Nouvelles et mises à jour

Aucune planification de gestion des pêches n’est en cours actuellement dans cette zone.

Règles en matière de pêche

Vous pouvez :

À propos de cette zone

La zone de gestion des pêches  9 comprend les eaux canadiennes du lac Supérieur. La zone comporte :

  • le plus grand lac d’eau douce du monde
  • quelques-uns des milieux aquatiques et terrestres les plus exceptionnels du lac Supérieur
  • des caractéristiques protégées à l’échelle provinciale et nationale, notamment le projet d’aire marine nationale de conservation du lac Supérieur
  • d’importantes pêches autochtones, récréatives, commerciales et touristiques
  • des pêches réputées d’espèces indigènes comme le grand corégone, l’omble de fontaine (coaster), le touladi, le doré jaune, la perchaude ainsi que d’espèces introduites telles que le saumon quinnat, le saumon coho et la truite arc-en-ciel dans les eaux libres et les affluents
  • une pêche commerciale active qui se concentre actuellement sur le cisco, le grand corégone, et le touladi

La zone de gestion des pêches  9 est une des 20 zones de gestion des pêches que compte la province.

Situation géographique

La zone 9 se compose du lac Supérieur, sauf la plupart de ses tributaires et les îles de St. Ignace, Simpson et Michipicoten.
Voyez la carte de la ZGP 9 à l’aide d’on pêche en ligne ou d’un PDF.

La zone de gestion des pêches  9 :

  • est limitée au nord-ouest par la frontière internationale à la rivière Pigeon
  • est limitée au sud-est par les ouvrages de compensation sur la rivière Ste-Marie, à Sault Ste. Marie
  • a pour limite sud la frontière Canada-États-Unis qui divise le lac Supérieur
  • comprend les îles du lac Supérieur, à l’exception des îles St-Ignace et Simpson (zone de gestion des pêches 6) et de l’île Michipicoten (zone de gestion des pêches 10)
  • dans la plupart des cas, la limite de la zone s’étend au-delà des embouchures des affluents qui se jettent dans le lac Supérieur
  • les villes comprennent Thunder Bay et Sault Ste. Marie, ainsi que les municipalités de Dorion, Red Rock, Nipigon, Rossport, Schreiber, Terrace Bay, Marathon et Wawa

Carte des limites légales et cartes détaillées

Carte des limites légales de la zone de gestion des pêches  9 et cartes détaillées 1 - 25 (PDF)

Rapports de surveillance et plans de gestion

Conseil consultatif de la zone

Le Conseil consultatif de la zone de gestion des pêches  9 prodigue des conseils relatifs à l’élaboration des objectifs et des stratégies en matière de pêche.

Les membres du Conseil représentent une diversité de points de vue, notamment :

  • des des intérêts autochtones
  • des groupes représentant la pêche récréative et commerciale
  • des scientifiques et des chercheurs
  • des groupes de conservation de la nature
  • des membres de la collectivité qui s’intéressent à ces questions

Le Conseil consultatif participe à la gestion des pêches de la manière suivante :

  • en faisant bénéficier le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts de ses idées et de son expertise;
  • en élaborant et en mettant en œuvre des stratégies de gestion;
  • en communiquant avec les communautés locales des pêcheurs.

Pour de plus amples renseignements sur le Conseil consultatif de la zone de gestion des pêches 9, veuillez communiquer avec avec l’Unité de gestion des ressources des Grands Lacs supérieurs au 519 371-0420.

Surveillance et rétablissement de la population de doré jaune dans la baie Black

La baie Black est une grande baie située sur la rive nord du lac Supérieur.

Avant les années 1960, la baie Black était le lieu de la plus importante pêche commerciale du doré jaune dans le lac. La récolte intense à des fins commerciales et récréatives du doré jaune, et la perte d’accès à l’habitat de frai dans le cours supérieur de la rivière Black Sturgeon, peuvent avoir joué un rôle dans :

  • l’effondrement de la population de doré jaune dans la baie
  • l’échec du plein rétablissement de la population de doré jaune

Depuis 2016, nous recherchons les frayères et les déplacements du doré jaune dans la baie Black et dans le lac Supérieur afin de confirmer l’aire de frai du doré jaune dans la baie Black et dans la rivière en aval du barrage. D’après les résultats de la recherche en cours, il semble que le doré jaune se remet d’un nombre historiquement faible de sa population, et nous continuerons de surveiller le rétablissement de la population. Cette recherche nous aidera à déterminer comment protéger et rétablir la population de doré jaune.

Le niveau actuel de maîtrise de la lamproie marine assuré par le barrage du Camp 43 est maintenu, après que les réparations ont été achevées à la fin de 2020. Cela cadre avec notre engagement de maîtriser la propagation d’espèces aquatiques envahissantes en Ontario.

Règles générales de pêche