Dans cette pageSauter la navigation sur cette page

  1. Vision, objectifs et résultats
  2. Piliers stratégiques
  3. Consultations
  4. Mise à jour des progrès

Vision, objectifs et résultats

L’Ontario est en voie de bâtir un système de bien-être de l’enfance afin que davantage de familles restent ensemble et que les enfants et les jeunes pris en charge bénéficient des soutiens dont ils ont besoin pour être en sécurité, réussir et s’épanouir.

La reconception des services de bien-être de l’enfance est axée sur la transformation des services à la petite enfance et à la famille en vue de renforcer les familles et les collectivités au moyen de ce qui suit :

  • la prévention
  • l’intervention précoce
  • la recherche d’un plus grand nombre de foyers permanents pour les enfants et les jeunes pris en charge lorsqu’ils ne peuvent pas rester dans leur propre maison ou collectivité

La stratégie de la reconception vise à atteindre sept résultats positifs pour les familles ainsi que pour l’ensemble du système des services à l’enfance et à la famille.

Piliers stratégiques

Notre stratégie de reconception du système de bien-être de l’enfance repose sur cinq piliers qui sont axés sur les éléments suivants :

  • améliorer le bien-être des familles au moyen de services communautaires de prévention
  • améliorer la qualité des soins en établissement
  • augmenter les soutiens aux jeunes
  • établir des liens stables et durables pour les enfants et les jeunes
  • améliorer la responsabilité et la durabilité

Une approche autochtone distincte est utilisée dans tous les piliers, laquelle consiste à codévelopper des services avec les partenaires autochtones de façon à améliorer les résultats pour les enfants, les jeunes et les familles autochtones.

1. Bien-être des enfants, des jeunes, des familles et des communautés

Fournir des soins communautaires adaptés aux besoins, culturellement appropriés et de grande qualité, avec un point de mire sur la prévention et l’intervention précoce.

2. Soins de qualité

Chercher à améliorer la qualité des soins en établissement offerts aux enfants et aux jeunes.

3. Renforcement des soutiens aux jeunes

Veiller à ce que les enfants, les jeunes et les familles se fassent entendre dans les décisions concernant leur prise en charge. Il s’agit également d’aider les enfants et les jeunes à réussir à l’école et à obtenir leur diplôme avec leurs pairs, en les préparant à la réussite future au travail et à l’âge adulte.

4. Amélioration de la stabilité et de la permanence

Établir des liens et des soutiens permanents et stables pour les enfants et les jeunes en mettant l’accent sur les placements en milieu familial comme l’adoption, la garde légale, les soins conformes aux traditions et les services de garde par un proche.

5. Responsabilité et durabilité du système

Créer un système de bien-être de l’enfance plus efficace et financièrement viable.

Consultations

Des consultations ont lieu auprès des parties prenantes :

  • le secteur de services communautaires
  • les partenaires autochtones
  • le secteur du bien-être de l’enfance
  • le secteur des services en milieu résidentiel
  • les enfants, les jeunes et les familles

Une attention particulière est accordée aux communautés autochtones, noires, racialisées et LGBT2SQ, car elles sont surreprésentées dans le système de protection de l’enfance et connaissent des résultats disproportionnés. Il est essentiel de discuter de l’élimination de ces obstacles et de rendre les services plus inclusifs et culturellement adaptés pour tous les enfants, les jeunes et les familles. Ce degré élevé de mobilisation est un élément important de la reconception des services à l’enfance et à la famille en Ontario.

À mesure que progressent les travaux de chacun des piliers stratégiques, la collaboration de ces divers groupes permettra de s’assurer que les politiques et les initiatives répondent aux besoins des enfants, des jeunes et des familles au sein de leur communauté.

Les possibilités de fournir une rétroaction seront définies et communiquées dès que possible.

Mise à jour des progrès

Septembre 2022

Le moratoire sur les jeunes quittant la prise en charge est prolongé jusqu’au 31 mars 2023. Ce prolongement vise à s’assurer que les jeunes reçoivent le soutien nécessaire pendant que nous élaborons un plan plus exhaustif qui prépare mieux les jeunes à la réussite lors de leur transition vers l’âge adulte.

 

Avril 2022

Le service centralisé de réception des demandes d’adoption, financé par le ministère des Services à l'enfance et des Services sociaux et communautaires et dont le Conseil d’adoption de l’Ontario assure le fonctionnement, comprend un nouveau site Web et une équipe qui est disponible pour aider les parents adoptifs potentiels qui envisagent une adoption. L’objectif est d’améliorer l’expérience en matière d’adoption pour tous les parents de l’Ontario.

 

Mars 2022

Nous accordons la somme de 822 399 $ à l’Association ontarienne des sociétés d’aide à l’enfance (AOSAE) pour contribuer à l’élaboration de nouveaux services et soutiens inclusifs et affirmatifs afin d’améliorer les résultats des enfants et des jeunes LGBT2SQ pris en charge par le système de bien-être de l’enfance et des familles. Cet investissement de trois ans est réalisé en reconnaissance des disparités vécues par les enfants et les jeunes LGBT2SQ.

 

Mars 2022

Les Wabaseemoong Independent Nations, le gouvernement de l’Ontario et le gouvernement du Canada ont signé l’entente de coordination Nanakondinwinun Wabaseemoong Independent Nations. Il s’agit de la première entente de coordination des services aux enfants et aux familles autochtones signée en Ontario, et de la deuxième au Canada; elle instaure une relation entre les parties, décrit les rôles et les responsabilités, et comprend des principes communs pour guider la mise en œuvre de cette entente. Elle est également inspirée des principes et de la terminologie du système judiciaire canadien et Anishinaabe des Wabaseemoong Independent Nations.

 

Mars 2022

Les nouvelles modifications législatives apportées à la Loi sur les services à l’enfance, à la jeunesse et à la famille contribueront à remédier à la surreprésentation des enfants et des jeunes inuits, métis et des Premières nations pris en charge en reflétant mieux le rôle central et unique que les communautés inuites, métisses et des Premières nations jouent dans le bien-être des familles.

Une fois en place, ces changements feront croître l’accès aux soins conformes aux traditions afin de permettre aux enfants et aux jeunes de rester étroitement liés à leur communauté et de mettre en œuvre des soutiens holistiques, globaux et culturellement appropriés pour les enfants des Premières nations, inuits et métis, et leurs familles. Les changements amélioreront également l’accès à des services de prévention et d’intervention précoce adaptés à la culture afin de réduire le nombre d’enfants pris en charge et de renforcer le rôle des fournisseurs de services autochtones axés sur la prévention.

 

Février 2022

Nous investissons 2,2 millions de dollars sur cinq ans dans le programme de mentorat À grands pas vers la réussite afin d’aider les enfants âgés de 7 à 14 ans à se mettre en relation avec des mentors adultes pour améliorer leurs résultats scolaires, obtenir un diplôme d’études secondaires et instaurer des relations stables, constructives et durables. Les mentors adultes seront des modèles de rôle positifs, offrant une orientation scolaire tout en établissant avec le mentoré une relation saine et bienveillante qui peut durer toute une vie.

Ce financement offrira un soutien à deux lieux de prestation primaires (Toronto et North Bay) et deux lieux de prestation secondaires (Halton-Hamilton et London). Le lieu de prestation de North Bay se consacrera au soutien aux enfants et aux jeunes autochtones.

Cet investissement appuiera la Fondation pour l’aide à l’enfance du Canada et Grands Frères Grandes Sœurs du Canada pour faire la prestation d’une initiative inédite pour les enfants et les jeunes pris en charge.

 

Novembre 2021

Les fournisseurs de services de garde d’enfants par un proche sont maintenant admissibles à recevoir une aide financière pouvant atteindre jusqu’à 1 000 $ par famille pour les aider à supporter les coûts initiaux tels que l’achat d’un lit ou l’apport de changements de sécurité au foyer. Ils recevront également 500 $ de plus par enfant/adolescent par année pour des dépenses telles que des vêtements, des fournitures scolaires et des services de counselling. Ces mesures aideront à assurer des placements dans des milieux stables et aimants, à garder les familles proches et à améliorer le sort des enfants et des adolescents.

Les nouvelles mesures d’aide financière offertes aux parents adoptifs et aux tuteurs légaux après l’adoption comprennent une aide financière de 475 $ par mois, ou 5 700 $ par an, par enfant âgé de sept ou moins qui ne fait pas partie d’une fratrie. Les familles dont le revenu familial net est de 97 856 $ ou moins ont droit à une aide financière jusqu’à ce que l’enfant ait l’âge de 18 ans. En donnant aux familles l’aide dont elles ont besoin, cela fera en sorte que plus d’enfants et d’adolescents pris en charge trouveront un foyer sûr, aimant et permanent.

Les fournisseurs de soins conformes aux traditions qui sont admissibles auront maintenant droit à une hausse de l’aide financière ponctuelle, laquelle passera de 5 000 $ à 6 000 $, par enfant/adolescent, sous réserve d’entente de soins conformes aux traditions. Entrée en vigueur le 1er avril 2021, cette hausse aidera à couvrir les coûts d’hébergement initiaux, tels que l’achat d’un lit ou l’apport de modifications de sécurité au foyer. Cet investissement aidera à favoriser des placements dans des foyers stables et aimants, ainsi qu’à faire en sorte que les enfants et les adolescents membres de communautés de Premières Nations, de Métis et d’Inuits puissent restés rattachés à leurs cultures, et à ce qu’ils aient de meilleurs résultats dans la vie.

 

Juillet 2021

Annonce du lancement de deux nouvelles équipes d’intervention auprès des enfants à risque d’exploitation (équipes INTERE) à Toronto et dans la région de Durham. Les équipes INTERE sont des équipes spécialisées composées de travailleurs de la protection de l'enfance et de policiers qui collaborent avec des partenaires de services communautaires de lutte contre la traite des personnes afin de repérer, de localiser et de mobiliser les enfants qui risquent d'être victimes de la traite sexuelle, de mettre les victimes de la traite en contact avec les soutiens dont elles ont besoin et d'aider à tenir les contrevenants responsables.

 

Juillet 2021

Annonce d’un nouvel investissement de 800 000 $ dans Une vision une voix (UVUV), une initiative communautaire axée sur le racisme anti-Noir. Le projet soutient la prestation de services respectueux de la culture afin de remédier à la représentation disproportionnée des enfants et jeunes afro-canadiens et noirs dans les services de bien-être de l’enfance, ainsi qu’aux disparités importantes auxquelles ils sont confrontés par rapport aux autres groupes. Cet investissement est prévu pour 2021-2022 et sera désormais investi chaque année et de façon permanente pour soutenir l’initiative UVUV et l’établir comme programme permanent.

 
Mai 2021

Annonce d’un montant supplémentaire de 1,5 million de dollars pour le Programme de liaison en matière d’éducation afin d’aider à améliorer les résultats scolaires des enfants et des jeunes pris en charge. Le programme élargi soutiendra désormais un agent de liaison en matière d’éducation à temps plein dans chaque société d’aide à l’enfance de l’Ontario.

Le financement du programme, qui fournit des services et des soutiens éducatifs aux enfants et aux jeunes et améliore la collaboration entre les sociétés d’aide à l’enfance et les conseils scolaires, s’élèvera désormais à 5 millions de dollars par an.

 
Avril 2021

Annonce de la désignation de Niijaansinaanik Child and Family Services (NCFS) en tant que société d’aide à l’enfance, à compter du 1er avril 2021. Cette désignation signifie qu’un plus grand nombre d’enfants et de familles autochtones auront accès à des services de prévention et de protection de l’enfance culturellement adaptés et qui intègrent leurs coutumes, leurs patrimoines et leurs traditions.

 
Février 2021

Nous avons annoncé une prolongation, au 30 septembre 2022, du moratoire sur les jeunes qui ne sont plus pris en charge en raison de leur âge, afin qu’aucun d’entre eux ne soit exclu en raison de son âge des soutiens ou des services qu’il reçoit.

Élaboration d’un nouveau modèle répondant mieux aux besoins des jeunes pris en charge et de ceux qui ne le sont plus.

 
Novembre 2020

Annonce d’un financement additionnel de 1,5 million de dollars annuellement dans les programmes et services afin de faciliter le processus d’adoption publique, notamment :

  • les mesures de soutien fournies après l’adoption aux parents et aux jeunes
  • la mise en place d’un système central d’accueil
  • l’élargissement de l’appariement en ligne, le cas échéant
 
Septembre 2020

Annonce d’un financement de 650 000 $ en vue de poursuivre la consolidation des soutiens aux enfants et aux jeunes afro-canadiens et noirs pris en charge.

 
Août 2020

Annonce d’un financement de 200 000 $ à la Société d’aide à l’enfance de Peel pour améliorer son Centre d’excellence en matière d’immigration pour la protection de l’enfance.

 
Juillet 2020

Annonce d’un nouveau financement de 5 millions de dollars destiné à la prestation de soins conformes aux traditions pour les enfants et les jeunes autochtones.

 
Juillet 2020

Lancement du plan du gouvernement ontarien pour la reconception du système de bien-être de l’enfance.

 
 
Juillet 2020

Annonce de l’élimination de la pratique des avertissements de naissance.

 

Liens connexes