Aperçu

  • Envahissante – indigène de l’Europe.
  • La maladie corticale du hêtre est un complexe insecte-champignon causé par la cochenille du hêtre et un champignon à l’origine du chancre.
  • La maladie produit d’importants chancres, la déformation du tronc et finalement la mort de l’arbre.
  • La mort de l’arbre découle directement de cette maladie ou de la combinaison de celle-ci et d’autres facteurs de stress.
  • La maladie se propage au sein d’une grande partie de l’aire de répartition du hêtre en Ontario.

Le terme « envahissante » s'entend d’une espèce qui s'est propagée à l’extérieur de son habitat d’origine et qui menace le nouvel environnement ou la nouvelle économie ou société en perturbant les écosystèmes locaux.

Espèces hôtes

Cette maladie se présente sur le hêtre à grandes feuilles (Fagus grandifolia) et le hêtre commun (F. sylvatica L.), et elle sévit souvent dans les forêts mixtes composées d’érables à sucre et de pruches.

Caractéristiques et cycle de vie

  • Les cochenilles du hêtre se propagent avec le vent, les animaux et le transport de bois de hêtre dont l’écorce est intacte.
  • Les insectes s'attaquent aux hêtres en santé et se multiplient rapidement pendant un certain nombre d’années.
  • Les orifices créés par les cochenilles du hêtre pour se nourrir détruisent l’écorce vivante et produisent des fissures qui permettent au champignon infectieux de pénétrer dans l’arbre.
  • Les spores de champignons se propagent grâce aux éclaboussures d’eau et au vent et se logent dans les blessures de l’arbre pour pénétrer dans l’écorce.
  • Selon les rapports, le délai entre l’infestation du hêtre et l’apparition de l’infection fongique varie entre 2 et 10 ans environ.
  • Le champignon produit de petits chancres qui apparaissent sur les surfaces de l’écorce.
  • Les petits organes de fructification de couleur rouge orangé apparaissent à la fin de l’été et à l’automne.

Maladie corticale du hêtre sur un hêtre – île St. Joseph, district de Sault Ste. Marie

Petits organes de fructification rouge orangé, produits à la fin de l’été et en automne

Symptômes et dommages

  • Flétrissement du feuillage.
  • Feuilles de petite taille et généralement jaunes.
  • Cimes minces et arbres peu vigoureux.
  • Branches et fût recouverts de sécrétions cireuses à l’aspect laineux produites par les cochenilles du hêtre.
  • Chancres et organes de fructification de la maladie corticale du hêtre présents.
  • La maladie détruit généralement les gros arbres en premier en modifiant de manière importante la structure de peuplement et la dynamique, ce qui réduit la biodiversité et produit des répercussions négatives sur la faune.

Gros plan d’une cochenille du hêtre recouverte par une excrétion blanche d’aspect laineux

Mesures de contrôle

Ne pas déplacer le bois de feu puisque cela pourrait entraîner une propagation non intentionnelle des cochenilles du hêtre et des champignons dans un peuplement forestier en santé. Laisser les arbres résistants qui n'ont pas été attaqués par les cochenilles dans des zones au sein desquelles les taux d’infestation aux cochenilles sont élevés. Dans le cadre des activités de gestion forestière, conserver les hêtres qui n'ont pas été attaqués par des cochenilles.

Mis à jour : 17 mai 2021
Date de publication : 18 juillet 2014