Comment vous pouvez contracter le VPH

Le VPH, qui est l’acronyme pour le virus du papillome humain, est un virus sexuellement transmissible que vous pouvez contracter d’une personne infectée :

  • lors d’activités sexuelles, y compris les rapports sexuels oraux;
  • par contact avec la peau d’une personne infectée.

Vous n'avez pas à avoir des rapports sexuels pour contracter le VPH.

Sans la vaccination, trois Canadiens sexuellement actifs sur quatre seront touchés par un VPH au cours de leur vie.

Signes et symptômes

Il existe différents types de VPH, et la plupart des gens qui sont porteurs ne présentent aucun symptôme. Vous pouvez également développer des symptômes des années après avoir été infecté.

Le VPH est dangereux parce qu'il peut être à l’origine de maladies potentiellement mortelles. Certains types de VPH peuvent provoquer :

  • des verrues génitales;
  • un cancer du col de l’utérus, du pénis, de la tête ou du cou;
  • d’autres cancers.

Meilleur âge pour se faire vacciner

Pour une protection maximale, les jeunes devraient recevoir le vaccin avant d’être sexuellement actifs et, idéalement, vers l’âge de 11 ou 12 ans (7e année).

En Ontario, les élèves de 7e année peuvent recevoir gratuitement le vaccin.

Personnes de moins de 26 ans

Si vous êtes âgé de 26 ans ou moins et voulez recevoir le vaccin contre le VPH, parlez-en à un fournisseur de soins de santé primaire ou communiquez avec votre bureau de santé publique local. Vous pouvez vous procurer par achat privé le vaccin avec une ordonnance, qui peut être couvert par une assurance privée.

Le vaccin est sans danger

Les vaccins contre le VPH sont approuvés par Santé Canada et sont très sûrs. Il est impossible de contracter le VPH à cause des vaccins.

Vous ne devriez pas vous faire vacciner contre le VPH si vous avez eu des réactions allergiques qui ont mis votre vie en danger (aussi appelées anaphylaxie) après avoir reçu une dose du vaccin contre le VPH.

Ce à quoi il faut s'attendre

Tous les élèves de 7e année peuvent recevoir gratuitement le vaccin contre le VPH dans leur école.

Les bureaux de santé publique planifient et organisent des séances de vaccination dans les écoles tout au long de l’année. Dans la plupart des cas, les parents ou les tuteurs doivent signer un formulaire de consentement avant que les élèves puissent être vaccinés. Le formulaire contient également des renseignements sur le vaccin.

Le vaccin est habituellement administré sous forme de deux doses, injectées à au moins six mois d’intervalle. Certaines personnes, par exemple des élèves plus âgés et des personnes dont le système immunitaire est affaibli, peuvent recevoir trois doses sur une période de six mois. Vous devez recevoir toutes les doses pour obtenir une protection complète.

Le vaccin contre le VPH n'est pas obligatoire et n'est pas exigé pour fréquenter une école en vertu de la  Loi sur l’immunisation des élèves.

Mis à jour : 23 septembre 2021
Date de publication : 12 octobre 2017