Surveillance

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) surveille les forêts de la Couronne en recueillant et en analysant des données sur les activités d’aménagement forestier aux fins suivantes :

  • s’assurer que les opérations forestières sont conformes aux normes et aux plans approuvés
  • vérifier l’aménagement durable des forêts au sein des unités de gestion
  • déterminer dans quelle mesure les activités d’aménagement forestier produisent les résultats définis dans les plans approuvés
  • évaluer les effets de l’aménagement forestier et des perturbations forestières importantes sur la santé à long terme des forêts
  • améliorer constamment l’orientation de l’aménagement forestier en se servant des résultats des activités de surveillance pour effectuer des mises à jour et étoffer les connaissances

Le MRNF utilise les renseignements ainsi recueillis pour faire le point sur les activités d’aménagement forestier et la santé des forêts de l’Ontario et en présenter les résultats à la population de l’Ontario.

Conformité des opérations forestières

Dans le cadre de ce programme, nous déterminons si les opérations forestières réalisées sur les terres de la Couronne sont conformes aux lois, aux plans approuvés et aux pratiques opérationnelles.

Dans le cadre de ce programme, les entreprises d’aménagement forestier doivent :

  • se livrer à des activités d’autosurveillance (inspection et présentation de rapports), de formation et de sensibilisation
  • présenter des rapports sur l’inspection des opérations forestières au MRNF

Le MRNF :

  • établit les politiques de conformité des opérations forestières, qui sont énoncées dans le Guide sur l’observation des politiques en matière de forêts
  • administre le Système d’information sur les opérations forestières, qui permet de consulter les rapports d’inspection en ligne
  • surveille les opérations forestières et effectue des vérifications
  • s’assure que les opérations forestières réalisées sur les terres de la Couronne sont conformes aux normes, aux directives et aux règles du gouvernement, et prend les mesures nécessaires pour rectifier les effets négatifs sur les forêts, le cas échéant

Il est possible de se procurer des exemplaires des rapports d’inspection de la conformité des exploitations forestières auprès des bureaux de district locaux du MRNF

Vérifications indépendantes des forêts

Tous les dix à douze ans, on effectue une vérification indépendante des forêts (VIF) dans chaque unité de gestion de la province pour déterminer dans quelle mesure le titulaire d’un permis d’aménagement forestier durable et le MRNF s’acquittent de leurs responsabilités en matière d’aménagement forestier.

Vérificateur inspectant un ponceau

Le MRNF élabore le processus de vérification et le Comité du Fonds de réserve forestier (anglais seulement) supervise sa mise en œuvre. Au moins une fois par décennie, on passe en revue le processus de vérification indépendante des forêts pour veiller à ce qu’il demeure efficace et efficient.

Processus de vérification

  1. 1re étape : La direction de l’intégration du MRNF choisit les vérificateurs.

  2. 2e étape : Les vérificateurs recueillent des données en examinant les documents, en menant des entrevues et en visitant certains endroits dans les forêts (p. ex., où on récolte des arbres, fait du reboisement, entretient les forêts, construit des routes et aménage des traverses de cours d’eau). Ils examinent le plan de gestion forestière et les opérations de chaque unité de gestion pour déterminer si celle-ci :

    • respecte les lois provinciales, ainsi que les orientations et les normes approuvées
    • a obtenu les résultats prévus
    • assure la durabilité des forêts
    • respecte les conditions du permis d’aménagement forestier durable
  3. 3e étape : Si les vérificateurs ont des inquiétudes en ce qui concerne les activités d’aménagement forestier, ils présentent leurs conclusions à l’entreprise forestière ou au MRNF.

  4. 4e étape : Les vérificateurs rédigent un rapport faisant état de leurs conclusions. Ce rapport est déposé devant l’Assemblée législative.

  5. 5e étape : Le titulaire du permis et/ou le MRNF élabore(nt) un plan d’action indiquant les modifications qui seront apportées aux activités pour donner suite aux conclusions de la vérification.

  6. 6e étape : Le titulaire du permis et le MRNF rapport sur l’achèvement des actions dans les rapports annuels de l’unité de gestion.

Ressources relatives aux vérifications

Surveillance de l’efficacité des systèmes sylvicoles

Le MRNF surveille les activités de régénération forestière et détermine les résultats ainsi que l’efficacité de ces activités en :

  • présentant un rapport sur les activités de régénération chaque année
  • assurant le suivi de la régénération forestière
  • évaluant les forêts régénérées
  • comparant les résultats de la régénération aux résultats prévus
évaluant les forêts régénérées

On évalue la réussite des activités de régénération de cinq à quinze ans après qu’elles ont été réalisées en :

  • mesurant des arbres dans des zones d’échantillonnage de la forêt
  • effectuant des levés aériens
  • ayant recours à la télédétection (p. ex., images prises par satellite ou photos aériennes)

Les gestionnaires forestiers peuvent utiliser les données recueillies lors de la surveillance de l’efficacité des systèmes sylvicoles pour :

  • prescrire les mesures à prendre pour atteindre l’objectif
  • déterminer si la norme de régénération a été respectée (peuplement établi)
  • améliorer les plans ou activités futurs à la lumière des résultats obtenus

Téléchargez le Guide de surveillance de l’efficacité des systèmes sylvicoles
(PDF en anglais seulement)

Surveillance de la santé des forêts

Ce programme a pour but de surveiller et de consigner les principaux facteurs (p. ex., insectes, maladies, temps violent) pouvant affecter la santé des forêts.

Agrile du Frêne

La surveillance de la santé des forêts permet :

  • de détecter les principales perturbations forestières et d’en déterminer l’ampleur
  • de déterminer leur incidence sur la valeur des forêts (p. ex., approvisionnement en bois, tourisme)
  • d’examiner les données historiques et de prévoir le risque de perturbations futures

La collecte de données sur la santé des forêts permet :

  • d’élaborer des programmes d’aménagement forestier et de lutte antiparasitaire
  • de concevoir des projets de recherche, des stratégies de lutte contre les espèces envahissantes et des programmes sur les changements climatiques
  • d’évaluer la durabilité des forêts et la biodiversité

Rapport annuel sur la santé des forêts

Mis à jour : 23 septembre 2021
Date de publication : 17 juillet 2014