Introduction et vue d’ensemble

L’épreuve de l’inspection quotidienne a pour but de déterminer si vous possédez les connaissances et les habiletés nécessaires pour utiliser votre véhicule en toute sécurité et repérer les défauts mineurs et majeurs prescrits dans les annexes pertinentes du Règlement de l’Ontario 199/07.

Cette épreuve est divisée en plusieurs parties, qui auront lieu dans l’ordre suivant :

  1. Inspection de l’extérieur du véhicule
  2. Vérification dans la cabine
  3. Inspection de l’intérieur du véhicule

Pour les besoins de l’inspection de l’extérieur et de l’intérieur du véhicule, on choisira au hasard des articles parmi ceux énumérés à l’annexe 1 du Règl. de l’Ont. 199/07. On s’assurera ainsi que vous êtes prêt à inspecter tous les articles du véhicule.

Vous devrez inspecter tous les articles énumérés dans la partie de l’épreuve portant sur la cabine. Vous pourrez utiliser le calendrier 1 comme document de référence pendant l’épreuve de l’inspection quotidienne.

Inspection de l’extérieur du véhicule

Pour effectuer l’inspection de l’extérieur du véhicule, il faut serrer le frein de stationnement (pour tous les véhicules de catégorie A et les véhicules munis de freins à air, sauf lorsqu’il faut desserrer le frein de stationnement pendant l’inspection) et caler les roues.

On vous demandera de repérer et d’inspecter quatre articles choisis au hasard parmi ceux énumérés ci-après. Vous devrez :

  • Décrire la façon dont vous inspecteriez l’article et en faire la démonstration
  • Expliquez le ou les défauts dont l’article peut faire l’objet
  • Décrire les mesures à prendre si vous découvrez un défaut mineur ou majeur

Pour tous les examens pratiques complets de catégorie A et tout examen pratique passé à l’aide d’un véhicule muni de freins à air, vous devez être prêt à inspecter toutes les composantes du système de freins à air énumérées ci-après, ainsi que les autres articles et fonctions mentionnés. On indique également ci-après la méthode d’inspection qu’il faut employer pour chaque article et fonction.

Augmentation trop lente de la pression d’air

Vous devez connaître la bonne façon de mesurer l’augmentation de la pression d’air et savoir que le véhicule a un défaut mineur s’il faut plus de deux minutes pour que la pression passe de 85 à 100 lb/po2.

Marche à suivre :

  • Assurez-vous que la valve d’alimentation en air de la remorque est fermée (tirée si elle en est munie)
  • Pompez les freins afin de ramener la pression d’air à 552 kPa (80 lb/po2 ou moins)
  • Maintenez le régime du moteur dans une plage de 600 à 900 tr/min
  • Prenez note du temps nécessaire pour que la pression passe de 587 à 690 kPa (de 85 à 100 lb/po2) tout en maintenant le régime du moteur précisé
  • Dites à l’examinateur combien de temps il a fallu pour que la pression augmente

Fuites d’air audibles

Vous devez savoir qu’il faut vérifier régulièrement s’il y a des fuites d’air et que toute fuite d’air audible est considérée comme un défaut mineur.

Le débit de fuite d’air dépasse la limite prescrite

Vous devez connaître la bonne façon de calculer le débit de fuite d’air et savoir que si, en une minute, la pression d’air baisse sous la limite suivante, le véhicule a un défaut majeur :

  • 28 kPa (4 lb/po2) en une minute pour les véhicules de catégorie A;
  • 21 kPa (3 lb/po2) en une minute pour les véhicules de catégorie D

Marche à suivre :

  • Dites à l’examinateur : « Si j’entendais une fuite d’air, j’effectuerais le test de mesure du débit de fuite d’air »
  • Assurez-vous que le véhicule est immobilisé par des cales de roues
  • Desserrez les freins à ressort (freins de stationnement/d’urgence)
  • Assurez-vous que la pression d’air se situe entre les pressions d’enclenchement et de coupure (entre 80 et 145 lb/po2), coupez le moteur et mettez la clé à la position marche (ON) si nécessaire
  • Maintenez la pédale de frein enfoncée
  • Observez les manomètres pendant une minute et prenez note de tout changement dans la pression d’air. (Ne tenez pas compte de la chute de pression initiale. Commencez l’essai lorsque la pression s’est stabilisée.)

La course de la tige de poussée de n'importe quel frein dépasse la limite de réglage

Vous devez connaître la bonne façon de vérifier la course de la tige de poussée des freins et savoir que, si cette course est plus longue que la limite prescrite, il s’agit d’un défaut majeur.

Pour certains véhicules (autobus, véhicules surbaissés, véhicules munis d’un carénage ou de panneaux de carrosserie ou véhicules munis de freins à disque à air), il est impossible d’accéder à la tige de poussée appliquée pour en mesurer la course. Dans ce cas, on effectue un examen verbal.

Marche à suivre pour mesurer la course de la tige de poussée appliquée

  1. Immobilisez le véhicule à l’aide de cales de roues ou de blocs
  2. Assurez-vous que la pression d’air est supérieure à 621 kPa (90 lb/po2) et desserrez les freins à ressort
  3. Choisissez une des méthodes suivantes :
    • Méthode 1 : Mettez une marque sur la tige de poussée à la hauteur du récepteur de frein ou à un point de référence fixe approprié. (Utilisez de la craie, un crayon de pierre à savon, un marqueur ou un autre outil semblable. Les marques doivent être petites et précises.)
    • Méthode 2 : Mesurez le point de desserrage de la tige de poussée. (Mesurez et notez la distance entre un point sur la tige de poussée et un point fixe approprié sur le récepteur de frein. Il s’agit de la mesure no 1.)
  4. Augmentez ou diminuez la pression d’air en faisant tourner le moteur ou en pompant la pédale de frein jusqu’à ce que les manomètres des réservoirs primaire et secondaire affichent une pression se situant entre 621 et 690 kPa (entre 90 et 100 lb/po2)
  5. Coupez le moteur
  6. Appuyez sur la pédale de frein et maintenez-la enfoncée à l’aide d’un objet adéquat afin de pouvoir quitter la cabine pour inspecter les freins
  7. Déterminez la course de la tige de poussée appliquée. (Continuez à utiliser la méthode sélectionnée auparavant.)
    • Méthode 1 : Mesurez la distance entre le récepteur de frein ou le point de référence fixe et la marque sur la tige de poussée
    • Méthode 2 : Mesurez la position appliquée de la tige de poussée. (Mesurez de nouveau et prenez en note la distance entre le point sélectionné auparavant sur la tige de poussée et le point fixe sélectionné sur le récepteur de frein. Il s’agit de la mesure n° 2.) Soustrayez la mesure n° 1 de la mesure n° 2 pour calculer la course de la tige de poussée appliquée
  8. Déterminez les dimensions du récepteur de frein (p. ex., 16, 20, 24 ou 30) et le type de récepteur (p. ex., standard ou à course complète)
  9. Déterminez la limite de réglage du récepteur de frein
  10. Comparez la course de la tige de poussée appliquée à la limite de réglage pertinente et indiquez que, si un frein dépasse cette limite, il est défectueux

Valve de protection du véhicule tracteur non fonctionnelle

Vous devez connaître la bonne façon de mettre à l’essai le système de protection du véhicule tracteur et savoir que le véhicule a un défaut majeur si la conduite de service fuit lorsque vous serrez les freins de service et que la soupape d’approvisionnement en air de la remorque est fermée.

Marche à suivre :

  • Assurez-vous que la pression d’air est dans la plage normale de fonctionnement et se situe entre les pressions d’enclenchement et de coupure (entre 80 et 145 lb/po2)
  • Assurez-vous que la valve d’alimentation en air de la remorque est fermée (tirée)
  • Débranchez la tête d’accouplement de la conduite de service de la remorque ou de l’endroit où elle se trouve et mettez-la à un endroit où vous pourrez l’observer
  • Serrez les freins de service
  • Nota : Si vous ne savez pas si le véhicule est muni d’un appareil de non-addition des efforts de freinage, assurez-vous que le véhicule est bien immobilisé et desserrez les freins à ressort (freins de stationnement/d’urgence) avant de serrer les freins de service
  • Vérifiez si de l’air s’échappe de la tête d’accouplement de la conduite de service de la remorque

Défectuosité ou activation de l’avertisseur de basse pression

Vous devez connaître la bonne façon de mettre à l’essai l’avertisseur de basse pression et savoir que, si cet avertisseur ne s’active pas ou s’active avant que la pression ne soit inférieure à 55 lb/po2, il s’agit d’un défaut majeur.

Marche à suivre :

  • Assurez-vous que la pression d’air est d’au moins 621 kPa (90 lb/po2). Si la pression d’air est trop basse, il se peut que l’avertisseur se déclenche dès que le contact est mis
  • Assurez-vous que la clé est à la position marche (ON). Le moteur peut être en marche ou éteint. (Si le contact n’est pas mis, l’avertisseur ne se déclenchera pas.)
  • Enfoncez et relâchez la pédale de frein à plusieurs reprises (pour abaisser la pression) jusqu’à ce que l’avertisseur se déclenche
  • Observez les manomètres et prenez note de la pression à laquelle l’avertisseur de basse pression d’air se déclenche. (L’avertissement peut se faire sous forme de lumière ou de lumière accompagnée d’un signal sonore.)

Une porte du compartiment ne s’ouvre pas

Vous devez savoir que les portes de l’occupant, du conducteur et du passager doivent s’ouvrir lors d’une situation d’urgence et que le véhicule a un défaut mineur si une porte permettant d’entrer dans la cabine ou d’en sortir ne s’ouvre pas.

Une porte de la cabine ou de la couchette ne se referme pas de façon sécuritaire

Vous devez savoir que la porte du conducteur, du passager ou de l’occupant doit être bien fermée lorsque le véhicule est en mouvement et que ce dernier a un défaut majeur si une porte permettant d’entrer dans la cabine ou d’en sortir ne se referme pas de façon sécuritaire.

Marche à suivre :
  • Assurez-vous que la porte choisie s’ouvre et se referme de façon sécuritaire

Attache d’un attelage ou de la structure de fixation lâche ou manquante

Vous devez savoir qu’il faut faire une inspection visuelle des attelages et de la structure de fixation pour en déterminer l’état et qu’un véhicule a un défaut mineur si une attache d’un attelage ou de la structure de fixation qui supporte un attelage est lâche ou manquante.

Marche à suivre :

  • Vérifiez l’attelage et ses attaches et décrivez-les verbalement (p. ex., la sellette ou le crochet d’attelage)
  • Vérifiez s’il y a des attaches lâches ou manquantes et, le cas échéant, signalez-les
  • Signalez les attaches à l’examinateur

Attelage mal fixé ou mouvement plus important que la limite établie

Vous devez savoir comment repérer les attelages mal fixés ou dont le mouvement est trop important et comment mesurer ou faire mesurer ce mouvement. Vous devez également savoir qu’un véhicule a un défaut majeur si :

  1. le mouvement entre l’attelage supérieur et l’attelage inférieur d’une sellette d’attelage est supérieur à 1/2 po (13 mm) vers l’avant ou vers l’arrière;
  2. le mouvement entre le crochet d’attelage et l’anneau de timon est supérieur à 3/8 po (10 mm) vers l’avant ou vers l’arrière

Marche à suivre :

  • Mettez-vous dans une position vous permettant de voir l’attelage, sa structure de fixation et les pièces qui y sont jointes
  • Examinez-les pour repérer toute composante endommagée, brisée, fissurée, lâche ou manquante
  • Dites ce que vous vérifiez
  • Serrez les freins de la remorque et desserrez les freins du véhicule tracteur
  • Pendant ou après l’attelage, dites : « Je vais voir si le mouvement ou le jeu est excessif »
  • Décrivez verbalement ce que vous faites pour vérifier et mesurer le mouvement de l’attelage (ensemble tracteur semi-remorque seulement)
  • Serrez les freins de la remorque et, en utilisant le groupe motopropulseur, faites avancer doucement le véhicule tracteur le plus possible
  • Faites une marque sur la sellette d’attelage avec de la craie ou un autre outil
  • En utilisant le groupe motopropulseur, reculez le véhicule tracteur contre la remorque le plus possible
  • Confirmez que la distance entre les marques faites sur la sellette d’attelage est inférieure à ½ po (13 mm) pour la sellette d’attelage ou 3/8 po (10 mm) pour le crochet d’attelage

Le mécanisme d’attelage ou de fixation est endommagé ou refuse de se verrouiller

Vous devez savoir que le mécanisme d’attelage doit se verrouiller correctement. Vous devez également savoir comment les attelages se verrouillent et comment inspecter le système de verrouillage. Enfin, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur si le mécanisme d’attelage ou de fixation est endommagé ou refuse de se verrouiller.

Marche à suivre :

Sellette d'attelage
  • Mettez-vous dans une position vous permettant de voir l’attelage
  • Vérifiez visuellement la position du levier de déblocage de la sellette d’attelage
  • Vérifiez visuellement la position de tout mécanisme exposé de la sellette d’attelage
  • Décrivez la marche à suivre suivante. Mettez-vous sous la remorque à l’arrière du véhicule tracteur et examinez la position des mâchoires de verrouillage de la sellette d’attelage
Crochet d’attelage :
  • Mettez-vous dans une position vous permettant de voir l’attelage
  • Vérifiez la position et l’état du mécanisme de verrouillage

Chaîne/câble de sécurité défectueux, incorrect ou absent

Vous devez connaître le rôle important que jouent les chaînes et câbles de sécurité, le type qu’il faut utiliser et l’état dans lequel ils doivent se trouver. De plus, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur si une chaîne ou un câble de sécurité est absent, est incorrect, n’est pas de la bonne taille, ou est endommagé ou usé.

Marche à suivre :

  • Inspectez la ou les chaînes de sécurité pour vous assurer qu’elles sont bien accrochées et entrecroisées (s’il y en a deux) et que les crochets sont bien fixés à l’aide d’un crochet secondaire

Système d’échappement

Fuite des gaz d’échappement

Vous devez savoir comment faire une inspection visuelle du système d’échappement. Vous devez également savoir que le véhicule a un défaut mineur si vous découvrez une fuite des gaz d’échappement.

Fuite qui fait en sorte que les gaz d’échappement s’infiltrent dans la cabine

Vous devez connaître les dangers d’une exposition prolongée aux gaz d’échappement du moteur. De plus, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur si des gaz d’échappement s’infiltrent dans la cabine.

Marche à suivre :
  • Pendant que le moteur tourne, soulevez le capot et tout autre compartiment et inspectez le système d’échappement pour vous assurer qu’il ne fuit pas

Caisse cargo ou cadre de châssis endommagé

Vous devez savoir qu’il faut faire une inspection visuelle de l’état du véhicule et de la caisse cargo et que le véhicule a un défaut mineur si vous remarquez ou soupçonnez des dommages comme une partie de la caisse cargo ou du cadre de châssis qui est fissurée, pliée ou déformée.

Élément de cadre fissuré, effondré ou affaissé ou ayant visiblement glissé

Vous devez savoir que certains dommages au cadre de châssis ou à la caisse cargo peuvent être très graves et que le véhicule a un défaut majeur lorsqu’on peut voir qu’un élément de cadre a glissé ou s’est fissuré, effondré ou affaissé.

Marche à suivre :
  • Inspectez un côté du véhicule et soulevez le capot pour repérer tout dommage visible ou soupçonné comme une partie de la caisse cargo ou du cadre de châssis qui a glissé ou qui s’est fissurée, effondrée ou affaissée

Système d’alimentation en carburant

Bouchon de réservoir de carburant manquant

Vous devez connaître les dangers du déversement et de la contamination de carburant et savoir que le véhicule a un défaut mineur si le bouchon de réservoir de carburant est manquant.

Réservoir de carburant mal fixé au véhicule

Vous devez savoir que le réservoir de carburant doit être fixé solidement au véhicule. Vous devez également savoir comment faire une inspection visuelle du réservoir pour vous assurer qu’il est bien fixé au véhicule. Enfin, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur si un réservoir de carburant n’est pas fixé solidement.

Fuite goutte à goutte du carburant

Vous devez connaître les dangers des carburants inflammables, notamment sur le plan environnemental. De plus, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur s’il y a une fuite goutte à goutte du carburant, où qu’elle soit.

Marche à suivre :

Faites une inspection visuelle pour vous assurer de ce qui suit :

  • Il n’y a aucun bouchon de réservoir de carburant manquant
  • Le ou les réservoirs de carburant sont solidement fixés au véhicule. Si elles sont accessibles, inspectez les courroies pour vous assurer qu’elles sont bien attachées (il n’est pas nécessaire d’empoigner ou de secouer le réservoir de carburant ou les courroies)
  • Il n’y a aucune fuite de carburant dans le ou les réservoirs ou dans toute autre partie du véhicule, y compris sous le compartiment moteur et les réservoirs de carburant

Rétroviseurs et vitrage

Des composantes des rétroviseurs ou du vitrage sur la carrosserie sont cassées ou endommagées

Vous devez savoir que le vitrage et les rétroviseurs qui assurent l’utilisation sécuritaire du véhicule doivent être solidement fixés au véhicule et que le véhicule a un défaut mineur si des composantes d’un rétroviseur ou du vitrage sont cassées ou endommagées.

Marche à suivre :
  • Inspectez le véhicule pour vous assurer que tous les rétroviseurs externes et leurs composantes sont solidement fixés à la carrosserie et ne sont pas cassés ni endommagés

Système de freins hydrauliques

Le niveau de fluide hydraulique de freins est inférieur au niveau minimum indiqué et il reste moins du quart de fluide hydraulique de freins dans le réservoir

Vous devez savoir où se trouve le réservoir de fluide hydraulique du maître-cylindre et comment vérifier le niveau de fluide hydraulique. Vous devez également savoir que le véhicule a un défaut mineur si le niveau de fluide hydraulique de freins est inférieur au niveau minimum indiqué par le fabricant et qu’il a un défaut majeur s’il reste moins du quart de fluide hydraulique de freins dans le réservoir.

Fuite de fluide hydraulique de freins

Vous devez savoir qu’il doit y avoir du fluide hydraulique dans le système pour que les freins fonctionnent, que toute fuite de ce fluide peut causer une panne partielle ou complète des freins et que le véhicule a un défaut majeur si vous découvrez une fuite de fluide hydraulique de freins.

Marche à suivre :

Soulevez le capot et inspectez les réservoirs de fluide hydraulique de freins pour vous assurer que :

  • le niveau du fluide hydraulique est supérieur au niveau minimum requis;
  • il n’y a pas de fuite de fluide hydraulique de freins;
  • il y a plus du quart de fluide hydraulique de freins dans le réservoir

Suspension

Fuite d’air dans la suspension pneumatique

Vous devez savoir que le véhicule a un défaut mineur si vous détectez une fuite d’air dans la suspension pneumatique.

Ballon endommagé (rapiécé, coupé, abîmé, fissuré ou dégonflé)

Vous devez savoir à quoi ressemble un ballon en bon état utilisé dans la suspension d’un véhicule et être en mesure de reconnaître les signes de dommages ainsi que les risques que ces dommages entraînent le dégonflement du ballon. Enfin, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur si un ballon est endommagé et dégonflé.

Marche à suivre :
  • Inspectez le véhicule (ou décrivez la marche à suivre) pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuite d’air dans la suspension pneumatique et qu’aucun ballon n’est endommagé ni dégonflé

Lame de ressort cassée

Vous devez savoir qu’il est important de faire une inspection visuelle des ressorts à lame et de pouvoir repérer une lame de ressort cassée. De plus, vous devez savoir que le véhicule a un défaut mineur si une lame de ressort est cassée.

Lame maîtresse de ressort craquée ou cassée ou plus d’une lame de ressort cassée

Vous devez savoir quelles sont les lames maîtresses d’un ressort. De plus, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur si une lame maîtresse est cassée ou si plus d’une autre lame de ressort est cassée.

Une partie de la lame de ressort ou de la suspension manque, est décalée ou est en contact avec une autre composante du véhicule

Vous devez savoir dans quel état se trouvent les composantes de la suspension. Vous devez également savoir qu’il faut faire une inspection visuelle du matériel de fixation de la suspension. Vous devez être en mesure de reconnaître les signes d’une défectuosité grave de la suspension pouvant rendre le véhicule dangereux. Enfin, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur si une partie de la lame de ressort ou de la suspension manque, est décalée ou est en contact avec une autre composante du véhicule.

Marche à suivre :
  • Inspectez le véhicule (ou décrivez la marche à suivre si les composantes ne sont pas accessibles) pour repérer les lames de ressort craquées ou cassées ou une partie de la lame de ressort ou de la suspension qui manque, est décalée ou est en contact avec une autre composante du véhicule

Fixation de suspension lâche, manquante ou cassée

Vous devez savoir dans quel état se trouvent les composantes de la suspension et faire une inspection visuelle de sa structure de fixation au véhicule. Vous devez également être en mesure de reconnaître les signes de composantes lâches, manquantes ou cassées et savoir que le véhicule a un défaut mineur si la fixation de la suspension est lâche, manquante ou cassée.

Boulon en U desserré

Vous devez pouvoir repérer les boulons en U de la suspension. Vous devez savoir qu’il est important que ces boulons soient serrés. Vous devez également pouvoir repérer les signes de boulons en U desserrés. Enfin, vous devez savoir que le véhicule a un défaut majeur si un boulon en U d’un ressort est desserré.

Marche à suivre :
  • Déterminez dans quel état se trouvent les composantes de la suspension et la structure de fixation au véhicule, y compris les boulons en U, afin de repérer les composantes lâches, manquantes ou cassées

Pneus

Fuite dans un pneu

Fuite inaudible

Vous devez être conscient de l’importance de maintenir les pneus bien gonflés et de vérifier régulièrement s’il y a des fuites. De plus, vous devez savoir que le véhicule a un défaut mineur s’il semble y avoir une fuite dans un pneu, même si vous ne pouvez pas la sentir ou l’entendre.

Fuite que l’on peut sentir ou entendre

Vous devez connaître les dangers d’utiliser un véhicule si un pneu est à plat et savoir que le véhicule a un défaut majeur si un pneu est à plat ou si vous pouvez sentir ou entendre une fuite.

Marche à suivre :
  • Choisissez un pneu et déterminez si vous pouvez sentir ou entendre une fuite

Nota : Vous pouvez donner un petit coup de pied au pneu ou utiliser un maillet pour déterminer si un pneu est à plat.

Pneus – Dommage et bande de roulement

Bande de roulement ou flanc d’un pneu endommagé

Vous devez être capable de faire la distinction entre la bande de roulement et le flanc d’un pneu et de reconnaître les signes visuels de dommages. De plus, vous devez savoir que le véhicule a un défaut mineur si la bande de roulement ou le flanc d’un pneu est endommagé.

Profondeur de rainure inférieure à la limite d’usure

Vous devez savoir comment déterminer la profondeur de rainure et connaître la profondeur minimale permise selon la position des pneus, conformément aux règlements sur la sécurité des véhicules. Vous devez savoir également que le véhicule a un défaut majeur si la profondeur de rainure d’un pneu est inférieure à la limite d’usure permise.

Un pneu touche à un autre ou entre en contact avec une composante autre que le garde-boue

Vous devez savoir que les pneus ne doivent jamais entrer en contact avec d’autres composantes du véhicule et qu’il n’y a pas de danger si un pneu entre en contact avec un garde-boue, mais que le véhicule a un défaut majeur si un pneu touche à un autre ou entre en contact avec toute autre composante du véhicule.

Câbles à découvert dans la bande de roulement ou sur le flanc

Vous devez savoir que les pneus contiennent des câbles d’acier à l’intérieur qui sont recouverts de caoutchouc pour les protéger et que le véhicule a un défaut majeur si les câbles sont visibles sur la bande de roulement ou le flanc d’un pneu.

Marche à suivre :

Choisissez un pneu et inspectez les composantes suivantes :

  1. Bande de roulement ou flanc endommagé – (défauts apparents comme des coupures ou d’autres dommages à la bande de roulement et aux flancs)
  2. Profondeur de rainure – Pour vous assurer qu’elle est supérieure à la limite permise compte tenu de la position des pneus, conformément aux règlements sur la sécurité des véhicules (3 mm pour les pneus de direction et 1,5 mm pour les autres pneus)
  3. Contact avec un autre pneu ou toute composante du véhicule autre qu’un garde-boue – Pour vous assurer qu’il n’y a pas de contact
  4. Câbles visibles sur la bande de roulement ou le flanc du pneu – Pour vous assurer qu’aucun câble n’est visible sur la bande de roulement ou le flanc d’un pneu

Roues, moyeux et pièces de fixation

Huile de moyeu sous le seuil minimal (lorsque visible par un orifice d’inspection)

Vous devez savoir que les roulements des moyeux des roues doivent être lubrifiés, souvent à l’aide d’huile, que les enjoliveurs de roues munis de roulements lubrifiés à l’huile peuvent être munis d’un orifice d’inspection permettant de vérifier le niveau d’huile et que le véhicule a un défaut mineur si vous pouvez voir que le niveau d’huile de moyeu est inférieur au seuil minimal.

Fuite dans le scellement de la roue

Vous devez savoir que les moyeux de roues sont scellés pour empêcher les fuites de lubrifiant, que lorsqu’il y a une fuite dans le scellement, le roulement peut devenir défectueux et que le véhicule a un défaut mineur si vous remarquez une fuite dans le scellement de la roue.

Indication d’une défaillance imminente d’une roue, d’un moyeu ou d’un roulement

Vous devez savoir à quoi ressemblent des composantes de roues et de moyeux en bon état et être en mesure de reconnaître les indices visuels d’un trouble grave. Vous devez également savoir que le véhicule a un défaut majeur si un indice visuel laisse croire qu’une roue, un moyeu ou un roulement pourrait faire défaut.

Marche à suivre :
  • S’il y a un orifice d’inspection (décrivez la marche à suivre s’il n’y en a pas), examinez le niveau d’huile de moyeu pour vous assurer qu’il est supérieur au seuil minimal
  • Inspectez les composantes pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuite dans le scellement de la roue (regardez à l’intérieur de la roue pour voir s’il y a de l’huile et des taches)
  • Inspectez les composantes pour vous assurer qu’aucun indice visuel ne laisse croire qu’une roue, un moyeu ou un roulement pourrait faire défaut

Fixation de roue desserrée, manquante ou inefficace

Vous devez savoir à quoi ressemblent les divers systèmes de roues, être conscient de l’importance de veiller à ce que les pièces de fixation des roues (généralement des boulons et des écrous) soient bien serrées, être capable de repérer les pièces de fixation manquantes et de reconnaître les indices visuels d’une pièce de fixation desserrée ou inefficace, et savoir que le véhicule a un défaut majeur si une fixation de roue est desserrée, manquante ou inefficace.

Indication d’une défaillance imminente d’une roue, d’un moyeu ou d’un roulement

Vous devez savoir à quoi ressemblent des composantes de roues et de moyeux en bon état et être en mesure de reconnaître les indices visuels d’un trouble grave. Vous devez également savoir que le véhicule a un défaut majeur si un indice visuel laisse croire qu’une roue, un moyeu ou un roulement pourrait faire défaut.

Marche à suivre :
  • Inspectez les composantes pour détecter les fixations manquantes et tout indice visuel d’une fixation desserrée ou inefficace comme un espace entre un écrou et la roue
  • Inspectez les composantes pour vous assurer qu’aucun indice visuel ne laisse croire qu’une roue, un moyeu ou un roulement pourrait faire défaut

Roue, jante ou pièce de fixation endommagée, fissurée ou cassée

Vous devez savoir à quoi ressemblent les divers systèmes de roues et les composantes en bon état. Vous devez également savoir que le véhicule a un défaut majeur si une roue, une jante ou une pièce de fixation d’une roue ou d’une jante est endommagée, fissurée ou cassée.

Indication d’une défaillance imminente d’une roue, d’un moyeu ou d’un roulement

Vous devez savoir à quoi ressemblent des composantes de roues et de moyeux en bon état et être en mesure de reconnaître les indices visuels d’un trouble grave. Vous devez également savoir que le véhicule a un défaut majeur si un indice visuel laisse croire qu’une roue, un moyeu ou un roulement pourrait faire défaut.

Marche à suivre :

Soulevez le capot si cela vous permet de mieux voir les composantes et inspectez l’intérieur et l’extérieur des roues pour vous assurer que :

  • la roue, la jante et les pièces de fixation de la roue ou de la jante ne sont pas endommagées, fissurées ou cassées;
  • rien n’indique que la roue, le moyeu ou les roulements pourraient faire défaut

Vérification dans la cabine

Lorsque l’inspection de l’extérieur du véhicule sera terminée, vous devrez monter dans le véhicule et effectuer la vérification dans la cabine, au cours de laquelle vous devrez toucher à tous les articles ou les pointer du doigt et expliquer clairement ce que vous examinez pour chacun. Vous n’aurez pas à énumérer les défauts mineurs et majeurs.

Pendant cette partie de l’épreuve, vous devrez mettre le moteur en marche et effectuer les vérifications suivantes :

ItemCheck to perform
Tous les indicateursConfirmez et indiquez que tous les indicateurs sont normaux et fonctionnent bien.
Manomètre à air (véhicule muni de freins à air seulement)Confirmez et indiquez que le manomètre à air fonctionne bien et que la pression est normale.
Siège et ceinture de sécurité du conducteurConfirmez que le siège du conducteur est bien fixé et que les ceintures de sécurité sont bien fixées et en bon état.
Rétroviseur et pare-briseVérifiez le pare-brise et confirmez qu’il est propre, n’est pas obstrué et n’est pas endommagé. Confirmez que les rétroviseurs sont bien réglés.
Chauffage/DégivrageConfirmez que le système de chauffage et de dégivrage fonctionne dans toutes les positions.
VolantConfirmez que le volant est bien fixé au véhicule, qu’il réagit normalement et qu’il n’y a pas de jeu excessif.
Essuie-glace et lave-glaceConfirmez que les essuie-glaces fonctionnent normalement et qu’il y a assez de liquide de lave-glace.

Dashboard

Inspection de l’intérieur du véhicule

Une fois la vérification dans la cabine terminée, vous devrez trouver et inspecter deux articles du calendrier 1 choisis au hasard et :

  • démontrer et décrire la façon d’inspecter cet article;
  • expliquer le ou les défauts dont cet article peut faire l’objet;
  • décrire les mesures que vous prendriez après avoir repéré un défaut mineur ou majeur

Siège du conducteur

Le siège est endommagé ou ne reste pas en position

Vous devez savoir que le siège du conducteur doit être dans la bonne position afin que vous puissiez utiliser les commandes du véhicule. De plus, vous devez connaître la façon de confirmer les positions du siège et de le verrouiller et savoir que le véhicule a un défaut mineur si le siège est endommagé ou ne reste pas en position de conduite.

La ceinture de sécurité ou la sangle d’ancrage est mal fixée, absente ou défectueuse

Vous devez être conscient de l’importance de la ceinture de sécurité et savoir comment la boucler et vous assurer qu’elle est en bon état. Vous devez également savoir que le véhicule a un défaut majeur si la ceinture de sécurité ou la sangle d’ancrage est mal fixée, absente ou défectueuse.

Marche à suivre :

Inspectez :

  • le siège du conducteur pour vous assurer qu’il n’est pas endommagé et qu’il restera en position de conduite;
  • la ceinture de sécurité pour vous assurer que la sangle d’ancrage est bien fixée et fonctionne correctement lorsqu’elle est attachée et détachée

Équipement d’urgence et dispositifs de sécurité

De l’équipement d’urgence manque, est endommagé ou est défectueux

Vous devez savoir quel équipement d’urgence est requis pour le type de transport que vous effectuez. De plus, vous devez connaître la façon de le vérifier. Enfin, vous devez savoir que le véhicule a un défaut mineur si de l’équipement d’urgence nécessaire manque, ou est endommagé ou défectueux.

Marche à suivre :
  • Indiquez verbalement où se trouvent les torches de secours, les phares ou les réflecteurs et précisez qu’ils sont en lieu sûr et fonctionnent correctement

Chauffage/dégivrage

Bris des commandes ou du système

Vous devez être conscient du rôle important que joue le système de chauffage et de dégivrage pour éliminer la condensation sur le pare-brise et savoir que le véhicule a un défaut mineur si ce système ne fonctionne pas correctement.

Marche à suivre :
  • Allumez la soufflerie du système de chauffage et de dégivrage et faites-la fonctionner dans toutes les positions pour vous assurer que le système fonctionne correctement
  • Le cas échéant, assurez-vous que le dégivreur dégage bien le pare-brise

Chauffage/dégivrage

Bris des commandes ou du système

Vous devez être conscient du rôle important que joue le système de chauffage et de dégivrage pour éliminer la condensation sur le pare-brise et savoir que le véhicule a un défaut mineur si ce système ne fonctionne pas correctement.

Marche à suivre :
  • Allumez la soufflerie du système de chauffage et de dégivrage et faites-la fonctionner dans toutes les positions pour vous assurer que le système fonctionne correctement
  • Le cas échéant, assurez-vous que le dégivreur dégage bien le pare-brise

Rétroviseurs et vitrage

Les rétroviseurs ou le vitrage n'offrent pas la vue requise au conducteur parce qu’ils sont fissurés, cassés, endommagés, manquants ou mal réglés

Vous devez savoir qu’il est important de toujours être en mesure de bien voir autour du véhicule. Vous devez également savoir de quels rétroviseurs et vitrage le véhicule doit être muni. Enfin, vous devez savoir que le véhicule a un défaut mineur si un rétroviseur ou le vitrage n’offre pas la vue requise parce qu’il est endommagé.

Marche à suivre :
  • Inspectez les rétroviseurs et le vitrage pour repérer toute fissure ou tout dommage qui empêche le conducteur de bien voir et assurez-vous que les rétroviseurs sont bien réglés

Essuie-glace/lave-glace

Défaillance des commandes ou du système

Vous devez savoir comment fonctionnent l’essuie-glace et le lave-glace. Vous devez également savoir qu’il faut en faire l’essai régulièrement pour s’assurer qu’ils fonctionnent en tout temps et que le véhicule a un défaut mineur si les commandes ou une partie du système ne fonctionnent pas correctement.

Lame endommagée, manquante ou qui ne nettoie pas adéquatement le champ de vision du conducteur

Vous devez être en mesure de déterminer si les lames de l’essuie-glace sont en bon état et être capable de les faire fonctionner. Vous devez également savoir quand il est temps de les remplacer. Enfin, vous devez savoir que le véhicule a un défaut mineur lorsqu’une lame est endommagée ou manquante ou lorsqu’elle ne nettoie pas adéquatement la partie du pare-brise située du côté du conducteur.

Lorsqu’il faut les utiliser, l’essuie-glace du côté du conducteur et le lave-glace ne nettoient pas adéquatement le champ de vision du conducteur

Vous devez savoir qu’il est très important de pouvoir voir la chaussée clairement par mauvais temps, que cette visibilité dépend de la capacité des essuie-glaces de retirer l’eau, la neige et la glace du pare-brise et que le véhicule a un défaut majeur si l’essuie-glace et le lave-glace ne nettoient pas adéquatement le champ de vision du conducteur par mauvais temps.

Marche à suivre :

Inspectez le véhicule pour vous assurer que :

  • l’essuie-glace et le lave-glace fonctionnent correctement dans toutes les directions;
  • les lames ne sont pas endommagées ou manquantes et nettoient adéquatement le pare-brise