Faites-les vacciner tôt

C’est au début de sa vie que votre enfant est le plus susceptible de contracter une maladie grave qui peut être évitée grâce aux vaccins. Ces maladies peuvent avoir de graves conséquences et même causer la mort.

Les vaccins renforcent l’immunité de votre enfant. Il faudrait donc le faire vacciner dès l’âge de deux mois pour le protéger le plus tôt possible.

Si vous ne faites pas vacciner votre enfant tôt, les infections dues à certaines maladies peuvent entraîner la mort ou de sérieuses conséquences santé avant que son système immunitaire ne se développe. Les vaccins contiennent des bactéries ou des virus morts ou affaiblis afin de provoquer une réaction naturelle du système immunitaire qui protégera votre enfant contre la maladie (il ne l’attrape pas). C’est comme si le système immunitaire s’entraînait afin de préparer l’enfant si jamais il devait être exposé à la « vraie » maladie.

Les enfants et la vaccination multiple

Les vaccins sont sûrs

Les vaccins ne causent pas l’autisme.

Des études scientifiques et des examens continuent de démontrer qu’il n’y a aucun lien entre les vaccins et l’autisme.

Ce qu’il faut savoir au sujet des ingrédients des vaccins

Certaines personnes ne développent pas d’immunité après avoir été vaccinées, mais le vaccin ne peut en lui-même infecter qui que ce soit. Si une personne vaccinée attrape une maladie après avoir été vaccinée contre elle, les symptômes en seront atténués.

Quand il faut vacciner les bébés ou les tout-petits

Il faudrait vacciner les enfants au cours de leur première et deuxième année.

La première année

À deux et quatre mois, l’enfant devrait être vacciné contre :

À six mois, l’enfant devrait être vacciné contre :

À 12 mois, l’enfant devrait être vacciné contre :

La deuxième année

À 15 mois, l’enfant devrait être vacciné contre :

À 18 mois, l’enfant devrait être vacciné contre :

La loi

En Ontario, les enfants qui vont à l’école doivent avoir une preuve de vaccination contre :

  • la diphtérie
  • le tétanos
  • la polio
  • la rougeole
  • les oreillons
  • la rubéole
  • les maladies à méningocoque
  • la coqueluche
  • la varicelle – requis pour les enfants nés en 2010 ou après

Les parents doivent :

  • fournir une preuve de vaccination de leur enfant au bureau de santé publique local
  • faire mettre l’information à jour lorsque des vaccins de rappel sont administrés conformément au calendrier d’immunisation

Exemptions

Si votre enfant d’âge scolaire doit être exempté d’immunisation, adressez-vous au bureau de santé publique local. Les enfants exemptés présentent un risque accru de maladie. On pourrait leur demander de ne pas venir à l’école si une maladie se déclarait.

Enfants en garderie agréée

Si vous voulez inscrire votre enfant dans une garderie et décidez de ne pas le faire vacciner pour des raisons médicales, religieuses ou philosophiques, vous devrez remettre un certificat d’exemption valide à la garderie. Si une maladie se déclare à la garderie, vous devrez en retirer votre enfant jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Vaccin antigrippal pour les bébés et les tout-petits

La grippe peut provoquer de sérieuses complications chez les enfants de moins de cinq ans. Sauf indication contraire pour des raisons médicales, toute personne âgée de six mois et plus peut bénéficier du vaccin contre la grippe saisonnière.

Pour en savoir plus sur la vaccination des enfants contre la grippe

États de santé particuliers

Si votre enfant a un problème de santé particulier ou présente d’autres facteurs de risque élevé, il pourrait avoir besoin de vaccins supplémentaires. Renseignez-vous auprès de votre fournisseur de soins ou du bureau de santé publique local au sujet des vaccins recommandés.