Le 11 janvier 2016

L'honorable Kathleen Wynne
Première ministre de l'Ontario
Salle 281, édifice de l'Assemblée législative
Queen's Park
Toronto (Ontario)
M7A 1A1

Madame la Première Ministre,

Dans votre lettre de mandat du 25 septembre 2014, vous m'avez énoncé cinq grandes priorités du ministère de la Recherche et de l'Innovation (MRI), l'objectif étant d'instaurer un climat permettant aux entrepreneurs et aux innovateurs de créer encore plus d'entreprises à forte croissance et d'emplois bien rémunérés, ainsi qu'un milieu de recherche favorisant des innovations toujours plus nombreuses et une compétitivité toujours plus forte.

Comme son économie repose sur les connaissances, l'Ontario doit savoir traduire la recherche, les découvertes et autres idées novatrices par de concrètes stratégies de développement économique à long terme.

C'est pourquoi le MRI soutient tout le cycle de la recherche, de l'innovation et de l'entrepreneuriat, des découvertes scientifiques à leurs applications commerciales. Nous le savons, la compétitivité internationale de l'Ontario dépend de notre capacité de mettre à profit nos forces dans la recherche, l'innovation et l'entrepreneuriat, et nous sommes fiers de constater à quel point notre ministère contribue à faire de l'Ontario un chef de file pour la recherche et l'innovation. D'après un récent rapport du Conference Board du Canada, notre province est parmi l'élite mondiale en matière d'innovation : elle occupe la première place au Canada et la cinquième sur 26 États, après la Suède, le Danemark, la Finlande et les États-Unis. Je suis heureux de vous présenter ce résumé des travaux réalisés par notre ministère pour remplir nos engagements.

Mettre en place une infrastructure de recherche

  • En janvier 2015, le MRI a signé avec l'Institute for Quantum Computing un accord quinquennal prévoyant un financement de fonctionnement de 25 millions de dollars, afin de faire de la région de Waterloo un centre mondial pour le développement et la commercialisation des technologies d'informatique quantique.
  • En juin 2015, nous avons annoncé un financement de 25 millions de dollars pour l'Ontario Institute for Regenerative Medicine, afin d'aider notre province à s'imposer comme leader mondial pour le développement et la commercialisation de produits et de traitements à base de cellules souches.
  • Le Conseil ontarien de l'innovation en santé a conseillé notre gouvernement sur les façons de stimuler la croissance et la compétitivité du secteur des technologies de la santé. Signalons que la province a alors pris l'engagement de créer le Bureau du stratège en chef de l'innovation en santé et un financement de 20 millions de dollars, soit le Fonds d'aide à l'évaluation des nouvelles technologies de la santé. En septembre 2015, William Charnetski est devenu le nouveau stratège en chef de l'innovation en santé. Dans son budget de 2015, l'Ontario a annoncé son intention d'adopter les six recommandations du rapport du Conseil.
  • En mai 2015, nous avons annoncé un financement de 23,5 millions de dollars visant à soutenir le nouveau Centre d'innovation canadien sur la santé du cerveau et le vieillissement, à Baycrest Health Sciences. Ce centre national réunira sous un même toit les programmes de Baycrest en matière de recherche sur le cerveau, de soins cliniques et d'éducation.
  • En juin 2015, à l'aide du Fonds pour la recherche en Ontario, nous avons remis la somme de 196 millions de dollars pour différents projets novateurs et chercheurs émérites des meilleurs établissements de recherche.

Favoriser un climat d'affaires innovateur

  • Nous continuons à soutenir la croissance et le rayonnement du Réseau ontarien des entrepreneurs, le réseau de l'innovation et de l'entrepreneuriat de la province. L'an dernier seulement, plus de 6 000 entreprises ont vu le jour, 15 000 emplois ont été créés ou conservés, et la contribution du secteur privé s'est élevée à 575 millions de dollars.
  • Nous allons investir 20 millions de dollars sur deux ans dans le Programme des accélérateurs de l'entrepreneuriat sur les campus et 5 millions sur deux ans dans le Programme des activités d'entrepreneuriat sur les campus, pour 42 établissements de la province.
  • Nous évaluons actuellement la pertinence de mettre sur pied une stratégie provinciale de calcul de haute performance et de gestion des données massives. Notre plan stratégique pour ce secteur devrait être prêt en 2016. L'Université de Toronto et l'Université de Waterloo ont reçu l'honneur d'abriter deux sites nationaux de calcul de haute performance de la Fondation canadienne pour l'innovation. Notre ministère cofinancera ces sites dans le cadre du Fonds pour la recherche en Ontario.
  • En septembre 2015, nous avons annoncé une contribution de 1,5 million de dollars par année sur dix ans pour le nouveau Lazaridis Institute for the Management of Technology Enterprises de l'Université Wilfrid Laurier. Ce financement aidera les jeunes entreprises novatrices des secteurs technologiques à se démarquer sur la scène mondiale.

Collaborer au partage des responsabilités à l'échelle du gouvernement

  • Le MRI collabore avec le ministère du Développement économique, de l'Emploi et de l'Infrastructure (MDEEI) et le ministère des Finances pour trouver des moyens d'optimiser les investissements gouvernementaux dans la recherche et le développement entrepreneuriaux.
  • Nous avons travaillé avec le MDEEI à l'établissement du volet Partenariats stratégiques du Fonds pour l'emploi et la prospérité, afin d'encourager les partenariats ouverts d'innovation technologique visant à moderniser divers secteurs.

Collaborer avec le gouvernement fédéral

  • Au cours de l'année dernière, le MRI a collaboré avec FedDev Ontario et le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches pour cerner les secteurs prioritaires et repérer les occasions de partenariat avec les membres du Réseau ontarien des entrepreneurs (ROE) tels que les Centres d'excellence de l'Ontario.
  • Fruit d'une collaboration étroite avec le gouvernement fédéral et bâti sur le succès du Fonds ontarien de capital-risque, le Northleaf Venture Catalyst Fund a clôturé en juillet 2015 avec des investissements fédéral et provincial totalisant chacun 50 millions de dollars, et générant 200 millions du secteur privé.
  • Notre ministère a adopté des mesures pour coordonner la prestation des programmes aux échelons fédéral, provincial et municipal. Nous avons notamment constitué le comité consultatif du ROE; ce comité regroupe des partenaires régionaux et fédéraux agissant comme conseillers relativement à la stratégie et à l'orientation du ROE.

Promouvoir l'ouverture et la responsabilisation

  • Appuyant le principe des données ouvertes, le MRI a publié ses 10 jeux de données répertoriés dans le catalogue de données publiques à ontario.ca.

Madame la Première Ministre, j'ai la conviction qu'ensemble, en collaborant avec nos partenaires des secteurs public et privé et des organismes sans but lucratif, nous continuerons de remplir notre engagement envers les citoyens que nous avons le privilège de représenter et de servir. Il me tarde de travailler avec vous pour mener à bien le mandat de notre ministère, et pour offrir un avenir meilleur à tous les citoyens de la province.

Veuillez agréer, Madame la Première Ministre, mes salutations distinguées.

Le ministre de la Recherche et de l'Innovation,

Reza Moridi signature

Reza Moridi

Résultats obtenus

Engagement issu de la lettre de mandatProgrès accomplis à ce jour
Favoriser un climat commercial dans lequel les entrepreneurs et les innovateurs peuvent créer des entreprises à forte croissance qui offriront les emplois bien rémunérés de l'avenir.
  • Le Réseau ontarien des entrepreneurs (ROE), financé par le gouvernement de l'Ontario, regroupe plus de 130 centres qui aident les entrepreneurs, les innovateurs et les propriétaires d'entreprises de la province à se lancer en affaires, à faire croître leur entreprise et à réussir. L'an dernier seulement, plus de 6 000 entreprises ont vu le jour, 15 000 emplois ont été créés ou conservés, et la contribution du secteur privé s'est élevée à 575 millions de dollars.
Faciliter les investissements et le financement de la recherche qui mèneront à de nouvelles découvertes et démarches et veiller à ce que ces innovations servent à renforcer la compétitivité des entreprises de l'Ontario.
  • Le volet Partenariats stratégiques permet d'investir dans des partenariats stratégiques pour établir des marchés de l'innovation ouverts. Il est axé sur les technologies révolutionnaires qui pourraient transformer les secteurs et les entreprises.
  • Le ROE, financé par le gouvernement de l'Ontario, regroupe plus de 130 centres qui aident les entrepreneurs, les innovateurs et les propriétaires d'entreprises de la province à se lancer en affaires, à faire croître leur entreprise et à réussir.
Maintenir et renforcer le programme phare de recherche de la province, le Fonds pour la recherche en Ontario (FRO), en gérant de nouveaux investissements de 250 millions de dollars au cours des trois prochaines années.
  • Le 9 juin 2015, à l'aide du FRO, le gouvernement de l'Ontario a remis la somme de 196 millions de dollars pour différents projets novateurs et chercheurs émérites des meilleurs établissements de recherche.
  • De plus, la 8e ronde du FRO a commencé en juin.
Continuer de favoriser une culture d'innovation et d'entrepreneuriat dans la province à l'aide d'initiatives comme le Northleaf Venture Catalyst Fund et le Fonds d'accélération des investissements pour les jeunes entrepreneurs.
  • En juillet 2015, le Northleaf Venture Catalyst Fund a clôturé à 300 millions de dollars. Depuis ses débuts, le fonds a été actif : il a servi à investir dans six fonds de capital de risque à fort potentiel et trois entreprises de l'Ontario.
  • Au 30 juin 2015, le Fonds d'accélération des investissements pour les jeunes entrepreneurs avait servi à investir plus de quatre millions de dollars dans 16 entreprises dirigées par des jeunes.
Trouver des possibilités d'investissement ciblé dans l'infrastructure de recherche, comme l'Institute for Quantum Computing de l'Université de Waterloo.
  • Lors du dépôt du budget de 2014, on a annoncé qu'une subvention de fonctionnement de 25 millions de dollars serait accordée à l'Institute for Quantum Computing. Une entente de financement de cinq ans a été signée en janvier 2015.
  • Actuellement, l'Institute for Quantum Computing compte 22 membres du corps enseignant, 47 boursiers de recherches postdoctorales et 116 étudiants des cycles supérieurs.
  • L'Institute for Quantum Computing a participé à 70 activités de rayonnement, où il a rejoint plus de 2 900 personnes, et a signé des protocoles d'entente avec l'Israël, la Corée du Sud et les Pays-Bas.
Examiner les avantages d'élaborer une stratégie provinciale de calcul de haute performance et de gestion des données massives pour veiller à ce que l'Ontario soit à la fine pointe de l'une des plus importantes plateformes technologiques du XXIe siècle.
  • On prévoit présenter une stratégie publique pour le secteur au début de 2016.
  • L'Ontario a reçu l'honneur d'abriter quatre sites nationaux de calcul de haute performance de la Fondation canadienne pour l'innovation à l'Université de Toronto et à l'Université de Waterloo. Le Ministère cofinancera ces sites dans le cadre du Fonds pour la recherche en Ontario.
Renforcer les relations entre les entrepreneurs et les investisseurs.
  • Le Ministère continue d'investir dans une série de programmes pour acquérir et investir le capital-risque.
  • L'engagement du gouvernement de l'Ontario à verser 90 millions de dollars dans le cadre du Fonds ontarien de capital-risque a permis d'injecter 970 millions de dollars en capital provenant de tiers dans l'écosystème du capital-risque. 
  • Le Fonds d'accélération des investissements a permis de réaliser d'importants investissements de démarrage de plus de 49 millions de dollars.
  • Les membres de l'Angel Network Program ont investi 116 millions de dollars.
Continuer de favoriser une culture dynamique de l'entrepreneuriat  – y compris l'entrepreneuriat social – dans l'ensemble du secteur de l'éducation à l'aide du ROE.
  • En une année seulement (2014-2015), le Programme des accélérateurs de l'entrepreneuriat sur les camps (Programme ALEC) et le Programme des activités d'entrepreneuriat sur les campus (Programme AVEC) de la Stratégie d'emploi pour les jeunes ont permis de créer 1 329 emplois et de soutenir plus de 734 entreprises en démarrage. 
  • Le 8 septembre, le gouvernement de l'Ontario était à l'Université Wilfrid Laurier pour annoncer son engagement de 15 millions de dollars envers le Lazaridis Institute for the Management of Technology Enterprises.
S'appuyer sur les progrès réalisés par l'Ontario pour établir des liens entre les entreprises à forte croissance et les sources de capital en créant de nouveaux centres de démarrage. Collaborer avec le secteur privé et les autres ordres de gouvernement pour tirer parti des accords internationaux dans les domaines de la recherche et de la commercialisation.
  • Les 10 Programmes ALEC et les 20 accélérateurs de l'entrepreneuriat sur les camps Programmes AVEC auxquels participent 42 établissements d'enseignement postsecondaire de l'Ontario (voir ci-dessus) sont un élément clé des nouveaux centres de démarrage, tout comme les centres régionaux d'innovation financés par la province.
Mettre sur pied des initiatives et encourager les partenariats qui augmentent le capital de risque et entraînent d'autres possibilités de financement novatrices, comme le financement collectif
  • En juillet 2015, le Northleaf Venture Catalyst Fund a atteint son objectif de financement de 300 millions de dollars. 
  • Lors du dépôt du budget de 2015, on a annoncé la mise sur pied du fonds Démarrage et expansion; le Ministère collabore avec les soumissionnaires pour préparer les renseignements sur ce fonds.
  • Ventures North, une conférence organisée en partie par le gouvernement de l'Ontario, regroupait des investisseurs en capital de risque étrangers dans le cadre du Festival international du film de Toronto pour discuter des possibilités en matière de capital de risque.
En collaboration avec le ministre du Développement économique, de l'Emploi et de l'Infrastructure et le ministre des Finances, étudier les possibilités d'améliorer les investissements du gouvernement qui appuient la recherche et le développement des entreprises.
  • Le ROE, financé par le gouvernement de l'Ontario, regroupe plus de 130 centres qui aident les entrepreneurs, les innovateurs et les propriétaires d'entreprises de la province à se lancer en affaires, à faire croître leur entreprise et à réussir.
En collaboration avec le ministre du Développement économique, de l'Emploi et de l'Infrastructure et les autres ministères partenaires, élaborer et mettre en œuvre des stratégies sectorielles en en mettant l'accent sur les secteurs ayant une solide culture d'innovation, comme ceux des sciences de la vie, de la fabrication de pointe, des technologies propres et de la technologie de l'information et des communications.
  • Le volet Partenariats stratégiques du Fonds pour l'emploi et la prospérité encourage les partenariats d'innovation technologique ouverts.
  • Le volet Partenariats stratégiques se concentre sur les technologies révolutionnaires qui pourraient transformer les secteurs et les entreprises.
  • Le récent JLABS@Toronto (un incubateur de calibre mondial destiné aux sciences de la vie) est un exemple de réalisation du volet Partenariats stratégiques.
En collaboration étroite avec le ministre du Développement économique, de l'Emploi et de l'Infrastructure, mettre en œuvre le Fonds pour l'emploi et la prospérité. Veiller à ce que le gouvernement adopte une démarche stratégique pour trouver des investissements d'affaires visant l'amélioration de l'innovation et de la productivité, ainsi que des possibilités de financement de projets pilotes en démarrage.
  • Le volet Partenariats stratégiques du Fonds pour l'emploi et la prospérité encourage les partenariats d'innovation technologique ouverts. 
  • Le volet Partenariats stratégiques se concentre sur les technologies révolutionnaires qui pourraient transformer les secteurs et les entreprises.
  • Le récent JLABS@Toronto (un incubateur de calibre mondial destiné aux sciences de la vie) est un exemple de réalisation du volet Partenariats stratégiques.
Prodiguer des conseils à vos collègues du Conseil des ministres sur la meilleure façon d'intégrer l'innovation à leurs propositions de politiques et à leurs initiatives.
  • Le ministre et le Ministère s'emploient à cette tâche à l'heure actuelle.
Soutenir les initiatives des ministères partenaires pour favoriser l'innovation dans la fonction publique et le secteur parapublic, et offrir de nouvelles possibilités aux innovateurs et entrepreneurs de l'Ontario. Donner des commentaires, notamment sur l'amélioration de l'efficacité du système d'approvisionnement du gouvernement, l'Initiative pour un gouvernement ouvert et la mise en œuvre de la Stratégie d'emploi pour les jeunes.
  • Le ministère de la Recherche et de l'Innovation et le ministère du Développement économique, de l'Emploi et de l'Infrastructure continuent de soutenir et d'encourager l'adoption rapide de technologies novatrices, ainsi que le concept d'approvisionnement stratégique dans la fonction publique de l'Ontario (FPO). 
  • La stratégie Innovations écoLOGIQUES a été mise en oeuvre pour accélérer l'approbation des technologies propres.
Continuer de créer des partenariats avec le gouvernement fédéral pour renforcer le soutien au capital de risque.
  • Fruit d'une collaboration étroite avec le gouvernement fédéral, le Northleaf Venture Catalyst Fund a clôturé en juillet 2015 avec des investissements fédéral et provincial totalisant chacun 50 millions de dollars, et générant 200 millions du secteur privé.
  • Les deux ordres de gouvernement financent des conférences sur le capital de risque qui renforcent l'industrie.  
Trouver des moyens de collaborer plus étroitement avec les partenaires fédéraux et provinciaux pour améliorer la coordination de la prestation des programmes de soutien à l'innovation.
  • Le Ministère a mis en œuvre des mesures proactives pour veiller à la coordination de la prestation des programmes fédéraux, provinciaux et municipaux.
  • Ces mesures comprennent la création du comité consultatif du REO, qui regroupe des partenaires fédéraux et provinciaux offrant des conseils sur la stratégie et l'orientation du réseau.
Créer un site Web public qui souligne les résultats, fructueux ou infructueux, de l'ensemble des investissements du gouvernement dans l'innovation. Le site Web contiendra des renseignements sur les répercussions à court et à long terme sur l'emploi, la croissance et les innovations secondaires. Démontrer que la stratégie du gouvernement visant à appuyer l'innovation est efficace et produit des résultats concrets.
  • Toutes les nouvelles sur les activités d'investissement du gouvernement dans l'innovation seront affichées sur le site Web du gouvernement, ainsi que toute autre activité liée à l'innovation.