Le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts (DNMRNF) suit les mouvements des populations d’orignaux à l’aide :

  • des résultats des levés aériens
  • des objectifs pour les populations d’orignaux
  • données des rapports des chasseurs
  • des tendances estimatives liées à d’autres facteurs, comme la tique d’hiver et le ver des méninges

Les résultats combinés de ces mesures sont utilisés pour établir le nombre de vignettes disponibles dans le cadre du processus annuel d'attribution des vignettes de chasse à l'orignal.

Inventaires aériens de l’orignal

  • Les inventaires aériens de l’orignal visent à obtenir des estimations précises des populations d’orignaux dans les unités de gestion de la faune (UGF) de l’Ontario. Cette opération consiste notamment à documenter la classe d’âge (petits ou adultes) ainsi que le sexe des orignaux, à estimer l’abondance et à analyser les tendances.
  • Pour procéder à des inventaires aériens de l’orignal, on divise la plupart des UGF en parcelles rectangulaires qui mesurent 10 kilomètres sur 2,5 kilomètres et on survole jusqu’à une quarantaine de parcelles par UGF.
  • Le ministère vise à faire un levé systématique de chaque UGF à tous les trois ou cinq ans. Entre 2013 et 2015, le DNMRNF a effectué des levés aériens dans 88 % des UGF où l’orignal était chassé.
  • Les levés aériens se font :
    • entre le 1er décembre et la mi-février, de 10 h à 14 h
    • dans les 12 à 72 heures qui suivent une chute de neige fraîche (au moins 30 cm ) afin de mieux voir les orignaux ou leurs traces
    • lorsque la température est inférieure à -5 oC, lorsque les orignaux sont plus susceptibles d’être actifs
    • à environ 140 mètres au-dessus du niveau du sol, à près de 145 km/h
    • lorsque le vent souffle à moins de 20 km/h et la visibilité dans le ciel est adéquate

Rapports des chasseurs à l’orignal

Les rapports sur les activités de chasse et de récolte sont soumis par les chasseurs d'orignaux de toute la province. Les nouvelles règles entrées en vigueur le 1er janvier 2019 exigent que tous les chasseurs à l’orignal détenteurs d’un permis provincial soumettent un rapport d’activité et de récolte.

Les résultats des rapports antérieurs d’activité et de récolte des chasseurs à l’orignal se trouvent dans les données concernant les tendances des activités de chasse à l’orignal et récoltes.

Tendances climatiques et parasites

Le ministère se sert de la modélisation ainsi que des projets de recherche et de surveillance pour évaluer l’incidence du vaste éventail de facteurs qui exercent une pression sur l’orignal.

Objectifs relatifs aux populations d’orignal

Zone écologique des cervidés « A »

Le caribou des bois vit dans cette zone, tout comme l’orignal et le chevreuil, qui sont présents en faible densité. Pour l’orignal et le chevreuil, l’objectif consiste à maintenir une faible densité par la gestion de leurs habitats et de leurs populations.

zone-ecologique-des-cervides-A

Zone de gestion écologique des cervidésUnité de gestion de la faunePopulation estimée 2022Objectif de population 2030 – minimalObjectif de population 2030 – maximal
A1A352250400
A1C6 6383 9009 700
A1D2 9902 4003 600
A21 2689001 200
A16A1 7336001 500
A16B1 3595501 100
A16C1 3649501 300
A171 2009002 000
A18A8908001 100
A18B459300450
A242 1789001 800
A255518001 800
A266461 2001 600
A271 6076501 000

Zone écologique des cervidés « B »

L’orignal, le chevreuil et le caribou des bois vivent dans cette zone. Pour l’orignal, l’objectif consiste à maintenir une population d’une densité qui varie de faible à moyenne.

zone-ecologique-des-cervides-B

Zone de gestion écologique des cervidésUnité de gestion de la faunePopulation estimée 2022Objectif de population 2030 – minimalObjectif de population 2030 – maximal
B32 2021 9002 500
B42 2181 6002 200
B14566450650
B15A2 8731 8003 100
B15B4 9673 4004 600
B191 5771 3001 700
B21A2 8882 8003 800
B21B2 3462 4003 100
B221 3261 7002 100
B231 6671 4002 000
B301 4661 7002 300
B337749001 200
B34618500600

Zone écologique des cervidés « C1 »

L’orignal et le chevreuil sont les principales espèces de cervidés dans cette zone. Il pourrait aussi y avoir un petit nombre de wapitis et de caribous des bois. Pour l’orignal, l’objectif consiste à maintenir une population d’une densité qui varie de moyenne à forte.

zone-ecologique-des-cervides-C1

Zone de gestion écologique des cervidésUnité de gestion de la faunePopulation estimée 2022Objectif de population 2030 – minimalObjectif de population 2030 – maximal
C152 9963 3003 900
C186929502 400
C19A6871 3001 700
C111B489600850
C112A1 0011 2001 500
C112B1 9012 0002 500
C1131 6993 3004 400

Zone écologique des cervidés « C2 »

L’orignal et le chevreuil sont les principales espèces de cervidés dans cette zone. Il pourrait aussi y avoir un petit nombre de wapitis et de caribous des bois. Pour l’orignal, l’objectif consiste à maintenir une population d’une densité qui varie de moyenne à forte.

zone-ecologique-des-cervides-C2

Zone de gestion écologique des cervidésUnité de gestion de la faunePopulation estimée 2022Objectif de population 2030 – minimalObjectif de population 2030 – maximal
C2283 1532 3003 200
C2291 7441 8002 200
C2312 2702 1003 200
C2321 2861 1001 600
C2352 1911 9002 500
C2382 4452 3002 800
C2391 5881 4001 800
C2401 5861 9002 800
C2412 4822 6003 500

Zone écologique des cervidés « D1 »

L’orignal, le chevreuil et le wapiti vivent dans cette zone. Pour l’orignal, l’objectif consiste à maintenir une population d’une densité qui varie de moyenne à forte.

zone-ecologique-des-cervides-D1

Zone de gestion écologique des cervidésUnité de gestion de la faunePopulation estimée 2022Objectif de population 2030 – minimalObjectif de population 2030 – maximal
D161995001 400
D17A2175200
D17B2124001 100
D19B4687001 000
D111A414550850

Zone écologique des cervidés « D2 »

L’orignal, le chevreuil et le wapiti vivent dans cette zone. Pour l’orignal, l’objectif consiste à maintenir une population d’une densité qui varie de moyenne à forte.

zone-ecologique-des-cervides-D2

Zone de gestion écologique des cervidésUnité de gestion de la faunePopulation estimée 2022Objectif de population 2030 – minimalObjectif de population 2030 – maximal
D2367391 2001 500
D2376871 1001 400
D2421 1051 7002 300
D2464043501 300
D2471 1009001 200
D2481 0526001 400
D2499297001 500
D250270300800
D2533392501 000
D254386400800
D255A177250400
D255B8250250
D256458350700
D257242200500
D25810250100
D260697400700
D261249200400
D26211850100
D263210100450

Zone écologique des cervidés « E1, E2 et E3 »

Le chevreuil est la principale espèce de cervidés dans cette zone. Il pourrait aussi y avoir un petit nombre d’orignaux et de wapitis. L’orignal est géré de manière à maintenir une population de faible densité dans certaines parties de cette zone.

zone-ecologique-des-cervides-E

Zone de gestion écologique des cervidésUnité de gestion de la faunePopulation estimée 2022Objectif de population 2030 – minimalObjectif de population 2030 – maximal
E359-1025
E36512875150