10.1. Détermination du pourcentage de sol couvert par des résidus de culture

Aux fins du paragraphe 3(4) du Règlement, voici la méthode utilisée pour déterminer le pourcentage de sol couvert par des résidus de culture :

Méthode de la corde à nœuds :

  • Prendre une corde légère ou ficelle (d'environ 8 mètres de long) et y faire des nœuds ou d'autres marques à 15 cm d'intervalles sur toute sa longueur de façon à ce qu'il y ait au total 50 nœuds. Poser la corde sur la surface du sol, de préférence en biais par rapport aux rangs de la culture, et la tendre légèrement. Compter ensuite le nombre de nœuds qui sont en contact avec des résidus de culture (fragments d'au moins 2 mm sur 2,5 cm). Ce nombre, multiplié par deux, donne le pourcentage de sol couvert par des résidus de culture. Procéder ainsi au moins quatre fois dans différentes parties de la zone d'épandage de SNS et faire la moyenne des résultats.

10.2. Méthode utilisée pour déterminer un sol non saturé

Aux fins de la définition de « sol non saturé » dans le paragraphe 3(1) du Règlement, il faut utiliser le test suivant pour déterminer si le sol a une teneur en eau inférieure à 100 % de l'espace poral total ou a une tension de l'eau négative :

  • Creuser un trou ou extraire un échantillon à la profondeur minimale requise en vertu du Règlement.
  • Observer si l'eau s'écoule dans le trou à partir du sol avoisinant (ceci peut prendre jusqu'à 30 minutes pour la plupart des groupes hydrologiques de sols et jusqu'à 60 minutes dans le cas des sols qui font partie du groupe D).

10.3. Taux maximal d'épandage par 24 heures

La section suivante décrit la procédure qui doit être utilisée pour déterminer le taux maximal d'épandage par 24 heures, conformément à l'alinéa 39(1)2 du Règlement. Ce taux maximal d'épandage par 24 heures doit être déterminé en se servant d'un instrument mesurant l'humidité du sol (comme un tensiomètre) afin de connaître le pourcentage réel d'eau par volume qui est représentatif des zones dans le champ où les SNS sont épandues. L'utilisateur de la procédure doit alors déterminer le taux maximal d'épandage en calculant la différence entre le pourcentage réel d'eau par volume et la capacité de rétention du champ pour cette texture de sol dans la zone d'épandage de SNS, tel que déterminé à l'aide du tableau sur la capacité de rétention de l'humidité du sol ci-dessous. Ce chiffre est ensuite multiplié par 30.

Calcul : (valeur de la capacité de rétention tirée du tableau 2 ci-dessous - valeur de l'humidité mesurée) X 30 cm X 100 m3/cm par ha = taux d'épandage en m3/ha/période de 24 heures

Remarque : Le facteur 100 est utilisé pour convertir les cm en m et fournir un résultat par hectare (c. à d. 0,01 m/cm * 10 000 m2/ha = 100 m3/cm par ha)

Exemple:

Si le contenu d'eau réel qui est mesuré dans un sol de loam sableux est de 10 % :

La capacité de rétention disponible est calculée ainsi :
(0,25 - 0,10) x 30 cm x 100 m3/cm/ha = 450 m3/ha

Le taux maximal d'épandage par 24 heures dans cet exemple serait 250 m3/ha selon la limite supérieure stipulée dans l'article 39 du Règlement.

Tableau 2. Humidité volumique du sol ayant atteint sa capacité de rétention (%) aux fins du Règlement

Sable, sable loameux17
Loam sableux, loam25
Loam limoneux, loam sablo-argileux, loam argileux32
Limon, argile limoneuse, limon argilo-siliceux, argile37