Introduction

Nous reconnaissons l’atout important que représente la francophonie ontarienne pour notre développement économique.

Le ministère des Affaires francophones, en collaboration avec plusieurs ministères partenaires, a élaboré une stratégie de développement économique francophone.

Cette stratégie s’appuie sur les conclusions des consultations en table ronde organisées en 2018 et 2019 pour identifier les défis auxquels sont confrontées les entreprises francophones de l’Ontario, et sur les recommandations proposées par le Conseil consultatif ministériel de la relance économique pour les francophones suite à la COVID‑19 dans le cadre de ses travaux au printemps 2020.

Cette stratégie s’appuie sur trois axes stratégiques :

  • l’entrepreneuriat et l’innovation francophones
  • une main-d’œuvre qualifiée bilingue : éducation, formation et employabilité
  • promotion de la francophonie ontarienne comme atout économique

La stratégie a permis d’identifier des programmes et initiatives existants aptes à répondre aux enjeux soulevés par le milieu des affaires et de l’entreprise sociale. La mise en œuvre se fera dans le cadre d’une démarche graduelle visant la promotion des programmes existants auprès des entreprises francophones, de sorte qu’elles puissent en bénéficier et les adapter au besoin.

La mise en œuvre de cette stratégie vise à atteindre les résultats suivants :

  • accroître l’empreinte économique francophone
  • améliorer l’accès à une main-d’œuvre qualifiée bilingue
  • stimuler la création d’emplois et faciliter l’exploitation de nouveaux marchés

Dans un premier temps, le ministère des Affaires francophones est allé de l’avant avec la réalisation d’initiatives inédites telles que la mise sur pied de la nouvelle Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario, ainsi que la création de Quartier d’Affaires, une plateforme de promotion des produits et services d’entreprises francophones.

Ces deux projets fédérateurs permettent de réunir les acteurs clé de l’économie francophone en plus d’offrir toute une gamme de services d’appui et d’accompagnement aux gens d’affaires et entreprises francophones de l’Ontario.

En plus d’aider à mieux cerner et définir l’environnement économique francophone, ces premières réalisations ont préparé le terrain pour mieux appuyer les entreprises et organisations francophones en plus de contribuer à la prospérité de l’Ontario.

Objectifs

Les objectifs de notre stratégie de développement économique francophone sont les suivants :

  • encourager et stimuler la relance économique francophone par le biais d’actions visant spécifiquement les organismes et les entreprises francophones
  • sensibiliser davantage le milieu des entreprises francophones aux initiatives et programmes qui existent déjà et lesquels sont axés sur le développement et la relance économique, ainsi que la formation et l’aide aux entreprises
  • faciliter des liens de proximité entre les ministères et les acteurs clés de la francophonie et ainsi favoriser une approche intégrée
  • réduire le fardeau administratif des entreprises par l’entremise d’initiatives porteuses, comme la promotion et le mode d’accès simplifié aux renseignements sur les programmes propres à favoriser l’économie francophone
  • optimiser l’efficacité des programmes et des initiatives et augmenter leur portée auprès des francophones et des entreprises de l’Ontario

Selon la définition retenue dans le cadre de la stratégie, une entreprise francophone en Ontario :

  • est en partie - ou entièrement - de propriété ou de gouvernance francophone
  • possède une part importante d’employé.e.s francophones ou bilingues
  • offre ou vise à offrir des produits/services à un marché francophone

Ministères en tant que groupe de travail

Puisque notre stratégie est pangouvernementale, depuis août 2019, le ministère des Affaires francophones préside un groupe de travail interministériel, lequel a dressé un inventaire ciblé des programmes et initiatives qui sont susceptibles d’aider les entreprises francophones de l’Ontario à surmonter certains défis.

Ce groupe de travail réunit les ministères suivants :

Cadre stratégique

À ce jour, les ministères partenaires ont identifié de nombreux programmes et initiatives en réponse aux enjeux soulevés par les entrepreneur.e.s et les acteurs clés économiques francophones.

Dans le cadre d’une approche concertée et collaborative, les ministères ont identifié trois axes stratégiques autour desquels sont regroupés ces programmes et initiatives :

  • l’entrepreneuriat et l’innovation francophones
  • une main-d’œuvre qualifiée bilingue : éducation, formation et employabilité
  • promotion de la francophonie ontarienne comme atout économique

Ce regroupement vise à faciliter la promotion de ces programmes, à élargir leur portée stratégique, et à veiller ainsi à ce que les entreprises et organismes francophones puissent en bénéficier de façon accrue et contribuer pleinement à la relance de la province.

Axe 1 : L’entrepreneuriat et l’innovation francophones

Ce premier axe a pour but d’encourager et appuyer l’entrepreneuriat, un facteur clé de croissance économique en Ontario, qui contribue à la création d’emploi, au développement régional et à l’augmentation des recettes fiscales.

Cet axe vise aussi à accroitre la portée des technologies numériques qui donnent lieu non seulement à des investissements dans les infrastructures mais aussi à une productivité accrue dans les secteurs industriel et des services.

Les programmes sous ce premier axe visent à :

  • aider les entrepreneur.e.s francophones qui démarrent, agrandissent ou achètent une petite entreprise à obtenir du soutien, de la formation, du mentorat et du financement
  • favoriser l’entrepreneuriat francophone axé sur l’innovation, dont les incubateurs et les accélérateurs d’entreprises
  • faciliter la recherche dans le domaine des technologies numériques de langue française afin de positionner l’Ontario comme chef de file des nouvelles technologies

La mise en œuvre de la Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario a posé les bases de cet axe. La Fédération est conçue pour faciliter le réseautage entre entreprises et entrepreneur.e.s afin d’accroître les alliances stratégiques, créer de nouvelles occasions d’affaires, et offrir des services d’appui et d’accompagnement aux entreprises.

La Fédération offre également des services d’appui aux entreprises tel que la formation, le mentorat et la conciergerie pour aider à identifier les programmes d’appui. Ces services constituent les bases d’une gamme éventuelle plus complète de services d’incubation d’entreprises.

La Fédération est maintenant active et sa plateforme numérique, Quartier d’Affaires, sert au jumelage entreprise-à-entreprise pour l’indentification d’acheteurs et vendeurs de produits et services, ce qui aide ces entreprises à développer leurs marchés et accroitre leurs chiffres d’affaires.

Le Quartier d’Affaires permet aussi aux membres de partager leur expertise et de mettre en commun des outils tels qu’une trousse de relance économique en français, de l’information sur les marchés et les secteurs les plus prometteurs.

La popularité de ce type de service d’appui et d’incubation aux entreprises est appelée à croître, surtout dans un contexte post-pandémique qui sera propice à l’émergence de nouveaux entrepreneur.e.s désirant saisir des occasions et réorienter leurs carrières.

En janvier 2021, le ministère des Affaires francophones a aussi lancé un projet visant la promotion de produits et services d’entreprises francophones. Avec l’appui d’autres acteurs clés francophones, le Regroupement des gens d’affaires de la capitale nationale a créé un volet entreprises-consommateurs qui, depuis le 31 mars 2021, a été intégré à la plateforme numérique Quartier d’Affaires.

La bonification de cette plateforme permettra aux entreprises d’augmenter la portée de leur commerce électronique auprès de leur clientèle ontarienne et aussi de rejoindre les marchés francophones importants comme le Québec et le Nouveau-Brunswick.

Axe 2 : Une main-d’œuvre qualifiée bilingue : éducation, formation et employabilité

Ce deuxième axe a pour but de soutenir la force concurrentielle des entreprises et d’appuyer les travailleurs francophones et bilingues ontariens de sorte qu’ils possèdent les compétences requises et aient accès à la formation nécessaire pour répondre aux besoins des employeurs.

Ce deuxième axe permettra de :

  • promouvoir l’entrepreneuriat, notamment auprès des jeunes et des femmes
  • encadrer et former la prochaine génération de dirigeant.e.s francophones
  • bonifier les programmes des collèges et des universités francophones et bilingues de la province pour qu’ils répondent mieux aux besoins actuels des entreprises et de l’économie moderne
  • promouvoir et encourager l’immigration francophone pour répondre à la demande de plus de travailleurs bilingues

La stratégie de microcertification, que le ministère des Collèges et Universités et le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences sont en voie d’élaborer, s’avère prometteuse pour l’appui des entreprises recherchant une main-d’œuvre qualifiée bilingue.

Des programmes pilotes de microcertification sont en marche et visent le développement rapide des compétences pour les travailleuses et travailleurs qui souhaitent acquérir les compétences que recherchent les employeurs dans les secteurs de l’automobile et de la fabrication de pointe.

Par ailleurs, le programme eCampusOntario offre des outils d’apprentissage en ligne afin de favoriser l’utilisation des technologies de l’éducation et des environnements d’apprentissage en ligne. Jusqu’à présent, ce programme a permis la mise en œuvre de 36 projets pilotes dans des collèges et universités de l’Ontario.

Les programmes de formation, tels que Deuxième carrière, formation relais, préapprentissage et Compétence+ Ontario, constituent une catégorie clé de cet axe.

Axe 3 : Promotion de la Francophonie ontarienne comme atout économique

Ce troisième axe a pour but de rehausser les atouts économiques de la francophonie ontarienne en misant sur la réputation enviable de la province, reconnue pour son dynamisme économique, le niveau élevé de sa qualité de vie, ainsi que pour sa diversité culturelle.

Cet axe s’appuie notamment sur les relations économiques étroites que l’Ontario entretient avec le Québec et des pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie, ainsi que sur la valeur d’échanges bilatéraux au chapitre du commerce qui pourrait être grandement accrue par l’entremise d’une promotion ciblée. La promotion du tourisme mettant en valeur l’aspect francophone de l’Ontario est aussi un domaine à explorer davantage sous cet axe.

Ce troisième axe cherche à :

  • appuyer les entrepreneur.e.s francophones de la province, en assurant une promotion accrue des avantages économiques de l’Ontario francophone, et en les aidant à atteindre de nouveaux marchés
  • inviter des entrepreneur.e.s francophones de l’étranger à investir en Ontario
  • accroître le tourisme francophone par l’entremise de nouvelles stratégies et d’efforts coordonnés de promotion

Un des éléments clés de cet axe est le rapprochement entre la francophonie économique du Québec et celle de l’Ontario.

Le Prix du commerce Ontario-Québec en francophonie est un exemple concret de ces efforts.

Le ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce (en partenariat avec la Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario, la Fédération des Chambres de commerce du Québec, le Bureau du Québec à Toronto et le ministère des Affaires francophones de l’Ontario) appuie la création d’un prix visant à favoriser la croissance du commerce interprovincial entre les deux provinces.

Le prix sera remis annuellement et récompensera une entreprise en Ontario et une entreprise au Québec dont l’usage du français est un moyen fondamental pour faciliter le commerce interprovincial entre les deux provinces.

En plus de s’inscrire dans la stratégie de développement économique francophone de l’Ontario, ce prix traduit la volonté exprimée par les premiers ministres de l’Ontario et du Québec d’accroître le commerce interprovincial entre les deux provinces.

Toujours dans le cadre de cet axe, les données actuellement disponibles au sujet des entreprises francophones sont limitées. L’ajout de données, et l’agrégation de celles-ci, permettront d’élaborer un portrait actuel des entreprises francophones, un outil important pour identifier de nouveaux secteurs d’activité ou de nouveaux créneaux de marché pour la relance et la croissance de la francophonie économique ontarienne.

La Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario a réalisé un portrait sommaire de l’économie franco-ontarienne (PDF) qui cible les grands enjeux à traiter en priorité afin de renforcer l’écosystème économique francophone de la province.

Conclusion

Cette stratégie de développement économique francophone sera mise en œuvre grâce aux efforts concertés du ministère des Affaires francophones et de ses ministères partenaires, des gens d’affaires francophones et des communautés.

En définitive, cette stratégie de développement économique francophone vient appuyer la vision du gouvernement de l’Ontario qui repose sur la mise en valeur de l’atout économique central que constitue la francophonie ontarienne.