque phytosanitaire énoncés dans la Ligne directrice pour l’évaluation des risques phytosanitaires ont été remplis.

La Ligne directrice établit ce qui suit :

  • les types de parasites à détecter en effectuant l'inspection du sol
  • le nombre de parasites qui doivent être présents ou le pourcentage de perte de plants causée par ces parasites pour être autorisé à utiliser un pesticide de catégorie E sur un bien agricole
  • la marche à suivre pour procéder à une évaluation des risques phytosanitaires en inspectant le sol dans le but de détecter la présence de ces parasites (méthode no 1)
  • la marche à suivre pour procéder à une évaluation des risques phytosanitaires en inspectant les cultures dans le but de calculer le pourcentage de la perte de plants (méthode no 2) causée par ces parasites
  • la liste des critères de risque phytosanitaire pour déterminer si un bien agricole présente un risque accru de parasites (méthode no 3)

Définitions

Chrysomèle du haricot
chrysomèle du haricot au stade adulte
Chrysomèle des racines du maïs
une des espèces d’insectes suivantes au stade larvaire :
  1. chrysomèle septentrionale
  2. chrysomèle occidentale
Ver blanc
une des espèces d’insectes suivantes au stade larvaire :
  1. hanneton européen
  2. scarabée japonais
  3. hanneton commun
Règlement
Règlement de l’Ontario 63/09 (Dispositions générales) pris en application de la Loi sur les pesticides.
Ver fil de fer
larve de taupin.

Pour faciliter la consultation, il faut savoir que les définitions des mots suivants utilisés dans cette Ligne directrice se trouvent dans le Règl. de l’Ont. 63/09 :

Bien agricole
section d’un bien-fonds utilisée pour les besoins d’une exploitation agricole ou d’une partie d’une exploitation agricole ou pour les besoins de plusieurs exploitations agricoles.
Perte de plants
dommages causés aux cultures, comme
  • les plants ne sont pas sortis de terre
  • les plants sont rabougris, endommagés ou morts par manque de vigueur

Parasites

Dans le cadre d’une inspection du sol, il faut détecter un ou plusieurs des parasites suivants :

  • ver blanc
  • ver fil de fer

Dans le cadre d’une inspection des cultures de soja, la perte de plants doit être causée par un ou plusieurs des parasites suivant :

  • ver blanc
  • ver fil de fer
  • mouche des légumineuses
  • chrysomèle du haricot

Dans le cadre d’une inspection des cultures de maïs, la perte de plants doit être causée par un ou plusieurs des parasites suivants :

  • ver blanc
  • ver fil de fer
  • chrysomèle des racines du maïs
  • mouche des légumineuses

Seuils justifiant l’utilisation d’un pesticide de catégorie E

Nombre de parasites détectés

Une moyenne de 2 vers blancs par emplacement de dépistage, calculée sur 5 emplacements doit être détectée.

Une moyenne de 1 ver fil de fer par emplacement de dépistage, calculée sur 5 emplacements doit être détectée.

Pourcentage de perte de plants

Pourcentage de perte de plants établi pour la culture de maïs : 15 %.

Pourcentage de perte de plants établi pour la culture de soja : 30 %.

Méthode d’évaluation des risques phytosanitaires no 1 - Inspection du sol

Une inspection du sol sert à déterminer s’il y a des vers blancs ou des vers fil de fer dans un bien agricole et si leur nombre atteint ou dépasse celui établi dans la Ligne directrice. Marche à suivre pour effectuer une inspection du sol :

  1. 1re étape : déterminer au moins cinq emplacements où dépister des vers blancs ou des vers fil de fer. Chaque emplacement doit se trouver dans un rayon d’au moins 10 mètres des autres.
  2. 2e étape : effectuer un dépistage à chaque emplacement sélectionné à la 1re étape. Le dépistage de vers blancs s’effectue selon la méthode par creusage décrite ci-dessous. Le dépistage de vers fil de fer s’effectue selon la méthode par creusage ou la méthode par piégeage avec appât décrite ci-dessous.
    1. Dépistage par creusage

      Creuser un trou d’environ 30 cm sur 30 cm et de 7 cm à 10 cm de profondeur. Passer la terre extraite du trou au crible tout en brisant les mottes pour vérifier s’il y a des vers blancs ou des vers fil de fer dans la terre et le trou. Ensuite, compter les vers blancs et les vers fil de fer détectés dans la terre et le trou de chaque emplacement, et inscrire leur nombre.

    2. Dépistage par piégeage avec appât

      Creuser un trou d’environ 15 cm sur 15 cm et de 15 cm de profondeur dans lequel on verse environ 1 tasse d’appâts. Couvrir ensuite les appâts en remplissant le trou de terre tout en brisant les mottes. Terminer le remplissage par un petit monticule de terre afin d’éviter la formation d’une flaque d’eau. Vous pouvez y planter un fanion pour retrouver le trou plus tard. Sept à dix jours plus tard, déterrer les appâts pour voir s’il y a des vers fil de fer. Puis, compter et inscrire le nombre de vers fil de fer détectés à chaque emplacement.

      Voici des exemples, parmi d’autres, de ce qui peut servir d’appât :

      • 1 tasse à parties égales de semences de maïs non traitées et de semences de blé non traitées trempées dans l’eau
      • 1 tasse de farine
      • 1 tasse de pommes de terre fraichement coupées
  3. Après avoir procédé au dépistage décrit à la 2e étape à chaque emplacement sélectionné à la 1re étape, la 3e étape consiste à calculer le nombre moyen de vers blancs et de vers fil de fer par emplacement de dépistage sélectionné à la 1re étape.
    • Pour calculer le nombre moyen de vers blancs, on additionne le nombre de vers blancs détectés aux 5 emplacements de dépistage, puis on divise ce total par cinq.
    • Pour calculer le nombre moyen de vers fil de fer, on additionne le nombre de vers fil de fer détectés aux 5 emplacements de dépistage, puis on divise ce total par cinq.

Un pesticide de catégorie E peut être utilisé sur le bien agricole dans la mesure où le rapport d’évaluation des risques phytosanitaires indique que :

  1. le nombre moyen de vers blancs détectés aux 5 emplacements de dépistage de la section est égal ou supérieur à 2;
  2. le nombre moyen de vers fil de fer détectés aux 5 emplacements de dépistage de la section est égal ou supérieur à 1.

Dans un rapport d’évaluation des risques phytosanitaires préparé pour l’application de l’article 3 du Règlement, un croquis du bien agricole qui remplit ces critères doit représenter de façon claire les emplacements de dépistage.

Méthode d’évaluation des risques phytosanitaires no 2 – Inspection des cultures

Une inspection des cultures sert à déterminer si la perte de plants dans une culture de maïs ou de soja causée par un ou plusieurs des parasites cités dans la Ligne directrice atteint ou dépasse le pourcentage de perte de plants établi dans la Ligne directrice pour cette culture.

Une inspection des cultures sert à déterminer si :

  • les dommages subis par les plants de maïs sont causés par un ou plusieurs des parasites suivants : ver blanc, ver fil de fer, mouche des légumineuses ou chrysomèle des racines du maïs, ou si
  • les dommages subis par les plants de soja sont causés par un ou plusieurs des parasites suivants : ver blanc, ver fil de fer, mouche des légumineuses ou chrysomèle du haricot.

Marche suivre pour effectuer une inspection des cultures :

  1. 1re étape : sélectionner une section du bien agricole dans laquelle les semences de maïs et de soja n’ont pas été traitées avec un pesticide de catégorie E et où l’on a constaté une perte de plants.
  2. 2e étape : sélectionner dans la zone sélectionnée à la 1re étape un minimum de cinq emplacements :
    • où effectuer une inspection afin de constater si des plants ont été perdus (« emplacement avec perte de plants »);
    • où il n’y a aucune évidence de perte de plants (« emplacement sans perte de plants »).

    Les critères suivants doivent être remplis :

    1. Le nombre d’emplacements sans perte de plants doit être égal à celui où l’on a constaté une perte de plants.
    2. Tous les emplacements doivent être situés à au moins 10 m les uns des autres.
    3. La superficie de chaque emplacement ensemencé avec du maïs est calculée en utilisant la méthode par rang, qui est expliquée à l’annexe 1 de la Ligne directrice.
    4. La superficie de chaque emplacement ensemencé avec du soja est calculée en utilisant la méthode par rang ou par quadrat, qui est expliquée à l’annexe 1 de la Ligne directrice.
  3. 3e étape : inspecter les cultures de maïs ou de soja à chaque emplacement sélectionné à la 2e étape pour vérifier si des plants ont été perdus. Dans l’affirmative, déterminer si la perte a été causée à chaque emplacement par un ou plusieurs des parasites suivants :
    • ver blanc, ver fil de fer, mouche des légumineuses ou chrysomèle des racines du maïs dans les plants de maïs
    • ver blanc, ver fil de fer, mouche des légumineuses ou chrysomèle du haricot dans les plants de soja.

    Inscrire le raisonnement appliqué pour trouver le type de parasite ayant causé la perte de plants.

  4. Si la perte de plants a été causée par un ou plusieurs parasites mentionnés à la 3e étape, la 4e étape consiste à calculer et à inscrire le nombre moyen par acre de plants non touchés qui se trouvent aux emplacements où des plants ont été perdus, sélectionnés à la 2e étape. Pour ce faire, il faut compter selon la méthode de comptage indiquée ci-dessous et inscrire le nombre de plants qui ne sont pas touchés, c’est-à-dire le nombre de plants qui ne sont ni rabougris, ni endommagés, ni morts à chaque emplacement où une perte de plants a été observée à la 2e étape. Il faut calculer le nombre moyen (par acre/ha) de plants qui n’ont pas été touchés à chaque emplacement où l’on a constaté une perte de plants, et l’inscrire. Le dénombrement est effectué comme suit :
    • Dénombrement des plants de maïs en utilisant la méthode par rang indiquée à l’annexe 1 de la Ligne directrice.
    • Dénombrement des plants de soja en utilisant la méthode par rang ou par quadrat indiquée à l’annexe 1 de la Ligne directrice.
  5. 5e étape : calculer et inscrire le nombre moyen de plants par acre/ha aux emplacements sans perte de plants déterminés à la 2e étape.
    • Pour dénombreer les plants de maïs, vous pouvez utiliser la méthode par rang indiquée à la 4e étape ou la densité de plantation utilisée à l’ensemencement.
    • Pour dénombrer les plants de soja, vous pouvez utiliser la même méthode utilisée pour compter les plants non endommagés par acre/ha aux emplacements où une perte de plants était évidente, calculés à la 4e étape.

    Si une méthode de dénombrement est utilisée, il faut compter et inscrire le nombre de plants non touchés à chaque emplacement sans perte de plants calculé à la 2e étape, faire la moyenne et inscrire le nombre de plants non touchés par acre/ha calculé à chaque emplacement sans perte de plants du lot.

  6. 6e étape : calculer et inscrire le pourcentage de perte de plants sur le bien agricole selon l’équation suivante :

    [(X - Y) ÷ X] × 100 = pourcentage de perte de plants

    Dans laquelle,
    X est le nombre moyen de plants par acre/ha aux emplacements sans perte de plants, selon la sélection effectuée à la 5e étape.
    Y est le nombre moyen de plants par acre/ha aux emplacements avec perte de plants, selon la sélection effectuée à la 4e étape.

    Cette étape fournira les données suivantes :

    • Maïs : Le pourcentage de perte de plants sur le bien agricole causée par le ver blanc, le ver fil de fer, la mouche des légumineuses ou la chrysomèle des racines du maïs.
    • Soja : Le pourcentage de perte de plants sur le bien agricole causée par le ver blanc, le ver fil de fer, la mouche des légumineuses ou la chrysomèle du haricot.

    Un pesticide de catégorie E peut être utilisé sur un bien agricole si le rapport d’évaluation des risques phytosanitaires indique que le pourcentage de perte de plants dans une culture de maïs ou de soja, calculé à la 6e étape, atteint ou dépasse :

    1. 15 pour cent s’il agit d’une perte de plants dans une culture de maïs
    2. 30 pour cent s’il agit d’une perte de plants dans une culture de soja

Dans un rapport d’évaluation des risques phytosanitaires préparé pour l’application de l’article 3 du Règlement, un croquis du bien agricole qui remplit ces critères doit représenter de façon claire les emplacements de dépistage qui ont fait l’objet d’une inspection visant à déterminer s’il y a eu perte ou non de plants.

Méthode d’évaluation des risques phytosanitaires no 3 – Critères de risque phytosanitaire

Les critères de risque phytosanitaire serventà déterminer si un bien agricole présente certaines caractéristiques qui indiqueraient un risque accru de présence de vers blancs ou de vers fil de fer.

Marche à suivre pour effectuer une évaluation des risques phytosanitaires pour le maïs et le soja :

1. Déterminer si le bien agricole répond à l’un ou l’autre des critères de risque phytosanitaire suivants :

  • Le bien agricole présente un sol sablonneux ou limoneux, des monticules collinaires et il est bordé d’arbres.
  • Le bien agricole présente un sol sablonneux ou limoneux et de fréquentes rotations de cultures herbagères (par exemple céréales, fourrages mélangés, nouvelles défriches de prairie).
  • Le bien agricole présente un sol sablonneux, limoneux ou tourbeux, de fréquentes rotations de cultures herbagères (par exemple céréales, fourrages mélangés, mauvaises herbes graminées, nouvelles défriches de prairie) et des rotations de cultures légumières et de canola (par exemple carottes, betteraves sucrières, patates douces et pommes de terre).
  • Le bien agricole présente un sol sablonneux, limoneux ou tourbeux, une couverture céréalière/végétale, et utilise des méthodes de travail du sol réduites.
  • Le bien agricole présente un sol sablonneux, limoneux ou tourbeux et a été un pâturage ou en jachère au cours des deux années précédentes.
  • Le bien agricole est adjacent à un pâturage, une gazonnière, un parc ou un terrain de golf.
  • Le sol du bien agricole contient plus de 10 pour cent de matière organique.
  • Le bien agricole a été infesté de vers blancs ou de vers fil de fer au cours des trois années précédentes.

Si le rapport d’évaluation des risques phytosanitaires indique que le bien agricole présente un ou plusieurs facteurs de risque, un pesticide de catégorie E peut être utilisé.

Annexe 1

Méthodes de comptage des plants

Comme mentionné ci-dessus, il faut utiliser soit la méthode de comptage par rang, soit la méthode par quadrat pour compter le nombre de plants à un emplacement où des plants ont été perdus. Voir les étapes des deux méthodes ci-dessous.

Méthode de comptage par rang

  1. Pour les cultures en rang, mesurer la largeur du rang pour calculer la longueur du rang qu’il faudra pour effectuer l’évaluation
  2. Choisir la longueur de rang indiquée dans le tableau 1 qui correspond à la largeur du rang mesurée à la 1re étape de cette méthode. Par exemple, si un rang a 76 cm de large, il faudra compter les plants sur une longueur de 5,3 m.
  3. Compter le nombre de plants sur la longueur du rang indiquée au tableau 1 pour connaître le nombre de plants par millième d’acre (1/1000).
  4. Pour calculer le nombre de plants par acre note de bas de page 1 [1], multiplier le nombre calculé à la 3e étape par 1000. Pour calculer le nombre de plants par hectare, multiplier le nombre de plants sur la longueur du rang par 2,47, puis par 1000.
Tableau 1 - Calcul du nombre de plants par acre en fonction de la largeur du rang
Largeur du rang : centimètresLargeur du rang : poucesLongueur du rang correspondant à 1/1000 acre en mètresLongueur du rang correspondant à 1/1000 acre en pieds
381510,634 pi. 10 po.
51208,026 pi. 1 po.
56227,323 pi. 10 po.
71285,718 pi. 8 po.
76305,317 pi. 5 po.
81325,016 pi. 4 po.
86344,715 pi. 5 po.
91364,414 pi. 6 po.
97384,213 pi. 9 po.

Méthode de comptage par quadrat

  1. Compter le nombre de plants situés dans un cercle ou un carré indiqué au tableau 2.
  2. Pour calculer le nombre de plants par hectare ou acre, multiplier le nombre de plants dans le cercle ou le carré par le facteur correspondant (colonne 3) au diamètre intérieur du cercle ou à la surface intérieure du carré utilisé à la colonne 1 du tableau 2.
Tableau 2 - Calcul du nombre de plants par acre/hectare
Diamètre intérieur du cercle en centimètres (pouces)Surface en (pi²)Facteur de multiplication du nombre de plants dans un cercle ou carré : Plants par hectareFacteur de multiplication du nombre de plants dans un cercle ou carré : Plants par acre
91 (36)0,65 (7,0)15 3856 165
84 (33)0,55 (6,0)18 1827 334
76 (30)0,45 (4,9)22 2228 874
69 (27)0,37 (4,0)27 02710 956
61 (24)0,29 (3,2)34 48313 865
Tableau 2 - Calcul du nombre de plants par acre/hectare
Dimensions intérieures du carré en centimètres (pouces)Surface en (pi²)Facteur de multiplication du nombre de plants dans un cercle ou carré  : Plants par hectareFacteur de multiplication du nombre de plants dans un cercle ou carré : Plants par acre
50 × 50 (20 × 20)0,25 (2,7)40 00016 133
100 × 100(40 × 40)1,00 (11,1)10 0003 924