Photo par : Ann Froschauer/USFWS

Situation

En voie de disparition

Espèce indigène qui risque, de façon iminente, de disparaître de l’Ontario ou de la planète (par ex. magnolia acuminé)

Date de son ajout à la liste des espèces en péril de l’Ontario

Le 24 janvier, 2013

Rapport d’évaluation

Apparence

Les petites chauves-souris brunes ont un pelage brun lustré et pèsent entre quatre et onze grammes – l’équivalent d’une pièce d’un dollar ou de deux dollars canadiens. Elles mesurent généralement entre quatre et cinq centimètres et ont une envergure de 22 à 27 centimètres.

Les petites chauves-souris brunes ressemblent aux vespertilions nordiques. On les distingue à leur protubérance charnue qui couvre l’ouverture de leur oreille. Chez les petites chauves-souris brunes, la protubérance est longue et mince, mais son extrémité est arrondie.

Les petites chauves-souris brunes se nourrissent d’insectes, s'alimentent la nuit et sont les plus actives deux ou trois heures après le crépuscule.

La femelle de la petite chauve-souris brune donne généralement naissance à un seul petit, qui est en mesure de voler et d’obtenir sa propre nourriture trois semaines après sa naissance.

Habitat

Les chauves-souris sont nocturnes. Pendant la journée, elles se juchent dans les arbres et les édifices. Elles choisissent souvent les greniers, les bâtiments abandonnés et les granges pour établir leur colonie estivale où elles élèveront leurs petits. Les chauves-souris peuvent se faufiler dans de très petits espaces (jusqu'à six millimètres de diamètre) et c'est ainsi qu'elles peuvent accéder à beaucoup de leurs sites de juchage.

Les petites chauves-souris brunes hivernent d’octobre ou novembre jusqu'en mars ou avril, le plus souvent dans des cavernes ou des mines abandonnées humides et dont la température reste au-dessus du seuil du gel.

Présence

La petite chauve-souris brune est très répandue dans le sud de l’Ontario et on la trouve aussi loin dans le nord que Moose Factory et qu'au lac Favourable. À l’extérieur de l’Ontario, elle vit partout au Canada (excepter au Nunavut) et dans la plupart des États-Unis.

Menaces

La petite chauve-souris brune est menacée par une maladie appelée le syndrome du nez blanc, provoquée par un champignon qu'on pense avoir été rapporté par inadvertance d’Europe en Amérique du Nord. Le champignon pousse dans des milieux humides et froids comme les cavernes et les mines où les petites chauves-souris brunes hivernent. Le syndrome affecte les chauves-souris en perturbant leur cycle d’hibernation de sorte qu'elles utilisent leur approvisionnement en gras corporel avant le printemps lorsqu'elles peuvent à nouveau trouver des sources de nourriture. On pense aussi que le champignon affecte la membrane de l’aile, qui aide la chauve-souris à maintenir son équilibre hydrique. Ainsi, la soif peut réveiller les chauves-souris de leur hibernation ce qui explique peut-être pourquoi on peut observer celles atteintes du syndrome du nez blanc voler à l’extérieur de leurs cavernes et mines d’hibernation pendant l’hiver.

En Ontario, les populations de chauves-souris ont baissé de plus de 90 pour cent à huit sites d’hibernation où elles ont été exposées au syndrome du nez blanc pendant plus de deux ans. Les chauves-souris dans plus de trois quarts des sites d’hibernation en Ontario sont à risque élevé de disparaître en raison de cette maladie. Des mortalités en masse signifient qu'il n'y a plus d’individus de reste pour se reproduire.

Mesures que nous prenons

Les espèces en voie de disparition et leur habitat général sont automatiquement protégés.

Programme de rétablissement

Un programme de rétablissement propose au ministère des moyens pour faire en sorte que des quantités suffisantes de l’espèce reviennent en Ontario.

Lire le résumé (le plan complet est disponible en anglais seulement) (5 décembre 2019)

Réponse du gouvernement

Une réponse du gouvernement décrit les mesures que le gouvernement songe à prendre ou à soutenir afin d’aider à rétablir l’espèce.

Lire la réponse du gouvernement (le 8 septembre, 2020).

Protection de l’habitat

Protection générale de l’habitat - le 24 janvier 2013

Ce que vous pouvez faire

Signalez sa présence

Signalez une observation d’un animal ou d’une plante en péril au Centre d’information sur le patrimoine naturel. Les photographies avec localisation précise ou les coordonnées cartographiques sont toujours utiles.

Devenez bénévole

Faites du bénévolat auprès de votre club de nature local ou du parc provincial en participant à des tâches d’enquête ou d’intendance axées sur les espèces en péril.

Soyez un bon gardien

Les propriétaires de terres privées ont un rôle très important à jouer dans le rétablissement des espèces en péril. Si vous trouvez la petite chauve-souris brune sur votre propriété, vous pourriez être admissible à des programmes d’intendance qui contribuent à la protection et au rétablissement des espèces en péril et de leurs habitats.

Signalez les activités illicites

Signalez toute activité illégale se rapportant aux plantes et à la faune en composant le 1 877 -TIPSMNR (8477667).

Faits en bref

  • les petites chauves-souris brunes sont l’une de deux espèces seulement de chauves-souris en Ontario qui utilisent des structures d’origine humaine comme habitat de colonie de maternité estivale
  • les chauves-souris sont les seuls mammifères capables de voler. Leurs ailes sont des plis de peau étirés entre des os de doigt allongés, leurs flancs, leurs pattes arrière et leur queue
  • bien qu'elles ne vivent généralement que six ou sept ans, on a documenté une petite chauve-souris brune de 31 ans en Ontario
  • à la mi-août, des groupes nombreux de petites chauve-souris brunes se rassemblent à des sites « d’essaimage » généralement des cavernes ou des mines abandonnées pour se reproduire; les femelles emmagasinent le sperme jusqu'au printemps prochain, lorsqu'elles ovulent et deviennent enceintes