Aperçu

  • Envahissant – vient de Chine et d’autres parties de l’Asie.
  • Le longicorne asiatique a été intercepté plusieurs fois dans des importations au Canada.
  • Deux infestations se sont produites en Ontario :
    • la première infestation a été découverte en 2003 près de la limite entre Toronto et Vaughan; les arbres infestés et sensibles ont été enlevés en vertu d’un programme multi-agences dirigé par l’Agence canadienne d’inspection des aliments - l’infestation a été déclarée éradiquée en avril 2013 après que 5 ans d’inspection n’eurent donné lieu à la découverte d’aucun longicorne ni d’aucun arbre infesté.
    • la seconde infestation a été découverte en août 2013 à Mississauga et à Toronto - cette infestation fait l’objet d’une éradication active; des arbres infestés ont été trouvés dans une zone industrielle près de l’aéroport international Lester B. Pearson; les arbres infestés et les arbres sensibles dans un rayon de 800 mètres ont été enlevés en 2013 et 2014 afin d’éradiquer l’infestation - des inspections sont en cours pour s’assurer que tous les longicornes et tous les arbres ont été détectés.

« Envahissant » s’applique à une espèce qui s’est installée hors de son habitat d’origine et menace l’environnement, l’économie ou la société en perturbant les écosystèmes locaux.

Espèces hôtes

Le longicorne asiatique attaque et tue de nombreuses espèces différentes de feuillus de tous âges ou dimensions. Cependant, en Ontario, le développement complet du longicorne n’a été observé que sur les espèces suivantes :

  • érables (Acer)
  • bouleaux (Betula)
  • peupliers (Populus)
  • saules (Salix)

Identification et cycle de vie des espèces

  • Les longicornes asiatiques adultes sont des insectes gros et robustes mesurant de 20 à 35 mm de longueur et de 7 à 12 mm de largeur.
  • L’insecte a de longues antennes segmentées, il a la forme typique des coléoptères et il est d’un noir luisant, avec jusqu’à 20 points blancs sur le dos.
  • Les adultes femelles percent un trou en mastiquant l’écorce et y insèrent un œuf unique; celui-ci évoque un grain de riz et éclot en 1 à 2 semaines.
  • Les larves sont rondes et de couleur crème, et évoquent des asticots.
  • Les larves se nourrissent au début dans la zone cambiale, juste sous l’écorce, et se creusent ensuite un tunnel profond dans le bois, où elles continuent de se nourrir jusqu’à l’hiver.
  • La pupaison (quand se forme la structure adulte) débute fin avril ou début mai; les adultes commencent à émerger en mai, le plus grand nombre le faisant en juillet.
  • L’accouplement débute de 2 à 3 jours après l’émergence; les femelles vivent en moyenne 40 jours et peuvent pondre jusqu’à 80 œufs.
  • Comme le rythme de développement de l’insecte dépend de la température au cours de la saison de croissance, pour une partie de la population le cycle de vie peut durer deux ans au lieu d’un seul.

Longicorne asiatique adulte. Remarquez les antennes noir et blanc, le corps noir avec des marques blanches, et la nuance bleuâtre sur les pattes

Les œufs du longicorne asiatique évoquent de petits grains de riz et mesurent environ de 5 à 7 mm de longueur

Symptômes et dommages

  • Les trous de ponte creusés par les longicornes femelles en mastiquant l’écorce des branches et du tronc sont ovales ou en forme de citron - les trous mesurent environ de 10 à 15 mm de diamètre; ils sont de couleur claire lorsqu’ils sont nouveaux, mais foncent avec le temps.
  • Quand les larves commencent à se nourrir sous l’écorce interne, une sève liquide ou mousseuse peut être visible et elle attire souvent d’autres insectes tels que des abeilles, des guêpes ou des papillons.
  • Quand la larve devient adulte, elle creuse dans l’aubier et le duramen, produisant en mastiquant de gros tunnels qui affaiblissent structurellement l’arbre.
  • L’activité larvaire empêche avec le temps le transport des nutriments et de l’eau; l’arbre commence à mourir depuis le haut jusqu’au bas; les feuilles se dessèchent et le feuillage s’éclaircit.
  • Les adultes émergent par un trou rond d’environ 1,5 à 2 cm de diamètre.

Dommages causés par le longicorne asiatique – sites de ponte, trous de sortie ronds et feuillage clairsemé

Mesures de contrôle

Le longicorne n’a pas dans les forêts du Canada d’ennemis naturels en mesure de limiter la population de l’insecte ou de réduire les dégâts qu’il cause. Aucun insecticide efficace n’est homologué au Canada, dont la capacité d’éradiquer le longicorne asiatique soit avérée. Au Canada, la méthode d’éradication recommandée consiste à abattre les arbres infestés et tout arbre proche susceptible d’être atteint. On brûle ensuite les arbres abattus ou on les fait passer dans une déchiqueteuse de bois pour tuer les larves, les pupes et les adultes qui peuvent s’y trouver.

Mis à jour : 16 août 2021
Date de publication : 07 juillet 2014