Au sujet de la région élargie du Golden Horseshoe

La région élargie du Golden Horseshoe (REGH) est une région urbaine centrée autour de la ville de Toronto, située à l’extrémité ouest du lac Ontario. Elle s’étend au nord jusqu’à la baie Georgienne, au sud jusqu’au lac Érié, à l’ouest jusqu’au comté de Wellington et la région de Waterloo, et à l’est jusqu’aux comtés de Peterborough et de Northumberland. La REGH, qui compte 10 millions d’habitants et 4,9 millions d’emplois, est le moteur économique de l’Ontario et l’une des régions à la croissance la plus rapide en Amérique du Nord.

Carte régionale montrant les principales composantes du réseau de transport de la région élargie du Golden Horseshoe
Carte régionale montrant les principales composantes du réseau de transport de la région élargie du Golden Horseshoe. Pour voir une version agrandie de cette carte ( PNG )

Le plan

Le Plan de transport pour la REGH éclairera la façon dont nous prenons des décisions sur les politiques et les investissements dans les infrastructures, et orientera les municipalités, les organismes de transport et les fournisseurs de services dans leur planification. Le plan fera en sorte que notre système de transport favorise le maintien de la prospérité et de la qualité de vie tout en tenant compte des besoins de nos familles, de nos entreprises et de nos communautés sur les plans environnemental, économique et social.

Ce que cela signifie pour vous

Le transport fait partie de nos vies à tous, que ce soit pour aller à l’école ou au travail, pour se rendre à un établissement de soins de santé, à un aréna ou à un centre commercial, pour expédier les marchandises de son entreprise ou pour rendre visite à des membres de sa famille ou à des amis. Mais comment cela changera-t-il dans l’avenir? Comment la circulation des personnes et des marchandises évoluera-t-elle dans 30 ans dans une société en évolution rapide et un monde de technologies perturbatrices?

D’où la nécessité d’un plan

L’Ontario cherche à devenir un chef de file mondial dans le transport sécuritaire, efficace et durable des personnes et des marchandises en vue de favoriser une économie compétitive à l’échelle mondiale et une qualité de vie élevée. Notre plan fera en sorte que notre système de transport puisse répondre aux besoins et être au service d’une économie et d’une population en expansion tandis que la REGH augmentera de 9 millions de personnes à 13,5 millions de personnes au cours des 25 prochaines années.

Notre plan fera en sorte de :

  • préparer notre système de transport à servir une économie et une population croissantes à mesure que le nombre d’habitants dans la REGH passera de 10 millions à 14,9 millions au cours des 30 prochaines années;
  • nous aider à cerner les mesures nécessaires pour prévoir les déplacements et les congestions de circulation dans la REGH;
  • orienter et soutenir les décisions d’investissement dans le transport en Ontario;
  • nous aider à coordonner la planification stratégique à l’échelle de la région au cours des 30 prochaines années;
  • nous préparer pour de nouvelles technologies et des changements, tels que les véhicules automatisés, et la mobilité en tant que plateforme de service qui peut changer la façon dont nous nous déplaçons dans la région

Approche systémique

Le plan de transport pour la REGH portera sur différents modes de transport, notamment :

  • le transport par camion
  • le transport en voiture
  • le transport en commun
  • le transport ferroviaire
  • le vélo
  • la marche à pied
  • le transport aérien
  • le transport maritime

Cette approche peut aider à déterminer comment les différentes composantes du système de transport peuvent fonctionner ensemble pour améliorer la mobilité et les choix de transport pour les personnes et les marchandises.

Processus d’étude général

Fondement

Le fondement de l’étude a permis de cerner les conditions, les tendances et les perspectives actuelles qui orienteront les besoins en transport de la REGH à long terme.

Buts et objectifs

Les buts et objectifs ont été élaborés pour nous aider à évaluer les options de système de transport pour 2051. Ils ont été élaborés en fonction des aspirations et des plans actuels de la province et de nos partenaires, et ont été mis au point en tenant compte de la rétroaction des intervenants et du public.

Analyse du système

Nous avons cerné d’éventuelles lacunes en matière de transport dans l’avenir dans la région ainsi que dix occasions stratégiques d’améliorer la façon dont les personnes et les marchandises circulent dans la REGH. Nous avons employé des outils de modélisation de pointe, des analyses techniques et avons pris en considération les investissements en cours et prévus effectués par l’ensemble des fournisseurs.

Élaboration d’une stratégie et d’un plan

Nous avons travaillé à élaborer et à évaluer différentes options de système de transport pour 2051 avec des partenaires tels que :

  • des municipalités
  • des communautés et des organisations autochtones
  • des intervenants communautaires et du monde des affaires
  • des fournisseurs de services de transport
  • le public

Notre proposition de vision

Au cours de l'été 2021, nous avons publié un document de discussion afin de recueillir vos commentaires sur la vision à long terme proposée pour la mobilité en 2051 et sur un choix de mesures à court terme pour nous aider à la réaliser.

Nous avons recueilli vos commentaires sur notre document de discussion du 29 juin au 28 août 2021.

Vos commentaires nous aideront à élaborer le meilleur plan de transport à long terme pour la région élargie du Golden Horseshoe et à nous assurer qu'il répond aux besoins environnementaux, économiques et sociaux des familles, des entreprises et des communautés.

Prochaines étapes

Nous utilisons les commentaires reçus pour élaborer un plan de transport pour la région en 2051, qui sera publié plus tard cette année.

Ce que nous avons entendu – Sondage de l’automne 2020

Du 11 septembre au 26 octobre 2020, plus de 2 200 personnes ont partagé leurs impressions afin de nous aider à dresser un plan pour le transport dans la REGH. La rétroaction tirée du sondage a permis d’éclairer la vision proposée et les mesures décrites dans notre document de discussion.

Les grandes priorités

Nous avons demandé aux gens de choisir leurs trois plus grandes priorités en matière de transport à long terme (pour les 30 prochaines années). Les grandes priorités déterminées sont les suivantes :

  1. Faire en sorte que le transport en commun soit aussi pratique que le transport en voiture pour me déplacer (66 %).
  2. Faire en sorte que les déplacements soient meilleurs pour ma santé et pour celle de la planète (50 %).
  3. Faire en sorte que les routes, les voies ferrées et les autres infrastructures que nous avons déjà soient mieux mises à profit (40 %).
  4. Faire en sorte qu’il soit plus facile d’aller travailler et de me déplacer près de chez moi (35 %).
  5. Faire en sorte qu’il soit plus facile de se déplacer à l’aide du transport en commun sans traverser Toronto (29 %).

Comportement à l’égard des déplacements régionaux

Nous avons demandé aux gens à quelle fréquence ils utilisaient différents modes de transport avant la COVID-19.

  • 75 % utilisent une auto quotidiennement ou 1 ou 2 fois par semaine.
  • 75 % se déplacent à pied quotidiennement ou 1 ou 2 fois par semaine.
  • 34 % utilisent le transport en commun quotidiennement ou 1 ou 2 fois par semaine.
  • 31 % utilisent un vélo quotidiennement ou 1 ou 2 fois par semaine.

Nous avons ensuite demandé aux gens dans quelle mesure leurs expériences liées à leurs déplacements étaient difficiles avant la COVID-19.

  • 60 % des répondants considéraient que se déplacer en voiture sur les routes ou les autoroutes locales était « très facile » ou « plutôt facile ». 
  • 25 % des répondants considéraient que se déplacer en voiture sur des routes à accès limité (par exemple l’autoroute 401 ou l’autoroute Queen Elizabeth) était « très facile » ou « plutôt facile ».
  • 39 % des répondants considéraient qu’utiliser le transport en commun dans leur ville, village ou collectivité était « très facile » ou « plutôt facile ».
  • 38 % des répondants considéraient que prendre le train entre des collectivités était « plutôt facile ».

Expérience à l’égard des déplacements pendant l’épidémie de COVID-19

Nous avons demandé aux gens comment ils faisaient leurs déplacements essentiels après la déclaration de la situation d’urgence à l’échelle provinciale en mars 2020 (pour aller au magasin d’alimentation, à des rendez-vous médicaux, par exemple). Nous leur avons aussi demandé s’ils considéraient qu’il était plus facile de se déplacer maintenant qu’avant le mois de mars 2020.

  • 86 % se déplaçaient en voiture, et 44 % considéraient que c’était plus facile.
  • 62 % se déplaçaient à pied, et 37 % considéraient que c’était plus facile.
  • 32 % se déplaçaient en vélo, et 43 % considéraient que c’était plus facile.
  • 20 % utilisaient le transport en commun, et 21 % considéraient que c’était plus facile, tandis que 38 % ont répondu que c’était plus difficile.

Nous avons demandé aux gens quelles étaient leurs grandes préoccupations devant la perspective de la multiplication des déplacements tandis que l’Ontario procède à la réouverture des entreprises et à la reprise des activités.

  • 1 366 répondants ont déclaré la congestion routière.
  • 994 répondants ont déclaré la distanciation physique pendant les déplacements à pied ou à vélo ou à bord d’un moyen de transport public.
  • 920 répondants ont déclaré la sécurité à bord des moyens de transport.

En s’appuyant sur leur expérience pendant l’épidémie de COVID-19, les gens ont déclaré que les mesures gouvernementales suivantes sont celles qui les aideraient le mieux pendant leurs déplacements (comme les répondants pouvaient choisir plus d’une option, les totaux sont supérieurs à 100 %).

  • 68 % des répondants veulent que le gouvernement soutienne les horaires flexibles, le travail à distance, le travail à domicile ainsi que d’autres initiatives afin de réduire la nécessité de se déplacer pendant les heures de pointe.
  • 62 % des répondants veulent que le gouvernement aménage des systèmes de transport en commun intégrés afin d’assurer un service sans discontinuité et un transfert plus facile (un système intégré pour les titres de transport, par exemple).
  • 53 % des répondants veulent que le gouvernement offre plus d’options de transport qui permettent de maintenir une distance physique pendant les déplacements (des bandes cyclables, des voies piétonnières, des services de transport à la carte).
  • 48 % des répondants veulent que le gouvernement trouve des moyens pour réduire ou enrayer la propagation du virus dans des endroits bondés comme les moyens de transport commun (en désinfectant plus souvent, en faisant respecter la distanciation physique, par exemple).
  • 48 % des répondants veulent que le gouvernement investisse davantage pour améliorer l’expérience des piétons (en rendant la signalisation plus claire, en réaménageant l’espace routier ou en diminuant les accidents de la circulation, par exemple).

Ressources provinciales

Le plan de transport pour la REGH s’alignera et s’appuiera sur d’autres initiatives provinciales, notamment :

Mis à jour : 20 septembre 2021
Date de publication : 10 septembre 2020