Mot du ministre

Le secteur des arts et de la culture nous inspire, nous rassemble et renforce nos communautés et notre économie. Il nous donne la possibilité de nous exprimer et a le potentiel de transformer nos vies, en particulier celle de nos enfants et des jeunes.

En septembre 2015, le gouvernement de l’Ontario entamé les démarches pour créer la première stratégie culturelle de la province, en lançant un processus de consultation à l'échelle de la province, intitulé « Parlons Culture », pour connaître la place qu'occupe la culture dans votre vie et dans votre collectivité. Par l'entremise d'assemblées publiques, de conversations communautaires, de rencontres avec des représentants des communautés autochtones, d'un dialogue en ligne et de soumissions écrites, vous avez été des milliers à nous faire part de vos points de vue et priorités.

Nous avons clairement entendu que les Ontariens et les Ontariennes accordent une grande valeur à la culture et à sa capacité à enrichir la vie des personnes et des collectivités. Vous avez également souligné le fait que la culture comprend un éventail presque illimité d'expériences et de modes d’expression. Nous vous remercions pour votre participation exceptionnelle, qui a permis de façonner la Stratégie ontarienne pour la culture.

J’aimerais remercier mon collègue, l’honorable Michael Coteau, anciennement le ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport et maintenant le ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse et ministre délégué à l’Action contre le racisme pour son leadership dans le cadre du processus de consultation et pour l’élaboration de la Stratégie ontarienne pour la culture. Le ministre Coteau et moi-même sommes également reconnaissants envers les membres du Groupe consultatif sur la stratégie de la culture pour leur dévouement, leurs conseils et leur discernement précieux tout au long du processus de création de cette Stratégie.

La diversité de l'Ontario, à la fois manifeste au sein de sa population et dans ses lieux, est l'une des plus grandes forces de notre province. Nous avons des communautés d’exception en milieu urbain, rural et dans le Nord ainsi que des communautés qui tirent leur identité de leurs origines partagées, de leurs histoires, de leurs expériences vécues et de leurs langues. Cette diversité se reflète dans nos expressions créatives et c'est ce qui rend le secteur des arts et de la culture en Ontario si unique et remarquable.

Les occasions de vivre des expériences artistiques et culturelles doivent être accessibles à tous et nos différentes expressions doivent être entendues et célébrées. C’est pourquoi, à chaque jour, le gouvernement de l'Ontario et ses organismes culturels et touristiques, ainsi que plusieurs autres organisations et personnes dévouées, notamment des artistes et des bénévoles, fournissent un travail exemplaire dans les collectivités de la province.

Cette Stratégie s'appuie sur tout ce travail en orientant le soutien du gouvernement là où il est le plus nécessaire : promouvoir la participation culturelle et l'inclusion, renforcer la culture au sein des collectivités, optimiser les contributions culturelles et créatives pour alimenter notre économie du savoir et promouvoir l'importance des arts au sein du gouvernement.

Je suis ravie de vous annoncer le lancement de la première Stratégie pour la culture de l'Ontario. Nous poursuivrons le dialogue entamé avec les discussions « Parlons Culture » à mesure que nous mettrons en œuvre la Stratégie pour favoriser la croissance du secteur des arts et de la culture au profit des Ontariens et des Ontariennes.

L'honorable Eleanor McMahon
Ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport

Groupe consultatif sur la stratégie de la culture

Nous adressons nos remerciements aux membres du Groupe consultatif sur la stratégie de la culture pour leur dévouement, leurs conseils et leur discernement précieux tout au long du processus de création de cette Stratégie ontarienne pour la culture.

  • Francisco Alvarez, Heritage Toronto
  • Carole Beaulieu, Ocad University
  • Shirley Cheechoo, Weengushk Film Institute
  • Margaret Eaton, Toronto Region Immigrant Employment Council
  • Shelley Falconer, Art Gallery of Hamilton
  • Jim Fleck, Business for the Arts
  • Georges Haroutiun, Magazine Applied Arts
  • Jane Hilton, Association des bibliothèques de l’Ontario
  • Rose Jacobson, Picasso Pro
  • Randy Lennox, Bell Média
  • Tanya Matanda, bénévole au Musée des beaux-arts de l’Ontario
  • Chris McDonald, Festival international canadien du documentaire Hot Docs
  • Mark Monahan, RBC Bluesfest d'Ottawa, CityFolk et Festival of Small Halls
  • Tory Tronrud, Musée de Thunder Bay, Université Lakehead et Ontario History
  • Catherine Voyer-Léger, Alliance culturelle de l’Ontario
  • Nancy Webster, Young People’s Theatre
  • Ron Williamson, ASI (Archaeological and Cultural Heritage Services) et Musée d'archéologie de l'Ontario

Introduction

Les histoires de l'Ontario

L'Ontario tire ses histoires de la riche diversité de ses paysages et de sa population.

Le paysage vaste et varié de l'Ontario s'étend sur plus d'un million de kilomètres carrés : de la Baie d'Hudson et des forêts boréales du Grand Nord aux Grands Lacs et aux forêts de feuillus au sud, et de la frontière manitobaine à l'ouest jusqu'aux rives de l'Outaouais à l'est. L'Ontario englobe 444 municipalités; 46 traités et autres accords entre les Premières Nations et la Couronne y sont en vigueur.

L'Ontario compte plus de 13 millions d'habitants : les Autochtones qui sont profondément ancrées à la terre et à l’eau; la population francophone qui, en 2015, a célébré 400 ans de présence francophone en Ontario; les communautés de personnes handicapées et sourdes footnote 1 qui ont une identité culturelle et linguistique propre; les populations issues de différentes origines ethnoculturelles qui s'efforcent de conserver leur langue et leurs traditions; et bien d'autres communautés diverses. Nous avons tous contribué au façonnement de l'Ontario et nos histoires continuent d'évoluer de manière très intéressante à mesure que la population évolue.

Nos histoires se reflètent dans nos langues, nos systèmes de valeurs, nos croyances, nos identités culturelles, nos traditions et les plats que l'on aime préparer et partager. Elles trouvent aussi leur expression dans les artefacts, les édifices et lieux patrimoniaux, les paysages culturels et naturels et dans le territoire lui-même.

Nous racontons nos histoires de multiples façons – par l’entremise de films et de la télévision, de la musique et de l'opéra, des arts visuels et interdisciplinaires, des arts médiatiques et interactifs numériques comme les jeux vidéo et les applications, du théâtre, de la danse, de la littérature et de l’artisanat.

Nos histoires se reflètent également dans l'architecture de nos bâtiments et des espaces que nous habitons et qui nous inspirent, dans le design qui met de la valeur à tout ce qu'on touche et utilise, et dans la mode qu'on choisit pour son côté pratique et son style.

Les galeries d'art, les musées, les centres des sciences, les centres culturels, les archives, les sociétés d'histoire, les Friendship Centres et les bibliothèques publiques sont autant d'exemples de lieux qui contiennent notre savoir et notre culture, racontent nos histoires, nous ouvrent des fenêtres sur le monde et amènent le monde jusqu'à nous.

Ensemble, nous célébrons nos histoires en assistant à des pow-wow et à des rassemblements, à des reconstitutions historiques et des jeux multisports, à des événements artistiques et des pièces de théâtre en plein air, ou encore lors des festivals de musique et de films, des festivals culturels et multiculturels, des festivals culinaires et agricoles, et lors d'événements annuels comme le programme Portes ouvertes et la Fête de la Culture.

Et tout cela n'est, bien sûr, que le début. Nous racontons nos histoires de bien d'autres façons.

La culture est importante pour les Ontariens et les Ontariennes

À l'automne 2015, nous avons lancé un processus de consultation à l'échelle de la province pour nous aider à mettre au point la Stratégie pour la culture. C'était la première fois que la province entamait un dialogue d'une telle ampleur avec les citoyens et les collectivités des quatre coins de la province et tous les secteurs culturels pour comprendre la valeur et le sens de la culture. Des milliers de personnes ont donné leur avis en participant aux assemblées publiques, en soumettant leurs idées par écrit ou en les publiant sur une plateforme numérique interactive. Nous avons organisé des conversations communautaires en petits groupes avec les communautés francophones, les jeunes, les aînés, les groupes ethnoculturels, les nouveaux arrivants, les personnes handicapées et les personnes sourdes. Nous avons également rencontré les partenaires et les communautés des autochtones . Nous avons fait le point sur cette rétroaction dans le rapport intitulé « Parlons Culture : résumé des témoignages des Ontariens et des Ontariennes ». footnote 2

Qu'entendait-on par le terme « culture »? footnote 3 Nous ne l'avons jamais défini ni n'en avons limité le sens. Nous voulions savoir ce que représentait la culture aux yeux des Ontariens et des Ontariennes et quelle était sa place dans leurs collectivités : elle est essentielle et pour diverses raisons. La participation de la population a été exceptionnelle, tant par la quantité des réponses que par la passion qui s’en dégage. Dans les pages de garde, définissent la culture et en quoi elle est importante à leurs yeux. Parmi les différents avis exprimés de diverses manières, des quatre coins de la province, le message que nous retenons, est que les Ontariens et les Ontariennes accordent une grande valeur à la culture.

La culture enrichit chaque aspect de notre vie

La culture stimule l'imagination, remonte le moral, divertit, donne espoir et nous inspire de manière inattendue, parfois en bouleversant notre vie. Elle façonne, contextualise et nous aide à mieux comprendre nos propres expériences et celles des autres. Elle peut nous mettre au défi, nous confronter à des questions difficiles, nous porter à nous interroger et nous motiver à trouver des réponses. Elle reflète notre univers tout en le réinventant. La culture nous unit et crée une identité, une cohésion, une vitalité et une prospérité communautaires.

Notre processus de consultation publique l'a bien montré : la culture occupe une place fondamentale, globale et vitale dans nos vies et celles de nos communautés. Plusieurs ont parlé de la culture comme étant l'un des quatre piliers nécessaires à la pérennité et au bien-être des collectivités – avec l'équité sociale, la prospérité économique et la responsabilité environnementale. footnote 4 La participation à des activités artistiques, culturelles et de loisirs est l'un des indicateurs de qualité de vie de l'Indice canadien du mieux-être. footnote 5

La culture influe sur notre bien-être à chaque étape de notre vie. Dès l'enfance, à l'école, et par l'entremise de programmes culturels et artistiques parascolaires et communautaires, les enfants développent leur créativité, une compréhension interculturelle et, souvent, un rapport avec les arts et la culture qu'ils entretiendront toute leur vie. En plus des modes d’expression, les jeunes acquièrent des compétences en matière de collaboration, de résolution de problèmes, de leadership, d’entrepreneuriat et développent des aptitudes professionnelles. L’engagement en matière d’arts et de culture, en particulier chez les jeunes à risque, est lié à des compétences sociales accrues et à une meilleure réussite scolaire.

Grâce aux nombreuses possibilités d'apprentissage offertes par les artistes, les organismes artistiques, les galeries, les musées, les centres des sciences, les jardins botaniques et les bibliothèques publiques, les expériences artistiques et culturelles favorisent l'apprentissage continu et participent au perfectionnement des talents et des compétences des Ontariens et Ontariennes de tous âges. Un nombre croissant de recherches démontrent également que la participation aux arts et à la culture contribue à la confiance en soi et améliore la santé mentale et physique, en particulier chez nos aînés.

Le patrimoine culturel riche et diversifié de l'Ontario donne à nos communautés leur identité et leur caractère footnote 6 ; il crée un sentiment d'appartenance et de fierté pour l'endroit où nous vivons. La conservation de notre patrimoine culturel témoigne de l'importance accordée à notre passé, des leçons que nous en avons tirées et de ce que nous voulons transmettre aux générations futures. Les édifices en pierre calcaire de Kingston, le quartier de Walkerville à Windsor, les chevalements d'exploitation minière de Cobalt et les Kinomaage-Waapkong (« les roches qui enseignent ») du Parc provincial des Pétroglyphes ne sont que quelques exemples tirés d’un peu partout en province.

Les édifices et quartiers patrimoniaux peuvent revitaliser les centres-villes et les rues principales, créant ainsi des quartiers attrayants et soutenant le développement économique local. La réutilisation des bâtiments diminue également la quantité de matières résiduelles enfouies, protège les zones vertes et peut diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Dans un rapport comparant les édifices de même taille ayant une fonction équivalente, il est démontré que la réutilisation d'un bâtiment offre presque toujours plus d'avantages environnementaux qu'une démolition ou une nouvelle construction. footnote 7 Comme l'a dit l'architecte Carl Elefante, « le bâtiment le plus vert est celui qui est déjà construit ». footnote 8

Les institutions, les attractions, les festivals et les événements culturels d'exception de l'Ontario insufflent de l'énergie et de la vitalité à nos communautés et à notre province, tout en contribuant à la croissance économique et au tourisme. Les dépenses des touristes dans les arts et la culture contribuent à environ 3,9 milliards de dollars au PIB et soutiennent près de 61 000 emplois en Ontario. footnote 9

En outre, le secteur de la culture soutient l’économie par la création directe et indirecte d’emplois. En 2014, la culture a représenté, pour l’économie ontarienne, environ 25,3 milliards de dollars – près de 4 % du PIB – et a soutenu environ 280 000 emplois. footnote 10 La participation aux arts et à la culture stimule la pensée créative et l'innovation; les collectivités où foisonnent des activités culturelles attirent des personnes créatives, talentueuses et compétentes qui souhaitent s'y installer. Il s'agit là de qualités essentielles dans l’économie du savoir qui sont indispensables à la croissance et à la prospérité futures de l'Ontario.

Survol de la Stratégie pour la culture

Participation à l’élaboration de la stratégie

La Stratégie pour la culture a vu le jour grâce aux avis reçus dans le cadre de notre processus de consultation publique ainsi qu'aux recherches entreprises pour recueillir de l'information sur la culture en Ontario et pour examiner les principales tendances affectant le secteur et les stratégies mises en œuvre ailleurs au Canada et à l'étranger. footnote 11 Nos recherches et les opinions recueillies auprès de la population ont révélé que la diversité croissante de l'Ontario et les technologies numériques étaient deux des facteurs ayant une forte incidence sur la culture en Ontario aujourd'hui et pour les années à venir.

Au cours de l’élaboration de la Stratégie, le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada a été publié, jetant la lumière sur les brutalités commises dans les pensionnats, et traçant la voie pour la reconciliation. footnote 12 Le rapport expose un fait tragique : le système des pensionnats avait pour objectif d’éradiquer les identités et les cultures autochtones. Nous avons appris, lors de nos rencontres avec des représentants de ces communautés, que l’éducation visant à renouer les enfants et les jeunes à leurs cultures et à leurs langues traditionnelles est une priorité absolue. Cheminer ensemble : l’engagement de l’Ontario envers la réconciliation avec les peuples autochtones est un plan de collaboration avec les partenaires autochtones pour faire face à la réalité de l’héritage laissé par les pensionnats, refermer les écarts et lever les obstacles. footnote 13 Le plan prévoit la création d’un système de justice réceptif et adapté à la culture, un soutient aux cultures autochtones et le renouvellement des relations avec les peuples autochtones.

L'Ontario poursuit sa collaboration avec l’organisme Chiefs of Ontario pour traiter les problèmes relatifs au patrimoine et aux lieux de sépulture autochtones en réponse au Rapport de 2007 de la Commission d'Ipperwash footnote 14 . Par ailleurs, nous nous sommes appuyés sur deux importants accords de relations au cours de l’élaboration de la Stratégie pour la culture. En août 2015, l’organisme Chiefs of Ontario et le gouvernement de l'Ontario ont signé  un accord politique historique visant à encadrer la relation entre les Premières Nations et le gouvernement de l'Ontario. footnote 15 L’Accord affirme que les Premières Nations ont un droit inhérent à l’autonomie gouvernementale; que la relation entre l’Ontario et les Premières Nations doit être fondée sur le respect de ce droit; et que les parties s’engagent à collaborer sur des questions d’intérêt mutuel. En avril 2014, la Nation métisse de l’Ontario et le gouvernement de l'Ontario ont renouvelé un accord-cadre dans lequel ils ont convenu de faire progresser la réconciliation par le biais de mesures qui amélioreront le bien-être des enfants, des familles et des communautés métisses. La compréhension et le respect pour les cultures autochtones joueront un rôle déterminant pour forger la voie de l’avenir. footnote 16

Guidés par une vision et des principes

Toutes les actions entreprises pour mettre en œuvre la Stratégie pour la culture seront guidées par une vision et des principes. Nous avons sollicité l’avis des Ontariens et Ontariennes sur la vision et les principes lors du processus de consultations et nous sommes sûrs que ces éléments reflètent leurs valeurs chères.

Travailler à la réalisation de quatre grands objectifs

La Stratégie pour la culture énonce quatre grands objectifs pour les cinq prochaines années : promouvoir la participation culturelle et l'inclusion, renforcer la culture au sein des collectivités, stimuler l'économie créative et promouvoir l'importance des arts au sein du gouvernement. Ces objectifs témoignent de notre engagement à supprimer les obstacles et à multiplier les possibilités de participation à des expériences culturelles. Ils concilient également les avantages sociaux et économiques importants de la culture et renforcent le rôle crucial joué par les artistes et les organismes artistiques dans les collectivités, dans l'économie créative et dans l'élaboration d'une société plus inclusive. Chaque objectif contient des stratégies et des mesures.

S'appuyer sur les efforts de nos organismes culturels et touristiques

Les organismes culturels et touristiques de l'Ontario ont recours à leurs propres processus pour s’ajuster aux changements qui touchent leurs mandats. Par exemple, deux de nos partenaires de financement ont récemment terminé des exercices de planification et de redéfinition. Le Conseil des arts de l'Ontario, notre principal intermédiaire pour l'appui des artistes et plus largement du secteur des arts, a lancé son nouveau plan stratégique en 2014. footnote 17 La Fondation Trillium de l’Ontario a présenté en 2015 sa nouvelle stratégie d'investissement, qui met l'accent sur six domaines d'action visant à améliorer et à enrichir la vie des personnes. footnote 18 La Stratégie pour la culture s'appuie sur ces initiatives ainsi que les travaux de planification organisationnelle de tous nos organismes partenaires, et vient les compléter.

Une vision pour la culture en Ontario

Un Ontario où chacun peut exprimer son potentiel créatif et participer à la culture, et où la diversité de nos histoires et de nos collectivités est reflétée, valorisée et célébrée, aujourd'hui et en tant que legs pour les générations futures.

Principes directeurs du soutien gouvernemental à la culture

Créativité et innovation

La culture nous expose à de nouvelles idées et nous amène à réfléchir différemment. Le soutien à la culture doit servir à alimenter et à enrichir la créativité, l'exploration, l'expérimentation et l'innovation.

Qualité de vie et développement économique

La culture joue un rôle central dans la qualité de vie et le développement économique en Ontario. Le soutien à la culture doit contribuer à enrichir nos vies, à renforcer et à animer nos collectivités et à créer un climat d’affaires dynamique en Ontario.

Diversité et inclusion

La riche diversité de l’Ontario est l’une de ses plus grandes forces. Nous devrions tous avoir la possibilité de participer à la vie culturelle diversifiée de la province, peu importe notre âge, notre situation, notre langue, nos aptitudes ou notre lieu de résidence. Le soutien à la culture doit reconnaître que les personnes handicapées et les personnes sourdes font partie de communautés culturelles et linguistiques ayant une identité, des expériences et des valeurs uniques.

Respect des peuples autochtones

Les cultures, les langues et le patrimoine des peuples autochtones sont l’expression de l’identité, de l’histoire et du mode de vie distincts de ces communautés. L’Ontario s’est résolument engagé sur la voie de la réconciliation en renforçant et en transformant sa relation avec les communautés autochtones et en mettant en place des changements qui reflètent les priorités autochtones.

Collaboration et partenariats

Ce sont les talents et les contributions de nombreuses personnes et de nombreux organismes qui font la force et le dynamisme de notre secteur culturel. Le soutien à la culture doit favoriser la collaboration et les partenariats entre les acteurs du secteur, notamment les ministères et organismes de l’Ontario, les partenaires municipaux, provinciaux, territoriaux, fédéraux et autochtones, les organismes artistiques et culturels sans but lucratif, le secteur privé ainsi que toutes les collectivités et leurs membres.

Valeur publique et responsabilité

Les investissements du gouvernement dans la culture doivent être guidés par ce qui tient à cœur aux Ontariens et aux Ontariennes et par ce qui améliore la vie des personnes et des collectivités. Le Ministère, ses organismes et les organisations qu’il finance ont la responsabilité d’atteindre les meilleurs résultats possible avec les ressources dont ils disposent.

Objectif n° 1 : Promouvoir la participation culturelle et l'inclusion

Mettre l’accent sur l’élimination des obstacles à la participation culturelle et augmenter les occasions de  participation

Notre premier objectif découle directement de notre vision pour la culture : une province où chaque personne a la possibilité d'exprimer sa créativité et de participer à des expériences culturelles.

Lors de notre processus de consultation, les membres de certaines communautés ont déploré être encore confrontés à des obstacles les empêchant d’obtenir du financement pour la culture et de participer pleinement à la vie culturelle de notre province. Il s'agissait notamment de personnes issues des communautés autochtones, francophones et ethnoculturelles, ainsi que de personnes handicapées, sourdes ou vivant dans les régions rurales et isolées de la province. Nous devons mieux faire pour éliminer ces obstacles et accroître les possibilités pour tous.

De nombreuses pratiques inclusives existent dont nous pouvons nous inspirer et mettre à profit. Les initiatives ci-dessous ne sont que quelques exemples des programmes mis en place par nos organismes culturels et touristiques; elles montrent l'éventail de mesures visant à atteindre et à inclure toutes les communautés ontariennes :

  • la Fiducie du patrimoine ontarien a créé une galerie et des ressources éducatives en ligne pour favoriser une meilleure compréhension du patrimoine franco-ontarien
  • le Musée des beaux-arts de l’Ontario et le Musée royal de l’Ontario se sont récemment associés à l'Institut pour la citoyenneté canadienne. Ensemble, ils dirigent le laisser-passez culturel Ahlan, un programme qui permet aux nouveaux arrivants de visiter gratuitement des attractions culturelles, de faire des expériences et de rencontrer des Canadiens dans leurs communautés footnote 19
  • Science Nord fournit des programmes scientifiques aux communautés du Nord et autochtones, dont cinq communautés isolées desservies par avion nolisé grâce à un partenariat avec le Conseil de l’éducation des Nishnawbe du Nord
  • en 2015-2016, le Conseil des arts de lʼOntario a créé son premier programme intitulé « Projets d'artistes sourds et handicapés » qui soutient les artistes sourds ou handicapés
  • La Collection McMichael d'art canadien a élaboré et partagé un guide intitulé « L'Art de l'inclusion », un processus en sept étapes pour l'élaboration et la prestation de programmes accessibles et inclusifs par les organismes artistiques et culturels

Une participation active dans les arts et la culture apporte des avantages non négligeables aux personnes de tous âges et de toutes les capacités. Dans le cadre de « Parlons culture », les parents, les éducateurs et d'autres participants ont été nombreux à vanter les mérites de l'éducation artistique dès la petite enfance. Selon eux, outre sa valeur intrinsèque, cette éducation permettrait de doter les enfants de capacités de réflexion critique et créative, indispensables à la réussite scolaire, personnelle et, plus tard, professionnelle. Les arts permettent également d'enseigner plusieurs autres matières, notamment les maths et les sciences, par l'entremise de procédés ludiques et innovants.

Le ministère de l'Éducation est un partenaire important dans l'élaboration de possibilités de participation culturelle à l'intention des enfants et des jeunes. Parmi les initiatives qui soutiennent cet objectif, on dénombre : le guide pour l'élaboration des programmes pédagogiques pour la petite enfance footnote 20 , la Politique d’aménagement linguistique à l’intention des établissements scolaires francophones footnote 21 , le curriculum provincial (maternelle à la 12è année) qui donne un fondement pour l’appréciation des arts et de la culture, et le programme « Tracer son itinéraire vers la réussite » pour les élèves souhaitant faire carrière dans le secteur culturel. footnote 22 La vision renouvelée du Ministère pour l'éducation promeut un milieu d'apprentissage qui respecte et valorise la diversité culturelle de l'Ontario, créant un espace où la diversité est vue comme un atout à la réussite. En collaboration avec les communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits et avec ses partenaires du domaine éducatif, le ministère de l'Éducation élabore un plan pour intégrer les histoires et les cultures autochtones dans ses programmes-cadres. footnote 23

Les organismes culturels et touristiques de l'Ontario proposent un large éventail de programmes en complément des programmes scolaires. Le Conseil des arts de l'Ontario soutient les programmes et activités artistiques offerts dans les écoles et les communautés grâce à différents programmes : Artistes en milieu éducatif, Artistes autochtones dans les écoles, Artistes en résidence et autres Projets d'éducation artistique et programmes à l’intention d'organismes. Le Youth Cabinet du Musée royal de l’Ontario rassemble les jeunes autochtones et non autochtones pour créer du contenu Internet sur les musées. Le Service des bibliothèques de l’Ontario — Sud et le Service des bibliothèques de l’Ontario — Nord coordonnent Club Amick, un club de lecture destiné aux enfants des Premières Nations, de la maternelle à la 6e année, vivant dans des communautés isolées.

Les musées, les galeries, les bibliothèques publiques et d'autres organisations culturelles et artistiques fournissent également, pour les personnes de tous âges, des expériences éducatives et d'apprentissages intergénérationnelles stimulantes, des stages coopératifs, des emplois d’été et des occasions de bénévolat. L'offre d’activités artistiques et culturelles permet de bâtir des communautés amies des aînés. Chez les personnes âgées, il y a une forte corrélation entre la participation culturelle, le bien-être et la vie active.

Dans les deux prochaines décennies, l'Ontario connaîtra une importante évolution démographique, le nombre d'aînés devant doubler d'ici 2036. footnote 24 Le gouvernement de l'Ontario collabore avec des organismes, des intervenants, des régions et des municipalités pour mettre sur pied des initiatives au service des aînés leur permettant de contribuer activement à la vie culturelle de nos collectivités.

Nous nous efforçons également de jeter les bases d'une relation plus formelle et durable avec les communautés autochtones pour qu'elles puissent participer à un éventail plus large d'intérêts et de priorités culturels. Nous souhaitons établir un véritable dialogue pour explorer ensemble les manières de soutenir les cultures autochtones, d’alimenter le dynamisme culturel et de promouvoir les contributions des cultures autochtones à l'ensemble des Ontariens et Ontariennes ainsi qu’au monde entier. Nous voulons également épauler ces communautés à tisser des liens plus étroits avec les musées et d'autres organisations culturelles.

Cet objectif témoigne de notre engagement à adopter une approche plus inclusive avec des stratégies visant à réduire les obstacles et permettre une plus grande participation à la culture par l'ensemble des communautés, à inspirer la prochaine génération, et à renforcer nos relations avec les communautés autochtones.

Stratégie n° 1. Réduire les obstacles et favoriser une plus grande participation culturelle

  • rassembler les partenaires subventionnaires du gouvernement de l’Ontario pour échanger sur les pratiques exemplaires et améliorer l’accès et l’inclusion du processus de demande de subventions et d’évaluation; s'assurer que les représentants des communautés pouvant être confrontées à des difficultés pour obtenir du financement culturel participent activement aux discussions, y compris les communautés autochtones et francophones, les groupes ethnoculturels, les personnes handicapées ou sourdes et celles vivant dans des régions rurales et isolées
  • continuer de soutenir les organismes, les organisations et les autres partenaires culturels afin d’éliminer les obstacles pour les personnes handicapées ou sourdes et ainsi favoriser leur créativité et leur participation aux arts et à la culture
  • identifier et promouvoir des approches pour augmenter les occasions pour que les aînés puissent participer de maintes façons aux arts et à la culture dans leur collectivité, notamment en tant qu'artistes, mentors, bénévoles et participants

Stratégie n° 2. Inspirer la prochaine génération et aider les jeunes à faire carrière dans le secteur culturel

  • continuer à repérer et promouvoir les possibilités de collaboration et de partenariat entre les secteurs de la culture et de l’éducation pour créer de nouvelles occasions de participation aux arts et à la culture et d'apprentissage par les arts
  • élaborer un nouveau fonds pour aider les éditeurs à créer des ressources d'apprentissage liées aux programmes-cadres s afin d'encourager l'utilisation de divers contenus canadiens dans les écoles
  • établir de nouveaux partenariats communautaires pour soutenir les élèves du secondaire qui souhaitent en apprendre plus sur les arts et la culture ou explorer les carrières dans ces domaines. Parmi les solutions : proposer plus de stages coopératifs et de placements Majeure Haute Spécialisation, de programmes à double reconnaissance de crédit et d'autres options disponibles par l'entremise du programme « Tracer son itinéraire vers la réussite » du ministère de l'Éducation
  • continuer de soutenir les organismes et organisations touristiques et culturels qui proposent aux enfants et aux jeunes des activités pour participer aux arts et à la culture et qui promeuvent la participation des jeunes dans le secteur du patrimoine
  • soutenir des camps culturels à l’intention des jeunes des communautés autochtones qui développent l'esprit d'initiative et promeuvent le savoir traditionnel et les langues grâce à des activités quotidiennes et pratiques

Stratégie n° 3. Renforcer nos relations avec les communautés autochtones et œuvrer à la réconciliation

  • établir un dialogue soutenu avec les communautés autochtones afin de se pencher sur les priorités culturelles communes, comme la protection du patrimoine culturel et des langues autochtones, et la participation à tous les aspects de la vie culturelle de la province
  • favoriser la compréhension interculturelle entre les communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits, les musées et les autres organisations culturelles afin de renforcer les relations et les partenariats
  • pourvoir un Fonds de revitalisation culturelle autochtone pour soutenir les activités culturelles ayant pour objectifs de revitaliser les pratiques culturelles autochtones, de sensibilisation à la vitalité des cultures autochtones en Ontario et de promotion de la réconciliation

Résultats escomptés

  • les obstacles pour obtenir du financement pour la culture seront réduits
  • les personnes de tous âges et de toutes les capacités auront plus de possibilités de participer aux arts et à la culture
  • les jeunes recevront plus d'information et de soutien pour les aider à faire carrière dans le secteur culturel
  • les relations entre les communautés autochtones, la province et les organismes culturels seront renforcées pour soutenir les priorités culturelles autochtones

Objectif n° 2 : Renforcer la culture dans les collectivités

Mettre l’accent sur le soutien aux arts, à la culture et au patrimoine à l’échelle locale

Cet objectif met l'accent sur le soutien à la culture dans les endroits où la plupart d'entre nous y avons accès -- près de chez nous, dans nos collectivités. Les endroits où nous vivons sont un type de communauté. D'autres communautés sont formées par les liens tissés entre des personnes partageant la même histoire et la même identité.

Les municipalités sont des partenaires clés pour le soutien aux arts, à la culture et au patrimoine locaux. Lors des dix dernières années, 69 municipalités, représentant près des trois quarts de la population ontarienne, ont élaboré des plans culturels. Ceux-ci avaient pour but d'intégrer la culture à la prise de décisions au niveau local et s’inscrivaient dans l’atteinte de priorités plus larges comme la création d'emplois et la promotion du tourisme. Certaines communautés des Premières Nations et des Métis ont également repéré et répertorié leurs ressources culturelles et élaboré des plans culturels pour pouvoir préserver et revitaliser leurs langues et leur patrimoine distincts.

Les municipalités jouent un rôle majeur dans la préservation de notre patrimoine culturel. La Loi sur le patrimoine de l’Ontario leur permet de désigner des biens ou des lieux qui ont une valeur pour leurs communautés afin de les préserver pour les générations futures. En vertu de la législation provinciale relative à la planification, les municipalités protègent le patrimoine culturel et les sites archéologiques et doivent tenir compte des intérêts des communautés autochtones.

Les sites archéologiques peuvent comprendre les vestiges de campements et de villages autochtones, des champs de bataille comme ceux de la Guerre de 1812, des maisons de pionniers et des épaves. Plus de 80 pour cent des sites archéologiques de l’Ontario sont d’origine autochtone et certains sont vieux de plus de 10 000 ans. Les artefacts archéologiques, comme les fragments de poterie et de pierre, les pointes de flèche et les pipes, nous en disent long sur la vie des peuples à qui ils ont appartenu.

Tous les organismes culturels de l'Ontario soutiennent le dynamisme culturel des collectivités grâce à des programmes conçus pour tous les âges : la Fondation Trillium de l'Ontario investit dans des initiatives communautaires qui enrichissent la vie des personnes à travers les arts, la culture et le patrimoine; la Fiducie du patrimoine ontarien repère, protège, renouvelle et promeut le patrimoine ontarien sous toutes ses formes – culturel et naturel, matériel et immatériel; le Conseil des arts de l'Ontario soutient les artistes professionnels et les organismes artistiques dans les communautés de toute la province. Ses programmes visent également les communautés mal desservies et sous représentées, notamment les communautés du Nord, autochtones et francophones, les jeunes , les artistes sourds, les artistes handicapés ainsi que les professionnels des arts de la diversité culturelle. footnote 25

Cet objectif vient compléter le travail des organismes financés directement par le Ministère soit les bibliothèques publiques, les bibliothèques publiques des Premières Nations et les organisations patrimoniales. Il vise à accroître les capacités de toutes les organisations artistiques et culturelles sans but lucratif et continuer de soutenir les bénévoles qui consacrent leur temps au service de la culture.

Plus de 99 pour cent de la population de l’Ontario est desservie par 265 bibliothèques publiques et 45 bibliothèques publiques des Premières Nations. Elles sont soutenues par le Service des bibliothèques de l’Ontario – Sud et le Service des bibliothèques de l’Ontario – Nord qui assurent la coordination, la formation et la prestation des programmes. Outre le fait qu'elles rendent les ressources imprimées et numériques accessibles au public, les bibliothèques publiques sont devenues des lieux essentiels pour accéder à la culture, la technologie et la vie communautaire. Les bibliothèques offrent d’importants services éducatifs, des programmes de soutien à l’emploi et aux petites entreprises, des programmes destinés aux nouveaux arrivants et fournissent un accès à des renseignements et services gouvernementaux.

Les musées communautaires, les sociétés d'histoire, les sites historiques, les archives et d'autres organismes patrimoniaux conservent et promeuvent notre patrimoine culturel grâce à des collections, des dispositifs d'interprétation et une palette de programmes diversifiés. Ce sont des centres de recherche et des espaces communautaires qui favorisent l'éducation publique, le dialogue et le partage des connaissances. Les musées de l'Ontario sont consacrés à différents domaines : les sciences et les technologies, la télévision, les avions, les trains, la mode, les textiles, les chaussures, les canots, la danse, le théâtre, les sports, etc.

Cet objectif rappelle également que le partage et la valorisation de nos différentes cultures enrichissent nos vies, façonnent une compréhension interculturelle et nous encouragent à être fiers de l'endroit où nous vivons et de nos réalisations communes. Le festival des arts et de la culture qui a accompagné les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 est un exemple à grande échelle. Au cours des 38 jours des Jeux, plus de 1,4 million de résidents et de visiteurs ont pris part à des événements artistiques et culturels consacrés notamment à la musique, au théâtre, à la danse, aux arts visuels et à la mode.

Les organismes culturels et touristiques de l'Ontario comme le Musée des beaux-arts de l’Ontario, les parcs historiques de la Huronie et le parc historique du Fort William collaborent avec des partenaires autochtones pour offrir des programmes attrayants aux résidents et aux visiteurs. Ils permettent d'accroître notre compréhension des histoires et cultures autochtones et célèbrent le dynamisme des expressions artistiques autochtones, notamment  dans les disciplines de la musique et des arts visuels contemporains. Les participants à notre processus de consultation publique, qu'ils soient autochtones ou non, ont fait part du besoin de mettre en place plus d’occasions pour approfondir les connaissances et l’appréciation des cultures autochtones.

Cet objectif s'appuie sur les efforts de nos organismes culturels et touristiques et de nombreux autres partenaires et organisations. Ses stratégies visent à renforcer les organismes culturels communautaires, à conserver et promouvoir le patrimoine culturel diversifié de l'Ontario et à rassembler les personnes et les communautés grâce au partage et à la mise en valeur de nos différents patrimoines et cultures.

Stratégie n° 1. Contribuer à l’établissement d’organismes culturels communautaires solides

  • travailler avec les partenaires du gouvernement et les intervenants du secteur de la culture pour optimiser l’utilisation des bibliothèques publiques, des musées, des galeries et d’autres installations culturelles et en faire des carrefours communautaires, et étudier les possibilités d’offrir des activités artistiques et culturelles et d’aménager des espaces à ces fins dans les écoles et d’autres installations communautaires
  • procéder à l’examen et à la mise à jour des programmes provinciaux de financement des bibliothèques publiques pour renforcer la capacité des bibliothèques des collectivités rurales et isolées, améliorer les services numériques et favoriser le leadership et l’innovation
  • collaborer avec les bibliothèques publiques des Premières Nations pour mieux comprendre leurs besoins uniques et déterminer comment y répondre en améliorant notre soutien
  • procéder à l’examen et à la mise à jour des programmes provinciaux de financement des musées communautaires et des organismes patrimoniaux pour renforcer la capacité, stimuler le leadership et soutenir des organisations plus diversifiées
  • collaborer à la poursuite de la mise en œuvre du Plan d’action de l’Ontario pour le bénévolat footnote 26 et promouvoir le Programme de subventions de partenariat, footnote 27 lequel contribue au renforcement de la capacité du secteur à but non lucratif, dont les organismes artistiques et culturels

Stratégie n° 2. Préserver et promouvoir le patrimoine culturel diversifié de l’Ontario

  • aider les propriétaires de biens patrimoniaux à utiliser des technologies propres et à faible émission de carbone et permettre à la province d'élaborer et de partager son expertise en matière de patrimoine et de conservation d'énergie en exploitant les possibilités d'améliorer l'efficacité énergétique, conformément au Plan d'action de l'Ontario contre le changement climatique
  • publier de l’information en ligne à propos du patrimoine culturel de l’Ontario, notamment les biens ayant une valeur patrimoniale et les biens patrimoniaux provinciaux
  • mettre au point d’autres outils pour aider les communautés à reconnaître et à protéger leur patrimoine culturel, notamment des guides sur les paysages du patrimoine culturel, sur la planification culturelle et sur les intérêts des communautés autochtones quant à la protection de leur patrimoine culturel afin de soutenir les municipalités dans la mise en œuvre de la Déclaration de principes provinciale (2014) footnote 28
  • collaborer avec le ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs et des organismes patrimoniaux pour conserver les archives locales afin de promouvoir, de préserver et de faciliter l'accès à la mémoire documentaire diversifiée de l'Ontario au profit des générations actuelles et futures
  • travailler avec les partenaires autochtones, les archéologues, les musées et d’autres intervenants pour élaborer un cadre visant à améliorer la conservation des artefacts archéologiques afin que les générations d’aujourd’hui et de demain puissent découvrir notre passé et le comprendre
  • réviser les Normes et directives à l’intention des archéologues-conseils pour qu’elles reflètent l’évolution des pratiques archéologiques dans les contextes de l’utilisation et de l’aménagement du territoire, notamment la participation des communautés autochtones et la conservation des artefacts

Stratégie n° 3. Rassembler les personnes et les communautés en faisant découvrir et en célébrant nos divers patrimoines et cultures

  • rassembler les organismes culturels et touristiques, les partenaires des attractions touristiques et les partenaires autochtones pour sensibiliser et informer davantage la population sur les histoires des peuples autochtones, leur patrimoine culturel, leur savoir et leurs contributions soutenues aux arts et à la culture de l’Ontario
  • collaborer avec les partenaires des sports et loisirs pour favoriser l‘intégration de la culture aux loisirs communautaires et aux sports, et pour encourager les célébrations de la culture lors de jeux multisports se déroulant en Ontario
  • célébrer le 150e anniversaire du Canada grâce à une programmation spéciale assurée toute l'année par nos organismes culturels afin de souligner le rôle primordial des arts et de la culture dans la riche histoire de notre province et de notre pays
  • continuer de collaborer avec le gouvernement du Québec pour faciliter et encourager les échanges d'information, travailler de concert sur les enjeux communs et élaborer des projets conjoints aux termes de l'Entente de coopération concernant la culture entre les gouvernements de l’Ontario et du Québec relative aux arts, aux industries culturelles, footnote 29 aux bibliothèques publiques et au patrimoine

Résultats escomptés

  • reconnaissance et utilisation accrues des bibliothèques publiques et d’autres établissements culturels à titre de carrefours communautaires
  • les Ontariens et les Ontariennes auront une meilleure compréhension de la protection du patrimoine culturel, et davantage d’outils seront disponibles pour contribuer à la conservation du patrimoine culturel unique de l’Ontario
  • le financement sera mieux ciblé pour soutenir une plus grande variété d’organisations et de priorités clés (p. ex. les services numériques)
  • la protection du patrimoine culturel tiendra davantage compte des communautés autochtones et de leurs points de vue
  • les Ontariens et les Ontariennes connaîtront davantage les contributions des Autochtones aux arts et à la culture dans la province

Objectif n° 3 : Stimuler l’économie créative

Mettre l’accent sur l'optimisation des contributions de l'économie créative à la vitalité culturelle et à la prospérité économique de l'Ontario

Le secteur culturel de l'Ontario, à tous les échelons, contribue à une économie créative solide : les artistes professionnels, les industries culturelles (y compris la production cinématographique et télévisuelle, les médias numériques interactifs, l'industrie de la musique et l'édition de livres et de magazines), les industries créatives plus larges (comme l'architecture, le design, la mode, la publicité, la télédiffusion et les industries qui les soutiennent), les institutions et organisations culturelles, les galeries, les centres des sciences, les musées, les sites patrimoniaux, les festivals et les événements de l'Ontario.

Les entreprises et les travailleurs du secteur de l'économie créative élaborent, créent, produisent, réalisent et présentent des travaux de renommée mondiale et des activités attrayantes, approvisionnent les services créatifs ou jouent un rôle de soutien fondé sur la connaissance. Leurs retombées économiques se font sentir partout en province : dans le secteur florissant des médias numériques interactifs au sud de l'Ontario, le dynamique quartier de la mode à Toronto, la communauté de théâtre primée de Stratford et l'industrie cinématographique et télévisuelle montante de Sudbury.

Certains acteurs du secteur créatif ont une portée globale, comme le centre des sciences de l'Ontario et Science Nord, des organisations entrepreneuriales qui exportent leurs services et produits créatifs depuis plus de vingt ans. Pour renforcer notre réussite, nous devons rester compétitifs à l'échelle nationale et accroître les retombées économiques et culturelles de notre secteur créatif sur la scène internationale.

L'on s’attend à ce que l’économie créative contribue davantage à la prospérité de la province à mesure que nous passons d'une économie manufacturière et fondée sur les ressources à une économie reposant sur le savoir et l'innovation. Le contenu numérique est en constante évolution et amène de nouvelles possibilités, comme la réalité augmentée et virtuelle. La technologie et la diffusion numériques offrent de nouvelles perspectives à nos artistes et aux entrepreneurs du secteur créatif, et les industries culturelles traditionnelles s'en trouvent transformées.

Les institutions postsecondaires, de formation et de recherche de l'Ontario, comme Ocad University, le 3D Film Innovation Consortium de l'Université York, le Canadian Film Centre et le Sheridan College avec son partenaire Screen Industries Research and Training Centre, donnent l'exemple : elles font face à ces changements en incubant des technologies de pointe et en formant des talents créatifs exceptionnels.

Dans l'économie du savoir, ce sont les gens qui forment la ressource la plus importante de l'Ontario. Aujourd'hui et demain, la main-d'œuvre du secteur culturel doit avoir les compétences techniques nécessaires pour faire face aux enjeux et exploiter les occasions soulevées par une économie numérique mondiale. Les artisans du secteur de la culture, qu'il s'agisse d'artistes indépendants, d'entrepreneurs ou de dirigeants d'organismes artistiques et culturels, doivent également posséder des aptitudes d’affaires pour réussir dans un milieu de plus en plus concurrentiel. La diversité de l'Ontario est son atout compétitif principal. La main-d’œuvre du secteur culturel doit refléter cette diversité par la participation active des membres des communautés autochtones, ethnoculturelles, sourdes et handicapées, ainsi que des nouveaux arrivants en Ontario.

La province est bien placée pour réussir dans ce milieu dynamique. Le Conseil des arts de l'Ontario octroie des subventions aux artistes professionnels et aux organismes artistiques de l'Ontario pour appuyer leur contribution au dynamisme culturel et à la prospérité économique de la province. Les arts, la culture et les industries créatives sont identifiés comme étant un secteur économique prioritaire dans le cadre du Plan de croissance du Nord de l’Ontario. La Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario accorde un financement aux productions de cinéma et de télévision qui créent des emplois et offrent des occasions de formation pour les résidents du Nord. footnote 30

La Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario (SODIMO) fournit aux industries culturelles des services d'aide au développement des entreprises et des subventions pour la croissance tout en favorisant les investissements pour la province. Véritable catalyseur de l'économie créative de l'Ontario, elle négocie des contrats internationaux dans le cadre du Forum sur le financement international pendant le Festival international du film de Toronto. Elle soutient des projets mis en œuvre par l'industrie comme GameOn : Ventures d'Interactive Ontario et la conférence MagNet de Magazines Canada, dirige le Bureau ontarien de promotion de la musique et le Bureau du cinéma de l'Ontario et récompense les auteurs ontariens par la remise annuelle du Prix littéraire Trillium de langue française et anglaise. Par ailleurs, l’Ontario accorde plus de 400 millions de dollars de crédits d'impôt aux supports culturels afin d'attirer les investissements et les emplois dans notre province et de soutenir les industries créatives plus larges dans son programme économique global.

Cet objectif s'appuie sur ce soutien et sur les efforts de nombreux autres partenaires et organisations. Ses stratégies sont les suivantes : faire de l’Ontario un chef de file culturel ici et à l’étranger et renforcer la main-d’œuvre du secteur culturel de l’Ontario.

Stratégie n° 1. Faire de l’Ontario un chef de file culturel ici et à l’étranger

  • Continuer, à l'aide du Fonds ontarien de promotion de la musique (un fond permanent), à faire de l’Ontario un chef de file nord-américain dans le domaine de la production et des spectacles, et stimuler le tourisme musical en établissant une vision et une orientation pour pousser plus loin la Stratégie de promotion des concerts de l’Ontario
  • Continuer de travailler avec le secteur en pleine expansion des entreprises de médias interactifs numériques de l’Ontario pour créer une industrie concurrentielle à l’échelle mondiale qui innovera et réussira dans le domaine du divertissement interactif de nouvelle génération, comme les jeux vidéo, la réalité augmentée et virtuelle, le contenu mobile et les projets transmédia
  • Créer un comité consultatif conjoint public/privé sur les industries télévisuelle et cinématographique qui se penchera sur les enjeux prioritaires auxquels fait face l’industrie et collaborera à l’élaboration de stratégies pour promouvoir la croissance et l’innovation du secteur télévisuel et cinématographique ontarien et son expansion à l’international
  • veiller à ce que l’Ontario maintienne son avantage concurrentiel dans le domaine de la production audiovisuelle en modernisant la gamme de crédits d'impôt destinés à la production de contenus sur écran
  • trouver des occasions pour faire croître le secteur culturel dans le cadre de l’Initiative pour la croissance des entreprises en travaillant avec les ministères partenaires à favoriser l’innovation et à développer les entreprises :
    • se pencher sur l’élaboration de programmes d’entrepreneuriat et de commercialisation destinés aux arts et aux industries culturelles, notamment la promotion de partenariats entre les sociétés et les secteurs pour répartir le risque et optimiser l’expertise
    • se pencher sur la création de programmes de capital-risque axés sur le divertissement qui tiennent compte des modèles de gestion et des cycles rapides de création de produits dans les arts et les industries culturelles
    • attirer des investissements qui contribuent à rendre l’Ontario plus productif et créatif et favorisent sa compétitivité sur la scène internationale
    • étudier les possibilités de renforcer le recours au design en tant qu'avantage concurrentiel majeur dans l'économie du savoir, par exemple en encourageant l'application du design dans les secteurs manufacturiers et technologiques
    • accélérer la création et l’adoption de nouvelles technologies perturbatrices footnote 31 pour renforcer le rôle du secteur culturel dans l’économie du savoir
  • travailler de concert avec le ministère de l’Infrastructure et d’autres ministères pour guider l’élaboration d’un plan d’infrastructure à long terme en Ontario pour mieux comprendre les besoins du secteur culturel et s’employer à les combler
  • collaborer avec les partenaires gouvernementaux et l’industrie du tourisme pour trouver des moyens de favoriser le tourisme culturel en Ontario, notamment le tourisme francophone et autochtone, et offrir des expériences authentiques et attrayantes aux visiteurs
  • continuer de collaborer avec le gouvernement fédéral afin de veiller à la santé des industries de télédiffusion et de production en Ontario

Stratégie n° 2. Renforcer la main-d’œuvre du secteur culturel de l’Ontario

  • mieux comprendre l’incidence du passage au numérique pour la culture, en travaillant en premier lieu avec les partenaires à l’organisation d’un colloque sur la culture numérique où les intervenants des différents secteurs culturels pourront échanger sur leurs expériences et leur expertise, renforcer la capacité du milieu pour faire face aux défis du numérique et saisir les occasions qui se présenteront
  • faire connaître davantage la Subvention Canada-Ontario pour l’emploi et encourager les employeurs du secteur culturel à y avoir recours pour former leur main-d’œuvre, en leur donnant des formations sur le numérique par exemple footnote 32
  • veiller à ce que la main-d’œuvre du secteur culturel de l’Ontario soit en mesure de réussir dans l’économie du savoir. Il faudrait pour cela créer des occasions de développement des compétences techniques et commerciales par la formation et favoriser les occasions d’apprentissage pour les étudiants et les travailleurs artistiques et culturels – par exemple grâce à l’apprentissage expérientiel, notamment les stages et le mentorat, et à d’autres formes de perfectionnement professionnel et de développement des compétences
  • envisager des solutions pour que les programmes d’immigration provinciaux et fédéraux puissent contribuer à la croissance et au succès du secteur culturel de l’Ontario et éliminer les obstacles à l’intégration des travailleurs du secteur culturel
  • collaborer avec les partenaires culturels fédéraux, provinciaux et territoriaux à l’établissement de stratégies pour améliorer le statut socio-économique des artistes et le soutien à l’infrastructure culturelle

Résultats escomptés

  • le gouvernement de l'Ontario élaborera des outils gouvernementaux plus efficaces pour que le secteur culturel puisse se démarquer dans le monde numérique
  • les occasions de collaboration seront plus nombreuses entre le gouvernement et l’industrie afin d’accroître la productivité, l’innovation et les exportations des industries culturelles
  • le gouvernement fera preuve d'une meilleure coordination pour intégrer les industries culturelles au programme économique global de l’Ontario
  • un plus grand nombre d’Ontariens et d’Ontariennes posséderont les compétences et les connaissances nécessaires pour contribuer à l’économie créative de la province

Objectif n° 4 : Promouvoir l'importance des arts au sein du gouvernement

S'employer à mieux faire connaître le secteur des arts au sein du gouvernement dans l'intérêt du secteur et de la population ontarienne

Les pays du monde entier ont souligné l’importance des arts, non seulement pour leur valeur intrinsèque, mais aussi pour leurs contributions diverses à notre vie et nos communautés. L’Ontario compte plus de 58 000 artistes professionnels travaillant dans plus de 200 collectivités réparties dans la province. Le gouvernement de l'Ontario encouragera les contributions des artistes et du secteur des arts par l'entremise d'un cadre stratégique pour les arts. Ce cadre reposera sur la Loi sur le statut des artistes ontariens, qui reconnaît la contribution inestimable des artistes à l’économie, à la qualité de vie et à l’identité ontariennes.

Le secteur artistique très diversifié de l'Ontario comprend :

  • les artistes professionnels et amateurs notamment les artistes autochtones, francophones, sourds ou handicapés
  • les organismes artistiques commerciaux et sans but lucratif dont les théâtres, les galeries et les studios
  • les conseils artistiques communautaires et les associations commerciales et de services
  • les disciplines comme la danse, la littérature, la musique, le théâtre, les arts visuels, les arts médiatiques, les arts multidisciplinaires ainsi que de nouvelles formes et pratiques souvent inspirées du numérique
  • une large main-d'œuvre incluant les techniciens, les administrateurs, les professionnels de campagnes de financement, les professionnels du marketing
  • des milliers de bénévoles qui appuient les organismes artistiques et fournissent un leadership en tant que membres de conseils d’administration
  • des éducateurs artistiques et des institutions et organisations éducatives

Le cadre stratégique contribuera à faire connaître au gouvernement l’ampleur, l’étendue et la diversité du secteur artistique de l’Ontario, ainsi que les nombreuses façons d’intégrer les arts dans d’autres politiques et programmes. Cette initiative créera ainsi de nouvelles occasions pour les artistes et les organismes artistiques de collaborer avec d'autres secteurs. Le cadre visera également à encourager les ministères et les organismes à prendre en compte les besoins et les collaborations potentielles des artistes et des organismes artistiques lors de l’élaboration ou la révision de leurs mesures et programmes.

Le cadre stratégique pour les arts s’accompagnera d’une trousse d’information qui comprendra : des faits saillants sur le secteur artistique de l’Ontario, des liens vers les principales organisations et associations du secteur, des pratiques exemplaires et des études de cas, de l’information pour contrôler et mesurer les résultats ainsi que des liens vers des ressources supplémentaires.

Le Fonds de mobilisation créative pour mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels en Ontario footnote 33 est un exemple de l'intégration des arts dans d'autres secteurs. La Direction générale de la condition féminine de l'Ontario a signé une entente de partenariat avec le Conseil des arts de l'Ontario pour octroyer les 2,25 millions de dollars du Fonds. Des artistes professionnels, des organisations communautaires sans but lucratif et des experts en violence sexuelle collaborent pour traiter les enjeux liés à la violence et au harcèlement sexuels. En encourageant la discussion, en modifiant les points de vue et en offrant de nouveaux outils pour reconnaître la violence et le harcèlement sexuels et agir contre eux, les projets artistiques du fonds permettront d'imaginer un avenir meilleur et plus sain. Voici trois des 11 candidats retenus qui ont été dévoilés en mai 2016 :

  • la FESFO (Fédération de la jeunesse franco-ontarienne) mène un projet intitulé « Ce n'est jamais acceptable pour les jeunes Franco-Ontariens », un programme artistique multidisciplinaire qui fera participer les jeunes Franco-Ontariens à un dialogue et à des mesures en lien avec la violence et le harcèlement à caractère sexuel
  • Lamphead mène un projet d'animation vidéo dirigé par des jeunes, intitulé « Get Consent » pour aborder la question du consentement et offrir aux jeunes du centre-ville de Toronto des compétences pratiques pour faire en sorte qu'ils vivent des relations saines et positives
  • le projet de l'Institut de recherche et de développement sur l'intégration et la société, intitulé « Witness », aborde, à travers la danse, le théâtre et la vidéo, l'histoire de femmes réfugiées qui ont été victimes de violence sexuelle

Stratégie. Favoriser une meilleure intégration des arts aux mesures et aux programmes publics

  • en collaboration avec les organismes culturels de l'Ontario, élaborer un cadre stratégique pour les arts, le promouvoir activement auprès des ministères et des organismes gouvernementaux et en évaluer la mise en œuvre

Résultats escomptés

  • le cadre stratégique pour les arts fera office de catalyseur pour l'intégration créative et innovante des arts en faveur des objectifs sociaux et économiques de l'Ontario
  • la sensibilisation du gouvernement de l'Ontario et de ses organismes aux différentes communautés artistiques sera accrue
  • les ministères et organismes auront plus d'outils pour tenir compte des besoins et contributions des artistes et des organismes artistiques dans leurs politiques et programmes
  • les artistes et les organismes artistiques auront de nouvelles possibilités de collaborer avec d'autres secteurs du gouvernement

Prochaine étape

Mise en œuvre de la Stratégie pour la culture

La Stratégie pour la culture contient des mesures qui orienteront le soutien du gouvernement à la culture lors des cinq prochaines années. Certaines mesures peuvent être mises en œuvre à court terme, dans un an ou deux. Voici deux exemples : rassembler les partenaires subventionnaires gouvernementaux pour échanger sur les pratiques exemplaires et améliorer l’accès et l’inclusion (objectif n° 1) et collaborer avec les bibliothèques publiques des Premières Nations pour mieux comprendre leurs besoins uniques (objectif n° 2).

D’autres mesures seront plus longues à mettre en place car elles requièrent plus de participation de la part des ministères, organismes et intervenants partenaires, la collaboration du Ministère avec les partenaires et les communautés autochtones et d'autres échelons du gouvernement, ou encore l'élaboration de politiques et de programmes. Par exemple, l'élaboration d'un cadre de travail visant à améliorer la conservation des artefacts archéologiques (objectif n° 2) et la recherche d’occasions pour faire croître le secteur culturel dans le cadre de l’Initiative pour la croissance des entreprises (objectif n° 3).

Lors de la prochaine étape de cette initiative, nous mettrons au point un plan de mise en œuvre de la Stratégie et évaluerons l’avancement de la réalisation de ses objectifs.

Mesurer les progrès et en rendre compte

Les résultats escomptés pour chaque objectif de la Stratégie pour la culture donnent une idée générale de ce que nous voulons accomplir. Lors de la mise en œuvre de la Stratégie, nous élaborerons des objectifs plus spécifiques ainsi que des indicateurs de rendement pour les mesures individuelles. Dans cinq ans, nous publierons un rapport d’étapes sur la mise en œuvre de la Stratégie qui nous permettra de faire le point sur nos réalisations et sur ce qu'il nous reste à accomplir.

Nos organismes ont recours à leurs propres processus de planification pour faire face aux changements et aux besoins émergents et pour mettre le cap sur l’avenir. Le plan d'action du Conseil des arts de l'Ontario intitulé « Dynamique des arts et intérêt public, Plan d’action 2014-2020 » et la nouvelle stratégie d'investissement de la Fondation Trillium de l'Ontario, cités plus haut, en sont deux exemples. Tous les organismes provinciaux rendent compte de leurs activités à l'aide de plans d'affaires, de rapports financiers et de rapports annuels. En outre, tous leurs mandats font l'objet d'une révision au moins tous les sept ans, pour s'assurer qu'ils sont cohérents avec les objectifs stratégiques et les priorités du gouvernement.

Poursuivre le dialogue

Le processus de consultation publique pour la Stratégie de la culture a permis d'entamer une discussion sur l'avenir des arts et de la culture en Ontario. La mise en œuvre de la Stratégie établira de nouveaux moyens de communication afin de poursuivre le dialogue.

Nous solliciterons l'avis des intervenants et des partenaires autochtones sur les changements à des moments-clés de la mise en œuvre, comme pour l’examen des programmes de financement et l’établissement d’un cadre de travail en vue d'améliorer la conservation des artefacts archéologiques.

La Stratégie contient de nouvelles pistes de réflexion approfondie, comme le comité consultatif conjoint public/privé pour examiner les enjeux prioritaires auxquels est confrontée l'industrie cinématographique et télévisuelle, et un dialogue continu avec les communautés autochtones pour atteindre leurs objectifs culturels.

Les occasions de collaborer, d'apprendre, d'échanger des idées et de partager les expertises sont autant de moyens essentiels de poursuivre le dialogue et de promouvoir l'action. Les organismes culturels et touristiques et les partenaires autochtones étudieront des pistes de solutions pour susciter l'intérêt du public pour les histoires et les contributions autochtones aux arts et à la culture; le colloque numérique pour le secteur culturel se concentrera sur l'échange de connaissances et de stratégies.

Nous avons beaucoup appris tout au long du processus « Parlons culture ». Pendant que nous mettrons en œuvre la Stratégie ontarienne pour la culture, la poursuite du dialogue nous appuiera dans l'atteinte des objectifs que la population nous a aidés à dresser. Nous demanderons l'avis d'un grand nombre de personnes, de partenaires, d'organisations et de communautés. Nous espérons qu'en encourageant et en favorisant une collaboration et des partenariats accrus, la Stratégie sera l’instigatrice d’un regain de l'énergie créative et économique dans le secteur culturel et les collectivités de l'Ontario.

Annexe : Initiatives de soutien à la culture du gouvernement de l’Ontario (pas dans le document PDF)

La liste d’initiatives et de programmes suivante montre le lien entre la culture et les mandats de nombreux ministères.

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport

  • Arts : Les principaux organes de soutien des arts du ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport (MTCS) sont ses organismes de financement, le Conseil des arts de l’Ontario et la Fondation Trillium de l’Ontario. Par ailleurs, le MTCS a créé le Fonds pour les manifestations culturelles de l’Ontario (FMCO), dont il est toujours l’investisseur principal; il s’agit d’un organisme à objet spécial offrant une expertise en marketing pour les événements ainsi que des prêts partiellement remboursables aux organisations de toute taille afin de les aider à mettre sur pied, à promouvoir et à tenir des expositions et des événements touristiques culturels de grande envergure. Au fil du temps, le MTCS a également fait des dépenses d’investissement stratégiques dans des installations artistiques des quatre coins de la province.
  • Industries culturelles : Le Ministère travaille à bâtir l’économie créative de l’Ontario en favorisant un climat d’affaires dynamique pour les industries culturelles. La Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario (SODIMO), un organisme du MTCS, gère les crédits d’impôt de l’Ontario, offre des services essentiels de développement des entreprises et accorde du financement pour la création de contenu et la monétisation. Le secteur de la musique est appuyé par le Fonds ontarien de promotion de la musique et la Stratégie de promotion des concerts de l’Ontario, tous deux gérés par la SODIMO. La Stratégie est une initiative conjointe de l’industrie et du gouvernement visant à accroître et à promouvoir l’industrie des concerts de la province. Le Ministère défend le besoin d’un environnement fédéral favorable aux industries culturelles de l’Ontario auprès du gouvernement du Canada et a fait des investissements stratégiques dans d’importants événements et établissements, notamment le Festival international du film de Toronto et le Canadian Film Centre.
  • Bibliothèques publiques : Le Ministère appuie les bibliothèques publiques et les bibliothèques publiques des Premières Nations à l’aide de dispositions législatives, de financement et de divers services. La Loi sur les bibliothèques publiques accorde aux municipalités le pouvoir de créer des bibliothèques publiques et d’assurer la gratuité des services. Le Ministère accorde une subvention de fonctionnement annuelle à toutes les bibliothèques publiques, des subventions salariales aux bibliothèques des Premières nations ainsi que du financement ciblé pour certaines priorités, notamment les services numériques et les documents en format de substitution pour les personnes incapables de lire les imprimés. Le Ministère appuie également les bibliothèques publiques par l’entremise des organismes du Service des bibliothèques de l’Ontario, qui contribuent à améliorer la coopération et la coordination des conseils d’administration des bibliothèques publiques et offrent des services de formation et de perfectionnement ainsi que d’autres programmes clés. Par l’entremise de l’Enquête annuelle sur les bibliothèques publiques, le Ministère communique au secteur des statistiques importantes, comme des données sur la manière dont les Ontariens utilisent les ressources et les services des bibliothèques. De plus, il souligne l’innovation, le dynamisme et la modernité des services offerts en remettant annuellement les Prix d’excellence des bibliothèques publiques de l’Ontario.
  • Patrimoine culturel : La Loi sur le patrimoine de l’Ontario définit les rôles de la province et des municipalités en ce qui a trait à la conservation du patrimoine et établit le cadre réglementaire d’attribution des licences aux archéologues. Le Ministère appuie le secteur en prodiguant des conseils techniques aux municipalités, aux planificateurs de l’utilisation du sol, aux archéologues-conseils et aux spécialistes en patrimoine ainsi qu’en assurant la gestion des bases de données sur les sites archéologiques et les biens patrimoniaux provinciaux. Il accorde également des subventions de fonctionnement aux musées communautaires, aux sociétés d’histoire et aux organismes de mise en valeur du patrimoine pour favoriser la promotion de la richesse et de la diversité du patrimoine de la province auprès de la population. La Fiducie du patrimoine ontarien, principal organisme de préservation du patrimoine du Ministère, fait l’acquisition de biens et conclut des servitudes de conservation, offre de l’information sur le patrimoine dans ses institutions muséales et fait la promotion de la conservation du patrimoine culturel grâce à ses différents programmes de remise de prix et de plaques.
  • Tourisme culturel : La Division du Tourisme appuie le développement du tourisme culturel par le programme Fêtons l’Ontario et le Fonds de développement du tourisme. Fêtons l’Ontario accorde du financement pour les activités et la commercialisation de projets associés aux événements nouveaux ou existants de l’Ontario pour bonifier les programmes, les activités et les services qui contribuent à l’amélioration, à la rentabilisation et à la viabilité à long terme du secteur touristique ainsi qu’aux initiatives visant à attirer de nouveaux touristes. Le Fonds de développement du tourisme accorde du financement à des projets pour des initiatives qui favorisent l’investissement dans le secteur touristique, la création de produits touristiques et le renforcement de l’expertise de l’industrie. Le Ministère a adopté une approche régionale du tourisme selon laquelle il accorde chaque année du financement à 13 organismes touristiques régionaux qui contribuent à la commercialisation et à la création de produits par l’intermédiaire de collaborations et de partenariats locaux.

Ministères partenaires

  • Le ministère des Affaires civiques et de l'Immigration est responsable du Plan d’action de l’Ontario pour le bénévolat et des programmes de reconnaissance du bénévolat soulignant les réalisations des bénévoles des organisations à but non lucratif. Son Programme de subventions de partenariat appuie les projets collaboratifs visant à renforcer la capacité du secteur. Le Ministère offre aussi des programmes d’immigration pour attirer des travailleurs qualifiés et faciliter leur intégration.
  • Le ministère des Affaires municipales est responsable de l’application de la Déclaration de principes provinciale, de la Loi de 2005 sur les zones de croissance, de la Loi sur l’aménagement du territoire et du Code du bâtiment, qui contiennent des dispositions sur la conservation du patrimoine culturel et des ressources archéologiques. La Déclaration de principes provinciale de 2014 fait la promotion d’outils de planification des municipalités, comme les plans de gestion archéologique et les plans culturels, et tient compte des intérêts des peuples autochtones pour la conservation des ressources du patrimoine culturel. Les politiques du Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe et du Plan de croissance du Nord de l’Ontario mettent aussi de l’avant la conservation et l’intendance du patrimoine culturel et des ressources archéologiques.
  • Le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales a investi dans des projets sur le patrimoine culturel et la revitalisation des centres-villes dans le cadre de différents programmes de financement, notamment le Fonds de développement économique des collectivités rurales et le Programme de revitalisation des centres-villes.
  • Le ministère du Commerce international aide les petites et moyennes entreprises, incluant celles des industries culturelles, à exporter leurs produits et accroître leur part de marché sur la scène internationale.
  • Le ministère du Développement économique et de la croissance fournit un éventail de programmes, de services et d’outils pour aider les entreprises à innover et à se mesurer à la concurrence au sein de l’économie mondiale en évolution rapide d’aujourd’hui, ce qui comprend du soutien aux entreprises, des programmes d’entrepreneuriat pour les jeunes et des investissements stratégiques. De plus, le Ministère aide à faire en sorte qu’il soit plus attrayant pour les entreprises d’investir en Ontario, tout en protégeant les intérêts de la population. Le Ministère pilote l’Initiative pour la croissance des entreprises, la nouvelle stratégie du gouvernement pour favoriser la compétitivité de l’économie du savoir de l’Ontario sur les marchés mondiaux. Par cette initiative, le Ministère vise à appuyer les principales entreprises à forte croissance des secteurs prioritaires de la province, notamment ceux des technologies de l’information et des communications (TIC) et des médias numériques, afin d’aider ces entreprises à prendre de l’expansion tant en Ontario qu’à l’étranger. Le Ministère finance également 57 centres d’encadrement des petits entrepreneurs, souvent situés dans les bibliothèques publiques, qui mettent à la disposition des artistes locaux et des entrepreneurs culturels les outils dont ils ont besoin pour lancer et faire croître leur entreprise.
  • Le ministère du Développement du Nord et des Mines appuie le développement des industries des arts, de la culture et de la création du Nord de l’Ontario, l’un des 11 secteurs principaux établis dans le Plan de croissance du Nord de l’Ontario. Il accorde du financement à ces 11 secteurs par l’intermédiaire de la Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario pour appuyer les infrastructures, le renforcement de la capacité, le lancement ou l’expansion d’entreprises, ainsi que les productions cinématographiques et télévisuelles dont les communautés du Nord bénéficieront directement et qui favoriseront la création d’emploi et les possibilités de formation pour les résidents.
  • Le ministère de l’Éducation appuie les apprenants dans l’acquisition des compétences et des connaissances qui les aideront à devenir des citoyens épanouis dans leur vie personnelle, productifs sur le plan économique et engagés dans leur collectivité. Il définit le programme-cadre du Programme d’apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d’enfants, ainsi que de chaque matière et cours, y compris ceux sur les arts, des paliers élémentaire et secondaire de l’Ontario. Il vise à promouvoir la valeur des arts en encourageant le développement de la pensée critique et créative, une compétence qui appuie la réussite des élèves à l’école et dans la vie. Les élèves du secondaire peuvent envisager des carrières en arts et en culture en s’inscrivant à des programmes comme la Majeure Haute Spécialisation, le programme de transition de l’école au monde du travail ou d’autres possibilités d’éducation coopérative.
  • Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle appuie de façon continue les collèges et les universités financés par les fonds publics et d’autres établissements d’enseignement postsecondaire comme les nombreux établissements de l’Ontario qui offrent des programmes de premier, de deuxième ou de troisième cycle dans les domaines des arts, du cinéma, de l’animation, des médias numériques, de la gestion artistique et médiatique, des études muséales et de bibliothéconomie ainsi que de la conservation du patrimoine. Le Ministère octroie également la Subvention Canada-Ontario pour l’emploi, qui offre du soutien financier aux organisations et aux entreprises, y compris celles du secteur culturel, qui souhaitent acheter de la formation pour que leurs employés puissent se perfectionner. La Stratégie d’éducation autochtone de l’Ontario contribue à la réussite des apprenants autochtones et à la sensibilisation à la culture, aux histoires et à la réalité des Premières Nations, des Métis et des Inuits.
  • Le ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique définit le patrimoine culturel comme un élément de l’environnement. Il propose des mesures de conservation du patrimoine dans ses processus d’approbation des évaluations environnementales et de l’énergie renouvelable. Il reconnaît aussi les liens entre la conservation des bâtiments à valeur patrimoniale et la diminution des émissions de gaz à effet de serre.
  • Le ministère des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation travaille avec des ministères partenaires à la mise en œuvre de Cheminer ensemble : l’engagement de l’Ontario envers la réconciliation avec les peuples autochtones. Ce plan compte cinq thèmes, dont « Soutenir la revitalisation culturelle autochtone ». Les initiatives mises en œuvre autour de ce thème appuieront les langues et les cultures autochtones, feront la promotion de la célébration de ces cultures et mettront l’accent sur l’aide apportée aux jeunes en ce qui a trait à leur identité et à la résilience. Le Ministère offre également des subventions et des programmes favorisant le développement économique et renforce la capacité des communautés autochtones à être entendues par les gouvernements dans le cadre de décisions touchant le territoire et les ressources, y compris lorsqu’elles ont une incidence sur les lieux de sépulture et les sites ayant un intérêt culturel.
  • Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts est responsable de la législation et des politiques de protection des ressources du patrimoine culturel sur les terres de la Couronne. La Loi de 2010 sur le Grand Nord dresse les bases de l’aménagement du territoire conjoint avec les Premières Nations du Grand Nord afin de contribuer à la protection des zones ayant une valeur culturelle par la mise en place de plans communautaires d’aménagement du territoire. La Loi de 2006 sur les parcs provinciaux et les réserves de conservation assure la protection des éléments du patrimoine naturel et culturel de l’Ontario dont l’importance est reconnue à l’échelle de la province par la création et la gestion de réserves de conservation et de parcs provinciaux. La Loi sur les terres publiques accorde des pouvoirs législatifs étendus pour la gestion, l’exploitation et l’aménagement des terres de la Couronne.
  • Le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse appuie l’amélioration de la santé mentale et du bien-être économique des jeunes de l’Ontario, en particulier des jeunes qui sont confrontés à des obstacles. Plusieurs programmes ministériels favorisent la participation des jeunes à la culture. Par exemple, le Ministère offre des programmes qui aident les jeunes dans le système judiciaire à participer à des activités culturelles dans le but d’améliorer leur avenir et leur bien-être.
  • Le ministère des Services sociaux et communautaires, en partenariat avec les ministères des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, des Services à l’enfance et à la jeunesse et de la Santé et des Soins de longue durée ainsi qu’avec la Direction générale de la condition féminine de l’Ontario, accorde du financement aux programmes et aux services communautaires conformément à la Stratégie de ressourcement pour le mieux-être des Autochtones. Cette dernière vise à réduire la violence familiale et à améliorer le ressourcement, la santé et le bien-être des autochtones. Conçus et mis en œuvre par les Autochtones, pour les Autochtones, les programmes tiennent compte des pratiques culturelles traditionnelles. Le Ministère offre également de l’aide financière et de l’aide à l’emploi pour les personnes handicapées et leur famille dans le cadre du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées ainsi que de l’aide financière aux programmes et services aux personnes ayant une déficience intellectuelle qui favorisent leur inclusion et celle de leur famille. Ces programmes visent à aider ces personnes à se préparer au marché du travail ainsi qu’à trouver et à conserver un emploi, notamment dans le secteur des arts et de la culture.
  • Le ministère de la Recherche, de l'Innovation et des Sciences encourage les investissements dans l’industrie culturelle en appuyant, par exemple, les entreprises de jeux vidéo, d’animation et d’effets spéciaux. Ils offrent également une vaste gamme de programmes, de ressources et de services pour appuyer des entrepreneurs comme le Réseau ontarien des entrepreneurs (ROE), une entité chapeautée par la province qui regroupe plus de 130 organisations et établissements d’enseignement postsecondaire voués à appuyer les entrepreneurs de tous les secteurs, à toutes les étapes et de toutes les tailles. Ce programme accorde des subventions aux clients admissibles qui encouragent l’emploi et l’entrepreneuriat (chez les jeunes) dans l’industrie culturelle. Le Ministère finance 18 centres régionaux d’innovation appuyant les entrepreneurs du domaine des technologies et de l’innovation.
  • Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée appuie la prestation de programmes et de services de santé publique ainsi que de services de prévention et de contrôle du diabète en lien avec la culture des Premières Nations, qui tiennent compte des pratiques traditionnelles et des enseignements de leur culture, par exemple l’intégration de la danse traditionnelle dans les programmes d’activité physique, la préparation de plats traditionnels, l’élaboration de ressources et d’outils adaptés à la culture et l’intégration d’information sur l’utilisation traditionnelle du tabac dans les campagnes de prévention du tabagisme.
  • Le ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs est chargé d’appliquer la Loi de 2002 sur les services funéraires et les services d’enterrement et de crémation. Les sépultures de guerre et les cimetières font partie du patrimoine culturel et du paysage de la province; les lieux de sépulture sont quant à eux des sources d’information importante sur les origines des peuples autochtones. Le Ministère est également responsable des Archives publiques de l’Ontario. C’est à cet endroit que l’on conserve et préserve les archives provinciales et les publications ayant une valeur historique pour en permettre la consultation; on y gère aussi la collection d’œuvres d’art du gouvernement de l’Ontario. Grâce à des programmes éducatifs, à des expositions et à des services publics, les Archives interagissent avec les archives locales, les musées, les sociétés d’histoire, les artistes et autres producteurs culturels ainsi que les représentants du milieu de l’éducation.
  •  Le ministère des Transports, dans le cadre de son programme des routes, veille à ce que toutes les étapes nécessaires de l’arpentage, des fouilles et des mesures d’atténuation archéologiques ainsi que de l’évaluation du patrimoine bâti soient réalisées pour les projets de transport, conformément aux exigences de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario. Le Ministère assure également la gestion des ponts à valeur patrimoniale et s’est doté d’une politique pour promouvoir les sites culturels et patrimoniaux locaux admissibles dans le cadre du programme de Signalisation touristique sur les routes de l’Ontario.

Directions générales et secrétariats des ministères

  • La Direction générale de l’accessibilité pour l’Ontario est chargée d’élaborer, de mettre en œuvre et d’appliquer les normes d’accessibilité de la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario. Dans le cadre du programme InterActions pour le changement, la direction générale établit des partenariats stratégiques avec les principales associations des secteurs pour former les membres de leurs organisations sur les exigences de la Loi, former des champions de l’accessibilité et encourager un changement de culture pour favoriser l’inclusion. À titre d’exemple, elle s’est associée à la Collection McMichael d’art canadien, à la Société historique de l’Ontario et à l’Association des bibliothèques de l’Ontario pour améliorer l’accessibilité de leurs services et programmes culturels.
  • Le Secrétariat des politiques en matière de carrefours communautaires du Bureau du Conseil des ministres collabore avec les intervenants et les partenaires du gouvernement pour mettre en œuvre les 27 recommandations du rapport Les carrefours communautaires en Ontario : un cadre stratégique et plan d’action, qui porte sur la manière dont l’Ontario peut appuyer l’implantation des carrefours communautaires. Dans ce rapport, les carrefours communautaires sont définis comme « un point d’accès central à une gamme de services de santé et de services sociaux nécessaires, ainsi que des espaces culturels, récréatifs et verts qui alimentent la vie communautaire ».
  • L’Office des affaires francophones travaille de concert avec les ministères pour veiller à l’application de la Loi sur les services en français. Il veille à ce que les Francophones aient accès aux services du gouvernement provincial dans leur langue et participent à la vie sociale, économique et politique de la province tout en conservant leur patrimoine linguistique et culturel.
  • Le Secrétariat aux affaires des personnes âgées de l’Ontario reconnaît et appuie la corrélation entre la participation à la culture et l’épanouissement et le bien-être de la population aînée de l’Ontario, de plus en plus importante. Dans le cadre du Programme des centres pour personnes âgées, du Programme de subventions aux projets communautaires pour l’inclusion des personnes âgées et du Programme de subventions pour la planification communautaire amie des aînés, le Secrétariat octroie du financement pour souligner l’importance du rôle de la culture dans le développement des collectivités, de processus de planification et de programmes amis des aînés.
  • La Direction générale de la condition féminine de l’Ontario s’est associée au Conseil des arts de l’Ontario pour assurer la prestation du Fonds triennal de mobilisation créative pour mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels en Ontario. Le programme soutient les projets artistiques visant à déclencher un dialogue public et à provoquer des actions sur des sujets comme le consentement, la culture du viol et l’égalité des sexes.