Influenza aviaire hautement pathogène

Au printemps 2022, l’influenza aviaire hautement pathogène (L'IAHP) a été confirmée chez un certain nombre d’oiseaux sauvages de plusieurs espèces dans le Sud de l’Ontario.

L'IAHP a également été détectée chez des espèces migratrices dans les quatre voies ou corridors de migration de l’Amérique du Nord.

L'IAHP est un virus hautement contagieux qui peut infecter les oiseaux, y compris :

  • la sauvagine
  • les oiseaux de rivage
  • les rapaces
  • les corvidés (corneilles et corbeaux)
  • le gibier à plumes
  • les élevages domestiques, comme ceux de poules, de poulets, de dindes et de cailles

Bien que le risque d’infection humaine par les virus de la grippe aviaire soit faible, vous devez faire preuve de prudence lorsque vous manipulez des oiseaux sauvages. Prière de lire les précautions à prendre à l’intention des bagueurs d’oiseaux, des aviculteurs et des centres de réadaptation des espèces sauvages communiquées par l’Agence de santé publique du Canada.

Si vous apercevez un oiseau sauvage malade ou mort, signalez-le au Réseau canadien de la santé de la faune au 1 866 673-4781 ou en ligne.

Conseils d’ordre général

  • ne le retirez pas de son milieu naturel (il n’a peut-être pas besoin d’aide et votre tentative d’aider pourrait causer plus de tort que de bien);
  • vérifiez l’animal régulièrement, pendant les 24 à 48 heures qui suivent sa découverte;
  • gardez vos distances.

Jeunes animaux et bébés

Si vous trouvez un jeune animal abandonné (c’est-à-dire qui semble avoir été abandonné ou séparé des adulteset laissé à lui-même), évitez qu’un chien ou un chat ne vienne rôder autour de l’animal et évitez de faire trop de bruit.

L’adulte pourrait ne pas revenir si l’endroit est bruyant ou si des prédateurs ou des personnes se trouvent dans les environs.

Obtenir de l’aide pour un animal sauvage

En Ontario, les gardiens d’animaux sauvages sont autorisés par le ministère de prendre soin temporairement d’animaux sauvages malades, blessés ou orphelins dans le but de les libérer ensuite dans la nature. Les gardiens investissent beaucoup de temps et de ressources, et bon nombre d’entre eux sollicitent des dons pour les aider dans leur travail.

Les gardiens d’animaux sauvages tentent de s’assurer que les animaux qu’ils gardent ne deviennent pas apprivoisés.

Trouver un gardien d’animaux sauvages

Afin d’obtenir de l’aide pour un animal sauvage malade, blessé ou orphelin, vous pouvez communiquez avec :

Risques pour la santé

Si vous trouvez un animal sauvage malade et vous pensez qu’il s’agit d’un risque pour la santé publique (qu’il a la rage ou le virus du Nil occidental par exemple), communiquez tout de suite avec le service de santé de votre région.

Bureaux de santé de l’Ontario

Sécurité publique

Si l’animal est vivant et qu’il représente un risque pour la sécurité publique, communiquez avec le service de police de votre région.