Aller au contenu principal

La prévention, ça marche

Consultez la stratégie quinquennale pour le système de santé et de sécurité au travail de l’Ontario.

Téléchargement 5 Mo PDF

Dans cette page Skip this page navigation

    Message du ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences

    Je tiens à féliciter Ron Kelusky, directeur général de la prévention, du dépôt du document La prévention, ça marche, qui expose sa vision du futur système de santé et de sécurité au travail.

    La publication de ce document coïncide avec le départ à la retraite de Ron et témoigne de son incroyable leadership, surtout pendant l’une des périodes les plus difficiles de l’histoire. Son mandat pendant la pandémie de COVID‑19 a réitéré notre engagement envers la prévention des risques sur les lieux de travail, en particulier ceux qui sont invisibles.

    Ma mission est de veiller à ce que chaque travailleur rentre à la maison en toute sécurité auprès de sa famille à la fin de la journée.

    Pour me rapprocher de cet objectif, j’ai fixé trois grandes priorités.

    Premièrement, nous devons renforcer la surveillance du système, afin de cerner les causes des blessures et des maladies, trouver des moyens d’utiliser au mieux les technologies émergentes, renforcer la capacité à effectuer des évaluations des risques, surveiller les données longitudinales et améliorer la surveillance et la normalisation de toutes les formations en santé et sécurité au travail.

    Depuis l’expansion du champ des responsabilités du ministère du Travail pour y inclure la supervision de la formation et du développement des compétences, il est crucial de collaborer non seulement avec les fournisseurs de formation du secteur privé, mais aussi avec les agences de formation et les instituts de recherche affiliés aux hôpitaux qui ont formé des corpus de connaissances.

    Deuxièmement, nous devons promouvoir la sécurité des lieux de travail et la mobilité de la main-d’œuvre. Il nous faudra pour cela mettre sur pied une plateforme à guichet unique pour améliorer l’accès aux ressources et à l’information en temps réel en harmonisant les lois ontariennes avec celles des autres provinces et en adoptant des normes de formation ou d’agrément interprovinciales.

    Troisièmement, nous devons soutenir les petites entreprises et l’excellence du service à la clientèle. Il s’agit notamment de renforcer la valeur des améliorations aux résultats en santé et sécurité et d’accroître les connaissances et la conformité afin d’augmenter la productivité. Il est important d’aider les entreprises à améliorer leurs connaissances et leurs pratiques en santé et sécurité, par exemple en proposant des programmes de formation abordables ou des ressources gratuites. De même, nous devrions également reconnaître les bons acteurs au moyen d’initiatives telles que les programmes de reconnaissance des employeurs pour la sécurité au travail en Ontario et d’excellence en santé et sécurité.

    Pour que tous nos travailleurs soient en sécurité à leur poste, il faut instaurer une culture d’entreprise qui accorde la priorité à la sécurité et à la prévention.

    Au cours de la dernière année, d’incroyables défis ont surgi en milieu de travail en raison de la pandémie de COVID‑19. Cependant, des dizaines de milliers de travailleurs et d’entreprises ont relevé ces défis en adoptant de nouvelles mesures de santé et de sécurité pour protéger les travailleurs, notamment la distanciation physique, le port d’équipement de protection individuelle et l’hygiène des mains.

    Afin d’aider les travailleurs et les employeurs, sous la direction de Ron, nous avons rédigé des conseils sur la création d’un plan de sécurité, fourni des affiches multilingues sur les lieux de travail et tenu des webinaires sur la sécurité. Nous avons également inspecté plus de 58 000 lieux de travail afin d’assurer la sécurité du personnel au travail.

    Ensemble, nous avons travaillé sans relâche pour protéger les personnes dévouées qui continuent à se rendre chaque jour à leur travail pour fournir des services essentiels.

    Mes priorités sont fondées sur les dures leçons que nous avons tirées tout au long de cette pandémie. En travaillant ensemble pour régler les problèmes systémiques à long terme, notre province continuera d’être l’un des endroits les plus sûrs où travailler dans les années à venir.

    Je remercie nos partenaires en santé et sécurité, le Conseil de la prévention, les parties prenantes et les dizaines de milliers d’entreprises et de travailleurs essentiels pour leur engagement envers cette mission. Je leur suis également reconnaissant des efforts qu’ils ont consentis au cours de la dernière année pour assurer le bon fonctionnement de notre province et la sécurité de nos communautés.

    Pour terminer, je tiens à féliciter une fois de plus Ron pour tout son travail en vue d’améliorer notre système de santé et de sécurité et faire en sorte que l’Ontario continue d’être l’un des endroits les plus sûrs au monde où il fait bon travailler.

    Sincères salutations,

    Monte McNaughton
    Ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences

    Message du directeur général de la prévention

    Ce fut un honneur et un privilège d’être le directeur général de la prévention de l’Ontario au cours des trois dernières années.

    Pendant cette période, j’ai eu la chance de rencontrer les partenaires du système à de nombreuses reprises et j’ai parlé à de nombreux travailleurs, employeurs et praticiens de la santé et de la sécurité. Bon nombre de ces partenaires font un travail formidable pour que nos lieux de travail soient sécuritaires et sains. J’ai également lu beaucoup d’études et de rapports sur la santé et la sécurité au travail.

    Au fil de ces années, j’en suis venu à la conclusion suivante : L’Ontario est déjà l’une des provinces les plus sûres du Canada. Bien que ce constat soit agréable à faire, il faut se rendre à l’évidence qu’il y a des progrès à faire.

    Nous devons mieux comprendre les facteurs qui influencent la santé et la sécurité au travail. L’une de nos prochaines étapes est de trouver les moyens d’évaluer efficacement nos activités de prévention et de mieux cibler nos initiatives et nos programmes. C’est pourquoi ma stratégie de santé et de sécurité, La Prévention, ça marche!, est axée sur le suivi et l’utilisation des meilleures données probantes qui soient pour évaluer et améliorer la santé et la sécurité au travail.

    Cette nouvelle stratégie s’inspire de la précédente Stratégie pour des milieux de travail sains et sécuritaires en Ontario et sur le travail que le système a accompli collectivement au cours des 10 dernières années, notamment :

    • la mise en œuvre du Programme de reconnaissance des employeurs pour la sécurité au travail en Ontario, qui distingue les employeurs qui ont mis en place avec succès un système de gestion de la santé et de la sécurité au travail dans leurs lieux de travail;
    • la création et la mise en œuvre de nouvelles normes de formation sur le travail en hauteur et la mise en place d’un cadre administratif solide pour assurer la sécurité des travailleurs qui travaillent en hauteur et leur offrir la formation de qualité qu’ils méritent;
    • l’adoption de normes visant à consolider le système de responsabilité interne en Ontario en renforçant la formation à l’agrément des membres des comités mixtes de santé et sécurité afin que les membres agréés puissent contribuer à la sécurité de leur lieu de travail;
    • la mise au point d’une formation élémentaire de sensibilisation à la santé et à la sécurité pour les travailleurs et les superviseurs et la création de programmes d’apprentissage en ligne, que des millions d’Ontariennes et d’Ontariens ont suivi;
    • la création d’une formation à l’intention des délégués à la santé et à la sécurité accessible et abordable pour soutenir les petites entreprises;
    • la modernisation de la relation de financement du Ministère avec les associations de santé et de sécurité (ASS) afin d’accroître la responsabilisation et d’assurer une meilleure utilisation des données probantes et de la mesure du rendement ainsi qu’un meilleur rendement des investissements;
    • la mise en œuvre de la majorité des résultats attendus du Plan d’action pour la santé et la sécurité dans la construction;
    • la tenue d’évaluations des risques et d’analyses des causes profondes afin de jeter les bases permettant de cibler notre travail et de renforcer les capacités au sein des ASS pour la réalisation d’ateliers d’évaluation des risques et d’analyse des causes profondes à l’avenir.

    Nous avons réalisé des progrès pour travailler ensemble en tant que système, mais il reste encore beaucoup à faire. Bien que notre compréhension du système se soit améliorée, nous devrons, dans les prochaines années, établir de nouveaux partenariats et élargir notre travail, surtout en ce qui concerne les maladies professionnelles, la santé mentale liée au travail, la violence au travail et le harcèlement en milieu de travail.

    Les 18 derniers mois ont été difficiles, mais ils ont aussi permis de confirmer quelque chose que j’ai toujours su : le système fonctionne mieux lorsque nous travaillons ensemble. Nous l’avons constaté pendant la pandémie, lors de laquelle nous avons fait preuve de cohésion dans notre façon de distribuer des documents d’orientation, d’offrir de la formation supplémentaire, y compris un cours d’apprentissage en ligne gratuit sur la prévention et la lutte contre les infections et sur les nouvelles technologies, et de rouvrir progressivement la province tout en gardant les travailleurs en bonne santé et en sécurité.

    C’est dans notre souci de garantir que chaque travailleur rentre chez lui en toute sécurité, chaque jour, que s’inscrit cette stratégie. Je ne serai pas là pour la mettre en œuvre, mais je sais que la stratégie sera entre de bonnes mains.

    Pour conclure, je tiens à féliciter tous nos partenaires du système pour le travail qu’ils accomplissent et le soutien qu’ils nous ont apporté, à moi et à mon équipe, au cours des trois dernières années. J’espère que ce soutien se poursuivra.

    Je suis impatient d’observer la mise en œuvre de la stratégie, quand je serai à la retraite.

    Merci,

    Ron Kelusky

    Mis à jour : 15 juin 2022
    Date de publication : 13 juillet 2021