Les pêches en Ontario

L’Ontario possède de vastes ressources aquatiques et les pêches en eau douce les plus importantes au monde incluant :

  • 24 % de l’eau douce au Canada
  • 250 000 lacs intérieurs
  • la portion canadienne de quatre Grands lacs
  • d’innombrables rivières et ruisseaux.

Le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts DNMRNF est responsable de la gestion des pêches en Ontario. De la pêche commerciale à la pêche sportive et au tourisme, l’apport économique annuel des pêches est important pour l’Ontario.

Ces écosystèmes travailleurs ont besoin d’être gérés correctement.

Biodiversité

Les pêches dépendent d’écosystèmes sains et forts. Une gestion avisée encourage la durabilité en :

  • surveillant les populations de poissons afin de détecter des signes de stress
  • conservant et rétablissant des habitats de poisson
  • protégeant des espèces indigènes contre la maladie et les espèces envahissantes

Politique stratégique provinciale relative à la pêche pour l’Ontario; assurer la pérennité des ressources halieutiques

En avril 2015, le gouvernement de l’Ontario a rendu public le document Politique stratégique provinciale relative à la pêche pour l’Ontario; assurer la pérennité des ressources halieutiques (en anglais) définissant des orientations à jour en ce qui concerne la gestion du poisson de l’Ontario et le soutien aux écosystèmes. La Stratégie a été élaborée à la suite de consultations approfondies et avec la participation des collectivités autochtones, des organismes partenaires ainsi que des intervenants clés.

Les objectifs fondamentaux de cette stratégie sont les suivants :

  • améliorer la protection et la gestion des pêches ainsi que des écosystèmes dont dépendent les populations de poisson;
  • promouvoir, faciliter et encourager la pêche en tant qu’activité contribuant au bien-être des personnes ainsi qu’au bien-être social, culturel et économique des collectivités de l’Ontario.

Politique stratégique provinciale relative à la pêche pour l’Ontario; assurer la pérennité des ressources halieutiques

Avis au Registre environnemental relatif à la gestion des pêches

Pêche de loisir

La pêche de loisir en Ontario soutient des industries robustes de pêche sportive et de tourisme, les principales activités d’un grand nombre de collectivités du Nord :

  • les pêcheurs à la ligne sont au nombre de 1,12 million en Ontario chaque année
  • ces pêcheurs dépensent 1,6 milliard de dollars annuellement dans la province
  • on compte environ 1 600 entreprises touristiques liées aux ressources naturelles

Zones de gestion des pêches (ZGP)

La province est divisée en 20 zones de gestion des pêches (ZGP). Chaque ZGP est gérée et surveillée individuellement pour protéger ses ressources uniques.

Règlements de la pêche

Les règlements de la pêche déterminent quand et où vous pouvez pêcher, et quel poisson vous pouvez garder. Les gestionnaires de la pêche raffinent les règlements selon les différentes ZGP pour soutenir la durabilité de chaque zone de pêche sportive.

Conseils consultatifs des zones de gestion des pêches

La province a créé des conseils consultatifs dans chaque ZGP pour encourager la participation communautaire dans la planification et la gestion des pêches.

Pêche commerciale

La pêche commerciale fait partie du patrimoine et de la culture de l’Ontario :

  • son apport économique annuel s’élève à plus de 230 millions de dollars
  • on compte plus de 600 permis de pêche commerciale actifs
  • sa valeur annuelle au débarquement est de plus de 40 millions de dollars par année
  • l’industrie emploie environ 1 000 personnes

Audiences en vertu de la Loi sur la protection du poisson et de la faune

Nous délivrons des licences en vertu de la Loi sur la protection du poisson et de la faune (LPPF) pour des activités comme les suivantes :

  • pêche commerciale
  • trappe
  • certains services comme les services de chasse (p. ex. la chasse à l’ours)
  • garder des animaux sauvages en captivité.

Les licences peuvent être délivrées sous certaines conditions que les détenteur(rice)s doivent respecter. Nous pouvons aussi refuser ou annuler une licence pour des raisons liées à la protection ou la gestion du poisson ou de la faune. Si votre licence a été refusée ou annulée ou, dans le cas d’une licence de pêche commerciale, si vous êtes en désaccord avec une condition, vous pouvez demander une audience en vertu de la LPPF.

Lisez notre guide pour en savoir plus sur le processus d’audience.

Communiquez avec nous si vous avez des questions au sujet du refus de votre licence, de son annulation ou si vous êtes en désaccord avec ses conditions :

  • pour les licences de pêche, faites parvenir un courriel à la Section des politiques des pêches, à l’adresse fishpolicy@ontario.ca.
  • pour les licences concernant la faune, faites parvenir un courriel à la Section des politiques de la faune, à l’adresse wildlifepolicy@ontario.ca.

Poisson d’appât commercial

L’industrie du poisson d’appât commercial procure un approvisionnement régulier en poissons d’appât aux 1,12 million de pêcheurs à la ligne de la province. La province émet environ 1 100 permis de pêche au poission d’appât commercial annuellement.

Utilisation d’appâts vivants pour la pêche sportive

Aquaculture

L’aquaculture commerciale (activités d’élevage piscicole) permet d’élever des poissons, des mollusques et des crustacés pour les marchés alimentaires et de pêche :

  • l’apport économique de cette activité s’élève à plus de 110 millions de dollars annuellement
  • elle soutient la pêche sportive avec appât et l'empoissonnement

Permis et politiques d’aquaculture

Programme d’empoissonnement