Aller au contenu principal

Glossaire des termes et définitions

Dans cette page Skip this page navigation

    Le glossaire fournit certains des termes et expressions utilisés dans le rapport et les recommandations du comité K-12 afin de faciliter le langage et le contexte d'utilisation et d'application. Il fournit les définitions des termes utilisés dans les différents obstacles à l'accessibilité de l'éducation. Par exemple, il existe de nombreux termes spécialisés pour les obstacles technologiques ou les obstacles liés au programme d'études qui doivent être accessibles à tous les lecteurs du document.

    Handicapisme
    Attitudes de la société qui dévalorisent et limitent le potentiel des personnes handicapées. Les personnes handicapées sont supposées être moins dignes de respect et de considération, moins aptes à contribuer et à participer, et de moindre valeur que les autres personnes. Le handicapisme peut être conscient ou inconscient et est ancré dans les institutions, les systèmes ou la culture générale d'une sociétéfootnote 2.

    Le handicapisme désigne la discrimination à l'égard des personnes handicapées. Il peut se manifester par des actions, mais aussi par des croyances et des attitudes sous-jacentes. La discrimination fondée sur la capacité physique implique des obstacles systémiques ainsi que des interactions de personne à personne, des stéréotypes et des attitudes négatives qui dévalorisent et limitent le potentiel des personnes handicapées.

    Normes d’accessiblité
    Les normes d'accessibilité sont des règles que les personnes et les organisations doivent suivre pour identifier, supprimer et prévenir les obstacles footnote 3.

    Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées (LAPH), 2005 (Ontario)
    Une loi de l'Ontario. L'objet de la Loi est, en partie, d'élaborer, de mettre en oeuvre et d'appliquer des normes d'accessibilité afin d'éliminer les obstacles pour les Ontariens handicapés au plus tard le 1er janvier 2025. La Loi comprend des normes dans cinq domaines : Le service à la clientèle, l'emploi, le transport, la communication et le milieu bâti. La Loi est entrée en vigueur le 4 juin 2005.

    Plan d’accessibilité
    Un plan d'accessibilité décrit les mesures qu'une organisation prendra pour prévenir et supprimer les obstacles, et le moment où elle le fera. Un plan d'accessibilité crée une feuille de route permettant à une organisation d'améliorer l'accessibilité. Il concrétise l'engagement de l'organisation en matière d'accessibilité (voir la déclaration d'engagement) et ses politiques d'accessibilitéfootnote 4.

    Format numérique accessible
    Les informations fournies sous forme numérique accessible, comme HTML et MS Word.

    Technologie accessible
    Technologie conçue pour un large éventail d'utilisateurs et dotée de fonctions personnalisables intégrées permettant à l'utilisateur d'individualiser son expérience et de répondre à ses besoins. Elle peut être utilisée par tous les utilisateurs. Elle incorpore les principes de la conception universelle.

    Responsabilité
    Une mesure qualitative et quantitative du succès ou de l'échec de la mise en oeuvre d'un plan d'action ou d'une recommandation spécifique pour les commissions scolaires, les ministères et les tiers concernés.

    Mesures de responsabilisation
    Les plans de mise en oeuvre doivent inclure des paramètres de performance qualitatifs et quantitatifs clairement énoncés pour mesurer le succès ou l'échec de la mise en oeuvre d'un plan d'action ou d'une recommandation spécifique pour les commissions scolaires, le ministère et les tiers concernés (consortiums de transport d'élèves, par exemple).

    Format alternatif
    Une méthode de communication qui tient compte des handicaps d'une personne. Il peut s'agir, par exemple, de fournir une version texte d'un site Web ou une version en gros caractères d'un document pour une personne ayant un handicap visuelfootnote 2.

    footnote 5Il s'agit de formats qui présentent des documents imprimés ou électroniques sous différentes formes afin de garantir à tous un accès égal à l'information, ce qui est exigé par le Code des droits de la personne de l'Ontario et la Loi de 2005 sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario. Les personnes handicapées utilisent souvent des technologies d'adaptation ou d'assistance qui nécessitent un format alternatif ou accessible afin que la technologie puisse accéder à l'information d'une manière spécifique pour l'utilisateur. Il peut s'agir de personnes qui :
    • sont aveugles ou malvoyants
    • ont une déficience intellectuelle ou une autre déficience cognitive
    • ne peuvent pas tenir les publications ou tourner les pages en raison d'un handicap physique
    • ont des difficultés à accéder à l'information sur Internet
    • ont des difficultés à regarder ou à entendre une présentation vidéo

    Éducation antidiscriminatoire
    Une approche qui vise à éliminer d'un système éducatif et de ses pratiques toutes les formes de discrimination fondées sur les motifs interdits identifiés dans le Code des droits de la personne de l'Ontario et d'autres facteurs. L'éducation antidiscriminatoire cherche à identifier et à modifier les politiques, les procédures et les pratiques éducatives qui peuvent involontairement tolérer ou favoriser la discrimination, ainsi que les attitudes et les comportements qui sous-tendent et renforcent ces politiques et pratiques. Elle fournit aux enseignants et aux élèves les connaissances et les compétences qui leur permettront d'examiner d'un oeil critique les questions liées à la discrimination, au pouvoir et aux privilèges. L'éducation antidiscriminatoire favorise l'élimination des préjugés discriminatoires et des obstacles systémiques.

    Antiracisme/Anti-oppression
    Un processus de changement actif et constant visant à éliminer le racisme individuel, institutionnel et systémique ainsi que l'oppression et l'injustice que le racisme engendrefootnote 2.

    Évaluation
    Le processus de collecte d'informations qui reflètent avec précision la manière dont un élève atteint les attentes du programme dans une matière ou un cours. L'objectif principal de l'évaluation est d'améliorer l'apprentissage des élèves. L'évaluation dans le but d'améliorer l'apprentissage des élèves est considérée à la fois comme une « évaluation pour l'apprentissage » et une « évaluation en tant qu'apprentissage ». L'évaluation de l'apprentissage des élèves est basée sur l'évaluation de l'apprentissage qui fournit des preuves de la réussite de l'élève à des moments stratégiques tout au long de l'année scolaire/du cours, souvent à la fin d'une période d'apprentissagefootnote 6.

    L'évaluation comprend les évaluations des éducateurs et les évaluations professionnelles réalisées par divers professionnels cliniques, médicaux et de réadaptation.

    L'évaluation en tant qu'apprentissage
    Le processus de développement et de soutien de la métacognition des élèves. Les élèves sont activement engagés dans ce processus d'évaluation, c'est-à-dire qu'ils surveillent leur propre apprentissage, utilisent le retour d'évaluation de l'enseignant, d'eux-mêmes et de leurs pairs pour déterminer les prochaines étapes, et fixent des objectifs d'apprentissage individuels. L'évaluation en tant qu'apprentissage exige que les élèves aient une compréhension claire des objectifs d'apprentissage et des critères de réussite. L'évaluation en tant qu'apprentissage met l'accent sur le rôle de l'élève en tant que lien essentiel entre l'évaluation et l'apprentissagefootnote 7.

    Évaluation pour l'apprentissage
    Le processus continu de collecte et d'interprétation des preuves de l'apprentissage des élèves dans le but de déterminer où ils en sont dans leur apprentissage, où ils doivent aller et comment y parvenir. Les informations recueillies sont utilisées par les enseignants pour fournir un retour d'information et adapter l'enseignement, et par les élèves pour cibler leur apprentissage. L'évaluation pour l'apprentissage est une stratégie d'enseignement à haut rendement qui a lieu pendant que l'élève apprend encore et qui sert à promouvoir l'apprentissagefootnote 7.

    Évaluation de l’apprentissage
    Le processus de collecte et d'interprétation des preuves dans le but de résumer l'apprentissage à un moment donné, de porter des jugements sur la qualité de l'apprentissage des élèves sur la base de critères établis, et d'attribuer une valeur pour représenter cette qualitéfootnote 7.

    Dispositif d'assistance
    Dispositifs destinés à aider les personnes - principalement les personnes handicapées - à accomplir une tâche. Il peut s'agir, par exemple, d'un fauteuil roulant, d'une bouteille d'oxygène personnelle, d'un dispositif d'écoute assistée, d'un appareil électronique doté d'une technologie d'adaptation ou d'une alarme d'urgence visiblefootnote 2.

    Technologie d'aide ou technologie adaptée (TA)
    Il s'agit de tout élément technologique qui aide un élève, avec ou sans handicap, à augmenter ou à maintenir son niveau de fonctionnement. Il s'agit souvent d'ordinateurs portables dotés de programmes spécialisés, comme la synthèse d’un texte en paroles, la synthèse de la parole en texte, les organisateurs graphiques et les logiciels de prédiction de motsfootnote 8.

    Apprentissage asynchrone
    Apprentissage qui n'est pas dispensé en temps réel. L'apprentissage asynchrone peut impliquer que les élèves regardent des leçons vidéo préenregistrées, accomplissent des tâches assignées ou participent à des forums de discussion en lignefootnote 9. L'apprentissage asynchrone se déroule selon votre emploi du temps. Bien que votre cours, votre instructeur ou votre programme d'études vous fournisse des documents à lire, des cours à regarder, des devoirs à faire et des examens à évaluer, vous avez la possibilité d'accéder à ces exigences et de les satisfaire dans un délai flexible. Les méthodes d'apprentissage asynchrone en ligne comprennent des modules de cours autoguidés, des contenus vidéo en continu, des bibliothèques virtuelles, des notes de cours postées et des échanges sur des forums de discussion ou des plateformes de médias sociaux.

    Barrières attitudinales
    Se produisent lorsque des personnes ont des perceptions, des comportements ou font des suppositions discriminatoires à l'égard des personnes handicapées.

    Audisme
    L'idée qu'une personne est supérieure en raison de sa capacité à entendre ou à agir comme une personne qui entendfootnote 2.

    Communication améliorée et alternative
    La communication améliorée et alternative (CAA) désigne les différents moyens dont disposent les personnes qui ne peuvent pas parler pour communiquer leurs idées. Les personnes peuvent utiliser diverses combinaisons de méthodes de communication alternatives telles que des affichages avec des images, l'alphabet ou des mots, des gestes, le langage des signes, des ordinateurs et des dispositifs de conversation électroniques. La CAA désigne également les stratégies utilisées pour aider les personnes à écrire lorsqu'il est impossible d'écrire à la main en raison de limitations physiquesfootnote 10.

    Trouble du spectre autistique
    Les troubles du spectre autistique (TSA) sont des troubles neurologiques permanents qui affectent la façon dont une personne communique et entre en relation avec les gens et le monde qui l'entoure. Les TSA peuvent affecter le comportement, les interactions sociales et la capacité de communiquer. Les TSA traversent toutes les frontières culturelles, ethniques, géographiques et socio-économiques.

    Les TSA sont un trouble du spectre, ce qui signifie que, même si toutes les personnes qui en sont atteintes éprouvent certaines difficultés, le degré auquel chacune d'entre elles fait face à ces difficultés est différent.

    Qu'une personne atteinte de TSA soit affectée de façon légère, sévère ou intermédiaire, elle peut avoir des difficultés à verbaliser ses pensées, à gérer son anxiété, à faire face au changement ou à participer à des activités de groupe. Cela peut parfois entraîner des conflits involontaires avec la communauté en général, conduire à un engagement avec le secteur de la santé mentale, ainsi qu'avec les systèmes de justice pénale et familiale. Sans les soutiens appropriés, les personnes du spectre peuvent se retrouver au chômage, sans abri, sous tension et stressées. Cela peut avoir un impact majeur sur leur qualité de viefootnote 11.

    Obstacles
    « Obstacle » désigne tout ce qui empêche une personne handicapée de participer pleinement à tous les aspects de la société en raison de son handicap, notamment un obstacle physique, un obstacle architectural, un obstacle en matière d'information ou de communication, un obstacle comportemental, un obstacle technologique, une politique ou une pratique (« obstacle »)footnote 12.

    Biais
    Une prédisposition, un préjugé ou une généralisation concernant un groupe de personnes, fondée sur des caractéristiques personnelles ou des stéréotypesfootnote 2.

    Éducation bilingue
    Le développement de la littératie dans deux langues comporte des avantages linguistiques et cognitifs pour les élèves bilingues.
    Assure une éducation bilingue pour les élèves sourds qui favorise à la fois la langue des signes américaine (LSA) et l'anglais :
    • Acquisition du langage et de l'alphabétisation
    • Capacité de réflexion critique et conscience méta-linguistique
    • Réussite scolaire
    • image de soi positive et interactions sociales réussies
    • Appréciation de l'ASL et des identités multiculturelles
    • Un environnement d'apprentissage qui apprécie la diversité
    • La langue des signes américaine est la première langue de base des élèves. Elle est utilisée comme langue de dialogue, d'instruction et d'étude. La LSA est utilisée pour fournir aux élèves une connaissance du monde qui est une condition préalable à la compréhension de la littératie anglaise.
    • La maîtrise de la première langue permet de créer des expériences d'enseignement et d'apprentissage qui améliorent les résultats scolaires de chaque élève.
    • La maîtrise de la première langue (LSA) favorise la maîtrise de la deuxième langue (anglais).
    • L'anglais est une langue d'enseignement et d'étude.
    • La LSA et les informations sur le patrimoine multiculturel sont utilisées dans l'enseignement.
    Il en va de même pour les élèves sourds qui utilisent la Langue des signes québécoise et le françaisfootnote 13.

    Environnement bâti
    Le terme « environnement bâti » fait référence à l'environnement construit par l'homme qui sert de cadre à l'activité humaine, allant des bâtiments et des parcs ou espaces verts aux quartiers et aux villes qui peuvent souvent inclure leurs infrastructures de soutien, telles que l'approvisionnement en eau ou les réseaux d'énergie. L'environnement bâti est un produit matériel, spatial et culturel du travail humain qui combine des éléments physiques et de l'énergie dans des formes permettant de vivre, de travailler et de jouer. Il a été défini comme « l'espace créé par l'homme dans lequel les gens vivent, travaillent et se récréent au quotidien ». L'« environnement bâti » englobe les lieux et les espaces créés ou modifiés par l'homme, notamment les bâtiments, les parcs et les systèmes de transport. Ces dernières années, la recherche en santé publique a élargi la définition de l'« environnement bâti » pour y inclure l'accès à une alimentation saine, les jardins communautaires, la « marchabilité » et la « cyclabilité »footnote 14.

    Communauté de pratique
    Une communauté de pratique (CdP) est un groupe de personnes qui partagent une préoccupation commune, un ensemble de problèmes ou un intérêt pour un sujet et qui se réunissent pour atteindre des objectifs individuels et collectifs.

    Droits concurrents
    Situations dans lesquelles les parties à un litige affirment que la jouissance des droits de l'homme et des libertés d'un individu ou d'un groupe, tels que protégés par la loi, interférerait avec les droits et libertés d'un autre individu ou groupefootnote 2.

    Prêt pour la conversation
    Alors que les enfants commencent à établir les bases de la communication avec les autres, il est important de les équiper d'outils de conversation pour savoir quoi dire avec les autres. De nombreux enfants s'identifieront au sentiment figé de ne pas savoir quoi dire ensuite, comment répondre à une question ou comment poursuivre une conversation. C'est pourquoi de nombreux éducateurs voient la nécessité d'enseigner les techniques de conversation à tous les élèves dans le cadre de l'enseignement général.

    Avec le temps, les indices et les sujets de conversation peuvent devenir plus naturels pour certains élèves, mais des conseils et une éducation supplémentaires peuvent aider les enfants souffrant de troubles du spectre autistique, de troubles du développement et d'autres besoins sociaux et émotionnels à trouver plus rapidement leurs marquesfootnote 15.

    Prêt pour la conversion : (Signification de la LAPHO)
    L’expression « prêt pour la conversation » désigne les informations numériques qui peuvent être facilement converties dans un format accessible, ce qui permettrait aux individus de disposer d'un autre moyen d'accéder aux informations et aux ressources éducatives.

    Les gens interagissent, apprennent et communiquent de diverses manières. Les possibilités d'apprentissage sont accrues lorsque l'on propose des moyens flexibles d'utiliser les ressources pédagogiques. Il est important de tenir compte de la façon dont les gens communiquent pour que les connaissances soient échangées. Les formats alternatifs tiennent compte des diverses manières d'échanger des informations.

    La Loi sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario stipule que les établissements d'enseignement et leurs employés doivent savoir comment produire des versions accessibles ou prêtes à la conversion des manuels scolaires et des documents imprimés. Les éducateurs, les enseignants et le personnel doivent se renseigner sur l'accessibilité de la prestation des cours et de l'enseignement et savoir interagir et communiquer avec les personnes handicapées qui peuvent utiliser des médias substitutsfootnote 16.

    Opportunité de coopération
    Le programme d'éducation coopérative offre à tous les élèves du secondaire, y compris les apprenants adultes, la possibilité d'appliquer, de perfectionner et d'étendre, en classe et dans le contexte d'une communauté à l'extérieur de l'école, les compétences et les connaissances décrites dans le curriculum de l'éducation coopérativefootnote 17.

    Culture
    Coutumes, croyances, comportements et/ou réalisations d’une époque et/ou d’un peuple donnés; comportement au sein d’un groupe donnéfootnote 2.

    Compétence culturelle
    Capacité à interagir efficacement avec des personnes de cultures différentes, notamment dans le domaine des ressources humaines, des organisations à but non lucratif et des agences gouvernementales dont les employés travaillent avec des personnes d'origines culturelles/ethniques différentes. La compétence culturelle comporte quatre composantes :
    1. la conscience de sa propre vision culturelle du monde
    2. attitude à l'égard des différences culturelles
    3. connaissance des différentes pratiques culturelles et visions du monde
    Compétences interculturelles (le développement de la compétence culturelle se traduit par une capacité à comprendre, à communiquer et à interagir efficacement avec des personnes de cultures différentesfootnote 2.

    Réceptivité culturelle
    La culture va beaucoup plus loin que les notions typiques d'ethnicité, de race ou de foi. Elle englobe de vastes notions de similitude et de différence et se reflète dans les multiples identités sociales de nos élèves et dans leurs façons de connaître et d'être dans le monde. Afin de garantir que tous les élèves se sentent en sécurité, accueillis et acceptés, et inspirés pour réussir dans une culture où les attentes en matière d'apprentissage sont élevées, les écoles et les classes doivent être sensibles à la culture.

    Gay (2000) et Villegas et Lucas (2002) utilisent les termes « Culturally Responsive Teaching » ou « Culturally Responsive Pedagogy » pour décrire un enseignement qui reconnaît que tous les élèves apprennent différemment et que ces différences peuvent être liées à l'origine, à la langue, à la structure familiale et à l'identité sociale ou culturelle. Les théoriciens et les praticiens de la pédagogie adaptée à la culture font plus que reconnaître le caractère « unique » de chaque élève sur le plan culturel; ils le nourrissent intentionnellement afin de créer et de faciliter des conditions d'apprentissage efficaces (Brown-Jeffy et Cooper, 2011). Ils considèrent la diversité des élèves en termes de points forts; ils l'orientent comme présentant des opportunités pour améliorer l'apprentissage plutôt que comme des défis ou des déficits de l'élève ou de la communauté particulière footnote 18.

    Évaluation diagnostique
    Évaluation qui sert à identifier les besoins et les capacités d'un élève et à déterminer s'il est prêt à acquérir les connaissances et les compétences décrites dans les attentes du programme scolaire. L'évaluation diagnostique a généralement lieu au début d'une année scolaire, d'un trimestre, d'un semestre ou d'une unité d'enseignement. Il s'agit d'un outil essentiel utilisé par les enseignants pour planifier l'enseignement et fixer des objectifs d'apprentissage appropriés.

    Fondé sur des données probantes et éclairé par des données probantes :
    Les programmes fondés sur des données probantes font appel à un programme ou à un ensemble de services défini qui, lorsqu’il est mis en œuvre avec fidélité comme un tout, a été validé par une certaine forme de données probantes scientifiques. Les pratiques et les programmes fondés sur des données probantes peuvent être décrits comme étant « établis » ou « bien établis », selon la force de la conception de la recherche.

    Les pratiques fondées sur des données probantes font appel aux meilleures connaissances disponibles fondées sur la recherche et la pratique pour guider la conception et la mise en œuvre des programmes. Cette pratique éclairée permet l’innovation tout en incorporant les enseignements tirés des publications de recherche existantes. Idéalement, les programmes et pratiques fondés sur des données probantes et éclairés par des données probantes devraient être adaptés aux antécédents culturels des familles, aux valeurs communautaires et aux préférences individuelles.

    Enseignement différencié (ED)
    Tomlinson (2005), un expert de premier plan dans ce domaine, définit l’enseignement différencié comme étant une approche de l’enseignement qui repose sur l’hypothèse que les élèves apprennent au mieux lorsque leurs enseignants s’adaptent aux différences entre leurs niveaux de préparation, leurs centres d’intérêt et leurs profils d’apprentissage.

    Hehir à Harvard définit la conception universelle de l’apprentissage (CUA) comme étant un cadre scientifiquement valide pour guider la pratique éducative qui : (A) offre une flexibilité dans les manières dont l’information est présentée et dont les élèves réagissent ou montrent leurs connaissances et leurs compétences et dans les façons dont les élèves participent; et (B) réduit les obstacles à l’enseignement, fournit des mesures d’adaptation, des soutiens et des défis appropriés, et maintient des attentes élevées en matière de réussite pour tous les élèves, y compris les élèves handicapés et ceux dont la maîtrise de l’anglais est limitée.

    L’enseignement différencié est un processus par lequel les éducateurs varient les activités d’apprentissage, les exigences de contenu et les modes d’évaluation afin de répondre aux besoins de chaque enfant et de favoriser son développement. L’enseignement différencié offre différentes expériences d’apprentissage en réponse aux besoins de chaque élève (Tomlinson, 1999). Il s’agit d’une méthode d’enseignement qui tente d’adapter l’enseignement aux différents intérêts, aux styles d’apprentissage et à la volonté d’apprendre de chaque élève. footnote 6.

    Technologie de l'alphabétisation numérique
    Bien que les définitions varient, la culture numérique implique la capacité de naviguer et de s'adapter à un environnement numérique changeant en accédant aux outils numériques et en les utilisant, de comprendre leur fonctionnement et de créer des outils et des innovations numériques. Elle comprend 1) la recherche, la consommation et l'évaluation de contenus numériques, 2) la création de contenus numériques et 3) leur communication ou leur partage.

    Résolution des conflits
    C'est un terme qui fait référence à un certain nombre de processus qui peuvent être utilisés pour résoudre un conflit, un différend ou une réclamation. Les méthodes de résolution des conflits comprennent :
    • procès (litige) (judiciaire)
    • arbitrage
    • droit collaboratif
    • médiation
    • conciliation
    • négociation
    • facilitation
    • évitement
    Exemples de modes alternatifs de résolution des conflits
    Il s'agit notamment de la négociation, de la médiation et de l'arbitrage, qui permettent d'éviter le tribunal tout en tentant de résoudre les différends entre deux parties.
    • L'objectif de la médiation est qu'un tiers neutre aide les parties en conflit à parvenir à un consensus par elles-mêmes. Plutôt que d'imposer une solution, un médiateur professionnel travaille avec les parties en conflit pour explorer les intérêts qui sous-tendent leurs positions.
    • La médiation peut être efficace pour permettre aux parties d'exprimer leurs sentiments et d'explorer pleinement leurs griefs.
    • En travaillant avec les parties ensemble et parfois séparément, les médiateurs peuvent essayer de les aider à trouver une solution qui soit durable, volontaire et non contraignante.
    • Dans l'arbitrage, un tiers neutre fait office de juge et est chargé de résoudre le litige.
    • L'arbitre écoute les arguments de chaque partie et présente les preuves pertinentes, puis rend une décision contraignante.
    • Les parties au conflit peuvent négocier pratiquement tous les aspects du processus d'arbitrage, y compris la présence ou non d'avocats et les normes de preuve utilisées.
    • Les arbitres rendent des décisions qui sont généralement confidentielles et qui ne peuvent faire l'objet d'un appel.
    • Comme la médiation, l'arbitrage tend à être beaucoup moins coûteux que le procès.

    Dimensions de la diversité
    Les caractéristiques personnelles uniques qui nous distinguent en tant qu'individus et groupes. Il s'agit notamment de l'âge, du sexe, du genre, de la race, de l'origine ethnique, des capacités physiques et intellectuelles, de la classe sociale, des croyances, de la religion, de l'orientation sexuelle, du niveau d'éducation et de l'expertisefootnote 2.

    Handicap
    « La définition du handicap est une question complexe et évolutive. Le terme « handicap » couvre un large éventail de conditions et de degrés. Un handicap peut avoir été présent à la naissance, avoir été causé par un accident ou s'être développé au fil du temps. L'article 10 du Code définit le terme « handicap » comme suit :
    1. Tout degré d'incapacité physique, d'infirmité, de malformation ou de défigurement causé par une blessure corporelle, une anomalie congénitale ou une maladie et, sans limiter la généralité de ce qui précède, comprend le diabète sucré, l'épilepsie, une lésion cérébrale, tout degré de paralysie, d'amputation, de manque de coordination physique, de cécité ou de déficience visuelle, de surdité ou de déficience auditive, de mutité ou de déficience de la parole, ou de dépendance physique à l'égard d'un chien-guide ou d'un autre animal, d'un fauteuil roulant ou de tout autre appareil ou dispositif correctif.
    2. un état de déficience mentale ou une déficience intellectuelle.
    3. un trouble de l'apprentissage, ou un dysfonctionnement d'un ou de plusieurs des processus impliqués dans la compréhension ou l'utilisation de symboles ou du langage parlé.
    4. un trouble mental.
    5. une blessure ou une invalidité pour laquelle des prestations ont été demandées ou reçues dans le cadre d'un régime d'assurance établi en vertu de la Loi de 1997 sur la sécurité professionnelle et l’assurance contre les accidents du travail.
    Le terme « handicap » doit être interprété au sens large. Il comprend à la fois les conditions actuelles et passées, ainsi qu'une composante subjective, à savoir celle fondée sur la perception de l'incapacité. La position de la CODP est que les handicaps anticipés sont également couverts par le Code. Cela s'applique lorsqu'une personne n'a pas de déficience à l'heure actuelle, mais qu'elle est traitée de façon défavorable en raison de la perception qu'elle développera éventuellement une déficience, deviendra un fardeau, posera un risque ou nécessitera des mesures d'adaptation. L'accent devrait toujours être mis sur les capacités actuelles d'une personne et sur les risques actuels de la situation plutôt que sur les limitations ou les risques qui pourraient ou non survenir à l'avenir.

    Bien que les sections 10(a) à (e) du Code énoncent divers types de conditions, il est clair qu'elles sont simplement illustratives et non exhaustives. C'est également un principe de la Loi sur les droits de l'homme que le Code soit interprété de manière large, téléologique et contextuelle afin de promouvoir l'objectif d'élimination de la discrimination.

    Un handicap peut être le résultat d'une combinaison de déficiences et de barrières environnementales, telles que des barrières comportementales, des informations inaccessibles, un environnement bâti inaccessible ou d'autres barrières qui affectent la pleine participation des personnes à la société »footnote 19.
    • La Loi sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario utilise la définition du terme « handicap » du Code des droits de la personne de l'Ontario, comme suitfootnote 12.

    Discrimination
    « La discrimination n'est pas définie dans le « Code » mais comprend généralement les éléments suivants :
    • ne pas évaluer individuellement les mérites, les capacités et les circonstances uniques d'une personne
    • plutôt, de faire des suppositions stéréotypées basées sur les traits présumés d'une personne.
    • ayant pour effet d'exclure des personnes, de refuser des avantages ou d'imposer des charges.
    De nombreuses personnes pensent à tort qu'il n'y a pas de discrimination si l'impact n'était pas intentionnel, ou si d'autres facteurs pouvaient expliquer une situation particulière. En fait, la discrimination a souvent lieu sans intention de nuire. Et dans la plupart des cas, il existe des chevauchements entre la discrimination et d'autres facteurs légitimes. »footnote 20
    Version révisée approuvée par la CODP : mars 2018 : Politique sur l’éducation accessible aux élèves handicapés
    Note : Dans le Code des droits de la personne de l'Ontario, le terme « discrimination » est un terme juridique qui est défini par une jurisprudence abondante. Il ne s'agit pas ici d'essayer de saisir ce que dit cette jurisprudence.

    Préjugés discriminatoires
    Une perception ou un acte basé sur une perspective personnelle par opposition à une perspective neutre ou objective, qui voit ou juge un individu ou une situation à travers cette lentille positive ou négative. Cela constitue un obstacle au traitement équitable, inclusif et respectueux des personnes et limite les chances de nos élèves d'apprendre, de grandir et de contribuer pleinement à la société.

    Programmes d'enseignement à distance
    Programmes permettant de dispenser des cours en ligne, par correspondance ou par d'autres moyens qui ne nécessitent pas la présence physique de l'élève dans une écolefootnote 21.

    Enseignement à distance
    Méthode d'étude où les enseignants et les élèves ne se rencontrent pas dans une salle de classe mais utilisent l'Internet, le courrier électronique, le courrier, etc. pour avoir des cours. L'apprentissage à distance, également appelé enseignement à distance, apprentissage électronique et apprentissage en ligne, est une forme d'enseignement dont les principaux éléments sont la séparation physique des enseignants et des élèves pendant l'enseignement et l'utilisation de diverses technologies pour faciliter la communication entre élèves et enseignants et entre élèves et élèves. L'enseignement à distance s'adresse traditionnellement aux élèves non traditionnels, tels que les travailleurs à temps plein, le personnel militaire, les non-résidents ou les personnes vivant dans des régions éloignées qui ne peuvent assister aux cours en classe. Cependant, l'enseignement à distance est devenu une partie intégrante du monde de l'éducation et les tendances indiquent une croissance continue.

    Diversité
    La présence d'un large éventail de qualités et d'attributs humains au sein d'un groupe, d'une organisation ou d'une société. Les dimensions de la diversité comprennent, entre autres, l'ascendance, la culture, l'ethnicité, le genre, l'identité de genre, la langue, les capacités physiques et intellectuelles, la race, la religion, le sexe, l'orientation sexuelle et le statut socio-économique.

    Obligation d’accommodement
    En vertu du Code des droits de la personne de l'Ontario, les personnes identifiées par les motifs du Code ont droit aux mêmes possibilités et avantages que tout le monde.

    Dans certains cas, ils peuvent avoir besoin d'arrangements spéciaux ou d'« accommodements » pour participer de manière égale aux domaines sociaux couverts par le Code, tels que l'emploi, le logement et l'éducation. Les employeurs, les fournisseurs de logement, les fournisseurs d'éducation et les autres parties responsables en vertu du Code ont l'obligation légale de répondre aux besoins identifiés par le Code, à moins qu'ils ne puissent prouver que cela leur causerait un préjudice injustifié. La contrainte excessive est fondée sur le coût, les sources de financement extérieures et les facteurs de santé et de sécuritéfootnote 2.

    Remarque : Dans le Code des droits de la personne de l'Ontario, les expressions « obligation d'accommodement » et « contrainte excessive » sont des termes juridiques qui sont définis par la jurisprudence. Il ne s'agit pas d'une tentative de saisir ce que dit cette jurisprudence.

    Éducateurs des écoles primaires et secondaires
    En vertu de la Loi sur l'Éducation, les directeurs d'école sont chargés de soumettre les élèves en difficulté à un comité d'identification et de placement, de préparer un plan d'enseignement individualisé pour chaque élève en difficulté et de communiquer les politiques et procédures de la Commission au personnel, aux élèves et aux parents. Les enseignants sont chargés de participer au processus d'adaptation, d'évaluer les progrès des élèves et de communiquer avec les parents. Tous les fournisseurs d'éducation sont tenus d'étudier les solutions d'adaptation et d'accéder aux demandes d'adaptation en temps opportun.

    Préparation aux situations d'urgence
    Les connaissances, les capacités et les systèmes organisationnels développés par les gouvernements, les organisations d'intervention et de rétablissement, les communautés et les individus pour anticiper, répondre et se rétablir des impacts des urgences probables, imminentes, émergentes ou actuellesfootnote 22.

    Urgence
    Un événement ou une menace qui produit ou a le potentiel de produire une série de conséquences qui nécessitent une action urgente et coordonnéefootnote 22.

    Réponse aux urgences (RAU)
    Un document décrivant comment une agence ou une organisation va gérer sa réponse aux urgences. Un RAU décrit les objectifs, les politiques et le concept des opérations (CONOPS) pour la réponse, ainsi que la structure, les autorités et les responsabilités pour rendre cette réponse systématique, coordonnée et efficace. Par exemple, une RAU nationale à l'échelle du gouvernement peut être une synthèse des RAU propres à chaque ministère, et peut détailler les ressources, les capacités et les moyens que chaque ministère utilisera dans sa réponse. Une RAU de l'ensemble de la société inclut également les contributions du secteur privéfootnote 22.

    Technologies émergentes
    « Il n'existe pas de définition communément admise des technologies émergentes, mais ce que ce terme recouvre potentiellement est vaste et, bien entendu, évoluera avec le temps. Aux fins du présent rapport*, les technologies émergentes sont des technologies relativement nouvelles qui se développent rapidement et qui sont susceptibles d'avoir un impact considérable sur les individus dans la société au cours des cinq à dix prochaines années. Nous nous sommes concentrés sur les technologies émergentes qui sont facilement accessibles aux consommateurs; de nombreuses technologies émergentes mises en évidence dans ce rapport reposent sur l'intelligence artificielle et l'intelligence. »footnote 23

    Équitable
    Juste ou caractérisé par la justice ou l'équité. Le traitement équitable peut parfois différer du même traitementfootnote 2.

    Obstacles au financement équitable
    À l'heure actuelle, l'éducation consacre des fonds considérables à des contenus qui ne sont pas accessibles à tous les élèves. Les manuels scolaires et les plateformes de gestion de l'apprentissage ne sont souvent pas utilisables par les élèves handicapés. Des fonds supplémentaires sont nécessaires pour acquérir et former aux technologies d'assistance permettant d'accéder aux programmes d'études. Le coût des appareils de technologie d'assistance et de la formation peut être particulièrement élevé en ce qui concerne les handicaps à faible incidence. L'assistance technique et la formation continues du personnel qualifié pour le personnel et les élèves sont essentielles, mais elles exercent une pression supplémentaire sur les budgets.

    Obstacles à une formation équitable
    Les obstacles surviennent lorsque la technologie est déployée sans que les élèves et le personnel ne reçoivent une formation adéquate et appropriée de la part d'experts qualifiés dans l'utilisation et l'application de la technologie. Des obstacles existent lorsqu'il y a peu ou pas de mesure de l'efficacité de la formation sur les résultats des élèves et sur le dépassement des obstacles à l'apprentissage que la technologie était censée résoudre. Par exemple, on fournit à un élève une technologie de synthèse vocale pour lui donner accès à un texte numérique, mais on ne lui enseigne pas les stratégies nécessaires pour améliorer sa compréhension du texte et aucune donnée n'est recueillie périodiquement sur les résultats de l'élève après la mise en oeuvre de la technologie. Cela peut conduire à une sous-utilisation de la technologie d'assistance sans que l'on ne comprenne pourquoi et que l'on n’identifie des solutions.

    Équité
    Une condition ou un état de traitement équitable, inclusif et respectueux de toutes les personnes. Une condition ou un état de traitement équitable, inclusif et respectueux de toutes les personnes. L'équité ne signifie pas que les gens sont traités de la même manière sans tenir compte des différences individuelles.

    Ethnicité
    Partage d'une tradition culturelle et historique distinctive souvent associée à la race, au lieu d'origine, à l'ascendance ou à la croyancefootnote 2.

    Évaluation
    Le processus consistant à juger de la qualité de l'apprentissage des élèves sur la base de critères établis et à attribuer une valeur pour représenter cette qualité. L'évaluation est basée sur des évaluations de l'apprentissage qui fournissent des données sur les résultats des élèves à des moments stratégiques tout au long de l'année scolaire/de la matière/du cours, souvent à la fin d'une période d'apprentissage.

    Exclusion
    L'exclusion est utilisée dans ce document pour signifier le refus d'admission [Loi sur l'Éducation, s. 265 (m)] et comprend également les demandes formelles ou informelles pour que l'élève assiste à l'école pendant moins d'une journée scolaire complète, ou une ou plusieurs journées scolaires complètes, sauf lorsque l'absence de l'école a été demandée par le parent/tuteur.

    Fonctionnement exécutif
    Les fonctions exécutives et les capacités d'autorégulation sont les processus mentaux qui nous permettent de planifier, de concentrer notre attention, de nous souvenir des instructions et de jongler avec plusieurs tâches avec succès.

    Apprentissage par l'expérience
    Les élèves d'aujourd'hui ont besoin d'un apprentissage qui va au-delà de la salle de classe. Les programmes travail-études élargissent l'apprentissage des élèves en les aidant à :
    • mieux comprendre les secteurs d'activité dans lesquels ils pourraient vouloir s'engager à l'avenir
    • découvrir des possibilités de carrière dans des secteurs qu'ils n'auraient peut-être pas connus ou même envisagés
    • développer des compétences professionnelles essentielles
    • voir comment leur apprentissage en classe peut être appliqué sur le lieu de travail
    • prendre des décisions plus éclairées sur leur éducation et leur carrière afin de réussir leur transition vers le marché du travail (ministère de l'Éducation de l'Ontario).
    Dans le cadre des opportunités d'apprentissage par l'expérience, les élèves travaillent en partenariat avec des communautés ou des organisations communautaires pour soutenir les priorités identifiées par la communauté. Ces opportunités permettent aux élèves d'apprendre de l'expertise de la communauté, d'améliorer leurs connaissances et de développer leur responsabilité sociale et civique. Ces opportunités impliquent généralement un engagement auprès d'organisations communautaires, à but non lucratif ou publiques. L'apprentissage par l'engagement communautaire est une expérience d'apprentissage structurée qui se déroule en dehors d'un cours, en partenariat avec la communauté, dans le but de soutenir les priorités identifiées par la communauté, d'améliorer les connaissances des élèves et leur sens des responsabilités sociales et civiques. Il se déroule dans des organisations à but non lucratif, communautaires ou publiques.

    Littératie financière
    L'éducation financière signifie avoir les « connaissances » et les compétences nécessaires pour prendre des décisions économiques et financières responsables en toute confiance. Cela peut s'appliquer à des décisions quotidiennes, comme l'achat de produits d'épicerie, ou à des investissements plus importants, comme le paiement des frais de scolarité ou l'achat d'une voiture. La littératie financière permet aux élèves de mieux comprendre les finances personnelles, l'économie locale et mondiale et les résultats de leurs choix en tant que consommateurs, afin qu'ils puissent prendre des décisions financières éclairées tout au long de leur vie.

    Premières nations
    Terme utilisé pour décrire les peuples autochtones du Canada qui ne sont ni Métis ni Inuits. Il s'agit également d'un terme général pour décrire une ou plusieurs communautés ayant des caractéristiques similaires (par exemple, terre - réserve; culture, langue, traditions, histoire). Il y a 634 Premières nations au Canada qui parlent 60 langues distinctesfootnote 24.

    Évaluation formative
    L'évaluation qui a lieu pendant l'enseignement afin de fournir une orientation pour l'amélioration de chaque élève et pour l'ajustement des programmes d'enseignement pour chaque élève et pour toute la classe. Les informations recueillies sont utilisées dans le but précis d'aider les élèves à s'améliorer pendant qu'ils acquièrent des connaissances et mettent en pratique leurs compétences.

    Vidéos sous-titrées
    Les sous-titres sont des versions textuelles du contenu audio, synchronisées avec la vidéo. Ils sont essentiels pour garantir l'accessibilité de votre vidéo aux élèves, aux employés et aux membres du public qui sont sourds ou malentendants. Ils aident également les personnes dont l'anglais n'est pas la langue maternelle à comprendre la vidéo, permettent de rechercher du contenu dans la vidéo, aident tous les élèves à apprendre l'orthographe des termes techniques prononcés dans la vidéo et permettent de générer une transcription interactive dans laquelle les utilisateurs peuvent cliquer n'importe où dans la transcription pour regarder la vidéo où ce texte est prononcé. (University of Washington) La qualité et la visibilité des sous-titres sont essentielles à la réussite des élèves sourds et malentendants en classe. Toutes les vidéos, quelle que soit la plateforme sur laquelle elles se trouvent, doivent comporter une option de sous-titrage.

    Ressources :

    Identité de genre
    Sens conscient de la masculinité ou de la féminité d'une personne. Ce sentiment de soi est séparé et distinct du sexe biologiquefootnote 2.

    Gouvernement
    En vertu de la Loi sur l'Éducation, le ministère de l'Éducation est chargé d'établir un processus d'identification et d'adaptation des besoins liés au handicap dans les systèmes scolaires élémentaires et secondaires financés par l'État. Le ministère doit veiller à ce que tous les élèves en difficulté puissent avoir accès aux programmes et aux services d'éducation spécialisée sans avoir à payer de frais. Le ministère est responsable des niveaux et des structures de financement, de l'adoption de procédures législatives et de la création de mécanismes d'appel et de contrôle. Le ministère des Collèges et Universités est chargé de fournir des services éducatifs similaires au niveau postsecondaire. Les deux ministères sont également tenus d'établir un plan d'accessibilité annuel qui traite de l'identification, de l'élimination et de la prévention des obstacles pour les personnes handicapées.

    Activité haineuse
    Commentaires ou actions à l'encontre d'une personne ou d'un groupe motivés par des préjugés ou de la haine fondés sur la race, l'ascendance, l'origine nationale ou ethnique, la langue, la couleur, la religion, le sexe, l'âge, le handicap mental ou physique, l'état civil, la situation familiale, l'orientation sexuelle ou tout autre facteur similaire. Il s'agit par exemple des crimes haineux, de la propagande haineuse, de l'apologie du génocide, des communications téléphoniques et électroniques incitant à la haine, et de l'affichage public de la haine dans des avis, signes, symboles et emblèmesfootnote 2.

    Harcèlement
    S'engager dans une série de commentaires ou d'actions que l'on sait, ou que l'on devrait raisonnablement savoir, être importuns. Il peut s'agir de paroles ou d'actions que l'on sait ou que l'on devrait savoir offensantes, embarrassantes, humiliantes, dégradantes ou importunes. En vertu du Code des droits de la personne de l'Ontario, le harcèlement est fondé sur les motifs interdits/protégés (voir la définition)footnote 2.

    Désavantage historique
    Désavantage résultant de schémas historiques de discrimination institutionnalisée et d'autres formes de discrimination systémique, parfois de discrimination sociale, politique, culturelle, ethnique, religieuse et économique légalisée, ainsi que de discrimination dans l'emploi. Cela inclut également la sous-représentation vécue par les groupes défavorisés tels que les femmes, les peuples autochtones, les personnes handicapées, les personnes LGBT et les personnes racialiséesfootnote 2.

    Code des droits de la personne (le « Code ») (Ontario)
    Une loi provinciale qui donne à chacun des droits et des chances égaux sans discrimination dans les domaines spécifiques des biens, des services et des installations, du logement/de l'hébergement, des contrats, de l'adhésion à des associations professionnelles et à des syndicats et de l'emploi. L'objectif du Code est de prévenir la discrimination et le harcèlement et de souligner les droits inaliénables de tous les membres de la famille humaine. Le Code était l'une des premières lois de ce type au Canada et il est conforme à la Déclaration internationale des droits de l'homme des Nations Unies. Avant 1962, diverses lois traitaient de différents types de discrimination. Le Code les a regroupées en une seule loi et a ajouté de nouvelles protections. Voir Motifs interdits/protégés.

    Comité d'identification, de placement et de révision (CIPR)
    Le Règlement 181/98 exige que toutes les commissions scolaires mettent en place un comité d'identification, de placement et de révision. Ce comité est composé d'au moins trois personnes, dont l'une doit être un directeur d'école ou un agent de supervision de la commission.

    Rôle du Comité d'identification, de placement et de révision
    • décider si l'élève doit être identifié comme exceptionnel ou non
    • identifier les domaines d'exception de l'élève, selon les catégories et les définitions des anomalies fournies par le ministère de l'Éducation
    • décider d'un placement approprié pour l'élève
    • revoir l'identification et le placement au moins une fois par année scolaire.

    Identification
    Qui est identifié comme un élève en difficulté?
    La Loi sur l'Éducation définit un élève en difficulté comme « un élève dont les anomalies de comportement, de communication, intellectuelles, physiques ou multiples sont telles qu'on considère qu'il doit être placé dans un programme d'éducation spécialisée… ». Les élèves sont identifiés selon les catégories et les définitions des anomalies fournies par le ministère de l'Éducation.

    Anomalies

    Catégories et définitions des anomalies :
    Les termes suivants, lorsqu'ils sont utilisés, proviennent de la ressource du ministère de l'Éducation citée ci-dessous. Les Commissions scolaires peuvent avoir d'autres critères pour déterminer l’anomalie.

    Comportementale
    • Anomalie comportementale : Un trouble de l'apprentissage caractérisé par des problèmes de comportement spécifiques sur une période de temps, à un degré si marqué, et d'une nature telle qu'il affecte négativement les performances scolaires et qui peut être accompagné d'un ou plusieurs des éléments suivants :
      1. une incapacité à établir ou à maintenir des relations interpersonnelles
      2. des craintes ou anxiétés excessives
      3. une tendance à la réaction compulsive
      4. une incapacité d'apprendre qui ne peut être attribuée à des facteurs intellectuels, sensoriels ou à d'autres facteurs de santé, ou à une combinaison de ces facteurs.
    Communicationnelle
    • Autisme : Un trouble grave de l'apprentissage qui se caractérise par :
      1. des perturbations du rythme de développement éducatif, de la capacité à établir des relations avec l'environnement, de la mobilité, de la perception, de la parole et du langage,
      2. absence du comportement symbolique représentatif qui précède le langage.
    • Sourds et malentendants : Déficience caractérisée par des déficits dans le développement du langage et de la parole en raison d'une réponse auditive diminuée ou inexistante aux sons.
    • Troubles du langage : Trouble de l'apprentissage caractérisé par une déficience de la compréhension ou de l'utilisation de la communication verbale ou du système de communication par écrit ou par d'autres symboles, qui peut être associée à des facteurs neurologiques, psychologiques, physiques ou sensoriels, et qui peut :
      1. impliquer une ou plusieurs des formes, du contenu et de la fonction de la langue dans la communication,
      2. comprendre un ou plusieurs des éléments suivants : retard de langage ; dysfonctionnement de la parole ; développement de la voix et de l'articulation, qui peut être ou non d'origine organique ou fonctionnelle.
    • Troubles de la parole : Un trouble de la formulation du langage qui peut être associé à des facteurs neurologiques, psychologiques, physiques ou sensoriels, qui implique des aspects perceptivo-moteurs de la transmission de messages oraux et qui peut être caractérisé par une déficience de l'articulation, du rythme et de l'accentuation.
    • Troubles de l'apprentissage : Un des nombreux troubles du développement neurologique qui a un impact persistant et significatif sur la capacité d'apprendre et d'utiliser les compétences académiques et autres et qui :
      1. Affecte la capacité de percevoir ou de traiter des informations verbales ou non verbales de manière efficace et précise chez les élèves dont les capacités intellectuelles évaluées se situent au moins dans la moyenne.
      2. Entraîne (a) des résultats scolaires inférieurs aux capacités intellectuelles de l'élève (qui se situent au moins dans la moyenne), ou (b) des résultats scolaires que l'élève ne peut maintenir qu'au prix d'efforts extrêmement importants ou d'un soutien supplémentaire.
      3. Entraîne des difficultés dans le développement et l'utilisation des compétences dans un ou plusieurs des domaines suivants : lecture, écriture, mathématiques, habitudes de travail et compétences d'apprentissage.
      4. Peut être typiquement associé à des difficultés dans un ou plusieurs processus cognitifs, tels que le traitement phonologique, la mémoire et l'attention, la vitesse de traitement, le traitement perceptivo-moteur, le traitement visuo-spatial, les fonctions exécutives (par exemple, l'autorégulation du comportement et des émotions, la planification, l'organisation des pensées et des activités, l'établissement de priorités, la prise de décision).
      5. Peut être associé à des difficultés d'interaction sociale (par exemple, difficulté à comprendre les normes sociales ou le point de vue d'autrui), à diverses autres conditions ou troubles, diagnostiqués ou non, ou à d'autres anomalies.
      6. N'est pas le résultat d'un manque d'acuité auditive et/ou visuelle qui n'a pas été corrigé, de déficiences intellectuelles, de facteurs socio-économiques, de différences culturelles, d'un manque de maîtrise de la langue d'enseignement, d'un manque de motivation ou d'effort, de lacunes dans la fréquentation scolaire ou de possibilités insuffisantes de bénéficier de l'enseignement.
    Intellectuelle
    • Douance : Un degré exceptionnellement élevé de capacité intellectuelle générale qui nécessite des expériences d'apprentissage différenciées d'une profondeur et d'une ampleur supérieures à celles normalement fournies par le programme scolaire ordinaire afin de satisfaire le niveau de potentiel.
    • Déficience intellectuelle légère : Un trouble d'apprentissage caractérisé par :
      1. une capacité à tirer profit de l'enseignement dans une classe ordinaire avec l'aide d'une modification considérable du programme et de services de soutien
      2. incapacité à profiter de l'enseignement dans une classe ordinaire en raison d'un développement intellectuel lent.
      3. un potentiel d'apprentissage académique, d'adaptation sociale indépendante et d'autonomie économique.
    • Handicap de développement : Un trouble grave de l'apprentissage caractérisé par :
      1. une incapacité à tirer profit d'un programme d'éducation spéciale pour les élèves présentant une déficience intellectuelle légère en raison d'un développement intellectuel lent
      2. la capacité de bénéficier d'un programme d'éducation spéciale conçu pour répondre à un développement intellectuel lent
      3. un potentiel limité d'apprentissage scolaire, d'adaptation sociale indépendante et d'autosuffisance économique.
    Physique
    • Handicap physique : Un état de limitation ou de déficience physique si grave qu'il nécessite une aide spéciale dans les situations d'apprentissage afin d'offrir des possibilités de réussite scolaire équivalentes à celles des élèves sans exception ayant le même âge ou le même niveau de développement.
    • Cécité et basse vision : Une condition de déficience partielle ou totale de la vue ou de la vision qui, même avec une correction, affecte négativement les performances scolaires.
    Multiple
    • Anomalies multiples : Une combinaison de troubles de l'apprentissage ou d'autres troubles, de déficiences ou de handicaps physiques qui est de nature à exiger, pour la réussite scolaire, les services d'un ou de plusieurs enseignants ayant des qualifications en matière d'éducation spéciale et la fourniture de services de soutien appropriés à ces troubles, déficiences ou handicaps.

    Placement CIPR
    De quoi tiendra-t-on compte pour prendre une décision de placement?
    Avant que le Comité d'identification, de placement et de révision n'envisage de placer l'élève dans une classe d'enseignement spécial, il doit déterminer si le placement dans une classe ordinaire avec des services d'enseignement spécial appropriés permettra de :
    • répondre aux besoins de l'élève
    • être conforme aux préférences des parents
    • si, après avoir examiné tous les renseignements qui lui ont été présentés, le comité d'identification, de placement et de révision est convaincu que le placement dans une classe ordinaire répondra aux besoins de l'élève et que cette décision est conforme aux préférences des parents, le comité se prononcera en faveur du placement dans une classe ordinaire avec des services d'éducation spécialisée appropriés.
    • si le comité décide que l'élève doit être placé dans une classe d'enseignement spécial, il doit en donner les raisons dans son rapport écrit de décision.
    Vous trouverez ci-dessous des informations supplémentaires du ministère de l'Éducation concernant les stages :
    • Une classe ordinaire avec soutien indirect : l'élève est placé dans une classe ordinaire pendant toute la journée, et l'enseignant reçoit des services consultatifs spécialisés.
    • Une classe ordinaire avec une aide aux ressources : l'élève est placé dans la classe ordinaire pendant la majeure partie ou la totalité de la journée et reçoit un enseignement spécialisé, individuellement ou en petit groupe, au sein de la classe ordinaire, par un enseignant qualifié en éducation spécialisée.
    • Une classe normale avec aide au retrait : l'élève est placé dans la classe ordinaire et reçoit un enseignement en dehors de la classe pendant moins de 50 % de la journée scolaire, de la part d'un enseignant qualifié pour l'éducation spéciale.
    • Une classe d'éducation spéciale avec intégration partielle : l'élève est placé par le comité d'identification, de placement et de révision dans une classe d'éducation spécialisée où le rapport élèves-enseignant est conforme aux normes du Règl. de l'Ont. 298, article 31, pendant au moins 50 % de la journée scolaire, mais est intégré à une classe ordinaire pendant au moins une période d'enseignement par jour.
    • Une classe d'éducation spécialisée à temps plein : l'élève est placé par le Comité d'identification, de placement et de révision dans une classe d'éducation spécialisée où le rapport élèves-enseignant est conforme aux normes du Règlement de l'Ontario 298, article 31.
    D'autres options existent pour répondre aux besoins de l'élève, et les parents et le personnel de la Commission scolaire sont encouragés à les explorer. Par exemple, ils peuvent envisager de faire une demande d'admission à : une école provinciale pour les élèves sourds, aveugles ou sourds et aveugles, ou une école de démonstration pour les élèves ayant de graves difficultés d'apprentissage,
    • ou un établissement qui fournit les soins ou les traitements nécessaires et appropriés à l'état de l'élève,
    • les demandes d'inscription aux écoles provinciales et aux écoles de démonstration sont coordonnées et soumises par la commission scolaire. Les demandes d'admission dans les établissements de soins et de traitement sont présentées par les parents directement à l'établissement, bien que le personnel de la Commission scolaire puisse aider les parents à recueillir des informations utiles.

    Déficience
    Un état physique, sensoriel, intellectuel, d'apprentissage ou médical, y compris une maladie mentale, qui limite le fonctionnement et/ou nécessite des aménagements. La déficience peut être apparente pour les autres ou cachée, héritée, auto-infligée ou acquise, et peut exister seule ou en combinaison avec d'autres déficiences. La déficience peut toucher n'importe qui (quels que soient le genre, le sexe, la race, la culture, l'âge, la religion, la croyance, etc.)footnote 2.

    Mise en oeuvre
    Les recommandations de la Commission d'élaboration des normes d'accessibilité à l'éducation approuvées par le gouvernement sont mises en oeuvre (dans les délais impartis) par les parties responsables - commissions scolaires, ministères. Le gouvernement met sur pied des comités de travail chargés d'élaborer des PPN afin d'assurer une compréhension uniforme des exigences des recommandations dans toutes les commissions scolaires, tout en introduisant des mesures de conformité.

    Inclusion
    Apprécier et utiliser nos différences uniques - forces, talents, faiblesses et fragilités - de manière à respecter l'individu et, en fin de compte, à créer une organisation dynamique et multidimensionnellefootnote 2.

    Conception inclusive
    Prise en compte des différences entre les individus et les groupes lors de la conception de quelque chose, afin d'éviter de créer des obstacles. La conception inclusive peut s'appliquer aux systèmes, installations, programmes, politiques, services, éducation, etc.footnote 2.

    Éducation inclusive
    Une éducation fondée sur les principes d'acceptation et d'inclusion de tous les élèves. Les élèves se voient reflétés dans leur programme d'études, leur environnement physique et l'environnement général, dans lequel la diversité est honorée et tous les individus sont respectésfootnote 25.

    Autochtones
    Généralement utilisé dans le contexte international, désigne les peuples originaires d'une terre ou d'un territoire particulier. Ce terme est très similaire à "autochtone" et a une connotation positivefootnote 2.

    Plan d'éducation individualisé
    Il s'agit d'un plan appelé plan d'éducation individualisé qui contient des objectifs spécifiques et un aperçu des services d'éducation spécialisée qui répondent aux besoins de l'élève en difficulté. Le plan d'enseignement individuel doit être élaboré pour un élève, en consultation avec le parent. Il doit comprendre 
    • des attentes spécifiques en matière d'éducation
    • un aperçu du programme et des services d'éducation spéciale qui seront reçus
    • une déclaration sur les méthodes d'évaluation des progrès de l'élève
    • pour les élèves de 14 ans et plus (à l'exception de ceux identifiés comme étant en difficulté uniquement en raison de leur douance), un plan de transition vers des activités postsecondaires appropriées, telles que le travail, la poursuite des études et l'intégration dans la communauté.
    Le plan d'éducation individualisé doit être complété dans les 30 jours suivant le placement de l'élève dans le programme, et le directeur d'école doit s'assurer que le parent en reçoit une copiefootnote 26.

    Obstacles à l'information et à la communication
    Ces obstacles surviennent lorsque l'information n'est pas fournie dans un format numérique accessible et/ou lorsque l'information et la communication sont inaccessibles aux élèves souffrant d'un large éventail de handicaps tels que les handicaps physiques, intellectuels, visuels, auditifs, de communication, d'apprentissage, de santé mentale ou les élèves atteints de troubles du spectre autistique. Ces obstacles concernent à la fois l'envoi et la réception d'informations.

    Intersectionnalité
    L'intersectionnalité est l'étude de la manière dont diverses formes d'oppression, de discrimination, de domination et d'autres processus sociaux se croisent et s'influencent mutuellement. Par exemple, les élèves des écoles peuvent appartenir à plus d'un groupe marginalisé. Un élève peut s'identifier comme étant culturellement différent de ses camarades de classe, appartenir à un groupe socio-économique différent et s'identifier également comme homosexuel. L'expérience de cet élève serait différente de celle d'une personne appartenant à un groupe culturel et socio-économique similaire à celui de la majorité de la classe, mais qui s'identifie également comme gay. Bien que ces deux élèves aient une identité en commun, leurs expériences dans et autour de la classe seraient probablement très différentes en raison de leurs perspectives uniques, ainsi que de leurs circonstances sociales et culturelles uniques. Ils peuvent ne pas bénéficier des mêmes types de soutien et auront probablement besoin que les éducateurs et l'administration des écoles soutiennent et répondent à leurs besoins différemment. Une optique d'éducation intersectionnelle prend en considération divers processus sociaux, historiques et politiques afin de mieux comprendre comment soutenir le large éventail d'expériences de divers élèvesfootnote 27.

    En cours d’emploi
    La formation en cours d’emploi est conçue pour développer les compétences des personnes qui travaillent déjà dans une profession donnée comme l’éducation.

    Perfectionnement professionnel intégré au travail (PPIT)
    Le perfectionnement professionnel intégré au travail désigne l'apprentissage des enseignants qui est ancré dans la pratique quotidienne de l'enseignement et qui est conçu pour améliorer les pratiques d'enseignement propres au contenu dans le but d'améliorer l'apprentissage des élèves footnote 37. Un apprentissage professionnel efficace pour les enseignants d'aujourd'hui devrait comporter les caractéristiques suivantes :
    • Il doit être fondé sur l'enquête et la réflexion, être axé sur les participants et se concentrer sur l'amélioration de la planification et de l'enseignement.
    • Il doit être collaboratif, impliquer le partage des connaissances et se concentrer sur les communautés de pratique plutôt que sur les enseignants individuels.
    • Il doit être continu, intensif et soutenu par la modélisation, l'accompagnement et la résolution collective de problèmes spécifiques, afin que les enseignants puissent mettre en oeuvre leur nouvel apprentissage et maintenir les changements de pratique.
    • Il doit être lié au travail des enseignants avec les élèves et en découler - enseignement, évaluation, observation et réflexion sur les processus d'apprentissage et de développement (Secrétariat de la littératie et de la numératie, Perfectionnement professionnel intégré au travail).

    Modèle d'équipe multidisciplinaire
    Une équipe multidisciplinaire est composée de membres de plus d'une discipline afin que l'équipe puisse offrir un plus large éventail de services à l'élève. Les membres de l'équipe travaillent de manière indépendante et interagissent de manière formelle. Les équipes pluridisciplinaires peuvent être considérées comme exigeant que chacun fasse « son propre travail », avec peu ou pas de connaissance du travail des autres disciplines. Il existe souvent une dynamique de pouvoir en termes de hiérarchie de l'importance des disciplines.

    Multi-littératie
    La littératie multiple est la capacité d'identifier, d'interpréter, de créer et de communiquer du sens à travers une variété de formes de communication visuelles, orales, corporelles, musicales et alphabétiques. Au-delà de la notion linguistique de la littératie, la littératie multiple implique une prise de conscience des facteurs sociaux, économiques et culturels plus larges qui encadrent la communication.

    Apprentissage en ligne
    Il s'agit d'un enseignement qui se déroule sur l'internet. Il est souvent désigné, entre autres, par l'expression « apprentissage en ligne ». Cependant, l'apprentissage en ligne n'est qu'un type d « apprentissage à distance » - le terme générique pour tout apprentissage qui se déroule à distance et non dans une salle de classe traditionnelle.

    Cheminements
    Pour favoriser la réussite à l'école et dans la vie, il est essentiel que les écoles de l'Ontario offrent des possibilités et un soutien à tous les élèves afin qu'ils puissent planifier leur cheminement individuel à l'école et que chacun d'eux puisse réussir la transition vers sa destination postsecondaire initiale. Les écoles qui adoptent la « pensée axée sur les cheminements » améliorent les perspectives de réussite de chaque élève par les moyens suivants :
    • aide les élèves à identifier leurs intérêts personnels, leurs points forts, leurs besoins et leurs aspirations et à utiliser cette connaissance d'eux-mêmes pour éclairer leurs choix de programmes et de possibilités d'apprentissage.
    • offre un éventail de possibilités d'apprentissage, de cours et de programmes diversifiés et attrayants, tant en classe qu'à l'extérieur, qui répondent aux intérêts, aux points forts, aux besoins et aux aspirations des élèves et qui honorent toutes les destinations postsecondaires - formation en apprentissage, collège, vie communautaire, université et lieu de travail.

    Pédagogie
    Un terme pour décrire la science de l'enseignement, de l'apprentissage et de l'évaluation. Se réfère au programme, aux méthodes, à l'évaluation, à l'enseignement, aux relations enseignant/apprenant et aux structures de la classe. Il s'agit d'un vaste domaine dont les définitions et la portée s'élargissent (par exemple, la pédagogie critique, la pédagogie des opprimés)footnote 28.

    Axée sur la personne
    Une approche axée sur la personne consiste à placer la personne au centre du service et à la traiter comme ayant la priorité. L’accent est mis sur la personne et sur ce qu’elle peut faire, et non sur son problème ou son handicap. Le soutien doit être axé sur la réalisation des aspirations de la personne et être adapté à ses besoins et à sa situation.

    Planification axée sur la personne
    La planification axée sur la personne permet à une personne d'explorer les ressources de sa communauté, d'essayer de nouvelles activités, d'acquérir de nouvelles expériences et de prendre des décisions éclairées sur la base de ces expériences. À partir de là, des soutiens personnalisés ou dirigés par la personne sont élaborés autour des objectifs et des résultats souhaités par chaque personne. La planification axée sur la personne permet aux personnes handicapées de déterminer leurs intérêts et leurs objectifs en matière de travail, de bénévolat, de loisirs et d'activités récréatives.

    Plan
    Un document conçu pour identifier, à différents niveaux, la responsabilité d'une série d'activités visant à atteindre des objectifs précis et à mettre en oeuvre les stratégies et tactiques correspondantes. Extrait du Cadre de l'Organisation mondiale de la santé.

    Politique/Programmes Note (PPN)
    Des directives numérotées sont émises à l'intention des commissions scolaires de district et des administrations scolaires afin de décrire les attentes du ministère de l'Éducation concernant la mise en oeuvre des politiques et des programmes du ministèrefootnote 29.

    Établissements postsecondaires
    Ces établissements doivent s'assurer que leurs installations et services sont accessibles, que des processus d'aménagement appropriés, efficaces et dignes sont en place et que les élèves qui ont besoin d'aménagements en raison de leur handicap sont accommodés jusqu'à ce qu'ils subissent une contrainte excessive. En vertu de la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario, ils sont également tenus de remplir un plan d'accessibilité. Les éducateurs au niveau postsecondaire ont la responsabilité de participer au processus d'adaptation (y compris la fourniture d'adaptations spécifiques), d'être bien informés et sensibles aux questions de handicap, et de préserver la confidentialité des élèves.

    Pouvoir
    L'accès à des privilèges tels que l'information/connaissance, les connexions, l'expérience et l'expertise, les ressources et la prise de décision qui augmentent les chances d'une personne d'obtenir ce dont elle a besoin pour mener une vie confortable, sûre, productive et rentablefootnote 2.

    Privilège
    Pouvoir, bénéfices, avantages, accès et/ou opportunités non gagnés qui existent pour les membres du ou des groupes dominants dans la société. Peut également faire référence au privilège relatif d'un groupe par rapport à un autrefootnote 2.

    Apprentissage professionnel
    Un apprentissage ciblé et continu pour chaque éducateur "en contexte", afin de relier les nouvelles conceptions de la pratique pédagogique à l'évaluation de l'apprentissage des élèvesfootnote 30.

    Terrains interdits/protégés
    Le Code des droits de la personne de l'Ontario interdit la discrimination ou le harcèlement fondés sur ces caractéristiques personnelles. Les motifs de protection spécifiques sont les suivants : l'âge, l'ascendance, la citoyenneté, la couleur, la croyance, le handicap, l'origine ethnique, la situation familiale, l'identité et l'expression sexuelles (récemment ajoutées au Code), l'état civil, le lieu d'origine, la race, le sexe (y compris la grossesse), l'orientation sexuelle, le fait de bénéficier d'une aide publique (en matière de logement) et le casier judiciaire (en matière d'emploi)footnote 2.

    Options du programme
    Accommodements, attentes modifiées et attentes alternatives Lors de la planification du programme de l'élève, l'équipe doit déterminer laquelle des options suivantes répond le mieux aux besoins de l'élève dans chaque matière, cours ou domaine de compétences dans lequel l'élève recevra un enseignement :
    • aucune accommodation ou modification
    • accommodations seulement
    • des attentes modifiées (avec ou sans aménagements)
    • attentes/programmes alternatifs (avec ou sans aménagements)
    Voici les définitions actuelles du ministère de l'Éducation pour les termes suivants :

    Une matière ou un cours pour lequel l'élève n'a besoin ni d'adaptations ni d'attentes modifiées ou alternatives n'est pas inclus dans le plan d'enseignement axé sur la personne.

    Il est essentiel que le ou les enseignants responsables de l'enseignement direct à l'élève soient les principaux décideurs dans le processus de détermination des besoins de l'élève en matière de programmation et d'identification de l'option appropriée pour chacune des matières, chacun des cours et chacun des programmes pertinents.

    Toutes les matières ou tous les cours pour lesquels l'élève a besoin d'adaptations et/ou d'attentes modifiées et tous les programmes alternatifs doivent être énumérés dans le plan d'enseignement individualisé. Chacun d'eux doit être identifié comme « adapté uniquement » (AC), « modifié » (MOD) ou « alternatif » (ALT).

    Adapté uniquement
    Le terme « adaptations » désigne les stratégies spéciales d'enseignement et d'évaluation, les aides humaines et/ou l'équipement individualisé dont ont besoin les élèves ayant des besoins particuliers pour leur permettre d'apprendre et de démontrer leur apprentissage. La fourniture d'adaptations ne modifie en rien les attentes du programme d'études pour le niveau scolaire ou le cours. Les adaptations, qui sont susceptibles de s'appliquer à toutes les matières ou à tous les cours de l'élève, doivent être décrites dans la section désignée du formulaire du plan d'enseignement individualisé. (Voir la section 5.1 pour les types d'adaptations).

    Adapté uniquement (AD) est le terme utilisé sur le formulaire du plan d'enseignement individualisé pour identifier une matière ou un cours du curriculum de l'Ontario dans lequel l'élève a besoin d'adaptations uniquement pour travailler à l'atteinte des attentes normales du niveau scolaire. Étant donné que l'élève travaille sur les attentes du curriculum de l'année scolaire ou du cours régulier, sans modifications, il n'est pas nécessaire d'inclure des informations sur le niveau de rendement actuel, les objectifs annuels du programme ou les attentes d'apprentissage. En d'autres termes, il n'est pas nécessaire de remplir la section Programme d'enseignement spécial du modèle de plan d'enseignement individualisé lorsque l'élève ne demande que des adaptations.

    Modifié
    Les modifications sont des changements apportés aux attentes du niveau scolaire pour une matière ou un cours afin de répondre aux besoins d'apprentissage d'un élève. Ces changements peuvent impliquer l'élaboration d'attentes qui reflètent les connaissances et les compétences requises dans le programme d'études d'un autre niveau scolaire et/ou l'augmentation ou la diminution du nombre et/ou de la complexité des attentes normales du programme d'études du niveau scolaire.

    Modifié (MOD) est le terme utilisé dans le formulaire du plan d'enseignement individualisé pour identifier une matière ou un cours du curriculum de l'Ontario pour lequel l'élève a besoin d'attentes modifiées, c'est-à-dire des attentes qui diffèrent d'une certaine façon des attentes normales de l'année scolaire. (Voir la section 4.3 pour plus de renseignements sur la façon de documenter les attentes modifiées du curriculum dans le plan d'enseignement individualisé). Les élèves peuvent également avoir besoin de certaines adaptations pour les aider à atteindre les attentes d'apprentissage dans les matières ou les cours comportant des attentes modifiées.

    Pour chaque cours du secondaire comportant des attentes modifiées, il est important d'indiquer clairement dans le plan d'enseignement individualisé la mesure dans laquelle les attentes ont été modifiées. Selon l'ampleur de la modification, la direction d'école déterminera si la réalisation des attentes modifiées constitue la réussite du cours et décidera si l'élève peut recevoir un crédit pour ce coursfootnote 30. La décision du directeur d'école doit être communiquée aux parents et à l'élève.

    Alternative
    Les attentes différentes sont élaborées pour aider les élèves à acquérir des connaissances et des habiletés qui ne sont pas représentées dans le curriculum de l'Ontario. Soit qu’elles ne découlent pas d'un programme-cadre provincial, soit qu’elles sont modifiées à un point tel que les attentes du curriculum de l'Ontario ne constituent plus la base du programme éducatif de l'élève. Parce qu'elles ne font pas partie d'une matière ou d'un cours décrit dans les programmes-cadres provinciaux, les attentes alternatives sont considérées comme des programmes ou des cours alternatifs.

    Les domaines de compétences dans lesquels les attentes et les programmes alternatifs sont souvent appropriés comprennent la motricité globale, la motricité perceptive et les aptitudes à la vie quotidienne. Parmi les exemples de programmes alternatifs, citons la rééducation de la parole, les programmes d'aptitudes sociales, l'orientation/la formation à la mobilité et les programmes de soins personnels. Pour la grande majorité des élèves, ces programmes seraient offerts en plus des attentes modifiées ou régulières du curriculum de l'Ontario. Des programmes alternatifs sont offerts dans les paliers des écoles élémentaires et secondaires.

    Les cours alternatifs, qui sont disponibles au niveau de l'école secondaire, sont des cours non crédités. Les attentes d'un cours alternatif sont individualisées pour l'élève et visent généralement à préparer l'élève à la vie quotidienne. Les commissions et commissions scolaires doivent utiliser les codes et titres de cours « K » figurant dans la liste des codes de cours du ministère pour identifier les cours alternatifs. Parmi les exemples de cours alternatifs, citons la formation en transport en commun et l'exploration communautaire (KCC), les compétences culinaires (KHI) et la gestion de l'argent et les services bancaires personnels (KBB). (Voir la section 4.3 pour plus d'informations sur la façon de documenter les attentes alternatives dans le plan d'éducation individuel). Alternative (ALT) est le terme utilisé pour identifier un programme alternatif ou un cours alternatif sur le formulaire du plan d'enseignement individualisé.

    Racialisation
    Le processus par lequel les sociétés construisent les races comme réelles, différentes et inégales d'une manière qui importe et affecte la vie économique, politique et socialefootnote 2.

    Racisme
    La croyance qu'un groupe est supérieur ou inférieur aux autres. Le racisme peut se manifester ouvertement par des blagues, des insultes ou des crimes haineux à caractère racial. Il peut aussi être plus profondément ancré dans les attitudes, les valeurs et les croyances stéréotypées. Dans certains cas, les gens ne se rendent même pas compte qu'ils ont ces croyances. Il s'agit plutôt d'hypothèses qui ont évolué au fil du temps et qui sont devenues partie intégrante des systèmes et des institutionsfootnote 2.

    Apprentissage à distance
    Apprentissage qui a lieu lorsque les cours sont dispensés à distance et que les élèves et les éducateurs ne se trouvent pas dans une salle de classe traditionnelle. L'apprentissage à distance a lieu en cas d'interruption prolongée de l'apprentissage en personne, par exemple à la suite d'une pandémie ou d'une catastrophe naturelle. Les cours peuvent être synchrones ou asynchrones et peuvent être dispensés en ligne par le biais d'un système de gestion de l'apprentissage (SGA) ou en utilisant des outils de vidéoconférence. Dans certains cas, ils peuvent être dispensés par le biais de courriels, de documents imprimés, de médias audiovisuels ou d'appels téléphoniquesfootnote 9.

    Exigences pour les comités d'accessibilité
    Afin d'avoir une vue d'ensemble des obstacles à l'accessibilité existant au sein de leur organisation, les organisations pourraient demander l'avis des employés, des clients et des personnes handicapéesfootnote 31.

    Évaluation des risques
    Le processus consistant à déterminer les risques à prioriser pour la gestion des risques en combinant l'identification des risques, l'analyse des risques et l'évaluation du niveau de risque. Une évaluation des risques comprend un examen des caractéristiques techniques des dangers, une analyse des expositions et de la vulnérabilité, et une évaluation de l'efficacité des capacités d'adaptation existantesfootnote 22.

    Gestion des risques
    Activités coordonnées pour diriger et contrôler le risque afin de minimiser les dommages potentiels. Ces activités comprennent l'évaluation des risques, la mise en œuvre de mesures de traitement ou de réponse aux risques, ainsi que l'évaluation, le suivi et la révisionfootnote 22.

    Résilience
    Du latin resilire : « rebondir », fait référence à la capacité de retrouver une bonne santé mentale après des situations difficiles et éprouvantes.

    Les enseignants offrent un environnement qui enrichit la vie des jeunes. Dans cet environnement, les élèves acquièrent la capacité de faire face à des défis imprévus avec une attitude positive. Ils sont capables de relever les défis et sont renforcés par ces situations difficiles. La recherche sur la résilience suggère que les enseignants ont un rôle indispensable à jouer dans la création d'un environnement où chaque élève qui entre dans leur classe peut développer la capacité de triompher des défisfootnote 32.

    Commissions scolaires
    Les commissions scolaires sont tenues d'élaborer et de tenir à jour un plan d'éducation de l'enfance en difficulté décrivant les programmes et les services, de créer un comité consultatif de l'éducation de l'enfance en difficulté et de participer à l'examen annuel du plan d'éducation de l'enfance en difficulté, du budget annuel et des états financiers de la commission scolaire. En vertu de la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario, elles sont également tenues de remplir un plan d'accessibilité.

    Aux fins des recommandations du Comité d'élaboration des normes d'accessibilité pour l'éducation, les commissions scolaires seront classées comme grandes, moyennes et petites, selon le nombre d'élèves desservis. Les grandes commissions scolaires auront une population étudiante de plus de 50 000 élèves, les commissions moyennes de 20 000 à 50 000 élèves et les petites commissions de moins de 20 000 élèves.

    Fournisseur d’autobus scolaires (opérateurs)
    Les fournisseurs d'autobus scolaires sont généralement des entreprises ou des organisations tierces, qui sont engagées par les commissions scolaires et les consortiums pour fournir des services de transport aux élèves handicapésfootnote 33.

    Auto-identification
    Terme utilisé pour décrire la façon dont un individu se nomme ou se désigne. Fait généralement référence au groupe auquel on croit appartenir (par exemple, Anishinaabe, Haudenosaunee, Louis Riel Metis, Inuk, Cree, Oji-Cree, Haida, Stolo, Dene, MicMac, Native)footnote 34.

    Autorégulation
    La capacité des enfants à s'autoréguler - à se fixer des limites et à gérer leurs propres émotions, leur attention et leur comportement - leur permet de développer le bien-être émotionnel et les habitudes d'esprit, telles que la persistance et la curiosité, qui sont essentiels à l'apprentissage précoce et qui ouvrent la voie à l'apprentissage tout au long de la vie.

    Animal d'assistance (conformément au service à la clientèle de la Loi sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario)
    (4) Pour l'application de la présente partie, un animal est un animal d'assistance pour une personne handicapée si,
    1. L'animal peut être facilement identifié comme étant utilisé par la personne pour des raisons liées à son handicap, grâce à des indicateurs visuels tels que le gilet ou le harnais porté par l'animal,
    2. Ou la personne fournit un document émanant de l'un des professionnels de la santé réglementés suivants, confirmant que la personne a besoin de l'animal pour des raisons liées à son handicap :
      1. Membre de l'Ordre des audiologistes et des orthophonistes de l'Ontario.
      2. Membre de l'Ordre des chiropraticiens de l'Ontario.
      3. Membre de l'Ordre des infirmières et infirmiers de l'Ontario.
      4. Membre de l'Ordre des ergothérapeutes de l'Ontario.
      5. Membre de l'Ordre des optométristes de l'Ontario.
      6. Membre de l'Ordre des médecins et chirurgiens de l'Ontario.
      7. Membre de l'Ordre des physiothérapeutes de l'Ontario.
      8. Membre de l'Ordre des psychologues de l'Ontario.
      9. Membre de l'Ordre des psychothérapeutes autorisés et des thérapeutes autorisés en santé mentale de l'Ontario. Règl. de l'Ont. 165/16, art. 16

    Programme d'éducation spéciale
    Selon la définition de la Loi sur l'Éducation, « un programme éducatif pour un élève en difficulté qui est fondé sur les résultats d'une évaluation continue et qui est modifié par ceux-ci, et qui comprend un plan contenant des objectifs spécifiques et un aperçu des services éducatifs qui répondent aux besoins de l'élève en difficulté ».

    Un programme d'éducation spéciale est défini dans la Loi sur l'Éducation comme un programme éducatif qui :
    • est fondée sur les résultats d'une évaluation continue et est modifiée par ceux-ci; et comprend un plan (appelé plan d'enseignement individualisé) contenant des objectifs précis et un aperçu des services d'enseignement spécialisé qui répondent aux besoins de l'élève en difficulté.

    Services d'éducation spécialisée
    Selon la définition de la Loi sur l'Éducation, « les installations et les ressources, y compris le personnel de soutien et l'équipement, nécessaires à l'élaboration et à la mise en oeuvre d'un programme d'éducation spéciale ».

    STIM
    STIM est un programme d'études fondé sur l'idée d'éduquer les élèves dans quatre disciplines spécifiques - la science, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques - selon une approche interdisciplinaire et appliquée. Plutôt que d'enseigner ces quatre disciplines comme des sujets séparés et distincts, STIM les intègre dans un paradigme d'apprentissage cohésif basé sur des applications du monde réel.

    Stéréotype
    Supposition erronée fondée sur des éléments tels que la race, la couleur, l'origine ethnique, le lieu d'origine, la religion, etc. Les stéréotypes consistent généralement à attribuer les mêmes caractéristiques à tous les membres d'un groupe sans tenir compte de leurs différences individuelles. Ils sont souvent basés sur des idées fausses, des informations incomplètes et/ou des généralisations erronéesfootnote 2.

    Auto-évaluation de l'élève
    Processus par lequel un élève, avec le soutien continu de l'enseignant, apprend à reconnaître, décrire et appliquer les critères de réussite liés à des objectifs d'apprentissage particuliers, puis à utiliser ces informations pour suivre ses propres progrès vers la réalisation des objectifs d'apprentissage, ajuster ses approches d'apprentissage et fixer des objectifs individuels d'apprentissage.

    Élèves handicapés
    Le Code des droits de la personne de l'Ontario garantit le droit à un traitement égal en matière d'éducation, sans discrimination fondée sur le handicap, dans le cadre de la protection de l'égalité de traitement en matière de services. Les fournisseurs de services d'éducation ont l'obligation de prendre des mesures d'adaptation pour les élèves handicapés jusqu'à ce qu'ils subissent une contrainte excessive. Les élèves handicapés ne bénéficient pas toujours d'aménagements appropriés et, dans certains cas, sont victimes de conflits entre les différentes parties responsables des aménagements. Le processus d'aménagement est une responsabilité partagée. Chaque partie a le devoir de s'engager de manière coopérative dans le processus, de partager les informations et de rechercher des solutions d'hébergement potentielles. À cet égard, chaque partie a un rôle spécifique à jouer.

    Évaluation sommative
    Évaluation qui intervient à la fin de segments importants de l'apprentissage des élèves. Elle est utilisée pour résumer et communiquer ce que les élèves savent et peuvent faire par rapport aux attentes du programme scolaire.

    Apprentissage synchrone
    Un apprentissage qui se déroule en temps réel. L'apprentissage synchrone implique l'utilisation du texte, de la vidéo ou de la communication vocale d'une manière qui permet aux éducateurs et aux autres membres de l'équipe de l'école ou de la Commission d'enseigner et de communiquer avec les élèves en temps réel. L'apprentissage synchrone favorise le bien-être et la réussite scolaire de tous les élèves, y compris les élèves ayant des besoins éducatifs spéciaux, en offrant aux éducateurs et aux élèves un moyen interactif et attrayant d'apprendre. Il aide les enseignants à fournir un retour d'information immédiat aux élèves et permet à ces derniers d'interagir entre eux. (Tiré de PPN 164 : Exigences relatives à l’apprentissage à distance).

    L'apprentissage synchrone est le type d'apprentissage qui se déroule en temps réel. Cela signifie que vous, vos camarades de classe et votre instructeur interagissez dans un lieu virtuel spécifique, via un support en ligne spécifique, à un moment précis. En d'autres termes, ce n'est pas exactement n'importe où, n'importe comment, n'importe quand. Les méthodes d'apprentissage synchrone en ligne comprennent la vidéoconférence, la téléconférence, le chat en direct et la diffusion en direct des cours.

    Barrière systémique
    Un obstacle intégré aux structures sociales ou administratives d'une organisation, y compris l'accessibilité physique d'une organisation, les politiques, pratiques et processus décisionnels de l'organisation, ou la culture d'une organisation. Ces éléments peuvent sembler neutres en surface mais exclure les membres de groupes protégés par le Code des droits de la personnefootnote 2.

    Discrimination systémique
    Modèles de comportement, politiques ou pratiques qui font partie des structures sociales ou administratives d'une organisation, et qui créent ou perpétuent une position de désavantage relatif pour les groupes identifiés par le Code des droits de l'hommefootnote 2.

    Obstacles organisationnels systémiques
    Se produisent lorsque les politiques, procédures ou pratiques peuvent involontairement et injustement discriminer les personnes handicapées et empêcher leur pleine participation. Par exemple, un manque de conception universelle de l'apprentissage et de collaboration en matière d'accessibilité entre les départements chargés des programmes d'études, des technologies de l'information et des communications (TIC), de l'éducation spécialisée et de l'ES peut entraîner l'acquisition et le déploiement de technologies, de matériel numérique, de plateformes d'apprentissage et d'initiatives d'apprentissage professionnel qui ne favorisent pas l'accessibilité. Il y a également des obstacles systémiques lorsque le ministère de l'Éducation, une commission scolaire, une école ou un enseignant ont mis en place des politiques, des règles, des procédures ou des pratiques qui empêchent les élèves handicapés d'utiliser les technologies d'aide ou d'adaptation ou les services de soutien. Par exemple, un iPhone ne peut pas être acheté en tant qu'aide à l'adaptation en raison d'une règle selon laquelle les téléphones portables ne sont pas des appareils approuvés, ou d'une règle, d'une pratique ou d'un pare-feu qui n'autorise que certaines applications approuvées à être installées sur un iPad ou un autre appareil de technologie numérique. Les règles qui exigent une normalisation des applications pouvant être présentes sur un ordinateur ou une tablette peuvent empêcher les élève handicapés de pouvoir utiliser les applications qui sont conçues pour eux ou qui facilitent le mieux leurs activités d'apprentissage. De plus, si des privilèges d'administrateur sont requis pour modifier et sauvegarder les paramètres d'un appareil ou pour ajouter ou mettre à jour des logiciels sur l'appareil, la possibilité de personnaliser l'appareil de manière indépendante en fonction des besoins individuels à restreindre en temps opportun à l'apprentissage.

    Technologie et obstacles techniques
    Ils se produisent lorsqu'un appareil ou une plate-forme technologique n'est pas accessible dans son utilisation prévue et ne peut être utilisé avec un appareil d'assistance. Il y a également des obstacles lorsque l'équipement, l'infrastructure technique et l'assistance technique sont insuffisants pour répondre aux besoins des élèves et du personnel et entravent donc l'apprentissage des élèves.

    Modèle d'équipe transdisciplinaire
    Une approche transdisciplinaire donne des résultats différents des approches interdisciplinaires ou multidisciplinaires parce qu'elle exige que chaque membre de l'équipe se familiarise suffisamment avec les concepts et les approches de ses collègues pour estomper les limites disciplinaires et permettre à l'équipe de se concentrer sur le problème en tant que partie d'un phénomène plus large. Dans ce cas, l'autorisation de la discipline perd de son importance et le problème et son contexte guident une analyse plus large et plus profonde.

    Transition
    Ensemble coordonné d'activités pour un élève handicapé, conçu dans le cadre d'un processus axé sur les résultats, qui vise à améliorer le rendement scolaire et fonctionnel de l'élève handicapé afin de faciliter le passage de l'élève de l'école aux activités postscolaires, y compris, mais sans s'y limiter, l'enseignement postsecondaire, l'enseignement professionnel, l'emploi intégré (y compris l'emploi assisté), la formation continue et l'éducation des adultes, les services aux adultes, la vie autonome ou la participation à la communauté. L'ensemble coordonné d'activités doit être basé sur les points forts, les préférences et les intérêts de l'élève.

    Plan de Transition
    Le plan de transition, qui Fait partie du plan d'éducation individuel de l'élève, doit comprendre les éléments suivants :
    • les objectifs spécifiques de la transition de l'élève
    • les mesures requises, maintenant et à l'avenir, pour atteindre les buts énoncés
    • la personne ou l'organisme responsable de l'exécution ou de l'aide à l'exécution de chacune des mesures indiquées, ou qui y participe
    • les délais de mise en œuvre de chacune des mesures identifiées.

    Planification de la transition
    La planification de la transition implique de regarder vers l'avenir et de le planifier. Pendant que les élèves sont à l'école, ils peuvent se préparer aux occasions et aux expériences de l'âge adulte. La planification de la transition fait partie de votre plan d'éducation individualisé. La planification de la transition implique l'élève, sa famille, les travailleurs de la communauté de services locaux, les enseignants et les autres membres du personnel qui soutiennent les élèves en transition.

    Facilitateur/Navigateur des transitions
    Le rôle du facilitateur ou du navigateur de transition est de travailler avec les élèves et leurs familles, en collaboration avec le personnel de la commission scolaire et les organismes communautaires, afin d'explorer les possibilités et d'élaborer des plans de transition. Ce poste permettra de soutenir les élèves qui ont accès aux services de soutien à l'éducation spécialisée dans toutes les écoles de la commission scolaire, dans un poste central de la commission.

    Centre de transitions
    Le Centre de transitions créerait une « communauté de pratique (CoP) » qui réunirait et intégrerait tous les programmes et facilitateurs de transition distincts. Ce Centre se réunirait pour partager ses connaissances sur les différentes données démographiques et les meilleures pratiques pour soutenir les transitions des élèves tout au long de leur parcours éducatif.

    Consortium de transport
    Un consortium de transport est une organisation formée par des commissions scolaires opérant dans la même zone géographique. Les consortiums sont responsables de l'administration des politiques, de la planification et de l'acquisition de services d'autobus, de l'attribution et de la gestion des contrats avec les fournisseurs de services de transport et de la vérification de leur rendement en vue du respect des contratsfootnote 35.

    Préjudice injustifié : CODP
    Les organisations assujetties au Code ont l’obligation d’offrir des mesures d’adaptation dans la mesure où il n’y a pas de préjudice injustifié. Il n’est pas nécessaire de fournir une mesure d’adaptation si elle cause un préjudice injustifié ou excessif. Cependant, un préjudice limité est acceptable.

    Le Code ne prescrit que trois considérations lorsqu’il s’agit de déterminer si une mesure d’adaptation causerait un préjudice injustifié :
    • le coût;
    • les sources de financement extérieures, le cas échéant;
    • les exigences en matière de santé et de sécurité, le cas échéant.

    Pour invoquer le préjudice injustifié comme défense, l’organisation qui a la responsabilité de prendre la mesure d’adaptation a le fardeau de la preuve. Il n’appartient pas à la personne handicapée de prouver que la mesure d’adaptation peut être accomplie sans préjudice injustifié.

    Conception universelle de l'apprentissage
    Une approche de l'enseignement qui se concentre sur l'utilisation de stratégies d'enseignement ou de matériel pédagogique conçus pour répondre à des besoins particuliers afin d'améliorer l'apprentissage de tous les élèves, quels que soient leur âge, leurs compétences ou leur situation. Il s'agit d'un cadre éducatif fondé sur la recherche dans les sciences de l'apprentissage, y compris les neurosciences cognitives, qui guide le développement d'environnements et d'espaces d'apprentissage flexibles pouvant s'adapter aux différences d'apprentissage individuelles.

    Éducation virtuelle
    Désigne l'enseignement dans un environnement d'apprentissage où l'enseignant et l'élève sont séparés par le temps ou l'espace, ou les deux, et où l'enseignant fournit le contenu du cours par le biais d'applications de gestion de cours, de ressources multimédias, de l'Internet, de la vidéoconférence, etc. Les élèves reçoivent le contenu et communiquent avec l'enseignant via les mêmes technologies.

    Instruction virtuelle
    Il s'agit d'une méthode d'enseignement qui est dispensée soit entièrement en ligne, soit lorsque des éléments de cours en face à face sont enseignés en ligne par le biais de systèmes de gestion de l'apprentissage et d'autres outils et plateformes éducatifs. L'enseignement virtuel comprend également la transmission numérique du matériel de cours aux élèves.

    Apprentissage virtuel
    Défini comme un apprentissage qui peut se dérouler de manière fonctionnelle et efficace en l'absence d'environnements de classe traditionnelsfootnote 36.

    Environnement d'apprentissage virtuel (EAV)
    Désigne un système qui offre aux éducateurs des solutions numériques visant à créer des environnements d'apprentissage interactifs et actifs. Les EAV peuvent aider les éducateurs à créer, stocker et diffuser du contenu, à planifier des cours et des leçons et à favoriser la communication entre les élèves et les éducateurs. Les environnements d'apprentissage virtuels font souvent partie du SGA plus large d'un établissement d'enseignement.

    EAV en technologie éducative
    Il s'agit d'une plate-forme basée sur le Web pour les aspects numériques des cours d'études, généralement au sein des établissements d'enseignement. Elles présentent des ressources, des activités et des interactions au sein d'une structure de cours et prévoient les différentes étapes de l'évaluation. Les EAV font aussi généralement état de la participation et présentent un certain niveau d'intégration avec d'autres systèmes institutionnels.

    Bien-être
    Le bien-être est un sentiment positif de soi, d'esprit et d'appartenance que nous ressentons lorsque nos besoins cognitifs, émotionnels, sociaux et physiques sont satisfaits. Il est soutenu par l'équité et le respect de nos diverses identités et forces. Le bien-être dans les structures d'accueil des jeunes enfants et des écoles consiste à aider les enfants et les élèves à devenir résilients, afin qu'ils puissent faire des choix positifs et sains pour favoriser l'apprentissage et la réussite, aujourd'hui et à l'avenir.

    Cognitif : Le développement de capacités et de compétences telles que la pensée critique, la résolution de problèmes, la créativité et la capacité à être flexible et innovant.
    Émotionnel : Il s'agit d'apprendre à ressentir des émotions et à comprendre comment les reconnaître, les gérer et y faire face.
    Social : le développement de la conscience de soi, y compris le sentiment d'appartenance, la collaboration, les relations avec les autres et les aptitudes à la communication.
    Physique : Le développement du corps, influencé par l'activité physique, les habitudes de sommeil, une alimentation saine et des choix de vie sains.
    Ressources : Santé mentale en milieu scolaire Ontario; Trousse d’action pour la santé mentale des élèves.
    Notes : Voici un extrait du Code des droits de la personne de l'Ontario concernant les responsabilités liées à l'accessibilité pour les élèves handicapés.

    Notes en bas de page

    Mis à jour : 28 juin 2022
    Date de publication : 23 février 2022