Les carpes asiatiques proviennent d’Asie et ont été implantées en Amérique du Nord dans les années 1960 et 1970. Depuis, elles ont suivi les cours d’eau des États-Unis en direction du nord et des Grands Lacs. Empêcher les carpes asiatiques de se répandre dans les Grands Lacs est le meilleur moyen de protéger les poissons indigènes contre cette espèce envahissante.

Les carpes asiatiques (carpe argentée, carpe à grosse tête, carpe de roseau, carpe noire) :

  • sont des espèces envahissantes efficaces qui ont remplacé les espèces indigènes de la région du fleuve Mississippi et de ses affluents;
  • comptent pour plus de 50 pour cent du poisson en poids dans certaines parties de la rivière Illinois;
  • peuvent grandir de plus de 25 centimètres pendant la première année de leur vie;
  • pèsent généralement de deux à quatre kilogrammes, mais peuvent atteindre les 40 kilogrammes et mesurer plus d’un mètre;
  • peuvent manger jusque 20 pour cent du poids de leur corps en plancton tous les jours;
  • se reproduisent rapidement.

une photo d’un agent de protection de la nature du Ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts saisit des carpes à grosse tête à la frontière Canada-États-Unis.

Un agent de protection de la nature du DNMRNF de l’Ontario saisit des carpes à grosse tête à la frontière Canada-États-Unis. Photo DNMRNF

Les carpes asiatiques menacent nos poissons indigènes et constituent un danger pour les humains

Les carpes asiatiques préfèrent les eaux froides ou à température modérée comme celles proches des rives des Grands Lacs. Si elles s’installaient dans les eaux de l’Ontario, elles pourraient manger la nourriture dont nos espèces indigènes dépendent, surpeupler leur habitat et les évincer. Le déclin des espèces indigènes pourrait avoir des conséquences néfastes sur les pêches sportive et commerciale qui ont des retombées économiques de plusieurs millions de dollars en Ontario.

une photo d’un agent du Service de la pêche et de la faune des États-Unis montre une carpe à grosse tête de la rivière Illinois.

Un agent du US Fish and Wildlife Service montre une carpe à grosse tête de la rivière Illinois. Photo USFWS

Il y a quatre espèces de « carpe asiatique » : carpe à grosse tête, carpe argentée, carpe de roseau et carpe noire. La carpe à grosse tête et la carpe argentée se sont répandues de manière agressive et on peut considérer qu’elles font partie des plus grandes menaces aux Grands Lacs.

La carpe argentée est un danger pour les occupants d’embarcation. La vibration des hélices peut faire sauter la carpe argentée jusque trois mètres dans les airs. Des occupants d’embarcation et des personnes pratiquant le ski nautique sur le fleuve Mississipi et la rivière Illinois ont été sérieusement blessés par des poissons sautant hors de l’eau.

une photo des carpes argentées sautant près du barrage Peoria en Illinois.

Carpes argentées sautant près du barrage Peoria en Illinois. Photo GLFC

Ce que fait l’Ontario

L’Ontario s’efforce de tenir les nouveaux envahisseurs aquatiques, comme les carpes asiatiques, à l’écart des Grands Lacs. Il est illégal en Ontario de posséder des carpes à grosse tête, argentée, de roseau ou noire vivantes ainsi que d’autres espèces aquatiques envahissantes. Des personnes ont été inculpées et ont écopé de lourdes amendes pour avoir tenté d’importer des camions pleins de carpes asiatiques vivantes en Ontario afin de les vendre dans des poissonneries.

La mise en application des lois sur les espèces envahissantes est la responsabilité des agents de protection de la nature qui collaborent avec d’autres organismes, comme le gouvernement fédéral, en vue de freiner le mouvement illégal d’espèces envahissantes.

L’Ontario travaille en partenariat avec la Ontario Federation of Anglers and Hunters depuis 1992 dans le cadre de programmes de lutte contre les espèces envahissantes, y compris des programmes d’éducation, de rapprochement et de formation; de surveillance dans toute la province et; de détection précoce.

L’Ontario travaille avec ses partenaires pour analyser notre niveau de préparation et élaborer un plan de lutte contre les carpes asiatiques. Le plan guidera nos actions si la présence d’une carpe asiatique en milieu sauvage était confirmée.

Comment les pêcheurs à la ligne peuvent-ils aider?

  • Ne jetez pas vos appâts à l’eau! Mettez toujours les appâts inutiles dans la poubelle et videz l’eau du seau d’appât sur le sol sec. Il est illégal de jeter des appâts dans l’eau ou à une distance inférieure à trente mètres d’un lac, d’un étang, d’une rivière ou d’un ruisseau.
  • Vérifiez quel genre d’appât est en votre possession. En tant que pêcheur à la ligne, vous avez la responsabilité de vous assurer que vous n’avez en main que les espèces qui peuvent légalement être utilisées comme appât, même si l’appât vient d’un vendeur d’appât. Voir Pêcher.
  • Apprenez à identifier les carpes asiatiques. Ne confondez pas les jeunes carpes asiatiques avec des espèces indigènes de l’Ontario.

une photo de carpe à grosse tête se nourrissant de plancton.

Carpe à grosse tête se nourrissant de plancton. Photo Kate Gardiner

Comment la population en général peut-elle aider?

  • Ne relâchez jamais de poisson vivant dans les lacs et rivières de l’Ontario.
  • N’importez pas de poisson vivant en Ontario.
  • Si vous avez des renseignements au sujet de l’importation, la distribution ou la vente illegals de carpe asiatique vivante, téléphonez au ministère immédiatement, sans frais et en tout temps, au 1 877 847-7667, ou communiquez avec le bureau du ministère de votre localité durant les heures normales de bureau. Vous pouvez aussi téléphoner, sous le couvert de l’anonymat, à Échec au crime, au 1 800 222-8477.
  • Si vous avez vu une carpe asiatique ou une autre espèce envahissante dans la nature, veuillez communiquer sans frais avec la Ligne d’information sur les espèces envahissantes, au 1 800 563-7711.

Apprenez à reconnaître les carpes asiatiques

La carpe à grosse tête et la carpe argentée constituent les plus grands dangers pour les eaux ontariennes.

La carpe à grosse tête :

une illustration de la carpe à grosse tête.

  • pèse généralement de deux à quatre kilogrammes, mais peut atteindre quarante 40 kilogrammes et mesurer un mètre;
  • a une très grosse tête et une bouche sans dents;
  • est gris foncé avec des marbrures à l’âge adulte et;
  • ses yeux se situent plus bas que la bouche.

une photo de la carpe à grosse tête.

Carpe à grosse tête. Photo Kate Gardiner

La carpe argentée :

une illustration de la carpe argentée.

  • est plus petite que la carpe à grosse tête;
  • est de couleur argent clair et son ventre est blanc et;
  • ses yeux se situent plus bas que la bouche.

une photo des carpes à grosse tête et argentée ont de grandes bouches sans dents.

Les carpes à grosse tête et argentée ont de grandes bouches sans dents. Photo DNMRNF

La carpe de roseau :

une illustration de la carpe de roseau.

  • a de grandes écailles qui paraissent quadrillées et;
  • ses yeux se situent au même niveau que sa bouche

une photo de la carpe de roseau.

Carpe de roseau. Photo Mike Correa, TRCA

Illustrations des carpes asiatiques adultes : Joe Tomelleri

Pour en apprendre davantage :

Ne confondez pas les jeunes carpes asiatiques avec ces vairons communs en Ontario!

Jeunes carpes asiatiques

Jeune carpe à grosse tête

une illustration de jeune carpe à grosse tête.

Couleur / marques : argentée avec des marbrures sombres, surtout sur le dos.
Bouche : recourbée vers le haut
Longueur : 5 à 10 centimètres
Bréchet (ligne sous le ventre) : proéminent, s’étend de la nageoire anale aux nageoires pelviennes (à mi-corps), sans écailles.
Écailles : très petites
Yeux : sous la ligne qui s’étend de la queue au museau (voir la ligne pointillée ci-dessus)

Jeune carpe argentée

une illustration de jeune carpe argentée.

Couleur / marques : argentée, sans marbrures sombres ni coloration sur le dos
Bouche : recourbée vers le haut.
Longueur : 5 à 10 centimètres
Bréchet (ligne sous le ventre) : proéminent, s’étend de la nageoire anale aux nageoires pelviennes, sans écailles.
Écailles : très petites
Yeux : sous la ligne qui s’étend de la queue au museau (voir la ligne pointillée ci-dessus)

Jeune carpe de roseau

une illustration de jeune carpe de rosea.

Couleur / marques : gris pâle à dorée, les écailles d’apparence quadrillée forment une ligne sombre proéminente
Bouche : légèrement recourbée vers le bas.
Longueur : 5 à 10 centimètres
Bréchet (ligne sous le ventre) : absent
Écailles : de taille moyenne à grande
Yeux : sur la ligne qui s’étend de la queue au museau

Illustrations des jeunes carpes asiatiques : © Emily S. Damstra

Vairons communs

Ouitouche

une illustration de le ouitouche.

Couleur / marques : dos vert olive foncé, noir ou brun, côtés argentés et ventre blanc argenté
Longueur : 20 centimètres qui est la taille d’appât commune
Bréchet (ligne sous le ventre) : absent
Écailles : de taille moyenne à grande avec un croissant foncé à l’avant de chaque écaille
Yeux : sur la ligne qui s’étend de la queue au museau

Méné émeraude

une illustration de le méné émeraude.

Couleur / marques : argentée irisée de vert
Longueur : 7,5 à 10 centimètres qui est la taille commune d’appât
Bréchet (ligne sous le ventre) : absent
Écailles : de taille moyenne à grande
Yeux : sur la ligne qui s’étend de la queue au museau

Queue à tache noire

une illustration de la queue à tache noire.

Couleur / marques : côtés argentés et dos vert bleu, tache sombre proéminente sur la queue
Longueur : 7,5 à 10 centimètres qui est la taille d’appât commune
Bréchet (ligne sous le ventre) : Absent
Écailles : de taille moyenne à grande
Yeux : sur la ligne qui s’étend de la queue au museau

Chatte de l’est

une illustration de la chatte de l’est.

Couleur / marques : dorée ou cuivrée, corps creusé avec ligne latérale le long des côtés qui se courbe vers le bas au milieu du corps, raie latérale noire chez les jeunes
Longueur : 7,5 à 18 centimètres qui est la taille d’appât commune
Bréchet (ligne sous le ventre) : présent, s’étend de la nageoire anale aux nageoires pelviennes (à mi-corps), sans écailles, moins distinct que celui du gaspareau ou de la carpe asiatique
Écailles : de taille moyenne à grande
Yeux : sur la ligne qui s’étend de la queue au museau

Illustrations des vairons communs : Joe Tomelleri