Photo : David McCorquodale, Licence publique CC Attribution 4.0 International

Situation

En voie de disparition

Une espèce en voie de disparition est une espèce qui vit à l’état sauvage en Ontario, mais qui risque, de façon imminente, de disparaître.

Date d’ajout à la Liste des espèces en péril en Ontario

1 août 2018

Lire le rapport d’évaluation.

Apparence

La coccinelle à bandes transverses est un petit coléoptère rond qui mesure entre cinq et huit millimètres de longueur. Elle se distingue des autres coccinelles par ses couleurs : à l’âge adulte, elle présente des couvertures alaires orange-rouge, une bande noire et quatre longues taches noires.

Habitat

La coccinelle à bandes transverses est une espèce généraliste, c’est-à-dire qu’elle peut vivre dans toutes sortes d’habitats : zones agricoles, jardins suburbains, parcs, forêts de conifères, forêts de feuillus, prairies herbeuses, prés, zones riveraines. Sa répartition dépend principalement des fluctuations saisonnières de l’abondance des proies (pucerons et autres petits insectes) dans divers types de végétation.

Présence

La coccinelle à bandes transverses est une espèce à habitat étendu que l’on trouvait autrefois partout au Canada et aux États-Unis, mais qui est désormais absente ou présente à des niveaux inférieurs au seuil de détection dans un grand nombre de ses anciens habitats. En Ontario, tous les signalements de l’espèce sont considérés comme historiques. Sa présence n’a pas été enregistrée depuis 1990, bien que l’on ait intensifié le travail de recherche ces dernières années dans certaines parties de son ancienne aire de répartition.

Menaces

La principale menace qui pèse sur la coccinelle à bandes transverses est l’introduction d’espèces de coccinelles non indigènes qui lui font concurrence pour la nourriture et les ressources, d’espèces parasitaires prédatrices comme les guêpes et les acariens et, enfin, d’organismes pathogènes causant des maladies. La raison précise du déclin de l’espèce n’est pas claire, mais on estime que ces espèces introduites y sont pour beaucoup.

Parmi les autres menaces possibles, on trouve l’utilisation d’insecticides dans les milieux urbains et agricoles, la disparition d’habitat attribuable à l’expansion urbaine, la conversion de terres agricoles en forêts, entre autres perturbations anthropiques.

Mesures que nous prenons

Les espèces en voie de disparition et leur habitat général sont automatiquement protégés.

Programme de rétablissement

Un programme de rétablissement propose au ministère des moyens pour faire en sorte que des quantités suffisantes de l’espèce reviennent en Ontario.

Lire le résumé (le plan complet est disponible en anglais seulement) (22 juillet 2019).

Réponse du gouvernement

Une réponse du gouvernement décrit les mesures que le gouvernement songe à prendre ou à soutenir afin d’aider à rétablir l’espèce.

Lire la réponse du gouvernement (23 avril 2020).

Ce que vous pouvez faire

Signalez sa présence

Si vous apercevez une espèce animale ou végétale en voie de disparition, signalez-la au Centre d’information sur le patrimoine naturel, en joignant idéalement des photos avec localisation ou les coordonnées cartographiques.

Devenez bénévole

Faites du bénévolat auprès du club de nature ou du parc provincial du coin en participant à du travail d’enquête ou d’intendance axé sur les espèces en péril.

Soyez un bon gardien

Les propriétaires fonciers ont un rôle primordial à jouer dans le rétablissement de l’espèce. Si vous trouvez une coccinelle à bandes transverses sur votre terrain, vous pourriez être admissible à des programmes d’intendance qui favorisent la protection et le rétablissement des espèces en péril et de leur habitat.

Signalez les activités illicites

Signalez toute activité illicite liée à la faune ou à la flore en composant le 1 877 -TIPSMNR (8477667).

Faits en bref

  • La coccinelle à bandes transverses protège les jardins et les cultures agricoles contre les organismes nuisibles en consommant toutes sortes de pucerons et d’insectes.
  • Elle a recours à l’aposématisme, c’est-à-dire qu’elle arbore des couleurs vives pour dissuader les prédateurs d’attaquer.