Ce guide fournit des informations sur les bonnes pratiques pour limiter la propagation de la COVID‑19 en milieu de travail. Actuellement, Il est en cours de mise à jour pour refléter les changements des exigences de santé publique.

Protéger les travailleurs

En vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST), les employeurs doivent prendre toutes les précautions raisonnables pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs. Cette obligation inclut l’obligation de protéger les travailleurs des dangers que posent les maladies infectieuses.

Pour remplir cette obligation, l’employeur doit évaluer son lieu de travail pour déterminer ce qu’il doit faire pour protéger la santé et la sécurité de ses travailleurs, notamment afin de minimiser le risque de transmission de la .

L’employeur doit lire le guide d’élaboration d’un plan de sécurité lié à pour :

  • comprendre les risques liés à la dans son lieu de travail
  • élaborer des mesures de contrôle
  • repérer les mesures concrètes qu’il devra prendre pour rendre le lieu de travail sûr

Assurez-vous de respecter également les exigences provinciales en vertu de la Loi sur la réouverture de l’Ontario (mesures adaptables en réponse à la ) ainsi que toute consigne provenant du bureau de santé publique local.

Le présent document contient des renseignements précis qui aideront l’employeur à prendre des décisions au sujet de l’utilisation des masques dans le lieu de travail. Il ne remplace pas la Loi sur la santé et la sécurité au travail et ses règlements et ne devrait pas être considéré comme fournissant des conseils juridiques. Les inspecteurs de la santé et de la sécurité au travail appliquent la loi en se fondant sur les faits relevés dans le lieu de travail.

Mesures de contrôle de la qui utilisent des masques

Un masque est un équipement qui couvre le nez, la bouche et le menton de la personne qui le porte. Le masque est attaché au visage par des lanières, des attaches ou des élastiques, qui s’attachent derrière la tête ou s’enroulent derrière les oreilles par des boucles latérales. Pour la , les masques peuvent être portés à deux fins, dans le lieu de travail :

  • comme contrôle de la source : les travailleurs et les visiteurs portent le masque pour protéger les gens qui les entourent. Le masque contrôle le danger à sa source — la personne qui le porte
  • comme équipement de protection individuelle (EPI) : les travailleurs portent le masque, avec une protection oculaire, afin de se protéger eux-mêmes

Les masques ne servent pas tous les deux objectifs. Il faut réfléchir à l’objet du port du masque dans le lieu de travail pour sélectionner le type de masque approprié.

Les masques sont importants pour réduire le risque dans des situations où d’autres contrôles, en particulier la distanciation physique, ne peuvent pas être toujours maintenus. Cependant, les masques ne devraient pas constituer la seule mesure de contrôle ni remplacer d’autres mesures de contrôle dans le lieu de travail.

Pour décider s’il y a lieu d’utiliser des masques comme moyen de contrôle de la source dans le lieu de travail ou comme EPI, l’employeur doit évaluer tous les facteurs pertinents dans son lieu de travail, notamment l’efficacité du masque comme mesure de contrôle de la source et d’autres mesures de contrôle des risques aux fins de réduction des risques.

Les masques comme contrôle de la source

La décision d’utiliser des masques comme mesure de contrôle de la source signifie que les travailleurs, les visiteurs et les clients du lieu de travail doivent porter un masque pour protéger les personnes qui les entourent. Cela réduit le risque que le virus soit transmis par des gouttelettes provenant d’une personne potentiellement infectée.

L’efficacité de cette stratégie pour prévenir la transmission dépend de deux facteurs :

  • Le type de masque utilisé
  • La façon dont le masque est porté et si tout le monde le porte correctement

Tous les employeurs devraient utiliser les masques comme mesure de contrôle de la source dans leur lieu de travail, en plus de la distanciation physique, chaque fois que possible. Si des personnes se trouvent dans le lieu de travail qui ne portent pas le masque parce qu’elles ne peuvent pas en porter pour des raisons de santé ou autre, l’employeur pourrait avoir à utiliser aussi d’autres mesures de contrôle.

Les masques comme mesure de contrôle de la source ne devraient pas être utilisés à la place de la distanciation physique. Les deux mesures de contrôle réduisent les risques et devraient être utilisées ensemble autant que possible.

Lorsque la distanciation physique ne peut pas être toujours respectée, il est encore plus important que des travailleurs et des visiteurs portent le masque comme mesure de contrôle de la source. Les masques chirurgicaux ou de procédure et les respirateurs portés à titre d’EPI fonctionnent aussi comme contrôle de la source.

Les masques comme équipement de protection individuelle

Les masques portés comme EPI sont destinés à protéger la personne qui les porte. L’utilisation correcte de l’EPI peut protéger la personne des expositions, mais l’EPI ne devrait pas remplacer d’autres mesures de contrôle. L’équipement de protection individuelle doit être utilisé en conjonction avec d’autres mesures de contrôle.

Pour déterminer quand il est nécessaire de porter un EPI, l’employeur doit évaluer tous les facteurs pertinents dans le lieu de travail, dont l’efficacité des autres contrôles déjà mis en place.

Même avec d’autres contrôles en place, il y a des situations où un EPI sera nécessaire pour se conformer à l’obligation énoncée dans la Loi sur la santé et la sécurité au travail de prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour protéger les travailleurs.

Le port d’EPI est une mesure de contrôle importante lorsque des travailleurs exécutent des tâches qui exigent qu’ils travaillent à l’intérieur ou à l’extérieur à moins de deux mètres d’une personne ne portant pas un masque ou ne portant pas le masque correctement sans une barrière adéquate (par exemple, une cloison en plexiglas, une partition, un mur).

Pour protéger les travailleurs de la dans des lieux de travail qui ne font pas partie du secteur de la santé, l’EPI pour les travailleurs consistera probablement un masque chirurgical ou de procédure (ou une protection égale ou supérieure) ainsi qu’une protection oculaire (par example écrans faciaux ou lunettes à coques). Les masques en tissu ne devraient pas être utilisés comme EPI.

Si l’employeur estime qu’un équipement de protection individuelle est nécessaire dans son lieu de travail, il doit :

  • apprendre aux travailleurs comment utiliser et entretenir tout EPI qu’ils emploient ainsi que les limites de cet équipement
  • maintenir un stock d’EPI et s’assurer que l’équipement est à la disposition des travailleurs quand ils en ont besoin

Choisir un masque

Le masque doit :

  • bien épouser le contour du nez et de la bouche
  • être bien ajusté sur le visage sans laisser d’ouvertures

Un pince-nez moulé selon la forme du visage est une bonne idée pour ajuster correctement le masque.

L’utilisation d’un masque ne devrait pas introduire d’autres dangers pour la santé et la sécurité dans le lieu de travail, par exemple un masque qui s’accroche dans une machine ou limite la vision.

Pour choisir le type de masque approprié au lieu de travail, l’employeur doit tenir compte des facteurs suivants :

  • l’objet du masque (contrôle de la source et/ou équipement de protection individuelle)
  • les qualités du masque qui influent sur la capacité des travailleurs de le porter quand il le faut, pendant la durée nécessaire (par exemple, respirabilité, confort, durabilité)

Les normes existantes de performance, comme les normes internationales ASTM en matière de masque, fournissent des renseignements utiles sur les qualités des masques, comme la respirabilité, la filtration et la résistance aux liquides.

Les masques utilisés comme EPI devraient être assez épais pour empêcher la pénétration de gouttelettes.

Les masques utilisés comme contrôle de la source :

  • peuvent être jetables ou réutilisables
  • s’ils sont faits en tissu, devraient contenir au moins deux couches de tissu à mailles serrées, comme du coton ou du lin
  • ne devraient pas comporter de valves d’expiration

Utiliser un masque adéquatement

L’employeur doit s’assurer que les travailleurs connaissent bien le type de masque qu’ils utilisent et ses limitations. Les travailleurs devraient savoir s’ils utilisent le masque comme mesure de contrôle de la source ou comme EPI ou les deux.

L’efficacité du masque dépend de la façon dont la personne le porte et si elle le porte tout le temps.

Les personnes qui portent un masque devraient :

  • inspecter leur masque pour vérifier qu’il n’a pas de déchirure, de trous ou d’autres défauts avant chaque utilisation;
  • vérifier que le masque est propre et sec
  • se laver les mains avec du savon et de l’eau ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool avant et après avoir touché le masque
  • mettre et enlever le masque en le tenant par les boucles ou les attaches, au lieu de toucher la partie du masque qui couvre le visage
  • remplacer le masque s’il est humide ou sale
  • laver le masque en tissu régulièrement avec de l’eau chaude et du savon, et le laisser sécher complètement avant l’usage
  • jeter les masques utilisés qui ne peuvent pas être lavés dans une poubelle munie d’un sac en plastique

Accessibilité et aménagements

Le masque ne peut pas être porté par tout le monde, notamment pour des raisons de santé. L’employeur doit élaborer une politique concernant ce genre de situation avant qu’elle ne surgisse.

Les aménagements pris pour une personne qui ne peut pas porter le masque ne doivent pas causer une protection réduite pour les travailleurs. L’employeur devrait prendre d’autres mesures de contrôle pour remplacer la protection que fournit le masque.

Les masques se portent tous différemment selon la personne. Les travailleurs devraient essayer diverses options pour trouver le type de masque qui leur convient.

Les personnes qui doivent montrer leur visage, par exemple pour que quelqu’un puisse lire leurs lèvres, peuvent utiliser des masques munis d’un panneau transparent comme mesure de contrôle de la source et EPI. Comme tous les masques, ceux-ci devraient épouser de près le contour du nez et de la bouche et être ajustés de près sur le visage. Si l’employeur choisit d’utiliser un masque avec un panneau transparent comme EPI, il doit veiller à ce que le masque soit conçu à cette fin.

Écrans faciaux

Un écran facial est un dispositif muni d’un écran transparent ou d’une visière transparente qui couvre le visage et qui constitue une barrière de protection pour les yeux, le nez et les lèvres.

Les écrans faciaux peuvent être utilisés comme EPI pour protéger les yeux. Ils peuvent être utilisés à la place d’autres formes acceptables de protection oculaire, comme des lunettes à coques ou des lunettes de sécurité avec écrans latéraux.

L’écran facial ne remplace pas le masque. Il n’existe pas assez de preuve que l’écran facial utilisé sans masque procure une protection suffisante pour qu'il soit utilisé comme contrôle de la source ou EPI.

La visière menton ou un autre dispositif qui sert de protection pour la bouche et le nez seulement ne constitue pas un écran facial ou un masque, et ne devrait pas être utilisé comme contrôle de la source ou EPI.