À compter du 1er janvier 2022, 13 espèces envahissantes additionnelles (désignées comme nouvelles) de même que les embarcations et leur équipement en tant que vecteurs seront ajoutés à notre liste des espèces envahissantes afin d’aider à prévenir leur venue et leur propagation dans la province. Parmi ces nouvelles espèces envahissantes, on compte des plantes terrestres et aquatiques, des poissons, des invertébrés aquatiques, des insectes et un mammifère envahissants.

Règles provinciales

En Ontario, la Loi de 2015 sur les espèces envahissantes énonce les règles pour empêcher et contrôler la dissémination des espèces envahissantes.

Les espèces réglementées en vertu de la Loi présentent un risque pour l’environnement naturel de l’Ontario. Nous évaluons le risque que l’espèce se dissémine en observant ses caractéristiques biologiques, le risque de préjudice causé à l’environnement naturel, sa capacité de dispersion et son incidence sociale ou économique.

Il existe deux catégories d’espèces envahissantes réglementées en vertu de la Loi : interdites et faisant l’objet d’une restriction.

Espèces envahissantes interdites

Il est illégal d’apporter, de posséder, de déposer, de mettre en liberté, de transporter, de propager, d’acheter, de vendre, de louer ou d’échanger des espèces envahissantes interdites.

Poisson

Insecte

Invertébrés aquatiques

Plantes

Exceptions concernant les espèces interdites

  • Les carpes à grosse tête, carpes noires, Carassin argenté, Tanche, carpes de roseau ou carpes argentées, les sandres, les poissons à tête de serpent morts et éviscérés (vidés) peuvent être importés, transportés, achetés ou vendus en Ontario.
  • L’écrevisse rouge des marais morte et préparée pour consommation humaine (p. ex. cuite) peut être importée, transportée, achetée ou vendue en Ontario.
  • S’il vous arrive d’attraper un poisson, un invertébré ou une plante d’une espèce envahissante interdite en pêchant, vous devez immédiatement procéder à sa destruction afin de l’empêcher de se reproduire ou de grandir. Ne remettez pas les espèces envahissantes à l’eau.
  • Si vous naviguez sur un plan d’eau où se trouvent des châtaignes d’eau ou de l’aloès d’eau, essayez d’éviter les zones infestées. Vous devez également :
    • éviter de disséminer ces plantes;
    • éliminer les plantes de votre bateau, moteur et remorque avant de vous déplacer sur la terre ferme;
    • jeter les plantes à la poubelle ou à bonne distance de tout plan d’eau afin qu’elles n’y retournent pas.

    Espèces envahissantes faisant l’objet de restrictions

    En Ontario, il est illégal d’apporter, de posséder, de mettre en liberté, de transporter, de propager, d’acheter, de vendre, de louer ou d’échanger des espèces envahissantes faisant l’objet de restrictions.

    Plantes

    Il est également illégal d’apporter ces plantes dans les parcs provinciaux et les réserves de conservation, de les posséder, les transporter, les déposer ou les mettre en liberté dans ces zones protégées.

    Mammifère

    Exceptions concernant les espèces faisant l’objet de restrictions

    À l’extérieur d’un parc provincial ou d’une réserve de conservation, il n’est pas interdit de déposer ou de mettre en liberté une espèce faisant l’objet de restrictions si vous :

    • essayez de la gérer ou la contrôler;
    • travaillez sur votre ferme ou dans votre entreprise ou si vous faites de l’entretien;

    Vous pouvez préserver un spécimen d’une espèce interdite ou faisant l’objet de restrictions (par exemple, en vue d’une utilisation scientifique ou éducative) tant qu’elle est morte et préservée à l’aide d’une méthode :

    • autre que la réfrigération ou la congélation;
    • qui l’empêche de se reproduire.

    Autorisation en vertu de la Loi sur les espèces envahissantes

    Si vous entreprenez certaines activités à des fins de recherche, d’enseignement, de prévention, de contrôle ou d’élimination d’une espèce envahissante réglementée, vous devrez soit :

    • soit obtenir un autorisation en vertu de la Loi sur les espèces envahissantes; ou
    • soit vous conformer aux conditions décrites dans le plan de prévention et d’intervention

    Le ministère a terminé les plans de prévention et d’intervention à l’égard de la Châtaigne d'eau européenne (PDF) et de l'aloès d'eau (PDF). Si vous avez des questions au sujet de la nécessité d’une autorisation en vertu de la Loi sur les espèces envahissantes, veuillez écrire à l’adresse suivante : invasive.species@ontario.ca.

    Règles fédérales

    Les règles fédérales prises en vertu de la Loi sur les pêches comprennent les règles sur les espèces aquatiques envahissantes et les espèces de poissons envahissantes de l’Ontario dans l’ensemble du Canada.

    En vertu des règles fédérales, en Ontario, il est illégal :

    • d’apporter, de posséder, de transporter, de remettre à l’eau la carpe à grosse tête, la carpe noire, la carpe de roseau, la carpe argentée et le poisson à tête de serpent à moins qu’ils soient morts et éviscérés (vidés)
    • de posséder, de transporter ou de remettre à l’eau le gobie à taches noires, le gobie de la mer Noire, le rotengle ou la grémille à moins qu’ils soient morts

    Il est illégal de posséder ou d’utiliser un de ces poissons comme appât, même s’ils sont morts.

    Il est également illégal :

    • d’apporter la moule zébrée ou la moule quagga au Canada
    • d’introduire des espèces aquatiques dans des régions d’où elles ne proviennent pas naturellement.

    Pêche avec des appâts vivants

    Pour prendre certains types d’appâts vivants qui proviennent naturellement dans les eaux de l’Ontario et pêcher avec eux, vous devez :

    • être titulaire d’un permis de pêche approprié
    • suivre les règles sur la pêche avec des appâts vivants, notamment l’endroit où vous pouvez pêcher et le nombre de prises auquel vous avez droit

    Contactez-nous

    Si vous avez des questions au sujet d’une espèce envahissante en Ontario, téléphonez au Centre d’information et de soutien sur les ressources naturelles (CISRN) au 1 800 667-1940 ou  1 800 387-7011, ou faites-nous parvenir un courriel, à l’adresse : NRISC@ontario.ca.