Chad Solomon (et Rabbit) sur ce qu'est une promesse

Rabbit, un personnage de la série Adventures of Rabbit and Bear Paws, explique ce qu'est une promesse. Cette vidéo s'adresse aux élèves de la 1re à la 3e année du primaire et aux publics de tous âges.

Liens avec le curriculum :

Profil de Chad Solomon, artiste et conteur, Traité no 13

Chad Solomon est membre de la Première Nation de Henvey Inlet. Pendant son enfance, sa famille et lui allaient rendre visite à ses grands-parents dans la région de French River, en Ontario. Art Solomon, le grand-père de Chad, était un guérisseur traditionnel et un militant pour la justice. Il passait son temps à construire des jouets en bois et à jouer avec Chad et ses frères et sœurs, faisant même de la luge avec eux en hiver. Le grand-père de Chad lui a appris que, peu importe l'âge que l'on a, l’important est de rester jeune de cœur et le rire est le meilleur des remèdes. C'est cet esprit que l'on retrouve dans la série humoristique Adventures of Rabbit and Bear Paws.

Vidéo descriptive : Chad Solomon

Maurice Switzer sur ce qu'est un traité au juste

Migizi Eagle explique ce qu'est un traité à sa petite-fille, Phoenix Eagle, en lui lisant la bande dessinée Grandpa…what is a Treaty, anyway? (grand-père...c’est quoi un traité au juste?) Cette vidéo s'adresse aux élèves de la 4e à la 6e année du primaire et aux publics de tous âges.

Liens avec le curriculum :

  • Curriculum des études sociales de la 1re à la 6e année
    • Processus d'enquête
    • Comprendre le contexte
    • Analyse de l'application
  • Feuille de travail video

Profil de Maurice Switzer, gardien du savoir, Traités Williams

Maurice Switzer, Bnesi, est un citoyen de la Première Nation mississauga d'Alderville. Il vit à North Bay. Son organisation d'éducation publique, Nimkii Communications, concentre ses activités sur la manière dont les relations établies dans le cadre de traités ont permis la colonisation pacifique du Canada. Il est l'auteur de We are all Treaty People, Nation to Nation : A resource on treaties in Ontario et de Grandpa, what is a treaty, anyway?

Maurice est présentement directeur du centre d'amitié autochtone de North Bay et membre du conseil autochtone de l'éducation de l'Université de Nipissing. Il a été membre de la Commission ontarienne des droits de la personne, directeur des communications de l'Assemblée des Premières Nations et de l'Union of Ontario Indians, professeur associé des études autochtones à l'Université Laurentienne, ainsi que rédacteur ou éditeur de cinq quotidiens, y compris le Winnipeg Free Press.

Vidéo descriptive : Maurice Switzer

Brenda Collins sur ce qu'est une ceinture wampum

Dans cette vidéo, Brenda Collins, une artiste autochtone, présente différentes ceintures wampum afin de :

  • faire connaître leur signification;
  • expliquer comment ils représentent un traité;
  • montrer comment les lire et les fabriquer.

Cette vidéo s'adresse aux élèves de la 4e à la 6e année du primaire et aux publics de tous âges.

Liens avec le curriculum :

  • Qu’est-ce qu’une ceinture wampum?
  • Conflit et coopération

Profil de Brenda Collins, gardienne du savoir, Traité no 94

Brenda Collins est une artiste autochtone née à Blind River. Elle habite aujourd'hui à London, en Ontario. Elle est l'arrière-petite-fille de cinquième génération du chef Jean Baptiste Assiginack, gardien et grand orateur de la ceinture de wampum de la chaîne d’alliance de 1764. Sa mère est membre de la bande de la Première Nation de Sheshegwaning.

Brenda parcourt le sud-ouest de l'Ontario pour faire connaître les perspectives autochtones en donnant des ateliers sur les ceintures wampum, en prononçant des reconnaissances de territoire et en guidant les gens dans la création de mosaïques du cercle de guérison et de la roue médicinale.

 

Vidéo descriptive : Brenda Collins

Robert Greene et l'incidence des traités sur tous les aspects de la vie

Robert Greene, gardien du savoir, transmet l'histoire et l'impact des traités sur les peuples autochtones. Cette vidéo s'adresse aux élèves du secondaire et aux étudiants plus âgés.

Liens avec le curriculum :

Profil de Robert Greene, gardien du savoir, Traité no 3

Robert Charles Greene est né et a grandi dans la réserve de la Première Nation autonome Iskatewizaagegan (réserve no 39) (Première Nation du lac Shoal (réserve no 39)). Il est un Anishinaabe de la Nation Ojibway. À l'âge de 11 ans, il a été envoyé dans le pensionnat indien Cecilia Jeffrey et il a obtenu un diplôme avec mention de l'école secondaire Beaver Brae à Kenora, en Ontario.

Il est conseiller certifié et thérapeute en traumatismes complexes. Il travaille actuellement en tant que conseiller culturel, fournissant un soutien culturel et spirituel aux hommes autochtones qui ont des problèmes de santé mentale. Il a également travaillé en tant qu'Aîné, en tant qu'accompagnateur spirituel autochtone, en tant que consultant indépendant et en tant que conseiller et thérapeute en santé mentale.

 

Vidéo descriptive : Robert Greene

Bentley Cheechoo et ce que signifie être un gardien du savoir sur les traités

Bentley Cheechoo, gardien du savoir et chef à la retraite, parle de ce que les Aînés lui ont appris sur les traités pendant son enfance et de la façon dont il continue à sensibiliser les enfants autochtones et non autochtones aux traités. Cette vidéo s'adresse aux élèves du secondaire et aux étudiants plus âgés.

Liens avec le curriculum :

  • Géographie de 9e année – Enjeux géographiques du Canada
    • Problèmes démographiques
    • Caractéristiques et tendances démographiques
    • Communautés durables
    • Impacts de l'utilisation du territoire
  • Feuille de travail video

Profil de Bentley Cheechoo, gardien du savoir, Traité no 9

Bentley Cheechoo était originalement membre de la Première Nation crie de la Moose, mais il est maintenant membre de la Première Nation de Constance Lake. Dès son jeune âge, les Aînés ont enseigné à Ben les faits réels concernant les traités. Mine de rien, c'était le début de son parcours pour devenir Gardien du savoir sur les traités.

Ben a été chef de la Première Nation de Constance Lake pendant huit ans. Il a par la suite effectué deux mandats de trois ans en tant que grand chef adjoint et deux mandats de trois ans en tant que grand chef de la Nishnawbe Aski Nation. Aujourd'hui, Ben est semi-retraité et vit avec sa charmante épouse, Jane. Il continue à transmettre ses connaissances sur les traités aux personnes autochtones et non autochtones.

 

Vidéo descriptive : Bentley Cheechoo

Darrell Boissoneau sur des traités précédant la Confédération

Darrell Boissoneau est originaire de la Première Nation de Garden River. Il est le président de l’institut d’enseignement supérieur Shingwauk Kinoomaage Gamig.

Darrell partage ses connaissances des traités précédant la Confédération, en particulier le Traité Robinson-Huron de 1850.

Bentley Cheechoo sur l’impact des traités sur sa famille

Bentley Cheechoo était à l’origine membre de la Première Nation crie de la Moose. En 1977, il a été élu chef de la Première Nation de Constance Lake et a accompli quatre mandats de deux ans. En 1989, il a été élu grand chef adjoint de la Nishnawbe Aski Nation. Trois ans plus tard, il a été élu grand chef et a accompli deux mandats de trois ans.

Bentley parle de l’impact des traités sur sa famille.

 

Gerry Duquette Jr. sur les responsabilités découlant des traités

Gerry Duquette Jr. est chef de la Première Nation de Dokis, située sur la rivière des Français. La réserve de Dokis se trouve à l’intérieur des limites du territoire décrit par le Traité Robinson-Huron de 1850.

Gerry discute des avantages d’une relation fondée sur le respect en matière de traités et de l’importance de bien comprendre les responsabilités découlant des traités.

Margaret Froh sur l’expérience des Métis avec les traités

Margaret Froh est la présidente de la Métis Nation of Ontario, la première femme à occuper ce poste. Elle vit à Barrie, en Ontario, qui fait partie du territoire traditionnel de la communauté métisse de la baie Georgienne.

Margaret parle de l’expérience des Métis avec les traités.

Angela Loft sur l’importance des dons

Angela Loft est une artiste multidisciplinaire originaire de Kahnawake, territoire mohawk. Elle est directrice artistique adjointe du Théâtre Jumblies, où elle a passé deux ans à faire des recherches et à développer le projet de performance immersive « Talking Treaties » .

Angela discute de l’importance des dons dans le processus des traités.

Sylvia Maracle sur les changements dans le processus pour les traités

Sylvia Maracle, directrice générale de l’Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres (OFIFC), est une militante des peuples autochtones en milieu urbain et des enjeux se rapportant aux femmes. Elle est Mohawk du territoire mohawk de Tyendinaga et membre du clan des Loups.

Sylvia explique comment le processus des traités a changé depuis l’époque précédant la Confédérération.

Anne Taylor sur le Traité nº 20 et l’intendance des terres

Anne Taylor est archiviste culturelle au Centre culturel de la Première Nation de Curve Lake. Elle est originaire de la Première Nation de Curve Lake.

Anne parle du Traité nº 20 en ce qui a trait à l’intendance des terres.

Cora-Lee McGuire-Cyrette sur l’importance de l’histoire orale et le rôle les femmes ont joué dans la signature des traités

Cora-Lee McGuire-Cyrette est directrice générale de l’Ontario Native Women’s Association. Elle est membre de la Première Nation de Sand Point et fait partie du clan de l’Ours.

Cora-Lee parle de l’importance de l’histoire orale et du rôle crucial que les femmes ont joué dans la signature des traités.

Maurice Switzer sur la réconciliation et la reconnaissance des traités

Maurice Switzer, Bnesi, est citoyen de la Première Nation d’Alderville, où son grand-père Moses Muskrat Marsden a été chef de 1905 à 1909. Il vit à North Bay et est membre des clans Washushk (Mississauga) et Okwaho (Kanien’keha).

Maurice fait des présentations sur la reconnaissance des traités en tant qu’élément clé du processus de réconciliation et aborde des questions liées au Traité de Williams.

Doug Williams sur l’impact des traités sur les langues et les cultures des Premières nations

Doug Williams est professeur agrégé et directeur des études pour le programme de doctorat à la Chanie Wenjack School for Indigenous Studies de l’université Trent. Il est originaire de Curve Lake, qui fait partie du Traité nº 20.

Doug parle de l’impact des traités sur les langues et les cultures des Premières nations.