Points saillants

  • Le produit intérieur brut (PIB) réel de l’Ontario n’a pas changé au troisième trimestre (juillet, août et septembre) de 2023, après avoir augmenté de 0,4 % au deuxième trimestre.
  • Le PIB nominal a affiché une hausse de 1,3 %, après une augmentation de 1,4 % au trimestre précédent.
  • Les prix pour l’ensemble de l’économie, mesurés par l’indice implicite de prix du PIB, ont augmenté de 1,3 % au troisième trimestre.
  • La production économique, mesurée par industrie, n’a pas changé au troisième trimestre, car un gain dans le secteur des services (+0,4 %) a été compensé par une baisse dans le secteur des biens (-1,6 %).
Tableau 1.1
Sommaire des comptes économiques de l'Ontario
(variation en pourcentage)
Volet202120222022 T42023 T12023 T22023 T3
PIB réel5,43,9 (0,1)0,60,40,0
PIB nominal9,89,20,30,91,41,3

Sources : Statistique Canada et ministère des Finances de l'Ontario.

Dépenses

Le PIB réel de l’Ontario n’a pas changé au troisième trimestre de 2023, après s’être relevé de 0,4 % au deuxième trimestre. Au troisième trimestre, le PIB réel de l’Ontario était de 5,5 % supérieur à son niveau d’avant la pandémie au quatrième trimestre de 2019.

Graphique 1.1 : Croissance du PIB réel
Description accessible du Graphique 1.1 : Croissance du PIB réel

Les dépenses de consommation des ménages ont fléchi de 0,1 %, après avoir affiché un gain de 0,2 % au trimestre précédent. Une baisse des dépenses pour les biens semi-durables (-4,7 %) et non durables (-0,7 %) a été en partie compensée par une hausse des dépenses pour les biens durables (+0,8 %) et les services (+0,6 %).

Les investissements totaux des entreprises ont reculé de 0,8 % au troisième trimestre. L’investissement dans la construction résidentielle (-1,5 %), les machines et le matériel (-0,9 %) et les produits de propriété intellectuelle (-0,3 %) a fléchi pendant le trimestre, tandis qu’il a augmenté pour les ouvrages non résidentiels (+0,5 %).

Globalement, les dépenses des trois ordres de gouvernement ont affiché une hausse de 1,7 % au troisième trimestre, après une augmentation de 0,4 % aux deux trimestres précédents.

Les exportations (-1,4 %) et les importations (-1,0 % ) ont reculé au troisième trimestre. Les exportations internationales ont accusé une baisse de 2,4 %, mais les importations internationales se sont accrues de 0,2 %. Les exportations interprovinciales ont augmenté de 0,8 %, tandis que les importations interprovinciales ont diminué de 4,6 % pendant le trimestre.

Les entreprises ont accumulé des stocks d’une valeur de 14,8 milliards de dollars au troisième trimestre, une baisse par rapport à l’accumulation de 15,9 milliards de dollars au trimestre précédent.

Tableau 1.2
PIB réel selon les dépenses
(variation en pourcentage)
Volet202120222022 T42023 T12023 T22023 T3
PIB réel5,43,9 (0,1)0,60,40,0
Dépenses liées à la consommation des ménages4,67,10,41,20,2 (0,1)
Investissement des entreprises11,6 (9,2) (2,5)0,90,9 (0,8)
Gouvernement4,43,51,80,40,41,7
Exportations3,54,1 (1,8)3,92,9 (1,4)
Importations6,35,2 (3,3)3,72,7 (1,0)
Investissement en stocks (en milliards de dollars)3,218,619,416,515,914,8

Sources : Statistique Canada et ministère des Finances de l'Ontario.

Revenus

Le PIB nominal de l’Ontario a augmenté de 1,3 % au troisième trimestre, après avoir enregistré une hausse de 1,4 % au deuxième trimestre.

Graphique 1.2 : Croissance du PIB nominal
Description accessible du Graphique 1.2 : Croissance du PIB nominal

La rémunération des salariés, qui comprend les traitements et salaires ainsi que les revenus supplémentaires du travail, s’est accrue de 1,4 %, après avoir augmenté de 2,3 % au deuxième trimestre.

L’excédent net d’exploitation des sociétés s’est accru de 2,1 %, après avoir fléchi de 3,9 % au deuxième trimestre.

Le revenu mixte net, qui comprend le revenu agricole, le revenu des entreprises non constituées en société et le revenu de loyers, s’est accru de 2,6 %, après avoir connu un gain de 1,8 % au trimestre précédent.

Tableau 1.3
PIB nominal en termes de revenus
(variation en pourcentage)
Volet202120222022 T42023 T12023 T22023 T3
PIB nominal9,89,20,30,91,41,3
Rémunération des employés9,48,80,72,32,31,4
Excédent net d'exploitation5,5(5,9)(4,1)(11,1)(3,9)2,1
Revenu mixte net3,79,51,52,41,82,6

Sources : Statistique Canada et ministère des Finances de l'Ontario.

Prix

Les prix pour l’ensemble de l’économie, mesurés par l’indice implicite de prix du PIB, ont augmenté de 1,3 % au troisième trimestre, après avoir connu une hausse de 1,1 % au deuxième trimestre.

Les prix liés aux dépenses de consommation des ménages se sont accrus de 0,8 %, après avoir affiché une hausse de 0,9 % au deuxième trimestre.

Les prix liés aux investissements des entreprises ont affiché une hausse de 0,4 % après un gain de 1,4 % au trimestre précédent. Les prix des produits de propriété intellectuelle (+1,2 %), des machines et du matériel (+0,8 %) et de la construction résidentielle (+0,7 %) ont tous augmenté au troisième trimestre, tandis qu’ils ont diminué pour les ouvrages non résidentiels (-0,1 %).

Les prix des exportations (+1,0 %) et les prix des importations (+0,4 %) ont affiché une croissance pendant le trimestre.

Tableau 1.4
Indices implicites des prix, produit intérieur brut
(variation en pourcentage)
Volet202120222022 T42023 T12023 T22023 T3
PIB4,35,10,40,21,11,3
Dépenses liées à la consommation des ménages2,85,80,90,80,90,8
Investissement des entreprises10,511,82,00,31,40,4
Exportations5,69,11,50,1(0,5)1,0
Importations5,012,22,1(0,8)(0,2)0,4

Sources : Statistique Canada et ministère des Finances de l'Ontario.

Renseignements par industrie

Le PIB réel de l’Ontario, mesuré selon la valeur ajoutée par industrie, n’a pas changé au troisième trimestre de 2023. La hausse de la production dans le secteur des services (+0,4 %) a été compensée par une baisse de la production dans les industries productrices de biens (-1,6 %).

Graphique 1.3 : Variation du PIB réel par industrie, troisième trimestre de 2023
Description accessible du Graphique 1.3 : Variation du PIB réel par industrie, deuxième trimestre de 2023

La production dans le secteur de la fabrication a fléchi de 2,5 % au cours du trimestre. Les secteurs de la production de produits chimiques et pétroliers (-6,8 %) et celui de la production de métaux de première transformation et de la fabrication de produits métalliques (-2,9 %) ont accusé les baisses les plus marquées.

La production dans le secteur de la construction a diminué de 0,7 % en raison d’une baisse dans le secteur des ouvrages non résidentiels et des ouvrages de génie (-1,9 %). La production dans le secteur de la construction résidentielle a augmenté de 1,1 % pendant le trimestre.

La production dans le secteur des industries primaires a diminué de 3,6  %, la production en agriculture ayant chuté de 6,8 %.

Dans le secteur des services publics, la production a connu une embellie de 3,5 % attribuable à une hausse de la production d’électricité (+3,2 %) et dans le secteur du gaz naturel, de l’eau et des autres systèmes (4,3 %).

La production dans les industries productrices de services a augmenté de 0,4 % pendant le trimestre. Une hausse de la production dans les secteurs de l’administration publique (+2,4 %), du commerce de gros (+2,2 %) et des services d’enseignement (+1,5 %) a été en partie compensée par des baisses dans le secteur de l’information et de la culture (-2,5 %) et des services professionnels et administratifs (-0,4 %).

Tableau 1.5
PIB réel par industrie
(variation en pourcentage)
Volet202120222022 T42023 T12023 T22023 T3
Production totale5,23,70,00,80,40,0
Total – industries productrices de biens4,42,0 (0,4)1,30,9 (1,6)
Secteur primaire2,43,30,5 (1,6) (1,8) (3,6)
Services publics (3,0)1,3 (1,0)0,32,33,5
Construction5,8 (1,8)1,40,8 (2,1) (0,7)
Fabrication5,44,7 (1,7)2,23,1 (2,5)
Total – industries productrices de services5,44,20,10,70,30,4
Commerce de gros5,00,40,50,40,62,2
Commerce de détail6,23,5 (1,7)1,81,7 (0,3)
Transport et entreposage0,516,83,50,80,1 (0,6)
Information et culture5,44,60,0 (2,9) (0,1) (2,5)
Finance et assurances5,21,2 (0,6)0,7 (0,2)0,1
Services immobiliers et services de location/location à bail4,1 (1,2) (1,2)0,61,20,6
Gestion de sociétés et d'entreprises (27,5) (27,6) (14,6) (10,9) (6,9) (8,9)
Services professionnels et administratifs7,39,31,01,30,1 (0,4)
Éducation6,52,1 (2,1)0,60,81,5
Soins de santé et services sociaux7,03,31,10,2 (0,3)0,8
Arts, spectacles et loisirs5,147,73,11,20,10,4
Hébergement et restauration11,223,4 (1,0)2,0 (1,7) (0,2)
Autres services6,610,40,20,00,0 (0,6)
Administrations publiques4,72,51,42,0 (0,2)2,4

Sources : Statistique Canada et ministère des Finances de l'Ontario.

Comparaison entre secteurs de compétence

Le PIB réel du Canada a fléchi de 0,3 % au troisième trimestre, après avoir affiché un gain de 0,3 % au deuxième trimestre. Le ralentissement des exportations et la baisse de l’accumulation des stocks ont été partiellement compensés par une hausse des dépenses du gouvernement et des investissements résidentiels.

Le PIB réel du Québec a connu une baisse de 0,2 % au troisième trimestre, après avoir diminué de 0,4 % au trimestre précédent. Ce ralentissement a été causé surtout par une baisse du commerce net, qui a été en partie compensée par une hausse de la consommation des ménages et des investissements.

Aux États-Unis, le PIB réel a augmenté de 1,2 % au troisième trimestre de 2023, après avoir progressé de 0,5 % au deuxième trimestre. Les gains du troisième trimestre reflètent surtout une hausse des dépenses de consommation et de l’accumulation de stocks.

Graphique 1.4 : Croissance du PIB réel par territoire de compétence
Description accessible du Graphique 1.4 : Croissance du PIB réel par territoire de compétence

Climat économique mondial

L’activité économique demeure robuste aux États-Unis, le PIB réel ayant augmenté de 1,2 % au troisième trimestre, la croissance la plus forte depuis le quatrième trimestre de 2021. La demande intérieure s’est accrue globalement, grâce à des gains dans les dépenses de consommation personnelle. En Chine, la croissance du PIB réel s’est renforcée, passant à 1,3 % au troisième trimestre, grâce à une politique monétaire expansionniste, mais le secteur immobilier reste anémique.

Au Royaume-Uni, le PIB réel n’a pas bougé au troisième trimestre de 2023, ayant ralenti par rapport à la croissance de 0,2 % enregistrée au deuxième trimestre, la hausse du commerce net ayant été contrée par une baisse de la demande intérieure. Dans la zone euro, le PIB réel s’est contracté de 0,1 % au troisième trimestre après avoir affiché une hausse de 0,1 % au trimestre précédent, témoignant d’un apport négatif des changements dans les stocks des entreprises. Le PIB réel du Japon a diminué de 0,7 % après avoir affiché un gain de 0,9 % au deuxième trimestre, en raison de la baisse de la demande intérieure et étrangère.

Graphique 1.5 : Croissance du PIB réel
Description accessible du Graphique 1.5 : Croissance du PIB réel

Les pressions inflationnistes qui ont touché l’économie du Canada ont commencé à s’estomper, mais l’inflation des prix à la consommation reste supérieure au taux cible de 2 % de la Banque du Canada, ce qui a incité celle-ci à maintenir son taux directeur, le taux cible du financement à un jour, à 5,00 % depuis juillet 2023. Cela fait suite à des hausses du taux directeur de 75 points de base pendant la première moitié de 2023 et de 400 points en 2022. La Banque du Canada prévoit actuellement que l’inflation se rapprochera du taux cible de 2 % en 2025.

Le rendement du taux d’intérêt des bons du Trésor de trois mois du Canada se situait en moyenne à 5,0 % au quatrième trimestre, ce qui est légèrement inférieur au taux de 5,1 % enregistré au troisième trimestre. Par ailleurs, le rendement des obligations canadiennes de 10 ans est passé d’un taux élevé de 4,3 % au début d’octobre à 3,1 % à la fin de décembre. Par trimestre, le rendement des obligations de 10 ans se situait en moyenne à 3,6 % au quatrième trimestre, ce qui est inférieur au taux de 3,7 % enregistré au troisième trimestre.

Le taux de change du dollar canadien a légèrement fléchi au quatrième trimestre, témoignant du changement dans les attentes liées aux taux d’intérêt et de la baisse des prix du pétrole. Sur une base trimestrielle, le taux de change Canada-États-Unis s’établissait en moyenne à 73,4 cents américains au quatrième trimestre, comparativement à 74,6 cents américains au troisième trimestre.

Le prix du pétrole brut West Texas Intermediate (WTI) est passé d’un récent sommet d’environ 94 $ US le baril à la fin de septembre à 72 $ US à la fin de décembre, car le ralentissement de la croissance économique mondiale a freiné la croissance de la demande de pétrole et la hausse de la production intérieure américaine a accru l’offre. Le prix du pétrole brut West Texas Intermediate (WTI) est passé d’une moyenne de 82 $ US le baril au troisième trimestre à 78 $ US le baril au quatrième trimestre.

Tableau 1.6
Facteurs externes
Volet202120222022 T42023 T12023 T22023 T32023 T4
Croissance du PIB réel des États-Unis (en pourcentage)5,81,90,60,60,51,2-
Pétrole brut West Texas Intermediate (WTI) ($ US le baril)68958376748278
Dollar canadien (en cents américains)79,876,873,674,074,574,673,4
Taux des bons du Trésor de trois mois1 (en pourcentage)0,12,34,14,44,65,15,0
Taux des obligations de 10 ans du gouvernement (en pourcentage)1,42,83,23,03,13,73,6

[1] Taux d'intérêt du gouvernement du Canada.

Sources : U.S. Bureau of Economic Analysis, U.S. Energy Information Administration CME Group et Banque du Canada.

Annexe A : Dates de publication des Comptes économiques de l'Ontario

Aux termes de la Loi de 2019 sur la viabilité, la transparence et la responsabilité financières, les Comptes économiques de l’Ontario (CEO), une publication trimestrielle, doivent paraître dans les 45 jours suivant la publication par Statistique Canada des Comptes nationaux des revenus et dépenses.

Conformément à cette loi, les CEO seront publiés selon le calendrier suivant :

Période de référenceDate de publication prévue des Comptes nationaux des revenus et dépenses de Statistique CanadaDate de publication des Comptes économiques de l'Ontario
Quatrième trimestre (octobre-décembre) de 202329 février 2024Au plus tard le 12 avril 2024
Premier trimestre (janvier-mars) de 202431 mai 2024Au plus tard le 15 juillet 2024
Deuxième trimestre (avril-juin) de 202430 août 2024Au plus tard le 15 octobre 2024
Troisième trimestre (juillet-septembre) de 202429 novembre 2024Au plus tard le 13 janvier 2025
Quatrième trimestre (octobre-décembre) de 202428 février 2025Au plus tard le 14 avril 2025

Annexe B : Structure de l'économie de l'Ontario

Graphique : Annexe B, Part du PIB nominal en pourcentage, 2022
Description accessible du Graphique : Annexe B, Part du PIB nominal en pourcentage, 2022

Annexe C : Comment se mesure le PIB

Dans les Comptes économiques de l’Ontario, le PIB est présenté sous trois angles : selon les dépenses, selon les revenus et par industrie.

La méthode du PIB selon les dépenses définit le PIB comme étant l’agrégat de toutes les dépenses de consommation finale, de la formation brute de capital et du commerce net par les consommateurs, les gouvernements et les entreprises qui se produisent dans l’économie de l’Ontario sur une certaine période. Cette mesure du PIB s’entend également de la somme des dépenses de consommation, des investissements bruts, des dépenses du gouvernement et des échanges commerciaux nets.

La méthode du PIB selon les revenus définit le PIB comme étant le revenu total généré par l’apport du travail et du capital à la production économique de l’Ontario pendant une certaine période. C’est donc dire que le PIB représente la somme de tous les salaires et traitements versés aux salariés, de l’excédent brut d’exploitation des entreprises, du revenu mixte brut et des taxes indirectes moins les subventions.

La méthode du PIB par industrie mesure le PIB en calculant la production totale des industries productrices de biens et de services dans l’économie de l’Ontario moins le coût des intrants intermédiaires utilisés dans la production finale. Cette méthode peut aussi être appelée PIB selon la valeur ajoutée puisqu’elle chiffre la valeur supplémentaire générée par les industries grâce à la production de biens finaux dans l’économie.

Graphique : Annexe C, Comment se mesure le PIB
Description accessible du Graphique : Annexe C, Comment se mesure le PIB

Pour une liste complète des termes utilisés dans les Comptes économiques de l’Ontario, voir le glossaire du Système des comptes macroéconomiques à https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/13-605-x/gloss/gloss-a-fra.htm

Descriptions accessible des graphiques

Graphique 1.1 : Croissance du PIB réel

Ce graphique à barres illustre la croissance en pourcentage du PIB réel de l’Ontario, par trimestre, du premier trimestre de 2020 au troisième trimestre de 2023. Au cours des quatre trimestres de 2020, le PIB réel a baissé de 1,1 % et 11,8 %, puis a augmenté de 10,0 % et 2,3 % respectivement. Au cours des quatre trimestres de 2021, le PIB réel a augmenté de 1,4 %, baissé de 0,8 %, puis augmenté à nouveau de 1,6 % et 1,7 % respectivement. Au cours des quatre trimestres de 2022, le PIB réel a augmenté de 1,1 %, 1,0 % et 0,4 % puis a diminué de 0,1 % respectivement. En 2023, le PIB de l’Ontario s’est accru de 0,6 % au premier trimestre et de 0,4 % au deuxième trimestre, et il n’a pas changé au troisième trimestre.

Source : ministère des Finances de l’Ontario.

Retourner au graphique 1.1

Graphique 1.2 : Croissance du PIB nominal

Ce graphique à barres illustre la croissance en pourcentage du PIB nominal de l’Ontario, par trimestre, du premier trimestre de 2020 au troisième trimestre de 2023. Au cours des quatre trimestres de 2020, le PIB a fléchi de 1,1 % et de 12,1 %, puis il a augmenté de 12,7 % et 4,7 % respectivement. Au cours des quatre trimestres de 2021, le PIB s’est accru de 2,1 %, a baissé de 0,3 %, puis a augmenté de 1,7 % et de 2,6 % respectivement. Au cours des quatre trimestres de 2022, le PIB a augmenté de 2,9 %, 3,9 %, 0,5 % et 0,3 % respectivement. En 2023, le PIB nominal de l’Ontario s’est accru de 0,9 % au premier trimestre, de 1,4 % au deuxième trimestre et de 1,3 % au troisième trimestre.

Source : ministère des Finances de l’Ontario.

Retourner au graphique 1.2

Graphique 1.3 : Variation du PIB réel par industrie, deuxième trimestre de 2023

Ce graphique à barres horizontales illustre la variation en pourcentage du PIB réel par industrie pour le troisième trimestre de 2023. La production est restée la même dans l’ensemble des industries pendant le trimestre. La production a diminué dans les industries productrices de biens (-1,6 %), les variations suivantes ayant été notées : industries primaires (-3,6 %), fabrication (-2,5 %), construction (-0,7 %) et services publics (+3,5 %). La production dans les industries productrices de services a augmenté de 0,4 %, notamment : commerce de gros (+2,2 %), santé, éducation et administration publique (+1,6 %), services immobiliers et services de location et de location à bail (+0,6 %), finance et assurances (+0,1 %), commerce de détail (-0,3 %), services professionnels et administratifs (-0,4 %), et autres services (-1,2 %).

*Les autres services comprennent : transport et entreposage; information et culture; arts, spectacles et loisirs; services d’hébergement et de restauration; gestion de sociétés et d’entreprises; autres services.

Source : ministère des Finances de l ’Ontario.

Retourner au graphique 1.3

Graphique 1.4 : Croissance du PIB réel par territoire de compétence

Ce graphique à barres illustre la croissance en pourcentage du PIB réel de l’Ontario, du Canada, du Québec et des États-Unis pour le deuxième et le troisième trimestre de 2023. Le PIB réel de l’Ontario a augmenté de 0,4 % au deuxième trimestre et est demeuré inchangé au troisième trimestre. Le PIB réel du Canada a augmenté de 0,3 % au deuxième trimestre et a reculé de 0,3 % au troisième trimestre. Le PIB réel du Québec a diminué de 0,4 % au deuxième trimestre et de 0,2 % au troisième trimestre. Le PIB réel des États-Unis s’est accru de 0,5 % au deuxième trimestre et de 1,2 % au troisième trimestre.

Sources : ministère des Finances de l’Ontario, Statistique Canada, Bureau of Economic Analysis des États-Unis et Institut de la statistique du Québec.

Retourner au graphique 1.4

Graphique 1.5 : Croissance du PIB réel

Ce graphique à barres montre les variations trimestrielles en pourcentage du PIB réel pour la Chine, les États-Unis, le Royaume-Uni, la zone euro et le Japon, pour le deuxième et le troisième trimestre de 2023. Le PIB réel de la Chine s’est accru de 0,5 % au deuxième trimestre et de 1,3 % au troisième trimestre. Le PIB réel des États-Unis s’est accru de 0,5 % au deuxième trimestre et de 1,2 % au troisième trimestre. Le PIB réel du Royaume-Uni a augmenté de 0,2 % au deuxième trimestre et est demeuré inchangé au troisième trimestre. Le PIB réel de la zone euro s’est accru de 0,1 % au deuxième trimestre et a fléchi de 0,1 % au troisième trimestre. Le PIB réel du Japon s’est accru de 0,9 % au deuxième trimestre et a baissé de 0,7 % au troisième trimestre.

Sources : Bureau of Economic Analysis des États-Unis, Eurostat, Office for National Statistics du Royaume-Uni, bureau du Cabinet du Japon et Bureau national des statistiques de Chine.

Retourner au graphique 1.5

Graphique: Annexe B, Part du PIB nominal en pourcentage, 2022

Ce diagramme à secteurs illustre la part du PIB nominal de l’Ontario par industrie en 2022. Les industries productrices de biens représentaient 23,5 % du PIB nominal de l’Ontario, la part de chaque industrie étant la suivante : fabrication (11,5 %), construction (8,0 %), services publics (1,9 %) et industries primaires (2,2 %). Les industries productrices de services représentaient 76,5  % du PIB nominal de l’Ontario, la part de chaque industrie étant la suivante : commerce de gros et de détail (11,2 %), transport et entreposage (4,3 %), information et culture (3,7 %), finance et assurances (9,2 %), services immobiliers et services de location et de location à bail (12,2 %), santé et éducation (12,2 %), administration publique (7,3 %), autres services (15,7 %).

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Source : Statistique Canada.

Retourner au graphique

Graphique : Annexe C, Comment se mesure le PIB

  • Selon les dépenses
    • Somme des dépenses de tous les secteurs de l’économie
    • Dépenses de consommation PLUS Investissements PLUS Dépenses des gouvernements PLUS Exportations MOINS Importations
  • Selon les revenus
    • Somme de tous les revenus
    • Traitements et salaires PLUS Bénéfices PLUS Revenus mixtes PLUS Taxes indirectes MOINS Subventions
  • Selon la production (PIB par industrie)
    • Sommes des valeurs ajoutées dans tous les secteurs d’activité
    • Production des industries productrices de biens PLUS Production des industries productrices de services MOINS Intrants intermédiaires

Retourner au graphique