Les foyers de soins de longue durée de l’Ontario sont confrontés à une tragédie sans précédent.

Le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à utiliser toutes les ressources à sa disposition pour appuyer les foyers de soins de longue durée de la province, alors que nous travaillons à mettre fin à la propagation de la COVID-19.

Ce plan décrit les mesures que le gouvernement prend pour protéger les résidents et le personnel des foyers de soins de longue durée.

Les foyers de soins de longue durée se retrouvent en première ligne de la lutte contre la COVID-19 dans le monde entier. L’Ontario n’est pas différent, et malgré notre chagrin, nous devons riposter énergiquement.

Le Plan d’action pour la protection des foyers de soins de longue durée contre la COVID-19 consolide les mesures prises depuis février 2020 jusqu’à présent et ajoute de nouvelles mesures rigoureuses pour prévenir d’autres éclosions de COVID-19 et les décès en découlant dans nos foyers de soins de longue durée.

Mesures prises à ce jour

Le 13 avril

  • Assurer la livraison le jour même de fournitures et d’équipements aux hôpitaux, aux foyers de soins de longue durée, aux maisons de retraite et à d’autres établissements afin de soutenir les travailleurs essentiels, tous milieux confondus, et s’assurer que les fournitures sont acheminées rapidement à ceux qui en ont le plus besoin.

Le 8 avril

  • Le médecin-hygiéniste en chef a émis une directive mise à jour (Directive no 3) pour les foyers de soins de longue durée, à mettre en œuvre immédiatement, exigeant que tout le personnel et les visiteurs essentiels portent des masques chirurgicaux ou de procédure à tout moment pendant la durée des quarts de travail complets ou des visites dans le foyer de soins de longue durée et demandant aux foyers de soins de longue durée de conserver et de ranger en toute sécurité l’EPI usagé, y compris les masques. La directive comprend une orientation rigoureuse pour le regroupement en cohorte du personnel et des résidents, la limitation du nombre de lieux de travail du personnel, les tests de dépistage de la COVID-19 et le plus récent protocole en matière de gestion des éclosions, entre autres directives essentielles.
  • Le médecin-hygiéniste en chef a émis une directive mise à jour (Directive no 3) exigeant que les foyers de soins de longue durée commencent immédiatement un dépistage plus rigoureux – maintenant effectué deux fois par jour – du personnel, des visiteurs essentiels et des résidents.

Le 27 mars

  • Émission d’un deuxième décret temporaire pour les foyers de soins de longue durée afin d’accorder une plus grande souplesse aux foyers de soins de longue durée en leur permettant de réorienter leur dotation et leurs ressources financières vers des tâches essentielles pendant la crise de la COVID-19.

Le 25 mars

  • Lancement du Plan d’action de l’Ontario contre la COVID-19, un programme d’aide d’urgence de 17 milliards de dollars visant à fournir une aide aux familles et à sécuriser les entreprises. Le plan comprend 3,3 milliards de dollars pour des ressources supplémentaires destinées au système de soins de santé, plus précisément 243 millions de dollars pour les soins de longue durée.

Le 24 mars

  • Modifications des règlements permettant de rationaliser le processus d’admission, de sortie et de réadmission dans les foyers de soins de longue durée, renforçant ainsi la capacité d’accueil indispensable dans les hôpitaux et s’assurant que les résidents qui quittent leur foyer de soins de longue durée pendant la pandémie de COVID-19 sont réadmis en priorité, leur donnant ainsi la tranquillité d’esprit.

Le 23 mars

  • Émission d’un décret temporaire pour les foyers de soins de longue durée afin d’offrir une plus grande souplesse en matière de dotation, permettant aux foyers de réagir à une éclosion de COVID-19, de la prévenir et de l’atténuer.
  • Suspension des séjours de courte durée dans les foyers de soins de longue durée et directives données aux foyers sur la façon d’utiliser les lits de soins de courte durée pour maximiser la capacité pour les demandeurs en attente d’admission nécessitant un lit de soins de longue durée dans un foyer de soins de longue durée.

Le 22 mars

  • Le médecin-hygiéniste en chef a émis une directive (no 3) aux foyers de soins de longue durée pour mettre immédiatement en œuvre les mesures suivantes :
    • Interdire aux résidents de quitter le foyer pour des absences de courte durée afin de visiter la famille et les amis
    • Dans la mesure du possible, limiter le nombre d’endroits où les employés travaillent

Le 20 mars

  • Modification des règlements afin de permettre une plus grande souplesse en matière de dotation dans les foyers de soins de longue durée, ce qui facilite le recrutement de personnel qualifié et l’utilisation des compétences là où elles seront les plus utiles. Ces mesures ont permis aux foyers d’embaucher rapidement plus de personnel et de prévenir les pénuries éventuelles de main-d’œuvre et au personnel de consacrer plus de temps aux soins directs prodigués aux résidents.

Le 17 mars

  • Renforcement des mesures provinciales de lutte contre la COVID-19 grâce à un financement pouvant atteindre 304 millions de dollars, notamment en augmentant la capacité d’accueil des hôpitaux, en appuyant les bureaux de santé publique en matière de tests et de dépistage, en achetant de l’équipement de protection personnelle supplémentaire pour les travailleurs de première ligne et des ventilateurs, en offrant la surveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans les foyers de soins de longue durée, et des mesures de soutien dédiées pour les régions rurales et éloignées ainsi que les communautés autochtones.

Le 13 mars

  • Le médecin-hygiéniste en chef a recommandé que les foyers de soins de longue durée autorisent uniquement les visiteurs essentiels — des personnes qui visitent des résidents qui sont très malades ou qui nécessitent des soins en fin de vie. Un guide d’orientation a été publié à cet effet le 17 mars.

Le 11 mars

  • Demande faite aux foyers de soins de longue durée de commencer le dépistage actif des visiteurs, des bénévoles, du personnel et des nouveaux résidents pour les symptômes de la COVID-19.
  • Les tests respiratoires effectués dans les foyers de soins de longue durée seront désormais également analysés pour vérifier la présence du virus de la COVID-19.

Le 9 mars

  • Directive émise à tous les exploitants de foyers de soins de longue durée par le biais d’une note de service leur demandant d’effectuer un dépistage actif auprès de tous les visiteurs, résidents, résidents réadmis et résidents de retour dans les foyers de soins de longue durée. (La note de service a ensuite été modifiée le 11 mars pour inclure également le personnel et les bénévoles.)

Le 11 février

  • Émission d’une directive mise à jour sur la prévention et le dépistage de la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée.

Le 3 février

  • Émission d’une directive sur la prévention et le dépistage de la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée.

Voici certaines des prochaines mesures

  1. Programme rigoureux de tests, de dépistage et de surveillance
  2. Gestion des éclosions et de la propagation de la maladie
  3. Accroître nos effectifs héroïques dans les foyers de soins de longue durée

1. Programme rigoureux de tests, de dépistage et de surveillance

Objectif :

  • Augmenter le nombre de tests des résidents et du personnel des FSLD

Mesures :

  1. Tests : Pour protéger les personnes, des tests améliorés comprenant les mesures suivantes :
    • Pour tous les foyers : faire subir un test à tous les résidents et au personnel symptomatiques conformément à la liste des symptômes élargie (en cours)
    • Pour les foyers de soins de longue durée ayant une éclosion, inclure également les résidents et le personnel asymptomatiques qui ont été en contact avec des cas de COVID-19 (en cours)
    • Pour tous les cas de COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée, les bureaux de santé publique effectuent une recherche des contacts afin de s’assurer que toutes ces personnes sont conscientes de leur exposition potentielle et de comprendre les origines de l’exposition
    • Plans visant à faire subir davantage de tests aux résidents et au personnel des FSLD. Les bureaux de santé publique et des ressources supplémentaires provenant du secteur de la santé, notamment du personnel hospitalier et des ambulanciers paramédicaux, sont déployés à l’appui des tests supplémentaires.
  2. Surveillance : Pour arrêter de manière proactive la propagation, étendre les activités de surveillance.
    • Faire subir un test aux résidents et au personnel asymptomatiques dans certains foyers de la province. Cela permettra de mieux comprendre la propagation dans les foyers de soins de longue durée et orientera les futures modifications du plan. Ces tests sont en cours dans certains foyers.
    • Un échantillon de foyers n’ayant pas d’éclosion sera testé pour déterminer la présence du virus de la COVID-19, dans le cadre des activités de surveillance. Les évaluations des bureaux de santé publique orienteront l’élaboration d’un plan élargi de surveillance des foyers qui n’ont pas d’éclosion, plan qui sera mis en œuvre dans les 48 prochaines heures.

2. Gestion des éclosions et de la propagation de la maladie

Objectifs :

  • Réduire le nombre d’éclosions dans les FSLD
  • Contenir les éclosions dans les FSLD, de sorte qu’elles ne touchent pas autant de résidents

Mesures :

  1. Soutenir les foyers de SLD en leur offrant une expertise en matière de santé publique et de lutte contre les infections afin de contenir les éclosions existantes et de prévenir les éclosions futures. Cela comprendra :
    1. Évaluation du risque :
      • Le bureau de santé publique évalue les risques pour tous les foyers afin de déterminer les foyers où la gestion des éclosions est prioritaire et les autres foyers nécessitant un soutien en matière de prévention (évaluation en cours).
      • Évaluation de la capacité des bureaux de santé publique afin de déterminer comment des ressources supplémentaires provenant du système de santé (p. ex., des spécialistes du milieu hospitalier en matière de prévention et de contrôle des infections) permettraient d’aider les bureaux de santé publique à s’attaquer aux éclosions dans les foyers de soins de longue durée.
    2. Équipes de soutien
      • Les experts en prévention et en contrôle des infections de l’ensemble du secteur de la santé ont été organisés et sont prêts pour le déploiement en 24 à 48 heures
        • Santé Ontario, en collaboration avec les bureaux de santé publique, formera des équipes régionales pour appuyer les foyers individuels
        • Des bureaux de santé publique qui se complètent les uns les autres sont en cours
        • Les équipes de prévention et de contrôle des infections seront déployées dans les foyers où le risque est le plus élevé dans les 48 heures
  2. Équipement de protection individuelle
    • Des directives améliorées pour guider les foyers dans l’utilisation de l’EPI, y compris quel EPI utiliser dans quelles circonstances, seront publiées sous peu.
    • Priorité toujours accordée à la distribution de l’EPI aux foyers qui en ont le plus besoin. Le Centre des opérations d’urgence du ministère de la Santé répond à chaque demande pour de l’EPI transmise aux échelons supérieurs provenant de foyers de SLD et de maisons de retraite dans les 24 heures. Cela a permis à 102 FSLD et 16 maisons de retraite de recevoir des fournitures au cours de la fin de semaine du 11 avril.
  3. Nouveau décret d’urgence visant à limiter le nombre de lieux de travail pour les employés de soins de longue durée
    • Donner des directives aux employeurs des foyers de soins de longue durée pour s’assurer que leurs employés, y compris les infirmières autorisées, les infirmières auxiliaires autorisées, les préposés aux services de soutien à la personne, les employés de la cuisine et du ménage, ne travaillent que dans un seul foyer de soins de longue durée. Cela signifie que les employés ne peuvent pas travailler à plusieurs endroits, comme une maison de retraite ou un autre milieu de soins de santé.
    • Les travailleurs de foyers de soins de longue durée qui doivent renoncer temporairement à un emploi dans un autre établissement de soins à la suite de ce décret ne perdront pas cet emploi, car ils ont droit à un congé non payé.
    • On encourage les foyers de soins de longue durée à utiliser les fonds d’urgence pour donner au personnel à temps partiel un horaire à plein temps afin de répondre aux besoins en personnel.
  4. Formation et éducation pour aider le personnel travaillant dans des situations d’éclosion, notamment aider le personnel ayant une formation sur la prévention et le contrôle des infections dans les foyers en situation d’éclosion à utiliser l’EPI (en cours).

3. Accroître nos effectifs héroïques dans les foyers de soins de longue durée

Objectifs :

  • Réduire le nombre de foyers de soins de longue durée signalant des problèmes de dotation critiques
  • Limiter les employés de soins de longue durée à travailler à un seul endroit

Mesures :

  1. Compléter la capacité des foyers de soins à domicile à long terme grâce aux mesures suivantes :
    • Redéployer des travailleurs de la santé depuis les parties du secteur de la santé ayant un moindre volume de patients, notamment les ressources en soins hospitaliers et à domicile, dans les foyers de soins de longue durée.
    • Utiliser le portail de jumelage des ressources humaines pour identifier les ressources disponibles pour les foyers en situation de pénurie (plus de 190 foyers l’ont utilisé jusqu’à présent). Compléter avec le portail des ressources humaines du gouvernement fédéral lorsqu’il sera en ligne.
    • Financement d’urgence pour la prévention et le confinement des infections dans les foyers. Ce financement peut être utilisé pour embaucher du personnel supplémentaire ou de remplacement, ou pour donner aux employés à temps partiel un horaire à temps plein, ainsi que pour d’autres options.
    • Travailler avec le gouvernement fédéral pour déterminer comment son initiative récemment annoncée d’augmenter les salaires des travailleurs essentiels de la santé pourrait être utilisée en Ontario pour appuyer notre personnel de soins de longue durée.

Mesures supplémentaires

  • Toutes les options sont examinées, et des mesures supplémentaires seront prises alors que nous nous attaquons à cette épidémie en évolution rapide.
  • Afin d’augmenter l’efficacité des mesures actuellement prévues, d’autres mesures sont en cours d’élaboration, notamment des approches visant à aider les foyers plus vieux ayant des installations problématiques à mieux isoler les résidents malades.
  • Le ministère de la Santé, le ministère des Soins de longue durée, Santé publique et Santé publique Ontario travaillent ensemble à l’évaluation des options.
    • Cela pourrait inclure le déplacement des patients vers d’autres établissements afin d’améliorer la capacité d’isolement
Mis à jour : 25 août 2021
Date de publication : 15 avril 2020