Comment se faire dépister du VIH

Bien qu’il n’existe pas de cure contre le VIH/sida, l’Ontario propose plusieurs programmes de dépistage et de traitement. Ces programmes permettent aux personnes atteintes du VIH/sida de vivre de nombreuses années après avoir contracté la maladie.

Les médecins, le personnel infirmier praticien et les sages-femmes en Ontario sont tous en mesure de demander des tests de dépistage du VIH. Les tests sont de trois sortes :

  • Test de dépistage du VIH standard : on prend un échantillon de votre sang et on l’envoie à un laboratoire de santé publique.
  • Test anonyme : on demande le test pour vous et les résultats sont communiqués à l’aide d’un code que vous seul connaissez. Le dépistage anonyme du VIH est offert dans 50 établissements en Ontario.
  • Dépistage au point de service : on analyse votre sang pendant que vous attendez. Si le test de dépistage du VIH/sida est négatif, le résultat vous est communiqué immédiatement. Si le test est réactif, votre échantillon de sang est transmis à un laboratoire pour être soumis à un test standard.

Dépistage du VIH prénatal

En Ontario, on offre un test de dépistage du VIH à toutes les femmes enceintes dans le cadre de leurs soins prénataux.

Lorsqu’une femme enceinte atteinte du VIH se fait dépister au début de sa grossesse, elle peut recevoir un traitement pour elle-même et pour son bébé.

Grâce au dépistage et aux traitements prénataux, moins de 2 % des bébés nés de femmes atteintes du VIH sont infectés.

Si vous avez d’autres questions, communiquez avec votre médecin ou votre bureau de santé local.

Trouvez votre bureau de santé local.

En savoir plus sur le dépistage du VIH/sida

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Si vous êtes atteint du VIH/sida

Trouvez une clinique du VIH

Vous pouvez vous rendre dans une des 20 cliniques du VIH de la province. Elles offrent de nombreux types de soins de santé aux gens atteints du VIH/sida.

Certaines cliniques offrent des soins spécialisés, notamment :

  • des soins pédiatriques;
  • des services psychiatriques;
  • des soins pour les sans-abri.

Pour savoir où se trouve la clinique du VIH la plus proche, appelez la ligne d'info de santé sexuelle de l'Ontario :

Cette ligne info offre également :

  • la possibilité de parler directement avec un conseiller ou une conseillère en VIH
  • des renseignements sur le VIH/sida pour l’ensemble de la province, notamment sur le dépistage du VIH
  • du counseling anonyme
  • un aiguillage vers les organismes de services communautaires qui viennent en aide aux personnes atteintes du VIH/sida

Autres soins spécialisés du VIH

Casey House

Casey House est un hôpital qui propose à la fois des soins de santé compatissants pour les patients hospitalisés et des programmes communautaires pour les gens qui ont le VIH/sida.

Casey House fournit :

  • des soins pour les patients hospitalisés;
  • des soins de santé de jour
  • des soins communautaires et d’approche

Casey House fournit des services de santé pluriprofessionnels pour les gens qui vivent des situations médicales complexes reliées au VIH/sida complexes.

En savoir plus sur Casey House (en anglais seulement)

Fife House

Fife House offre un logement sécuritaire et abordable, et des services de soutien, aux personnes qui vivent avec le VIH/sida à Toronto.

Fife House offre les services suivants :

  • aide pour trouver un logement avec services de soutien pour les personnes qui vivent avec le VIH/sida;
  • programmes de soins palliatifs à domicile prodigués par des bénévoles.

En savoir plus sur Fife House (en anglais seulement)

Si vous utilisez des drogues injectables

Trouvez un programme d’approche

Vous pouvez rencontrer un agent ou une agente de prévention dans la communauté afin de trouver de l’aide pour :

  • des renseignements sur le VIH et le VHC (hépatite C);
  • du soutien;
  • un aiguillage.

Pour rencontrer un agent ou une agente de prévention, communiquez avec l’organisme de services d’approche le plus proche. En cas de besoin d’aide urgente, appelez la ligne d'info de santé sexuelle de l'Ontario sans frais au 1 800 668-2437.

Trouvez un programme d’échange de seringues et de réduction des risques

Vous pouvez vous procurer des fournitures stériles gratuites pour réduire les risques dans plus de 35 programmes d’échange de seringues et plus de 370 points de service un peu partout en Ontario. Dans le cadre de ces programmes d’échange vous pouvez vous procurer :

  • du matériel d’injection plus sûr, notamment :
    • aiguilles et seringues,
    • eau stérile,
    • tourniquets (garrots),
    • filtres,
    • vitamine C (acidifiant),
    • cuillères (pour chauffer);
  • du matériel pour fumer le crack plus sûr, notamment :
    • tubes en pyrex,
    • grilles,
    • pousseurs,
    • embouts.

Vous pouvez aussi :

  • jeter votre matériel d’injection et pour fumer le crack de façon sûre;
  • obtenir des condoms (préservatifs);
  • obtenir des renseignements;
  • obtenir un aiguillage et du counseling.

Trouvez le programme d’échange de seringues et de réduction des risques le plus proche en communiquant avec un bureau de santé publique à proximité ou en téléphonant sans frais à la ligne d'info de santé sexuelle de l'Ontario au 1 800 668-2437.

Qui est plus à risque et comment réduire les risques de contracter le VIH

Certains groupes de population sont plus touchés par le VIH que d’autres. Cela est dû à un mélange de facteurs sociaux et personnels, qui influence leurs possibilités d’éviter l’infection au VIH et de prendre des décisions qui leur permettent de rester en santé.

Les groupes de population qui sont considérés comme étant plus à risque de contracter le VIH comprennent :

  • les hommes gais, bisexuels, et autres, qui ont des relations sexuelles avec des hommes, y compris les hommes trans
  • les personnes des communautés africaines, caribéennes et noires – y compris les hommes et les femmes de régions d’Afrique ou des Caraïbes ou le VIH est endémique
  • les Autochtones
  • les gens qui utilisent des drogues injectables (hommes et femmes)
  • les femmes à risque (femmes partenaires sexuelles ou d’utilisation de drogues de gens qui vivent avec le VIH), y compris les femmes trans.

Vous pouvez réduire les risques de transmission du VIH :

  • en utilisant toujours un condom lors de vos rapports sexuels;
  • en ne partageant pas les seringues ou le matériel d’injection;
  • en prenant un traitement contre le VIH.

Que vous ayez le VIH ou que vous soyez à risque, les traitements contre le VIH peuvent réduire la transmission du VIH lorsqu’ils sont pris régulièrement et correctement.

Renseignez-vous sur ces questions et comment se protéger en consultant CATIE : la source canadienne de renseignements sur le VIH et l’hépatite C.