Photos par : George K. Peck (gauche) et G. Armistead (droit)

Situation

Menacée

Espèce indigène qui n’est pas en voie de disparition mais qui risque de le devenir.

Date de son ajout à la liste des espèces en péril de l’Ontario

Le 10 septembre, 2009

Apparence

Le martinet ramoneur est un oiseau relativement petit, de 12 à 14 centimètres de long, au corps brun cendré en forme de cigare, aux longues ailes grêles et à la gorge plus claire. Il se distingue aussi par ses acrobaties caractéristiques et par son vol erratique.

Le martinet ramoneur passe la plus grande partie de son temps à voler et se nourrit même dans les airs en attrapant ses proies (des insectes volants) en vol. On peut entendre les vols produire des sons aigus de pépiement ou de gazouillis tandis qu’ils volent au-dessus des toits dans les régions urbaines.

Habitat

Avant l’arrivée des Européens, le martinet ramoneur nichait principalement sur les murs des cavernes et dans les arbres creux ou les cavités des arbres dans les forêts anciennes. De nos jours, ils sont plus susceptibles de se retrouver dans les régions urbaines et à proximité, où ils nichent et se perchent (pour se reposer ou dormir) dans des cheminées et sur d’autres structures artificielles. Ils ont également tendance à demeurer près de l’eau, car c’est là que les insectes volants qu’ils mangent se rassemblent.

Présence

Le martinet ramoneur se reproduit dans l’est de l’Amérique du Nord, peut-être aussi loin au nord que le sud de Terre- Neuve. En Ontario, il est surtout répandu dans la zone carolinienne dans le sud et le sud-ouest de la province mais a été détecté dans toute la province au sud du 49e parallèle. Il hiverne dans le nord-ouest de l’Amérique du Sud.

présence du martinet ramoneur

Pour voir une version agrandie de cette carte (PDF)

Menaces

Dans le passé, le martinet ramoneur était vraisemblablement peu répandu dans son aire de répartition et sa présence était probablement limitée par la rareté des sites de nidification convenables (par exemple, les cavités des arbres et les cavernes). Après l’arrivée des Européens, la population s’est accrue substantiellement tandis qu’il a commencé à utiliser les cheminées comme sites de nidification.

Les causes principales du déclin actuel de la population du martinet ramoneur sont inconnues mais sont vraisemblablement liées au déclin de leurs proies, les insectes volants. Les martinets ramoneurs sont l’une des nombreuses espèces d’oiseau qui se nourrissent d’insectes volants et sont en déclin. De plus, le martinet ramoneur est confronté à une perte d’habitat causée par la modernisation des cheminées (couvertes, rondes, à conduite métallique) qui empêche les martinets d’entrer dans des sites de nidification potentiels.

Mesures que nous prenons

Les espèces menacées et leur habitat général sont automatiquement protégés.

Protection de l’habitat

Les descriptions générales de l’habitat sont des documents techniques à caractère scientifique qui apportent des éclaircissements supplémentaires sur la région de l’habitat protégé pour une espèce.

Lire la description générale de l’habitat (le 2 juillet, 2013).

Ce que vous pouvez faire

Signalez son présence

  • Signalez une observation d’un animal ou d’une plante en péril au Centre d’information sur le patrimoine naturel. Les photographies avec localisation précise ou les coordonnées cartographiques sont toujours utiles.

Devenez bénévole

  • Faites du bénévolat auprès de votre club de nature local ou du parc provincial en participant à des tâches d’enquête ou d’intendance axées sur les espèces en péril.

Soyez un bon gardien

  • Les propriétaires de terres privées ont un rôle très important à jouer dans le rétablissement des espèces en péril. Si vous trouvez le martinet ramoneur sur votre propriété, vous pourriez être admissible à des programmes d’intendance qui contribuent à la protection et au rétablissement des espèces en péril et de leurs habitats.

Signalez les activités illicites

Faits en bref

  • Vous entreprenez une activité à proximité d’une zone où se trouvent des martinets ramoneurs ou qui aura des effets sur cette espèce? Votre activité pourrait être admissible au processus simplifié d’autorisation et d’inscription. En savoir plus
  • Une fois qu’un couple de martinets ramoneurs s’est formé, ils peuvent demeurer ensemble pendant des années et revenir toujours ensemble sur leur site de nidification.
  • Les nids de martinet ramoneur sont faits de petites brindilles qui sont liées ensemble et au côté de la cheminée par la salive de l’oiseau.
  • Il est très rare de voir un martinet ramoneur perché ou au repos. On les voit d’habitude en train de voler à grande vitesse au-dessus de la ville ou de plonger dans les cheminées ou d’en sortir.
  • Ces oiseaux peuvent se réunir en vols comportant des milliers d’individus au cours de la migration et on peut les voir voler en cercle au-dessus des sites de repos traditionnels comme les grosses cheminées traditionnelles.
  • Il n’est pas rare de voir un ou deux martinets ramoneurs adultes aider les parents dans leurs tâches de nidification comme l’incubation, la couvaison et l’alimentation des oisillons.
Mis à jour : 12 août 2021
Date de publication : 17 juillet 2014