Points saillants

  • À mesure que les taux de vaccination augmentent et que la réouverture de l’économie de la province se poursuit, l’optimisme grandit en Ontario concernant la reprise économique. Le gouvernement continue de concentrer ses efforts sur la protection de la population aujourd’hui, tout en se préparant à faire face aux effets futurs du virus et en prenant les mesures nécessaires pour assurer la croissance économique nécessaire pour la reprise post-.
  • Bien que la pandémie de ait eu des répercussions soudaines et importantes sur les économies du monde entier, les principaux indicateurs économiques clés témoignent d’un important rebond de l’économie depuis la première moitié de 2020.
  • Le produit intérieur brut (PIB) réel de l’Ontario a augmenté de 1,2 % au cours du premier trimestre de 2021, après avoir affiché un gain de 2,0 % au quatrième trimestre de 2020. Au premier trimestre, le PIB réel était inférieur de 1,8 % seulement au niveau d’avant la pandémie au quatrième trimestre de 2019.
  • Entre mai 2020 et juillet 2021, plus de un million d’emplois nets ont été créés en Ontario et le taux de chômage a diminué, passant à 8,0 % comparativement à un sommet de 13,5 % enregistré en mai 2020. En juillet 2021, on comptait en Ontario 118 000 emplois (−1,6 %) de moins qu’avant la pandémie en février 2020.
  • Depuis la publication du budget de 2021, le secteur privé a considérablement revu à la hausse ses prévisions pour 2021, ce qui témoigne de la résilience de l’économie de la province et de sa capacité à rebondir, des progrès importants pour ce qui est de la vaccination contre la ainsi que d’une croissance plus vigoureuse que prévu aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Pourtant, à l’échelle internationale, l’incertitude économique demeure concernant l’évolution de la pandémie et le rythme futur de la reprise économique.
  • Au moment de la publication des Finances du premier trimestre de 2021-2022, le gouvernement projette un déficit de 32,4 milliards de dollars en 2021-2022, ce qui représente une amélioration de 700 millions de dollars par rapport aux perspectives du budget de 2021.
  • On prévoit que les revenus de 2021-2022 seront de 2,9 milliards de dollars plus élevés que les projections du budget de 2021. Cette prévision à la hausse s’explique par l’augmentation des transferts du gouvernement du Canada et l’accroissement des revenus fiscaux prévus attribuable à une croissance économique plus vigoureuse que prévu.
  • Les charges de programmes devraient être de 2,2 milliards de dollars plus élevées que ce que prévoyait le budget de 2021, en raison surtout du financement du fonds de durée limitée créé en raison de la , qui permettra à la province de conserver la souplesse nécessaire compte tenu de l’incertitude liée à la pandémie et du rythme de la reprise économique.
  • Selon les projections, l’intérêt sur la dette demeure inchangé par rapport au montant de 13,1 milliards de dollars prévu dans le budget de 2021.
  • Au 4 août 2021, la province avait emprunté 21,0 milliards de dollars, ce qui représente 40 % de son programme d’emprunt à long terme pour 2021-2022.

Introduction

Depuis le début de la pandémie, les mesures que le gouvernement a prises pour faire face à la étaient soutenues par le Plan d’action de l’Ontario, un cadre souple et clair visant à protéger la population et les emplois. Cela était important pour deux raisons : 

Premièrement, cette approche assurait transparence et responsabilité, malgré la très grande incertitude économique causée par la pandémie.

Le gouvernement a pour mandat de gérer les finances publiques de façon responsable, transparente et responsable. L’Ontario a fait preuve de leadership en étant la première collectivité publique du Canada à publier un plan financier qui tenait compte des répercussions possibles de la . Le public pouvait avoir confiance que le gouvernement ferait des mises à jour régulières sur les perspectives financières et économiques de la province fondées sur les renseignements disponibles les plus récents, y compris la présente mise à jour, la sixième mise à jour depuis le début de la pandémie de .

Deuxièmement, grâce à cette approche, les fonds nécessaires étaient disponibles et le manque de ressources ne constituait jamais un obstacle à l’intervention de la province contre la .

Dans les premiers jours de la pandémie, personne ne pouvait prédire exactement comment la se comporterait. Cependant, ce qui était sûr c’est que la lutte contre le virus nécessiterait des investissements supplémentaires dans le réseau de la santé, dans les soutiens économiques et dans les initiatives de relance. Reconnaissant que les ressources auxquelles les gouvernements provinciaux ont accès sont limitées, le Plan d’action de l’Ontario a orienté ces investissements là où ils étaient les plus nécessaires, tout en mettant de côté des fonds de prévoyance ciblés qui devaient être utilisés pour répondre à des besoins urgents en évolution, dont la distribution des vaccins et le soutien aux petites entreprises.

Bien que la pandémie ne soit pas terminée, cette approche a porté fruit et elle continuera de donner de bons résultats. Le gouvernement demeure inébranlable dans son engagement à protéger la santé de la population et les emplois, et, partant, il maintiendra la souplesse financière nécessaire pour soutenir la reprise économique en Ontario et lutter contre la pandémie.

Dans les Finances du premier trimestre de 2021-2022, l’Ontario annonce que l’économie devrait croître plus rapidement en 2021 que ce qui était prévu lorsque le budget de 2021 a été rendu public. Cela est une bonne nouvelle. Grâce, entre autres, au financement ponctuel que le gouvernement fédéral a versé récemment, les prévisions de revenus du gouvernement pour 2021-2022 sont supérieures de 2,9 milliards de dollars à ce qui avait été prévu à l’origine.

En temps normal, et si tous les autres facteurs demeurent inchangés, les revenus plus élevés que prévu contribuent directement à améliorer les perspectives financières de la province. Cependant, une incertitude règne toujours concernant les variants préoccupants, le risque d’éclosions et les futures vagues de la pandémie, et la nécessité de recibler les futurs investissements pour stimuler la reprise économique.

Par conséquent, le gouvernement prend une mesure prudente en mettant de côté 2,2 milliards de dollars de ces revenus pour le fonds de durée limitée créé en raison de la . Ce faisant, la province continue de disposer de la souplesse nécessaire vu l’incertitude qui règne toujours concernant la pandémie et le rythme futur de la reprise économique. Globalement, le gouvernement prévoit un déficit de 32,4 milliards de dollars en 2021-2022, soit une amélioration de près de 700 millions de dollars par rapport aux perspectives présentées dans le budget de 2021.

Comme le gouvernement l’a déjà déclaré, le redressement financier de l’Ontario sera fonction de la croissance économique, comme en témoignent la reprise continue de l’emploi et la modeste réduction du déficit prévue dans les Finances du premier trimestre de 2021-2022.

L’Ontario reste déterminé à créer un contexte qui favorise la croissance, ce qui fera en sorte que la population et les employeurs de la province puissent tirer parti des emplois, de la prospérité et des occasions qui se présentent. La prochaine étape du plan du gouvernement sera présentée dans le document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2021, qui sera publié au plus tard le 15 novembre 2021.

Section A : Perspectives financières de l’Ontario pour 2021–2022

On prévoit que le déficit de la province pour 2021-2022 se chiffrera à 32,4 milliards de dollars, soit près de 700 millions de dollars de moins que les perspectives du budget de 2021.

Il est prévu que les revenus de 2021-2022 seront de 156,9 milliards de dollars, soit 2,9 milliards de dollars plus élevés que les projections du budget de 2021. Cette hausse des prévisions s’explique par une augmentation des transferts du gouvernement du Canada et des revenus fiscaux prévus plus élevés en raison d’une croissance économique plus vigoureuse que prévu en 2021.

Les charges de programmes en 2021-2022 devraient être de 175,2 milliards de dollars, soit 2,2 milliards de dollars de plus que ce qui avait été prévu dans le budget de 2021, en raison surtout du nouveau financement affecté à des ressources de durée limitée. D’autres initiatives visant à atténuer les incidences de la pandémie ont été mises en place par l’entremise du cadre financier actuel.

Comme il en est question dans le budget de 2021, le gouvernement a alloué la totalité de son financement de durée limitée aux fins de l ’intervention contre la pandémie et de ses fonds de prévoyance extraordinaires en 2021-2022. L’Ontario, qui a été la première collectivité publique au Canada à mettre en place un plan financier qui tenait compte des répercussions possibles de la , a réussi à se donner la souplesse financière nécessaire pour réagir à une situation incertaine qui évolue rapidement. Cette approche s’est révélée prudente, notamment lorsque la province a dû faire face au deuxième et au troisième confinement et lorsque les vaccins sont devenus disponibles et ont pu être distribués par l’entremise du programme global de vaccination de l’Ontario.

Étant donné les risques continus, dont la montée du variant Delta et l’incertitude qui demeure concernant l’évolution de la situation sanitaire et économique, l’Ontario maintiendra cette approche souple, en affectant 2,2 milliards de dollars au nouveau fonds de durée limitée créé en raison de la . Relativement au niveau de soutien élevé qui a été fourni au plus fort de la pandémie, ce financement prudent est approprié vu les progrès réalisés pour ce qui est de la vaccination et de la reprise économique. Ce faisant, la province conservera la marge de manœuvre nécessaire.

Comme la croissance économique est plus rapide que prévu et que le déficit est plus bas que ce qui était prévu au moment du budget de 2021, on prévoit que le ratio de la dette nette au PIB sera de 48,1 % en 2021-2022, soit 0,7 point de pourcentage de moins que le taux de 48,8 % prévu dans le budget de 2021.

Le budget de 2021 prévoyait une réserve de 1,0 milliard de dollars en 2021-2022 visant à protéger les perspectives financières contre les variations défavorables imprévues des revenus et des charges. Cette réserve, maintenue dans le cadre des perspectives financières actuelles, accroît la prudence du cadre financier du gouvernement et est distincte des fonds de prévoyance qui sont mis de côté pour répondre aux besoins émergents.

 Résultats financiers en cours d’exercice 2021-2022

(en millions de dollars)
Item Budget de 2021 Perspectives actuelles1 Variation en cours d’exercice
Revenus 154 012 156 897 2 885
Charges – Programmes 172 989 175 198 2 208
Charges – Intérêt sur la dette 13 130 13 130
Total des charges 186 120 188 328 2 208
Excédent/(Déficit) avant la réserve (32 108) (31 431) 676
Réserve 1 000 1 000
Excédent/(Déficit) (33 108) (32 431) 676

[1] Les perspectives actuelles tiennent surtout compte des renseignements disponibles au 30 juin 2021.

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Sources : Secrétariat du Conseil du Trésor de l’Ontario et ministère des Finances de l’Ontario.

Revenus

On prévoit que les revenus de 2021-2022 seront de 2,9 milliards de dollars plus élevés que les projections du budget de 2021.

Le total prévu des revenus fiscaux a augmenté de 950 millions de dollars par rapport au budget de 2021 en raison de la croissance économique plus vigoureuse que prévu. Les bénéfices des entreprises et le marché du logement représentent les augmentations les plus importantes des éléments des prévisions du secteur privé concernant la croissance économique de 2021. Par conséquent, les revenus projetés pour l’impôt des sociétés se sont accrus de 550 millions de dollars (3,8 %) et les droits de cession immobilière ont affiché une hausse de 400 millions de dollars (10,3 %).

Les transferts du gouvernement du Canada prévus ont augmenté de 1,9 milliard de dollars depuis le budget de 2021, en raison surtout du financement ponctuel supplémentaire prévu dans la Loi no 1 d’exécution du budget de 2021 (projet de loi C-30) et des modifications apportées à la Loi sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces visant à soutenir la reprise post-pandémique. Les transferts fédéraux supplémentaires comprennent aussi une aide aux petits transporteurs aériens qui desservent les communautés éloignées des Premières Nations dans le Nord de l’Ontario.

Les autres revenus non fiscaux combinés devraient diminuer de 12 millions de dollars, en raison surtout de l’annulation des augmentations des frais pour les permis de conduire et l’immatriculation des véhicules visant à donner à la population de l’Ontario un soutien financier en raison de la .

Principales variations des projections de revenus de 2021-2022

(en millions de dollars)
Item 2021-2022
Perspectives des revenus totaux du budget de 2021 154 012
Variations de revenus depuis le budget de 2021 – Impôt des sociétés 550
Variations de revenus depuis le budget de 2021 – Droits de cession immobilière 400
Total des revenus fiscaux 950
Transferts du gouvernement du Canada 1 947
Autres revenus non fiscaux (12)
Variations totales des revenus depuis le budget de 2021 2 885
Perspectives des revenus totaux des Finances du premier trimestre de 2021-2022 156 897

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Source : ministère des Finances de l’Ontario.

D’autres risques notables pourraient avoir une incidence significative sur les perspectives de revenus pour 2021-2022. Ainsi, il pourrait se produire des variations quant aux perspectives de croissance économique, aux résultats du traitement des déclarations de revenus de 2020, aux revenus perçus dans le cadre des programmes fiscaux administrés par l’Ontario et aux profits des entreprises publiques. Le gouvernement surveillera la situation et fournira plus de détails à ce sujet dans de futures mises à jour financières.

Charges

Les charges totales, comprenant l’intérêt sur la dette, devraient s’établir à 188,3 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de 2,2 milliards de dollars de plus que les projections du budget de 2021, attribuable surtout au financement du nouveau fonds de durée limitée en raison de la , qui assure que la province maintient la souplesse nécessaire vu l’incertitude qui persiste en ce qui concerne la pandémie et le rythme futur de la reprise économique.

Principales variations des charges totales prévues pour 2021-2022

(en millions de dollars)
Item 2021-2022
Perspectives des charges totales du budget de 2021 186 120
Variations des charges de programmes depuis le budget de 2021 – Remises pour les impôts fonciers et les coûts d’énergie 235
Variations des charges de programmes depuis le budget de 2021 – Prestation ontarienne pour la protection du revenu des travailleurs en raison de la 216
Variations des charges de programmes depuis le budget de 2021 – Prolongation de la Subvention ontarienne pour le soutien aux petites entreprises 50
Variations des charges de programmes depuis le budget de 2021 – Soutien aux secteurs économiques du tourisme, de la culture et du patrimoine 33
Variations des charges de programmes depuis le budget de 2021 – Programme de soutien aux transporteurs aériens 8
Variations des charges de programmes depuis le budget de 2021 – Soutien à la lutte contre la en Inde 2
Variations des charges de programmes depuis le budget de 2021 – Toutes les autres charges 2
Total des variations des charges de programmes 546
Retraits du fonds de prévoyance standard pour compenser les nouvelles dépenses (538)
Fonds de durée limitée créé en raison de la 2 200
Total des variations nettes des charges de programmes depuis le budget de 2021 2 208
Variation de l’intérêt sur la dette depuis le budget de 2021
Total des variations nettes des charges de programmes depuis le budget de 2021 2 208
Perspectives des charges totales des Finances du premier trimestre de 2021-2022 188 328

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Sources : Secrétariat du Conseil du Trésor de l’Ontario et ministère des Finances de l’Ontario.

Mise à jour des charges de programmes

On prévoit que les charges de programmes seront de 175,2 milliards de dollars en 2021-2022, soit quelque 2,2 milliards de dollars de plus que les projections du budget de 2021.

Les investissements à l’appui de la reprise en Ontario après la pandémie de , en grande partie compensés par les fonds de prévoyance standard, comprennent ce qui suit :

  • 235 millions de dollars en aide supplémentaire au titre des remises pour les impôts fonciers et les coûts d’énergie aux entreprises admissibles qui ont dû fermer ou réduire considérablement leurs services en raison des mesures provinciales de santé publique;
  • 216 millions de dollars ayant été débloqués pour assumer les coûts éventuels de la prestation ontarienne de durée limitée pour la protection du revenu des travailleurs en raison de la , jusqu’au 25 septembre 2021. Les coûts du programme sont régulièrement contrôlés et des mises à jour seront présentées à mesure que des demandes sont reçues et étudiées. Le programme rembourse aux employeurs admissibles le montant qu’ils ont versé à leurs employés pour un congé spécial payé en raison d’une maladie infectieuse, jusqu’à concurrence de 200 $ par employé, par jour de congé. Les employeurs admissibles ont jusqu’à 120 jours pour présenter leur demande de remboursement à partir de la date où ils ont payé l’employé;
  • 50 millions de dollars pour prolonger jusqu’au 7 avril 2021 le délai de présentation d’une demande pour la Subvention ontarienne pour le soutien aux petites entreprises, qui offrait un soutien aux petites entreprises admissibles durement touchées par la pandémie de ;
  • 33 millions de dollars pour le soutien aux secteurs économiques du tourisme, de la culture et du patrimoine qui ont dû temporairement limiter ou cesser leurs activités à cause de la ;
  • 8 millions de dollars pour le programme de soutien aux transporteurs aériens qui desservent les communautés éloignées du Nord de l’Ontario pour assurer le maintien des opérations et l’accès aux services cruciaux pendant la pandémie de ;
  • 2 millions de dollars pour soutenir le transport de 5 000 ventilateurs et aider à coordonner les dons d’équipement médical faits par le secteur privé et les organismes communautaires à la Croix-Rouge indienne en raison de la crise de en Inde;
  • 2 millions de dollars pour toutes les autres charges.

En outre, pour assurer des ressources suffisantes pour soutenir la reprise en Ontario, le gouvernement a affecté 2,2 milliards de dollars au nouveau fonds de durée limitée créé en raison de la , qui donnera à la province la souplesse nécessaire compte tenu de l’incertitude qui persiste relativement à la pandémie et au rythme futur de la croissance économique.

Mise à jour des charges liées à l’intérêt sur la dette

Selon les projections, les charges liées à l’intérêt sur la dette se chiffreront à 13,1 milliards de dollars, ce qui correspond aux prévisions du budget de 2021.

Prudence financière

La Loi de 2019 sur la viabilité, la transparence et la responsabilité financières exige que le plan financier de l’Ontario comprenne une composante prudentielle sous forme de réserve pour protéger les perspectives financières contre des variations défavorables imprévues des revenus et des charges de la province, y compris celles qui découlent de variations des résultats économiques de l’Ontario. Le budget de 2021 comprenait une réserve de 1,0 milliard de dollars en 2021-2022, inchangée dans les perspectives financières actuelles. En outre, les fonds de prévoyance standard sont maintenus afin d’atténuer les risques liés aux charges, par exemple dans des cas où la santé et la sécurité pourraient être en péril, et qui pourraient avoir sinon une incidence négative sur les résultats financiers de l’Ontario. Après les retraits prévus des fonds indiqués dans les Finances du premier trimestre de 2021-2022, il reste dans les fonds de prévoyance standard 1,5 million de dollars pour 2021-2022.

Dans le but de protéger la santé de la population de l’Ontario, et de soutenir les familles, les employeurs et les emplois pendant la pandémie, la province a prévu des fonds de prévoyance extraordinaires en 2021-2022. Comme il en est question dans le budget de 2021, le gouvernement a affecté la totalité de ces fonds de prévoyance en 2021-2022. Cette souplesse depuis le début de la pandémie a permis à l’Ontario de respecter les priorités et de relever les défis émergents pendant cette période imprévisible et incertaine.

Malgré les signes positifs et l’optimisme qui règne dans la province, la continue de poser des risques et de créer de l’incertitude. Par conséquent, par l’entremise des Finances du premier trimestre de 2021-2022, la province a affecté 2,2 milliards de dollars au fonds de durée limitée créé en raison de la en 2021-2022 pour se préparer à faire face à tout un éventail d’éventualités pendant l’automne et l’hiver et à déployer les ressources là où elles sont le plus nécessaires. Avec la hausse des taux de vaccination et la réouverture complète de la province, ce financement sera également disponible pour soutenir d’autres initiatives cruciales de relance.

Section B : Résultats récents et perspectives économiques de l’Ontario

Résultats économiques récents

La pandémie de a donné lieu à des contractions économiques soudaines et substantielles dans le monde entier. Dans tous les pays du G7, y compris le Canada, le PIB a accusé une baisse marquée pendant le premier trimestre de 2020. Malgré un rebond important, dans la plupart des économies avancées, l’activité économique n’était pas encore revenue à son niveau d’avant la pandémie au premier trimestre de 2021.

Le PIB réel de l’Ontario a augmenté de 1,2 % au cours du premier trimestre de 2021, après avoir affiché un gain de 2,0 % au quatrième trimestre de 2020. La croissance du premier trimestre a été portée par une hausse des investissements dans la construction de bâtiments résidentiels et des gains plus modestes dans la construction de bâtiments non résidentiels et dans les dépenses des ménages. Le PIB réel pendant le trimestre était de seulement 1,8 % inférieur au niveau du quatrième trimestre de 2019.

Entre février et mai 2020, 1 134 700 emplois (−15,1 %) ont été perdus en Ontario. Depuis juin 2020, l’emploi connaît une embellie, 1 016 700 nouveaux emplois nets ayant été créés. En juillet 2021, le nombre d’emplois était de 118 000  (−1,6 %) inférieur à ce qu’il était en février 2020, et le taux de chômage était de 8,0 %, en baisse par rapport au sommet de 13,5 % atteint en mai 2020.

Graphique 1 : Marché du travail de l’Ontario

Graphique 1 : Marché du travail de l’Ontario

Source : Statistique Canada.

Version accessible du graphique

Perspectives économiques

Au cours des derniers mois, l’activité économique à l’échelle mondiale est demeurée résiliente, grâce à la hausse des taux de vaccination contre la , à l’assouplissement des restrictions sanitaires et à une politique de soutien monétaire et financière. Le Fonds monétaire international prévoit que le PIB réel mondial augmentera de 6,0 % en 2021, ce qui représente une hausse par rapport à l’augmentation de 5,5 % prévue au moment du budget de 2021. Aux États-Unis, des stimulants financiers supplémentaires ont contribué à faire monter les prévisions de croissance économique. Ainsi, selon le plus récent sondage de Blue Chip Economic Indicators, les prévisionnistes prévoient que le PIB réel des États-Unis augmentera de 6,6 % en 2021, comparativement à la croissance de 4,9 % prévue au moment du budget de 2021.

En raison de la croissance plus vigoureuse que prévu aux États-Unis et dans le reste du monde, de la résilience de l’économie ontarienne et des progrès importants réalisés concernant la vaccination contre la , on prévoit que le taux de croissance économique sera plus rapide en Ontario. Les prévisionnistes du secteur privé prévoient, en moyenne, que le PIB réel affichera une croissance de 5,4 % en 2021, ce qui est supérieur à la moyenne de 4,4 % prévue au moment du budget de 2021 et à l’hypothèse de planification prudente de 4,0 % du budget de 2021. Par conséquent, l’hypothèse de planification des Finances du premier trimestre de 2021-2022 établit à 5,0 % le taux de croissance du PIB réel en 2021, tout en maintenant le facteur de prudence appliqué dans le budget de 2021.

Graphique 2 : Croissance du PIB réel de l’Ontario en 2021

Graphique 2 : Croissance du PIB réel de l’Ontario en 2021

Sources : Ministère des Finances de l’Ontario et sondage du ministère des Finances auprès des prévisionnistes du secteur privé (3 février 2021 et 30 juin 2021).

Version accessible du graphique

La vaccination généralisée permet d’accroître encore plus la confiance des consommateurs et des entreprises et de soutenir une activité économique plus vigoureuse. Cependant, une grande incertitude continue de régner concernant l’évolution de la pandémie, y compris les risques liés à l’émergence de nouveaux variants du virus de la .

La réouverture des économies à l’échelle mondiale s’est accompagnée d’interruptions de la chaîne d’approvisionnement, ce qui fait que les entreprises ont de la difficulté à obtenir les intrants. La persistance de ces difficultés représente un risque supplémentaire pour la reprise économique de l’Ontario.

Au cours des derniers mois, l ’inflation de l’IPC s’est accélérée et la Banque du Canada s’attend maintenant à ce que l’inflation demeure temporairement à 3 % ou plus pour le reste de 2021. Si une inflation soutenue se produit plus rapidement, les taux d’intérêt pourraient augmenter plus tôt et entraver l’activité économique.

Section C : Détails des finances de l’Ontario

Revenus

(en millions de dollars)
Item 2021-2022
Budget de 2021
2021-2022
Perspectives actuelles
2021-2022
Variation en cours d’exercice
Revenus fiscaux – Impôt sur le revenu des particuliers 36 351 36 351
Revenus fiscaux – Taxe de vente 27 632 27 632
Revenus fiscaux – Impôt des sociétés 14 389 14 939 550
Revenus fiscaux – Impôts fonciers prélevés aux fins scolaires 5 754 5 754
Revenus fiscaux – Impôt-santé des employeurs 6 445 6 445
Revenus fiscaux – Contribution-santé de l’Ontario 4 141 4 141
Revenus fiscaux – Taxe sur l’essence 2 421 2 421
Revenus fiscaux – Droits de cession immobilière 3 890 4 290 400
Revenus fiscaux – Taxe sur le tabac 1 060 1 060
Revenus fiscaux – Taxe sur les carburants 814 814
Revenus fiscaux – Taxes sur la bière, le vin et les spiritueux 618 618
Revenus fiscaux – Paiements tenant lieu d’impôts (électricité) 454 454
Revenus fiscaux – Composante de l’Ontario des droits d’accise fédéraux perçus sur le cannabis 245 245
Revenus fiscaux – Autres impôts et taxes 605 605
Revenus fiscaux – Total 104 819 105 769 950
Gouvernement du Canada – Transfert canadien en matière de santé 16 737 16 737
Gouvernement du Canada – Transfert canadien en matière de programmes sociaux 6 005 6 005
Gouvernement du Canada – Péréquation
Gouvernement du Canada – Programmes relatifs à l’infrastructure 1 086 1 086
Gouvernement du Canada – Programmes relatifs au marché du travail 1 316 1 316
Gouvernement du Canada – Entente sur le logement social 299 299
Gouvernement du Canada – Autres paiements fédéraux 1 577 3 524 1 947
Gouvernement du Canada – Transferts directs aux organismes du secteur parapublic 424 424
Gouvernement du Canada – Total 27 444 29 391 1 947
Revenu tiré des entreprises publiques – Régie des alcools de l’Ontario 2 435 2 435
Revenu tiré des entreprises publiques – Ontario Power Generation Inc./Hydro One Ltd. 670 670
Revenu tiré des entreprises publiques – Société des loteries et des jeux de l’Ontario 1 266 1 266
Revenu tiré des entreprises publiques – Société ontarienne du cannabis 170 170
Revenu tiré des entreprises publiques – Total 4 541 4 541
Autres revenus non fiscaux – Droits, dons et autres revenus provenant d’hôpitaux, de conseils scolaires et de collèges 9 758 9 758
Autres revenus non fiscaux – Droits – permis de conduire et immatriculation des véhicules 2 096 2 085 (11)
Autres revenus non fiscaux – Autres revenus non fiscaux 1 322 1 322
Autres revenus non fiscaux – Autres droits et permis 1 208 1 206 (2)
Autres revenus non fiscaux – Ventes et locations 1 402 1 402
Autres revenus non fiscaux – Remboursements 1 031 1 031
Autres revenus non fiscaux – Redevances 284 284
Autres revenus non fiscaux – Recouvrements – Contrats d’achat d’électricité 102 102
Autres revenus non fiscaux – Réduction nette des contrats d’achat d’électricité 5 5
Autres revenus non fiscaux – Total 17 208 17 196 (12)
Total des revenus 154 012 156 897 2 885

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Source : ministère des Finances de l’Ontario.

Total des charges1

(en millions de dollars)
Charges des ministères 2021-2022
Budget de 2021
2021-2022
Perspectives actuelles
2021-2022
Variation en cours d’exercice
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales (Base) 310,9 310,9
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales – Programmes de gestion des risques selon la demande et de durée limitée 417,2 417,6 0,3
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales – Financement de durée limitée en raison de la 2 26,2 26,2
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales (Total) 754,3 754,6 0,3
Procureur général (Base) 1 675,0 1 675,0
Procureur général – Procureur général – Crédits législatifs – Loi de 2019 sur la responsabilité de la Couronne et les instances l’intéressant
Procureur général (Total) 1 675,0 1 675,0
Commission de régie interne (Total) 273,0 273,0
Services à l’enfance et Services sociaux et communautaires (Base) 17 841,5 17 841,5
Services à l’enfance et Services sociaux et communautaires – Financement de durée limitée en raison de la 3 69,1 69,1
Services à l’enfance et Services sociaux et communautaires (Total) 17 910,6 17 910,6
Collèges et Universités (Base) 9 312,8 9 312,8
Collèges et Universités – Aide financière aux étudiantes et étudiants 1 352,4 1 352,4
Collèges et Universités – Financement de durée limitée en raison de la 4 12,7 12,7
Collèges et Universités (Total) 10 677,9 10 677,9
Développement économique, Création d’emplois et Commerce (Base) 377,5 377,5
Développement économique, Création d’emplois et Commerce – Investissements de durée limitée 214,1 214,1
Développement économique, Création d’emplois et Commerce – Financement de durée limitée en raison de la 5 293,7 343,7 50,0
Développement économique, Création d’emplois et Commerce (Total) 885,3 935,3 50,0
Éducation (Base) 31 263,0 31 263,0
Éducation – Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario6 1 630,9 1 630,9
Éducation – Financement de durée limitée en raison de la 7 59,3 59,3
Éducation (Total) 32 953,2 32 953,2
Énergie, Développement du Nord et Mines (Base) 1 083,8 1 083,8
Énergie, Développement du Nord et Mines – Programmes d’allégement du coût de l’électricité 6 493,6 6 493,6
Énergie, Développement du Nord et Mines – Financement de durée limitée en raison de la 8 62,0 170,2 108,2
Énergie, Développement du Nord et Mines (Total)9 7 639,5 7 747,6 108,2
Environnement, Protection de la nature et Parcs (Base) 684,3 684,3
Environnement, Protection de la nature et Parcs – Financement de durée limitée en raison de la 10 2,3 2,3
Environnement, Protection de la nature et Parcs (Total) 686,6 686,6
Bureaux du corps exécutif (Base) 39,9 40,4 0,5
Bureaux du corps exécutif – Financement de durée limitée en raison de la 11 3,0 3,0
Bureaux du corps exécutif (Total) 39,9 43,4 3,5
Finances (Base) 850,9 850,9
Finances – Société ontarienne de gestion des placements12 185,4 185,4
Finances – Fonds de partenariat avec les municipalités de l’Ontario 501,9 501,9
Finances – Coûts des contrats d’approvisionnement en électricité 102,2 102,2
Finances – Fonds de durée limitée créé en raison de la 13 2 200,0 2 200,0
Finances – Financement de durée limitée en raison de la 14 35,0 170,0 135,0
Finances (Total)15 1 675,4 4 010,4 2 335,0
Affaires francophones (Base) 6,5 6,5
Affaires francophones – Financement de durée limitée en raison de la 16 2,3 2,3
Affaires francophones (Total) 8,8 8,8
Services gouvernementaux et Services aux consommateurs (Base) 743,4 743,4
Services gouvernementaux et Services aux consommateurs – Immobilier 1 144,6 1 144,6
Services gouvernementaux et Services aux consommateurs (Total) 1 887,9 1 887,9
Santé (Total) 64 016,7 64 016,7
Mesures sanitaires prises pour lutter contre la 17 5 144,1 5 144,1
Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture (Base) 1 016,2 1 016,2
Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture – Crédits d’impôt de l’Ontario pour les médias culturels 602,1 602,1
Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture – Financement de durée limitée en raison de la 18 205,4 238,3 32,9
Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture (Total) 1 823,8 1 856,7 32,9
Affaires autochtones (Base) 85,5 85,5
Affaires autochtones – Financement de durée limitée en raison de la 19 4,0 4,0
Affaires autochtones (Total) 89,5 89,5
Infrastructure (Base) 365,4 365,4
Infrastructure – Programmes d’infrastructure fédéraux-provinciaux 590,0 590,0
Infrastructure – Revitalisation du secteur riverain de Toronto (Protection des terres portuaires contre les inondations) 155,6 155,6
Infrastructure – Investissements des programmes municipaux d’infrastructure 200,0 200,0
Infrastructure – Financement de durée limitée en raison de la 20 233,5 233,5
Infrastructure (Total) 1 544,5 1 544,5
Travail, Formation et Développement des compétences (Base) 175,1 175,1
Travail, Formation et Développement des compétences – Crédits d’impôt pour la formation (éducation coopérative et formation en apprentissage)21 88,9 88,9
Travail, Formation et Développement des compétences – Programmes d’emploi et de formation selon la demande 1 169,3 1 169,3
Travail, Formation et Développement des compétences – Financement de durée limitée en raison de la 22 288,0 504,2 216,2
Travail, Formation et Développement des compétences (Total) 1 721,3 1 937,5 216,2
Soins de longue durée (Total) 23 5 764,0 5 764,0
Affaires municipales et Logement (Base) 512,3 512,3
Affaires municipales et Logement – Investissements de durée limitée 349,2 349,2
Affaires municipales et Logement – Entente sur le logement social – Paiements aux gestionnaires de services de logements 284,5 284,5
Affaires municipales et Logement – Financement de durée limitée en raison de la 24 286,3 286,3
Affaires municipales et Logement (Total) 1 432,3 1 432,3
Richesses naturelles et Forêts (Base) 573,4 573,4
Richesses naturelles et Forêts – Lutte d’urgence contre les incendies de forêt 100,0 100,0
Richesses naturelles et Forêts (Total)25 673,3 673,3
Services aux aînés et Accessibilité (Base) 66,5 66,5
Services aux aînés et Accessibilité – Investissements de durée limitée 9,1 9,1
Services aux aînés et Accessibilité – Financement de durée limitée en raison de la 26 6,0 6,0
Services aux aînés et Accessibilité (Total) 81,7 81,7
Solliciteur général (Total) 3 096,4 3 096,4
Transports (Base) 5 529,9 5 529,9
Transports – Programmes d’infrastructure fédéraux-provinciaux 702,9 702,9
Transports (Total) 6 232,8 6 232,8
Secrétariat du Conseil du Trésor (Base) 454,8 454,8
Secrétariat du Conseil du Trésor – Avantages sociaux et prestations de retraite27 1 766,5 1 766,5
Secrétariat du Conseil du Trésor – Fonds de prévoyance – fonctionnement 1 915,1 1 377,5 (537,5)
Secrétariat du Conseil du Trésor – Fonds de prévoyance – immobilisations 165,3 165,3
Secrétariat du Conseil du Trésor (Total)28 4 301,7 3 764,2 (537,5)
Intérêt sur la dette29 13 130,1 13 130,1
Total des charges 186 119,5 188 328,0 2 208,5

[1], [9], [15], [25], [28] Le 18 juin 2021, le gouvernement a annoncé que le ministère de l’Énergie, du Développement du Nord et des Mines et le ministère des Richesses naturelles et des Forêts deviendront le ministère de l’Énergie et le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts. En outre, la responsabilité de la Stratégie de l’Ontario pour le développement du numérique passera du Secrétariat du Conseil du Trésor au ministère des Finances. Les modifications aux données de ces ministères seront incluses dans les mises à jour ultérieures.

[2], [3], [4], [5], [7], [8], [10], [11], [13], [14], [16], [18], [19], [20], [22], [24], [26] Le budget de 2021 prévoit un financement de durée limitée en raison de la qui est présenté séparément pour indiquer clairement la nature temporaire de ces investissements.

[6], [27] Les chiffres tiennent compte des charges des régimes de retraite qui ont été calculées d’après les recommandations de la Commission d’enquête indépendante sur les finances, comme il est décrit dans la note 19 des états financiers consolidés des Comptes publics de l’Ontario de 2017-2018.

[12] Conformément aux normes de comptabilité dans le secteur public, la province a consolidé les résultats de la Société ontarienne de gestion des placements avec celle du ministère des Finances.

[17] Aux fins de la présentation dans les Finances du premier trimestre de 2020-2021, toutes les dépenses de durée limitée liées à la sont présentées séparément plutôt que sous le ministère de la Santé et le ministère des Soins de longue durée. Ce changement dans la présentation n’a pas d’incidence sur les affectations des ministères, qui sont fonction de la structure des ministères présentée dans le budget des dépenses 2021-2022.

[21] Le crédit d’impôt pour l’éducation coopérative reste en vigueur. Le crédit d’impôt pour la formation en apprentissage est éliminé dans le cas des programmes d’apprentissage admissibles ayant démarré le 15 novembre 2017 ou par la suite.

[23] Le total pour le ministère des Soins de longue durée de l’Ontario comprend les charges engagées par Santé Ontario pour le financement des soins de longue durée. Ces montants seront consolidés avec les charges totales du ministère de la Santé de l’Ontario, dont 4,2 milliards de dollars en 2020-2021 et 5,6 milliards de dollars en 2021-2022.

[29] Les charges liées à l’intérêt sur la dette ne comprennent pas les intérêts capitalisés durant la construction d’immobilisations corporelles se chiffrant à 236 millions de dollars en 2021-2022.

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Sources : Secrétariat du Conseil du Trésor de l’Ontario et ministère des Finances de l’Ontario.

Dépenses liées à l’infrastructure

(en millions de dollars)
Secteur Perspectives actuelles pour 2021-2022
Investissement dans les immobilisations1, 2
Perspectives actuelles pour 2021-2022
Transferts et autres dépenses – infrastructure3
Perspectives actuelles pour 2021-2022
Dépenses totales liées à l’infrastructure
Transports – Transports en commun 4 216 1 426 5 642
Transports – Routes provinciales 2 406 186 2 592
Transports – Autres – transports, biens et planification 107 75 182
Santé – Hôpitaux 1 616 3 1 619
Santé – Autres – santé 60 244 304
Éducation 3 285 10 3 295
Éducation postsecondaire – Collèges et autres 829 64 893
Éducation postsecondaire – Universités 93 93
Social 18 310 328
Justice 877 105 983
Autres secteurs4 1 027 1 664 2 691
Dépenses totales liées à l’infrastructure 14 442 4 181 18 623
Moins : contributions d’autres partenaires5 1 765 1 765
Total6 12 677 4 181 16 858

[1] Y compris des intérêts capitalisés durant la construction se chiffrant à 236 millions de dollars.

[2] Y compris des investissements provinciaux dans les immobilisations se chiffrant à 11,8 milliards de dollars.

[3] Y compris les transferts aux municipalités et aux universités ainsi qu’aux organismes provinciaux dont les résultats ne sont pas consolidés.

[4] Y compris l’administration du gouvernement, les ressources naturelles et les secteurs de la culture et du tourisme.

[5] Les contributions d’autres partenaires se rapportent aux investissements de tiers dans les hôpitaux, les collèges et les écoles.

[6] Y compris les contributions fédérales et municipales aux investissements provinciaux dans l’infrastructure.

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Sources : Secrétariat du Conseil du Trésor de l’Ontario.

Examen sur cinq ans de certaines statistiques financières et économiques1

(en millions de dollars)
Item 2017-2018 2018-2019 Chiffres réels
2019-2020
Chiffres provisoires2
2020-2021
Perspectives actuelles
2021-2022
Revenus 150 594  153 700 156 096 151 813 156 897
Charges– Programs 142 363 148 751 152 273 177 825 175 198
Charges– Interest on Debt3 11 903 12 384 12 495 12 456 13 130
Total des charges 154 266  161 135 164 768 190 281 188 328
Réserve 1 000
Excédent/(Déficit) (3 672) (7 435) (8 672) (38 468) (32 431)
Dette nette 323 834 338 496 353 332  399 463 439 167
Déficit accum 209 023 216 642 225 764  264 232 296 663
Produit intérieur brut (PIB) aux prix du marché  824 979  859 079  891 811 851 176 912 461
Revenu primaire des ménages 541 501 567 492 591 527 588 381 606 032
Population – juillet (en milliers)4 14 070 14 309 14 545    14 734  14 822
Dette nette par habitant (en dollars) 23 016 23 657 24 293 27 112 29 629
Revenu des ménages par habitant (en dollars) 38 486 39 661 40 670 39 934 40 887
Dette nette en pourcentage des revenus 215,0 % 220,2 % 226,4 % 263,1 % 279,9 %
Intérêt sur la dette en pourcentage des revenus 7,9 % 8,1 % 8,0 % 8,2 % 8,4 %
Dette nette en pourcentage du PIB 39,3 % 39,4 % 39,6 % 46,9 % 48,1 %
Déficit accumulé en pourcentage du PIB 25,3 % 25,2 % 25,3 % 31,0 % 32,5 %

[1] Les chiffres tiennent compte des charges des régimes de retraite qui ont été calculées d’après les recommandations de la Commission d’enquête indépendante sur les finances, comme il est décrit dans la note 19 des états financiers consolidés des Comptes publics de l’Ontario de 2017-2018. Les montants relatifs à la dette nette et au déficit accumulé tiennent aussi compte de cette modification.

[2] Les chiffres provisoires représentent les prévisions du budget de 2021 pour l’exercice 2020-2021.

[3] Les charges au titre de l’intérêt sur la dette ne comprennent pas les intérêts capitalisés durant la construction d’immobilisations corporelles se chiffrant à 157 millions de dollars en 2017-2018, 175 millions de dollars en 2018-2019, 245 millions de dollars en 2019-2020, 234 millions de dollars en 2020-2021 et 236 millions de dollars en 2021-2022.

[4] Les chiffres sur la population sont en date du 1er juillet de l’exercice indiqué (p. ex., pour 2017-2018, les chiffres sur la population sont en date du 1er juillet 2017).

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Sources : Statistique Canada, Secrétariat du Conseil du Trésor de l’Ontario et ministère des Finances de l’Ontario.

Section D : Programme d’emprunts de l’Ontario pour 2021‑2022

Programme d’emprunts de l’Ontario pour 2021-2022

(en milliards de dollars)
Item 2021-2022
Budget de 2021
2021-2022
Perspectives actuelles1
2021-2022
Variation par rapport au budget de 2021
Déficit/(Excédent) 33,1 32,4 (0,7)
Investissement dans les immobilisations 11,8 11,8 -
Redressements sans effet sur la trésorerie (9,5) (9,5) -
Prêts à Infrastructure Ontario 0,2 0,2 -
Autres prêts/investissements nets 1,3 1,1 (0,1)
Dette arrivant à échéance/rachats de titres de créance 25,0 25,0 -
Total – Besoins en matière de financement 61,9 61,1 (0,8)
Diminution/(Augmentation) des emprunts à court terme (6,0) (6,0) -
Augmentation/(Diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 4,0 4,0 -
Emprunts anticipés pour 2021-2022 (5,2) (6,1) (0,8)
Total des besoins d’emprunt à long terme 54,7 53,0 (1,6)

[1] Les perspectives actuelles tiennent compte des emprunts anticipés supplémentaires clos entre la publication du budget de 2021 et la fin de l’exercice.

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Source : Office ontarien de financement.

On prévoit que les besoins en matière de financement de la province pour 2021-2022 diminueront de 0,8 milliard de dollars comparativement aux prévisions du budget de 2021, en raison de la baisse de 0,7 milliard de dollars du déficit prévu et d’une réduction de 0,1 milliard des prêts et investissements nets. Les besoins d’emprunts à long terme de la province pour 2021-2022 devraient diminuer de 1,6 milliard de dollars, en raison de la baisse des besoins en matière de financement et de la hausse des emprunts anticipés pour 2021-2022. Les emprunts à court terme pour l’exercice ne devraient pas changer.

Au 4 août 2021, l’Ontario avait emprunté 21,0 milliards de dollars, soit 40 % des 53,0 milliards de dollars prévus dans son programme d’emprunts à long terme de 2021-2022. Environ 15,4 milliards de dollars, ou 73 % de ces emprunts, ont été faits en dollars canadiens, le reste, soit 5,6  milliards de dollars ou 27 %, en dollars américains, en euros ou en francs suisses.

Les obligations vertes continuent d’être un élément central du programme d’emprunts de l’Ontario et constituent un outil important de financement d’initiatives de transports en commun, d’infrastructures résistant aux intempéries extrêmes ainsi que de projets de conservation et d’efficacité énergétiques. Le 27 juillet 2021, la province avait réalisé sa dixième émission d’obligations vertes, et la plus importante jusqu’à maintenant, d’une valeur de 2,75 milliards de dollars. Cette transaction représentait également la plus importante émission d’obligations vertes au Canada. L’Ontario demeure le plus important émetteur d’obligations vertes en dollars canadiens, ayant procédé à dix émissions totalisant 10,75 milliards de dollars depuis 2014-2015. Huit projets ont été sélectionnés et devraient recevoir du financement provenant de la dernière émission d’obligations vertes. Ces projets comprennent cinq projets de transport propre, deux projets de conservation et d’efficacité énergétiques et un projet d’adaptation et de résilience face aux changements climatiques. Sous réserve des conditions du marché, l’Ontario prévoit continuer à émettre de multiples obligations vertes chaque exercice, y compris en 2021‑2022.

Les marchés de capitaux et les taux d’intérêt à long terme fluctuent depuis le début de la pandémie. Les fluctuations actuelles des taux d’intérêt sont le fait surtout d’interprétations différentes de la trajectoire de l’inflation. Beaucoup de participants au marché s’inquiètent des récentes hausses de l’inflation qui a atteint le sommet le plus élevé en une décennie, bien que la Banque du Canada et d’autres banques centrales avertissent que toute accélération de l’inflation sera transitoire. La province continuera de surveiller les changements dans les taux d’intérêt à long terme et tiendra compte de tous changements, et de leur effet sur les coûts de l’intérêt sur la dette, dans les futures mises à jour financières.

Besoins d’emprunt à long terme pour 2021-2022

Item (en milliards de dollars)
Émissions en dollars canadiens 15,4
Émissions en devises 5,6
Total 21,0

Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Source : Office ontarien de financement.


Ministère des Finances : www.ontario.ca/finances

Pour de plus amples renseignements au sujet des Finances du premier trimestre de 2021-2022, appeler, sans frais :

Demandes en français et en anglais : 1-800-337-7222
Téléimprimeur (ATS) : 1-800-263-7776
Courriel : FinanceCommunications.fin@ontario.ca

© Imprimeur de la Reine pour l’Ontario, 2021


Descriptions accessibles des graphiques :

Graphique 1 : Marché du travail de l’Ontario

Le graphique illustre le niveau mensuel de l’emploi de l’Ontario dans une zone ombragée et le taux de chômage par une ligne, de janvier 2020 à juillet 2021. Le taux de chômage a augmenté, passant de 5,5 % en février 2020 à 13,5 % en mai 2020, et a baissé par la suite pour s’établir à 8,0 % en juillet 2021. Le nombre d’emplois a diminué, passant de 7,5 millions en février 2020 à 6,4 millions en mai 2020. Le nombre d’emplois augmente depuis, atteignant près de 7,4 millions en juillet 2020. Il y a une boîte qui renferme le texte suivant : +1 016 700 emplois nets depuis juin 2020.

Retourner au graphique

Graphique 2 : Croissance du PIB réel de l’Ontario en 2021

Ce graphique à barres montre les prévisions moyennes du secteur privé et les hypothèses de planification du ministère des Finances relatives à la croissance du PIB réel de l’Ontario en 2021 au moment du budget de 2021 et des Finances du premier trimestre de 2021-2022. Au moment du budget de 2021, selon les prévisions moyennes du secteur privé, le PIB réel devrait augmenter de 4,4 % en 2021, et selon l’hypothèse de planification du ministère des Finances, cette hausse devrait être de 4,0 %. Au moment des Finances du premier trimestre de 2021-2022, selon les prévisions moyennes du secteur privé, le PIB réel devrait augmenter de 5,4 % en 2021, et selon l’hypothèse de planification du ministère des Finances, cette hausse devrait être de 5,0 %.

Retourner au graphique

Mis à jour : 12 août 2021
Date de publication : 12 août 2021