À propos des zones de gestion des pêches

L’Ontario est divisé en 20 zones de gestion des pêches (ZGP). Les ZGP aident la province à gérer les besoins et la nature de chaque zone en adaptant les limites de prise et les saisons dans le but de :

  • permettre une plus grande limite de prise dans les pêches florissantes
  • protéger les pêches vulnérables
  • rétablir les populations de poissons
  • rajuster les saisons de pêche selon les différents climats

Chaque zone établit ses propres règles auxquelles chacun est tenu de se soumettre. Vous trouverez des cartes des zones de gestion des pêches et les règlements de pêche dans le document suivant :

Résumé des règlements de la pêche en Ontario

Pêches dans les eaux intérieures importantes de la province

Certaines zones renferment des rivières et des lacs importants qui nécessitent une gestion, une planification et une surveillance plus minutieuses. Par exemple :

  • lac Nipissing
  • lac Simcoe

Ces zones de pêche importantes, appelées « pêches dans les eaux intérieures importantes de la province », sont gérées différemment du reste des ZGP.

Planification des ZGP

La gestion des pêches suit le cycle suivant :

  • planification (établissement des objectifs et des stratégies)
  • mise en œuvre des stratégies
  • surveillance et rapports
  • évaluation du succès

Conseils consultatifs des ZGP

Le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts souhaite que le public participe au processus de planification des ZGP. Le ministère établit des conseils consultatifs dans chaque ZGP afin d’obtenir les commentaires des personnes et groupes suivants :

  • des groupes de pêcheurs à la ligne
  • des scientifiques et des chercheurs
  • des groupes voués à la conservation
  • des membres intéressés issus des collectivités

Les conseils consultatifs des ZGP :

  • partageront leurs idées et leur expertise avec le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts
  • aideront à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies de gestion
  • communiqueront avec les collectivités locales et les communautés de pêcheurs

Conseils consultatifs des ZGP en place

Actuellement, des conseils ont été mis sur pied dans les régions suivantes :

  • le Nord-Ouest de l’Ontario – ZGP 4, 5 et 6;
  • le Nord-Est de l’Ontario – ZGP 10, 11 et 12;
  • les Grands Lacs – ZGP 9, 13, 14, 19 et 20;
  • le Sud de l’Ontario – ZGP 12, 15, 17 et 18.

Obtenir des renseignements sur votre ZGP

Chaque zone de gestion des pêches présente un rapport sur ses activités :

  • les consultations
  • les rapports de surveillance et de gestion
  • les mises à jour relatives aux conseils consultatifs
  • les modifications aux règlements de la pêche
  • l’empoissonnement

Trouvez la zone au sein de laquelle vous envisagez de pêcher.

Cette carte montre les emplacements des 20 zones de gestion des pêches de l’Ontario, de la ZGP 1 dans l’extrême nord de l’Ontario à la ZGP 20, le lac Ontario.

Nord-Ouest de l’Ontario

Nord-Est de l’Ontario

Grands Lacs

Sud de l’Ontario

Surveillance

La surveillance et la gestion vont de pair. La surveillance aide les équipes de gestion des pêches, à l’échelle locale et provinciale, à :

  • prendre des décisions éclairées
  • produire des rapports sur l’état des pêches
  • mesurer les progrès en vue de la planification des objectifs

Par exemple, la surveillance sert à :

  • estimer l’état actuel, les tendances et les changements des ressources halieutiques et l’habitat des poissons
  • décrire la répartition géographique, l’étendue et la diversité des écosystèmes aquatiques
  • établir les liens entre les perturbations naturelles et anthropiques et l’état d’un lac ou d’une population de poissons

Méthodes de surveillance

Il existe deux principaux types de surveillance :

  • la surveillance à grande échelle
  • la surveillance intensive

Surveillance à grande échelle

La surveillance à grande échelle consiste à recueillir une petite quantité de renseignements sur un grand nombre de lacs. Ce type de surveillance permet d’obtenir une vue d’ensemble afin de :

  • produire un rapport sur l’état des pêches
  • prendre des décisions de gestion

La surveillance à grande échelle exige de recueillir, tous les cinq ans, des renseignements sur certains lacs dans chaque ZGP, notamment sur les éléments suivants :

  • les populations de poissons de sport
  • les communautés halieutiques
  • l’habitat aquatique
  • l’effort de pêche

Contrôle de la santé des lacs intérieurs de l’Ontario

Surveillance intensive

La surveillance intensive consiste à recueillir de nombreuses données sur un petit nombre de lacs. Les gestionnaires des pêches utilisent la surveillance intensive pour :

  • étudier les lacs plus en détail et à long terme
  • corroborer et interpréter les résultats de la surveillance à grande échelle
  • surveiller les grands lacs qui subissent des pressions intenses de la pêche

Rapports de surveillance

Le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts publie souvent de nouveaux rapports de surveillance sur ses pages des zones de gestion des pêches pour :

  • aider le public à prendre part à la gestion et à la prise de décisions en matière de ressources
  • communiquer les résultats des décisions relatives à la gestion des pêches