À propos du cancer du côlon

Le cancer du côlon est un cancer du gros intestin (côlon), la dernière partie du système digestif. Le cancer du rectum touche les six derniers pouces du côlon. Ces deux types de cancer sont appelés « cancer colorectal » ou « cancer du côlon » ou « cancer des intestins ».

Souvent, le cancer du côlon se manifeste sous la forme de petites croissances non cancéreuses (bénignes) appelées polypes. Au fil du temps, certains de ces polypes peuvent évoluer en cancer du côlon.

Les personnes peuvent passer un test de dépistage du cancer du côlon si elles présentent :

  • un risque moyen, c’est-à-dire les personnes âgées de 50 à 74 ans qui n’ont pas de membres de la famille immédiate (par exemple un parent, un frère, une sœur ou un enfant) chez qui on a diagnostiqué un cancer du côlon;
  • un risque accru, c’est-à-dire les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer du côlon comprenant un ou plusieurs membres de la famille immédiate (par exemple un parent, un frère, une sœur ou un enfant).

Les personnes qui présentent un risque moyen peuvent faire un dépistage du cancer du côlon au moyen d’un test à la maison appelé test immunochimique fécal (TIF). Les personnes qui présentent un risque accru peuvent subir un dépistage au moyen d’une coloscopie.

Le test à la maison :

  • s’effectue en quelques minutes seulement;
  • requiert un seul échantillon de selles;
  • peut être fait sans que vous ayez à modifier votre alimentation ou à cesser de prendre vos médicaments;
  • devrait être fait tous les deux ans, à condition que vous soyez admissible et que vous présentiez un risque moyen. Colon cancer is a leading cause of cancer-related disease and death in Ontario for both men and women. But when colon cancer is caught early, nine out of 10 people with the disease can be cured.

Le cancer du côlon est l’une des principales causes de maladie et de décès liés au cancer en Ontario tant chez les hommes que chez les femmes. Si le cancer du côlon est dépisté tôt, neuf personnes atteintes sur 10 peuvent être guéries.

Symptômes

Aux tout premiers stades de la maladie, les symptômes physiques sont en règle générale absents. Au fur et à mesure de l’évolution du cancer du côlon, certains des symptômes suivants ou l’ensemble de ceux-ci peuvent se manifester :

  • anémie inexpliquée (diminution du nombre de globules rouges) causée par une carence en fer;
  • sang dans les selles (caca) (rouge clair ou très foncé);
  • perte de poids inexpliquée;
  • diarrhées nouvelles ou persistantes, constipation ou sensation que les selles n’ont pas été totalement évacuées;
  • malaises gastriques nouveaux et persistants.

Pour en savoir plus sur le cancer du côlon

Quand passer un test de dépistage

Passez régulièrement un test de dépistage précoce du cancer du côlon lorsqu’il est plus susceptible d’être guéri. Des examens réguliers peuvent également permettre de détecter des polypes qui pourraient se transformer en cancer. Vous devriez vous faire examiner même si aucun membre de votre famille n’a eu la maladie.

Le cancer du côlon se développe généralement plus tard dans la vie, avec plus de 90 % des cas diagnostiqués chez des personnes de plus de 50 ans.

Encouragez également vos amis et vos proches à subir un test de dépistage. 

Faites un dépistage au moyen d’un test à la maison si vous êtes à risque moyen

Vous pouvez faire facilement un test à la maison si vous présentez un risque moyen de cancer du côlon. Vous êtes à risque moyen de cancer du côlon si vous :

  • avez entre 50 et 74 ans;
  • n’avez pas de parent, de frère ou de sœur ou d’enfant chez qui on a diagnostiqué un cancer du côlon;
  • ne présentez aucun signe ou symptôme de cancer du côlon.

1re étape : S’adresser à un fournisseur de soins de santé pour obtenir le test

Un fournisseur de soins de santé doit commander un test à la maison pour vous. Pour obtenir un test à la maison, vous pouvez :

  • en parler à votre médecin de famille ou à votre infirmière praticienne;
  • appeler Télésanté Ontario au 1-866-828-9213 si vous n’avez pas de médecin de famille ou d’infirmière praticienne;
  • vous rendre à une caravane de dépistage mobile;
  • contacter votre centre de santé ou votre poste de soins infirmiers si vous vivez dans une communauté des Premières Nations.

2e étape : Se faire envoyer un test par la poste

LifeLabs vous fera parvenir une trousse par la poste à l’adresse de votre choix après que votre médecin ou votre infirmière praticienne vous en aura commandé une.

3e étape : Effectuer le test

Le test est simple et il ne faut que quelques minutes pour recueillir un échantillon. Un seul spécimen est nécessaire, et vous n’avez pas à modifier votre alimentation ou à cesser de prendre vos médicaments avant de passer le test.

Suivez ces étapes faciles :

  • Vérifiez qu’il s’agit bien de votre date de naissance et de votre nom sur le tube de TIF.
  • Inscrivez sur le tube de TIF la date à laquelle vous avez prélevé votre échantillon de selles.
  • Urinez et tirez la chasse d’eau avant de faire vos selles (si vous avez envie d’uriner).
  • Dépliez le papier de prélèvement des selles et placez-le à l’intérieur de la cuvette.
  • Asseyez-vous sur le siège et faites vos selles sur le papier de prélèvement.
  • Recueillez l’échantillon à l’aide du tube de TIF.
  • Tirez la chasse d’eau pour faire évacuer vos selles et le papier de prélèvement.

Pour en savoir plus sur la manière d’effectuer le test à la maison.

4e étape : Retourner la trousse

Retournez dès que possible votre trousse à LifeLabs en :

Si vous vivez dans une communauté des Premières Nations, communiquez avec votre centre de santé ou votre poste de soins infirmiers pour discuter des options de point de dépôt.

5e étape : Obtenir les résultats

Après le test de dépistage, Action Cancer Ontario vous fera parvenir une lettre pour vous informer des résultats de votre test à la maison (TIF). Cette lettre indiquera si vos résultats sont normaux, anormaux ou insatisfaisants.

Votre médecin de famille ou votre infirmière praticienne recevra également une copie de vos résultats.

Si vos résultats sont normaux

Vous devriez subir un nouveau test de dépistage dans deux ans au moyen du test à la maison. Si vous avez encore entre 50 et 74 ans, Action Cancer Ontario vous enverra une lettre de rappel.

Si vos résultats sont anormaux

Cela signifie qu’il y a du sang dans vos selles, mais ne veut pas nécessairement dire que vous avez le cancer.

Pour le savoir, vous devrez vous soumettre à une coloscopie. Il est recommandé de subir la coloscopie dans les huit semaines après avoir obtenu des résultats anormaux au test à la maison.

Prenez dès que possible les dispositions nécessaires pour les prochaines étapes en communiquant avec :

  • votre médecin de famille ou votre infirmière praticienne;
  • Action Cancer Ontario au 1 866 662-9233, si vous n’avez pas de médecin de famille ou d’infirmière praticienne.

Pour en savoir plus sur les résultats de votre test à la maison

Si vos résultats sont insatisfaisants

Si vos résultats sont insatisfaisants, vous devrez repasser le test. Un résultat insatisfaisant signifie que le test a été rejeté ou est invalide. 

Subissez une coloscopie si vous présentez un risque au-dessus de la moyenne

Une coloscopie est un examen de la paroi du côlon en entier effectué à l’aide d’une caméra fixée à l’extrémité d’un long tube flexible. 

Vous devriez la subir si vous présentez un risque au-dessus de la moyenne de cancer du côlon, c’est-à-dire que vous avez des antécédents familiaux de cancer du côlon, ce qui comprend un ou plusieurs parents, frères ou sœurs ou enfants atteints par la maladie. Si tel est le cas :

  • Parlez-en à votre médecin de famille ou à votre infirmière praticienne. Vous présentez un risque plus élevé de cancer du côlon et devriez subir une coloscopie.
  • Vous devriez commencer à subir une coloscopie à l’âge de 50 ans ou 10 ans plus tôt que l’âge auquel votre proche a reçu un diagnostic de cancer du côlon, selon la première éventualité.
  • La prochaine fois que vous devrez subir cet examen à la suite de résultats normaux dépendra de vos antécédents familiaux. Votre médecin ou votre infirmière praticienne peut vous conseiller à ce sujet.

Pour en savoir plus sur la coloscopie

Certaines personnes s’étant fait enlever des polypes (croissances qui se forment sur la paroi du côlon ou du rectum) dans le côlon présentent un risque accru de cancer du côlon et pourraient devoir subir une coloscopie sur une base régulière au lieu du test à la maison.

Les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire de l’intestin (maladie de Crohn du côlon et colite ulcéreuse) peuvent également présenter un risque accru de cancer du côlon et pourraient devoir subir une coloscopie sur une base régulière au lieu du test à la maison.

Si vous n’avez pas de médecin de famille ou d’infirmière praticienne, vous pouvez appeler Télésanté Ontario au 1-866-828-9213. Si vous vivez dans une communauté des Premières Nations, vous pouvez contacter votre centre de santé ou poste de soins infirmiers.

Pour en savoir plus sur le dépistage du cancer du côlon

Après la coloscopie

Le fournisseur de soins de santé qui a effectué la coloscopie envoie les résultats de votre examen à votre médecin ou à votre infirmière praticienne.

Si vos résultats sont normaux

Votre médecin ou votre infirmière praticienne vous recommandera quand subir votre prochaine coloscopie.

Si vos résultats sont anormaux

La coloscopie peut déceler des anomalies, y compris des polypes, un cancer ou une autre maladie du côlon. Le fournisseur de soins de santé qui a effectué la coloscopie vous fournira les résultats de votre examen et discutera avec vous des prochaines étapes. Cela pourrait vouloir dire d’autres tests ou des traitements.

Coûts

Le Régime d’assurance-santé de l’Ontario assume les coûts du test de dépistage à la maison (TIF) et de la coloscopie; vous n’avez donc rien à débourser.

Conseils pour réduire votre risque

  • Maintenez un poids santé;
  • Exercez une activité physique;
  • Réduisez votre consommation d’alcool :
    • pas plus de deux verres par jour pour les hommes,
    • pas plus d’un verre par jour pour les femmes;
  • Adoptez une alimentation riche en fibres (comprenant des légumes et des fruits);
  • Limitez votre consommation de viande rouge et de viande transformée (p. ex. saucisson de Bologne, salami);
  • Ne fumez pas et ne faites pas usage de produits du tabac (p. ex. cigarettes, tabac à mâcher);
  • Passez un test de dépistage à la maison (TIF).

Rappelez-le à vos amis et aux membres de votre famille

Si un de vos êtres chers a 50 ans ou plus et n’a pas subi de test de dépistage, encouragez-le à demander le test à la maison à son médecin. Qu’il s’agisse d’un parent, d’un partenaire, d’un frère, d’une sœur, d’un enfant ou d’un ami, la possibilité d’une guérison est la plus élevée lorsque le cancer du côlon est détecté tôt.

Mis à jour : 02 septembre 2021
Date de publication : 15 mai 2014