Message de l’honorable Tracy MacCharles

J’ai le plaisir de vous présenter Accès aux talents : Stratégie ontarienne d’emploi pour les personnes handicapées.

Ce plan collaboratif exhaustif décrit notre vision de l’avenir – une province où tout le monde a la chance d’atteindre son plein potentiel et de contribuer de manière significative à notre prospérité économique et à la croissance sociale. Nous voulons que les enfants et les jeunes handicapés s'épanouissent tout en sachant qu'ils peuvent mettre leurs talents à profit au sein de notre économie provinciale. Nous voulons également que les adultes de tous âges et de toutes capacités sachent qu'il y a une place pour leurs idées et leurs compétences dans les entreprises ontariennes d’aujourd'hui.

Nous demandons aux employeurs de se joindre à nous et de réagir : si chaque entreprise de l’Ontario comptant 20 employés ou plus embauchait au moins une personne handicapée, près de 56 000 personnes handicapées en recherche d’emploi en décrocheraient un et auraient l’occasion de renforcer et d’enrichir nos entreprises et notre économie.

Grâce à cette stratégie, notre gouvernement met en œuvre la première d’une série de mesures pour offrir des programmes et des services de soutien axés sur l’accroissement des possibilités d’emploi pour les personnes handicapées. Ceux-ci permettront aux personnes de recevoir une formation adaptée à leurs capacités et à leurs aspirations, tout en aidant les employeurs à diversifier leur main-d’œuvre et à combler leurs besoins en matière de talents grâce à des services adaptés à leurs objectifs commerciaux.

Nous avons parlé à des gens des secteurs privé, public et sans but lucratif qui nous ont fait valoir un vaste éventail de points de vue et d’expériences vécues qui nous ont permis d’orienter ces premières mesures. Notre discussion avec les communautés francophones, les Premières Nations et les peuples autochtones continue afin que nous puissions adopter un plus grand nombre de mesures pratiques qui tiennent compte des besoins diversifiés et changeants des personnes handicapées.

Nous avons également tiré des leçons des recommandations formulées par des experts dans le domaine, y compris le Conseil de partenariat pour les perspectives d’emploi des personnes handicapées et le Comité d’experts de la première ministre pour le développement d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, ainsi que le Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances et ses comités pour les personnes ayant des expériences vécues.

Certaines des entreprises qui connaissent le plus grand succès actuellement dans le monde sont celles qui misent sur la diversité dans tous les aspects de leur lieu de travail, du recrutement au perfectionnement professionnel. Ces entreprises savent que les personnes handicapées constituent un bassin de talents sous-représenté et une source importante de nouvelles possibilités de croissance. Elles comprennent qu'une main-d’œuvre diversifiée mène à l’accroissement de l’innovation et de la productivité, les rendant ainsi plus concurrentielles sur les marchés mondiaux et dans les secteurs émergents.

Depuis 2005, la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario nous a permis de bâtir une province plus juste et accessible. En jumelant plus de personnes handicapées aux possibilités d’emploi ainsi que les entreprises aux talents, cette stratégie nous aidera à créer une économie plus vigoureuse en Ontario et une culture d’acceptation diversifiée. En travaillant ensemble, nous pouvons faire de l’inclusion la nouvelle norme pour les entreprises en Ontario.

Veuillez agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Tracy MacCharles
Ministre responsable de l’Accessibilité

Aperçu général

Il y a environ 1,9 million de personnes handicapées en Ontario footnote 1 , ce qui représente environ une personne sur sept. Ce nombre continue d’augmenter avec la croissance de la population et son vieillissement.

Créer une province dynamique, inclusive et qui offre de meilleurs services de soutien aux personnes handicapées constituera un avantage pour nous tous.

Accès aux talents reconnaît que la plupart des personnes handicapées veulent travailler et sont capables de le faire. Pourtant, le taux de chômage chez les personnes handicapées est d’environ 16 % footnote 2 , ce qui est beaucoup plus élevé que celui enregistré chez les personnes n'ayant déclaré aucun handicap, limitant ainsi considérablement leurs contributions à notre société et à notre économie.

Malheureusement, trop de personnes handicapées sont confrontées à des obstacles qui les empêchent de participer au marché du travail. Ces obstacles les privent des avantages personnels que procure un emploi. Ils limitent également la croissance des entreprises, exerçant ainsi une incidence sur les employeurs, ainsi que sur les employés actuels et futurs. C'est pourquoi éliminer ces obstacles est un impératif social et économique que l’Ontario doit prendre en compte de manière collective.

Accès aux talents mettra à profit la réputation de l’Ontario à titre de chef de file de l’accessibilité, en utilisant ces bases solides pour améliorer les perspectives d’emploi pour les personnes handicapées qui cherchent un emploi.

L’importance de la collaboration

Afin de mettre au point une stratégie véritablement inclusive à long terme, nous continuerons de collaborer avec des tiers.

Dans le cadre de notre engagement, nous collaborerons avec les Premières Nations et des partenaires autochtones, ainsi que les communautés francophones, afin d’intégrer des mesures propres à chaque culture dans la stratégie.

À partir de maintenant, nous continuerons de mettre au point notre démarche en consultation avec des partenaires représentant les personnes handicapées, les Premières Nations, les Autochtones, les francophones, les organismes sans but lucratif et les entreprises. L’idée est de mettre en place une base souple pouvant s'adapter pour répondre aux besoins des personnes dans l’ensemble de la province.

La vision

Nous entrevoyons une province où les personnes handicapées s'épanouissent dans des carrières et des emplois gratifiants – avec leur employeur – et contribuent à la prospérité et à la croissance économique de la province.

Accès aux talents constitue le point de départ. Il évoluera au fil du temps afin de répondre aux différents besoins des personnes handicapées, de tenir compte de l’évolution des perceptions à l’égard des handicaps et de s'adapter aux nouvelles forces sociales et économiques qui façonneront notre province.

Mythe

Les employés handicapés ne feront pas un aussi bon travail que d’autres employés.

Réalité

90 % des personnes handicapées ont un rendement égal ou supérieur à celui de leurs collègues n'ayant déclaré aucun handicap – et environ 50 % ont un diplôme d’études postsecondaires.

En réalité, 75 % des petites et moyennes entreprises de l’Ontario qui emploient des personnes handicapées déclarent qu'elles répondent à leurs attentes, voire qu'elles les dépassent.

Source : Conseil de partenariat pour les perspectives d’emploi des personnes handicapées

Les assises

L’Ontario est connu partout dans le monde à titre de chef de file en matière d’accessibilité. Accès aux talents s'appuie sur cette base solide pour faire la différence auprès des personnes handicapées qui cherchent un emploi.

L’Ontario a été la première province au Canada à adopter une loi qui établit un objectif et un calendrier précis en matière d’accessibilité. La Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO) constitue un objectif ambitieux pour la province – soit de la rendre accessible d’ici 2025.

La LAPHO exige de près de 400 000 entreprises et organisations de supprimer les obstacles qui empêcheraient les personnes handicapées d’accéder à leurs biens et services. Elle inclut des normes qui établissent un niveau d’accessibilité de base dans les principaux domaines de la vie quotidienne, y compris l’information et les communications, le service à la clientèle, le transport, la conception des espaces publics et l’emploi. Le gouvernement de l’Ontario fournit également des ressources et des outils afin d’aider les organisations à satisfaire aux exigences de ces normes en matière d’accessibilité.

Mythe

Les personnes handicapées représentent un créneau de marché que les entreprises peuvent se permettre d’ignorer.

Réalité

Avec leur famille et leurs proches, les personnes handicapées représentent plus de la moitié de notre population, avec un pouvoir d’achat qui s'élève à 40 milliards de dollars au Canada et à un billion de dollars à l’échelle planétaire. Les entreprises qui emploient des personnes handicapées peuvent mieux desservir ce marché en croissance.

Source : « Don't Lower the Bar », livre blanc de Mark Wafer de Rotary at Work

Plus qu'une question de satisfaire aux normes d’accessibilité pour l’emploi

Depuis le 1er janvier 2017, toutes les organisations et les entreprises comptant plus de un employé en Ontario sont tenues de rendre leurs pratiques en matière d’emploi accessibles aux demandeurs d’emplois et au personnel handicapés en vertu des normes d’accessibilité pour l’emploi.

Il ne s'agit pas seulement de respecter la loi; le gouvernement a pris des mesures décisives afin de promouvoir les lieux de travail accessibles et d’accroître les possibilités d’emploi pour les personnes handicapées de différentes façons. Accès aux talents s'appuie sur les initiatives suivantes :

  • la Stratégie pour une main-d’œuvre hautement qualifiée qui comprend un certain nombre de recommandations qui répondent aux besoins des personnes sous-représentées au sein du marché du travail en matière d’éducation et d’emploi;
  • atteindre l’excellence : Une vision renouvelée de l’éducation en Ontario qui recommande de favoriser les possibilités d’apprentissage par l’expérience afin de préparer les étudiants, y compris ceux qui vivent avec un handicap, pour le marché du travail;
  • la Stratégie globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances qui met l’accent sur la création d’une province où les personnes aux prises avec une maladie mentale ou une dépendance peuvent se rétablir et participer dans des collectivités accueillantes et dévouées.

Mythe

Une personne ayant un handicap ne sera pas fiable et manquera beaucoup de journées de travail.

Réalité

86 % des personnes handicapées ont un taux de ponctualité égal ou supérieur à celui de leurs collègues n'ayant déclaré aucun handicap.

Source : Conseil de partenariat pour les perspectives d’emploi des personnes handicapées

L’analyse de rentabilité

Nous devons promouvoir l’énorme potentiel de rentabilité que représente l’embauche et le maintien en poste d’employés handicapés.

Aujourd'hui, de nombreuses entreprises dans la province doivent composer avec les pressions qu'exerce la main-d’œuvre vieillissante. En fait, environ 30% des petites et moyennes entreprises disent avoir eu de la difficulté à pourvoir les postes vacants footnote 3 .

Parallèlement, les personnes handicapées constituent un bassin de talents non exploité qui peut aider à stimuler les occasions de croissance innovantes et permettent de mesurer le rendement de l’investissement. Déjà, les innovateurs du monde entier et les sociétés à rendement élevé, comme SAP et CIBC, se sont engagés à embaucher plus de personnes handicapées.

Accès aux talents contribuera à élargir la portée des talents pour les employeurs et les entreprises de l’Ontario en les plaçant en bonne position pour accroître leurs activités dans une province et un monde de plus en plus diversifié. C'est une stratégie qui mise sur les partenariats – un partenariat qui dépend de la participation des personnes handicapées, des employeurs, des éducateurs et du gouvernement.

Créer une valeur économique et sociale en tirant pleinement parti des talents des personnes handicapées constitue un ensemble complexe de tâches. Cet ensemble nécessite que les piliers de notre économie – les entreprises, les particuliers et le gouvernement – soient harmonisés et agissent ensemble. Cette stratégie reconnaît ces difficultés tout en mettant l’accent sur les deux choses dont la population ontarienne et notre économie ont le plus besoin – la croissance et les emplois qui s'ensuivent. Je félicite le gouvernement de franchir de manière volontaire la première étape d’un chemin difficile et j’invite les entreprises et les personnes handicapées, peu importe leur domaine de prédilection, à se joindre à nous.

Rich Donovan,
Return on Disability Group

Mythe

Les employés handicapés sont plus susceptibles de se blesser au travail.e personne ayant un handicap ne sera pas fiable et manquera beaucoup de journées de travail.

Réalité

98 % des personnes handicapées obtiennent une note égale ou supérieure à celle de leurs collègues n'ayant déclaré aucun handicap pour ce qui est de la sécurité.

Source : Conseil de partenariat pour les perspectives d’emploi des personnes handicapées

L’appel à l’action

Accès aux talents : Stratégie ontarienne d’emploi pour les personnes handicapées appartient à chaque personne, employeur, employé et fournisseur de services en Ontario. La stratégie exige que nous prenions des mesures pour éliminer les obstacles à l’emploi – partout où ils se trouvent – parce que le gouvernement ne peut le faire seul.

Notre objectif est de collaborer avec les employeurs de l’Ontario – des secteurs privé, sans but lucratif, public et parapublic – à titre de partenaires, de sorte qu'ensemble, nous pourrons collectivement être en mesure d’accroître les possibilités d’emploi pour les personnes handicapées à la recherche de travail.

En adoptant cette stratégie, nous invitons chaque employeur de l’Ontario comptant 20 employés ou plus à embaucher au moins une personne handicapée de plus. Environ 56 000 personnes trouveraient un emploi et 30% des personnes handicapées à la recherche de travail en Ontario pourraient mettre à profit leurs talents au sein de nos entreprises et de notre économie.

Ce nombre représente une main-d’œuvre importante, ainsi que la possibilité d’influer sur notre économie et notre société de manière dynamique et significative. C'est la raison pour laquelle nous demandons que tous participent et collaborent avec nous afin de concrétiser ce projet.

Premièrement, nous encouragerons les employeurs de premier plan à diffuser le message qu'il est simple et avantageux d’embaucher des personnes handicapées. Grâce à une table innovatrice axée sur le partenariat en matière d’emploi, nous formerons une coalition de chefs de file influents qui peuvent contribuer à modifier la culture des affaires partout dans la province.

Nous travaillerons ensuite avec des jeunes et des fournisseurs de services, tout en tirant profit de l’expertise de la fonction publique de l’Ontario – un des meilleurs employeurs au chapitre de la diversité depuis dix ans. Tout cela fait partie de la démarche globale et collaborative de cette stratégie.

En travaillant ensemble, nous réaliserons une vision créée en Ontario qui peut inspirer le monde.

C'est le temps d’agir pour que 30 % de plus de personnes handicapées intégrent le marché du travail en Ontario selon le nombre de personnes handicapées qui sont disposées à travailler.

Les principes directeurs

Les principes suivants ont orienté l’élaboration d’Accès aux talents. Ils ont été établis en consultation avec un groupe de travail d’experts composé de personnes handicapées, de chefs d’entreprises, d’employeurs, d’éducateurs et de fournisseurs de services.

  • Toutes les personnes handicapées devraient avoir des possibilités d’occuper un emploi intéressant et de le conserver, quels que soient leur handicap, leur source de revenu et leur éducation.
  • Les gens devraient être en mesure de prendre des décisions éclairées soutenues par des services axés sur les personnes et guidées par leurs intérêts, leurs besoins, leurs compétences, leurs forces et leurs aspirations.
  • Les personnes handicapées et les employeurs devraient avoir facilement accès à des ressources intégrées fondées sur des données probantes et à des services coordonnés au sein du gouvernement.
  • Les ressources et les services devraient être adaptés aux besoins des entreprises des employeurs, leur permettant de bâtir une main-d’œuvre inclusive et de prôner l’embauche de personnes handicapées.
  • Les attentes relatives à la carrière des personnes handicapées devraient être soutenues dès leur jeune âge au cours de leur scolarité et tout au long de leur vie professionnelle.
  • Toutes les parties de la société – gouvernement, employeurs, fournisseurs de services, écoles, familles, collectivités, organisations sans but lucratif et personnes handicapées – devraient participer afin de s'assurer que les personnes handicapées font partie intégrante du marché du travail.
  • Les résultats mesurables devraient être établis et rendus publics pour faire le suivi des progrès et des répercussions.
  • Les besoins et les différences culturelles des peuples autochtones et d’autres personnes devraient être respectés et reconnus.

Mythe

Le roulement de personnel sera important parmi les employés handicapés.

Réalité

Le taux de roulement parmi les employés handicapés correspond environ à 20 % du taux de roulement des autres employés

Une recherche de Statistique Canada indique qu'au sein des entreprises ayant des pratiques d’emploi accessibles, le taux de maintien en poste des employés était 72 % plus élevé parmi les personnes handicapées.

Source : Conseil de partenariat pour les perspectives d’emploi des personnes handicapées

Les piliers : Les secteurs ciblés stratégiques de l’Ontario

Accès aux talents s'appuie sur quatre piliers. La réussite à long terme reposera sur les efforts soutenus pour consolider ces objectifs stratégiques et les relier.

1. Soyez Précurseur - Motivez et soutenez les jeunes et les élèves handicapés

Les jeunes constituent la force décisive qui façonne l’avenir de l’Ontario. Il est essentiel d’appuyer les objectifs en matière de formation et d’emploi de tous les jeunes pour assurer la réussite à long terme de la province

Les jeunes de toutes les capacités tirent profit de l’expérience du travail. Les données indiquent que les expériences de travail précoces que vivent les jeunes alors qu'ils fréquentent toujours l’école peuvent accroître les taux d’achèvement des études, améliorer les transitions entre les études secondaires et postsecondaires ainsi qu'entre le milieu scolaire et le milieu du travail et assurer des revenus futurs plus élevés.

Cette situation est particulièrement vraie pour les jeunes handicapés qui ont souvent plus de difficulté à établir des liens avec les employeurs. Les multiples obstacles auxquels ils font face comprennent l’expérience de travail limitée, un soutien insuffisant lorsqu'ils doivent quitter l’école et une préparation à une carrière insuffisante.

Il a été établi que le taux de chômage chez les jeunes handicapés en Ontario se situait à environ 30% en 2012, ce qui représente presque le double de celui des jeunes sans handicap. Lorsqu'on les embauche, certains jeunes handicapés signalent également des situations de sous-emploi en travaillant à temps partiel ou en occupant un poste pour lequel ils sont trop qualifiés.

C'est pourquoi nous voulons établir des liens entre un plus grand nombre de jeunes et les mesures de soutien de la collectivité, les employeurs de la collectivité et des programmes d’enseignement axés sur la carrière. La formation de la main-d’œuvre de demain est une responsabilité partagée. Chacun d’entre nous doit en faire plus pour élaborer, promouvoir et soutenir les objectifs en matière d’emploi des jeunes handicapés.

L’obtention d’un diplôme d’études postsecondaires est censé servir de porte d’entrée à un emploi rémunéré et aux possibilités de carrière. Nous devons en faire une réalité pour les personnes handicapées.

Larry McCloskey,
directeur,
Paul Menton Centre for Students with Disabilities de l’Université Carleton

La stratégie commencera en :

  • favorisant l’enseignement postsecondaire et la planification de l’avenir par l’entremise d’activités plus poussées en matière d’exploration de carrière à un plus jeune âge;
  • menant un projet pilote de méthode fondée sur la gestion des cas axée sur la personne dans le cadre du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées afin d’aider un plus grand nombre de jeunes handicapés à définir des objectifs d’emploi et des mesures;
  • appuyant la transition vers les milieux de travail, les programmes d’apprentissage, le collège ou l’université avant et après l’obtention du diplôme d’études secondaires grâce à de meilleurs partenariats communautaires et programmes destinés aux jeunes;
  • élargissant les occasions d’apprentissage par l’expérience offertes dans la collectivité pour les élèves de la maternelle à la 12e année et les apprenants adultes;
  • aidant les collèges et les universités à soutenir les étudiants handicapés tout au long de leurs études, tout en mettant d’abord l’accent sur les élèves souffrant d’un trouble du spectre de l’autisme.

Fait : Environ 60 000 personnes handicapées âgées de 18 à 29 ans reçoivent de l’aide dans le cadre du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées. L’Ontario mettra à l’essai une nouvelle démarche visant à soutenir les objectifs en matière d’emploi de ces jeunes. L’accent sera mis sur la réalisation d’une évaluation initiale précoce au moment de la présentation de la demande, la planification concertée ainsi que sur des services et des mesures de soutien adaptés qui sont personnels et coordonnés afin d’aider les jeunes qui effectuent une transition vers l’emploi.

Établissement du schéma d’une société en démarrage fructueuse

Sortir avec ses nouveaux amis de l’université est un rite de passage pour de nombreux jeunes adultes, mais pour l’entrepreneuse Maayan Ziv, ce genre de sortie lui a donné un éclair de génie. Son idée d’AccessNow, une application qui utilise l’externalisation à grande échelle pour recueillir et partager des renseignements généraux sur l’accessibilité des lieux, a vu le jour.

Mme Ziv, qui souffre de dystrophie musculaire, déclare que l’un des problèmes les plus importants dans sa vie est de constamment devoir demander si des endroits sont accessibles. L’application AccessNow répond actuellement à cette question pour environ 10 000 endroits, des hôtels en passant par les magasins et les restaurants, sur une carte interactive. Le succès de l’application a permis à Mme Ziv de remporter le prix Startup Canada Resilient Entrepreneur Award en 2016 pour avoir illustré l’esprit d’entrepreneuriat canadien.

L’ingéniosité de Mme Ziv lui a également été utile pour son travail à titre de photographe de mode, dans le cadre duquel elle a modifié les accessoires d’éclairage afin d’être en mesure d’utiliser des objectifs plus lourds. Elle croit qu'être en fauteuil roulant donne un point de vue unique à son travail. Les récents clichés de Mme Ziv dans le magazine national Flare lui ont permis de faire connaître ses perspectives artistiques et entrepreneuriales innovantes.

2. Mobiliez - Soutenez et encouragez les employeurs à titre de défenseurs et de partenaires

Accès aux talents reconnaît qu'il est essentiel de rendre les milieux de travail accessibles et de sensibiliser les employeurs pour accroître les taux d’emploi des personnes handicapées.

Les préjugés et les renseignements erronés sur l’emploi de personnes handicapées persistent dans de nombreux milieux de travail.

Voilà pourquoi nous voulons soutenir les employeurs de premier plan à titre de champions de l’accessibilité. Nous voulons leur permettre de dire à quel point il est simple – et avantageux – d’embaucher des personnes handicapées. Nous voulons les mettre en relation avec d’autres entreprises afin de partager les pratiques exemplaires et d’élever la barre en matière d’accessibilité pour les employés et les clients.

Nous voulons également nous associer à une vaste gamme d’employeurs pour qu'ils nous livrent des renseignements sur les besoins des entreprises d’aujourd'hui. Ainsi, nous pourrons élaborer des mesures de soutien à l’emploi adaptées aux chercheurs d’emploi et aux employeurs, qui aident à faire face aux pénuries des secteurs, tout en alimentant la croissance des entreprises et la création d’emplois.

En promouvant et en investissant dans l’embauche et la formation des personnes handicapées, l’Ontario crée plus de possibilités d’emploi et comble les lacunes en matière de compétences.

Graham Henderson,
président,
Ontario Chamber of Commerce

La stratégie commencera en :

  • faisant entendre la voix des employeurs qui donnent l’exemple grâce à une nouvelle table axée sur le partenariat en matière d’emploi;
  • faisant la promotion des pratiques exemplaires et en les partageant afin d’aider les entreprises à éliminer les obstacles à l’emploi auxquels font face les personnes handicapées;
  • améliorant les services de soutien offerts par Emploi Ontario adaptés aux besoins des personnes et des employeurs;
  • promouvant le dialogue entre les employeurs à l’aide d’une plateforme en ligne innovante qui mettra en lien des entreprises, des personnes handicapées ainsi que des membres du public afin de partager des conseils et les leçons retenues;
  • accroissant la sensibilisation à l’égard des normes d’accessibilité pour l’emploi et en soutenant la conformité à celles-ci.

Puiser dans le bassin de talents et d’innovation

C'est un décalage frustrant : seulement environ la moitié des personnes handicapées en Ontario ont un emploi, tandis que de nombreuses petites et moyennes entreprises au Canada ont de la difficulté à pourvoir des postes vacants. Le Disabilities Mentoring Day de Dolphin (jour de mentorat pour les personnes handicapées), un événement annuel créé en 2011 par Dolphin, une société de technologies des communications qui utilise les technologies de façons innovantes pour s'attaquer aux problèmes sociaux, permet d’aider à combler l’écart entre les personnes handicapées et les entreprises.

L’événement d’une journée met en relation les mentors en affaires avec des mentorés qui ont un handicap dans le but d’établir des contacts et d’acquérir des compétences et de la confiance au sein de ce bassin de main-d’œuvre qualifiée. L’échange aide les employeurs à rester à l’écoute des compétences des personnes handicapées et à faire tomber les mythes entourant l’embauche.

L’événement, qui ne comptait au départ que quatre employeurs participant en 2011, a accueilli 75 entreprises en 2016. La toute dernière journée de mentorat a eu lieu dans six collectivités de la province. 98% des mentors interrogés après cette journée ont déclaré que l’événement avait accru leur confiance à l’égard de l’embauche d’une personne handicapée. Seulement quelques semaines plus tard, 18% des mentorés étaient embauchés.

Les cofondateurs de Dolphin, Scott et Jamie Burton, ont le sentiment que bon nombre de personnes brillantes ont été exclues du marché du travail; ils ont donc pris des mesures afin d’établir des relations entre les entreprises de l’Ontario et cette source négligée de talent et d’innovation. Manufacturiers et Exportateurs du Canada leur a décerné le prix d’innovateur de l’année afin de récompenser leur démarche créative en matière d’emploi et de recrutement.

Fait : L’Ontario réunit des dirigeants des entreprises et des organismes sans but lucratif de l’ensemble de la province afin de créer une nouvelle table axée sur le partenariat en matière d’emploi. Ce groupe dynamique conseillera le gouvernement sur les manières novatrices permettant d’intégrer un plus grand nombre de personnes handicapées à notre main-d’œuvre. Il aura le pouvoir d’influencer les entreprises et les organismes sans but lucratif à l’échelle de la province grâce à la formation d’une coalition et un rayonnement ciblé.

3. Intégrez - Créez des services d’emploi et de formation sans faille axés sur la personne

Tant les personnes handicapées que les employeurs se sentent frustrés lorsqu'ils font face à des services d’emploi et de formation complexes et non coordonnés.

Ils veulent un système sans faille et facile d’accès qui peut répondre à leurs besoins particuliers, que ce soit le perfectionnement des compétences, une aide à l’emploi plus intense ou l’offre de renseignements simples à propos des postes à combler et des candidats.

Accès aux talents reconnaît que les services de soutien en matière d’emploi sont plus efficaces lorsqu'ils sont axés sur les personnes – orientés par les intérêts et les forces d’une personne. Un système mieux coordonné et plus intégré permettra de relier les gens aux emplois qui correspondent à leurs aspirations et leurs compétences.

Les employeurs doivent également être mis en relation avec un système simplifié qui tient compte de leurs objectifs d’affaires et des défis en matière de dotation en personnel. Il s'agit de la raison pour laquelle les services d’emploi et de formation de l’Ontario destinés aux personnes handicapées seront intégrés afin de s'adapter à toute la gamme de capacités et de soutiens requis par les chercheurs d’emploi et les employeurs pour accroître les possibilités de toutes les personnes concernées.

Soutien personnalisé pour la réussite personnelle

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle de l’Ontario a investi dans un nouveau plan d’action visant à aider les collèges et les universités à soutenir les étudiants handicapés lorsqu'ils passent de l’école secondaire à un établissement d’enseignement postsecondaire. Une partie de ce soutien consiste à aider les étudiants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) à avoir de bons résultats au collège et à l’université.

Deux projets pilotes mis en œuvre au Collège Algonquin à Ottawa et à l’Université York à Toronto créent un processus de transition pour les étudiants aux prises avec un TSA qui est adapté aux besoins de chaque personne. Cette démarche personnalisée cerne et aborde les enjeux et les obstacles clés auxquels font face les étudiants avant de commencer leur programme d’éducation postsecondaire en les aidant à maximiser leurs forces. Les projets ont été dirigés par le personnel du bureau de services aux personnes handicapées et des services de soutien en personne ont aidé les étudiants en tenant compte de leurs besoins uniques en matière d’apprentissage.

Près de 90% des étudiants qui prennent part aux premières étapes du projet pilote ont terminé leur première année d’études postsecondaires en réussissant à effectuer la transition de l’école secondaire à un avenir regorgeant de possibilités.

La stratégie commencera en :

  • collaborant avec des intervenants pour intégrer progressivement les services d’emploi et de formation destinés aux personnes handicapées et créer un nouveau programme de soutien à l’emploi offert par Emploi Ontario; Ce nouveau programme créera un service cohérent et de haute qualité pour les chercheurs d’emploi handicapés qui ont besoin d’un soutien plus important et fournira des services ciblés aux employeurs.
  • faisant le suivi des pratiques exemplaires et en mettant à l’essai de nouvelles méthodes innovantes en matière d’éducation et de soutien à l’emploi pour les personnes handicapées ainsi qu'en élaborant des mesures de rendement pour assurer le suivi des résultats;
  • améliorant la manière dont nous desservons les personnes handicapées grâce à une meilleure formation et à de nouvelles ressources pour les membres du personnel des centres des Services d’emploi d’Emploi Ontario qui desservent actuellement environ 12 000 personnes handicapées chaque année;
  • promouvant l’emploi dans les métiers spécialisés grâce à de meilleurs programmes d’apprentissage et de formation professionnelle;
  • favorisant l’entrepreneuriat grâce à l’accroissement de la sensibilisation des programmes d’entrepreneuriat.

Le soutien à l’emploi

est un programme fondé sur des données probantes qui offrira la souplesse et le choix de répondre à une vaste gamme de besoins des chercheurs d’emploi. Il comprendra les services de soutien à la préparation à l’emploi, le jumelage travailleur-emploi, les services de maintien de l’emploi/d’encadrement en cours d’emploi ainsi que le soutien financier pour se procurer des appareils d’assistance, des technologies d’adaptation et d’autres mesures d’adaptation en milieu de travail.

La transition vers le soutien à l’emploi sera planifiée et mise en œuvre progressivement afin de créer des services cohérents qui répondent à une vaste gamme de besoins. La première phase sera lancée en avril 2018 dans certaines collectivités de l’Ontario. Nous utiliserons les commentaires recueillis pendant cette première phase pour élaborer un déploiement provincial complet.

L’intégration de programmes d’emploi qui desservent les personnes ayant divers besoins de soutien, offrira aux chercheurs d’emploi handicapés une porte ouverte pour accéder à des services d’emploi et de formation adaptés à leurs besoins. Pour les employeurs, le soutien à l’emploi signifie des services mieux harmonisés pour répondre aux besoins de leur main-d’œuvre et contribuer à créer un lieu de travail plus solidaire et plus inclusif.

Je suis tellement fière d’avoir un emploi rémunéré. J’aime mon travail. Ma famille et mon réseau de soutien ont cru en moi, m'ont encouragée et m'ont soutenue. Je suis honorée de faire partie d’une équipe formidable qui croit en moi et m'aide à accomplir mon travail. Je suis heureuse d’être simplement comme d’autres membres de ma famille – avoir un emploi rémunéré.

Dewlyn Lobom,
Employée du gouvernement fédéral

4. Soyez un chef de file - Faites du gouvernement de l’Ontario un employeur de premier plan et un agent de changement

Le leadership gouvernemental est essentiel pour assurer la réussite de cette stratégie. Le gouvernement de l’Ontario, qui figure parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada, et qui est l’un des meilleurs employeurs favorisant la diversité et laissant la place aux jeunes, est en bonne position pour lutter contre les attitudes négatives et modifier les perceptions sociétales à l’égard des personnes handicapées. Accès aux talents cherche à exploiter cet avantage.

Environ 12% des employés de la fonction publique de l’Ontario (FPO) se définissent comme ayant un handicap. Même si nous sommes sur la bonne voie, nous voulons faire encore mieux.

Les politiques progressives et la main-d’œuvre diversifiée de la FPO expliquent sa position de chef de file dans la création de lieux de travail plus inclusifs.

Les dépenses et l’approvisionnement gouvernementaux stratégiques constituent une autre façon par laquelle la FPO peut être un agent de changement. Le gouvernement dépense des milliards de dollars en biens et services chaque année. Il est possible de mettre à profit cet important pouvoir d’achat afin de générer des retombées sociales plus intéressantes et de promouvoir l’emploi de personnes handicapées.

Le gouvernement de l’Ontario donnera l’exemple en tant qu'employeur en jouant un rôle proactif dans le changement de la culture, des comportements et des perceptions des employeurs et du grand public. Il adoptera également des politiques innovantes qui permettront d’intégrer l’inclusion dans tous les aspects de ses activités.

La stratégie commencera en :

  • accroissant la sensibilisation et en changeant les attitudes par l’entremise de l’éducation du public et de la conscientisation des employeurs, des fournisseurs de services, des éducateurs, des professionnels de soins de santé et du grand public;
  • enrichissant l’expérience qu'a le gouvernement en matière de soutien aux employés handicapés par l’entremise d’une campagne propre à la FPO qui renforce les attentes du gouvernement à titre d’employeur de choix;
  • mettant à profit le cadre d’approvisionnement de la FPO afin d’encourager davantage de ministères à signer des contrats avec des fournisseurs qui emploient des groupes sous-représentés, notamment des personnes handicapées;
  • analysant les pratiques exemplaires au sein de la FPO et en partageant les leçons retenues à l’échelle du gouvernement et dans les secteurs privé et sans but lucratif;
  • tablant sur l’engagement de la FPO pour favoriser une culture de travail qui promeut la santé psychologique et la sécurité et qui réduit la stigmatisation en éliminant les obstacles et en remettant en question les stéréotypes relatifs à la santé mentale.

De défenseur à doyen

Le père de Jim Kyte avait l’habitude de dire : « Votre vie est composée à 10% de ce qui vous arrive et à 90% de la manière dont vous réagissez. » Le message a trouvé écho auprès de lui alors qu'il faisait face à l’adversité dans le cadre de son cheminement de carrière sinueux qui l’a mené du hockey à l’hôtellerie.

Kyte a joué dans environ 600 matchs de la LNH, où il a été le premier joueur de la ligue atteint de surdité au sens de la loi. Il a mis au point ses propres méthodes pour suivre le jeu en jouant notamment pour les Jets de Winnipeg, les Penguins de Pittsburgh et les Sharks de San Jose. M. Kyte utilisait le reflet des panneaux de la patinoire pour voir si les joueurs étaient derrière lui et le gardien levait son bras si un dégagement était refusé.

Sa carrière de joueur de hockey a pris fin en 1998 en raison d’un syndrome post-commotion cérébrale, mais il n'a pas baissé les bras. Il est devenu chroniqueur dans la presse écrite, conférencier motivateur, pour finalement se diriger dans le milieu universitaire, au sein duquel il est devenu un dirigeant de la fonction publique de l’Ontario au Collège Algonquin à Ottawa. Aujourd'hui, il est doyen de son école d’hôtellerie et de tourisme et promeut l’inclusion au collège et dans la collectivité.

Kyte a également contribué à rendre la pratique du hockey plus accessible à d’autres personnes. Il est cofondateur de l’association de hockey canadienne pour les joueurs ayant une déficience auditive et il a lancé sa propre école de hockey pour les malentendants. Il a donné l’exemple dans le sport, mais également dans le milieu universitaire et la fonction publique.

L’occasion de l’Ontario

Si nous travaillons ensemble pour aider chaque employeur de l’Ontario comptant 20 employés au plus à embaucher au moins une personne handicapée, près de 56 000 personnes acquerront les avantages que procure un emploi, ce qui enrichira nos lieux de travail ainsi que nos collectivités comme jamais auparavant.

En misant sur les réussites antérieures de l’Ontario, cette stratégie vise à éliminer les obstacles pour les personnes handicapées et offre à tous les mêmes possibilités d’emploi.

Accès aux talents pour :

  • être précurseur : Améliorer l’employabilité et la planification de carrière des jeunes en développant leurs compétences et en les exposant tôt au travail.
  • Mobiliser : Accroître le leadership, l’éducation et le soutien des employeurs à l’égard de l’embauche de personnes handicapées.
  • Intégrer : Offrir un système d’emploi et de formation sans faille et coordonné qui est souple et qui répond aux besoins des personnes handicapées et des employeurs.
  • être un chef de file : Renforcer la sensibilisation à l’égard des talents des personnes handicapées et améliorer les attitudes sur ce plan, ce qui permet de promouvoir une culture d’inclusion dynamique dans nos entreprises et nos collectivités.

Franchissons la prochaine étape du parcours de l’Ontario visant à inclure des personnes de toutes capacités dans notre société et notre économie.

Ensemble, nous créerons un Ontario plus innovant, inclusif et prospère.

Le rétablissement des faits

Les personnes handicapées sont souvent confrontées à des suppositions erronées au sujet de leurs capacités au moment où elles recherchent un emploi. Mark Wafer, propriétaire, peut en témoigner. Il est né partiellement sourd et a fait l’objet de discrimination dans sa jeunesse. Aujourd'hui, M. Wafer est un homme d’affaires très prospère, qui est propriétaire de six franchises de Tim Hortons et a employé plus de 150 personnes handicapées pendant plus de 20 ans.

Wafer déclare que le dévouement et la créativité de ses employés aident ses franchises à connaître du succès. Il compte actuellement 46 personnes handicapées parmi ses 250 employés. Elles ont aidé ses restaurants à obtenir de meilleurs résultats que la moyenne nationale pour presque tous les indicateurs de rendement clés de Tim Hortons. Ce n'est pas le seul avantage mesurable d’être un employeur inclusif : le taux annuel de roulement du personnel dans les restaurants de M. Wafer est inférieur à 40%, ce qui est bien en deçà de la moyenne de l’industrie de 100%

La passion de M. Wafer est de promouvoir les avantages économiques que revêt l’embauche de personnes handicapées dès qu'une occasion se présente. Il est le cofondateur d’Entreprises Canadiennes SenseAbility qui vise à encourager les entreprises à embaucher un plus grand nombre de personnes handicapées. Étant donné qu'il aime rétablir les faits, il est également un conférencier sollicité; il informe le public du monde entier de la façon dont l’inclusion stimule les entreprises et les résultats.

L’Ontario est en meilleure position pour réaliser son plein potentiel économique lorsque nous nous penchons sur l’enjeu que constitue le chômage chez les personnes handicapées. La stratégie d’emploi pour les personnes handicapées est une étape importante de cet effort. En faisant participer tout le monde au processus d’embauche et en regardant au-delà des handicaps, nous contribuerons à créer une main-d’œuvre plus créative, plus inclusive et plus diversifiée, ainsi qu'une économie plus solide pour toute la population ontarienne.

L’honorable David C. Onley
Ancien lieutenant-gouverneur de l’Ontario et conseiller spécial du ministre responsable de l’Accessibilité.